Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 8 Publicité
Publicité

Plus De Contenu Connexe

Les utilisateurs ont également aimé (20)

Similaire à aasw6: 2eme annonce_french (20)

Publicité

Plus par FARA - Forum for Agricultural Research in Africa (20)

aasw6: 2eme annonce_french

  1. 1. 6e Semaine africaine des sciences agricoles et Assemblée générale du FARA « L’Afrique nourrit l’Afrique grâce aux sciences agricoles et à l’innovation » 15–20 juillet 2013 Centre international des conférences d’Accra, Ghana Seconde annonce UNION AFRICIANE NASRONASRO
  2. 2. Contexte Tous les 3 trois ans, le Forum pour la Recherche Agricole en Afrique (FARA) organise une rencontre continentale de toutes les parties prenantes qui participent à la recherche agricole pour le développement en Afrique. Cette rencontre est désormais connue sous le nom de Semaine Africaine des Sciences Agricoles. Le Gouvernement du Ghana a gracieusement accepté d’accueillir la 6e Semaine Africaine des Sciences Agricoles et Assemblée Générale du Forum pour la Recherche Agricole en Afrique. La rencontre verra la participation des représentants des mandants du FARA venant des institutions africaines et non africaines qui participent à la recherche agricole pour le développement en Afrique telles que les Organisations sous-régionales (ASARECA, CORAF/WECARD, CCARDESA et NASRO1 ), les organisations de producteurs agricoles et d’éleveurs, les instituts de recherche agricole, les établissements d’enseignement et les universités. Des organisations non gouvernementales (ONG) oeuvrant dans le domaine de l’agriculture, des Systèmes nationaux de recherche agricole (SNRA), des Instituts de recherche avancée (IRA) non africains, des Centres Internationaux de Recherche Agricole (CIRA), des ONG internationales, des décideurs, le secteur privé, des ministères, des commissions parlementaires chargées de l’agriculture et des partenaires au développement de l’Afrique participeront également à la rencontre. Objectifs • Organiser la 6e Semaine Africaine des Sciences Agricoles • Permettre aux mandants du FARA d’examiner les progrès réalisés et les leçons apprises depuis la 5e Semaine Africaine des Sciences Agricoles • Établir le programme régional africain pour les trois prochaines années • Organiser la journée ghanéenne des sciences agricoles comme point fort de la Semaine Africaine des Sciences Agricoles • Célébrer le Programme Détaillé pour le Développement de l’Agriculture en Afrique (PDDAA) • Approuver des questions liées au programme, à la gouvernance, au leadership et au secrétariat du FARA. Résultats attendus • Une meilleure connaissance des problèmes, des opportunités et des réussites de la recherche agricole pour le développement en Afrique • Une plus grande sensibilisation aux rôles et contributions des parties prenantes Réseautage et interaction • Appréciation de la contribution importante de la recherche agricole pour le développement en Afrique, surtout au Ghana • Sensibilisation au PDDAA • Mobilisation de l’appui du gouvernement au processus du PDDAA au niveau national et allocation budgétaire à l’agriculture • Examen et approbation du programme du FARA pour les trois prochaines années • Approbation de la nomination du Conseil d’Administration du FARA • Élection du Président et du Vice-président du FARA désignés par le Conseil d’Administration • Ratification de la sélection et nomination du nouveau Directeur Exécutif du FARA 1. Association pour le Renforcement de la Recherche Agricole en Afrique de l’Est et du Centre ; Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles ; Centre de Coordination de la Recherche et du Développement Agricoles de l’Afrique Australe ; Organisation de Recherche de la Sous-Région d’Afrique du Nord.
  3. 3. Thème et des sous-thèmes Alors que nous nous approchons de la date butoir fixée pour la réalisation des objectifs du millénaire pour le dévelppement (OMD), la sécurité alimentaire et nutritionnelle demeure un problème majeur en Afrique. Avec la dégradation de l’environnement, elle accroît la pauvreté et la faim. L’ Afrique peut se nourrir elle-même étant donné que 60 pour cent de ses terres arables sont inexploitées et les 40 autres pour cent ont un rendement faible. Parmi tous les sujets qui auraient pu être traités à l’heure actuelle, la question de la sécurité de la production alimentaire locale figure en tête de liste. Ce thème se dégage des réflexions sur les Semaines africaines des sciences agricoles et Assemblées Générales antérieures du FARA, des tendances actuelles dans l’agriculture africaine et des consultations continuelles avec les parties prenantes et les partenaires. Le Ghana – l’un des rares pays à avoir atteint l’OMD 1 portant sur la réduction de moitié de l’extrême pauvreté avant 2015 – offre un cadre idéal pour accueillir ce genre de réunion. Thème L’Afrique nourrit l’Afrique grâce aux sciences agricoles et à l’innovation Sous-themes a. Éducation et développement des ressources humaines pour permettre à l’Afrique de se nourrir : i. Assurer une formation de qualité aux étudiants dans les universités africaines ii. Les tendances et les opportunités de renforcement des capacités dans le domaine de l’agriculture en Afrique iii. Prospective et compétitivité de l’agriculture africaine b. Innovations visant l’amélioration de la productivité et la capacité d’adaptation : i. Transformer l’agriculture africaine en doublant la productivité – des exemples de l’expérience éthiopienne ii. Assurerl’équilibreentreladurabilitécommercialeetenvironnementaledansledéveloppement agricole – des exemples provenant de l’industrie des fleurs au Kenya iii. Promouvoir la sécurité alimentaire grâce à l’utilisation de petites machines – des exemples provenant du Sénégal c. Passer de la concurrence à la collaboration : i. Le défi de la sécurité alimentaire et l’évolution du GCRAI ii. Mobiliser et impliquer les partenaires en vue d’une productivité accrue et la protection de l’environnement, des exemples du Partenariat mondial de la science rizicole (GRiSP) iii. Le PDDAA et son évolution dans l’environnement dynamique de l’Afrique d. Financement novateur et investissement dans l’agriculture : i. Établir des partenariats avec les agriculteurs en vue de la sécurité alimentaire et nutritionnelle grâce à la micro-finance pour l’agriculture ii. Mobiliser les bailleurs de fonds en vue d’un programme commun pour la sécurité alimentaire (nouvelle alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition du G8) iii. L’expérience nigériane en matière de partage des risques fondée sur les mesures d’incitation dans le domaine des prêts agricoles. Ces sous-thèmes portent sur les grands défis dont les questions émergentes qui sont extrêmement importantes pour l’Afrique et fourniront des propositions concrètes de mesures à prendre par les
  4. 4. mandants du FARA. Des réunions pré-plénières, des expositions et des séances d’affichage seront organisées en vue de faire une gestion optimale du temps des participants. Le programme Le programme comporte trois volets : une réunion pré-plénière pour chaque sous-thème, les réunions plénières de l’Assemblée Générale du FARA et la séance administrative. Les réunions pré-plénières Les réunions pré-plénières (réunions parallèles) sont l’occasion d’organiser des discussions approfondies sur des sous-thèmes et des sujets prioritaires. Un appel de demandes pour les réunions parallèles sera lancé par le Secrétariat du FARA en février 2013. Les demandes seront examinées par un comité technique composé d’experts éminents en recherche agricole pour le développement en Afrique. Le comité sélectionnera les événements qui permettront de tirer le meilleur parti du temps limité. Les institutions intéressées sont encouragées à inviter d’autres institutions ou organisations à se joindre à elles pour organiser des réunions parallèles. Chaque session élira un président qui avec l’aide d’un facilitateur fera une synthèse des recommanda- tions de la réunion pour le rapport final et présentera les principales recommandations à la plénière pour examen par l’Assemblée générale. Semaine Africaine des Sciences Agricoles Les différentes expositions sur les sciences agricoles s’étendront sur toute la semaine . Toutes les parties prenantes et acteurs de l’agriculture africaine – tels que les instituts nationaux de recherche agricole (INRA), les organisations de producteurs agricoles, les agences de développement, les petites et moyennes entreprises – sont invités à participer à la semaine africaine des sciences agricoles en tant qu’exposants. Ce sera l’occasion pour eux de sensibiliser le public à leurs rôles, programmes, exemples de réussite et produits. Outre les stands d’exposition, il y aura également des séances d’affichage où les participants pourront montrer leurs contributions au thème de la semaine. Une journée sera consacrée au pays hôte pour faire connaître ses réalisations dans le domaine de recherche agricole à travers des expositions et des visites sur le terrain. Cette « Journée du Ghana » sera l’occasion pour le Gouvernement ghanéen de présenter les processus qui lui ont permis d’atteindre l’OMD 1 – portant sur la réduction de moitié de l’extrême pauvreté et la faim. Le Gouvernement du Ghana profitera également de l’occasion pour présenter les domaines prioritaires d’investissement dans le secteur agricole. La Journée du Ghana sera organisée en milieu de semaine entre les sessions parallèles et les plénières. Il y aura une Journée spéciale du PDDAA destinée à examiner les processus nationaux individuels. Les discussions porteront sur les implications de la stratégie de mise en œuvre du PDDAA par les différents pays. La Journée du PDDAA prendra la forme d’une table ronde réunissant tous les ministres de l’agriculture, de l’éducation, des sciences et de la technologie qui participent à la manifestation. Assemblée Générale Réunion plénière : Les deux premières journées de la réunion plénière (séance ouverte) seront consacrées aux présentations des résultats et recommandations des réunions parallèles. En outre, des orateurs invités feront des exposés spéciaux sur divers sous-thèmes et des sujets sélectionnés. L’Assemblée générale
  5. 5. examinera les recommandations émanant de toutes les présentations et déterminera les mesures que devront prendre les membres du Forum ou le Secrétariat du FARA. Séance administrative : La troisième journée sera consacrée à la séance administrative – une séance à huis clos réservée aux membres inscrits uniquement. Elle sera l’occasion de : • Examiner et de confirmer le programme proposé pour le FARA pour les trois prochaines années • Elire un Président et un Vice-président du FARA pour les trois prochaines années • Ratifier la nomination du nouveau Directeur Exécutif du FARA et approuver le Conseil d’administration pour les trois prochaines années. Le Secrétariat du FARA publiera toutes les informations relatives à la 6e Semaine Africaine des Sciences Agricoles et Assemblée Générale du FARA sur son site Web (www.fara-africa.org). S’il existe une demande suffisante, le Secrétariat du FARA pourrait organiser des réunions ou des groupes de travail préparatoires en ligne qui seront hébergés sur son site Web. Participation Sont invités tous les organisations, ministères, institutions spécialisées et partenaires au développement qui se consacrent à la recherche agricole pour le développement en Afrique. Les invitations à la 6e Semaine Africaine des Sciences Agricoles et Assemblée Générale du FARA seront lancées conjointement par le Secrétariat du FARA et le Gouvernement du Ghana. Les personnes intéressées sont priées de communiquer avec : Le Directeur Exécutif Forum pour la Recherche Agricole en Afrique  PMB CT 173, 12 Anmeda Street, Roman Ridge  Accra, Ghana Téléphone : +233 302772823   Fax : +233 302773676 Courriel : mjones@fara-africa.org Site Web : www.fara-africa.org/scienceweek/ Veuillez indiquer « Semaine des sciences » en objet de vos courriels. Inscription Deux possibilités d’inscription s’offrent aux participants. Option A : une inscription en ligne par le biais du site Web du FARA pour : • Les participants individuels • Les réunions pré-plénières (réunions parallèles) • L’espace d’exposition Option B : Les participants peuvent s’inscrire au Centre international des conférence au début de la semaine Africaine des Sciences Agricoles. Catégories d’inscription : • Participants venant des systèmes nationaux de recherche agricole : 100 USD • Participants venant des organisations régionales et internationales : 300 USD
  6. 6. Frais d’adhésion (pour la participation à la séance administrative) : • Participants venant des systèmes nationaux de recherche agricole : 150 USD • Participants venant des organisations régionales et internationales : 250 USD Les individus et les organisations sont invitées à s’inscrire d’avance à www.fara-africa.org/ scienceweek/registration pour obtenir un espace d’expostion. Note : le statut de membre permet de participer à la séance administrative. Inscription aux réunions pré-plénières (réunions parallèles) : Les personnes qui désirent organiser des réunions parallèles sont invitées à s’inscrire d’avance à www.fara-africa.org/scienceweek/registration/. Le prix de salle de réunion dépend du nombre de participants et des dimensions de la salle. Pour en savoir plus sur les inscriptions et les coûts, veuillez entrer en contact avec mjones@fara-africa.org ou registration@fara-africa.org Note : les organisateurs des manifestations parallèles devront prendre leurs propres dispositions pour les pause-café et les déjeuners. Inscription pour réserver un espace d’exposition : Les participants qui veulent exposer leur travail et des affiches sont invités à réserver d’avance des stands d’exposition à www.fara-africa.org/scienceweek/registration/ La date limite d’inscription à la 6e Semaine africaine des sciences agricoles est fixée au 28 juin 2013. Visas Il est facile d’obtenir un visa pour le Ghana. Les participants doivent prendre note de ce qui suit : • Tous ceux qui visitent le Ghana sont priés d’obtenir avant leur départ un visa auprès du consulat, de l’ambassade ou du Haut-commissariat du Ghana le plus proche. – Les participants en provenance de pays où le Ghana n’a pas de représentation diplomatique sont priés d’envoyer avant leur départ une copie scannée de la page des renseignements personnels de leurs passeports au FARA pour que des dispositions soient prises pour la délivrance du visa à leur arrivée. Le montant des frais du visa est fixé à 150 USD et devra être payé au point d’entrée. • La liste des pays dont les ressortissants n’ont pas besoin de visa pour se rendre au Ghana se trouve à l’adresse suivante : www.ghanaimmigration.org/countries_not%20_visa.html Hébergement à l’hôtel Le FARA a négocié des tarifs préférentiels avec certains hôtels à Accra, la capitale du Ghana. Vous trouverez des informations détaillées à www.fara-frica.org/scienceweek/hotels/. Les changements apportés aux tarifs seront communiqués sur le site Web du FARA. Transport Le transport entre les hôtels et l’aéroport sera assuré par les hôtels. Un service de navette sera également mis en place entre le lieu où se tiendra la conférence et les hôtels. De plus amples informations sont disponibles à www.fara-africa.org/scienceweek/. Pour les participants qui veulent visiter le pays, les taxis peints en rouge et jaune sont le moyen idéal de transport.
  7. 7. Lieu La 6e Semaine africaine des sciences agricoles et Assemblée Générale du FARA se tiendra du 15 au 20 juillet 2013 au Centre international des conférences d’Accra, un centre ultra-moderne situé dans le quartier de Christiansborg à Accra. Le Centre est proche d’un certain nombre de points de répère importants dont le parlement, le stade d’Accra, l’Arc de l’indépendance et le Black Star Square. Pour plus d’information sur le lieu de la rencontre, visitez www.fara-africa.org/scienceweek/about- venue/ À PROPOS DU GHANA Le Ghana est situé sur la côte ouest de l’Afrique à environ 750 kilomètres au nord de l’équateur. La population était estimée à 18,9 millions d’habitants en 2011. Il est délimité au Nord par le Burkina Faso, à l’Ouest par le Togo et au Sud par le Golfe de Guinée. 13 millions d’hectares (57 pour cent) de la supercie totale de 23 millions d’hectares se prêtent à la production agricole et 5,3 millions de ces hectares sont cultivés. La capitale du pays est Accra. Il existe d’autres villes importantes telles que Tema, Kumasi, Takoradi et Tamale. L’anglais est la langue officielle du Ghana. Le climat est tropical. La température est généralement comprise entre 21 et 32°C (70–90 °F). Il existe deux saisons des pluies, de mars à juillet et de septembre à octobre, séparées par une saison douce et sèche en août et une saison sèche relativement longue au sud allant de mi-octobre à mars. Les Ghanéens sont accueillants et il existe une communauté internationale en plein essor. Pour plus d’informations sur le Ghana, veuillez visiter www.fara-africa.org/scienceweek/about- venue/. Pour de plus amples renseignements au sujet de la 6e Semaine Africaine des Sciences Agricoles y compris la participation, l’adhésion au FARA, les événements parallèles, les présentations et les expositions, veuillez entrer en contact avec : mjones@fara-africa.org et scienceweek@fara- africa.org.
  8. 8. Forum pour la Recherche Agricole en Afrique 12 Anmeda Street, Roman Ridge PMB CT 173, Accra, Ghana Téléphone : +233-302 772823 / 302 779421 Fax : +233 302 773676 Courriel électronique: info@fara-africa.org www.fara-africa.org

×