SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  9
Télécharger pour lire hors ligne
1
Le C2D, un partenariat au service du développement
MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL
_______________________
FILIERES AGRICOLES DURABLES DE COTE D’IVOIRE (FADCI)
_______________________
PROJET D’APPUI A LA CONSTRUCTION D’UN SYSTEME NATIONAL DE
CONTRÔLE DE LA SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS (FADCI-SSA)
_______________________
RAPPORT DE L’ATELIER DE FORMATION AUX PRINCIPES
GENERAUX D’HYGIENE ET A LA PREVENTION CONTRE LES
MYCOTOXINES DANS LA FILIERE MAÏS
Août 2017
République de Côte d’Ivoire
Union – Discipline – Travail
2
I. INTRODUCTION
1. Du 16 au 17 août 2017 s’est tenu, à Abidjan, dans les locaux de la Rose Blanche, un atelier
de formation et de sensibilisation aux Principes Généraux d’Hygiène et à la prévention
contre les mycotoxines, organisé par le FADCI-SSA, à destination des opérateurs de la
filière maïs.
2. Cet atelier de formation et de sensibilisation, qui faisait suite à l’atelier de lancement des
activités dans la filière maïs des 7 et 8 mars derniers, a marqué le premier de la série
d’ateliers de sensibilisation et de formation programmés par le projet. Il a réuni 31
participants sur 40 attendus, dont 23 de la filière maïs représentant tous les maillons. La
liste des participants figure en annexe 1.
3. L’objectif de cet atelier était de démarrer les activités du FADCI-SSA pour la filière maïs
en formant ses acteurs et opérateurs. Ainsi, il a porté sur les Principes Généraux d’Hygiène
et une présentation de la problématique sanitaire liée aux mycotoxines et les bonnes
pratiques pour leur prévention et réduction.
4. Le présent rapport fait l’économie des activités de ces deux journées d’atelier et des
recommandations qui y ont été formulées.
II. CEREMONIE D’OUVERTURE
5. La cérémonie d’ouverture fut marquée par quatre allocutions respectivement prononcées
par le Dr OULAÏ Jonas, Chargé de Programmes pour les filières animales au FADCI-SSA,
représentant la Coordonnatrice de projet FADCI-SSA, Monsieur KOUASSI Kan Sylvain,
Expert Agronome filières à l’Unité de Coordination du Projet (UCP-FADCI), représentant
le Coordonnateur de l’UCP-FADCI, Monsieur N’ZI Kouassi Eugène, Président de la
Fédération des Maïsiculteurs de Côte d’Ivoire (FEMACI), représentant tous les opérateurs
de la filière maïs et Monsieur SILUE Gneneyeri, Directeur de la Direction de la Protection
des Végétaux, du Contrôle et de la Qualité (DPVCQ), représentant le Ministre de
l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER).
6. Le représentant de la Coordonnatrice du FADCI-SSA a souhaité la bienvenue aux différents
participants et exprimé au MINADER sa gratitude pour son soutien dans la mise en œuvre
du projet, il a rappelé les défis en matière de sécurité sanitaire des produits du maïs et appelé
les différents participants à une participation active.
7. Monsieur KOUASSI Kan Sylvain a exprimé au nom du Coordonnateur de l’UCP-FADCI
sa gratitude aux acteurs de la filière pour avoir répondu favorablement à l’invitation à cet
atelier. Il a situé le programme FADCI et particulièrement le projet d’appui à la construction
d’un système national de contrôle de la sécurité sanitaire des aliments. Il a rappelé des
conséquences aussi bien d’ordres économique que sanitaire que causent les mycotoxines et
a invité les participants à accorder une attention particulière aux présentations de ces deux
journées de sensibilisation.
8. Monsieur N’ZI Kouassi Eugène, représentant tous les acteurs de la filière maïs, a renouvelé
l’engagement des acteurs de la filière maïs, face aux défis et aux enjeux. Il a appelé les
opérateurs de la filière à jouer leur pleine partition en vue d’atteindre les objectifs fixés par
le projet FADCI-SSA.
3
9. Monsieur SILUE Gneneyeri, Directeur de la DPVCQ, a débuté son propos en transmettant
les remerciements de Monsieur le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural à
la Direction du FIRCA, pour la conduite de ce projet et aux partenaires techniques qui
contribuent à sa réalisation. Il a insisté sur les problématiques sanitaires liées aux maïs en
Côte d’Ivoire, une des raisons qui ont militées dans son choix comme filière pilote. Il a
terminé son intervention en invitant les acteurs de la filière maïs à accorder une importance
à ces journées de sensibilisations avant de déclarer ouvert l’atelier.
III. PRESENTATIONS DU FADCI-SSA ET ECHANGES
3.1. Les présentations du FADCI-SSA
10. Trois (03) grandes présentations ont été faites par la Chargée de Programmes pour les
filières végétales, il s’agit des présentations relatives aux :
10.1. Principes Généraux d’Hygiène alimentaire du Codex ;
10.2. Mycotoxines dans le maïs risques pour le consommateur ;
10.3. Bonnes pratiques pour la prévention et la réduction des mycotoxines dans le
maïs.
3.2. Les échanges
11. Les échanges ont porté sur : i) la mise en œuvre pratique des séances de sensibilisation et
formation dans les différentes régions avec les acteurs de la filière maïs et la responsabilité
des points focaux, ii) la section de la production primaire du manuel des Principes Généraux
d’Hygiène alimentaire du Codex qui ne prend pas en compte toutes les opérations au champ
avant la récolte ; iii) les différentes méthodes de conservation des grains de maïs, iv) la règle
des 5S, v) l’utilité de la mise en œuvre des bonnes pratiques agricoles si en fin de chaîne les
produits sont achetés au même prix, vi) le type d’emballages pour éviter une contamination
des aliments par l’emballage et leur réutilisation par les transformateurs vii) la place des
collectivités territoriales dans l’entretien et l’assainissement des locaux et de
l’environnement, viii) les conditions de transport des productions, ix) et les risques de
contamination aux mycotoxines que peuvent présenter la manipulation de productions
moisies (coque d’arachide et autre). En retour, les réponses suivantes ont été faites.
11.1. La formation des opérateurs dans les différentes régions sera relayée par les
points focaux. Des boîtes à images seront confectionnées à cette fin où toute la
formation sera traduite en français facile avec des images à l’appui. Chaque point focal
dans sa région s’organisera en lien avec la Chargée de Programmes afin de restituer la
formation et de sensibiliser le plus grand nombre d’opérateurs de la filière maïs de la
région. L’objectif du FADCI-SSA est que pour les prochaines formations, les boîtes à
images soient disponibles lors des ateliers afin que les points focaux régionaux puissent
retourner avec ces outils de formation. A cet atelier, a été invité une des structures
d’appui qui sont susceptibles d’avoir la charge de la conception des boîtes à images
afin qu’elle s’imprègne des thématiques abordées. Les supports de la formation lui ont
été transmis à cet effet.
4
11.2. La mission du Codex Alimentarius s’applique de la récolte/ abattage à l’assiette
du consommateur. Par contre l’Organisation Mondiale pour l’Agriculture et
l’Alimentation (FAO) produit des guides, avec un plus larges champ d’application, qui
prennent en compte la production au champ. Au programme de cet atelier, les
présentations relatives aux mycotoxines prennent bien en compte des aspects avant la
récolte. Il s’agit entre autres des bonnes pratiques pour la prévention et la réduction des
mycotoxines qui s’appliquent bien après la récolte qu’en production au champ.
11.3. Les différentes méthodes de conservation du maïs sont des questions assez
importantes, les mauvaises conditions de conservation du maïs pouvant entrainer la
synthèse des mycotoxines. Dans la conservation ou le stockage du maïs, quelle que soit
la méthode de conservation, les Principes Généraux d’Hygiène alimentaire et le guide
de la FAO nous informe qu’il est important de veiller à la protection des stocks contre
toute forme de contamination (insectes, rats, produits chimiques, …), et à la
conservation dans de bonnes conditions (secs, aérés, sains).
11.4. Les « 5 S » signifient Séparation Secteur Souillé Secteur Sain. Il s’agit de faire
ou d’observer une séparation nette entre les secteurs souillés et les secteurs sains dans
un établissement agroalimentaire afin d’éviter tout risque de contamination, par le
croisement des circuits (personnels, denrées, matériel,…).
11.5. Un objectif du projet est d’encourager et d’appuyer les acteurs de la filière pour
qu’ils s’approprient la sécurité sanitaire des aliments et un autre est de mettre en place
les bases pour la création de l’Agence nationale de contrôle de la sécurité sanitaire des
aliments. Dans le cadre des appuis à la filière maïs, il est prévu la mise en place d’une
filière de certification qui pourrait ainsi permettre d’accéder à de meilleurs marchés.
Nonobstant cela, il est important de ne pas faire de confusion avec les critères de SSA
qui ne sont pas négociables une fois fixés règlementairement. L’Agence veillera à
l’application de ces règlements.
11.6. Les emballages des aliments doivent assurer une protection adéquate contre les
contaminations et ne doivent constituer aucune autre menace pour leur sécurité.
Lorsqu’un opérateur envisage la réutilisation des emballages alimentaires qu’il met sur
le marché, celui-ci doit absolument prendre en compte trois aspects capitaux qui sont
la résistance de l’emballage en lien avec l’aliment, sa capacité au nettoyage et à la
désinfection. Il existe une liste des matériaux utilisés pour les emballages alimentaires.
11.7. L’entretien et l’assainissement des locaux sont des devoirs qui incombent à
l’établissement agroalimentaire. L’opérateur est responsable de l’état de salubrité de
son établissement et doit mettre en place un système efficace pour assurer un entretien
et un nettoyage adéquats et appropriés, pour lutter efficacement contre les ravageurs et
surveiller l’efficacité des méthodes et d’assainissement. Pour ce qui concerne les
locaux temporaires/ mobiles (les étalages sur les marchés), sont interpelés les
collectivités territoriales qui ont à charge ses questions. Le ramassage des déchets et la
levée des marchés doivent relever des collectivités territoriales. Quel que soit le type
de local (établissement ou local temporaire/mobile) dont dispose l’opérateur
agroalimentaire, celui-ci doit mettre en place un moyen de gestion de l’entretien et du
nettoyage de son local.
5
11.8. L’opérateur est responsable de la SSA s’il reste propriétaire de la denrée, durant
le transport. Il lui appartient de réfléchir au moyen d’acheminement de sa production
qui garantit la sécurité de ces aliments, soit en investissant dans un transport propre à
ses produits soit s’offrant les services d’un particulier.
11.9. L’intoxination humaine aux mycotoxines est d’origine alimentaire. Le simple
contact ou la manipulation de denrées ou de restes de productions contaminées aux
moisissures contenant des mycotoxines ne constitue généralement aucun risque de
contamination.
3.3. Evaluation de l’évaluation
12. La fiche qui a servi à l’évaluation de l’atelier figure en annexe 2. Les résultats de
l’évaluation de l’atelier se résume ainsi.
12.1. A la question « Qu’avez-vous appris lors de cet atelier », il est ressorti, pour
l’ensemble des participant, que les Principes Généraux d’Hygiène alimentaire
constituent un prérequis à la sécurité sanitaire des aliments. Ils sont destinés à être
appliqués tout le long de la chaîne de valeur du maïs depuis la récolte jusqu’à la
consommation finale, pour garantir des aliments sains. La plupart des participants ont
appris que le stockage, sur le long terme, du maïs constitue une étape critique, dans la
lutte contre les mycotoxines, car c’est au stockage que le risque est le plus élevé et qu’il
est important de maîtriser cette étape pour la prévention et la réduction des
mycotoxines. Les bonnes pratiques sur toute la chaîne offrent des dispositions
permettant de réduire voire d’éviter la synthèse des mycotoxines. Par ailleurs, ils ont
estimé avoir appris des impacts des mycotoxines sur la santé animale et la santé
humaine mais aussi sur l’économie de la filière et comment doivent se faire l’entretien
et le nettoyage des aires de stockage.
12.2. Dans l’ensemble, la problématique qui le plus intéressée les participants est celle
des mycotoxines. Plus précisément, il s’agit du risque qu’elles représentent pour le
consommateur mais aussi pour l’économie de la filière et surtout les pratiques à mettre
en œuvre pour réduire la contamination aux mycotoxines. La quasi-totalité des
participants ont porté un intérêt particulier aux bonnes pratiques agricoles pour la
prévention contre les mycotoxines d’autant plus qu’elles ne nécessitent pas grand
moyen (investissement) mais plutôt une prise de conscience et de la volonté.
12.3. Les acteurs de la filière ont exprimé, organiser des sessions de restitutions de la
présente formation et sensibilisation dans leurs régions avec tous les acteurs de la filière
de la production à la commercialisation.
12.4. Sur l’ensemble des recommandations adressées au projet FADCI-SSA, il ressort
de :
 Elaborer une feuille de route pour les points focaux ;
 Mettre les outils en place de sorte à ce que les restitutions des formations
et sensibilisations se fassent dans des délais relativement court après les
ateliers ;
6
 Organiser des ateliers régionaux par le FADCI-SSA afin de les présenter
officiellement dans les régions et d’informer les différentes autorités
locales du projet, ce qui facilitera leurs actions sur le terrain ;
 Faire des spots radios en langues locales.
3.4. Recommandations
13. A l’endroit des acteurs de la filière maïs, le réseau des points focaux doit s’organiser dans
les régions respectives à travers leurs canaux habituels de contacts afin d’assurer le relais
de la formation. La filière, et particulièrement chacun des points focaux, doit veiller à
assurer ce rôle avec responsabilité. Afin d’assurer une continuité et éviter toute rupture,
dans le programme, il leur a été demandé d’être assidus aux ateliers de sensibilisation et de
formation.
7
Annexe1 : Liste de présence à l’atelier de formation aux principes généraux d’hygiène et à la prévention contre les mycotoxines dans la filière
maïs (16-17 août 2017)
N° NOM & PRENOMS STRUCTURE FONCTION CONTACTS EMAIL
1 SILUE GNENEYERI MINADER Directeur DPVCQ 20 22 22 60/ 08 52 61 52
2 SINGO COLETTE MINADER Inspecteur qualitéDPVCQ 20 21 20 32/ 03 32 69 44 colettesingo@yahoo.fr
3 ESSO KOUADIO MAXIME MINADER S/Directeur Recherche Agricole 07 35 69 80 Kouadiomaxime2000@yahoo.fr
4 KOUAKOU KAN SYLVAIN UCP FADCI Expert Agronome filières 07 64 82 10 / 41 64 11 40 k07648210@yahoo.fr
5
EDOUKOU BROU FULGENCE FEMACI Président régional Indenie
Djuablin
08 75 49 03/ 41 10 00 25
6 ALLOU N’GORAN E. FEMACI Membre 09 88 04 61
7 AKPEYA KOUAKOU VINCENT A.
FEMACI Responsable national chargé de la
semence
04 87 68 53/ 09 15 76 81 kakpeya@gmail.com
8 OUATTARA OUOLLO FEMACI Membre 09 16 36 31
9 SIDIBE FONDOGO FEMACI Membre 45 69 14 63 landryokabro@yahoo.fr
10 AKPOUET OLIVIER FEMACI Membre 07 13 72 89 k0244276@gmail.com
11 N’ZI KOUASSI EUGENE FEMACI PCA 57 88 01 93 Femaci.ci@gmail.com
12 YEO NANGALOUROU FEMACI Membre 08 03 79 66 cowabocoup@gmail.com
13 NENON HYACINTHE FEMACI Plateforme maïs Bouaflé 07 94 17 16 nenonhyacinthe1@gmail.com
14 TOUALY CAROLINE ANAPROMCI Chargée de genre 40 24 22 42 anapromci@gmail.com
15 ZUNON ROSE LYDIE ANAPROMCI Membre 47 36 46 81
8
N° NOM & PRENOMS STRUCTURE FONCTION CONTACTS EMAIL
16 MEKAPEU BEATRICE ANAPROMCI Membre 09 57 76 29
17 AKOI PASCAL ANAPROMCI Technicien Agronome 48 55 32 98 akoipascal@gmail.com
18 BEDIKOUA AIME ANAPROMCI PCA 77 24 16 00 anapromci@gmail.com
19 AMANE DIDIER NARCISSE ANAPROMCI Consultant Interne 07 92 18 36 amanedn@yahoo.fr
20 ODY CYRILLE ANAPROMCI Charge Projet 08 22 38 96 odycyrille@yahoo.fr
21 OUATTARA DOUGNIMOSSIGUE CIPRAGES Président 47 49 24 62 doumouattara@gmail.com
22 EMMANUEL SEKONGO UCOVISA Directeur 08 68 63 30 ucovisa@yahoo.fr
23 YREGOUH ANGE HORTENSE RETPACI Membre 46 89 15 06
24 KONE AWA RETPACI Membre 49 74 70 05
25 KOUAKOU SIALLOU JEAN RETPACI Vice-Présidente 08 66 95 67 / 40 66 81 08 kjeanthrse@yahoo.com
26 COULIBALY ALIMATA RETPACI PCA 07 09 28 20/ 22 47 08 54 glplesprecuits@yahoo.fr
27 SEKONGO PEOUWO
PLATEFORME
MAÏS FERKE
Président 05 03 14 75/ 01 62 05 90
28 SORO KOLOTIOLOMA MIRAH / DNAGEP Chef de Service 58 48 12 90 / 45 50 81 81 soro.kolot@gmail.com
29 MONDAH AMAH HENRIETTE FIRCA Chargée de Programmes Junior 48 86 45 75 taclem@firca.ci
30 N’GUESSAN MARIE-PAULE FIRCA/FADCI-SSA CP Filières Végétales 22 52 81 82/ 59 52 22 74 mpnguessan@firca.ci
31 OULAI JONAS FIRCA/FADCI-SSA CP Filières Animales 09 83 01 83 oulai@firca.ci
9
Annexe 2 : Fiche d’évaluation de l’atelier de formation aux principes généraux d’hygiène et à
la prévention contre les mycotoxines dans la filière maïs des 16 et 17 Août 2017
1- Qu'avez-vous appris lors de cet atelier ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
2- Quelle est la problématique qui vous a plus intéressée et pourquoi ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
3- Quelles sont, d'après vous, les questions qui sont restées en suspens et qui mériteraient
d'être approfondies ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
4- Comment pensez-vous valoriser dans votre région ce que vous avez appris dans cet
atelier ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
5- Quelles recommandations souhaitez-vous faire ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________

Contenu connexe

Similaire à Rapport atelier formation mais 13092017

Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2
Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2
Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2Michela Paganini
 
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...FAO
 
Horizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole Gersoise
Horizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole GersoiseHorizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole Gersoise
Horizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole GersoiseVivadour
 
Newsletter SPW Agriculture en Province de LIEGE du 22-09-22
Newsletter SPW Agriculture en Province de LIEGE du 22-09-22Newsletter SPW Agriculture en Province de LIEGE du 22-09-22
Newsletter SPW Agriculture en Province de LIEGE du 22-09-22Benoît GEORGES
 
Pampat expert en qualité securite alimentaire et vulgarisation rurale
Pampat expert en qualité securite alimentaire et vulgarisation ruralePampat expert en qualité securite alimentaire et vulgarisation rurale
Pampat expert en qualité securite alimentaire et vulgarisation ruralemarouen chikhaoui
 
Marie Antoinette Haba: «Enseignements du processus d’enregistrement d’une IG ...
Marie Antoinette Haba: «Enseignements du processus d’enregistrement d’une IG ...Marie Antoinette Haba: «Enseignements du processus d’enregistrement d’une IG ...
Marie Antoinette Haba: «Enseignements du processus d’enregistrement d’une IG ...Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 
Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...
Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...
Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétaleSemences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétaleGuyon Jacky
 
Newsletter SPW Agriculture en province de Liège du 10-01-24
Newsletter SPW Agriculture en province de Liège du 10-01-24Newsletter SPW Agriculture en province de Liège du 10-01-24
Newsletter SPW Agriculture en province de Liège du 10-01-24BenotGeorges3
 
Bureau d'Exécution Stratégique - Primature Guinée
Bureau d'Exécution Stratégique - Primature GuinéeBureau d'Exécution Stratégique - Primature Guinée
Bureau d'Exécution Stratégique - Primature GuinéeBes_Guinee
 
Note conceptuelle cnop cam
Note conceptuelle cnop camNote conceptuelle cnop cam
Note conceptuelle cnop camFrancois Stepman
 
ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)
ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)
ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)ICARDA
 

Similaire à Rapport atelier formation mais 13092017 (20)

Rapport atelier de formation filiere avicole atb resistance et residus
Rapport atelier de formation filiere avicole atb resistance et residusRapport atelier de formation filiere avicole atb resistance et residus
Rapport atelier de formation filiere avicole atb resistance et residus
 
Rapport atelier lancement filiere legumes maraichers
Rapport atelier lancement filiere legumes maraichersRapport atelier lancement filiere legumes maraichers
Rapport atelier lancement filiere legumes maraichers
 
Rapport atelier lancement consommateurs
Rapport atelier lancement  consommateursRapport atelier lancement  consommateurs
Rapport atelier lancement consommateurs
 
Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2
Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2
Activités Semencières dans le Cadre du PNIA 2
 
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
 
Revue des ENIL - Métagénomique
Revue des ENIL - MétagénomiqueRevue des ENIL - Métagénomique
Revue des ENIL - Métagénomique
 
Rapport atelier de lancement fadci ssa
Rapport atelier de lancement fadci ssaRapport atelier de lancement fadci ssa
Rapport atelier de lancement fadci ssa
 
Horizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole Gersoise
Horizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole GersoiseHorizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole Gersoise
Horizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole Gersoise
 
Bioprotect-B
Bioprotect-BBioprotect-B
Bioprotect-B
 
Newsletter SPW Agriculture en Province de LIEGE du 22-09-22
Newsletter SPW Agriculture en Province de LIEGE du 22-09-22Newsletter SPW Agriculture en Province de LIEGE du 22-09-22
Newsletter SPW Agriculture en Province de LIEGE du 22-09-22
 
Pampat expert en qualité securite alimentaire et vulgarisation rurale
Pampat expert en qualité securite alimentaire et vulgarisation ruralePampat expert en qualité securite alimentaire et vulgarisation rurale
Pampat expert en qualité securite alimentaire et vulgarisation rurale
 
Marie Antoinette Haba: «Enseignements du processus d’enregistrement d’une IG ...
Marie Antoinette Haba: «Enseignements du processus d’enregistrement d’une IG ...Marie Antoinette Haba: «Enseignements du processus d’enregistrement d’une IG ...
Marie Antoinette Haba: «Enseignements du processus d’enregistrement d’une IG ...
 
Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...
Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...
Briefing de Bruxelles 52: Elizabeth Nsimadala " Le rôle des agriculteurs dans...
 
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétaleSemences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
 
Cahier PAI 2003 : special biotechnologie
Cahier PAI 2003 : special biotechnologieCahier PAI 2003 : special biotechnologie
Cahier PAI 2003 : special biotechnologie
 
Newsletter SPW Agriculture en province de Liège du 10-01-24
Newsletter SPW Agriculture en province de Liège du 10-01-24Newsletter SPW Agriculture en province de Liège du 10-01-24
Newsletter SPW Agriculture en province de Liège du 10-01-24
 
Bureau d'Exécution Stratégique - Primature Guinée
Bureau d'Exécution Stratégique - Primature GuinéeBureau d'Exécution Stratégique - Primature Guinée
Bureau d'Exécution Stratégique - Primature Guinée
 
Note conceptuelle cnop cam
Note conceptuelle cnop camNote conceptuelle cnop cam
Note conceptuelle cnop cam
 
ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)
ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)
ICARDA project main achievements (Mounir Louhaichi)
 
Revue de la mise en oeuvre de l'ECOWAP
Revue de la mise en oeuvre de l'ECOWAPRevue de la mise en oeuvre de l'ECOWAP
Revue de la mise en oeuvre de l'ECOWAP
 

Plus de Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles

Plus de Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (14)

Arrete copil faifa
Arrete copil faifaArrete copil faifa
Arrete copil faifa
 
Arrete coplil signe
Arrete coplil signeArrete coplil signe
Arrete coplil signe
 
Arrete copil faifa
Arrete copil faifaArrete copil faifa
Arrete copil faifa
 
Manuel de Procédures FAIFA | FADCI-SSA
Manuel de Procédures FAIFA | FADCI-SSAManuel de Procédures FAIFA | FADCI-SSA
Manuel de Procédures FAIFA | FADCI-SSA
 
Annexe 1 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 1 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSAAnnexe 1 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 1 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
 
Annexe 5 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 5 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSAAnnexe 5 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 5 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
 
Annexe 4 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 4 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSAAnnexe 4 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 4 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
 
Annexe 3 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 3 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSAAnnexe 3 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 3 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
 
Annexe 2 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 2 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSAAnnexe 2 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
Annexe 2 - Manuel de Procédure FAIFA | FADCI-SSA
 
Atelier de lancement - Présentation du projet FADCI/SSA
Atelier de lancement - Présentation du projet FADCI/SSAAtelier de lancement - Présentation du projet FADCI/SSA
Atelier de lancement - Présentation du projet FADCI/SSA
 
Rapport atelier de lancement filière porcine
Rapport atelier de lancement filière porcineRapport atelier de lancement filière porcine
Rapport atelier de lancement filière porcine
 
Rapport atelier de lancement filière maïs
Rapport atelier de lancement filière maïsRapport atelier de lancement filière maïs
Rapport atelier de lancement filière maïs
 
Rapport atelier de lancement des activites filiere avicole
Rapport atelier de lancement des activites filiere avicoleRapport atelier de lancement des activites filiere avicole
Rapport atelier de lancement des activites filiere avicole
 
Présentation du PPAAO/WAAPP Côte d'Ivoire
Présentation du PPAAO/WAAPP Côte d'Ivoire Présentation du PPAAO/WAAPP Côte d'Ivoire
Présentation du PPAAO/WAAPP Côte d'Ivoire
 

Rapport atelier formation mais 13092017

  • 1. 1 Le C2D, un partenariat au service du développement MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL _______________________ FILIERES AGRICOLES DURABLES DE COTE D’IVOIRE (FADCI) _______________________ PROJET D’APPUI A LA CONSTRUCTION D’UN SYSTEME NATIONAL DE CONTRÔLE DE LA SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS (FADCI-SSA) _______________________ RAPPORT DE L’ATELIER DE FORMATION AUX PRINCIPES GENERAUX D’HYGIENE ET A LA PREVENTION CONTRE LES MYCOTOXINES DANS LA FILIERE MAÏS Août 2017 République de Côte d’Ivoire Union – Discipline – Travail
  • 2. 2 I. INTRODUCTION 1. Du 16 au 17 août 2017 s’est tenu, à Abidjan, dans les locaux de la Rose Blanche, un atelier de formation et de sensibilisation aux Principes Généraux d’Hygiène et à la prévention contre les mycotoxines, organisé par le FADCI-SSA, à destination des opérateurs de la filière maïs. 2. Cet atelier de formation et de sensibilisation, qui faisait suite à l’atelier de lancement des activités dans la filière maïs des 7 et 8 mars derniers, a marqué le premier de la série d’ateliers de sensibilisation et de formation programmés par le projet. Il a réuni 31 participants sur 40 attendus, dont 23 de la filière maïs représentant tous les maillons. La liste des participants figure en annexe 1. 3. L’objectif de cet atelier était de démarrer les activités du FADCI-SSA pour la filière maïs en formant ses acteurs et opérateurs. Ainsi, il a porté sur les Principes Généraux d’Hygiène et une présentation de la problématique sanitaire liée aux mycotoxines et les bonnes pratiques pour leur prévention et réduction. 4. Le présent rapport fait l’économie des activités de ces deux journées d’atelier et des recommandations qui y ont été formulées. II. CEREMONIE D’OUVERTURE 5. La cérémonie d’ouverture fut marquée par quatre allocutions respectivement prononcées par le Dr OULAÏ Jonas, Chargé de Programmes pour les filières animales au FADCI-SSA, représentant la Coordonnatrice de projet FADCI-SSA, Monsieur KOUASSI Kan Sylvain, Expert Agronome filières à l’Unité de Coordination du Projet (UCP-FADCI), représentant le Coordonnateur de l’UCP-FADCI, Monsieur N’ZI Kouassi Eugène, Président de la Fédération des Maïsiculteurs de Côte d’Ivoire (FEMACI), représentant tous les opérateurs de la filière maïs et Monsieur SILUE Gneneyeri, Directeur de la Direction de la Protection des Végétaux, du Contrôle et de la Qualité (DPVCQ), représentant le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER). 6. Le représentant de la Coordonnatrice du FADCI-SSA a souhaité la bienvenue aux différents participants et exprimé au MINADER sa gratitude pour son soutien dans la mise en œuvre du projet, il a rappelé les défis en matière de sécurité sanitaire des produits du maïs et appelé les différents participants à une participation active. 7. Monsieur KOUASSI Kan Sylvain a exprimé au nom du Coordonnateur de l’UCP-FADCI sa gratitude aux acteurs de la filière pour avoir répondu favorablement à l’invitation à cet atelier. Il a situé le programme FADCI et particulièrement le projet d’appui à la construction d’un système national de contrôle de la sécurité sanitaire des aliments. Il a rappelé des conséquences aussi bien d’ordres économique que sanitaire que causent les mycotoxines et a invité les participants à accorder une attention particulière aux présentations de ces deux journées de sensibilisation. 8. Monsieur N’ZI Kouassi Eugène, représentant tous les acteurs de la filière maïs, a renouvelé l’engagement des acteurs de la filière maïs, face aux défis et aux enjeux. Il a appelé les opérateurs de la filière à jouer leur pleine partition en vue d’atteindre les objectifs fixés par le projet FADCI-SSA.
  • 3. 3 9. Monsieur SILUE Gneneyeri, Directeur de la DPVCQ, a débuté son propos en transmettant les remerciements de Monsieur le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural à la Direction du FIRCA, pour la conduite de ce projet et aux partenaires techniques qui contribuent à sa réalisation. Il a insisté sur les problématiques sanitaires liées aux maïs en Côte d’Ivoire, une des raisons qui ont militées dans son choix comme filière pilote. Il a terminé son intervention en invitant les acteurs de la filière maïs à accorder une importance à ces journées de sensibilisations avant de déclarer ouvert l’atelier. III. PRESENTATIONS DU FADCI-SSA ET ECHANGES 3.1. Les présentations du FADCI-SSA 10. Trois (03) grandes présentations ont été faites par la Chargée de Programmes pour les filières végétales, il s’agit des présentations relatives aux : 10.1. Principes Généraux d’Hygiène alimentaire du Codex ; 10.2. Mycotoxines dans le maïs risques pour le consommateur ; 10.3. Bonnes pratiques pour la prévention et la réduction des mycotoxines dans le maïs. 3.2. Les échanges 11. Les échanges ont porté sur : i) la mise en œuvre pratique des séances de sensibilisation et formation dans les différentes régions avec les acteurs de la filière maïs et la responsabilité des points focaux, ii) la section de la production primaire du manuel des Principes Généraux d’Hygiène alimentaire du Codex qui ne prend pas en compte toutes les opérations au champ avant la récolte ; iii) les différentes méthodes de conservation des grains de maïs, iv) la règle des 5S, v) l’utilité de la mise en œuvre des bonnes pratiques agricoles si en fin de chaîne les produits sont achetés au même prix, vi) le type d’emballages pour éviter une contamination des aliments par l’emballage et leur réutilisation par les transformateurs vii) la place des collectivités territoriales dans l’entretien et l’assainissement des locaux et de l’environnement, viii) les conditions de transport des productions, ix) et les risques de contamination aux mycotoxines que peuvent présenter la manipulation de productions moisies (coque d’arachide et autre). En retour, les réponses suivantes ont été faites. 11.1. La formation des opérateurs dans les différentes régions sera relayée par les points focaux. Des boîtes à images seront confectionnées à cette fin où toute la formation sera traduite en français facile avec des images à l’appui. Chaque point focal dans sa région s’organisera en lien avec la Chargée de Programmes afin de restituer la formation et de sensibiliser le plus grand nombre d’opérateurs de la filière maïs de la région. L’objectif du FADCI-SSA est que pour les prochaines formations, les boîtes à images soient disponibles lors des ateliers afin que les points focaux régionaux puissent retourner avec ces outils de formation. A cet atelier, a été invité une des structures d’appui qui sont susceptibles d’avoir la charge de la conception des boîtes à images afin qu’elle s’imprègne des thématiques abordées. Les supports de la formation lui ont été transmis à cet effet.
  • 4. 4 11.2. La mission du Codex Alimentarius s’applique de la récolte/ abattage à l’assiette du consommateur. Par contre l’Organisation Mondiale pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO) produit des guides, avec un plus larges champ d’application, qui prennent en compte la production au champ. Au programme de cet atelier, les présentations relatives aux mycotoxines prennent bien en compte des aspects avant la récolte. Il s’agit entre autres des bonnes pratiques pour la prévention et la réduction des mycotoxines qui s’appliquent bien après la récolte qu’en production au champ. 11.3. Les différentes méthodes de conservation du maïs sont des questions assez importantes, les mauvaises conditions de conservation du maïs pouvant entrainer la synthèse des mycotoxines. Dans la conservation ou le stockage du maïs, quelle que soit la méthode de conservation, les Principes Généraux d’Hygiène alimentaire et le guide de la FAO nous informe qu’il est important de veiller à la protection des stocks contre toute forme de contamination (insectes, rats, produits chimiques, …), et à la conservation dans de bonnes conditions (secs, aérés, sains). 11.4. Les « 5 S » signifient Séparation Secteur Souillé Secteur Sain. Il s’agit de faire ou d’observer une séparation nette entre les secteurs souillés et les secteurs sains dans un établissement agroalimentaire afin d’éviter tout risque de contamination, par le croisement des circuits (personnels, denrées, matériel,…). 11.5. Un objectif du projet est d’encourager et d’appuyer les acteurs de la filière pour qu’ils s’approprient la sécurité sanitaire des aliments et un autre est de mettre en place les bases pour la création de l’Agence nationale de contrôle de la sécurité sanitaire des aliments. Dans le cadre des appuis à la filière maïs, il est prévu la mise en place d’une filière de certification qui pourrait ainsi permettre d’accéder à de meilleurs marchés. Nonobstant cela, il est important de ne pas faire de confusion avec les critères de SSA qui ne sont pas négociables une fois fixés règlementairement. L’Agence veillera à l’application de ces règlements. 11.6. Les emballages des aliments doivent assurer une protection adéquate contre les contaminations et ne doivent constituer aucune autre menace pour leur sécurité. Lorsqu’un opérateur envisage la réutilisation des emballages alimentaires qu’il met sur le marché, celui-ci doit absolument prendre en compte trois aspects capitaux qui sont la résistance de l’emballage en lien avec l’aliment, sa capacité au nettoyage et à la désinfection. Il existe une liste des matériaux utilisés pour les emballages alimentaires. 11.7. L’entretien et l’assainissement des locaux sont des devoirs qui incombent à l’établissement agroalimentaire. L’opérateur est responsable de l’état de salubrité de son établissement et doit mettre en place un système efficace pour assurer un entretien et un nettoyage adéquats et appropriés, pour lutter efficacement contre les ravageurs et surveiller l’efficacité des méthodes et d’assainissement. Pour ce qui concerne les locaux temporaires/ mobiles (les étalages sur les marchés), sont interpelés les collectivités territoriales qui ont à charge ses questions. Le ramassage des déchets et la levée des marchés doivent relever des collectivités territoriales. Quel que soit le type de local (établissement ou local temporaire/mobile) dont dispose l’opérateur agroalimentaire, celui-ci doit mettre en place un moyen de gestion de l’entretien et du nettoyage de son local.
  • 5. 5 11.8. L’opérateur est responsable de la SSA s’il reste propriétaire de la denrée, durant le transport. Il lui appartient de réfléchir au moyen d’acheminement de sa production qui garantit la sécurité de ces aliments, soit en investissant dans un transport propre à ses produits soit s’offrant les services d’un particulier. 11.9. L’intoxination humaine aux mycotoxines est d’origine alimentaire. Le simple contact ou la manipulation de denrées ou de restes de productions contaminées aux moisissures contenant des mycotoxines ne constitue généralement aucun risque de contamination. 3.3. Evaluation de l’évaluation 12. La fiche qui a servi à l’évaluation de l’atelier figure en annexe 2. Les résultats de l’évaluation de l’atelier se résume ainsi. 12.1. A la question « Qu’avez-vous appris lors de cet atelier », il est ressorti, pour l’ensemble des participant, que les Principes Généraux d’Hygiène alimentaire constituent un prérequis à la sécurité sanitaire des aliments. Ils sont destinés à être appliqués tout le long de la chaîne de valeur du maïs depuis la récolte jusqu’à la consommation finale, pour garantir des aliments sains. La plupart des participants ont appris que le stockage, sur le long terme, du maïs constitue une étape critique, dans la lutte contre les mycotoxines, car c’est au stockage que le risque est le plus élevé et qu’il est important de maîtriser cette étape pour la prévention et la réduction des mycotoxines. Les bonnes pratiques sur toute la chaîne offrent des dispositions permettant de réduire voire d’éviter la synthèse des mycotoxines. Par ailleurs, ils ont estimé avoir appris des impacts des mycotoxines sur la santé animale et la santé humaine mais aussi sur l’économie de la filière et comment doivent se faire l’entretien et le nettoyage des aires de stockage. 12.2. Dans l’ensemble, la problématique qui le plus intéressée les participants est celle des mycotoxines. Plus précisément, il s’agit du risque qu’elles représentent pour le consommateur mais aussi pour l’économie de la filière et surtout les pratiques à mettre en œuvre pour réduire la contamination aux mycotoxines. La quasi-totalité des participants ont porté un intérêt particulier aux bonnes pratiques agricoles pour la prévention contre les mycotoxines d’autant plus qu’elles ne nécessitent pas grand moyen (investissement) mais plutôt une prise de conscience et de la volonté. 12.3. Les acteurs de la filière ont exprimé, organiser des sessions de restitutions de la présente formation et sensibilisation dans leurs régions avec tous les acteurs de la filière de la production à la commercialisation. 12.4. Sur l’ensemble des recommandations adressées au projet FADCI-SSA, il ressort de :  Elaborer une feuille de route pour les points focaux ;  Mettre les outils en place de sorte à ce que les restitutions des formations et sensibilisations se fassent dans des délais relativement court après les ateliers ;
  • 6. 6  Organiser des ateliers régionaux par le FADCI-SSA afin de les présenter officiellement dans les régions et d’informer les différentes autorités locales du projet, ce qui facilitera leurs actions sur le terrain ;  Faire des spots radios en langues locales. 3.4. Recommandations 13. A l’endroit des acteurs de la filière maïs, le réseau des points focaux doit s’organiser dans les régions respectives à travers leurs canaux habituels de contacts afin d’assurer le relais de la formation. La filière, et particulièrement chacun des points focaux, doit veiller à assurer ce rôle avec responsabilité. Afin d’assurer une continuité et éviter toute rupture, dans le programme, il leur a été demandé d’être assidus aux ateliers de sensibilisation et de formation.
  • 7. 7 Annexe1 : Liste de présence à l’atelier de formation aux principes généraux d’hygiène et à la prévention contre les mycotoxines dans la filière maïs (16-17 août 2017) N° NOM & PRENOMS STRUCTURE FONCTION CONTACTS EMAIL 1 SILUE GNENEYERI MINADER Directeur DPVCQ 20 22 22 60/ 08 52 61 52 2 SINGO COLETTE MINADER Inspecteur qualitéDPVCQ 20 21 20 32/ 03 32 69 44 colettesingo@yahoo.fr 3 ESSO KOUADIO MAXIME MINADER S/Directeur Recherche Agricole 07 35 69 80 Kouadiomaxime2000@yahoo.fr 4 KOUAKOU KAN SYLVAIN UCP FADCI Expert Agronome filières 07 64 82 10 / 41 64 11 40 k07648210@yahoo.fr 5 EDOUKOU BROU FULGENCE FEMACI Président régional Indenie Djuablin 08 75 49 03/ 41 10 00 25 6 ALLOU N’GORAN E. FEMACI Membre 09 88 04 61 7 AKPEYA KOUAKOU VINCENT A. FEMACI Responsable national chargé de la semence 04 87 68 53/ 09 15 76 81 kakpeya@gmail.com 8 OUATTARA OUOLLO FEMACI Membre 09 16 36 31 9 SIDIBE FONDOGO FEMACI Membre 45 69 14 63 landryokabro@yahoo.fr 10 AKPOUET OLIVIER FEMACI Membre 07 13 72 89 k0244276@gmail.com 11 N’ZI KOUASSI EUGENE FEMACI PCA 57 88 01 93 Femaci.ci@gmail.com 12 YEO NANGALOUROU FEMACI Membre 08 03 79 66 cowabocoup@gmail.com 13 NENON HYACINTHE FEMACI Plateforme maïs Bouaflé 07 94 17 16 nenonhyacinthe1@gmail.com 14 TOUALY CAROLINE ANAPROMCI Chargée de genre 40 24 22 42 anapromci@gmail.com 15 ZUNON ROSE LYDIE ANAPROMCI Membre 47 36 46 81
  • 8. 8 N° NOM & PRENOMS STRUCTURE FONCTION CONTACTS EMAIL 16 MEKAPEU BEATRICE ANAPROMCI Membre 09 57 76 29 17 AKOI PASCAL ANAPROMCI Technicien Agronome 48 55 32 98 akoipascal@gmail.com 18 BEDIKOUA AIME ANAPROMCI PCA 77 24 16 00 anapromci@gmail.com 19 AMANE DIDIER NARCISSE ANAPROMCI Consultant Interne 07 92 18 36 amanedn@yahoo.fr 20 ODY CYRILLE ANAPROMCI Charge Projet 08 22 38 96 odycyrille@yahoo.fr 21 OUATTARA DOUGNIMOSSIGUE CIPRAGES Président 47 49 24 62 doumouattara@gmail.com 22 EMMANUEL SEKONGO UCOVISA Directeur 08 68 63 30 ucovisa@yahoo.fr 23 YREGOUH ANGE HORTENSE RETPACI Membre 46 89 15 06 24 KONE AWA RETPACI Membre 49 74 70 05 25 KOUAKOU SIALLOU JEAN RETPACI Vice-Présidente 08 66 95 67 / 40 66 81 08 kjeanthrse@yahoo.com 26 COULIBALY ALIMATA RETPACI PCA 07 09 28 20/ 22 47 08 54 glplesprecuits@yahoo.fr 27 SEKONGO PEOUWO PLATEFORME MAÏS FERKE Président 05 03 14 75/ 01 62 05 90 28 SORO KOLOTIOLOMA MIRAH / DNAGEP Chef de Service 58 48 12 90 / 45 50 81 81 soro.kolot@gmail.com 29 MONDAH AMAH HENRIETTE FIRCA Chargée de Programmes Junior 48 86 45 75 taclem@firca.ci 30 N’GUESSAN MARIE-PAULE FIRCA/FADCI-SSA CP Filières Végétales 22 52 81 82/ 59 52 22 74 mpnguessan@firca.ci 31 OULAI JONAS FIRCA/FADCI-SSA CP Filières Animales 09 83 01 83 oulai@firca.ci
  • 9. 9 Annexe 2 : Fiche d’évaluation de l’atelier de formation aux principes généraux d’hygiène et à la prévention contre les mycotoxines dans la filière maïs des 16 et 17 Août 2017 1- Qu'avez-vous appris lors de cet atelier ? ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ 2- Quelle est la problématique qui vous a plus intéressée et pourquoi ? ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ 3- Quelles sont, d'après vous, les questions qui sont restées en suspens et qui mériteraient d'être approfondies ? ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ 4- Comment pensez-vous valoriser dans votre région ce que vous avez appris dans cet atelier ? ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ 5- Quelles recommandations souhaitez-vous faire ? ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________