SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  9
Télécharger pour lire hors ligne
1
Le C2D, un partenariat au service du développement
MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL
_______________________
FILIERES AGRICOLES DURABLES DE COTE D’IVOIRE (FADCI)
_______________________
PROJET D’APPUI A LA CONSTRUCTION D’UN SYSTEME NATIONAL DE
CONTRÔLE DE LA SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS (FADCI-SSA)
_______________________
RAPPORT DE L’ATELIER DE FORMATION AUX PRINCIPES
GENERAUX D’HYGIENE ET INTRODUCTION AUX INTRANTS
AGRICOLES DANS LA FILIERE LEGUMES ET MARAICHERS
Décembre 2017
République de Côte d’Ivoire
Union – Discipline – Travail
2
I. INTRODUCTION
1. Du 20 au 21 septembre 2017, s’est tenu à Abidjan, dans les locaux de la Rose Blanche, un
atelier de formation et de sensibilisation des acteurs de la filière légumes et maraîchers,
organisé par la FADCI-SSA.
2. Cet atelier de formation et de sensibilisation a réuni les 39 participants attendus, avec 30 de
la filière légumes et maraîchers dont 20 participants venant de l’intérieur du pays.
3. L’objectif de cet atelier était, à travers les présentations techniques, d’amener les opérateurs
de la filière légumes et maraîchers à faire le lien avec la SSA, à chaque étape de leurs
activités, d’une part et de leur fournir des repères de base sur les intrants agricoles. Le thème
de l’atelier était « les principes généraux d’hygiène et introduction aux intrants agricoles ».
4. Le présent rapport fait l’économie des activités de ces deux journées et des
recommandations faites.
II. CEREMONIE D’OUVERTURE
5. L’atelier a débuté par une cérémonie d’ouverture qui était marquée par une série
d’allocutions prononcées par le Dr COULIBALY Hélène, Coordonnatrice du projet
FADCI-SSA, Monsieur BARO Tetié, Expert filières animales à l’unité de coordination du
Programme FADCI, Madame KONAN Sylvie, Chargée du genre à l’Association Nationale
des Organisations Professionnelles Agricoles de Côte d’Ivoire (ANOPACI), Monsieur
OUIHI représentant le Ministre de l’Agriculture et du Développent Rural (MINADER).
6. Le Dr COULIBALY a remercié le MINADER pour son engagement constant dans la
formulation du projet et l’ANOPACI pour avoir répondu favorablement et de façon
massive. Elle a invité les participants à accorder une attention particulière à cet atelier.
7. Monsieur BARO a salué les efforts consentis par le FIRCA dans l’exécution du projet et les
participants pour avoir répondu à l’invitation qui leur a été faite. Il a appelé les acteurs de
la filière à être attentifs aux présentations qui seront faites.
8. Madame KONAN a débuté son propos en transmettant les salutations du Président de
l’ANOPACI au FIRCA. Elle remercié le projet pour la place de choix qu’occupent la filière
et a exhorté tous les participants de filière à une participation active aux échanges durant la
session de formation et de sensibilisation qui leur est offerte.
9. Monsieur OUIHI a transmis, au nom du Ministre de l’Agriculture et du Développement
Rural, les remerciements aux participants pour avoir répondu massivement à l’invitation.
Au vue de la place qu’occupent les cultures légumières et maraîchères dans l’agriculture
ivoirienne et de la problématique majeure des intrants agricoles dans la filière, il a invité les
participants à s’approprier les thématiques qui seront développées durant ces deux journées
de formation avant de déclarer ouvert l’atelier de formation et de sensibilisation aux
principes généraux d’hygiène et à l’introduction aux intrants agricoles.
III. PRESENTATIONS DU FADCI-SSA ET ECHANGES
3.1. Les présentations du FADCI-SSA
10. Six (6) présentations ont été faites par la Chargée de Programme des filières végétales et le
Chargé de programme des filières animales.
10.1. Principes généraux d’hygiène alimentaire du Codex (Dr OULAI Jonas) ;
3
10.2. Intrants agricoles, définition principaux intrants agricoles (Madame
N’GUESSAN Marie-Paule) ;
10.3. Produits phytosanitaires, définition, contenu et usage (Madame N’GUESSAN
Marie-Paule) ;
10.4. Pesticides : pourquoi sont-ils soumis à une règlementation ? (Madame
N’GUESSAN Marie-Paule) ;
10.5. Alternatives aux pesticides, gestion intégrée des maladies et des pestes (Madame
N’GUESSAN Marie-Paule) ;
10.6. Attentes du projet FADCI-SSA (N’GUESSAN Marie-Paule).
3.2. Les échanges
11. Les échanges ont porté sur :
11.1. Le rôle du comité national du Codex (pour la filière légumes et maraîchers) :
Dans le processus normatif international initié par le Codex Alimentarius, chaque pays
membre doit conduire une procédure consultative pour assurer la contribution de tous
à l’élaboration d’une position nationale qui sera défendue dans les instances
internationales – généralement cela se fait dans les comités nationaux du codex
institués à cet effet.
11.2. La différence entre les principes généraux d’hygiène et les codes de bonnes
conduites en matière de certification du cacao : Les principes d’hygiène,
internationalement reconnus, répondent à des besoins de préservation de la qualité
sanitaire des aliments sur toute la chaîne de valeur de l’aliment, de la récolte à la
consommation finale, et sont différents des codes de bonnes conduite des standards de
certification du cacao. Les « codes de bonnes conduite », dans le cadre de la
certification du cacao en production répondent à des questions de préservation de
l’environnement et de qualité des fèves de cacao qui sont orientés sur les bonnes
pratiques agricoles.
11.3. La non couverture de l’amont des filières par les principes généraux
d’hygiène du Codex Alimentarius : Bien que n’étant pas couvert par les principes
généraux d’hygiène, les dangers de l’amont des filières susceptibles d’impacter la
sécurité sanitaire des aliments sont ciblés par des guides de bonnes pratiques élaborés
par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) pour
aider les agriculteurs dans la conduite de leurs exploitations pour des productions saines
et sures.
11.4. La notion de vide sanitaire dans une aire d’entreposage d’aliments : Dans
un local d’entreposage d’aliments, le vide sanitaire répond à des objectifs d’hygiène et
de sécurité sanitaire des aliments. Dans ce cas il consiste à permettre le nettoyage,
l’entretien et à observer un temps de latence (vide) avant l’entreposage des denrées
(entre deux cycles de culture).
11.5. La présence des animaux domestiques (chats et chiens) dans les
établissements agroalimentaires dans la lutte contre les rongeurs : Les animaux
domestiques tels que le chat et le chien sont proscrits dans les établissements
agroalimentaires car ils sont susceptibles de contaminer les denrées.
4
11.6. Utilisation du soja comme de l’engrais vert : Le soja est une légumineuse,
généralement cultivée pour l’alimentation, cependant elle peut être plantée pour
enrichir le sol, soit en l’associant avec une autre culture ou en procédant par jachère.
11.7. La séparation des secteurs souillés et des secteurs sains (5 S) : Il s’agit
d’observer une séparation nette entre les secteurs souillés et les secteurs sains dans un
établissement agroalimentaire afin d’éviter tout risque de contamination, par le
croisement des circuits (personnels, denrées, matériel, etc.) ou les retours en arrière.
11.8. La gestion des déchets issus des tris : l’agriculteur reste responsable de
l’élimination des déchets ou des denrées impropres à la consommation. Une éventuelle
récupération et remise dans le circuit de distribution de ces denrées sont sous sa
responsabilité. Il lui revient de veiller à ce que celles-ci soient effectivement détruites.
11.9. Formation de phytotraiteurs : La formation de phytotraiteurs peut être
envisagée par les groupements ou organisations professionnelles de la filière. Au vu de
la réalité des exploitations qui sont relativement de petites tailles, il est tout de même
important que les agriculteurs sachent les bonnes pratiques en matière de traitements
phytosanitaires par eux-mêmes et pour leurs produits.
11.10. Agréments des revendeurs de pesticides : Les revendeurs de pesticides en Côte
d’Ivoire sont assujettis à un agrément de revendeurs pour lesquels il existe une liste
après de la Direction de la Protection des Végétaux et du Contrôle Qualité du
MINADER.
11.11. Cultures hors sol et alternatives aux pesticides : Les cultures hors sol sont des
cultures pratiquées sur des substrats fabriqués. Elles n’excluent pas absolument
l’utilisation de pesticides ni d’engrais. Cependant, l’opérateur peut associer le hors sol
et la non utilisation des pesticides.
11.12. La recherche de marchés spécifiques pour les productions issues de bonnes
pratiques : Dans le cadre des appuis à la filière, le projet prévoit la mise en place d’une
filière de certification qui pourrait ainsi permettre d’accéder à de meilleurs marchés.
3.3- Analyse des fiches d’évaluation de l’atelier
12. La fiche qui a servi à évaluer l’atelier figure en annexe 2. Les résultats de l’évaluation de
l’atelier se résument ainsi :
12.1. Tous les participants ont estimé avoir appris des principes généraux d’hygiène
alimentaire et particulièrement de l’hygiène des locaux. Par ailleurs, ils affirment avoir
appris des risques liés aux produits phytosanitaires, surtout quand ils sont mal utilisés.
12.2. Sur l’ensemble des fiches analysées, il ressort que les problématiques qui ont
suscitées plus d’intérêts des participants sont l’identification des pesticides homologués
en Côte d’Ivoire à travers les couleurs des étiquettes, les risques qui leur sont liés et les
alternatives aux pesticides. Aussi, ils se sont montrés intéressés à l’hygiène dans les
établissements agroalimentaires.
5
12.3. Les participants ont estimé qu’au vu de la thématique de l’atelier, toutes les
questions ont été passées en revue. Cependant quelques uns ont exprimé que la lecture
des pictogrammes de l’emballage des pesticides1 aurait dû être faite.
12.4. Les participants ont exprimé la nécessité d’organiser des sessions de restitution
dans un premier temps avec les responsables d’OPA dans leurs localités et par la suite
lorsqu’ils recevront les supports de formation, feront la restitution à un plus grand
nombre d’acteurs de la filière légumes et maraîchers. Ils recenseront les différents
groupements présents dans la région avant de procéder aux sensibilisations et
formations et feront le suivi avec des visites de terrain.
12.5. Les participants recommandent au projet FADCI-SSA de :
12.5.1.Former des phytotraiteurs ou des applicateurs ; A ce sujet, il ne revient pas au
projet de former des phytotraiteurs.
12.5.2.Mettre les moyens en œuvre afin de rendre disponible les outils de formations
pour l’effectivité des restitutions ;
12.5.3.Partager avec tous les participants les thématiques de l’atelier au moins trois
semaines avant la tenue de l’atelier2
;
12.5.4.Procéder à des sensibilisations, à grande échelle, à travers les radios de proximité
dans les langues locales ;
12.5.5.Faire un focus sur les modalités de la bonne utilisation des pesticides.
3.4- Recommandations
13. Au terme de l’atelier, des recommandations ont été exprimées à l’endroit des acteurs de la
filière. Le réseau des points focaux doit s’organiser dans les régions respectives afin
d’assurer le relais de la formation. La filière, et particulièrement les points focaux, doivent
veiller à assurer ce rôle avec responsabilité. Afin d’assurer une continuité et éviter toute
rupture, dans le programme, il leur a été demandé d’être assidus aux ateliers de
sensibilisation et de formation.
1
La lecture de l’étiquette d’un pesticide entre en ligne de compte dans l’utilisation d’un pesticide et le cadre de
notre atelier ne couvre pas champ étant donné qu’il s’agit d’une introduction aux intrants agricoles.
2
Les thématiques de formation sont définis en concertation avec le bureau de la filière. Le rôle du bureau est
aussi de faire le pont avec le projet et donc de communiquer aux opérateurs les thématiques retenues.
6
Annexe1 : Liste de présence à l’atelier de formation aux principes généraux d’hygiène et à l’introduction aux intrants agricoles dans la filière
légumes et maraîchers (20 - 21 septembre 2017)
N° NOM & PRENOMS STRUCTURE FONCTION CONTACTS EMAIL
1 OUOHI FRANCOIS MINADER
S/DIRECTEUR DE LA
QUALITE
20 22 48 43/ 05 80 75 25 ouohi_francois@yahoo.fr
2 SINGO COLETTE MINADER DPVCQ 20 21 20 32/ 03 32 69 44 colettesingo@yahoo.fr
3 BARO TETIE UCP FADCI
EXPERT FILIERES
ANIMALES
07 45 18 13 Te_baro@yahoo.fr
4 KONAN MICHELLE SYLVIE ANOPACI CHARGE DU GENRE 22 44 11 76/ 07 00 78 81 info@anopaci.net
5 BLEY PATRICK ANDERSON ACEPACI PRESIDENT 01 79 98 25/ 47 78 27 39 Acepaci225@gmail.com
6 KOFFI AMANI ARNAUD ACEPACI SECRETAIRE GENERAL 48 08 26 25/ 52 10 11 50 makarnaud@gmail.com
7 KASSI JEAN RODOLPHE ACEPACI VICE PRESIDENT 77 43 78 84/ 42 24 68 38 Ktrinile14@gmail.com
8
KOUADIO EPSE AGBASSI
ADRIENNE
CNAVICI MEMBRE 07 91 28 82 kouadioadrienne@yahoo.fr
9 Mme BAYA EPSE VANIE CNAVICI MEMBRE 07 62 80 59 cogesvi@gmail.com
10
KRAMOH KOUAME AKISSI
MARIE-JEANNE
FENASCOVICI
MEMBRE 07 62 60 95 Essique2015@gmail.com
11 KAKOU PELIAS FENASCOVICI SECRETAIRE GENERAL 22 42 86 34/ 49 99 82 79
12 TALL ADIARATOU RETPA-CI MEMBRE 47 10 90 68 adjetallafrica@gmail.com
13 KASSI ABLAN ODETTE RETPA-CI MEMBRE 08 49 32 15/ 41 69 17 91 kaoprod2011@gmail.com
14 OULEBLY ODETTE RETPA-CI MEMBRE 05 12 07 72 / 09 70 75 73
7
N° NOM & PRENOMS STRUCTURE FONCTION CONTACTS EMAIL
15
TADE EPSE KOUAME
VERONIQUE
REPAT-CI MEMBRE 08 05 40 59 dadezolebe@gmail.com
16 DJIRE AWA JACQUELINE RETPA-CI MEMBRE 02 19 40 60 / 08 37 10 78 etsoga@gmail.com
17 COULIBALY FANTA TRAORE RETPA-CI MEMBRE 47 10 90 68 / servicesvision@yahoo.fr
18 DJE BOUZIE G. PRISCA COCO OIGNONS
COMPTABLE 09 95 10 78 / 04 16 74
63
cocooignons@yahoo.fr
19 KOFFI KOMENAN GEOFFROY COCO OIGNONS DIRECTEUR 07 50 47 04 koffi_geoffroys@yahoo.fr
20 SILUE ISSOUFE UCOVISA SECRETAIRE 44 55 52 92
21 BONZOU JEAN-MARC COJEXPAG PRESIDENT 58 13 23 49 bonzoujeanmarc@gmail.com
22 KOUAME AKA COJEXPAG SECRETAIRE 05 62 31 29 akamatthieuk@gmail.com
23 BROUZ JEANNETTE COFFI PFA-CI
MEMBRE 08 34 64 68 / 05 78 01
53
cooperativelesmoissonneurs@gmail.com
24 KOFFI LOMBE ROSALIE PFA-CI MEMBRE 58 41 17 66
25 BRADE AMOIN BROU PFA-CI MEMBRE 01 75 69 07
26 KONE KEYRETIEN PFA-CI MEMBRE 57 49 75 30
27 KONAN FLORENCE PFA-CI MEMBRE 42 99 19 99 femmemarahoue@gmail.com
28 BROU OUSSOU VIVIANE COVIMA PCA 07 71 61 97 Brououssou36@gmail.com
29 N’DRI DOMINIQUE COVIMA OPERATRICE DE SAISIE
30
GBAMELE YAO MATHURIN SCOOPS YETREKPA SECRETAIRE 49 04 11 83 / 51 15 37
96
gbamelemathurin@gmail.com
8
N° NOM & PRENOMS STRUCTURE FONCTION CONTACTS EMAIL
31
GBANI N’GUESSAN ALFRED PRESIDENT PRESIDENT 07 17 28 02 / 08 10 68
96
32 AMANI N’DRI FRANCOIS FEMACI VICE PRESIDENT 07 83 84 93 upromas@gmail.com
33
MAÏZOM KOUAKOU MAXIME GMPV PRESIDENT 09 76 64 85 / 01 75 70
40
Max75kouakou@gmail.com
34 NOGOSSI ABENON LUCIENNE GMPV MEMBRE 40 42 97 07
35 EHOUMAN EPSE JULIENNE BITTY ANOUMAGNI PCA 07 66 25 55
36 MORO EHOUMAN ANOUMAGNI DIRECTEUR 07 81 56 70 moroehouman@gmail.com
37 Dr. COULIBALY HELENE FIRCA/FADCI-SSA COORDONNATRICE 22 52 81 82
38
N’GUESSAN AMENAN MARIE-
PAULE
FIRCA/FADCI-SSA CP FILIERE VEGETALE 22 52 81 82/ 59 52 22 74 mpnguessan@firca.ci
39 OULAI JONAS FIRCA/FADCI-SSA
VETERINAIRE APPUI AUX
FILIERES ANIMALES
09 83 01 83 oulai@firca.ci
9
Annexe 2 : Fiche d’évaluation de l’atelier de formation aux principes généraux d’hygiène et à
la prévention contre les mycotoxines dans la filière maïs des 16 et 17 Août 2017
1- Qu'avez-vous appris lors de cet atelier ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
2- Quelle est la problématique qui vous a plus intéressée et pourquoi ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
3- Quelles sont, d'après vous, les questions qui sont restées en suspens et qui mériteraient
d'être approfondies ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
4- Comment pensez-vous valoriser dans votre région ce que vous avez appris dans cet
atelier ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
5- Quelles recommandations souhaitez-vous faire ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________

Contenu connexe

Similaire à Rapport atelier formation filiere legumes maraichers

Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...FAO
 
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétaleSemences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétaleGuyon Jacky
 
Rapport de mission 4 emme journee sbbc version1
Rapport de mission 4 emme journee sbbc version1Rapport de mission 4 emme journee sbbc version1
Rapport de mission 4 emme journee sbbc version1SANOU OURY
 
Newsletter SPW Agriculture en Province de LIEGE du 22-09-22
Newsletter SPW Agriculture en Province de LIEGE du 22-09-22Newsletter SPW Agriculture en Province de LIEGE du 22-09-22
Newsletter SPW Agriculture en Province de LIEGE du 22-09-22Benoît GEORGES
 
Ecophyto - Réduire et améliorer l'utilisation des produits phytosanitaires
Ecophyto - Réduire et améliorer l'utilisation des produits phytosanitairesEcophyto - Réduire et améliorer l'utilisation des produits phytosanitaires
Ecophyto - Réduire et améliorer l'utilisation des produits phytosanitairesCentre de Gestion de l'Oise
 
Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2
Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2
Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2Michela Paganini
 
Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...
Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...
Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 
Le rapport de l'Afsca
Le rapport de l'AfscaLe rapport de l'Afsca
Le rapport de l'Afscalesoirbe
 
Lettre internationale Agropolis numéro 17, novembre 2015
Lettre internationale Agropolis numéro 17, novembre 2015Lettre internationale Agropolis numéro 17, novembre 2015
Lettre internationale Agropolis numéro 17, novembre 2015Agropolis International
 
National Experiences - Transition vers l’agroécologie: chemin vers les systèm...
National Experiences - Transition vers l’agroécologie: chemin vers les systèm...National Experiences - Transition vers l’agroécologie: chemin vers les systèm...
National Experiences - Transition vers l’agroécologie: chemin vers les systèm...ExternalEvents
 
DIAGNOSTIC DE LA SITUATION ACTUELLE ET IDENTIFICATION DES PROBLÈMES LIÉS AUX ...
DIAGNOSTIC DE LA SITUATION ACTUELLE ET IDENTIFICATION DES PROBLÈMES LIÉS AUX ...DIAGNOSTIC DE LA SITUATION ACTUELLE ET IDENTIFICATION DES PROBLÈMES LIÉS AUX ...
DIAGNOSTIC DE LA SITUATION ACTUELLE ET IDENTIFICATION DES PROBLÈMES LIÉS AUX ...Youssef CHARHABAILI
 

Similaire à Rapport atelier formation filiere legumes maraichers (20)

Rapport atelier de formation filiere avicole atb resistance et residus
Rapport atelier de formation filiere avicole atb resistance et residusRapport atelier de formation filiere avicole atb resistance et residus
Rapport atelier de formation filiere avicole atb resistance et residus
 
Rapport atelier de formation filiere porcine principale gnrx d hygiene
Rapport atelier de formation filiere porcine principale gnrx d hygieneRapport atelier de formation filiere porcine principale gnrx d hygiene
Rapport atelier de formation filiere porcine principale gnrx d hygiene
 
Rapport atelier lancement filiere legumes maraichers
Rapport atelier lancement filiere legumes maraichersRapport atelier lancement filiere legumes maraichers
Rapport atelier lancement filiere legumes maraichers
 
Bioprotect-B
Bioprotect-BBioprotect-B
Bioprotect-B
 
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
 
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétaleSemences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
 
Rapport de mission 4 emme journee sbbc version1
Rapport de mission 4 emme journee sbbc version1Rapport de mission 4 emme journee sbbc version1
Rapport de mission 4 emme journee sbbc version1
 
Rapport atelier lancement consommateurs
Rapport atelier lancement  consommateursRapport atelier lancement  consommateurs
Rapport atelier lancement consommateurs
 
Securite sanitaire des denrees avicoles jna 2016
Securite sanitaire des denrees avicoles jna 2016Securite sanitaire des denrees avicoles jna 2016
Securite sanitaire des denrees avicoles jna 2016
 
Sécurité sanitaire des denrées avicoles et d'origine avicole
Sécurité sanitaire des denrées avicoles et d'origine avicoleSécurité sanitaire des denrées avicoles et d'origine avicole
Sécurité sanitaire des denrées avicoles et d'origine avicole
 
#25ansAPESS. Expérience de l’APESS dans la mise en œuvre du projet ISIAE par ...
#25ansAPESS. Expérience de l’APESS dans la mise en œuvre du projet ISIAE par ...#25ansAPESS. Expérience de l’APESS dans la mise en œuvre du projet ISIAE par ...
#25ansAPESS. Expérience de l’APESS dans la mise en œuvre du projet ISIAE par ...
 
Newsletter SPW Agriculture en Province de LIEGE du 22-09-22
Newsletter SPW Agriculture en Province de LIEGE du 22-09-22Newsletter SPW Agriculture en Province de LIEGE du 22-09-22
Newsletter SPW Agriculture en Province de LIEGE du 22-09-22
 
Ecophyto - Réduire et améliorer l'utilisation des produits phytosanitaires
Ecophyto - Réduire et améliorer l'utilisation des produits phytosanitairesEcophyto - Réduire et améliorer l'utilisation des produits phytosanitaires
Ecophyto - Réduire et améliorer l'utilisation des produits phytosanitaires
 
Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2
Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2
Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2
 
Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...
Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...
Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...
 
Le rapport de l'Afsca
Le rapport de l'AfscaLe rapport de l'Afsca
Le rapport de l'Afsca
 
plaquette-Adebiotech-fevrier-2016
plaquette-Adebiotech-fevrier-2016plaquette-Adebiotech-fevrier-2016
plaquette-Adebiotech-fevrier-2016
 
Lettre internationale Agropolis numéro 17, novembre 2015
Lettre internationale Agropolis numéro 17, novembre 2015Lettre internationale Agropolis numéro 17, novembre 2015
Lettre internationale Agropolis numéro 17, novembre 2015
 
National Experiences - Transition vers l’agroécologie: chemin vers les systèm...
National Experiences - Transition vers l’agroécologie: chemin vers les systèm...National Experiences - Transition vers l’agroécologie: chemin vers les systèm...
National Experiences - Transition vers l’agroécologie: chemin vers les systèm...
 
DIAGNOSTIC DE LA SITUATION ACTUELLE ET IDENTIFICATION DES PROBLÈMES LIÉS AUX ...
DIAGNOSTIC DE LA SITUATION ACTUELLE ET IDENTIFICATION DES PROBLÈMES LIÉS AUX ...DIAGNOSTIC DE LA SITUATION ACTUELLE ET IDENTIFICATION DES PROBLÈMES LIÉS AUX ...
DIAGNOSTIC DE LA SITUATION ACTUELLE ET IDENTIFICATION DES PROBLÈMES LIÉS AUX ...
 

Plus de Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles

Plus de Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (15)

Arrete copil faifa
Arrete copil faifaArrete copil faifa
Arrete copil faifa
 
Arrete coplil signe
Arrete coplil signeArrete coplil signe
Arrete coplil signe
 
Arrete copil faifa
Arrete copil faifaArrete copil faifa
Arrete copil faifa
 
Manuel de Procédures FAIFA | FADCI-SSA
Manuel de Procédures FAIFA | FADCI-SSAManuel de Procédures FAIFA | FADCI-SSA
Manuel de Procédures FAIFA | FADCI-SSA
 
Annexe 1 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 1 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSAAnnexe 1 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 1 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
 
Annexe 5 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 5 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSAAnnexe 5 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 5 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
 
Annexe 4 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 4 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSAAnnexe 4 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 4 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
 
Annexe 3 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 3 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSAAnnexe 3 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 3 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
 
Annexe 2 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 2 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSAAnnexe 2 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 2 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
 
Atelier de lancement - Présentation du projet FADCI/SSA
Atelier de lancement - Présentation du projet FADCI/SSAAtelier de lancement - Présentation du projet FADCI/SSA
Atelier de lancement - Présentation du projet FADCI/SSA
 
Rapport atelier de lancement filière porcine
Rapport atelier de lancement filière porcineRapport atelier de lancement filière porcine
Rapport atelier de lancement filière porcine
 
Rapport atelier de lancement filière maïs
Rapport atelier de lancement filière maïsRapport atelier de lancement filière maïs
Rapport atelier de lancement filière maïs
 
Rapport atelier de lancement fadci ssa
Rapport atelier de lancement fadci ssaRapport atelier de lancement fadci ssa
Rapport atelier de lancement fadci ssa
 
Rapport atelier de lancement des activites filiere avicole
Rapport atelier de lancement des activites filiere avicoleRapport atelier de lancement des activites filiere avicole
Rapport atelier de lancement des activites filiere avicole
 
Présentation du PPAAO/WAAPP Côte d'Ivoire
Présentation du PPAAO/WAAPP Côte d'Ivoire Présentation du PPAAO/WAAPP Côte d'Ivoire
Présentation du PPAAO/WAAPP Côte d'Ivoire
 

Rapport atelier formation filiere legumes maraichers

  • 1. 1 Le C2D, un partenariat au service du développement MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL _______________________ FILIERES AGRICOLES DURABLES DE COTE D’IVOIRE (FADCI) _______________________ PROJET D’APPUI A LA CONSTRUCTION D’UN SYSTEME NATIONAL DE CONTRÔLE DE LA SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS (FADCI-SSA) _______________________ RAPPORT DE L’ATELIER DE FORMATION AUX PRINCIPES GENERAUX D’HYGIENE ET INTRODUCTION AUX INTRANTS AGRICOLES DANS LA FILIERE LEGUMES ET MARAICHERS Décembre 2017 République de Côte d’Ivoire Union – Discipline – Travail
  • 2. 2 I. INTRODUCTION 1. Du 20 au 21 septembre 2017, s’est tenu à Abidjan, dans les locaux de la Rose Blanche, un atelier de formation et de sensibilisation des acteurs de la filière légumes et maraîchers, organisé par la FADCI-SSA. 2. Cet atelier de formation et de sensibilisation a réuni les 39 participants attendus, avec 30 de la filière légumes et maraîchers dont 20 participants venant de l’intérieur du pays. 3. L’objectif de cet atelier était, à travers les présentations techniques, d’amener les opérateurs de la filière légumes et maraîchers à faire le lien avec la SSA, à chaque étape de leurs activités, d’une part et de leur fournir des repères de base sur les intrants agricoles. Le thème de l’atelier était « les principes généraux d’hygiène et introduction aux intrants agricoles ». 4. Le présent rapport fait l’économie des activités de ces deux journées et des recommandations faites. II. CEREMONIE D’OUVERTURE 5. L’atelier a débuté par une cérémonie d’ouverture qui était marquée par une série d’allocutions prononcées par le Dr COULIBALY Hélène, Coordonnatrice du projet FADCI-SSA, Monsieur BARO Tetié, Expert filières animales à l’unité de coordination du Programme FADCI, Madame KONAN Sylvie, Chargée du genre à l’Association Nationale des Organisations Professionnelles Agricoles de Côte d’Ivoire (ANOPACI), Monsieur OUIHI représentant le Ministre de l’Agriculture et du Développent Rural (MINADER). 6. Le Dr COULIBALY a remercié le MINADER pour son engagement constant dans la formulation du projet et l’ANOPACI pour avoir répondu favorablement et de façon massive. Elle a invité les participants à accorder une attention particulière à cet atelier. 7. Monsieur BARO a salué les efforts consentis par le FIRCA dans l’exécution du projet et les participants pour avoir répondu à l’invitation qui leur a été faite. Il a appelé les acteurs de la filière à être attentifs aux présentations qui seront faites. 8. Madame KONAN a débuté son propos en transmettant les salutations du Président de l’ANOPACI au FIRCA. Elle remercié le projet pour la place de choix qu’occupent la filière et a exhorté tous les participants de filière à une participation active aux échanges durant la session de formation et de sensibilisation qui leur est offerte. 9. Monsieur OUIHI a transmis, au nom du Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, les remerciements aux participants pour avoir répondu massivement à l’invitation. Au vue de la place qu’occupent les cultures légumières et maraîchères dans l’agriculture ivoirienne et de la problématique majeure des intrants agricoles dans la filière, il a invité les participants à s’approprier les thématiques qui seront développées durant ces deux journées de formation avant de déclarer ouvert l’atelier de formation et de sensibilisation aux principes généraux d’hygiène et à l’introduction aux intrants agricoles. III. PRESENTATIONS DU FADCI-SSA ET ECHANGES 3.1. Les présentations du FADCI-SSA 10. Six (6) présentations ont été faites par la Chargée de Programme des filières végétales et le Chargé de programme des filières animales. 10.1. Principes généraux d’hygiène alimentaire du Codex (Dr OULAI Jonas) ;
  • 3. 3 10.2. Intrants agricoles, définition principaux intrants agricoles (Madame N’GUESSAN Marie-Paule) ; 10.3. Produits phytosanitaires, définition, contenu et usage (Madame N’GUESSAN Marie-Paule) ; 10.4. Pesticides : pourquoi sont-ils soumis à une règlementation ? (Madame N’GUESSAN Marie-Paule) ; 10.5. Alternatives aux pesticides, gestion intégrée des maladies et des pestes (Madame N’GUESSAN Marie-Paule) ; 10.6. Attentes du projet FADCI-SSA (N’GUESSAN Marie-Paule). 3.2. Les échanges 11. Les échanges ont porté sur : 11.1. Le rôle du comité national du Codex (pour la filière légumes et maraîchers) : Dans le processus normatif international initié par le Codex Alimentarius, chaque pays membre doit conduire une procédure consultative pour assurer la contribution de tous à l’élaboration d’une position nationale qui sera défendue dans les instances internationales – généralement cela se fait dans les comités nationaux du codex institués à cet effet. 11.2. La différence entre les principes généraux d’hygiène et les codes de bonnes conduites en matière de certification du cacao : Les principes d’hygiène, internationalement reconnus, répondent à des besoins de préservation de la qualité sanitaire des aliments sur toute la chaîne de valeur de l’aliment, de la récolte à la consommation finale, et sont différents des codes de bonnes conduite des standards de certification du cacao. Les « codes de bonnes conduite », dans le cadre de la certification du cacao en production répondent à des questions de préservation de l’environnement et de qualité des fèves de cacao qui sont orientés sur les bonnes pratiques agricoles. 11.3. La non couverture de l’amont des filières par les principes généraux d’hygiène du Codex Alimentarius : Bien que n’étant pas couvert par les principes généraux d’hygiène, les dangers de l’amont des filières susceptibles d’impacter la sécurité sanitaire des aliments sont ciblés par des guides de bonnes pratiques élaborés par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) pour aider les agriculteurs dans la conduite de leurs exploitations pour des productions saines et sures. 11.4. La notion de vide sanitaire dans une aire d’entreposage d’aliments : Dans un local d’entreposage d’aliments, le vide sanitaire répond à des objectifs d’hygiène et de sécurité sanitaire des aliments. Dans ce cas il consiste à permettre le nettoyage, l’entretien et à observer un temps de latence (vide) avant l’entreposage des denrées (entre deux cycles de culture). 11.5. La présence des animaux domestiques (chats et chiens) dans les établissements agroalimentaires dans la lutte contre les rongeurs : Les animaux domestiques tels que le chat et le chien sont proscrits dans les établissements agroalimentaires car ils sont susceptibles de contaminer les denrées.
  • 4. 4 11.6. Utilisation du soja comme de l’engrais vert : Le soja est une légumineuse, généralement cultivée pour l’alimentation, cependant elle peut être plantée pour enrichir le sol, soit en l’associant avec une autre culture ou en procédant par jachère. 11.7. La séparation des secteurs souillés et des secteurs sains (5 S) : Il s’agit d’observer une séparation nette entre les secteurs souillés et les secteurs sains dans un établissement agroalimentaire afin d’éviter tout risque de contamination, par le croisement des circuits (personnels, denrées, matériel, etc.) ou les retours en arrière. 11.8. La gestion des déchets issus des tris : l’agriculteur reste responsable de l’élimination des déchets ou des denrées impropres à la consommation. Une éventuelle récupération et remise dans le circuit de distribution de ces denrées sont sous sa responsabilité. Il lui revient de veiller à ce que celles-ci soient effectivement détruites. 11.9. Formation de phytotraiteurs : La formation de phytotraiteurs peut être envisagée par les groupements ou organisations professionnelles de la filière. Au vu de la réalité des exploitations qui sont relativement de petites tailles, il est tout de même important que les agriculteurs sachent les bonnes pratiques en matière de traitements phytosanitaires par eux-mêmes et pour leurs produits. 11.10. Agréments des revendeurs de pesticides : Les revendeurs de pesticides en Côte d’Ivoire sont assujettis à un agrément de revendeurs pour lesquels il existe une liste après de la Direction de la Protection des Végétaux et du Contrôle Qualité du MINADER. 11.11. Cultures hors sol et alternatives aux pesticides : Les cultures hors sol sont des cultures pratiquées sur des substrats fabriqués. Elles n’excluent pas absolument l’utilisation de pesticides ni d’engrais. Cependant, l’opérateur peut associer le hors sol et la non utilisation des pesticides. 11.12. La recherche de marchés spécifiques pour les productions issues de bonnes pratiques : Dans le cadre des appuis à la filière, le projet prévoit la mise en place d’une filière de certification qui pourrait ainsi permettre d’accéder à de meilleurs marchés. 3.3- Analyse des fiches d’évaluation de l’atelier 12. La fiche qui a servi à évaluer l’atelier figure en annexe 2. Les résultats de l’évaluation de l’atelier se résument ainsi : 12.1. Tous les participants ont estimé avoir appris des principes généraux d’hygiène alimentaire et particulièrement de l’hygiène des locaux. Par ailleurs, ils affirment avoir appris des risques liés aux produits phytosanitaires, surtout quand ils sont mal utilisés. 12.2. Sur l’ensemble des fiches analysées, il ressort que les problématiques qui ont suscitées plus d’intérêts des participants sont l’identification des pesticides homologués en Côte d’Ivoire à travers les couleurs des étiquettes, les risques qui leur sont liés et les alternatives aux pesticides. Aussi, ils se sont montrés intéressés à l’hygiène dans les établissements agroalimentaires.
  • 5. 5 12.3. Les participants ont estimé qu’au vu de la thématique de l’atelier, toutes les questions ont été passées en revue. Cependant quelques uns ont exprimé que la lecture des pictogrammes de l’emballage des pesticides1 aurait dû être faite. 12.4. Les participants ont exprimé la nécessité d’organiser des sessions de restitution dans un premier temps avec les responsables d’OPA dans leurs localités et par la suite lorsqu’ils recevront les supports de formation, feront la restitution à un plus grand nombre d’acteurs de la filière légumes et maraîchers. Ils recenseront les différents groupements présents dans la région avant de procéder aux sensibilisations et formations et feront le suivi avec des visites de terrain. 12.5. Les participants recommandent au projet FADCI-SSA de : 12.5.1.Former des phytotraiteurs ou des applicateurs ; A ce sujet, il ne revient pas au projet de former des phytotraiteurs. 12.5.2.Mettre les moyens en œuvre afin de rendre disponible les outils de formations pour l’effectivité des restitutions ; 12.5.3.Partager avec tous les participants les thématiques de l’atelier au moins trois semaines avant la tenue de l’atelier2 ; 12.5.4.Procéder à des sensibilisations, à grande échelle, à travers les radios de proximité dans les langues locales ; 12.5.5.Faire un focus sur les modalités de la bonne utilisation des pesticides. 3.4- Recommandations 13. Au terme de l’atelier, des recommandations ont été exprimées à l’endroit des acteurs de la filière. Le réseau des points focaux doit s’organiser dans les régions respectives afin d’assurer le relais de la formation. La filière, et particulièrement les points focaux, doivent veiller à assurer ce rôle avec responsabilité. Afin d’assurer une continuité et éviter toute rupture, dans le programme, il leur a été demandé d’être assidus aux ateliers de sensibilisation et de formation. 1 La lecture de l’étiquette d’un pesticide entre en ligne de compte dans l’utilisation d’un pesticide et le cadre de notre atelier ne couvre pas champ étant donné qu’il s’agit d’une introduction aux intrants agricoles. 2 Les thématiques de formation sont définis en concertation avec le bureau de la filière. Le rôle du bureau est aussi de faire le pont avec le projet et donc de communiquer aux opérateurs les thématiques retenues.
  • 6. 6 Annexe1 : Liste de présence à l’atelier de formation aux principes généraux d’hygiène et à l’introduction aux intrants agricoles dans la filière légumes et maraîchers (20 - 21 septembre 2017) N° NOM & PRENOMS STRUCTURE FONCTION CONTACTS EMAIL 1 OUOHI FRANCOIS MINADER S/DIRECTEUR DE LA QUALITE 20 22 48 43/ 05 80 75 25 ouohi_francois@yahoo.fr 2 SINGO COLETTE MINADER DPVCQ 20 21 20 32/ 03 32 69 44 colettesingo@yahoo.fr 3 BARO TETIE UCP FADCI EXPERT FILIERES ANIMALES 07 45 18 13 Te_baro@yahoo.fr 4 KONAN MICHELLE SYLVIE ANOPACI CHARGE DU GENRE 22 44 11 76/ 07 00 78 81 info@anopaci.net 5 BLEY PATRICK ANDERSON ACEPACI PRESIDENT 01 79 98 25/ 47 78 27 39 Acepaci225@gmail.com 6 KOFFI AMANI ARNAUD ACEPACI SECRETAIRE GENERAL 48 08 26 25/ 52 10 11 50 makarnaud@gmail.com 7 KASSI JEAN RODOLPHE ACEPACI VICE PRESIDENT 77 43 78 84/ 42 24 68 38 Ktrinile14@gmail.com 8 KOUADIO EPSE AGBASSI ADRIENNE CNAVICI MEMBRE 07 91 28 82 kouadioadrienne@yahoo.fr 9 Mme BAYA EPSE VANIE CNAVICI MEMBRE 07 62 80 59 cogesvi@gmail.com 10 KRAMOH KOUAME AKISSI MARIE-JEANNE FENASCOVICI MEMBRE 07 62 60 95 Essique2015@gmail.com 11 KAKOU PELIAS FENASCOVICI SECRETAIRE GENERAL 22 42 86 34/ 49 99 82 79 12 TALL ADIARATOU RETPA-CI MEMBRE 47 10 90 68 adjetallafrica@gmail.com 13 KASSI ABLAN ODETTE RETPA-CI MEMBRE 08 49 32 15/ 41 69 17 91 kaoprod2011@gmail.com 14 OULEBLY ODETTE RETPA-CI MEMBRE 05 12 07 72 / 09 70 75 73
  • 7. 7 N° NOM & PRENOMS STRUCTURE FONCTION CONTACTS EMAIL 15 TADE EPSE KOUAME VERONIQUE REPAT-CI MEMBRE 08 05 40 59 dadezolebe@gmail.com 16 DJIRE AWA JACQUELINE RETPA-CI MEMBRE 02 19 40 60 / 08 37 10 78 etsoga@gmail.com 17 COULIBALY FANTA TRAORE RETPA-CI MEMBRE 47 10 90 68 / servicesvision@yahoo.fr 18 DJE BOUZIE G. PRISCA COCO OIGNONS COMPTABLE 09 95 10 78 / 04 16 74 63 cocooignons@yahoo.fr 19 KOFFI KOMENAN GEOFFROY COCO OIGNONS DIRECTEUR 07 50 47 04 koffi_geoffroys@yahoo.fr 20 SILUE ISSOUFE UCOVISA SECRETAIRE 44 55 52 92 21 BONZOU JEAN-MARC COJEXPAG PRESIDENT 58 13 23 49 bonzoujeanmarc@gmail.com 22 KOUAME AKA COJEXPAG SECRETAIRE 05 62 31 29 akamatthieuk@gmail.com 23 BROUZ JEANNETTE COFFI PFA-CI MEMBRE 08 34 64 68 / 05 78 01 53 cooperativelesmoissonneurs@gmail.com 24 KOFFI LOMBE ROSALIE PFA-CI MEMBRE 58 41 17 66 25 BRADE AMOIN BROU PFA-CI MEMBRE 01 75 69 07 26 KONE KEYRETIEN PFA-CI MEMBRE 57 49 75 30 27 KONAN FLORENCE PFA-CI MEMBRE 42 99 19 99 femmemarahoue@gmail.com 28 BROU OUSSOU VIVIANE COVIMA PCA 07 71 61 97 Brououssou36@gmail.com 29 N’DRI DOMINIQUE COVIMA OPERATRICE DE SAISIE 30 GBAMELE YAO MATHURIN SCOOPS YETREKPA SECRETAIRE 49 04 11 83 / 51 15 37 96 gbamelemathurin@gmail.com
  • 8. 8 N° NOM & PRENOMS STRUCTURE FONCTION CONTACTS EMAIL 31 GBANI N’GUESSAN ALFRED PRESIDENT PRESIDENT 07 17 28 02 / 08 10 68 96 32 AMANI N’DRI FRANCOIS FEMACI VICE PRESIDENT 07 83 84 93 upromas@gmail.com 33 MAÏZOM KOUAKOU MAXIME GMPV PRESIDENT 09 76 64 85 / 01 75 70 40 Max75kouakou@gmail.com 34 NOGOSSI ABENON LUCIENNE GMPV MEMBRE 40 42 97 07 35 EHOUMAN EPSE JULIENNE BITTY ANOUMAGNI PCA 07 66 25 55 36 MORO EHOUMAN ANOUMAGNI DIRECTEUR 07 81 56 70 moroehouman@gmail.com 37 Dr. COULIBALY HELENE FIRCA/FADCI-SSA COORDONNATRICE 22 52 81 82 38 N’GUESSAN AMENAN MARIE- PAULE FIRCA/FADCI-SSA CP FILIERE VEGETALE 22 52 81 82/ 59 52 22 74 mpnguessan@firca.ci 39 OULAI JONAS FIRCA/FADCI-SSA VETERINAIRE APPUI AUX FILIERES ANIMALES 09 83 01 83 oulai@firca.ci
  • 9. 9 Annexe 2 : Fiche d’évaluation de l’atelier de formation aux principes généraux d’hygiène et à la prévention contre les mycotoxines dans la filière maïs des 16 et 17 Août 2017 1- Qu'avez-vous appris lors de cet atelier ? ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ 2- Quelle est la problématique qui vous a plus intéressée et pourquoi ? ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ 3- Quelles sont, d'après vous, les questions qui sont restées en suspens et qui mériteraient d'être approfondies ? ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ 4- Comment pensez-vous valoriser dans votre région ce que vous avez appris dans cet atelier ? ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ 5- Quelles recommandations souhaitez-vous faire ? ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________