SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  11
Télécharger pour lire hors ligne
Le C2D, un partenariat au service du développement
MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL
_______________________
FILIERES AGRICOLES DURABLES DE COTE D’IVOIRE (FADCI)
_______________________
PROJET D’APPUI A LA CONSTRUCTION D’UN SYSTEME
NATIONAL DE CONTRÔLE DE LA SECURITE SANITAIRE DES
ALIMENTS (FADCI-SSA)
_______________________
RAPPORT DE L’ATELIER DE FORMATION ET DE
SENSIBILISATION DES ACTEURS DE LA FILIERE
PORCINE AUX BONNES PRATIQUES ET AUX
PRINCIPES GENERAUX D’HYGIENE
Octobre2017
République de Côte d’Ivoire
Union – Discipline – Travail
1
I- INTRODUCTION
1. Du 26 au 27 septembre 2017, s’est tenu dans les locaux de l’hôtel LA ROSE BLANCHE sis à
COCODY Angré, l’atelier de formation des acteurs de la filière porcine aux bonnes pratiques
d’hygiène en phase de production et aux principes généraux d’hygiène, dans le cadre du projet
d’appui à la Construction d’un Système National de Contrôle de la Sécurité Sanitaire des
Aliments (FADCI-SSA).
2. Cet atelier fait suite à celui consacré au lancement des activités dans la filière porcine des 21 et
22 février 2017 ayant établi les bases en matière de sécurité sanitaire des aliments. Il constitue le
deuxième atelier programmé au titre de l’année en cours.
3. Cet atelier a réuni 30 participants sur 32 attendus, dont 23 de la filière porcine, représentant les
membres du bureau et les points focaux régionaux de la filière, avec 14 personnes en provenance
de l’intérieur du pays. La liste de présence figure en annexe 1.
4. L’objectif de l’atelier était d’une part, d’introduire les guides de bonnes pratiques d’élevage
visant à assurer la sécurité sanitaire des aliments par le biais d’un état des lieux imagé, établi aux
environs d’Abidjan et d’autre part, de présenter les principes généraux d’hygiène alimentaire,
tels qu’élaborés par le Codex Alimentarius.
5. L’atelier de formation des acteurs de la filière porcine s’est articulé en trois (3) étapes : (i) la
cérémonie d’ouverture, (ii) les présentations des différentes thématiques, suivi d’échanges et (iii)
une évaluation de la formation.
6. Le présent document fait l’économie des activités de ces deux (2) journées de travail et des
recommandations qui y ont été formulées.
II- CEREMONIE D’OUVERTURE
7. La cérémonie d’ouverture a été marquée par quatre (4) allocutions, respectivement prononcées
par le Dr COULIBALY Hélène, Coordonnatrice du FADCI-SSA, Monsieur COULIBALY
N’Golodin Tozo, Représentant le Coordonnateur de l’UCP-FADCI, Monsieur ADJOKAN
Jérémy, Vice-Président de l’Interprofession porcine de Côte d’Ivoire (INTERPORCI) et Dr
KOFFI Koumi Marcel, Représentant Monsieur le Ministre des Ressources Animales et
Halieutiques.
8. Dr COULIBALY Hélène, après avoir souhaité la bienvenue à l’ensemble des participants, a
rappelé les objectifs de la session de sensibilisation et de formation. Elle a assuré les acteurs de
la filière porcine de l’entière disponibilité et de la volonté du FADCI-SSA à poursuivre ses
activités de concert avec eux pour le renforcement de la sécurité sanitaire des denrées d’origine
porcine mises sur le marché et pour la protection de la santé des consommateurs.
9. Monsieur COULIBALY N’Golodin Tozo, représentant la coordination de l’UCP-FADCI, a
rappelé l’encrage du projet et invité les participants à une implication active dans les activités du
FADCI-SSA.
2
10. Monsieur ADJOKAN Jérémy, Vice président de l’INTERPORCI a salué toutes les initiatives
à l’origine de l’essor et de la visibilité de la filière porcine en Côte d’Ivoire. Il a invité les acteurs de
la filière à être assidus à la formation afin d’en tirer le maximum de connaissances.
11. Dr KOFFI Koumi Marcel s’est appesanti sur les exigences des consommateurs et a invité les
acteurs de la filière porcine à la mise en œuvre de bonnes pratiques d’élevage pour offrir aux
populations ivoiriennes des produits porcins de qualité répondant aux exigences de sécurité sanitaire
des aliments. Tout en souhaitant plein succès aux travaux, il a déclaré ouvert, au nom de Monsieur
le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques, l’atelier de formation des acteurs de la filière
porcine aux bonnes pratiques d’hygiène en phase de production et aux principes généraux
d’hygiène.
III- PRESENTATIONS DU FADCI SSA ET ECHANGES
3.1- Les Présentations du FADCI-SSA
12. Cinq (5) présentations ont été faites par l’équipe du projet FADCI-SSA. Elles ont porté sur :
12.1. Les bonnes pratiques d’hygiène dans la filière porcine en phase de production ;
présentées en plusieurs thèmes, conformément au « Guide des bonnes pratiques d’élevage
visant à assurer la sécurité sanitaire des denrées d’origine animale, FAO/OIE – 2010 »:
12.1.1.Conduite générale des élevages de porcs ;
12.1.2.Gestion de la santé animale ;
12.1.3.Médicaments et produits à usage vétérinaires ;
12.1.4.Alimentation et abreuvement des animaux ;
12.1.5.Environnement et infrastructures ;
12.1.6.Manipulation des animaux
12.2. Les principes généraux d’hygiène alimentaire du Codex Alimentarius :
12.2.1.Production primaire ;
12.2.2.Conception et installation des établissements ;
12.2.3.Contrôle des opérations ;
12.2.4.Entretien et assainissement ;
12.2.5.Hygiène corporelle ;
12.2.6.Transport
Ces présentations ont été suivies d’échanges.
3.2- Les Echanges
13. Les échanges ont porté sur i) les pratiques d’identification des animaux, ii) la destruction des
cadavres d’animaux, iii) la restitution des formations, iv) l’applicabilité des mesures de bonnes
pratiques d’hygiène dans le système d’élevage actuel, v) les appuis pour améliorer le système
3
d’abattage des animaux et l’hygiène dans les abattoirs de porcs, vi) le système de transport des
animaux et de la viande porcine.
13.1. Des pratiques d’identification des animaux : L’identification animale a été discutée sous
le prisme du principe de traçabilité, incluant l’identification des exploitations, indispensable pour
tous les aspects de sécurité sanitaire mais également à la bonne gestion de la conduite d’élevage
pour tous les facteurs zootechniques, indépendamment des différentes modalités possibles. Les
échanges ont également porté sur l’élaboration d’un système national ou propre à chaque éleveur.
Docteur TACLE Mamadou, Chargé de Programmes Élevage au FIRCA a fait état de l’élaboration
d’un système d’identification des porcs multiplicateurs par le projet PAFARCI en attente de
validation par la direction en charge des productions d’élevage du MIRAH. Dans cette attente, il a
toutefois été rappelé l’importance pour les éleveurs de tenir un système d’identification au sein de
leur exploitation et de son lien majeur avec le registre d’élevage.
13.2. De la destruction des cadavres d’animaux : La conduite d’élevage sans perte d’animaux
dans les conditions telle que constatées est impossible. L’affirmation au sein des élevages sondés
de l’inutilité de la destruction de cadavres n’est pas acceptable. Au contraire, cela sous-entend une
gestion dangereuse d’animaux malades et morts, voire l’introduction dans la chaine alimentaire de
viande cadavérique. Il a été rappelé les modalités de destruction des cadavres d’animaux qui doivent
être dénaturés et détruits par incinération ou enfouissement entre deux (2) couches de chaux vive, à
distance respectable des bâtiments d’élevage et sous la surveillance de l’éleveur.
13.3. De la mise en œuvre des bonnes pratiques d’hygiène en phase de production, dans les
élevages agglomérés actuels : L’implantation des élevages dans certaines zones n’obéit à aucune
règle en la matière et constitue un facteur d’amplification majeure des problèmes sanitaires. La mise
en œuvre de bonnes pratiques d’hygiène en phase de production nécessite au préalable le respect
d’un certain nombre d’exigences règlementaires, normatives, professionnelles qui témoignent que
l’élevage de porcs n’est pas une activité récréative et que être éleveur est un métier qui ne
s’improvise pas. Les participants ont été invités à intégrer progressivement les bonnes pratiques de
production.
13.4. De l’appui à l’amélioration du système d’abattage des porcs et de l’hygiène dans les aires
d’abattage de porcs : La problématique sanitaire en matière d’abattage de porcs et d’abattoir de
porcs reste majeure. Il sera nécessaire, outre la construction prévue de deux (2) petits abattoirs de
porcs hors d’Abidjan et l’accompagnement de l’INTERPORCI ainsi que les collectivités
territoriales à l’aide de schémas directeurs d’abattoirs de porcs à élaborer dans le cadre de ce projet,
la sensibilisation des autorités compétente à la recherche de solutions afin de voir la construction
d’abattoirs dans les zones de forte production.
13.5. Du système de transport des animaux et de la viande de porc : Le transport des animaux
et de la viande de porc est une des étapes importantes dans la sécurité sanitaire. Il se doit d’intégrer
un certain nombre de normes sanitaires tant en ce qui concerne la limitation de stress et des dangers
physiques pour les animaux, que de tout ce qui serait susceptible de contaminer les denrées ou d’en
impacter la qualité.
4
13.6. De la restitution des formations : Cet atelier de formation est celui des formateurs que
sont les points focaux régionaux. Les points focaux ainsi formés seraient chargés de relayer les
formations aux acteurs de terrain avec des outils pédagogiques (boites à images et traduction en
français facile) qui seraient élaborés à cet effet et mis à leur disposition.
IV- EVALUATION DE LA FORMATION
14. Un questionnaire de 18 questions a été adressé à la discrétion des participants. Sur les 23
acteurs de la filière porcine qui ont pris part à l’atelier, 22 ont renseigné le questionnaire.
L’économie des réponses au questionnaire est faite ci-après :
14.1. Les participants à l’atelier sont constitués de producteur, de transformateurs, de
responsable de coopérative, des agents de l’administration dont 14 hommes et huit (8) femmes.
14.2. Les objectifs des participants à cet atelier étaient d’être en mesure d’assurer la sécurité
sanitaire de denrées porcines issues de leurs élevages et points de vente et d’obtenir une attestation
de participation à la formation.
14.3. Sur les 22 participants ayant répondu au questionnaire, sept (7) participent pour la
première fois à un atelier de renforcement de capacité dans le domaine de la SSA. Quant aux 15
autres, ils ont pris part à divers formation telles que la formation sur la règlementation sur la SSA
en Côte d’Ivoire, la formation à l’hygiène et à la gestion sanitaire des aliments au niveau des points
de vente de viande porcine et au niveau des fabriques d’aliments de porcs.
14.4. Au sujet de leur connaissance de base sur la thématique traitée lors de cet atelier, sur 18
ayant répondu à la question, 10 estiment avoir une connaissance relativement importante alors que
sept (7) avaient une connaissance assez limitée et un (1), une connaissance très limitée.
14.5. A l’issue de la formation, sur 21 personnes, 16 estiment que les objectifs de l’atelier leur
semblent atteints en grande partie et 12 d’entre eux estiment que ces objectifs sont adaptés aux
besoins de leurs activités. Douze (12) personnes trouvent pertinent les sujets traités et 11 autres
disent satisfaits en grande partie des résultats de l’atelier.
14.6. Quant à la durée du cours, 16 participants l’ont jugée suffisante et trois (3) l’ont trouvé
insuffisante. Dix-neuf (19) participants disent avoir acquis de compétences et connaissances
nouvelles utilisables dans la pratique. Ils disent pouvoir mettre en pratique ces compétences et
connaissances dans les domaines de la production et la distribution.
14.7. Dix (10) participants ont trouvé le niveau de maitrise du sujet de la part des formateurs
très satisfaisant et neuf (9) l’ont trouvé satisfaisant. La capacité des formateurs à susciter et nourrir
l’intérêt de l’auditoire a été jugée satisfaisante par 12 participants et très satisfaisante par sept (7)
d’entre eux. Dix-sept (17) parmi eux ont trouver clairs, les supports de formation et 17 estiment que
ces supports leur seront utiles dans l’accomplissement de leurs activités, en particulier pour la phase
de production.
5
14.8. Dix-neuf participants ont jugés bon la qualité des repas fournis lors des deux jours
d’atelier et 18 ont apprécié la qualité des installations de la formation. Toutefois, ils ont décrié la
qualité des microphones.
14.9. Les participants à l’atelier ont fait des recommandations au projet FADCI-SSA :
14.9.1.Construire des aires d’abattage ou à défaut, un seul petit abattoir de porc avec
plusieurs aires d’abattage en lieu et place des 2 abattoirs prévus par le projet FADCI-
SSA ;
14.9.2.Réhabiliter l’abattoir de la SIVAC ;
14.9.3.Organiser des formations sur l’abattage de porcs et la découpe de viande de porc ;
14.9.4.Délivrer des attestations de formation lors des prochains ateliers ;
14.9.5.Elargir les formations aux fournisseurs d’aliments de porcs et aux vétérinaires privés
praticiens ;
15. Le questionnaire se trouve en annexe 2.
6
ANNEXE 1 : LISTE DE PRESENCE A L’ATELIER DE FORMATION ET DE SENSIBILISATION DES ACTEURS DE LA FILIERE PORCINE AUX
BONNES PRATIQUES ET AUX PRINCIPES GENERAUX D’HYGIENE (26-27 AOUT 2017)
N° NOM & PRENOMS STRUCTURE FONCTION CONTACTS EMAIL
1 Dr. KOFFI-KOUMI MARCEL MIRAH CT/MIRAH
05 05 24 62 / 20 21 34 10 marcelkoffikoumi@yahoo.fr
2 TOLLA AFFOUE LETICIAE MIRAH/DSV INSPECTEUR VETERINAIRE
49 70 93 35 tleticiae@yahoo.fr
3
COULIBALY TOZO N’GOLODIN UCP FADCI EXPERT INFRASTRUCTURES 09 13 47 17 tozocoul@gmail.com
4
ADJOKAN JEREMIE INTERPORCI 1ER VICE PRESIDENT 07 89 63 21 adjokanjeremie@yahoo.fr
5
KARIDIOULA TIEMOKO INTERPORCI SECRETAIRE EXECUTIF 09 10 78 85 interporci@yahoo.fr
6 Mme CAREW BROU
SICS RESPONSIBLE QUALITE 21 75 45 86
06 51 44 43
brou_carew@yahoo.fr
7 Dr. SENIN CLAIRE BRICE VALERY
SIVAC CHEF DEPT HYGIENE ET… 23 45 99 10 / 49 61 19 34 chezsenin@yahoo.fr
8 Mme ADOU KOHON SCOOP COPORCAB PRESIDENTE D’HONNEUR 06 13 55 47
9 ZOUZOU KOUASSI SIKATO PRESIDENTE 09 60 83 72
10
KONE KADIDJA
INADES/FORMATION
DIRECTEUR
22 50 40 72 Konekadidja@yahoo.fr
13
KOPOIN PIERRE KIMOU
APORCI
PRESIDENT 07 93 03 11 kopoinpierrekimou@yahoo.fr
14
BEUGRE JOSEPH
UNEGABY
PRESIDENT
07 66 11 29
15 KOFFI AFFOUE YVONNE GEPY
PRESIDENTE 07 14 61 50 affoueyvonnekoffi@gmail.com
16 KOFFI AMENAN THERESE EPSE TUO UNEPOT PRESIDENTE 08 69 50 74 koffiamenan@gmail.com
18 BAH GUEI DAVID SCOOPS APCI
PRESIDENT 07 17 45 21
19 AKA ASSOA
ASSOCIATION DES
ELEVEURS DE TANDA SECRETAIRE GENERAL 49 83 47 42
7
N° NOM & PRENOMS STRUCTURE FONCTION CONTACTS EMAIL
20 KARENGA AMOINT EPSE WEDJA UPORSO
PRESIDENTE
09 18 99 55
21 VE GUE PIERRE CEPOM
SECRETAIRE GENERAL
09 43 09 27 veguepierre@gmail.com
22 YAO BROU ARTHUR A2PM
VICE PRESIDENT
47 36 43 26 arthurbrouy@gmail.com
23 ASSE JACQUELINE FEPPORC
PRESIDENTE
07 65 04 93
24 Mme DIAKITE NEE TIESSIEI B. LOPEZ SCOOPSEP-HS PRESIDENTE 09 98 54 42
lopezetiessiei@yahoo.fr
25 SORO KATCHENINFOHOUA FETEPKO
PRESIDENT
09 25 90 35 katcheninfohoua@gmail.com
26 ASSOMPTION SAHOU CEPB
PRESIDENT
49 69 80 03 sahou313@gmail.com
27 AKAFOU ADOU NARCISSE CEPOMA PRESIDENT 58 79 25 90
cepoma2015@gmail.com
28 ADJOUA ADIBIA APEPDO
PRESIDENTE 58 57 07 27
29 AGNINI ASSIEDOU SCOOPS-PORADID
PRESIDENT 47 08 14 33 / 05 53 25 44 scoopsporadid@gmail.com
30 Dr. TACLE MAMADOU FIRCA
CHARGE DE PROGRAMME
ELEVAGE
07 69 79 06 / 22 52 81 81 taclem@firca.ci
31 Dr. COULIBALY HELENE FIRCA/FADCI-SSA
COORDONNATRICE
22 52 81 82
42
N’GUESSAN AMENAN MARIE-PAULE
FIRCA/FADCI-SSA CP FILIERE VEGETALE 22 52 81 82/ 59 52 22 74 mpnguessan@firca.ci
43 OULAI JONAS FIRCA/FADCI-SSA
VETERINAIRE APPUI AUX
FILIERES ANIMALES 09 83 01 83 oulai@firca.ci
8
ANNEXE 2 : Questionnaire d’évaluation de la formation
ATELIER DE SENSIBILISATION DES RESPONSABLES DES
FILIERES AVICOLE ET PORCINE A LA SECURITE
SANITAIRE DES ALIMENTS
Abidjan, le
QUESTIONNAIRE D’EVALUATION
Précisez votre (vos) domaine(s) d’activité(s) dans la filière :
󠄶 Administration ; 󠄶 Production ; 󠄶 Responsable coopérative
󠄶 Transformation ; 󠄶 Distribution ; 󠄶 Autres à préciser
Vous êtes : 󠄶 Un homme ; 󠄶 Une femme :
1. Qu’espériez-vous apprendre dans le cadre de cette activité, quels étaient vos
objectifs ?
2. Est-ce la première fois que vous participez à une activité de renforcement des
capacités dans le domaine de la sécurité sanitaire des aliments ?
󠄶 Oui ; 󠄶 Non :
Dans la négative, à quelle(s) autre(s) activité(s) avez-vous participé (thématique ?)?
3. Votre connaissance du sujet avant l’activité était :
󠄶 Très limitée ; 󠄶 Assez limitée ; 󠄶 Relativement importante ; 󠄶 Importante
Objectifs de l’atelier :
4. Les objectifs de l’atelier vous semblent ils atteints ?
󠄶 Partiellement 󠄶 en grande partie 󠄶 complètement
5. Ces objectifs vous semblent ils adaptés aux besoins de vos activités ?
󠄶 Partiellement 󠄶 en grande partie 󠄶 complètement
6. Quelle est votre appréciation générale en ce qui concerne l’intérêt du cours ?
󠄶 Très satisfaisant 󠄶 satisfaisant 󠄶 moyen 󠄶 insuffisant
9
7. Pertinence des sujets traites par rapport aux objectifs ?
󠄶 Insatisfaisant 󠄶 pertinent 󠄶 très pertinent
8. Etes-vous satisfaits des résultats de cet atelier ? :
󠄶 Partiellement 󠄶 en grande partie 󠄶 complètement
Observations :
9. Veuillez indiquer ci-après de quelle manière et dans quels domaines de votre travail vous
avez l’intention d’utiliser les résultats de cette activité d’assistance technique.
Efficience, respect du calendrier
10. Durée du cours
󠄶 Très insuffisante 󠄶 insuffisante 󠄶 suffisante 󠄶 excessive
11. Acquisition de compétences nouvelles et connaissances utilisables dans la pratique
󠄶 Trop peu 󠄶 Peu 󠄶 Moyen 󠄶 Satisfaisant 󠄶 Plus que prévu
Suggestions ou commentaires spécifiques à ces points :
12. Niveau de maîtrise du sujet de la part des formateurs
󠄶 Bas 󠄶 Moyen 󠄶 satisfaisant 󠄶 très satisfaisant
13. Capacité des formateurs à susciter et nourrir l’intérêt de l’auditoire
󠄶 Bas 󠄶 Moyen 󠄶 satisfaisant 󠄶 très satisfaisant
14. Echanges avec le ou les formateurs
󠄶 Trop peu nombreux ; 󠄶 Moyen 󠄶 satisfaisant
󠄶 très satisfaisant ; 󠄶 trop important
15. Concernant les supports de formation distribués :
15.1 Vous semblent-ils clairs ?
󠄶 Pas clairs du tout 󠄶 peu clairs 󠄶 moyens
󠄶 assez clairs 󠄶 très clairs
10
15.2 Vous seront-ils utiles dans l’accomplissement de vos activités, en particulier pour la
phase de production ?
󠄶 Peu utiles 󠄶 moyennement utiles 󠄶 utiles 󠄶 très utiles
16. Quelles sont, le cas échéant, les séances qui ne vous ont pas été utiles
17. Concernant l’organisation et la logistique :
17.1 qualité des repas
󠄶 Très mauvaise 󠄶 mauvaise 󠄶 moyenne
󠄶 bonne 󠄶 très bonne
17.2 Qualité des installations de formation
󠄶 Très mauvaise 󠄶 mauvaise 󠄶 moyenne
󠄶 bonne 󠄶 très bonne
Suggestions ou commentaires spécifiques à ces points :
Avez-vous des recommandations à formuler ?
1.
2.
3.
4.
Souhaitez-vous approfondir la sensibilisation ou la formation des opérateurs de votre filière ?
Dans l’affirmative, avez-vous des suggestions de thèmes pour de prochaines formations ou
avez-vous de préoccupations spécifiques ?

Contenu connexe

Similaire à Rapport atelier de formation filiere porcine principale gnrx d hygiene

Le rapport de l'Afsca
Le rapport de l'AfscaLe rapport de l'Afsca
Le rapport de l'Afscalesoirbe
 
Document
DocumentDocument
DocumentViewOn
 
1ère Infolettre de l'AQIA
1ère Infolettre de l'AQIA1ère Infolettre de l'AQIA
1ère Infolettre de l'AQIAJulie Jean
 
Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...
Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...
Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...Institut de l'Elevage - Idele
 
Rapport de mission 4 emme journee sbbc version1
Rapport de mission 4 emme journee sbbc version1Rapport de mission 4 emme journee sbbc version1
Rapport de mission 4 emme journee sbbc version1SANOU OURY
 
EQUINUT: a high-energy weapon fighting malnutrition (French)
EQUINUT: a high-energy weapon fighting malnutrition (French)EQUINUT: a high-energy weapon fighting malnutrition (French)
EQUINUT: a high-energy weapon fighting malnutrition (French)ICRISAT
 
Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2
Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2
Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2Michela Paganini
 
Glace-Maroc-GBPH-HACCP-octobre-2010.VF.11.pdf
Glace-Maroc-GBPH-HACCP-octobre-2010.VF.11.pdfGlace-Maroc-GBPH-HACCP-octobre-2010.VF.11.pdf
Glace-Maroc-GBPH-HACCP-octobre-2010.VF.11.pdfOmarChihab1
 
Marie Antoinette Haba: «Enseignements du processus d’enregistrement d’une IG ...
Marie Antoinette Haba: «Enseignements du processus d’enregistrement d’une IG ...Marie Antoinette Haba: «Enseignements du processus d’enregistrement d’une IG ...
Marie Antoinette Haba: «Enseignements du processus d’enregistrement d’une IG ...Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 
Le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS): Burkina Faso, Ma...
Le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS): Burkina Faso, Ma...Le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS): Burkina Faso, Ma...
Le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS): Burkina Faso, Ma...ILRI
 
Cours_ISO.pptx système de management de la sécurité des denrées alimentaires
Cours_ISO.pptx système de management de la sécurité des denrées alimentairesCours_ISO.pptx système de management de la sécurité des denrées alimentaires
Cours_ISO.pptx système de management de la sécurité des denrées alimentairesFirasNuolla
 
Vol 7-conserves-maroc-gbph-haccp-octobre-2010.vf.11 (1)
Vol 7-conserves-maroc-gbph-haccp-octobre-2010.vf.11 (1)Vol 7-conserves-maroc-gbph-haccp-octobre-2010.vf.11 (1)
Vol 7-conserves-maroc-gbph-haccp-octobre-2010.vf.11 (1)HajarAzil
 
ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)
ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)
ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)ICARDA
 
Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...
Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...
Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 

Similaire à Rapport atelier de formation filiere porcine principale gnrx d hygiene (20)

Conference filière laitiere bovine tunisie 2015
Conference filière laitiere bovine tunisie 2015Conference filière laitiere bovine tunisie 2015
Conference filière laitiere bovine tunisie 2015
 
Le rapport de l'Afsca
Le rapport de l'AfscaLe rapport de l'Afsca
Le rapport de l'Afsca
 
Document
DocumentDocument
Document
 
Presentation securite sanitaire et certification 26 sept 2017
Presentation securite sanitaire et certification 26 sept 2017Presentation securite sanitaire et certification 26 sept 2017
Presentation securite sanitaire et certification 26 sept 2017
 
1ère Infolettre de l'AQIA
1ère Infolettre de l'AQIA1ère Infolettre de l'AQIA
1ère Infolettre de l'AQIA
 
Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...
Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...
Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...
 
Rapport de mission 4 emme journee sbbc version1
Rapport de mission 4 emme journee sbbc version1Rapport de mission 4 emme journee sbbc version1
Rapport de mission 4 emme journee sbbc version1
 
Securite sanitaire des denrees avicoles jna 2016
Securite sanitaire des denrees avicoles jna 2016Securite sanitaire des denrees avicoles jna 2016
Securite sanitaire des denrees avicoles jna 2016
 
Sécurité sanitaire des denrées avicoles et d'origine avicole
Sécurité sanitaire des denrées avicoles et d'origine avicoleSécurité sanitaire des denrées avicoles et d'origine avicole
Sécurité sanitaire des denrées avicoles et d'origine avicole
 
EQUINUT: a high-energy weapon fighting malnutrition (French)
EQUINUT: a high-energy weapon fighting malnutrition (French)EQUINUT: a high-energy weapon fighting malnutrition (French)
EQUINUT: a high-energy weapon fighting malnutrition (French)
 
Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2
Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2
Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2
 
Handbook fr
Handbook frHandbook fr
Handbook fr
 
Glace-Maroc-GBPH-HACCP-octobre-2010.VF.11.pdf
Glace-Maroc-GBPH-HACCP-octobre-2010.VF.11.pdfGlace-Maroc-GBPH-HACCP-octobre-2010.VF.11.pdf
Glace-Maroc-GBPH-HACCP-octobre-2010.VF.11.pdf
 
Marie Antoinette Haba: «Enseignements du processus d’enregistrement d’une IG ...
Marie Antoinette Haba: «Enseignements du processus d’enregistrement d’une IG ...Marie Antoinette Haba: «Enseignements du processus d’enregistrement d’une IG ...
Marie Antoinette Haba: «Enseignements du processus d’enregistrement d’une IG ...
 
Le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS): Burkina Faso, Ma...
Le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS): Burkina Faso, Ma...Le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS): Burkina Faso, Ma...
Le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS): Burkina Faso, Ma...
 
Cours_ISO.pptx système de management de la sécurité des denrées alimentaires
Cours_ISO.pptx système de management de la sécurité des denrées alimentairesCours_ISO.pptx système de management de la sécurité des denrées alimentaires
Cours_ISO.pptx système de management de la sécurité des denrées alimentaires
 
Vol 7-conserves-maroc-gbph-haccp-octobre-2010.vf.11 (1)
Vol 7-conserves-maroc-gbph-haccp-octobre-2010.vf.11 (1)Vol 7-conserves-maroc-gbph-haccp-octobre-2010.vf.11 (1)
Vol 7-conserves-maroc-gbph-haccp-octobre-2010.vf.11 (1)
 
ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)
ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)
ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)
 
Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...
Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...
Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...
 
Revue des ENIL - Métagénomique
Revue des ENIL - MétagénomiqueRevue des ENIL - Métagénomique
Revue des ENIL - Métagénomique
 

Plus de Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles

Plus de Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (15)

Arrete copil faifa
Arrete copil faifaArrete copil faifa
Arrete copil faifa
 
Arrete coplil signe
Arrete coplil signeArrete coplil signe
Arrete coplil signe
 
Arrete copil faifa
Arrete copil faifaArrete copil faifa
Arrete copil faifa
 
Manuel de Procédures FAIFA | FADCI-SSA
Manuel de Procédures FAIFA | FADCI-SSAManuel de Procédures FAIFA | FADCI-SSA
Manuel de Procédures FAIFA | FADCI-SSA
 
Annexe 1 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 1 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSAAnnexe 1 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 1 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
 
Annexe 5 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 5 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSAAnnexe 5 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 5 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
 
Annexe 4 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 4 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSAAnnexe 4 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 4 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
 
Annexe 3 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 3 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSAAnnexe 3 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 3 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
 
Annexe 2 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 2 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSAAnnexe 2 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 2 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
 
Atelier de lancement - Présentation du projet FADCI/SSA
Atelier de lancement - Présentation du projet FADCI/SSAAtelier de lancement - Présentation du projet FADCI/SSA
Atelier de lancement - Présentation du projet FADCI/SSA
 
Rapport atelier de lancement filière porcine
Rapport atelier de lancement filière porcineRapport atelier de lancement filière porcine
Rapport atelier de lancement filière porcine
 
Rapport atelier de lancement filière maïs
Rapport atelier de lancement filière maïsRapport atelier de lancement filière maïs
Rapport atelier de lancement filière maïs
 
Rapport atelier de lancement fadci ssa
Rapport atelier de lancement fadci ssaRapport atelier de lancement fadci ssa
Rapport atelier de lancement fadci ssa
 
Rapport atelier de lancement des activites filiere avicole
Rapport atelier de lancement des activites filiere avicoleRapport atelier de lancement des activites filiere avicole
Rapport atelier de lancement des activites filiere avicole
 
Présentation du PPAAO/WAAPP Côte d'Ivoire
Présentation du PPAAO/WAAPP Côte d'Ivoire Présentation du PPAAO/WAAPP Côte d'Ivoire
Présentation du PPAAO/WAAPP Côte d'Ivoire
 

Rapport atelier de formation filiere porcine principale gnrx d hygiene

  • 1. Le C2D, un partenariat au service du développement MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL _______________________ FILIERES AGRICOLES DURABLES DE COTE D’IVOIRE (FADCI) _______________________ PROJET D’APPUI A LA CONSTRUCTION D’UN SYSTEME NATIONAL DE CONTRÔLE DE LA SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS (FADCI-SSA) _______________________ RAPPORT DE L’ATELIER DE FORMATION ET DE SENSIBILISATION DES ACTEURS DE LA FILIERE PORCINE AUX BONNES PRATIQUES ET AUX PRINCIPES GENERAUX D’HYGIENE Octobre2017 République de Côte d’Ivoire Union – Discipline – Travail
  • 2. 1 I- INTRODUCTION 1. Du 26 au 27 septembre 2017, s’est tenu dans les locaux de l’hôtel LA ROSE BLANCHE sis à COCODY Angré, l’atelier de formation des acteurs de la filière porcine aux bonnes pratiques d’hygiène en phase de production et aux principes généraux d’hygiène, dans le cadre du projet d’appui à la Construction d’un Système National de Contrôle de la Sécurité Sanitaire des Aliments (FADCI-SSA). 2. Cet atelier fait suite à celui consacré au lancement des activités dans la filière porcine des 21 et 22 février 2017 ayant établi les bases en matière de sécurité sanitaire des aliments. Il constitue le deuxième atelier programmé au titre de l’année en cours. 3. Cet atelier a réuni 30 participants sur 32 attendus, dont 23 de la filière porcine, représentant les membres du bureau et les points focaux régionaux de la filière, avec 14 personnes en provenance de l’intérieur du pays. La liste de présence figure en annexe 1. 4. L’objectif de l’atelier était d’une part, d’introduire les guides de bonnes pratiques d’élevage visant à assurer la sécurité sanitaire des aliments par le biais d’un état des lieux imagé, établi aux environs d’Abidjan et d’autre part, de présenter les principes généraux d’hygiène alimentaire, tels qu’élaborés par le Codex Alimentarius. 5. L’atelier de formation des acteurs de la filière porcine s’est articulé en trois (3) étapes : (i) la cérémonie d’ouverture, (ii) les présentations des différentes thématiques, suivi d’échanges et (iii) une évaluation de la formation. 6. Le présent document fait l’économie des activités de ces deux (2) journées de travail et des recommandations qui y ont été formulées. II- CEREMONIE D’OUVERTURE 7. La cérémonie d’ouverture a été marquée par quatre (4) allocutions, respectivement prononcées par le Dr COULIBALY Hélène, Coordonnatrice du FADCI-SSA, Monsieur COULIBALY N’Golodin Tozo, Représentant le Coordonnateur de l’UCP-FADCI, Monsieur ADJOKAN Jérémy, Vice-Président de l’Interprofession porcine de Côte d’Ivoire (INTERPORCI) et Dr KOFFI Koumi Marcel, Représentant Monsieur le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques. 8. Dr COULIBALY Hélène, après avoir souhaité la bienvenue à l’ensemble des participants, a rappelé les objectifs de la session de sensibilisation et de formation. Elle a assuré les acteurs de la filière porcine de l’entière disponibilité et de la volonté du FADCI-SSA à poursuivre ses activités de concert avec eux pour le renforcement de la sécurité sanitaire des denrées d’origine porcine mises sur le marché et pour la protection de la santé des consommateurs. 9. Monsieur COULIBALY N’Golodin Tozo, représentant la coordination de l’UCP-FADCI, a rappelé l’encrage du projet et invité les participants à une implication active dans les activités du FADCI-SSA.
  • 3. 2 10. Monsieur ADJOKAN Jérémy, Vice président de l’INTERPORCI a salué toutes les initiatives à l’origine de l’essor et de la visibilité de la filière porcine en Côte d’Ivoire. Il a invité les acteurs de la filière à être assidus à la formation afin d’en tirer le maximum de connaissances. 11. Dr KOFFI Koumi Marcel s’est appesanti sur les exigences des consommateurs et a invité les acteurs de la filière porcine à la mise en œuvre de bonnes pratiques d’élevage pour offrir aux populations ivoiriennes des produits porcins de qualité répondant aux exigences de sécurité sanitaire des aliments. Tout en souhaitant plein succès aux travaux, il a déclaré ouvert, au nom de Monsieur le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques, l’atelier de formation des acteurs de la filière porcine aux bonnes pratiques d’hygiène en phase de production et aux principes généraux d’hygiène. III- PRESENTATIONS DU FADCI SSA ET ECHANGES 3.1- Les Présentations du FADCI-SSA 12. Cinq (5) présentations ont été faites par l’équipe du projet FADCI-SSA. Elles ont porté sur : 12.1. Les bonnes pratiques d’hygiène dans la filière porcine en phase de production ; présentées en plusieurs thèmes, conformément au « Guide des bonnes pratiques d’élevage visant à assurer la sécurité sanitaire des denrées d’origine animale, FAO/OIE – 2010 »: 12.1.1.Conduite générale des élevages de porcs ; 12.1.2.Gestion de la santé animale ; 12.1.3.Médicaments et produits à usage vétérinaires ; 12.1.4.Alimentation et abreuvement des animaux ; 12.1.5.Environnement et infrastructures ; 12.1.6.Manipulation des animaux 12.2. Les principes généraux d’hygiène alimentaire du Codex Alimentarius : 12.2.1.Production primaire ; 12.2.2.Conception et installation des établissements ; 12.2.3.Contrôle des opérations ; 12.2.4.Entretien et assainissement ; 12.2.5.Hygiène corporelle ; 12.2.6.Transport Ces présentations ont été suivies d’échanges. 3.2- Les Echanges 13. Les échanges ont porté sur i) les pratiques d’identification des animaux, ii) la destruction des cadavres d’animaux, iii) la restitution des formations, iv) l’applicabilité des mesures de bonnes pratiques d’hygiène dans le système d’élevage actuel, v) les appuis pour améliorer le système
  • 4. 3 d’abattage des animaux et l’hygiène dans les abattoirs de porcs, vi) le système de transport des animaux et de la viande porcine. 13.1. Des pratiques d’identification des animaux : L’identification animale a été discutée sous le prisme du principe de traçabilité, incluant l’identification des exploitations, indispensable pour tous les aspects de sécurité sanitaire mais également à la bonne gestion de la conduite d’élevage pour tous les facteurs zootechniques, indépendamment des différentes modalités possibles. Les échanges ont également porté sur l’élaboration d’un système national ou propre à chaque éleveur. Docteur TACLE Mamadou, Chargé de Programmes Élevage au FIRCA a fait état de l’élaboration d’un système d’identification des porcs multiplicateurs par le projet PAFARCI en attente de validation par la direction en charge des productions d’élevage du MIRAH. Dans cette attente, il a toutefois été rappelé l’importance pour les éleveurs de tenir un système d’identification au sein de leur exploitation et de son lien majeur avec le registre d’élevage. 13.2. De la destruction des cadavres d’animaux : La conduite d’élevage sans perte d’animaux dans les conditions telle que constatées est impossible. L’affirmation au sein des élevages sondés de l’inutilité de la destruction de cadavres n’est pas acceptable. Au contraire, cela sous-entend une gestion dangereuse d’animaux malades et morts, voire l’introduction dans la chaine alimentaire de viande cadavérique. Il a été rappelé les modalités de destruction des cadavres d’animaux qui doivent être dénaturés et détruits par incinération ou enfouissement entre deux (2) couches de chaux vive, à distance respectable des bâtiments d’élevage et sous la surveillance de l’éleveur. 13.3. De la mise en œuvre des bonnes pratiques d’hygiène en phase de production, dans les élevages agglomérés actuels : L’implantation des élevages dans certaines zones n’obéit à aucune règle en la matière et constitue un facteur d’amplification majeure des problèmes sanitaires. La mise en œuvre de bonnes pratiques d’hygiène en phase de production nécessite au préalable le respect d’un certain nombre d’exigences règlementaires, normatives, professionnelles qui témoignent que l’élevage de porcs n’est pas une activité récréative et que être éleveur est un métier qui ne s’improvise pas. Les participants ont été invités à intégrer progressivement les bonnes pratiques de production. 13.4. De l’appui à l’amélioration du système d’abattage des porcs et de l’hygiène dans les aires d’abattage de porcs : La problématique sanitaire en matière d’abattage de porcs et d’abattoir de porcs reste majeure. Il sera nécessaire, outre la construction prévue de deux (2) petits abattoirs de porcs hors d’Abidjan et l’accompagnement de l’INTERPORCI ainsi que les collectivités territoriales à l’aide de schémas directeurs d’abattoirs de porcs à élaborer dans le cadre de ce projet, la sensibilisation des autorités compétente à la recherche de solutions afin de voir la construction d’abattoirs dans les zones de forte production. 13.5. Du système de transport des animaux et de la viande de porc : Le transport des animaux et de la viande de porc est une des étapes importantes dans la sécurité sanitaire. Il se doit d’intégrer un certain nombre de normes sanitaires tant en ce qui concerne la limitation de stress et des dangers physiques pour les animaux, que de tout ce qui serait susceptible de contaminer les denrées ou d’en impacter la qualité.
  • 5. 4 13.6. De la restitution des formations : Cet atelier de formation est celui des formateurs que sont les points focaux régionaux. Les points focaux ainsi formés seraient chargés de relayer les formations aux acteurs de terrain avec des outils pédagogiques (boites à images et traduction en français facile) qui seraient élaborés à cet effet et mis à leur disposition. IV- EVALUATION DE LA FORMATION 14. Un questionnaire de 18 questions a été adressé à la discrétion des participants. Sur les 23 acteurs de la filière porcine qui ont pris part à l’atelier, 22 ont renseigné le questionnaire. L’économie des réponses au questionnaire est faite ci-après : 14.1. Les participants à l’atelier sont constitués de producteur, de transformateurs, de responsable de coopérative, des agents de l’administration dont 14 hommes et huit (8) femmes. 14.2. Les objectifs des participants à cet atelier étaient d’être en mesure d’assurer la sécurité sanitaire de denrées porcines issues de leurs élevages et points de vente et d’obtenir une attestation de participation à la formation. 14.3. Sur les 22 participants ayant répondu au questionnaire, sept (7) participent pour la première fois à un atelier de renforcement de capacité dans le domaine de la SSA. Quant aux 15 autres, ils ont pris part à divers formation telles que la formation sur la règlementation sur la SSA en Côte d’Ivoire, la formation à l’hygiène et à la gestion sanitaire des aliments au niveau des points de vente de viande porcine et au niveau des fabriques d’aliments de porcs. 14.4. Au sujet de leur connaissance de base sur la thématique traitée lors de cet atelier, sur 18 ayant répondu à la question, 10 estiment avoir une connaissance relativement importante alors que sept (7) avaient une connaissance assez limitée et un (1), une connaissance très limitée. 14.5. A l’issue de la formation, sur 21 personnes, 16 estiment que les objectifs de l’atelier leur semblent atteints en grande partie et 12 d’entre eux estiment que ces objectifs sont adaptés aux besoins de leurs activités. Douze (12) personnes trouvent pertinent les sujets traités et 11 autres disent satisfaits en grande partie des résultats de l’atelier. 14.6. Quant à la durée du cours, 16 participants l’ont jugée suffisante et trois (3) l’ont trouvé insuffisante. Dix-neuf (19) participants disent avoir acquis de compétences et connaissances nouvelles utilisables dans la pratique. Ils disent pouvoir mettre en pratique ces compétences et connaissances dans les domaines de la production et la distribution. 14.7. Dix (10) participants ont trouvé le niveau de maitrise du sujet de la part des formateurs très satisfaisant et neuf (9) l’ont trouvé satisfaisant. La capacité des formateurs à susciter et nourrir l’intérêt de l’auditoire a été jugée satisfaisante par 12 participants et très satisfaisante par sept (7) d’entre eux. Dix-sept (17) parmi eux ont trouver clairs, les supports de formation et 17 estiment que ces supports leur seront utiles dans l’accomplissement de leurs activités, en particulier pour la phase de production.
  • 6. 5 14.8. Dix-neuf participants ont jugés bon la qualité des repas fournis lors des deux jours d’atelier et 18 ont apprécié la qualité des installations de la formation. Toutefois, ils ont décrié la qualité des microphones. 14.9. Les participants à l’atelier ont fait des recommandations au projet FADCI-SSA : 14.9.1.Construire des aires d’abattage ou à défaut, un seul petit abattoir de porc avec plusieurs aires d’abattage en lieu et place des 2 abattoirs prévus par le projet FADCI- SSA ; 14.9.2.Réhabiliter l’abattoir de la SIVAC ; 14.9.3.Organiser des formations sur l’abattage de porcs et la découpe de viande de porc ; 14.9.4.Délivrer des attestations de formation lors des prochains ateliers ; 14.9.5.Elargir les formations aux fournisseurs d’aliments de porcs et aux vétérinaires privés praticiens ; 15. Le questionnaire se trouve en annexe 2.
  • 7. 6 ANNEXE 1 : LISTE DE PRESENCE A L’ATELIER DE FORMATION ET DE SENSIBILISATION DES ACTEURS DE LA FILIERE PORCINE AUX BONNES PRATIQUES ET AUX PRINCIPES GENERAUX D’HYGIENE (26-27 AOUT 2017) N° NOM & PRENOMS STRUCTURE FONCTION CONTACTS EMAIL 1 Dr. KOFFI-KOUMI MARCEL MIRAH CT/MIRAH 05 05 24 62 / 20 21 34 10 marcelkoffikoumi@yahoo.fr 2 TOLLA AFFOUE LETICIAE MIRAH/DSV INSPECTEUR VETERINAIRE 49 70 93 35 tleticiae@yahoo.fr 3 COULIBALY TOZO N’GOLODIN UCP FADCI EXPERT INFRASTRUCTURES 09 13 47 17 tozocoul@gmail.com 4 ADJOKAN JEREMIE INTERPORCI 1ER VICE PRESIDENT 07 89 63 21 adjokanjeremie@yahoo.fr 5 KARIDIOULA TIEMOKO INTERPORCI SECRETAIRE EXECUTIF 09 10 78 85 interporci@yahoo.fr 6 Mme CAREW BROU SICS RESPONSIBLE QUALITE 21 75 45 86 06 51 44 43 brou_carew@yahoo.fr 7 Dr. SENIN CLAIRE BRICE VALERY SIVAC CHEF DEPT HYGIENE ET… 23 45 99 10 / 49 61 19 34 chezsenin@yahoo.fr 8 Mme ADOU KOHON SCOOP COPORCAB PRESIDENTE D’HONNEUR 06 13 55 47 9 ZOUZOU KOUASSI SIKATO PRESIDENTE 09 60 83 72 10 KONE KADIDJA INADES/FORMATION DIRECTEUR 22 50 40 72 Konekadidja@yahoo.fr 13 KOPOIN PIERRE KIMOU APORCI PRESIDENT 07 93 03 11 kopoinpierrekimou@yahoo.fr 14 BEUGRE JOSEPH UNEGABY PRESIDENT 07 66 11 29 15 KOFFI AFFOUE YVONNE GEPY PRESIDENTE 07 14 61 50 affoueyvonnekoffi@gmail.com 16 KOFFI AMENAN THERESE EPSE TUO UNEPOT PRESIDENTE 08 69 50 74 koffiamenan@gmail.com 18 BAH GUEI DAVID SCOOPS APCI PRESIDENT 07 17 45 21 19 AKA ASSOA ASSOCIATION DES ELEVEURS DE TANDA SECRETAIRE GENERAL 49 83 47 42
  • 8. 7 N° NOM & PRENOMS STRUCTURE FONCTION CONTACTS EMAIL 20 KARENGA AMOINT EPSE WEDJA UPORSO PRESIDENTE 09 18 99 55 21 VE GUE PIERRE CEPOM SECRETAIRE GENERAL 09 43 09 27 veguepierre@gmail.com 22 YAO BROU ARTHUR A2PM VICE PRESIDENT 47 36 43 26 arthurbrouy@gmail.com 23 ASSE JACQUELINE FEPPORC PRESIDENTE 07 65 04 93 24 Mme DIAKITE NEE TIESSIEI B. LOPEZ SCOOPSEP-HS PRESIDENTE 09 98 54 42 lopezetiessiei@yahoo.fr 25 SORO KATCHENINFOHOUA FETEPKO PRESIDENT 09 25 90 35 katcheninfohoua@gmail.com 26 ASSOMPTION SAHOU CEPB PRESIDENT 49 69 80 03 sahou313@gmail.com 27 AKAFOU ADOU NARCISSE CEPOMA PRESIDENT 58 79 25 90 cepoma2015@gmail.com 28 ADJOUA ADIBIA APEPDO PRESIDENTE 58 57 07 27 29 AGNINI ASSIEDOU SCOOPS-PORADID PRESIDENT 47 08 14 33 / 05 53 25 44 scoopsporadid@gmail.com 30 Dr. TACLE MAMADOU FIRCA CHARGE DE PROGRAMME ELEVAGE 07 69 79 06 / 22 52 81 81 taclem@firca.ci 31 Dr. COULIBALY HELENE FIRCA/FADCI-SSA COORDONNATRICE 22 52 81 82 42 N’GUESSAN AMENAN MARIE-PAULE FIRCA/FADCI-SSA CP FILIERE VEGETALE 22 52 81 82/ 59 52 22 74 mpnguessan@firca.ci 43 OULAI JONAS FIRCA/FADCI-SSA VETERINAIRE APPUI AUX FILIERES ANIMALES 09 83 01 83 oulai@firca.ci
  • 9. 8 ANNEXE 2 : Questionnaire d’évaluation de la formation ATELIER DE SENSIBILISATION DES RESPONSABLES DES FILIERES AVICOLE ET PORCINE A LA SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS Abidjan, le QUESTIONNAIRE D’EVALUATION Précisez votre (vos) domaine(s) d’activité(s) dans la filière : 󠄶 Administration ; 󠄶 Production ; 󠄶 Responsable coopérative 󠄶 Transformation ; 󠄶 Distribution ; 󠄶 Autres à préciser Vous êtes : 󠄶 Un homme ; 󠄶 Une femme : 1. Qu’espériez-vous apprendre dans le cadre de cette activité, quels étaient vos objectifs ? 2. Est-ce la première fois que vous participez à une activité de renforcement des capacités dans le domaine de la sécurité sanitaire des aliments ? 󠄶 Oui ; 󠄶 Non : Dans la négative, à quelle(s) autre(s) activité(s) avez-vous participé (thématique ?)? 3. Votre connaissance du sujet avant l’activité était : 󠄶 Très limitée ; 󠄶 Assez limitée ; 󠄶 Relativement importante ; 󠄶 Importante Objectifs de l’atelier : 4. Les objectifs de l’atelier vous semblent ils atteints ? 󠄶 Partiellement 󠄶 en grande partie 󠄶 complètement 5. Ces objectifs vous semblent ils adaptés aux besoins de vos activités ? 󠄶 Partiellement 󠄶 en grande partie 󠄶 complètement 6. Quelle est votre appréciation générale en ce qui concerne l’intérêt du cours ? 󠄶 Très satisfaisant 󠄶 satisfaisant 󠄶 moyen 󠄶 insuffisant
  • 10. 9 7. Pertinence des sujets traites par rapport aux objectifs ? 󠄶 Insatisfaisant 󠄶 pertinent 󠄶 très pertinent 8. Etes-vous satisfaits des résultats de cet atelier ? : 󠄶 Partiellement 󠄶 en grande partie 󠄶 complètement Observations : 9. Veuillez indiquer ci-après de quelle manière et dans quels domaines de votre travail vous avez l’intention d’utiliser les résultats de cette activité d’assistance technique. Efficience, respect du calendrier 10. Durée du cours 󠄶 Très insuffisante 󠄶 insuffisante 󠄶 suffisante 󠄶 excessive 11. Acquisition de compétences nouvelles et connaissances utilisables dans la pratique 󠄶 Trop peu 󠄶 Peu 󠄶 Moyen 󠄶 Satisfaisant 󠄶 Plus que prévu Suggestions ou commentaires spécifiques à ces points : 12. Niveau de maîtrise du sujet de la part des formateurs 󠄶 Bas 󠄶 Moyen 󠄶 satisfaisant 󠄶 très satisfaisant 13. Capacité des formateurs à susciter et nourrir l’intérêt de l’auditoire 󠄶 Bas 󠄶 Moyen 󠄶 satisfaisant 󠄶 très satisfaisant 14. Echanges avec le ou les formateurs 󠄶 Trop peu nombreux ; 󠄶 Moyen 󠄶 satisfaisant 󠄶 très satisfaisant ; 󠄶 trop important 15. Concernant les supports de formation distribués : 15.1 Vous semblent-ils clairs ? 󠄶 Pas clairs du tout 󠄶 peu clairs 󠄶 moyens 󠄶 assez clairs 󠄶 très clairs
  • 11. 10 15.2 Vous seront-ils utiles dans l’accomplissement de vos activités, en particulier pour la phase de production ? 󠄶 Peu utiles 󠄶 moyennement utiles 󠄶 utiles 󠄶 très utiles 16. Quelles sont, le cas échéant, les séances qui ne vous ont pas été utiles 17. Concernant l’organisation et la logistique : 17.1 qualité des repas 󠄶 Très mauvaise 󠄶 mauvaise 󠄶 moyenne 󠄶 bonne 󠄶 très bonne 17.2 Qualité des installations de formation 󠄶 Très mauvaise 󠄶 mauvaise 󠄶 moyenne 󠄶 bonne 󠄶 très bonne Suggestions ou commentaires spécifiques à ces points : Avez-vous des recommandations à formuler ? 1. 2. 3. 4. Souhaitez-vous approfondir la sensibilisation ou la formation des opérateurs de votre filière ? Dans l’affirmative, avez-vous des suggestions de thèmes pour de prochaines formations ou avez-vous de préoccupations spécifiques ?