E-mail marketing consumer report 2010 - Report France - ContactLab

1 153 vues

Publié le

Les Français et Internet : habitudes et comportements vis-à-vis des e-mails et des newsletters

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 153
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
40
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

E-mail marketing consumer report 2010 - Report France - ContactLab

  1. 1. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 1 COPERTINA
  2. 2. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 2 ContactLab est une entreprise spécialisée dans l'offre de solutions et de services de conseil en marketing numérique direct. Installée en Europe, elle dispose de bureaux à Milan, Munich, Madrid, Paris et Londres. Dotée d'une plateforme développée en interne, ContactLab ne se limite pas à proposer une technologie pour la gestion des campagnes de communication sur les canaux e-mail, sms et fax mais suit de plus en plus les clients dans le développement de concepts et de contenus, en leur offrant des services de conseil complets en marketing numérique. Ceux-ci peuvent aller de la création de campagnes pour acquérir de nouveaux utilisateurs, via le marketing direct par e-mail, les concours et les jeux en ligne, aux programmes de promotion et de fidélisation à l'aide de newsletters et de sondages en ligne. Grâce à l'expertise acquise depuis l'an 2000, une équipe de 80 professionnels réalise chaque jour plus de 400 campagnes et envoie plus de 25 millions d'e-mails à plus de 800 clients dans tous les secteurs d'activité : de l'édition au tourisme, de l'automobile à la finance, des associations à but non lucratif au e-commerce, de la grande distribution aux établissements publics. Un nouveau service en charge des études de marché et du data mining est actif depuis 2010 et compte déjà 5 membres. Pour tout complément d’information : http://www.fr.contactlab.com/ ContactLab e-mail & e-marketing evolution
  3. 3. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 3 Methode de recherche Structure de l'échantillon Résultats de l'analyse Utilisation habituelle de l'e-mail Utilisation des e-mails en situation de mobilité Attitude à l'égard des newsletters Conclusions Résultats clé Sommaire
  4. 4. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 4 L'échantillon de référence pour cette recherche (988 utilisateurs) est représentatif des utilisateurs d'Internet en France, âgés d'au moins dix-huit ans, et qui déclarent se connecter régulièrement, au moins une fois par semaine, indépendamment du dispositif employé et du lieu de connexion (27 millions d’utilisateurs). L'échantillon interrogé est représentatif des internautes français en termes de sexe, de tranches d'âge et de fréquence de connexion à l'Internet. Les internautes dans les cinq pays européens L’enchantillon : profil socio-démographique des personnes interrogées Sexe Âge Fréquence de connexion 51% 49% 23% 21% 24% 15% 17% 23% 77% Hommes Femmes 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans > à 54 ans Faible fréquence de connexion Fréquence de connexion éléveée
  5. 5. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 5 Methode de recherche Structure de l'échantillon Résultats de l'analyse Utilisation habituelle de l'e-mail Utilisation des e-mails en situation de mobilité Attitude à l'égard des newsletters Conclusions Résultats clé Sommaire
  6. 6. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 6 32% 35% 21% 7% 3% 2% 43% 34% 15% 4% 1% 3% Une Deux Trois Quatre Cinq Plusde cinq 2010 2009 67 % des personnes interrogées déclarent posséder une ou deux boîtes de messagerie électronique. Utilisation habituelle de l’e-mail Nombre de boîtes aux lettres électroniques utilisées Combien de boîtes aux lettres électroniques utilisez-vous habituellement (en comptant votre boîte aux lettres électronique professionnelle, si vous en avez une) ? Base: Toutes les personnes interrogées
  7. 7. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 7 Le nombre moyen de boîtes de messagerie électronique utilisées habituellement par chaque utilisateur est de 2,3. Les boîtes utilisées par les internautes français sont donc environ 61,5 millions. Les hommes font monter la moyenne : les utilisateurs de sexe masculin utilisent habituellement 2,5 boîtes de messagerie électronique. En revanche, il n'y a pas de différences significatives entre les différentes tranches d'âge. Nous allons commencer en considérant le courrier électronique, ou e-mail, et votre utilisation habituelle de ce type de communication. Combien de boîtes aux lettres électroniques utilisez-vous habituellement (en comptant votre boîte aux lettres électronique professionnelle, si vous en avez une) ? Base: Toutes les personnes interrogées Utilisation habituelle de l’e-mail Nombre de boîtes aux lettres électroniques utilisées par segment Sexe Âge Fréquence de connexion 2,5 2,0 2,3 2,5 2,2 2,4 1,9 2,1 2,3 Hommes Femmes 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans > à 54 anni Faible fréquence de connexion Fréquence de connexionélévée
  8. 8. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 8 De même qu'en 2009, l'utilisation répandue de boîtes de messagerie à différentes fins prévaut : on choisit notamment d'utiliser une boîte pour un usage personnel et une autre pour un usage professionnel. Avec 29 %, l'utilisation de boîtes ne précisant pas le nom du propriétaire afin de protéger son anonymat est en revanche en légère augmentation. Cependant, 32 % des utilisateurs déclarent utiliser plusieurs boîtes électroniques car certaines sont destinées à la réception de messages auxquels ils ne s'intéressent pas ou peu. Vous nous avez indiqué que vous utilisiez plusieurs boîtes aux lettres électroniques. Pourriez-vous nous dire pour lesquelles des raisons suivantes vous utilisez plusieurs boîtes aux lettres électroniques ? Base: Toutes les personnes interrogées ayant au moins une boîte aux lettres électronique Utilisation habituelle de l’e-mail Motifs de l’utilisation de plus d’une boîte aux lettres électronique 5% 11% 16% 25% 26% 32% 54% 3% 13% 17% 29% 32% 35% 54% Pourd'autresraisons Je partage certainesde mesboîtesaux lettresélectroniquesavec d'autrespersonnes J'utilise certainesboîtesaux lettresélectroniquesafinde stockerles messagesque je ne veux pasperdre J'utilise certainesboîtesaux lettresélectroniquesne portantpas monnomafin de protégermonanonymat J'utilise certainesboîtesaux lettresélectroniquespourrecevoirdes messagesquine m'intéressentpasoupeu J'enai crééesplusieursdansle passé etje continue à les utiliser encore aujourd'hui J'utilise plusieursboîtesaux lettresélectroniquesà desfins différentes[parexemple,usage personnel/usage professionnel] 2010 2009
  9. 9. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 9 En France, les domaines Internet offrant un service de messagerie les plus utilisés sont : Hotmail (62 % des répondants déclarent avoir au moins une boîte de messagerie), Orange (33 %) et Gmail (26 %). Par rapport à 2009, Hotmail et Orange conservent leur position, tandis que Gmail est en hausse. Boîtes aux lettres électroniques offertes par des domaines Internet Possession et fréquence de consultation Nous allons maintenant vous présenter quelques domaines Internet offrant un service de messagerie électronique. Veuillez nous indiquer si vous possédez au moins une boîte aux lettres électronique sur ces domaines et, si c'est le cas, à quelle fréquence vous la consultez. Base: Toutes les personnes interrogées 0% 20% 40% 60% 80% 100% Autre Neuf Wanadoo Sfr Free Laposte Yahoo Gmail Boîte aux lettres électronique de l’entreprise Orange Hotmail J'enai au moins une,maisje ne la consulte jamais J'enai au moins une etje la consulte rarement J'enai au moins une etje la consulte de tempsentemps J'enai au moins une etje la consulte souvent Je n'ai aucune boîte aux lettresélectronique
  10. 10. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 10 De même qu'en 2009, la majeure partie des répondants accède uniquement à sa boîte de messagerie électronique via Internet. La comparaison avec l'année dernière montre une augmentation de ce comportement qui passe de 43 % à 48 %. Toutefois, 16 % des utilisateurs déclarent n'utiliser qu'un seul programme de messagerie pour consulter leur boîte de messagerie électronique. 48% 33% 16% 3% 43% 34% 19% 4% Je n'utilise ma boîte aux lettresélectronique qu'avec mon navigateur, par ex. Explorer ou Mozilla (Webmail uniquement) J'utilise ma boîte aux lettres électronique avec mon navigateur et avec un programme de messagerie (par exemple Outlook) Je n'utilise ma boîte aux lettresélectronique qu'avec un programme de messagerie (par ex. Outlook) Autre 2010 2009 Lequel parmi ces comportements se rapproche le plus de votre mode d'utilisation habituel d'une boîte aux lettres électronique ? Base: Toutes les personnes interrogées Utilisation habituelle de l’e-mail Modalités de consultation de la boîte aux lettres électronique
  11. 11. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 11 0% 20% 40% 60% 80% 100% 2010 Elle a beaucoupdiminué Elle a un peudiminué Elle estrestée lamême Elle a légèrementaugmenté Elle a beaucoupaugmenté 54% 66% Augmentation 2010 2009 Près de la moitié des utilisateurs déclare percevoir une augmentation de la quantité de courriers indésirables. Par rapport à l'enquête de 2009, le pourcentage d'utilisateurs qui perçoivent cette augmentation est cependant passée de 66 % à 54 %. Base: Toutes les personnes interrogées Courriers indésirables Perception du nombre de courriers indésirables reçus En considérant votre expérience au cours des deux ou trois dernières années, la quantité de courrier indésirable que vous recevez (spam, messages non désirés) a-t-elle augmenté ou diminué ?
  12. 12. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 12 Les systèmes de messagerie instantanée (Windows / MSN Messenger, Yahoo Messenger, Gmail Chat, Facebook Chat, etc.) sont utilisés par 55 % des internautes français. L'utilisation des e-mails internes à des réseaux sociaux est aussi répandue (36 %). 4% 5% 8% 10% 36% 55% Applications VoIP Expédition et/ou réception de fax viaInternet Flux RSS Expédition et/ou réception de SMS viaInternet Messagerie interne surun site de réseau social Instant Messaging 2010 Systèmes de messagerie et de communication Utilisation de solutions autres que l’e-mail En plus des e-mails, lequel de ces autres systèmes de messagerie et de communication personnelle utilisez-vous habituellement sur Internet ? Base: Toutes les personnes interrogées
  13. 13. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 13 Methode de recherche Structure de l'échantillon Résultats de l'analyse Utilisation habituelle de l'e-mail Utilisation des e-mails en situation de mobilité Attitude à l'égard des newsletters Conclusions Résultats clé Sommaire
  14. 14. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 14 Parmi les dispositifs utilisés pour consulter sa messagerie, les ordinateurs de bureaux et les ordinateurs portables occupent les deux premières places. Par rapport à 2009, on peut noter une légère baisse de l'utilisation de l'ordinateur de bureau alors que le pourcentage des répondants utilisant un ordinateur portable passe de 34 % à 44 %. À noter la croissance significative de l'utilisation des Smartphone et des Netbook. Introduction de la tablette Apple iPad : 2 % des répondants, soit 550.000 personnes, l'utilisent déjà pour consulter leur courrier. 2% 1% 1% 3% 2% 34% 80% 2% 2% 2% 2% 8% 12% 44% 77% Autre PDA Apple iPod Apple iPad Mini-ordinateurportable (Netbook) Smartphone Ordinateurportable (Notebook) Ordinateurde bureau 2010 2009 Quels moyens utilisez-vous pour consulter vos boîtes aux lettres électroniques? Base: Toutes les personnes interrogées Utilisation habituelle de l’e-mail Dispositifs utilisés pour consulter la boîte aux lettres électronique
  15. 15. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 15 25% des détenteurs d'un ordinateur portable et/ou d'un Netbook déclarent avoir une clé Internet pour lire le courrier aussi en situation de mobilité. 25% 75% %internautes quiont un clé internet Oui Non Vous avez indiqué que vous utilisiez Notebook/Netbook pour consulter votre boîte aux lettres électronique; pouvez-vous préciser si vous possédez une clé pour lire vos e-mails même en déplacement ? Utilisation de la clé d'internet pour le haut débit mobile Dispositifs pour ordinateur portable / Netbook utilisé pour consulter l'e-mail Base: Toutes les personnes interrogées qui utilisent un ordinateur portable et / ou Netbook
  16. 16. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 16 Sur l'ensemble, plus de 3,2 millions d'utilisateurs déclarent consulter habituellement leur boîte de messagerie électronique avec un Smartphone. En France, la diffusion de l'iPhone d'Apple est très supérieure aux autres Smartphones, à commencer par le BlackBerry (52 % des utilisateurs contre 17 %). Parmi les autres Smartphones présents sur le marché, Samsung bat Nokia et HTC : 9 % des utilisateurs déclarent utiliser un dispositif de cette marque. 10% 7% 7% 9% 17% 52% Autre HTC Nokia Samsung BlackBerry Apple iPhone Vous avez indiqué que vous utilisez un Smartphone pour consulter votre boîte aux lettres électronique; pouvez-vous préciser quel type de Smartphone vous utilisez ? Utilisation habituelle de l’e-mail Smartphone permet de consulter l'e-mail Base: Toutes les personnes interrogées qui utilisent aussi un smartphone
  17. 17. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 17 18% 82% %d’internautes quiconsultentlecourrier électroniqueen mobilité Utilisateurs de dispotifs mobiles NON Utilisateurs de dispositifs mobiles Quels moyens utilisez-vous pour consulter vos boîtes aux lettres électroniques? Utilisation habituelle de l’e-mail Dispositifs utilisés pour consulter la boîte aux lettres électronique Base: Toutes les personnes interrogées 18 % des utilisateurs français déclarent consulter leur boîte de messagerie électronique via des appareils mobiles (smartphone, iPod et tablette iPad d'Apple, ou PC de poche).
  18. 18. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 18 Pour ceux qui utilisent un appareil mobile, l'aspect le plus important est la capacité d'accéder à sa messagerie tout moment (comme en 2009), à tel point que 49 % ont déclaré ne pas être capables de s'en passer. 31 % des utilisateurs sont mal à l'aise lors de la consultation de leurs e-mails au moyen de dispositifs autres que les PC. 0% 20% 40% 60% 80% 100% Je ne peux plusme passerde l'accès à ma boîte aux lettres électroniquesàl'aide de cesappareils Ilest tropcompliqué d'accéderà ma boîte aux lettresélectronique à l'aide de cesappareils J'ai la possibilité d'accéderà ma boîte aux lettresélectronique surces appareils, maisen réalité je ne le fais (presque) jamais Iln'est paspratique d'utiliser le courrier électronique surdesappareils autresqu'unordinateur(de bureauouportable) Le coût de la connexionpouraccéderà ma boîte aux lettres électronique endéplacementesttrèsélevé Ilest trèsimportant de pouvoiraccéderà ma boîte aux lettres électronique chaque foisque j'enaibesoin Pas du tout d'accord Pas vraiment d'accord Plus ou moins d'accord Plutôt d'accord Entièrement d'accord Comportements vis-à-vis des appareils mobiles Répartition du niveau des « d’accord » / Utilisateurs Certaines personnes, qui utilisent comme vous des appareils pour lire leurs e-mails en situation de mobilité, nous ont transmis les phrases que vous trouverez ci-dessous. Pouvez-vous s’il vous plaît nous dire quand vous êtes d’accord avec chacune d’entre elles ? Base: Toutes les personnes interrogées qui utilisent au moins un appareil mobile
  19. 19. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 19 La majorité des personnes interrogées (87 %) est en mesure de visualiser sur son appareil mobile les images contenues dans les e-mails. Le pourcentage des répondants qui choisissent de ne pas afficher les images quand ils en ont la possibilité est en baisse par rapport à 2009. Parmi ceux qui décident d'afficher les images, 71 % sont de sexe masculin. 67% 20% 13% 2010 Oui,je peux et je le fais Oui,je peux mais je ne le fais pas Non, je ne peux pas les voir 41% 32% 28% 2009 Oui,je peux et je le fais Oui,je peux mais je ne le fais pas Non, je ne peux pas lesvoir Fonctionnalité et utilisation des appareils mobiles Visualisation des images contenues dans les e-mails Lorsque vous recevez un e-mail sur un appareil mobile que vous nous avez dit utiliser, êtes-vous en mesure de visualiser les images contenues dans l'e-mail ? Base: Toutes les personnes interrogées qui utilisent au moins un appareil mobile
  20. 20. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 20 59 % des répondants qui n'utilisent pas un dispositif mobile considèrent comme élevé le coût de la connexion pour accéder à sa boîte de messagerie. La proportion de ceux qui considèrent l'utilisation de ce dispositif comme peu pratique est aussi significative et atteint 49 %. À noter que 59 % des répondants parmi les NON utilisateurs, déclarent ne pas ressentir le besoin d'accéder à leur boîte de messagerie électronique par le biais d'appareils mobiles. 0% 20% 40% 60% 80% 100% Je peux me passerde l'accès à ma boîte aux lettresélectronique en situationde mobilité sur cesappareils Ilest tropcompliqué d'accéderà ma boîte aux lettresélectronique à l'aide de cesappareils Je pourraisaccéderà ma boîte aux lettresélectronique surces appareils, maisen réalité je finirais par ne pasle faire (presque) jamais Iln'est paspratique d'utiliser ma boîte aux lettresélectronique sur desappareilsqui ne soientpas monPC (desktopounotebook) Le coût de la connexionpouraccéderà ma boîte aux lettres électronique ensituationde mobilité esttrès élevé Ilserait très importantde pouvoir accéderà ma boîte aux lettres électronique chaque foisque j'enaibesoin Pasdutout d'accord Pasvraimentd'accord Plusoumoins d'accord Plutôtd'accord Entièrementd'accord Certaines personnes utilisent des appareils autres que des PC pour lire leurs e-mails en situation de mobilité (par exemple, avec un BlackBerry, un iPhone, etc.). Considérant cet usage particulier de l'e-mail, pouvez-vous nous dire si vous êtes d'accord avec les phrases suivantes ? Base: Toutes les personnes interrogées qui n'utilisent pas de dispositif mobile Comportements vis-à-vis des appareils mobiles Répartition du niveau des « d’accord » / NON Utilisateurs
  21. 21. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 21 La comparaison montre clairement que le coût de connexion, le manque de confort d'utilisation pour consulter ses e- mails et, dans une moindre mesure, la perception d'une complexité excessive pour accéder à sa messagerie, sont plus considérés comme des aspects critiques par les non utilisateurs d'appareils mobiles que par les utilisateurs effectifs. 28% 31% 15% 59% 49% 36% Coûtde la connexion Lourdà utiliser Accèscompliqué à la boîte e-mail Utilisateurs NON Utilisateurs Comportements vis-à-vis des appareils mobiles Comparaison Utilisateurs / NON Utilisateurs Base: Toutes les personnes interrogées Considérant l’usage de l'e-mail en mobilité, pouvez-vous nous dire si vous êtes d'accord avec les phrases suivantes ?
  22. 22. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 22 Bien que les utilisateurs utilisent indifféremment un dispositif fixe ou mobile pour certains types d'actions, leur choix se porte presque exclusivement sur le fixe dans plusieurs cas, notamment pour effectuer des opérations bancaires (79 %) et faire un achat en ligne (74 %). Lorsque je reçois un e-mail qui me demande de cliquer sur un lien du Web, je préfère utiliser… Lorsque je dois effectuer une opération bancaire (par exemple,un virement), je préfère utiliser… Lorsque je veux lire les dernières nouvelles sur un quotidien en ligne, j'utilise… Lorsque je veux voir l'évolution des cours de la bourse, j'utilise… Quand je dois écrire un e-mail, je préfère le faire avec… Lorsque je fais du shopping en ligne, je préfère utiliser… Lorsque je joue ou fais un pari en ligne, je préfère utiliser... Pour lire les nouvelles sur un site qui m'intéresse (par exemple, un blog), j'utilise… Pour acheter un billet d'avion/de train, j'utilise… Je veux chercher une destination pour mes prochaines vacances, pour me renseigner je préfère utiliser… 61% 79% 27% 26% 55% 74% 47% 36% 74% 67% 5% 7% 25% 17% 7% 6% 7% 11% 6% 9% 30% 10% 43% 24% 36% 14% 16% 48% 15% 18% 4% 4% 6% 32% 2% 7% 30% 4% 6% 6% PC(de bureau/portable) monappareilmobile lesdeux (PCetmobile) aucundesdeux Appareil préféré selon les cas Comparaison entre les appareils Dans ces situations, pouvez-vous nous dire quel appareil vous préféreriez utiliser ? Base: Toutes les personnes interrogées qui utilisent au moins un appareil mobile et au moins un PC (de bureau/portable)
  23. 23. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 23 Methode de recherche Structure de l'échantillon Résultats de l'analyse Utilisation habituelle de l'e-mail Utilisation des e-mails en situation de mobilité Attitude à l'égard des newsletters Conclusions Résultats clé Sommaire
  24. 24. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 24 En France, un utilisateur reçoit en moyenne 30 e-mails par jour : le nombre total d'e-mails reçus en l'espace d'une journée est d'environ 806 millions. Les françaises reçoivent en moyenne presque 5 e-mails de plus que les hommes. Indépendamment du sexe, la tranche d'âge qui reçoit le plus d'e-mails est celle des 45-54 ans : le nombre moyen d'e- mails reçus s'élève à plus de 40. Utilisation habituelle de l’e-mail E-mails reçus en moyenne au cours d'une journée moyenne Pensez maintenant à tous les e-mails, quels qu’ils soient (professionnels, personnels, envoyés par des systèmes automatisés, etc.), que vous recevez habituellement en l'espace d'une journée. Combien d'e-mails recevez-vous approximativement par jour dans votre boîte aux lettres électronique personnelle ? Et dans votre boîte aux lettres électronique professionnelle ? Base: Toutes les personnes interrogées Sexe Âge Fréquence de connexion 27,5 32,1 14,8 30,5 32,4 40,7 35,0 18,1 33,2 Hommes Femmes 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans > à 54 anni Faible fréquence de connexion Fréquence de connexionélévée
  25. 25. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 25 En plus des e-mails professionnels, il est intéressant de souligner que 47 % des répondants déclarent recevoir, sur leur boîte de messagerie électronique professionnelle, des e-mails de proches, d'amis et de connaissances et que 36 % déclarent recevoir des newsletters ou des notifications. 16% 36% 47% Autre Newslettersetnotifications E-mails de votre famille, d’amis etde connaissances Considérons à présent votre boîte aux lettres électronique à usage professionnel. Quel type d’e-mail recevez-vous ? Base: Toutes les personnes interrogées avec une boîte de messagerie d'entreprise Utilisation habituelle de l’e-mail Boîte aux lettres électronique à usage professionnel
  26. 26. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 26 En France, 21 % des utilisateurs déclarent être inscrits à un nombre de newsletters compris entre sept et dix. Le pourcentage d'utilisateurs déclarant être inscrits à plus de 10 newsletters est en baisse par rapport à 2009. Certains e-mails que vous recevez sont peut-être envoyés non pas par des personnes que vous connaissez, mais par des entreprises, des associations, des organismes publics, des FAI, des sites Internet, etc. Il s'agit donc d’e-mails envoyés aux internautes abonné(e)s à un bulletin d'information ou à une newsletter. Essayez de faire le compte : à combien de ces newsletters êtes-vous inscrit ? Base: Toutes les personnes interrogées Utilisation habituelle de l’e-mail Nombre de newsletters auxquelles les personnes interrogées sont inscrites 7% 5% 10% 20% 15% 21% 11% 11% 4% 4% 7% 19% 12% 17% 23% 14% Aucune Une Deux Troisou quatre Cinqou six Entre septetdix Entre dix et vingt Plusde vingt 2010 2009
  27. 27. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 27 En France, les utilisateurs sont en moyenne inscrits, à 9,5 newsletters. Les femmes relèvent la moyenne, étant inscrites en moyenne à 10 newsletters. À noter que, pour la tranche d'âge des 25-34 ans, la moyenne passe à 12 (l'utilisateur qui en France est inscrit au plus grand nombre de newsletters correspond au profil suivant : femme entre 25 et 34 ans). Base: Toutes les personnes interrogées Utilisation habituelle de l’e-mail Nombre de newsletters auxquelles les personnes interrogées sont inscrites Certains e-mails que vous recevez sont peut-être envoyés non pas par des personnes que vous connaissez, mais par des entreprises, des associations, des organismes publics, des FAI, des sites Internet, etc. Il s'agit donc d’e-mails envoyés aux internautes abonné(e)s à un bulletin d'information ou à une newsletter. Essayez de faire le compte : à combien de ces newsletters êtes-vous inscrit ? Sexe Âge Fréquence de connexion 8,8 10,2 6,4 11,2 9,4 9,8 11,5 6,2 10,5 Hommes Femmes 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans > à 54 anni Faible fréquence de connexion Fréquence de connexionélévée
  28. 28. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 28 Comme en 2009, la majeure partie des répondants fournissent leur adresse e-mail principale lorsqu'ils s'inscrivent à une newsletter même si le pourcentage de ceux qui en fournissent une secondaire augmente (de 12 % à 15 %). Adresse utilisée pour les newsletters Principale, secondaire ou adresse créée à cet effet En règle générale, l'adresse que vous fournissez pour vous inscrire à une newsletter est… Base: Toutes les personnes interrogées inscrites à au moins une Newsletter 67% 15% 9% 9% 74% 12% 7% 7% Mon adressee-mail principale Mon adressee-mail secondaire L'une de mes adresses e-mail, cela dépend des cas Uneadressee-mail que j'ai créée spécialement pour les newsletters 2010 2009
  29. 29. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 29 Le pourcentage des personnes interrogées qui n'affichent pas les images des newsletters au départ mais décident ensuite de les activer est en augmentation significative par rapport à 2009 (51 %). Au départ, je ne vois pas les images mais ensuite je les active Oui, je vois immédiatement la totalité de l'e-mail avec les images Non, je reçois l’e-mail uniquement sous format texte, sans images Au départ, je ne vois pas les images et généralement, je ne les active pas Ne sais pas Ilse passe autre chose 2010 2009 Utilisation des images Comportement à l'égard des newsletters en format HTML contenant des images Lorsque vous recevez une newsletter composée d’un texte et d’images, voyez-vous les images qui sont contenues dans le message ? Base: Toutes les personnes interrogées inscrites à au moins une Newsletter
  30. 30. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 30 Fait intéressant, 39 % des personnes qui initialement n'affichent pas les images décident de toujours les activer, indépendamment de l'expéditeur ou du contenu. 39% 61% Audépart,je ne voispas les imagesmais ensuite je les active toujours Audépart,je ne voispas les imagesmais ensuite je les active uniquementsije connaisl’expéditeurouque l’e-mailm’intéresse Base: Toutes les personnes interrogées inscrites à au moins une Newsletter qui au départ ne voient pas les images, mais ensuite les activent Utilisation des images Comportement à l'égard des newsletters en format HTML contenant des images Lorsque vous recevez une newsletter composée d’un texte et d’images, voyez-vous les images qui sont contenues dans le message ?
  31. 31. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 31 64 % des personnes interrogées ont l'habitude de supprimer un e-mail, considéré comme indésirable, sans même l'ouvrir. Un peu moins de la moitié des répondants (42 %) a également affirmé être en mesure de se défendre contre les menaces de phishing. 0% 20% 40% 60% 80% 100% Je sais commentme défendre contre le phishing Je suis agacé de recevoirdes annonces publicitaires dans les newsletters auxquelles je suis inscrit Sije reçois un e-mail indésirable, je le supprime sans même l'ouvrir Lorsque j'enai assezde recevoirdes newsletters, je demande àêtre désabonné Lorsque j'enai assezde recevoirdes newsletters, je les metsdans le dossierde spampourne plus les voir Lorsque j'enai assezde recevoirdes newsletters, je les supprime sans même les ouvrir Pas dutout d'accord Pas vraimentd'accord Plus oumoins d'accord Plutôtd'accord Entièrementd'accord Attitudes à l'égard des newsletters Répartition des «d’accord » selon un ensemble d'attitudes Nous allons vous présenter quelques phrases qui décrivent le comportement d'autres personnes qui, comme vous, sont inscrites à au moins une newsletter. Veuillez indiquer dans quelle mesure vous êtes d’accord avec chacune des phrases suivantes. Base: Toutes les personnes interrogées inscrites à au moins une Newsletter
  32. 32. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 32 74 % des abonnés à au moins une newsletter sont d'accord avec le choix de demander la suppression de leur adresse (se désabonner) lorsqu'ils ne souhaitent plus recevoir la newsletter. Le pourcentage de personnes qui par contre opte pour l'effacement de l'e-mail sans même l'ouvrir est légèrement inférieur à celui de 2009. 74% 40% 64% 72% 40% 72% Lorsque j'en ai assez de recevoir des newsletters, je demande à être désabonné Lorsque j'en ai assez de recevoir des newsletters, je les mets dans le dossier de spam pour ne plus les voir Lorsque j'en ai assez de recevoir des newsletters, je les supprime sans même les ouvrir 2010 2009 Attitudes à l'égard des newsletters Score des «d’accord » Base: Toutes les personnes interrogées inscrites à au moins une Newsletter Nous allons vous présenter quelques phrases qui décrivent le comportement d'autres personnes qui, comme vous, sont inscrites à au moins une newsletter. Veuillez indiquer dans quelle mesure vous êtes d’accord avec chacune des phrases suivantes.
  33. 33. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 33 48 % des utilisateurs français déclarent être inscrits à des newsletters d'information sur l'actualité. Suivent ensuite ces thématiques principales : les services de voyage et tourisme (38 %), les communautés en ligne (36 %), la météo et les services des opérateurs de téléphonie (35 %). Contenus et services des newsletters Sujets traités dans les newsletters En pensant à toutes les newsletters auxquelles vous êtes inscrit, quel en est le sujet ? Base: Toutes les personnes interrogées inscrites à au moins une Newsletter 15% 14% 14% 16% 20% 20% 22% 22% 23% 27% 35% 35% 36% 38% 48% Autressujets Informationsfinancières(nouvellesdumarché, cours, etc.) Offresimmobilières Associationsdontje faispartie Servicesfinanciers(alertesetmessagesde lapart desbanques,fonds,etc.) Paris,jeux enligne Offresde travail Informationssportives Servicesdesopérateursde connectivité Internet Servicesetsitesde commerce électronique/Ventesaux enchères Servicesdesopérateursde téléphonie fixe oumobile Météo Communautésenligne àlaquelle j'appartiens Servicesde voyage ettourisme Informationssurl'actualité
  34. 34. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 34 43 % des personnes sondées déclarent avoir effectué des achats en ligne directement depuis un lien dans une newsletter. 43% 57% Oui Non Achat en ligne Achat via des liens dans la newsletter Avez-vous déjà effectué des achats en ligne en cliquant sur un lien contenu dans une newsletter ? Base: Toutes les personnes interrogées inscrites à au moins une Newsletter
  35. 35. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 35 Les internautes qui ont acheté en ligne en cliquant directement sur un lien dans une newsletter déclarent l'avoir fait en moyenne 3,2 fois. Pour les répondants appartenant à la tranche d'âge des 18-24 ans, ce comportement est moins fréquent : la moyenne descend à 2,7. 54% 31% 10% 4% 1 - 2 fois 3 - 5 fois 5 - 10 fois Plusde 10 fois Pouvez-vous indiquer combien de fois vous avez effectué des achats en ligne en cliquant sur un lien contenu dans une newsletter ? Achat en ligne Fréquence d'achat depuis des liens dans des newsletters Base: Toutes les personnes interrogées inscrites à au moins une Newsletter qui ont fait des achats directement en ligne en cliquant sur un lien dans une Newsletter.
  36. 36. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 36 Le facteur qui incite le plus à l'achat est le contenu de la newsletter : 55% des répondants citent les informations fournies sur les offres et promotions. À noter que 41 % des personnes interrogées affirment avoir un lien de confiance avec la newsletter à laquelle elles sont inscrites. Pouvez-vous indiquer les facteurs dans ces newsletters qui vous ont poussé à acheter ? Achat en ligne Facteurs qui génèrent l'achat depuis une newsletter Base: Toutes les personnes interrogées inscrites à au moins une Newsletter qui ont fait des achats directement en ligne en cliquant sur un lien dans une Newsletter. 1% 21% 26% 41% 55% Autre Suivre lesindications de la newsletterme faitgagnerdu tempspar rapportà desrecherchespersonnelles Lesinformationscontenuesdanslanewsletterprésentaientles produits/servicesde façonconvaincante J’aiconfiance enla newsletteràlaquelle je suis inscrit La newsletterm’afournidesinformationssurdesoffresetdes promotionsintéressantes
  37. 37. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 37 78 % des internautes qui n'ont jamais acheté directement depuis un lien contenu dans une newsletter, affirment néanmoins avoir fait d'autres achats en ligne. 78% 22% Oui Non Avez-vous tout de même effectué des achats en ligne ? Achat en ligne Achats non générés par la lecture d’une newsletter Base: Toutes les personnes interrogées inscrites à au moins une Newsletter qui n'ont pas acheté directement en ligne en cliquant sur un lien dans une Newsletter
  38. 38. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 38 73 % des internautes qui déclarent avoir acheté en ligne sans passer par un lien contenu dans une newsletter, préfèrent effectuer des recherches eux-mêmes et comparer les offres avant d'acheter. Pourriez-vous indiquer les raisons pour lesquelles vous n’avez jamais effectué d’achats depuis un lien contenu dans une newsletter ? Achat en ligne Freins à l’achat en ligne depuis une newsletter Base: Toutes les personnes interrogées inscrites à au moins une Newsletter, qui n'ont pas acheté en ligne depuis une Newsletter 4% 7% 16% 16% 73% Autre Lesnewslettersauxquellesje suisinscritne sontpas des newslettersd’information Lesnewslettersauxquellesje suisinscritne prévoientpasl’achat enligne Lesnewslettersauxquellesje suisinscritne proposentpasde promotionsintéressantes Je préfère effectuerquelquesrecherchesenligne etcomparer l’offre avantd’acheter
  39. 39. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 39 La nécessité d'avoir une relation directe avec le vendeur est la principale raison pour laquelle les internautes n'achètent pas en ligne. Viennent ensuite, dans une moindre mesure, la volonté de vérifier directement la qualité du produit et le sentiment d'insécurité lié aux procédures d'achat en ligne. Pour quelles raisons n’avez-vous jamais effectué d’achat en ligne ? Achat en ligne Freins à l’achat en ligne Base: Toutes les personnes interrogées inscrites à au moins une Newsletter, qui n'ont pas acheté en ligne 13% 3% 5% 7% 7% 9% 13% 25% 26% 34% Autre Ce n’est pas avantageux d’un point de vue économique Je n’ai pas d’endroit où faire réceptionner la marchandise en mon absence Les procédures d’achat en ligne sont trop compliquées Je ne trouve pas de produits ni de services qui m’intéressent Les temps d’expédition sont incertains Risque de dommages/perte des marchandises Je préfère vérifier directement la qualité de la marchandise Les procédures d’achat en ligne ne sont pas sûres Je préfère avoir un contact direct avec le vendeur dans un magasin
  40. 40. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 40 Parmi les abonnés à au moins une newsletter, les types de produits les plus achetés en ligne entrent dans la catégorie de « l'habillement » (50%). Viennent ensuite les livres, les CD, les DVD et les journaux (44 %) puis les produits technologiques (33 %). Quel type de produits avez-vous achetés ? Achat en ligne Types des produits achetés en ligne Base: Toutes les personnes interrogées inscrites à au moins une Newsletter, qui ont acheté en ligne 12% 3% 8% 10% 13% 14% 16% 17% 19% 26% 33% 44% 50% Autresbiensouservices Assurances Produitsalimentaires Téléchargementlégalde fichiersmultimédias(MP3,vidéo…) Règlementde factures(gaz,électricité,téléphone…) Décoration– Articles pourla maison Logiciel pourPC Billetspour desévénementssportifs, concerts… Vacancesouséjours(hôtels, auberges...) Transports(billetsd’avion,de train, de bateau) Produitstechnologiques,électroniques,électroménagers Livres,CD,DVD,journaux Vêtements
  41. 41. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 41 Seulement 27 % des personnes interrogées ont dit avoir partagé le contenu d'une newsletter sur un réseau social. Fait particulièrement intéressant, 43 % des personnes sondées déclarent avoir effectué, en revanche, des achats en ligne directement depuis un lien dans une newsletter. 27% 73% Oui Non Newsletters et réseaux sociaux Partage des contenus des newsletters Avez-vous déjà partagé avec vos amis et des connaissances une newsletter sur un réseau social (Facebook, Twitter...) ? Base: Toutes les personnes interrogées inscrites à au moins une Newsletter
  42. 42. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 42 Pouvez-vous indiquer ce qui vous a poussé à partager avec vos amis et des connaissances une newsletter sur un réseau social ? Newsletters et réseaux sociaux Raisons pour le partage des newsletters sur un réseau social Base: Toutes les personnes interrogées inscrites à au moins une Newsletter qui ont partagé une Newsletter sur un réseau social Le choix de partager le contenu d'une newsletter sur un réseau social est, dans 61 % des cas, lié à la présence d'informations intéressantes. 4% 16% 33% 61% Autre La newsletter était bien faite d’un point de vue graphique La newsletter proposait des remises et/ou des promotions sur des produits d’intérêt commun La newsletter avait un contenu intéressant
  43. 43. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 43 18 % des répondants déclarent ne pas savoir partager une newsletter sur un réseau social. Pouvez-vous indiquer pourquoi vous n’avez jamais partagé avec vos amis et des connaissances une newsletter sur un réseau social ? Newsletters et réseaux sociaux Freins au partage d’une newsletter sur un réseau social Base: Toutes les personnes interrogées inscrites à au moins une Newsletter qui n'ont pas partagé une Newsletter sur un réseau social 11% 3% 5% 12% 18% 61% Autre La newslettern’étaitpasbienfaite d’un pointde vue graphique Iln’y avait pas d’outil de partage automatique (« Partagezsur») La newslettern’avaitpasuncontenu intéressant Je ne saurais pascommenteffectuerun partage Je n’aime pasdiffuserdesmessages promotionnels
  44. 44. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 44 Methode de recherche Structure de l'échantillon Résultats de l'analyse Utilisation habituelle de l'e-mail Utilisation des e-mails en situation de mobilité Attitude à l'égard des newsletters Conclusions Résultats clé Sommaire
  45. 45. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 45 •Chaque utilisateur utilise en moyenne 2,3 boîtes de messagerie électroniques, ce qui correspond à un total de 61 millions de boîtes, qui reçoivent plus de 800 millions de messages par jour. Un utilisateur français reçoit en moyenne 30 e-mails par jour. • Parmi les dispositifs utilisés pour consulter sa messagerie, les ordinateurs de bureaux et les ordinateurs portables occupent les deux premières places. Par rapport à 2009, on peut noter une légère baisse de l'utilisationde l'ordinateur de bureau alors que le pourcentage des répondants utilisantun ordinateur portable passe de 34 % à 44 %. La tablette iPad d'Apple est déjà utilisée pour la consultation des e-mails par 2% des utilisateurs, ce qui correspond à 550.000 internautes. • Sur l'ensemble, plus de 3,2 millions d'utilisateurs déclarent consulter habituellement leur boîte de messagerie électronique avec un Smartphone. 28 % des internautes français, soit environ 5 millions d'utilisateurs, emploient habituellement un dispositif mobile évolué (Smartphone, iPod et tablette iPad d'Apple, PC de poche, etc.) pour la consultation de leur messagerie. • 59 % des répondants qui n'utilisent pas un dispositif mobile considèrent comme élevé le coût de la connexion pour accéder à sa boîte de messagerie.La proportion de ceux qui considèrent l'utilisationde ce dispositif comme peu pratique est aussi significative et atteint 49 %. À noter que 59 % des répondants parmi les NON utilisateurs, déclarent ne pas ressentir le besoin d'accéder à leur boîte de messagerie électronique par le biais d'appareils mobiles. •Parmi les modalités de consultation de la boîte de messagerie électronique, celle effectuée exclusivement par un navigateur (Webmail) prévaut : la comparaison avec l'année dernière montre une augmentation de ce comportement qui passe de 43 % à 48 %. Toutefois, 16 % des utilisateurs déclarent n'utiliser qu'un seul programme de messagerie pour consulter leur boîte de messagerie électronique. •L'inscription aux newsletters est une pratique particulièrement répandue parmi l'ensemble des internautes français : seulement 7 % des répondants déclarent n'être inscrits à aucune newsletter. En France, 21 % des utilisateurs déclarent être inscrits à un nombre de newsletters compris entre sept et dix. Le pourcentage d'utilisateurs déclarant être inscrits à plus de 10 newsletters est en baisse par rapport à 2009. Conclusions Résultats clé (1)
  46. 46. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 46 •48 % des utilisateurs français déclarent être inscrits à des newsletters d'information sur l'actualité. Suivent ensuite ces thématiques principales : les services de voyage et tourisme (38 %), les communautés en ligne (36 %), la météo et les services des opérateurs de téléphonie (35 %). •Comme en 2009, la majeure partie des répondants fournissent leur adresse e-mail principale lors de leur inscription à une newsletter même si le pourcentage de ceux qui en fournissent une secondaire augmente (de 12 % à 15 %). •Le pourcentage des personnes interrogées qui n'affichent pas les images des newsletters au départ mais décident ensuite de les activer est en augmentationsignificative par rapport à 2009 (51 %). Fait intéressant, 39 % des personnes qui initialement n'affichent pas les images décident de toujours les activer, indépendamment de l'expéditeur ou du contenu. •43 % des personnes sondées déclarent avoir effectué des achats en ligne directement depuis un lien dans une newsletter. Le facteur qui incite le plus à l'achat est le contenu de la newsletter : 55% des répondants citent les informations fournies sur les offres et promotions. À noter que 41 % des personnes interrogées affirment avoir un lien de confiance avec la newsletter à laquelle elles sont inscrites. •Parmi les abonnés à au moins une newsletter, seulement 27 % des personnes interrogées ont dit avoir partagé le contenu d'une newsletter sur un réseau social. Sur l'ensemble des sondés à ce sujet, 18 % des répondants déclarent ne jamais avoir partagé une newsletter car ils ne s'estimaientpas capables de le faire. • 74 % des abonnés à au moins une newsletter sont d'accord avec le choix de demander la suppression de leur adresse (se désabonner) lorsqu'ils ne souhaitent plus recevoir la newsletter. Le pourcentage de personnes qui par contre opte pour l'effacement de l'e-mail sans même l'ouvrir est légèrement inférieur à celui de 2009. •Près de la moitié des utilisateurs déclarent recevoir davantage de courriers indésirables. Par rapport à l'enquête de 2009, le pourcentage d'utilisateursqui perçoivent cette augmentation est cependant passée de 66 % à 54 %. Un peu moins de la moitié des répondants (42 %) a égalementaffirmé être en mesure de se défendre contre les menaces de phishing. Conclusions Résultats clé (2)
  47. 47. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 47 Nous vous rappelons qu’une recherche menée sur le même thème est également disponible European E-mail Marketing Consumer Report 2010 Habitudes et comportements vis-à-vis des e-mails et des newsletters: étude comparative entre Italie, Espagne, France, Allemagne et Royaume-Uni Téléchargement gratuit sur le site www.fr.contactlab.com Merci de votre intérêt et à bientôt!
  48. 48. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 48 • Tous les contenus, les données et les informations publiés dans l'enquête "E-mail Marketing Consumer Report 2010" ne sont pas protégés par un copyright : c'est-à-dire qu'ils peuvent être reproduits, distribués, transmis, publiés à nouveau ou utilisés différemment, en tout ou en partie, sans l'accord préalable de ContactLab, à condition que ces utilisations soient réalisées à des fins personnelles, d'études, d'enquête ou, dans tous les cas, à des fins non commerciales et que la source soit citée avec la mention suivante imprimée en caractères bien visibles : www.contactlab.com • Si la recherche est reproduite intégralement, la mention "Enquête publiée par ContactLab"doit être reportée. Si l'enquête est uniquementcitée ou publiée de manière partielle, il suffit d'indiquer l'adresse Internet de notre site. Dans le cas où les articles ne seraient pas publiés intégralement, il est nécessaire de spécifier que seules des parties en sont utilisées (par exemple par des points de suspension) et d'indiquer distinctement que l'étude intégrale est disponible sur le site www.contactlab.com. L'altération, aussi infime soit elle, du texte original n'est en aucun cas autorisée. • Si les contenus, les données ou les informations sont utilisés sous forme numérique, la citation de la source doit être effectuée de manière à permettre un lien hypertexte la page d'accueil www.contactlab.com • En tout état de cause, il y a lieu de communiquer dans les plus brefs délais la reproduction des contenus traités par www.contactlab.com en envoyant un e-mail à l'adresse suivante : marketing@contactlab.com,en joignant, si possible, une copie électronique de l'article dans lequel les contenus ont été reproduits. E-mail Marketing Consumer Report 2010 Copyright
  49. 49. European E-mail Marketing Consumer Report 2010 / France 49 ContactLab e-mail & e-marketing evolution 12 rue du Helder 75009 Paris Tél: + 33 (0) 74 18 03 33 Fax: + 33 (0) 1 74 18 05 55 Info_fr@contactlab.com www.fr.contactlab.com Milan . Rome Londres . Madrid . Munich . Paris

×