Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

Hackathon cd 91

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 5 Publicité

Plus De Contenu Connexe

Diaporamas pour vous (20)

Similaire à Hackathon cd 91 (20)

Publicité

Plus récents (20)

Hackathon cd 91

  1. 1. Cahier d’intentions sur le défi « Faciliter les mobilités » 1 Hackathon du CD Essonne
  2. 2. 2 Les enjeux impactant les mobilités : la mobilité au croisement des nouvelles exigences sociétales et des possibilités d’innovation Les besoins de mobilité s’accroissent : – L’autonomisation croissante des individus – La mondialisation, qui génère des transports de marchandises et des moyens logistiques de plus en plus importants – La densification des territoires urbains des métropoles qui appelle un renforcement de l’offre de transport collectif On observe également l’émergence de tendances contraires : – La dé-mobilité et le a-distance (par exemple télétravail, télémédecine) – Le développement des circuits-courts – Le développement et la diversification des mobilités douces dans les zones urbaines – La volonté de limiter voire réduire les nuisances liées aux transports (sonores, environnementales, sécuritaires) Ces tendances s’inscrivent dans un contexte économique prégnant … – Une ouverture à la concurrence de certains modes de transport et renforcement du rôle des acteurs privés – Une priorisation des investissements publics en termes de transports collectifs qui se fait au détriment de certaines zones éloignées … Et dans une ère de mutation – L’émergence d’innovations technologiques de rupture (voiture autonome, drones, applications connectées) – L’émergence d’innovations sociales ou économiques de rupture permises ou facilitées par les nouvelles technologies (Uber, Blablacar, AutoLib, etc.), leur capacité à utiliser un nombre croissant de données et par l’implication croissante des usagers Mobilités Cahier d’intentions
  3. 3. 3 Les leviers identifiés à date qui auront un impact fort sur les mobilités essonniennes : Adapter l’offre à l’hétérogénéité du territoire : – Renforcer les mobilités proposées dans les zones rurales et péri-urbaines en tenant compte de la poursuite de l’étalement urbain – Augmenter le maillage de l’offre transverse est-ouest – S’appuyer davantage sur l’offre francilienne pour intégrer le territoire dans les dynamiques métropolitaines – Désengorger les transports collectifs sur les lignes les plus saturées Adapter l’offre aux nouveaux modes de vie et aux nouveaux usages : – Optimiser les temps et distances de trajet domicile-travail – Réduire les besoins en mobilité en facilitant des « dé-mobilité » – Favoriser les mobilités « douces » et « actives » – Développer l’intermodalité et la multi-modalité Proposer de nouveaux modèles économiques pour financer les besoins de mobilité : – Envisager des services de mobilité autoporteurs en termes de financement – Optimiser l’usage des infrastructures pour le transport des personnes et des marchandises Faciliter les mobilités Cahier d’intentions
  4. 4. 4 Quelques informations pour approfondir les réflexions Quelques chiffres et éléments clés de la mobilité en Essonne et en Île-de-France : – 17% des trajets des Essonniens sont des déplacements domicile-travail, avec une tendance à la diversification des motifs ; – 86% des déplacements sont des flux intra-départementaux ; – 57% des Essonniens restent travailler à l’intérieur du département ; – 61% des trajets domicile-travail en Essonne sont effectués en voiture (39 % en Île-de-France) ; – 24% en RER, près de 4% en bus (contre 15 % à l’échelle de l’Île-de-France) et seulement 1% en vélo (contre 1,6 % à l’échelle de l’Île-de-France) – En 2025, un actif sur cinq pourrait télétravailler – Le territoire essonnien bénéficiera également des nouvelles lignes de transport prévues dans le cadre du projet « Grand Paris Express » avec l’extension de la ligne 14 jusqu’à Orly et la mise en place de la ligne 18. Quelques éléments sur le contexte règlementaire (applicable et à venir) : – La future Loi d’orientation sur les mobilités, en cours de préparation, s’appuie sur les travaux des récentes Assises de la mobilité : https://www.assisesdelamobilite.gouv.fr/ – L’Essonne dispose d’un schéma cadre des mobilités pour la période 2017 – 2021. Ce document explique les priorités des Essonniens en termes de mobilité et en décrit la déclinaison opérationnelle dans un plan d’action. – Un plan vélo est en préparation, visant à encourager les mobilités douces et actives sur tout le territoire Faciliter les mobilités Cahier d’intentions
  5. 5. 5 Quels sont les acteurs présents sur le territoire avec qui construire et affiner la solution ? Ces acteurs pourraient être intéressés pour aider les projets à affiner leurs solutions, imaginer un portage institutionnel, apporter un soutien en forme d’incubation, apporter un appui pour financer le développement du projet ou pour financer son fonctionnement – RATP, SNCF, Optile, Albatrans, Transdev, Keolis, TICE – IDF Mobilités, SGP, services de la Région, ADEME – Karos, Colibree, Rézo pouce, OUIhop’, Blablalines, idvroom, la roue verte, waizup – Association Cluster Drone – ADP - Aéroport d’Orly – Industrie automobile: Renault, Volvo Trucks, Bridgestone – Institut Védécom (et ses entreprises membres), Advancity, Klaxit, IDVroom, Clem’ – Dassault System – Clusters Paris-Saclay « Mobilité » et « Aéronautique, défense, sécurité » en annexe – …. Un foisonnement d’innovations qui se développent en Essonne, terre d’expérimentations : – La généralisation de nouvelles offres de mobilité adaptées aux territoires peu denses et très mal desservis aujourd’hui : systèmes de transport à la demande innovants, à l’image de l’expérimentation menée par Wever et la RATP au niveau de la ZAC de Courtabœuf. – L’essai de voitures autonomes et décarbonées : expérimentation sur le site propre Massy-Saclay et sur le site du CEA, ainsi que sur l’autodrome de Linas. – L’utilisation généralisée des Smartphones (en 2016, deux Français sur trois disposent d'un smartphone – source ARCEP) et des applications qui permettent de faciliter la mise en relation entre usagers. Faciliter les mobilités Cahier d’intentions

×