Rapport d'activité 2013 de la FNTV

451 vues

Publié le

Document de référence et indicateur de développement, le rapport d'activité de la FNTV est le reflet des principaux enjeux du transport routier de voyageurs par autocar. Il fait la synthèse des dossiers traités, des projets menés en mettant en exergue le dynamisme de notre activité.

Michel Seyt, Président de la FNTV : « Notre rapport d’activité est un outil efficace pour développer l’image et la notoriété de notre secteur. Respect de l’environnement, création d’emplois, besoins en déplacements des voyageurs : les chiffres confirment le dynamisme des activités du secteur du TRV et mettent en valeur les atouts indéniables de l’autocar. »

La loi de décentralisation : au cœur de l’actualité de la FNTV en 2013, elle le reste dans le cadre de la réforme territoriale,

L’emploi et la formation dans le secteur du TRV : le secteur se mobilise pour faire connaître ses métiers, ses besoins en recrutement et ses actions de formation,

Le développement durable : la FNTV communique surle caractère écologique du mode et a créé pour ses adhérents un outil de calcul les émissions de CO²,

Les nouveaux marchés : la FNTV a défendu en 2013 l’ouverture du marché de l’autocar longue distance pour répondre aux besoins de mobilité des voyageurs. Suite à son audition par l’Autorité de la concurrence, cette dernière a rendu un avis favorable au développement des lignes régulières interrégionales,

La sécurité renforcée : l’EAD (Ethylotest anti-démarrage), obligatoire dans tous les autocars au 1er septembre 2015, est un enjeu majeur pour la sécurité du transport en autocar. En 2013, la FNTV a également lancé sa campagne « Sécuricar » pour sensibiliser les collégiens à la sécurité routière en car,

L’accessibilité : la FNTV a défendu une démarche pragmatique, reprise par le Gouvernement dans son projet de loi d’habilitation : l’échéance du 11 février 2015 demeure,

Tourisme et transport occasionnel : la FNTV s’est mobilisée en régions et au niveau national face aux problèmes d’accès rencontrés par les autocars de tourisme dans les grandes villes françaises,

Véhicules de moins de 10 places : ce marché en pleine expansion prend sa place à la FNTV.

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
451
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport d'activité 2013 de la FNTV

  1. 1. 2 0 1 3 RAPPORT D'ACTIVITÉ FNTV ••FNTV RA_2013_p01-20.indd 1 10/07/14 10:23
  2. 2. FNTV20130 2 ÉDITO «Ensemble, poursuivons notre action» MICHEL SEYT PRÉSIDENT DE LA FNTV Le rapport d’activité pour l’année 2013 poursuit le même objectif que la première édition du genre, en tentant de rester sur l’essentiel d’une année. Entre espaces périurbains et lignes longue distance, le transport routier de voyageurs est à la croisée des chemins. Il est dès lors de plus en plus nécessaire de renforcer les actions de lobbying et de sensibilisation des décideurs, à l’heure où des choix budgétaires drastiques commandent les priorités d’intervention. Le TRV se modernise aussi en renforçant son image de mode de transport propre et économe. Des efforts sur la qualité de service et la sécurité sont aussi déployés. La FNTV impulse et en même temps accompagne le mouvement de promotion du TRV par une communication Internet, multiplie les échanges sur les réseaux sociaux et avec les acteurs du mode routier en Europe. Huit enjeux ont rythmé une année qui n’a pas démenti sa promessedechangements.Certainssontencours.D’autres sepoursuiventgrâceàlamobilisationdesprofessionnels.Le futur se bâtit, les obstacles sont surmontés. Mais une telle énergie pourrait toujours utilement recevoir une écoute des pouvoirs publics. Des efforts sont attendus : simplification, clarification et anticipation pour la commande publique ou laréglementationgénéraledel’activité.Cesaxesdeprogrès ont structuré les interventions de la FNTV. Présider, dans ces conditions, une Fédération professionnelle, par ailleurs enpleineévolutionsurleplansocialetdesareprésentativité patronale, constitue un travail des plus stimulants. MICHEL SEYT ••FNTV RA_2013_p02_03.indd 2 08/07/14 13:01
  3. 3. FNTV2013 0 3 Le sommaire est sous L’Essentiel ALLONS À L'ESSENTIEL Si vous n’avez qu’un instant pour découvrir ce rapport annuel, détachez le document ci-contre. L’Essentiel de la FNTV vous présente en un coup d’œil ses missions, son organisation et son maillage territorial. LE RAPPORT ANNUEL 2013 Retour sur les faits marquants. Bilan, enjeux et actualité de la FNTV sur son territoire de compétences. MOBIL'IDÉES Découvrez les guides Mobil’idées sur le site www.fntv.fr. Retours d’expériences et bonnes pratiques sur un mode de transport attractif. MOBIL'IDÉES Accédez à L’Essentiel de la FNTV en scannant le QR Code LE CONTEXTE TEMPS FORTS WWW.FNTV.FR. LES ENJEUX L'autocar reconnu • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 4 Accessibilité • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 5 Lignes moyenne et longue distance • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 5 Communication web • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 6 RETROUVEZ LES TEMPS FORTS 2013 EN PAGE 4 Lobbying • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 7 Congrès 2013 • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 7 Intermodalité • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 8 Consultez en ligne la version digitale du rapport annuel. Loi de décentralisation • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 10 Emploi et formation • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 12 Développement durable • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 14 Nouveaux marchés • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 15 Éthylotest anti-démarrage • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 16 Accessibilité • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 17 Tourisme et transport occasionnel • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 18 Véhicules de moins de 10 places • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 19 01 02 03 04 05 06 07 08 2 0 1 3 LES TEMPS FORTS LE CONTEXTE LES ENJEUX DES TRANSPORT POUR TOUS EXPERTISE WEB TRAVAIL D’ENQUÊTE TRAVAIL D’ENQUÊTE LA GARE ROUTIÈRE VUE PAR LA FNTV LE CONTEXTE LES ENJEUX EXPERTISE WEB TRAVAIL D’ENQUÊTE TRAVAIL D’ENQUÊTE E 2 0 1 3 LES TEMPS FORTS LE CONTEXTE LES ENJEUX DES TRANSPORT POUR TOUS EXPERTISE WEB TRAVAIL D’ENQUÊTE TRAVAIL D’ENQUÊTE LA GARE ROUTIÈRE VUE PAR LA FNTV ••FNTV RA_2013_p02_03.indd 3 08/07/14 13:01
  4. 4. FNTV20130 4 TEMPS FORTS L'AUTOCAR RECONNU > De nombreuses innovations techniques concernant les véhicules ont permis de réaliser des progrès significatifs s'agissant de la réduction des consommations de car- burant, de la diminution des polluants et des nuisances liées aux bruits. L'ensemble de ces avancées place incontestablement le transport par autocar dans une logique de développement durable. Des autocars « écolo » En trente ans, les évolutions technolo- giques ont permis de réduire de 30% la consommation des véhicules. Les 65473 autocars qui sillonnent les routes répondent à la norme Euro I et 42% se situent en norme Euro IV ou mieux. Les normes Euro s'appliquent à tout véhi- cule neuf, selon un calendrier fixé par les directives européennes. Les normes Euro IV, V et VI pour les véhicules autres que légers sont définies dans la direc- tive 2005/55/CE, qui énonce les valeurs limites d'émissions de gaz polluants et de particules polluantes ainsi que d'opacité des fumées d'échappement. Le respect de ces normes conditionne la réception des moteurs diesel et des moteurs à gaz, ainsi que des véhicules équipés de tels moteurs. L'autocar d'aujourd'hui est bien éloigné de l'image désuète qui persiste dans l'imaginaire collectif. Bien au contraire, les véhicules dernier cri étonnent par leur design, leurs équipements et leurs performances. Autre évolution significative, les autocars sont de plus en plus récents : au 1er janvier 2013, l'âge moyen du parc d'autocars en service est de 8,1 ans. Le car à haut niveau de service Le concept de car à haut niveau de service (CHNS) propose un projet global dans une politique de déplacements et d'aménage- ment des territoires. L'image de l'autocar est modernisée, avec des véhicules au design, au confort et à la visibilité travaillés et des arrêts identifiés et aménagés. Le système et les services s'avèrent également plus performants sur des points essentiels : fréquence de l'offre, régularité, temps de parcours, simplicité, correspondance avec les autres modes, grande amplitude horaire, information voyageurs, signalétique, billettique. Le « haut niveau de service » est atteint en agissant sur les trois composantes du « système transport » : • l'infrastructure, via des aménagements de voiries (possibilité de sites propres, car- refours aménagés, stations optimisées); • l'exploitation (priorité aux feux, billet- tique, horaires, intermodalité…); • le matériel roulant (accessibilité, confort, image). L'autocar s'adapte à la forte demande de mobilité périurbaine et moyenne distance Modernité et performance UN TRANSPORT POUR TOUS En Gironde, Haute-Savoie, dans le Bas-Rhin, l’Hérault ou en Loire- Atlantique, l’ambition est d’améliorer la performance du parcours, de la régularité, de la facilité d’accès. 2 0 1 3 LES TEMPS FORTS LE CONTEXTE LES ENJEUX DES TRANSPORT POUR TOUS EXPERTISE WEB TRAVAIL D’ENQUÊTE TRAVAIL D’ENQUÊTE LA GARE ROUTIÈRE VUE PAR LA FNTV (une à deux heures). En Gironde, Haute- Savoie, dans le Bas-Rhin, l'Hérault ou encore en Loire-Atlantique, l'ambition est d'améliorer la performance du parcours, la régularité, la facilité d'accès. L'autocar devient ainsi un complément performant, voire une alternative, aux transports fer- rés pour la desserte de nos territoires urbains, métropolitains, ruraux, et aux véhicules individuels. De simple moyen de transport pour aller d'un point à un autre, il devient un lieu de confort, de travail et de loisirs. ••FNTV RA_2013_p04_08.indd 4 08/07/14 10:47
  5. 5. FNTV2013 0 5 LIGNES MOYENNE ET LONGUE DISTANCE Changer la donne > Malgrél'ouvertureducabotagesurles lignesinternationalesen2011,laFrance estl'undesrarespayseuropéensàne pasavoirdéveloppédelignesroutières nationalesparautocar.Denombreuses contraintesréglementairesenFrance entraventledéveloppementdelignes d'autocarlongueetmoyennedistance. Aucoursdedeuxauditionsparl'Autorité delaconcurrence,laFNTVafaitpartde sespropositionsafindefairechangerla donne.Elleévolue. JANVIER 2013 > Viabilité hivernale 2012- 2013 : activation de la cellule de crise de la FNTV. > ANI : signature de l’Accord pour un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l’emploi et des parcours professionnels des salariés. FÉVRIER > OPTL : publication du rapport 2012. > La FNTV rencontre l'APF (Association des Paralysés de France). MARS > Accessibilité : la FNTV réagit au rapport Campion. > La FNTV interpelle la Mairie de Paris sur les problématiques de stationnement et de circulation à Paris. > Droit des passagers : le règlement européen n°181/2011 entre en vigueur le 1er mars 2013. > Information des adhérents sur l’obligation conventionnelle de souscrire une complémentaire santé minimum (accord du 24 mai 2011). > Renouvellement du permis de conduire : l’UTP et la FNTV saisissent par un courrier les services du ministère de l’Intérieur. > Le TRV recrute : lancement d’un kit de communication commun AFT et FNTV. AVRIL > Décentralisation : Marylise Lebranchu présente le 10 avril en Conseil des ministres les trois projets de loi de décentralisation. MAI > Accessibilité : la FNTV réagit à l’avis de l'OBIAÇU qui vise à s’opposer à un report de la mise en accessibilité des transports collectifs publics. JUIN > Dessertes des futures métropoles : la FNTV poursuit son action de lobbying. ACCESSIBILITÉ Entre objectif de mise en accessibilité et réalité > LaFNTVafaitentendrelavoixdela Professionlorsdelaconcertationnationale surl'accessibilité,engagéedanslaseconde partiedel'année2013 sous la présidence de Claire-Lise Campion, aux côtés de l'État, des associations de collectivités locales et des associations de personnes handicapées. Le réalisme s'est imposé. Les acteurs ont engagé une réflexion au sujet de l'aménagement du cadre posé par la loi de 2005 et des outils à mettre en place pour permettre une accessibilité plus pragmatique, à la fois des infrastructures de transport et des services de transport. QUALITÉ DE SERVICE Installée le 21 mai 2013 et présidée par le député Olivier Faure, le Haut Comité de l’Autorité de la qualité de service dans les transports (AQST) a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la qualité de service dans les transports de voyageurs terrestres (ferroviaires et routiers, urbains et interurbains), maritimes et aériens, en accordant une attention particulière à la régularité, à la ponctualité et à la qualité de l’information diffusée aux voyageurs. La FNTV y est représentée au sein du collège des représentants des opérateurs de transport. 2 0 1 3 LES TEMPS FORTS LE CONTEXTE LES ENJEUX DES TRANSPORT POUR TOUS EXPERTISE WEB TRAVAIL D’ENQUÊTE TRAVAIL D’ENQUÊTE LA GARE ROUTIÈRE VUE PAR LA FNTV 2 0 1 3 LES TEMPS FORTS LE CONTEXTE DES TRANSPORT POUR TOUS EXPERTISE WEB LA GARE ROUTIÈRE VUE PAR LA FNTV ••FNTV RA_2013_p04_08.indd 5 10/07/14 15:52
  6. 6. FNTV20130 6 TEMPS FORTS 2013 UNE EXPERTISE WEBAfin de renforcer la communication avec ses adhérents et affirmer sa présence sur le web, la FNTV s'est dotée d’une experte en communication digitale. Ses objectifs : assurer aux adhérents le meilleur accès aux informations professionnelles, affirmer sur le web les propositions et les intérêts du secteur auprès des pouvoirs publics, promouvoir les atouts de l’autocar et le transport routier de voyageurs. > Publication de la loi Sécurisation de l'emploi au JO : l’action de lobbying de la FNTV a permis la confirmation de l’exclusion des conducteurs CPS dans le rapport du Député Germain. JUILLET > La Cour des Comptes préconise de substituer des lignes ferroviaires moins fréquentées par des liaisons par autocar. AOÛT > Une boîte à outils est créée sur le site fntv.fr pour les adhérents. SEPTEMBRE > CICE : la FNTV met à disposition des adhérents un guide méthodologique. > TVA à 10% : la FNTV s’indigne par communiqué de presse de la non-application du taux réduit de TVA. OCTOBRE > Affichage C0² : la FNTV interpelle à nouveau le ministre pour uniformiser les méthodes de calcul. > Sénat : petit déjeuner sur les gares routières, la FNTV rappelle l’importance du TRV. > 21e Congrès de la FNTV : plus de 500 personnes présentes. NOVEMBRE > IRU: élections à la présidence de l’IRU et feuille de route transport de personnes. > «Quel avenir pour le transport longue distance par autocar en France?» L’enquête de l’Autorité de la concurrence pour donner un coup d’accélérateur à l’autocar. > Transfert de personnel : signature d’un avenant à l’accord du 7 juillet 2009. DÉCEMBRE > Les fédérations du transport alertent sur les délais de délivrance du nouveau permis de conduire. La FNTV rencontre le cabinet du ministre de l’Intérieur et obtient des avancées. > Mise en place d’un calculateur CO² réalisé par la FNTV pour ses adhérents. COMMUNICATION WEB Le site Internet au cœur de la communication >OutildecommunicationincontournabledelaFNTV auprès des entreprises adhérentes, le site Internet met à leur disposition les dernières informations techniques et juridiques. Il propose décryptages et fiches pratiques. En direct, l'actualité de la Profession Mis à jour plusieurs fois par semaine, le site de la FNTV propose les informations les plus récentes aux professionnels. Il constitue un véritable centre de ressources pour les entreprises de transport par autocar. Chaque semaine, L'Essentiel en 1 clic est envoyéparcourrielàl'ensembledesadhérentsafinde les informer des dernières mises à jour, des nouvelles dusecteur,del'actiondelaFNTVetdesactualitésen régions. Des Flash Infos viennent le compléter pour alerter les adhérentssurdesinformationsurgentes. Lancé en septembre 2012, le site Internet fntv.fr a enregistré plus de 75000 visites en 2013. Grâce au moteur de recherche, les adhérents peuvent retrouver facilement les informations dont ils ont besoin. Une boîte à outils a été mise à leur disposition à l'été 2013. Des fiches pratiques leur permettentd'ytrouverlesréponsesàleursquestions les plus fréquentes en matières sociale, technique, réglementaireetdetourisme. Vitrine de la Profession et de la Fédération Au centre de la communication de la Fédération, le site permet aux adhérents de suivre les actions menées par la FNTV pour défendre les intérêts de la Profession. La rubrique Vie des Régions relaie les initiativesdesunionsrégionalesdelaFNTV. Vitrine institutionnelle de la Profession et de la Fédération, le site propose aux élus, aux pouvoirs publics, aux autorités organisatrices et aux professionnelsdutransportcollectifdesinformations complètes et documentées sur le transport de voyageurs par autocar, afin de les accompagner dans leursréflexions,leursdécisionsetleursactions. Le site promeut l'autocar à travers ses quatre atouts – plus accueillant, plus sûr, plus écologique et plus économique –, en s'appuyant sur un solide discours de preuve. La FNTV investit les réseaux sociaux Afin de multiplier sa présence sur Internet, de renforcer la visibilité de la Profession et de promouvoir le transport par autocar, la FNTV communique activement sur Twitter, Facebook, les réseaux sociaux professionnels (LinkedIn et Viadeo) et les plates-formes de partage de vidéo (YouTube, Dailymotion et Vimeo). Les messages régulièrementpostésassurentunecommunication dynamique. Résultat : le nombre d'abonnés a plus que triplé. 2 0 1 3 MPS FORTS LE CONTEXTE LES ENJEUX TRANSPORT UR TOUS EXPERTISE WEB TRAVAIL D’ENQUÊTE TRAVAIL D’ENQUÊTE RE ROUTIÈRE PAR LA FNTV 2 0 1 3 LES TEMPS FORTS LE CONTEXTE DES TRANSPORT POUR TOUS EXPERTISE WEB LA GARE ROUTIÈRE VUE PAR LA FNTV ••FNTV RA_2013_p04_08.indd 6 08/07/14 10:47
  7. 7. FNTV2013 0 7 Au niveau national : en tissant des liens avec des alliés du transport routier de voyageurs comme l'UTP (Union des transports publics et ferroviaires) sur les dossiers de décentralisation et sur le CICE. Avec le GART (Groupement des autorités responsables de transport), la position com- mune est le refus de la hausse de la TVA de 7% à 10%. La FNTV est membre historique de l'UFT (Union des fédé- rations de transport). Elle y travaille sur les sujets sociaux. PORTER LES PROPOSITIONS DE LA PROFESSION, À PARIS ET À BRUXELLES CONTEXTE LOBBYING CONGRÈS 2013 > Chaque année, le Congrès de la FNTV est un événement prenant plus d'ampleur auprès des Autorités organisatrices (élus et techniciens), des entreprises, des institutionnels et des autres partenaires de la Pro- fession. C'est un moment privilégié au cours duquel la FNTV fait passer des messages importants et dresse un état des lieux du Transport routier de voyageurs (TRV). Plus de 500 personnes, adhérents de la fédération et professionnels de la mobilité, ont participé aux tables rondes qui ont rencontré un vif succès notamment grâce aux débats interactifs via les questions par SMS. Étaient au cœur de cette 21e édi- tion, la réforme des collectivités territoriales et la gouvernance des territoires, la complémentarité des modes, les dernières évolutions de l'autocar, l'infrastructure… sans oublier l'accessibilité. Le22e congrèssetiendrale8octobreàlaMaisondelaChimieàParis. UNE PLACE DANS LA MOBILITÉ DE DEMAIN > Avec son congrès, la FNTV a tissé des alliances pour mener des actions de lobbying tout au long de l'année et se positionner en tant qu'interface entre ses adhérents et les institutions. L'objectif est, bien sûr, de porter les revendications et les problématiques de la Profession du niveau local au niveau national et européen. Au niveau européen et international : en participant aux différents groupes de travail, auprès de l'IRU (l'Union internationale des transports routiers), de l'IUTP (Union internationale des transports publics), de l'AFTRI (Asso- ciation française du transport routier international) pour défendre, entre autres, la règle des 12 jours, les lignes longue distance, la TVA intracommunautaire… 2 0 1 3 LES TEMPS FORTS LE CONTEXTE LES ENJEUX DES TRANSPORT POUR TOUS EXPERTISE WEB TRAVAIL D’ENQUÊT TRAVAIL D’ENQUÊ LA GARE ROUTIÈRE VUE PAR LA FNTV ••FNTV RA_2013_p04_08.indd 7 08/07/14 10:47
  8. 8. FNTV20130 8 > La mobilité évolue et les usagers multiplient les modes de transport. Les pôles d'échange se développent, avec la création de parking-relais à la périphérie des agglomérations et aux sorties d'autoroutes, régulièrement agrandis pour faire face à la demande. Le car s'affirme chaque jour un peu plus comme un mode de transport public à part entière. En conjuguant la volonté politique des autorités organi- satrices et le savoir-faire des exploitants, la complémen- tarité des modes prend tout son sens en zone rurale et en zone périurbaine. Régularité, économie, préservation de PENSEZ À L'AUTOCAR! CONTEXTE 2013 50% des préfectures françaises disposent d'une gare routière. (Source : enquête nationale FNTV 2012) INTERMODALITÉ LA GARE ROUTIÈRE VUE PAR LA FNTV • Une infrastructure hors voirie, avec une salle d’attente protégeant les voyageurs de la pluie et du froid, une information des usagers sur les horaires et les services (éventuellement une information en temps réel sur les perturbations). • Des quais affectés pour les véhicules à l’arrivée et au départ, et une identification claire dans la ville (plan de ville, signalétique urbaine, etc.). • Une offre de services développée à destination des voyageurs : lignes régulières et scolaires, services occasionnels, dessertes touristiques, lignes internationales. • Un accès facilité aux autres moyens de transport (trains, métros, bus, taxis, vélos…). l'environnement : l'autocar est de plus en plus reconnu comme un mode d'avenir. En complément ou en alternative au train Aujourd'hui, usagers et collectivités n'hésitent plus à reconnaître l'autocar comme complémentaire au train. Après le succès des lignes LER (lignes express régionales) en PACA, d'autres régions se lancent dans une offre gagnant-gagnant, comme en Champagne-Ardenne avec l'exploitation par car de la ligne TER Verdun-Châlons- en-Champagne. Une économie de deux millions d'euros pour la Région, deux allers-retours de plus par jour proposés aux clients, 13 euros d'économie mensuelle sur l'abonnement. Cette évolution s'est accompagnée de l'arrivée au printemps 2014 de nouveaux véhicules dotés d'équipements de confort (wifi, prises de courant, écrans…). Une prise de conscience s'installe dans le pays et de nombreux projets sont en voie de réalisation pour que chaque besoin de mobilité trouve une réponse adaptée dans le transport public. L'année 2013 a été riche en évolutions et ouvre de nombreuses perspectives pour l'autocar, qui s'impose de plus en plus comme un mode de transport incontournable. 2 0 1 3 LES TEMPS FORTS LE CONTEXTE LES ENJEU DES TRANSPORT POUR TOUS EXPERTISE WEB TRAVAIL D’ENQ TRAVAIL D’ENQ LA GARE ROUTIÈRE VUE PAR LA FNTV ••FNTV RA_2013_p04_08.indd 8 08/07/14 10:47
  9. 9. FNTV2013 0 9 01 Loi de décentralisation — Transports, une mission pour les métropoles 02 Emploi & formation — Le TRV, un secteur qui recrute 03 Développement durable — La FNTV calcule son taux de CO2 04 Nouveaux marchés — Ouvrir la voie à l'autocar 05 Éthylotest anti-démarrage — Sécurité renforcée 06 Accessibilité — Objectif 2015 07 Tourisme et transport occasionnel — Mobilisation territoriale et nationale 08 Véhicules de moins de 10 places — Un marché en pleine expansion ENJEUX 8 2 0 1 3 LES TEMPS FORTS LE CONTEXTE LES ENJEUX DES TRANSPORT POUR TOUS EXPERTISE WEB TRAVAIL D’ENQUÊTE TRAVAIL D’ENQUÊTE LA GARE ROUTIÈRE VUE PAR LA FNTV ••FNTV RA_2013_p09_19.indd 9 10/07/14 11:38
  10. 10. FNTV20131 0 Synonyme de nombreux changements dans l’exercice des compétences des collectivités en ce qui concerne l’environnement, l’énergie et les transports, la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métro- poles (MAPAM) fut au cœur de l’actualité de la FNTV en 2013 et le reste dans le cadre de la poursuite des travaux de décentralisation . Elle confie aux métropoles une mis- sion de transport sur des périmètres très vastes, avec des conséquences en termes d’organisation et d’exploitation des transports. COMPLEMENTARITÉ DES CONVENTIONS COLLECTIVES SUR DES PTU TRÈS ÉTENDUS Les PTU (périmètre de transports urbains) ont connu ces dernières années une forte expansion, avec pour impact une déconnexion croissante entre PTU et zone urbaine stricto sensu. En pratique, indépendamment de leur qualifi- cation juridique, les transports réalisés sur ces vastes PTU sont certes des transports urbains mais aussi des trans- ports non urbains. Toutefois, la mise en place d’un PTU à grande échelle implique par conséquent une qualification des transports organisés par la métropole en transports urbains. Les activités de transports urbains et non urbains sont régies par deux conventions collectives : la convention col- lective urbaine, particulièrement adaptée pour les espaces à forte densité ; la convention collective interurbaine, permettant plus de souplesse dans l’organisation des ser- vices sur les territoires périurbains et les espaces moins denses. De l’extension des PTU à grande échelle, il peut décou- ler d'une part une modification de la qualification des services, mais également un changement de convention collective. La FNTV et l’UTP, dans le cadre de l’APAM, se sont donc fortement mobilisées afin de maintenir la pos- sibilité de recourir aux deux conventions collectives qui correspondent à des activités différentes sur ces espaces étendus. PÉRIMÈTRE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS Lors des discussions de la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles Loi de décentralisation — 01 LES ENJEUX TRANSPORTS, UNE MISSION POUR LES MÉTROPOLES TS LE CONTEXTE LES ENJEUX RT EXPERTISE WEB TRAVAIL D’ENQUÊTE TRAVAIL D’ENQUÊTE ÈRE NTV ••FNTV RA_2013_p09_19.indd 10 10/07/14 11:39
  11. 11. FNTV2013 1 1 (MAPAM), il a été proposé d’introduire la notion de péri- mètre des transports métropolitains dans le Code des transports. Des amendements ont été soutenus en ce sens, les- quels auraient nécessité d'être complétés. Ainsi, la loi MAPAM pour la métropole Aix-Marseille-Provence décrit la compétence pour organiser la mobilité sur la métro- pole, avec l’élaboration d’un schéma de la mobilité fixant le périmètre des transports métropolitains et incluant les services de transports urbains, non urbains réguliers ou à la demande. Le travail juridique n'est pas achevé. Au sortir du volet 1 de la réforme de la décentralisation, l’État a pris toute la mesure des conséquences de l’ex- tension des PTU. Les propositions de la FNTV répondent aux préoccupations des opérateurs, tant urbains qu’interurbains, pour l’ensemble des établissements publics de coopération intercommunale compétents dans les transports publics. 2014 sera une année clé pour les transformer en dispositions législatives. Jacques Mézard, sénateur du Cantal, lors du 21e congrès de la FNTV. ••FNTV RA_2013_p09_19.indd 11 10/07/14 11:39
  12. 12. FNTV20131 2 Onévalueainsilesbesoinsderecrutementdesentreprisesdu TRVàprèsde11000personnes,dontunegrandemajoritéde conducteurs (85%). Toutefois, malgré des chiffres positifs, ce secteur rencontre des difficultés de recrutement, particulièrement pour les métiers de la conduite de véhicules de transports routiers de personnes. Selon l’enquête Besoins de main-d’œuvre (BMO) 2012 de Pôle emploi, 57% des recruteurs peinent à pour- voir des postes de conducteurs de transport en commun sur route. Pour rendre plus attractif ce secteur et permettre de mieux connaître ses débouchés, l’Association pour le développe- mentdelaformationentransport-logistique(AFT)etlaFNTV se sont associées pour développer un kit de communication En France, le taux de chômage s'élève à 10,5%. Sur un marché de l’emploi sinistré, les perspectives de l’emploi restent faibles, notamment pour les jeunes et les seniors. Il existe pourtant un secteur qui recrute en permanence : le transport routier de voyageurs (TRV). Le secteur du TRV est à la croisée des grands sujets de société. Il est au cœur de l’aménagement du territoire et de la mobilité durable. C’est un secteur d’activité fondamental qui s’est professionnalisé et qui recrute à tous les âges. Partici- pant pleinement au développement économique et social de la France, il offre de nombreux emplois de proximité non délo- calisables et figure parmi les meilleurs garants du lien social. TROIS QUARTS DES EMBAUCHES EN CDI Le rapport 2013 de l’Observatoire prospectif des transports et de la logistique (OPTL) présenté en janvier montre que le secteur du TRV recrute toujours, avec 17907 personnes embauchées fin 2012. Avec une hausse de 2,8% du nombre de salariés entre 2011 et 2012, le secteur a créé des emplois en 2012. Près des trois quarts de ces embauches sont des CDI. Selonl’enquête,39%deséta- blissements de transport rou- tier de voyageurs prévoient de recruter des conducteurs dans les 12 mois qui suivent l’étude. Emploi et formation — 02 LE TRV, UN SECTEUR QUI RECRUTE 92076C'est le nombre de salariés du transport routier de voyageurs, soit une hausse de 2,8% entre 2011 et 2012. DES EMPLOIS QUI SE FÉMINISENT Fin 2012, les femmes occupaient 26% des emplois dans le transport routier de voyageurs et 23% des conducteurs étaient des conductrices (soit un point de plus qu’en 2011). LES ENJEUX TS LE CONTEXTE LES ENJEUX RT EXPERTISE WEB TRAVAIL D’ENQUÊTE TRAVAIL D’ENQUÊTE ÈRE NTV ••FNTV RA_2013_p09_19.indd 12 10/07/14 11:39
  13. 13. FNTV2013 1 3 95% Salariés du TRV en CDI 36% des employeurs du TRV estiment qu’ils éprouveront des difficultés de recrutement. sur les métiers du TRV, qui comprend une plaquette de pré- sentation du TRV et de ses emplois, et une animation vidéo présentant les métiers du TRV. COMMUNIQUER SUR LES DÉBOUCHÉS Ce kit a été déployé et exploité sur l’ensemble de l’Hexagone par les délégations régionales de l’AFT et de la FNTV, notam- ment dans le cadre de journées ou manifestations dédiées à la présentation du secteur. Il est également mis à dis- position des professionnels, qui peuvent communiquer sur le recrutement dans le secteur du TRV. Un film d’animation a éga- lement été mis en ligne sur YouTube et Dailymotion. Le site de la FNTV (fntv.fr) et le site dédié au transport de voyageurs du Groupe AFT-IFTIM (www.aft-iftim. com/transport-de-voya- geurs) mettent également la campagne à disposition des internautes. Une conférence de presse s’est tenue en avril 2013 afin de promouvoir l’attractivité de notre activité et ses besoins en termes de recrutement. Au-delà de ces outils, d’autres actions ont été menées auprès de différents acteurs. La FNTV a adressé un courrier aux pré- sidents des conseils régionaux et généraux, pour les sensibi- liser aux difficultés de recrutement rencontrées par les opé- rateurs du transport. Elle a également signé une convention de partenariat avec Défense Mobilité pour favoriser l’emploi dans le Transport routier interurbain de voyageurs. Avec Pôle emploi, la Fédération a élaboré la fiche d’identité du secteur du transport routier de voyageurs, largement diffusée. Enfin, des actions « emploi-formation » ont été déployées en région par les réseaux territoriaux de la FNTV, telles que des réunions d’information collectives pour les demandeurs d’emploi, la signature de partenariats avec d’autres branches professionnelles, des forums, des salons ou des journées dédiées à l’emploi auprès des collégiens et lycéens, la mise en place de la Gestion prévisionnelle de l'emploi et des com- pétences (GPEC). > EnsavoirplussurlesmétiersduTRVaveclaplaquette Letransportroutierdevoyageursrecrute:avecnous, prenezlaroutedusuccès,surfntv.fr! 47 ANS ET 7 MOIS D'ÂGE MOYEN Fin 2012, 30% des salariés du transport routier de voyageurs avaient au moins 55 ans. Le nombre de salariés de 55 ans et plus a progressé de 10,7% en 2012. Les conducteurs de plus de 60 ans représentent 16% des effectifs de conduite du TRV, ce qui explique en partie les besoins de recrutement du secteur. A contrario, 8% des salariés du TRV ont moins de 30 ans. L’âge moyen des salariés du secteur est ainsi de 47 ans et 7 mois. Projets de recrutement jugés difficiles dans l’enquête BMO* 2012 MÉTIER % DE RECRUTEMENTS DIFFICILES Cadres des transports 58% Agents d’exploitation des transports (personnels sédentaires) 24% Employés des transports et de tourisme 31% Techniciens des transports et de tourisme 52% Conducteurs de transport en commun sur route 57% *Enquête Besoins en main-d’œuvre 2012 de Pôle emploi ••FNTV RA_2013_p09_19.indd 13 10/07/14 11:39
  14. 14. FNTV20131 4 la feuille de calcul, des valeurs autres que la valeur par défaut. Il s'agit alors de valeurs calculées par l'entreprise elle-même, soit pour la totalité de son parc, soit selon la typologie de véhicules desaflotte,soitàlaprestation.Cesvaleurssontrespectivement appeléesvaleursdeniveau2,3et4. Dans le cadre de l'obligation qui incombe aux entreprises d’informer les clients sur la quantité de dioxyde de carbone (CO2) émise à l’occasion d’une prestationdetransport,laFNTVamisàdisposition de ses adhérents un outil de calcul de l'information CO2 à déli- vrer. L’article L.1431-3 du Code des transports impose en effet à toute personne qui commercialise ou organise une presta- tiondetransportdefourniraubénéficiairedelaprestationune informationrelativeàlaquantitédedioxydedecarboneémise par le ou les modes de transport utilisés. La valeur CO2 par défaut définie par les pouvoirs publics pour le transport routier de voyageurs (arrêté du 10 avril 2012) est de 171 grammes/voyageur.kilomètre. La méthode de calcul actuelleconduitl’autocaràafficherdestauxdeconsommation de CO2 par voyageur.kilomètre bien supérieurs à ceux d’une voiture particulière. DÉFENDREUNEVALEURPARDÉFAUT REPRÉSENTATIVEDEL'AUTOCAR La FNTV poursuit donc son action auprès du ministère des Transports et de l’ADEME afin de faire évoluer la valeur par défaut, qui n’est actuellement pas représentative du mode de transport par autocar. Frédéric Cuvillier, ministre des Transports, avait d’ailleurs confirmé par courrier à la FNTV que les valeurs par défaut retenues constituaient une inégalité de traitement entre les différents modes de transport. Inégalité notamment vis-à-vis de la VOITURE PARTICULIÈRE , pour laquelle le mode de calcul des émissions ne prend en compte que les consommations réelles, alors que les transports routiers doivent prendre en compte le coût en CO2 de l’acheminement du carburant jusqu’à la pompe. UNOUTILQUICALCULELESÉMISSIONSDECO2 En attendant, la Fédération a mis en place, à destination de ses adhérents, un outil leur permettant de calculer ce taux de CO2. Il permet de calculer simplement, en entrant deux données dans Développement durable — 03 LA FNTV CALCULE SON TAUX DE CO2 VOITURE PARTICULIÈRE Valeur par défaut de la voiture particulière : 216 grammes/voyageur. kilomètre. (Source : Observatoire Énergie Environnement des Transports) LES TRANSPORTEURS S’ENGAGENT Initiée par le ministère des Transports et l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) en 2008, la démarche «Objectif CO2, les transporteurs s’engagent» a été élaborée et mise en œuvre avec les acteurs du secteur des transports de marchandises et des transports de personnes. Six organisations représentatives, dont la FNTV, se réunissent régulièrement avec les représentants du ministère et de l’ADEME dans le cadre d’un comité de pilotage national, avec un triple rôle d’échanges, de définition et de validation des actions, d’évaluation et de prospective : à fin janvier 2014, plus de 135 entreprises de TRV ont signé la charte avec le ministère de l’Écologie et l’ADEME. LES ENJEUX TS LE CONTEXTE LES ENJEUX RT EXPERTISE WEB TRAVAIL D’ENQUÊTE TRAVAIL D’ENQUÊTE ÈRE NTV ••FNTV RA_2013_p09_19.indd 14 10/07/14 11:39
  15. 15. FNTV2013 1 5 L’Autorité de la Concurrence s’est prononcée, le 27 février 2014, en faveur d’une ouverture du marché des autocars longue distance. Malgré l'ouverture du cabotage sur les lignes internationales en 2011, la France est un des rares pays d'Europe à ne pas proposer aux voyageurs une offre routière interrégionale par autocar sur l'ensemble de son territoire. Commencée en février 2013, l’enquête sectorielle de l’Auto- rité de la concurrence a passé au crible le marché de l’auto- car de moyenne et longue distance. À L'AGENDA DU LÉGISLATEUR La FNTV a accueilli très favorablement les recommandations émises par l’Autorité de la Concurrence, qui rejoignent ainsi les démarches entamées depuis plusieurs années par la FNTV, lesquelles avaient abouti au dépôt d’un premier pro- jet de loi en 2012. Ce travail de sensibilisation des pouvoirs publics aux effets « bénéfiques » de l’autocar s’est poursuivi tout au long de l’année 2013 dans le cadre des travaux de décentralisation. « La question ne se pose plus de savoir si le transport par autocar longue distance est en mesure d’offrir un service de qualité aux voyageurs, accessible au plus grand nombre, créateur d’emplois et respectueux de l’environnement, affirme Michel Seyt, Président de la FNTV. La question est aujourd’hui de savoir quand les préconisations de l’Autorité de la Concurrence seront reprises par les pouvoirs publics. » DÉVELOPPER LES LIGNES INTERRÉGIONALES S’appuyant sur les recommandations de l’avis de l’Autorité de la Concurrence, la FNTV a proposé son expertise aux services des ministères concernés. Parmi les axes d’amélio- ration proposés, la FNTV retient la simplification de la procé- dure d’accès au marché des services réguliers de transport longue distance par autocar, au travers de la révision des règles relatives au cabotage. La FNTV a également proposé de mettre en place un régime d’autorisation de plein droit des liaisons au-dessus d’une certaine distance, d’établir une clarification de l’examen de l’atteinte à l’équilibre économique d’offres conventionnées préexistantes et s’est déclarée favorable à la mise en place d’une autorité de régulation sectorielle commune – ferro- viaire et route – qui garantisse un égal accès aux infrastruc- tures et aux gares routières. Nouveaux marchés — 04 OUVRIR LA VOIE À L'AUTOCAR ••FNTV RA_2013_p09_19.indd 15 10/07/14 11:39
  16. 16. FNTV20131 6 À partir du 1er septembre 2015, tous les autocars devront être équipés d’un EAD (éthylotest anti- démarrage). Favorable aux mesures de sécurité qui contribuent à l’attractivité du transport routier de voyageurs, la FNTV n’en porte pas moins les préoccupa- tions des entreprises auprès des pouvoirs publics. Les fédérations professionnelles de transport routier de voyageurs se sont engagées à relayer cette campagne auprès de l'ensemble des chefs d'entreprises, ce qui devrait permettre une montée en puissance du dispositif EAD jusqu’à la date du 1er septembre 2015. La FNTV accompagne ses adhé- rents dans la mise en œuvre de cette obligation, enjeu majeur en termes d’image de la sécurité du transport en autocar. L’EAD est ressenti par les voyageurs comme un élément fort de la sécurité de l’autocar. L’obligation pour les entre- prises d’équiper l’ensemble de leur parc est donc un enjeu important pour la Profession. La FNTV a lancé une enquête en ligne auprès de ses adhé- rents afin de réaliser un point d’étape. Objectifs : agir le cas échéant auprès des pouvoirs publics pour faire corriger les dysfonctionnements techniques ou juridiques et accompa- gner les entreprises dans les difficultés qu’elles rencontrent au quotidien : éloignement des centres d’installation et de vérification des EAD, maintenance, responsabilité de l’entreprise dans le respect de l’utilisation du dispositif par les conducteurs et suivi des données… En répondant à cette enquête, les adhérents ont ainsi pu contribuer à identifier les points faibles et les pistes d’amélioration du dispositif EAD. Éthylotest anti-démarrage — 05 SÉCURITÉ RENFORCÉE AVEC LES EAD L’EAD EN 20 QUESTIONS Afin d’accompagner ses adhérents, la FNTV a réalisé un document, « l’EAD en 20 questions », qui permet à chacun de trouver une réponse aux différentes interrogations que les entreprises peuvent se poser. Retrouvez toutes ces informations sur notre site Internet fntv.fr. UNE MONTÉE EN PUISSANCE NÉCESSAIRE Depuis le 1er janvier 2010, l’équipement d’éthylotests anti-démarrage (EAD) dans les autocars neufs transportant des enfants est obligatoire. Le 1er septembre 2015, cette obligation sera étendue à l’ensemble des autocars. Afin de préparer cette échéance, le ministère de l’Écologie et celui des Transports ont lancé début 2014 une campagne d’information destinée aux entreprises de transport routier de voyageurs, afin qu’ils équipent leurs véhicules au plus vite. LES ENJEUX TS LE CONTEXTE LES ENJEUX RT EXPERTISE WEB TRAVAIL D’ENQUÊTE TRAVAIL D’ENQUÊTE ÈRE NTV ••FNTV RA_2013_p09_19.indd 16 10/07/14 11:39
  17. 17. FNTV2013 1 7 Très présente au cours de la concertation engagée à l’automne 2013, la FNTV a poussé une démarche plus réaliste en matière d’accessibilité. La concertation et le rapport issus de cetteconcer- tation ont permis d’avancer sur des solutions pragmatiques, dont le principal instrument est l’ Ad’AP transport (agenda d’accessibilité programmé), lequel a vocation à compléter le schéma directeur d’accessibilité permettant un nouveau dia- gnostic, une planification et des engagements budgétaires sur un échéancier précis et une plus grande sécurité juridique pour l’ensemble des parties prenantes. > INÉLUCTABILITÉ DU 11 FÉVRIER 2015 MAIS POURSUITE DU PROCESSUS Bien que le Premier ministre ait réaffirmé l’échéance de 2015 pour ne pas pénaliser les acteurs qui ont joué le jeu, plusieurs périodes, pouvant aller jusqu’à neuf ans pour les transports « lourds », six ans pour les transports interurbains et trois ans pour les transports urbains, ont été retenues pour permettre aux acteurs de s’engager sur un calendrier précis et resserré de mise en conformité par le biais d’Ad’AP. Ces der- niers s’appuieront sur un chef de file : l’autorité orga- nisatrice des transports (AOT), laquelle a déjà la responsabilité de l’élabo- ration du schéma directeur d'accessibilité (SDA). > OBLIGATIONDEMATÉRIELROULANTACCESSIBLE La question de l’accessibilité génère des difficultés en termes de sécurité juridique pour les entreprises dans le cadre des appels d’offres. Une difficulté est levée concernant l’obliga- tion de mise en accessibilité à la mise en circulation, laquelle incombe à l’autorité organisatrice, au titre de ses missions légales. Cela inclut, pour l’autorité organisatrice, de préciser à lafoislesarrêtsetleslignesàrendreaccessiblesenprioritéet de préciser l’affectation du matériel roulant accessible. L’adaptation de la loi de 2005 devrait prendre la forme d’un SDA révisé, comportant a minima une annexe relative aux transports interurbains, dont devraient découler logique- ment les cahiers des charges des appels d’offres. Une déli- bération annuelle de l’AOT devrait exposer les résultats du contrôle des obligations de mise en œuvre de l’accessibilité des services, dont elle a la charge et qui a été confiée à des entreprises dans le cadre d’un contrat public, et les pénalités financières infligées le cas échéant. > TRAITEMENT SPÉCIFIQUE DES SCOLAIRES Le traitement spécifique des transports scolaires, afin de satisfaire les familles et les élèves tout en tenant compte de la faisabilité pratique et financière de la mise en acces- sibilité, est un apport particulièrement important issue de la concertation. Le ministre des Transports a indiqué examiner la possibilité d’un traitement spécifique des transports sco- laires, annoncée dans le cadre d’une réponse ministérielle fin août 2013 suite à une série de propositions de la FNTV. Il rappelle que le transport spécialisé, tel que prévu par le Code del’éducation,répondauxbesoinsindividualisésdel’enfantet s’avèrefinancièrementplusproportionnéquel'accessibilitéde tous les transports scolaires imposée par la loi de 2005. Il res- sort du rapport présenté par le Premier ministre le 26 février 2014 que le recours à un véhicule accessible ne devrait donc probablement pas être imposé pour les élèves scolarisés à temps plein dans un établissement desservi par un SATPS si un besoin n’est pas exprimé en ce sens. > SANCTIONS FINANCIÈRES Des sanctions financières en cas de non réalisation ou la possibilité d’annuler un contrat en cas de matériel roulant inaccessible sont notamment prévues. > PROCHAINES ÉTAPES La clôture de la concertation entamée il y a quatre mois est en réalité le point de départ d’un travail au printemps 2014 sur le projet de loi d’habilitation. Ce dernier donnera lieu à une ordonnancepriseparlegouvernementàl’été2014pourcom- pléter la loi handicap de 2005. « Là encore, nous serons pré- sents », confirme Éric Ritter, Secrétaire général de la FNTV. Accessibilité — 06 OBJECTIF 2015 Marie Prost-Coletta, déléguée ministérielle à l'Accessibilité, lors du 21e congrès de la FNTV. ••FNTV RA_2013_p09_19.indd 17 10/07/14 11:39
  18. 18. FNTV20131 8 tourismeetdescongrèsdeNice,aéditéuneChartedebonnes pratiques pour les conducteurs d’autocars de tourisme. L’ob- jectifestderéduirelesnuisancessonoresetatmosphériques, de diminuer les risques liés à la circulation des piétons, des vélos et des véhicules motorisés pour finalement préserver le cadre de vie et la santé de tous. Dans ce document, les professionnels trouvent ainsi les gestes de l’éco-conducteur à adopter, les emplacements réservés et un gros plan sur le parking Ferber dont les tarifs et les horaires sont détaillés. D’autres régions se préoccupent également de ce sujet, comme la FNTV Pays de la Loire ou la FNTV Normandie. LES FICHES «AFTRI» POUR L’EUROPE Suite aux échanges et aux relations que la FNTV entretien avec l’AFTRI, les fiches « pays » sont désormais disponibles en mode sécurisé pour les adhérents sur le site Internet fntv.fr. Ces fiches AFTRI récapitulent la réglementation en vigueur dans les pays de l’Union européenne. Par ailleurs, la Commission Tourisme de la FNTV a entamé un travail de fond sur la TVA européenne en transport occasion- nel. Avec pour objectif de pouvoir mettre à disposition des adhérents un document méthodologique. Face aux problèmes d’accès rencontrés par les autocars de tourisme dans les grandes villes fran- çaises, des actions sont menées par la Fédération et ses Unions régionales. La Profession du tourisme en autocar est préoccupée par les mesures restrictives concernant la circulation et le station- nement des autocars dans les villes. À Paris, comme dans de nombreuses villes touristiques en France, la circulation, le sta- tionnement et les zones de « dépose-remise » des autocars sont devenus un problème majeur avec une recrudescence des PV électroniques. Des unions régionales se sont forte- ment mobilisées sur le sujet. DES ACTIONS MENÉES EN LIEN AVEC LE RÉSEAU TERRITORIAL Dans la capitale, des travaux sont engagés entre la FNTV NOMATRANS , la Mairie de Paris, la Préfecture de Police et l’Office de tourisme. Un Comité de pilotage avec tous les acteurs liés au tourisme a été créé et de nom- breuses réunions de travail bilaté- rales (FNTV-Mairie de Paris/FNTV- Préfecture) sont menées sur les thématiques évoquées. Par ailleurs, undocumentexplicatifetsimplifica- teur sur l’utilisation du Pass Autocar sera prochainement réalisé et envoyé aux adhérents. Dans la région Rhône-Alpes, la Commission tourisme régio- nale travaille également avec la Mairie de Lyon sur les pro- blèmes et coûts des stationnements, en agglomération, gares Part-Dieu, Perrache, aéroport de Lyon, Grenoble, Saint- Étienne. En PACA, un travail a été également mené par la Commission tourisme régionale. La ville de Nice, en étroite collaboration avec le Syndicat professionnel des Hôteliers, la Fédération nationale des transports de voyageurs PACA et l’Office du Tourisme et transport occasionnel — 07 MOBILISATION TERRITORIALE ET NATIONALE EUROPE: RÉDUCTION DE LA PÉRIODE DE CONDUITE NOCTURNE Depuis le 1er janvier 2014, le règlement européen sur les temps de conduite et de repos pour les transports de voyageurs prévoit, dans le cas d’un report du repos hebdomadaire (utilisation de la règle «des 12 jours»), que la période de conduite continue, comprise entre 22h et 6h, est réduite à trois heures, sauf si le véhicule est conduit en double équipage. NOMATRANS Présidé par Bertrand Bernini (Cars Viabus), NoMaTrans (Syndicat en IDF des Nouveaux marchés) compte près d’une vingtaine d’adhérents en 2013 et travaille entre autre sur la circulation et le stationnement des autocars à Paris. LES ENJEUX TS LE CONTEXTE LES ENJEUX RT EXPERTISE WEB TRAVAIL D’ENQUÊTE TRAVAIL D’ENQUÊTE ÈRE NTV ••FNTV RA_2013_p09_19.indd 18 10/07/14 11:39
  19. 19. FNTV2013 1 9 Le marché des véhicules de moins de 10places est en pleine expansion depuis quelques années et s’est intégré progressivement au sein de la FNTV. Retour sur quelques aspects réglementaires. > SUPPRESSION DE L’AUTORISATION DE SERVICE OCCASIONNEL La loi1 portant diverses dispositions d’adaptation au droit de l’Union européenne dans le domaine du développement durablesupprimel’autorisationde serviceoccasionnelpourles véhicules n’excédant pas 9 places, conducteurs compris. Abandonnée en 2001 pour les véhicules de plus de 9 places conducteurs compris, mais maintenue de manière résiduelle pour les véhicules de moins de 10 places, cette autorisation a été supprimée en 2013. > SIGNALÉTIQUE OBLIGATOIRE Les véhicules n’excédant pas 9 places, y compris le conduc- teur, et les véhicules de moins de 10 places, affectés à des services de transport public routier collectif de personnes, doivent être munis d’une signalétique distinctive. Cette signalétique doit être apposée à l’avant des véhicules de façon à être visible et en permettre le contrôle par les agents de l’autorité compétente. Elle doit être retirée ou occultée si les véhicules sont utilisés pour une activité autre que celle de transport public routier collectif de personnes2 (par exemple taxi, voiture de tourisme avec chauffeur, transport privé…). > PUBLICATION DE L’ARRÊTÉ RELATIF À L’ACCESSIBILITÉ DES VÉHICULES LÉGERS L’arrêté relatif aux conditions d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite des véhicules terrestres à moteur des catégories M1 et N1 (véhicules légers ou dits « de moins de 10 places ») a été publié très tardivement le 6 septembre 2013, avec un retard de plus de six ans3 . Cet arrêté, dont l’entrée en vigueur est prévue le 1er janvier 2014 pour les règles d’exploitation et le 1er juillet 2014 pour les prescriptions techniques relatives aux véhicules neufs nouvellement immatriculés, précise les règles d’accessibilité desvéhiculesM1(véhiculesmoinsde10places)etN1(camion- nettes adaptées pour être accessibles aux PMR) aux utilisa- teurs de fauteuil roulant (UFR) et aux personnes à mobilité réduite (PMR). Cet arrêté est problématique. À peine entré en vigueur, comme l'avait prévu la FNTV, il doit être revu. Véhicules de moins de 10 places — 08 UN MARCHÉ EN PLEINE EXPANSION 1. LOI n°2013-619 du 16 juillet 2013 portant diverses dispositions d’adaptation au droit de l’Union européenne dans le domaine du développement durable (art.34). 2. Références : article 45-III du décret n°85-891 du 16 août 1985; article 1 de l’arrêté du 28 décembre 2011 relatif aux titres administratifs et aux documents de contrôle pour l’exercice des activités de transport public routier de personnes. 3. L’article 4 du décret n°2006-138 du 9 février 2006 mentionne clairement que « des arrêtés doivent préciser, au plus tard dans un délai d’un an, les dispositions à respecter et les équipements spécifiques, pour chaque catégorie de matériel roulant ». Les prescriptions techniques figurant dans l’arrêté sont détaillé dans une note d’information, mise en ligne sur le site Internet de la FNTV, fntv.fr. ••FNTV RA_2013_p09_19.indd 19 10/07/14 11:39
  20. 20. La FNTV remercie les adhérents et partenaires qui se sont investis dans la réalisation de ce document, au travers de leurs témoignages et/ou de leur contribution au recueil d’informations. Conception-réalisation: - www.specifique.com 9, passage Sainte-Avoye - 75003 Paris - Tél.: 01 40 29 03 29 Rédaction: Spécifique, FNTV, Gilles Dansart. Crédits photos: Phototheque FNTV; Isabel Espanol; Chaoss/Fotolia; Assemblée Nationale; Élohim Carrau; Pascal Micalef/OTCMarseille; Karine Faby; Mercedes-Benz. Illustrations: Thierry Castillo. Ce document est imprimé par IME sur papier PEFC (issu de forêts gérées durablement). OPÉRATION SÉCURICAR Toute la campagne en consultant ces outils et en les téléchargeant: http://www.fntv.fr/communication/ outils/operation-securicar ••FNTV RA_2013_p01-20.indd 2 10/07/14 10:23

×