Webdocumentaire

1 618 vues

Publié le

Travail académique

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 618
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
13
Actions
Partages
0
Téléchargements
44
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Webdocumentaire

  1. 1. WEB DOCU : L’AVANT FILM 1 - 16
  2. 2. L’équipe Vincent Gileta 2 - 16 Marion Juillet Manon Maza Jules Monjarret Charline Massignac Nicolas Dugast
  3. 3. SOMMAIRE 1 Note d’intention / Synopsis 2 Arborescence 3 Principe de navigation 4 Interface & ligne graphique 5 Jargon du Cinedex 4 Organisation de la production 3 - 16
  4. 4. NOte d’intention / SYNopsis N otre webdocumentaire mettra en scène la vie d’un tournage, à travers les métiers qui composent une équipe technique. De plus, chaque mot clé prononcé renverra à sa définition, souvent imagée, du concept ou de l’outil utilisé par l’interviewé, dans un souci de didactisme. Le spectateur sera amené à naviguer de personnages en personnages, de métiers en métiers, à la faveur des liens qui se tissent dans leur milieu professionnel. Les interviews Les entretiens seront semi directifs afin de retranscrire une homogénéité dans le discours, afin d’appuyer notre démarche documentaire. Les explications Les protagonistes expliqueront, dans des interviews détaillées, au moyen d’un langage technique poussé leur activité sur le tournage. Ils mettront également l’accent sur leurs relations avec les autres métiers du 7ème Art. Ces explications seront d’abord données par un nombre restreint de personnages et débloqueront progressivement des liens vers d’autres métiers, jusqu’à explorer l’arborescence complète d’un 4 - 16 Le cheminement dans le webdocumentaire se ferra par la sémantique et permettra de mettre en avant les connections entre les intervenants d’un tournage. Les interventions, sincères, face caméra, donneront le sentiment d’un véritable échange avec les acteurs d’un monde aussi fermé que celui du cinéma. Ces entretiens seront, de plus, complétés par du contenu multimédia (vidéos explicatives trouvées sur le web, photo, extraits de définition) afin d’approfondir des notions parfois complexes et spécifiques. L’ambiance Nous souhaitons retranscrire l’ambiance au plus près de la réalité : le son tiré directement du tournage auquel nous allons assister sera nécessaire pour recréer l’atmosphère. Nous souhaitons exploiter ce contenu multimédia pour une meilleure illustration des mots expliqués, tout en offrant une source d’interactivité nécessaire et motivante pour le spectateur. Le spectateur pourra choisir d’approfondir les notions au moment de l’interview ou les consulter à la fin de la navigation. Cette liberté donnée, permettra d’envisager différents types d’approches. L’information est donc facultative et personnalisée selon les acquis de l’utilisateur.
  5. 5. NOte d’intention / SYNopsis tournage de fiction. 1er Objectifs Notre objectif est d’apporter des connaissances précises et professionnelles, autour d’une vingtaine de métiers, à un public novice et intermédiaire de tout âge. 2ème Objectifs Un second objectif pourrait être, en partenariat avec la région, de promouvoir les tournages présents dans une région Aquitaine au dynamisme croissant dans ce domaine. Le rôle du patrimoine, des décors naturels, mais aussi celui des aides allouées par la région, et du nombre grandissant des professionnels du cinéma en Aquitaine seront ainsi mis en avant au travers des interviews. Si certains interviewés ne viennent pas de la région, ils pourront parler des différences des conditions de travail dans leur région d’origine, et les avantages à travailler en Aquitaine. Les raisons Ce projet part d’un intérêt commun pour le cinéma de plusieurs membres du groupe qui se traduit par un parcours scolaire spécialisé dans ce domaine (bac cinéma audiovisuel, licence cinéma) L’univers du 7ème art est constitué d’un jargon spécifique et la plupart des dictionnaires du cinéma sont indigestes. Il nous est donc paru judicieux d’exploiter cette niche. 5 - 16
  6. 6. Arborescence Schématisation graphique des liens entre les différents personnages 6 - 16
  7. 7. PRincipe de navigation L ’angle d’approche du webdocumentaire est celui du jargon spécifique au cinéma, autrement dit du vocabulaire. Les modes de navigations sont au nombre de trois : les métiers, le cinédex et le décor. L’utilisateur se déplace sur le tournage à travers les différents métiers qui y sont représentés. Point de départ Au début du webdocumentaire seulement 3 ou 4 métiers sont « cliquables » et accessibles pour l’utilisateur, les autres étant indisponibles et « grisés ». La liste des métiers disponible est représentée dans une barre de navigation se situant en bas de l’écran. En survolant un métier (et donc un individu) un encart informatif apparaît contenant photo et informations sur la personne. Cinédex A chaque vidéo correspondent un métier, et donc du vocabulaire spécifique. Au cours d’une vidéo-métier, des mots en rapport avec ce dernier vont se débloquer et s’a jouter systématiquement au cinédex. A l’intérieur du cinédex ces mots renvoient soit vers un nouveau métier soit vers des informations complémentaires. La navigation va donc être différente selon les utilisateurs. 7 - 16
  8. 8. PRincipe de navigation L orsqu’un « mot-métier » apparaît dans le cinédex, celui-ci permet débloquer un nouveau personnage accessible soit par la barre de navigation (le personnage étant caché et donc invisible au premier abord) soit par le cinédex. Le cinédex va garder un historique des mots débloqués et visités. Il se matérialise sous la forme d’un carnet que l’on peut faire apparaître et disparaître sur l’écran. 8 - 16 A tout moment l’utilisateur peut revenir sur n’importe quel mot préalablement débloqué. Le décor étant spécifique à chaque métier, l’utilisateur peut explorer celui-ci et en survolant certains objets il peut obtenir de nouvelles informations qui se ra joutent dans le cinédex (voir photo page 11 Interface & Ligne Graphique). La carte interactive du tournage permet d’avoir une vue d’ensemble de tous les métiers et de se rendre compte de ceux qui ont été vu ou non.
  9. 9. Interface & ligne graphique A fin de réaliser une expérience complète et de créer un univers immersif, nous avons pensé à un design plein écran. Pour ce faire, une image ou vidéo est affichée en arrière-plan afin « d’intégrer » directement l’utilisateur à l’action. De plus, une barre de navigation est située en bas de l’application. Les personnes présentées dans le web docu sont représentées sous forme de vignettes (rond avec bordures blanches) et sont située dans la barre de navigation. Si le métier n’est pas encore débloqué (visionner) la vignette est grisée (l’utilisateur ne peut pas encore cliquer sur cette personne). 9 - 16
  10. 10. Interface & ligne graphique S i l’utilisateur parvient à nouveau métiers, cette vignette sera alors en surbrillance. Toutes ces vignettes sont présentes dans un slider. Le logo/titre du web docu est situé dans la barre de navigation, à gauche. Le bouton « Cinédex » est situé dans la barre de navigation à droite. Le « cinédex » est situé à droite de l’écran. L’utilisateur peut y avoir accès en cliquant sur le bouton « cinédex » situé à droite dans la barre de navigation. 10 - 16
  11. 11. Interface & ligne graphique L ors d’un passage de la souris, un pop-up apparait avec le descriptif de la personne concernée. Ce pop-up est représenté par un encadré. Il est placé au-dessus de la vignette concernée et il contient une photo ainsi qu’un descriptif de la personne. De la même manière, un pop-up apparait Un fond noir d’une opacité réduite est présent en arrièreplan de chaque éléments de navigation (barre, « cinédex », pop-up). Tous ces éléments visuels sont présents mais restent discret afin de ne pas déranger l’utilisateur lors de sa navigation et donc de la découverte des métiers du cinéma. 11 - 16
  12. 12. Jargon du cinedex L a liste du jargon et matériel présentée ici n’est pas exhaustive. Cela dépendra du matériel présent sur le tournage et il se peut donc que cette liste présente des modifications. Nous apporterons également des modifications en fonction des termes utilisés par les techniciens présents lors du tournage. N.B : S’a joute également à cette liste des fiches métiers. 12 - 16 A Action Alterne Angle de prise de vue Annonce Arrière-plan Axe de prise de vue B Banc-titre C Cache Cadrage Cadre Camera Camera subjective Casting Champ Clap Composition Contre-champ Contre-plongée D Dialogues Dolby Doublage-ACTEUR E Echelle Eclairage Effets spéciaux Equipe techniques F Filage Flash Flash-forward Focale Format G Girafe I Images Implant In Insert Iris L Louma N Narration Nuit américaine O Off Outline P Panoramiques Pellicule Perche Persistance retinienne Photogrammes Plan Général Ensemble Demi-ensemble Moyen Americain Rapproché taille Rapproché poitrine Gros plan Très gros plan Plan large Plan serré Plateau Plongée Préparation Prise Profondeur de champ Progression R Raccord Ralenti Rapports Régie Reperages Repetition Rushes S Script Scène Séquence Ellipse Alternée Story-Board Studio Sublot Synopsis T Tag Thriller Transtravelling Travelling Z Zoom
  13. 13. Organisation de la production L ors de la réalisation de notre web-documentaire, nous serons amenés à travailler avec une équipe d’une dizaine de personnes. Il est donc vital pour le bon déroulement de ce projet de bien coordonner les différents aspects de la réalisation. En ce sens, nous pensons que les cinq personnes à l’origine du projet devraient être chacun responsables d’une équipe. En effet, au cœur de l’évolution du projet depuis sa création jusqu’à sa conception, ils seront les plus à même de motiver le reste de l’équipe sans dévier du but initial. Nous proposons la répartition suivante : Chef de projet Un Chef de projet et un responsable coordination qui seront en charge de coordonner les équipe et faire respecter tant les délais que le cahier des charges. Equipe tournage/montage Une équipe de deux personnes sera en charge du tournage des rushs ainsi que de la photographie et du montage. Elle sera composée d’un responsable tournage, d’un responsable de la photographie et de quatre personnes à la technique. Equipe graphisme Une équipe de graphistes de deux personnes dont un directeur artistique sera en charge de l’aspect visuel du web-documentaire, de la conception des icônes à la charte graphique Equipe développement Une équipe de développement de deux personnes dont un responsable développement qui sera en charge de l’aspect technique du web-documentaire, du codage à l’intégration Equipe éditoriale Une équipe de deux personnes dont un responsable de la ligne éditoriale sera en charge de l’écriture du contenu du webdocumentaire ainsi que de faire respecter cette ligne éditoriale auprès des autres équipes (graphistes et tournage notamment) les photos du web-documentaire ou même encore assister l’équipe chargée d’écrire le contenu si celle-ci manque d’informations, etc. Toutes les possibilités sont envisageables, il faut donc que le chef de projet, le responsable coordination ainsi que les responsables d’équipes soient précis et communiquent souvent entre eux pour que chacun suive l’avancement des autres équipe et agisse en fonction. Chaque équipe a en charge des tâches bien définies mais qui n’ont pas la même temporalité. Ainsi, il appartiendra au chef de projet et au responsable de la coordination de réaffecter les équipes selon l’avancement des tâches. En effet, une fois la production du contenu audiovisuel achevé, l’équipe du tournage pourra assister l’équipe de développement à intégrer au mieux les vidéos et 13 - 16
  14. 14. Organisation de la production + tournage + tournage 14 - 16
  15. 15. Correction + aide intégration + tournage + montage + montage + montage 15 - 16
  16. 16. WEB DOCU : L’AVANT FILM 16 - 16 fin

×