Médiation numérique et littérature de jeunesse

6 739 vues

Publié le

Intervention dans le cadre de la journée d'étude BnF-CNPLJ / enssib sur "le devenir de la lecture des jeunes" (http://www.enssib.fr/JE-le-devenir-de-la-lecture-des-jeunes).

Publié dans : Formation
0 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 739
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 352
Actions
Partages
0
Téléchargements
90
Commentaires
0
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Il s’agit d’organiser une rencontre !
    le document est un moyen, non une fin. La « médiation » ne sert pas à « valoriser les collections », selon une formule consacrée.
    essence du métier : la mise en relation d’individus avec cet objet depuis toujours immatériel qu’est la culture, quelles que soient les technologies qui lui permettent de s’incarner.
    Alors ce qui intéresse ce sont les ressorts de la médiation (mise en relation de A et de B par C) :
    Création de l’attention (prosécogénie : ce qui produit l’attention.)
    Être un tiers de confiance
    La médiation est une démarche d’accompagnement qui apporte du sens à la personne qui reçoit cette
    Se placer dans un cadre numérique :
    Médiation des ressources numériques ?
    Médiation des ressources de la bibliothèque par le biais numérique ?
    Médiation des pratiques numériques au sens large ? (médiation numérique documentaire, donc pas abordé) pas d’ateliers multimédias, pas de copy party, pas d’ateliers de coding, de création numérique…
  • Il y a vraies craintes autour des outils numériques et de leur mise à disposition :
    Questions autour capacités d’apprentissage, développement des enfants, agressivité ou adiction.
  • Une médiation jeunesse ?
    La médiation est une démarche d’accompagnement qui apporte du sens à la personne qui reçoit cette médiation (apport de connaissances, de savoirs-faire).
    La médiation est un travail de bibliothécaire qui connaît son fonds, ses publics, et peut mettre en œuvre les dispositifs permettant cette rencontre, facilitant la transformation de l’information en connaissance.
    Dans les définitions de médiation, il y a cette notion forte de réponse à un « besoin informationnel » au moyen d’un « outil » s’inscrivant dans des « usages informationnels » (Silvère Mercier) ..
  • Multiplicité des dispositifs de médiation : à la fois sur place et à distance
    « L’enjeu est de parvenir à s’inscrire durablement aux yeux des utilisateurs comme les intermédiaires potentiels auxquels ils peuvent s’adresser, le cas échéant, au long de leur voyage au pays des contenus » Fabrizio Tinti
  • Littérature numérique jeunesse = même si offre en développement
    Distinguer les livres numériques en ePub du format applicatif. Tous deux sont en évolution constante : coût du matériel, obsolescence des contenus et des supports, difficultés d’achat d’un livre numérique peu adapté aux modèles administratifs et comptables des collectivités.
    Question des titres dans le domaine public (peu
    Articuler l’offre avec l’ensemble des collections.
    Offre doit se fondre dans une politique documentaire globale et répondre aux besoins spécifique des publics
    Définir des acquéreurs par domaine ou acquisition mutualisée et collaborative, au fil de l’eau ?
  • Offre éparse : peu collections spécifiques jeunesse (mais cela existe) ; Titres à acquérir dans des bouquets « adulte »
    Actuellement il y aurait 80.000 titres numériques soit 15% de l’offre papier
    Supports multiples : tablettes vs liseuse vs nintendo Dsi XL
    L'offre s'étoffe, les liseuses sont pour la plupart connectées au Wi-Fi, ce qui facilite le chargement de livres, et l'éventail d'eBooks récents est de plus en plus large. Reste toujours ce frein du prix moyen d'un livre numérisé, entre 20 et 25 % moins cher "seulement" qu'un livre papier.
    Modèles économiques :
    Locations
    Abonnements (izneo)
    Publicité
    Gratuité
    Paiement directement à la librairie en ligne nécessite une carte bancaire, donc peu accessible pour la plupart des bibliothèques
  • Passer par un agrégateur : formules de prêt de fichiers, pour lesquelles ils ont obtenu les droits auprès des éditeurs (Numilog, Cyberlibris, Immatériel. fr, etc)
    Certains éditeurs font des offres directes aux bibliothèques (Publie.net, Lekti Ecriture, La Souris qui raconte, etc)
    Moteurs spécialisés, titres gratuits notamment patrimoniaux (site de la BnF ; enfantina à Toulouse)
    La question des DRM (Digital Right Management) ou MTP (Mesures Techniques de Protection) ont été consacrés par la loi DADVSI en 2006, qui a fait de leur contournement un délit.
    3 types : standard (limitation à 6 appareil) ; chronodégradable (téléchargement temporaire) ; streaming
    Difficulté à gérer en bibliothèque
    Éditeurs sans DRM où ne peut pas acheter (Numeriklivres, Bragelonne, Walrus…)
    Proposition de licence spéciale et DRM moral (5 machines max.)
    TabEnBib, expérimentation coordonnée par le Centre régional des lettres Midi-Pyrénées (CRL-MP), propose, en partenariat avec l’éditeur numérique NumériKLivres, un modèle de licence d’utilisation ouverte.Cette licence permet aux bibliothèques et aux médiathèques d’acheter en direct les fichiers numériques garantis sans DRM et sans tatouage numérique (watermark) qu’elles peuvent dupliquer sur un maximum de 5 appareils. Les 12 tablettes et les 50 liseuses du réseau albigeois entrent les premières dans un plan plus large de services numériques mis à la disposition des usagers et s'insèrent de façon cohérente dans les  collections et services des bibliothèques du réseau.
    Types d’abonnements en fonction du nb poste, nb titres choisis (choix du titres vs abonnement à bouquets)
  • Coût élevé de ce type de ressources (très peu inférieur au coût papier)
    Notion de licence (droit d’accès vs propriété)
    Licence globale ?
    L’association « Réseau Carel » a été fondée le 20 mars 2012. Cette association est un réseau national de compétences et d'échanges en matière de documentation électronique pour les bibliothèques publiques, structuré notamment autour d'un outil collaboratif en ligne.
    structurer de manière plus forte un réseau de bibliothèques publiques autour de l’accès aux ressources numériques dans un contexte économique et commercial difficile.
    L’assemblée constitutive a élu un bureau provisoire constitué de Pascal Leray (BEI de Cergy-Pontoise, président), Sophie Perrusson (BM de Levallois, vice-présidente), Olivier Pichon (Champs-libres de Rennes, trésorier), Annie Brigant (BM de Grenoble, secrétaire) ou Denis Llavori (MDP du Cantal, secrétaire adjoint)
    => Quelques titres en jeunesse
  • http://ohioebooks.org/80099BA4-077E-40B1-930B-A76DC53425F7/10/45/fc/default.htm
  • Pas ou peu abonnements spécifiques jeunesse dans bouquets mais possibilité archives
    Kiosque en ligne = accès à presse sur le web : vente et lecture du numéro courant (info/détente)
    Site web spécialisés : souvent applications ; archives +- ouvertes ; usages individuels ; contenu premium
    Questions : gratuité du contenu ? Durée ? Archives ?contenus spécifiques, multimédia ? Jeux ?...
    BAUD
    200 titres quotidiens et magazines sont consultables directement à la bibliothèque sur iPad et PC. 
    «Cette expérience entre dans le cadre d’une expérimentation soutenue par le Conseil général du Morbihan par le biais de la médiathèque départementale, 5 autres bibliothèques expérimentent d’autres outils numériques : liseuses (livres numériques de différentes firmes), formation en ligne, presse native en ligne, etc… » nous a déclaré James Eveillard bibliothécaire à Baud.
    Le Kiosque.fr : 450 de la presse française et internationale au format numérique, depuis n'importe quel ordinateur ou tablette au format PDF.
    L'application iPad permet le téléchargement des magazines via un kiosque en 3D ainsi que la consultation hors ligne des titres chargés.
    forfait illimité magazines ou forfait crédits
    Le prêt de tablette : l'offre clé en main
    Lekiosque.fr se propose de vous fournir les tablettes ainsi que leur contenu et prend en charge la maintenance et les contraintes techniques. L'offre comprend :
    la location des tablettes
    le contenu Lekiosque.fr
    un service client de 1er niveau : par mail (réponse sous 48h)
    un service client de 2e niveau : par téléphone
    les supports sécurisés pour tablettes, l'installation et la maintenance
    Science et Vie Kids : Entre la version papier et la version numérique, peu de différences de contenus. un travail de « mise en tablette » a été réalisé, et ça c’est une bonne nouvelle. quelques enrichissements multimédia sont au rendez-vou
  • Il part du constat que plus de 90% des bibliothèques américaines proposent des livres numériques (en plus des livres audios, des magazines dématérialisés). Les bibliothèques travaillent avec plusieurs fournisseurs de livres numériques : OverDrive, Amazon, 3M… Et cela implique d’avoir autant d’applis de lecture que de fournisseurs. Cette multiplication des applis pour lire les livres numériques téléchargés depuis une bibliothèque complique la vie et l’expérience utilisateur des usagers qui doivent jongler entre chaque appli.
    Multiplicité des lecteurs :
    iBooks, Bluefire reader, Kybook pour iPad
    Aldiko, Mantano, FBReader pour Android
    Propre lecteurs : Gallica ou Youbook.
    Fonctionnalités propres, navigations dans les bibliothèques liées, import de livres…
    Bibliothèque nationale de Singapour : On y trouve des ressources en open-access pour les usagers sans comptes lecteurs, et un accès aux nombreuses ressources numériques de la bibliothèque. 
    La Queens Library du réseau des bibliothèques de la ville de New-York a développé sa propre application de lecture numérique disponible sur iOS et Android. A partir de cette appli, les usagers peuvent accéder aux contenus de différents fournisseurs (OverDrive, Baker & Taylor) avec lesquels travaille l’établissement. Par ailleurs, l’appli dispose de fonctionnalités plutôt originales. Les utilisateurs peuvent par exemple scanner des code barres de livres dans des commerces pour savoir s’ils sont disponibles dans leur bibliothèque.
    Our App is a great companion to Adobe Reader, Overdrive Media Console, the Kindle application, Acoustik application, Blio Reader, and axisReader so you can discover and enjoy new digital content for FREE as a Queens Library card holder.*
  • Montre à voir les ressources numériques.
    Permet de rédiger un commentaire, une description des ressources numériques
  • Prêt de liseuse ? Pérennité support, demander ou non une caution ? succès d’estime ou vraie (r)évolution ?
    Valo liée aux contenus // aux supports
    1. Empruntable // surplace
    bibliothèque du Cégep Limoilou
    Les affiches dans les bibliothèques: le flyer , l’affiche 8X11 et l’affiche 11X17 Une classe d’apprentissage actif à Limoilou article paru sur l’Espace TIC Annonce sur le site de la bibliothèque Annonce dans l’Afficheur le bulletin des étudiants Annonce (à paraître) dans le bulletin pédagogique Annonce (à paraître) dans le bulletin papier à l’intern
  • Renvoie vers la version numérique de l’ouvrage
    Compléter avec du contenu numérique
    extraits musicaux, des bandes annonces, des discographies ou filmographies (cf.)
    essai vers conférence en ligne de l’auteur.
    Renvoi vers la bibliographie commentée
    Renvoi aux nouveautés d’un genre via un QR code collé sur le rayonnage.
    Complément d’informations sur les œuvres dans le cadre d’une exposition, les relier à une vidéo, à un catalogue d’exposition …
    Relier des livres, des journaux à leur version numérique…
    Vers le blog ado de la bibliothèque et des critiques de livres
    Autres suggestions de lectures
    Liens vers la partie SFi-Fi du site internet de la bibiothèque
    Renvoyer vers des informations et des ressources en ligne : programmes animations, dossiers, pourquoi des Jvid etc.
  • Premier niveau d’implication : surtout démonstration de l’existant
    Il s’agit de sélectionner le contenu qui sera mis ensuite à disposition.
    Sélection critique qui ne répond pas toujours à des critères communs entre établissements même si émergences de grilles.
    This kit includes an iPad 2 pre-loaded with librarian-selected apps and eBooks designed to stimulate early literacy skills in preschool age children. Also included, is information for parents on using technology with young children, screentime, evaluating apps for children, and a list of the selected apps. The kit may be borrowed for one week by a parent or caregiver of children ages 2 to 5. level.
    Ages 2-5
  • Ipad câlin (Villeurbanne)
    Heure du conte jeu vidéo transposable en heure du conte numérique
    L’intrigue numérique IRécit à la bibliothèque de Montréal Québec
    Avril 2011
    Jeu d’intrigue interactif
    Livre numérique
    Réseaux sociaux
    Point important aussi aspect transgénérationnel :
    Animation pour les enfants permet aussi médiation pour les parents (d’où les kits de la Darrien Library)
    -> Permet de faire en sorte que les parents deviennent à leur tour médiateurs quand rentrent à la maison
    -> échanger avec eux et faire connaître les outils (répondre à leur questions pendant que les enfants suivent les contes – BnF)
    -> renforcer liens intergénérationnels
    Importance de la présence qui répondre aux questions, mais pose aussi un cadre, accompagne dans la prise en main et empêche que l’enfant soit seul devant l’outil.
  • Ateliers de présentation d’application et de livres numériques.
    Pendant des clubs lectures habituels où mélangent livres physiques et numériques, ateliers spécifiques aussi.
    Outils d’évaluation :
    Choisir ses applications demande du temps. Critères pas fixés même si des grilles existent.
    Sites pour s’aider ou s’appuyer sur les travaux de collègues.
    Popapp : trentaine d’œuvres littéraires numériques sélectionnées par l’équipe du Salon du livre de jeunesse. Les oeuvres présentées sont sélectionnées par le comité de lecture numérique du Salon, composé de professionnels du livre et de la médiation. Ce portail sera mis à jour deux à trois fois par an, après chaque réunion du comité.
  • BibApps.com permet à chaque bibliothécaire qui le souhaite d’entrer de nouvelles applications dans cette base de données et de les passer aux spectres de trois critères :
    - les animations possibles à partir de l’application
    - la qualité de l’application
    - le niveau d’accessibilité de l’application
    Collaboratif.
    Description de l’appli. Médiation mises en œuvre dans les établissements. Notes proposées quant à la fluidité, qualité, expérience ludique, pertinence interactivité… et accessibilité.
  • Un espace sur l'usage des tablettes tactiles dans les bibliothèques dédié :
    aux questions et échanges sur le sujet- au partage de veille- à l'annonce de journées pro et recherche d'intervenants / formateurs- aux annonces d'expérience en cours et retours d'expérience- au partage d'applis coup de cœur
    975 membres
  • + question de textes sous droits et textes libres de droit
    Deuxième niveau d’implication des enfants.
    Degré d’interactivité supérieur où les enfants sont appelés à manipuler les outils. On va les accompagner sur les écrans à la découvertes des histoires numériques, on va les inviter à manipuler les liseuses et les tablettes, on va leur présenter les différentes fonctionnalités
  • Tumblebooks et bookflix sont deux services de livres numériques animés censées faciliter l’appréhension et la compréhension par les plus jeunes
  • Comtesse de cagliostrio
    Les bibliothèques de la ville de Rouen se sont appuyées sur le domaine public et les libertés qu’il offre pour créer une autre œuvre adaptée aux technologies numériques. L’histoire enrichie d’Arsène Lupin a été conçue sous sa forme originale : un feuilleton quotidien. Chaque jour, vous recevez une notification qui vous avertit que le nouveau chapitre est arrivé. Toute l’histoire se dévoile « au fur et à mesure des jours ».
    La lecture est accompagnée de cartes présentant le Rouen de la fin du 19ème siècle. Ces cartes proviennent notamment des collections patrimoniales des bibliothèques de Rouen. L’appli propose également des vidéos mais mises au second plan. En effet, l’accent a été mis sur le texte et les chapitres.
  • Notion de BD augmentée :
    contenus inédits à partir de tous vos albums de "Thorgal"
    interviews des auteurs,
    crayonnés en mode « Rayon X »,
    objets en 3D…
    Repérez les pages augmentées de chaque album depuis l’index, puis visez simplement la page avec votre téléphone ou votre tablette pour accéder aux contenus associés.
  • Médiations collaboratives
    Biblioconnection ; tablette XXL
    Heure du conte numérique (PBR)
    http://www.salon-livre-presse-jeunesse.net/biblioconnection/
    Présenté au Salon de Montreuil 2014
    Dans le cadre de son Laboratoire des pratiques, l’École du livre de jeunesse a développé une bibliothèque numérique interactive et accessible baptisée Biblio-connection. Ce dispositif de médiation littéraire permet d’organiser des séances de lecture en groupe. Il s’adresse à tout type de structure (institut médico éducatif, centre social, bibliothèque…) et est particulièrement adapté pour mener un travail auprès de publics éloignés du livre.
    La tablette XXL permet dans le même ordre d’idée de réunir des enfants autour d’un même écran.
  • L’heure du conte numérique est le lieu justement pour utiliser de manière collective et collaborative des histoires, faire manipuler les enfants
    Il s'agit de découvrir une histoire sous forme de jeu vidéo, souvent du genre point & click. Les enfants s'unissent et progressent ensembles dans le récit en exploitant les capacités de chacun à résoudre les énigmes proposées. C'est aussi l'occasion de leur faire lire, à voix haute, les textes du jeu et de les faire s'exprimer face aux autres, dans un respect de partage et d'écoute.
    Une fois le jeu lancé, les enfants sont invités à lire à haute-voix le texte qui apparaît. En cas de séquences animées dans lesquelles le texte déroule rapidement, l'animateur reprend la narration et dit le texte à la place des enfants. Idem dans le cadre de passage animé sans texte, l'animateur peut faire le lien en décrivant les scènes ou en posant des questions aux enfants.
    Le premier niveau sert de didacticiel, nous montrons ce qu'il est possible de faire dans le jeu. Si le jeu fait appel à des manipulations directe sur la tablette (puzzle, rapidité, etc.), nous invitons les enfants à venir essayer un par un jusqu'à ce qu'ils réussissent.
    Remarquons néanmoins qu’on s’adresse là au plus petits, rare médiations vers les adolescents hors club lecture et prêt de liseuses ou de tablettes. Avec eux, plutôt des tentatives d’ateliers création.
  • Dernier niveau d’implication des usagers : la création de contenu.
    Autant avant, il y avait simple démonstration puis manipulation de la part des enfants, là on passe au vraiment agissant.
    Initiatives plus rares car elles nécessitent de maîtriser parfaitement les applications créatives, de développer des rencontres récurrentes pour mener à bien les projets avec les enfants (notion de partenariats ?).
  • Application Book creator qui permet de réaliser des livres au format
    Utilisez Book Creator pour créer une histoire personnalisée pour votre enfant, ou rassemblez vos photos de famille et dessins dans un ebook magnifique. Passez ensuite votre tablette à votre enfant et laissez libre cours à son imagination !
    Les applications créatives sont nombreuses et permettent à l’enfant de ne plus être simple consommateur.
  • Bibliothèque de Toronto : générateur d’album jeunesse en ligne
    Tell a story Storybuilder
    to create or edit your story, drag characters and props from the scrolling area on the right. You can resize and rotate things and add your own text to some things. Use the background artwork to change the location of your story. You can create up to 14 pages which you can re-order or delete by clicking the "pages" button. When you're ready, just click the "send" button and follow the instructions. If you get stuck, click the "help" button — it will show you some handy tricks as well. Have fun!
  • S’inspirer du Teen Lab, laboratoire d’expérimentation pour les 12-16 ans proposé par le centre de création numérique Le CUBE entièrement dédié au numérique, à Issy les Moulineaux.
    Propose de nombreuses animations à destination des enfants.
    EN OCTOBRE PROTOTYPE TON APPLI
    EN DÉCEMBRE TYPOGRAPHIE COLLABORATIVE
    En utilisant l’application Type Drawing (éd. Hansol Huh), les enfants se réapproprient les codes du graphisme et de la typographie en créant des flyers dans lesquels ils dessinent avec lettres, chiffres ou polices de caractère.
    EN JANVIER BD NUMÉRIQUE
    La BD s’invite au Cube et se fabrique en quelques glissements de doigts sur tablette tactile. Les participants s’initient au dessin numérique et découvrent les techniques de peinture, les effets d’ombre et de lumière mais également le bon positionnement des bulles et des astuces pour cadrer chaque action de l’histoire. Les participants découvrent enfin une sélection de BD-blogs d’auteurs spécialisés dans le dessin numérique.
  • Un twit’haiku, c’est un haiku (forme courte de poésie japonaise) écrit sur Twitter (réseau social constitué de messages de 140 caractères maximum). Mélange de poésie ancienne et de nouvelles technologies, remix entre littérature et réseaux sociaux, l’opération Twit’Haiku propose de mettre en valeur ces messages instantanés et poétiques !
    De 2012 à 2014, Twit’Haiku était un concours proposé par la Cantine Numérique Rennaise. En mars 2015, une nouvelle formule vous est proposée par les Bibliothèques de Rennes.
    Du 1er au 31 mars 2015, partagez vos haikus sur Twitter ! Vous pouvez également participer aux nombreux ateliers qui seront organisés pour découvrir le haiku et vous initier à Twitter. A l’issue de l’opération, une sélection des meilleurs twit’haikus seront exposés dans les bibliothèques de Rennes.
    Sans plus attendre, découvrez ci-dessous comment participer, les dates des prochains ateliers et les haikus déjà partagés !
    Exemples aussi de concours de Twitt :
    http://www.loire-atlantique.fr/jcms/actions-educatives/par-type/projet-accompagne/-twitterature-140-signes-pour-un-poeme-rencontre-avec-le-poete-lucien-suel-fr-p1_106993
    cf. partenariat entre Bibliothèque départementale de Loire Atlantique - Maison de la Poésie
    Projection du film Le jardin  et le poète qui présente Lucien Suel, son parcours et son travail poétique. Cette projection sera suivie d’un échange entre les élèves et une  intervenante de la Maison de la poésie de Nantes
    Correspondances entre les collégiens et Lucien Suel sous forme de tweet- poèmes
    Rencontre  avec Lucien Suel pour un échange sur son travail, l’expérience tweet, et lecture-performance de ses textes.
  • S’inspirer aussi de ce qui se passe dans les classes.
    S’appuyer sur la technologie pour développer des compétences chez les élèves,
    Rôle de l’enseignant qui apporte en définitive la valeur la plus élevée dans la pertinence et l’efficacité de son utilisation pédagogique en classe, par une stratégie d’appropriation, voire de détournement des usages de ces outils pour la mise en activité des élèves, le travail collectif, le partage de documents, l’individualisation, la mémorisation, l’amélioration et la création.
    Pinterest pour un musée de ses lectures ; blog pour créer un carnet de voyage, un compte-rendu d’activités ; bande annonce de livre sur
  • « La tablette n’a rien de magique et ne transforme pas les enfants déçus par l’apprentissage de la lecture en fans de livres »
    http://www.souris-grise.fr/livre-numerique-jeunesse-petits-usages-et-grandes-creations/
    valeurs professionnelles ?
    Quelles places pour les ressources numériques en bibliothèques ?
    Rapports entre livre et jeu ?
    Rapports entre création et consommation ?
  • Stratégique : il s’agit de maîtriser le contexte numérique, comprendre les enjeux, les outils, savoir énoncer leur rôle, pour développer et coordonner un projet de service qui intègre un volet numérique au service des missions de la bibliothèque. Bien sûr, Il est nécessaire de connaître les limites en termes de participation, de considérations éthiques et légales, de maîtrise de son identité numérique…
    le facteur déterminant n’est pas le support mais le mode de lecture (le mode de perception dirait Walter Benjamin) et corrélativement le mode de présentation de l’information.
    http://lettrures.com/2012/06/14/le-livre-pour-enfants-enrichi-serait-un-faible-vecteur-de-lecture/
    Technology and Interactive Media as Tools in Early Childhood Programs Serving Children from Birth through Age 8 : http://www.naeyc.org/content/technology-and-young-children
    When used intentionally and appropriately, technology and interactive media are effective tools to support learning and development.
    Intentional use requires early childhood teachers and administrators to have information and resources regarding the nature of these tools and the implications of their use with children.
    Limitations on the use of technology and media are important.
    Special considerations must be given to the use of technology with infants and toddlers.
    Attention to digital citizenship and equitable access is essential.
    Ongoing research and professional development are needed.
  • Technique : d’un point de vue plus opérationnel, il convient ici de savoir repérer des contenus, naviguer au cœur d’une masse informationnelle mais surtout évaluer, sélectionner une information pertinente, la restructurer pour la rendre intelligible aux attentes précises d’un public donné. Bref, mettre en place un nouvel « écosystème informationnel ». Cela requiert la maîtrise d’outils de veille, de recherche, d’édition de contenus.
    Offre documentaire (bouquet ou non, support, ressources gratuites…)
    Modèle économique (abonnement, titre à titre) et Coût (subventions, bourses, financements possibles)
    Questions juridiques (cf. Ressources numériques en bibliothèque : aspects juridiques et modes d'acquisition / Lionel Maurel)
    Aspects techniques (streaming, téléchargement, formats de fichiers –ePub, Pdf- logiciels requis, statistiques
    Accès au service (prêt, sur place, à domicile) et Valorisation (cf. Espace numérique à la PBR )
    Contenus polymorphes (différents formats, outils, modèles économiques)
    Droit de prêt droit de prêt en ligne : licence libre, licence globale ou licence nationale pour les fichiers numériques dans les bibliothèques
    Subventions ? Appel à projets « services culturels innovants » (Midi-Pyrénées)
    Calculs des coûts Mise en service de l’abonnement + maintenance (annuelle et donc augmentation potentielle) + nb accès simultanés
    Et avant même cela, maîtrise implique de pouvoir évaluer les différents constructeurs (Apple, Samsung, Asus…), les différents systèmes d’exploitation (Android, iOS, Windows…) qui feront l’objet de questions de la part des usagers. Est-ce encore le rôle de bibliothécaire ?
    Créer de nouvelles expériences de lecture et d’exploration
    Gestes familiers ? Linéarité ?
    Équilibre entre interactivité et narration pour sortir du caractère contemplatif de la lecture
    MYTHE 5 : plus l’expérience est interactive, meilleur c’est pour l’enfant 
    FAUX => Des animations trop nombreuses et gadget empêchent les enfants de se concentrer sur l’histoire. Bien que les ebooks puissent être des outils utiles, il est important que les parents aident les enfants à se concentrer sur les histoires et contrôlent la technologie (c’est ce point que j’ai essayé de développer dans les conseils donnés sur ce site quant aux affordances ou à la l’usage excessif des lexiques par exemple).
    http://numerique-jeunesse.com/?p=865
  • 11 piliers de Declikids : http://www.declickids.fr/les-1-piliers-de-declickids/
    #1 | Des textes irréprochables, de vraies histoires #2 | Une véritable démarche esthétique
    #3 | Du sens#4 | Une ergonomie sans faille
    #5 | De la créativité et des étincelles #6 | De l’exigence (narration, démarche d’apprentissage et jeu)
    #7 | Une réalisation professionnelle#8 | Beaucoup d’éthique
    #9 | Un développement exigeant, transparent, ouvert#10 | De l’interopérabilité et pas de DRM
    #11 | De la passion et de la joie
    Prendre en compte dès l’évaluation des modalités de médiations ?
  • PRINCIPE 1 : CELA S’APPREND !
    Tout comme on apprend à reconnaîtrela couverture, la 4ème de couverture, le sommaire…d’un livre papier, l’enfant a besoin de :
    ● savoir se repérer sur la tablette.
    ● maîtriser la navigation dans le livre numérique (page d’accueil, menu déroulant, paramètres…) qu’il soit lecteur ou non.
    ● comprendre ce qu’est une affordance (capacité d’un système ou d'un produit à suggérer sa propre utilisation : utilisation intuitive).
    ● protéger ses données, ne pas se mettre en danger, comprendre qu’on n’a pas le droit de sortir du livre pour se promener sur le net sans autorisation.
     
    PRINCIPE 2 : CELA NECESSITE UN ENVIRONNEMENT CALME ET CONVIVIAL
    ● Lire un livre papier ou un livre numérique ne se fait pas forcément dans les mêmes conditions, aux mêmes occasions.
    ● Cela nécessite éventuellement un équipement spécifique (écouteurs / répartiteurs de son, baffles, vidéoprojecteur…).
    ● Ne pas sous-estimer les possibilités de partager un moment de lecture à plusieurs sur la tablette, via un rétroprojecteur… Enfin, ne pas hésiter à multiplier les expériences de lecture !
    Questions :– Dans quelles conditions / circonstances exploiter les possibilités de mobilité de l’appareil ?– Quelle longueur de texte ? Quel contenu ? Exploiter un fragment / la totalité de l’application ?– Comment permettre aux enfants / adolescents de partager leurs lectures avec leurs amis, leur famille ? Via les réseaux sociaux ?
     
    PRINCIPE 3 : FAIRE USAGE DES FONCTIONNALITES OFFERTES MAIS PAS AU DETRIMENT DE LA LECTURE
    ● Attention à l’usage excessif des lexiques, aux animations gadget qui peuvent distraire le lecteur. Essayer de comprendre un mot dans son contexte fait aussi partie de la lecture.
    ● L’enfant peut ne pas être totalement à sa lecture. Le tactile distrait l’enfant, peut provoquer des gestes parasites. Il est tentant de tourner la page rapidement en tapant sur les flèches de bas de page.
    ‣ le 15 mai : discussion très intéressante autour de la nécessité (ou pas) de comprendre tous les mots lors de la première session avec les participantes.A cet égard, je vous conseille également la lecture d’un article (en anglais) “Teaching With Interactive Picture E-Books in Grades K–6” (2013) de Heather Ruetschlin Schugar et al. paru dans The Reading Teacher. Les auteurs détaillent la stratégie utilisée par le professeur lors de la lecture d’un livre numérique “Wild About Books” pour comprendre le mot “stampeding” grâce au contexte, aux illustrations, aux sons et autres animations.
    ● Il s’agit aussi de questionner le mode de lecture de l’enfant, le faire réfléchir au contenu du livre, à ses actions… pour l’amener à s’auto-réguler (S. Tisseron).– “As-tu écouté / lu / compris toutes les consignes ?”
     
    PRINCIPE 4 : COMPRENDRE QU’UN LIVRE NUMERIQUE EST SOUVENT UN MELANGE DE NARRATION LINEAIRE ET NON-LINEAIRE
    ● C’est une lecture parfois complexe. immersive. Il faut accepter de se laisser emporter, s’immerger dans le texte, les images, les animations et autres interactions…
    ● Peut-être accepter que la lecture puisse être interrompue tout comme à la lecture d’un livre papier (ex. Recettes de carottes dans le livre de G. Bachelet – Madame le lapin blanc – qui peut mettre un arrêt à la lecture du livre)
    ● A l’instar d’un livre imprimé, le livre numérique peut nécessiter plusieurs lectures, une première lecture rapide, fluide par exemple puis plus approfondie.
  • Organisationnel (cartographie des compétences)
    Quels partenariats ? (école, professionnels de la petite enfance, EPN)
    Quels profils ?
    Reconnaissance du temps passé et inscription dans les fiches de poste
    Coopération qui résulte de la synergie existant entre les ressources inclues dans les compétences individuelles de différents services
    Combinaison des compétences individuelles afin d’enrichir l’atteinte des objectifs dans l’intérêt général
    Département formation : Sensibilisation aux pour les publics
    Section documentaire :Valorisation des ressources documentaires en TIC de la bibliothèque
    Travail interne : Veille documentaire thématique des acquéreurs
    Département informatique , Administration du SIGB
    Activités de l'espace multimédia de la bibliothèque
    Département marketing/communication de la bibliothèque
    Département action culturelle de la bibliothèque
    Le projet va remettre en cause l’organisation interne : process accueil du public, organisation du temps de travail, traitement des documents, stratégies de médiation…)
    « Pour une université, le renforcement du lien de la bibliothèque avec l’enseignement et avec la recherche (innovation) construit sa valeur ajoutée majeure.
    Pour une bibliothèque universitaire, le contexte numérique lui donne des opportunités inédites de penser avec les enseignants d’autres façons de transmettre des savoirs. La mise à disposition individualisée de lectures et de corpus de plus en plus riches permet de considérer le cours présentiel comme un espace de débat et de construction du raisonnement. Augmenter la qualité de la formation et l’adéquation à un public qui ne se satisfait plus uniquement d’une posture passive de réception sont des enjeux majeurs dans le contexte éducatif du XXIe siècle ».
    Ghislaine CHARTRON – La valeur des services documentaires en prise avec le numérique BBF 2012-5 « Bibliothèques et techniques » 
  • Médiation numérique et littérature de jeunesse

    1. 1. Médiation numérique et littérature de jeunesse Thomas Chaimbault Thomas.chaimbault@enssib.fr 06/12/14 Titre de la présentation / ou autre 1
    2. 2. Sommaire 1. La médiation documentaire jeunesse 1. La notion de médiation 2. Constituer des collections 3. Rendre visible 2. Dispositifs de médiation 3. Le rôle du bibliothécaire pour la jeunesse 06/12/14 Médiation numérique et littérature de jeunesse 2
    3. 3. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.1. La notion de médiation 06/12/14 Médiation numérique 3 et littérature de jeunesse
    4. 4. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.1. La notion de médiation source 06/12/14 4 Médiation numérique et littérature de jeunesse
    5. 5. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.1. La notion de médiation 06/12/14 Médiation numérique 5 et littérature de jeunesse
    6. 6. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.1. La notion de médiation Christophe Robert La médiation numérique documentaire 06/12/14 6 Médiation numérique et littérature de jeunesse
    7. 7. Sommaire 1. La médiation documentaire jeunesse 1. La notion de médiation 2. Constituer des collections 3. Rendre visible 2. Dispositifs de médiation 3. Le rôle du bibliothécaire pour la jeunesse 06/12/14 Médiation numérique 7 et littérature de jeunesse
    8. 8. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.2. Constituer des collections A. Acquérir des ressources •Livres homothétiques •Applications en lien avec des livres (ex : Un Jeu d’Hervé Tullet ; Thorgal ; Candide) •Modalités d’accès (consultation sur place ou prêt ?) 06/12/14 8 Médiation numérique et littérature de jeunesse
    9. 9. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.2. Constituer des collections Livres numérique : •Offre encore éparse •Supports et logiciels divers et peu/pas interopérables (comparatifs liseuses et tablettes) •Modèles économiques multiples •Spécificités achats d’ applications (cartes prépayées) 06/12/14 Médiation numérique 9 et littérature de jeunesse
    10. 10. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.2. Constituer des collections 06/12/14 Médiation numérique 10 et littérature de jeunesse
    11. 11. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.2. Constituer des collections 06/12/14 Médiation numérique 11 et littérature de jeunesse
    12. 12. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.2. Constituer des collections 06/12/14 Médiation numérique 12 et littérature de jeunesse
    13. 13. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.2. Constituer des collections Presse en ligne •Les bouquets « traditionnels » (Europresse) •Les kiosques en ligne ( Le Kiosque.fr Cf. à Baud - Morbihan) • Sites web dédiés ( Sciences et vie kids, Abricot) 06/12/14 Médiation numérique 13 et littérature de jeunesse
    14. 14. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.2. Constituer des collections Des applis de lecture numérique 06/12/14 Médiation numérique 14 et littérature de jeunesse
    15. 15. Sommaire 1. La médiation documentaire jeunesse 1. La notion de médiation 2. Constituer des collections 3. Rendre visible 2. Dispositifs de médiation 3. Le rôle du bibliothécaire pour la jeunesse 06/12/14 Médiation numérique 15 et littérature de jeunesse
    16. 16. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.3. Rendre visible Signaler et valoriser les ressources 06/12/14 Médiation numérique 16 et littérature de jeunesse
    17. 17. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.3. Rendre visible 06/12/14 Médiation numérique 17 et littérature de jeunesse
    18. 18. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.3. Rendre visible BDP Gironde 06/12/14 18 Médiation numérique et littérature de jeunesse
    19. 19. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.3. Rendre visible 06/12/14 Médiation numérique 19 et littérature de jeunesse
    20. 20. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.3. Rendre visible rendre visible la collection •Salon de lecture sur place (ex. Rennes et MeZZAnine, Anglet) •Tablettes dans les collections 06/12/14 Médiation numérique 20 et littérature de jeunesse
    21. 21. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.3. Rendre visible Dispositifs passerelle Tous droits réservés par Chili Public Library Vancouver, CA 18 06/septembre 12/14 2012 21 21 Médiation numérique et littérature de jeunesse
    22. 22. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.3. Rendre visible Bande-annonces de livres 06/12/14 22 Médiation numérique et littérature de jeunesse
    23. 23. Sommaire 1. La médiation documentaire jeunesse 2. Dispositifs de médiation 1. Présenter les dispositifs 2. Accompagner les usages 3. L’enfant, créateur de contenu 3. Le rôle du bibliothécaire pour la jeunesse 06/12/14 Médiation numérique 23 et littérature de jeunesse
    24. 24. 2. Dispositifs de médiation 2.1. Présenter les dispositifs A. Accompagner les usages • Ateliers de découverte • Cafés lectures • Valises / kit découverte Darien Library 06/12/14 24 Médiation numérique et littérature de jeunesse
    25. 25. 2. Dispositifs de médiation 2.1. Présenter les dispositifs 06/12/14 Médiation numérique 25 et littérature de jeunesse
    26. 26. 2. Dispositifs de médiation 2.1. Présenter les dispositifs Outils de sélections : •Sites (Declickids ; souris-grise ; popapp ; Bibapps) •Travaux de collègues (cf. calameo MD Eure) •Échanges (blogs pro ou Facebook) 06/12/14 Médiation numérique 26 et littérature de jeunesse
    27. 27. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.3. Dispositifs de médiation 06/12/14 Médiation numérique 27 et littérature de jeunesse
    28. 28. 2. Dispositifs de médiation 2.1. Présenter les dispositifs 06/12/14 Médiation numérique 28 et littérature de jeunesse
    29. 29. Sommaire 1. La médiation documentaire jeunesse 2. Dispositifs de médiation 1. Présenter les dispositifs 2. Accompagner les usages 3. L’enfant, créateur de contenu 3. Le rôle du bibliothécaire pour la jeunesse 06/12/14 Médiation numérique 29 et littérature de jeunesse
    30. 30. 2. Dispositifs de médiation 2.2. Accompagner les usages Utiliser toutes les possibilités de l’outils •Bookflix et tumblebooks •Tablettes et applis (La comtesse de Cagliostro ( Rouen) ; réalité augmentée) •Prêt de liseuses thématiques (ex. Rouen) 06/12/14 Médiation numérique 30 et littérature de jeunesse
    31. 31. 1. La médiation documentaire jeunesse 1.3. Dispositifs de médiation 06/12/14 Médiation numérique 31 et littérature de jeunesse
    32. 32. 2. Dispositifs de médiation 2.2. Accompagner les usages 06/12/14 Médiation numérique 32 et littérature de jeunesse
    33. 33. 2. Dispositifs de médiation 2.2. Accompagner les usages 06/12/14 Médiation numérique 33 et littérature de jeunesse
    34. 34. 2. Dispositifs de médiation 2.2. Accompagner les usages Biblio-connection 06/12/14 34 Médiation numérique et littérature de jeunesse
    35. 35. 2. Dispositifs de médiation 2.2. Accompagner les usages L’heure du conte numérique 06/12/14 35 Médiation numérique et littérature de jeunesse
    36. 36. Sommaire 1. La médiation documentaire jeunesse 2. Dispositifs de médiation 1. Présenter les dispositifs 2. Accompagner les usages 3. L’enfant, créateur de contenu 3. Le rôle du bibliothécaire pour la jeunesse 06/12/14 Médiation numérique 36 et littérature de jeunesse
    37. 37. 2. Dispositifs de médiation 2.3. L’enfant créateur de contenu Création littéraire –Diffusion de nouvelles écrites par les usagers (cf. BM Toulouse) –Concours de twittérature ; Projet accompagné Maison de la poésie –Réaliser un livre numérique, un magazine, un livre audio, une BD –Construire une histoire avec les participants (Jeux raconte - Rize) 06/12/14 Médiation numérique 37 et littérature de jeunesse
    38. 38. 2. Dispositifs de médiation 2.3. L’enfant créateur de contenu 06/12/14 Médiation numérique 38 et littérature de jeunesse
    39. 39. 2. Dispositifs de médiation 2.3. L’enfant créateur de contenu 06/12/14 Médiation numérique 39 et littérature de jeunesse
    40. 40. 2. Dispositifs de médiation 2.3. L’enfant créateur de contenu Lieux de création numérique : -La cantine (Rennes) -Le Cube (Issy les M.) -La Gayté Lyrique (Paris) 06/12/14 40 Médiation numérique et littérature de jeunesse
    41. 41. 2. Dispositifs de médiation 2.3. L’enfant créateur de contenu 06/12/14 Médiation numérique 41 et littérature de jeunesse
    42. 42. 2. Dispositifs de médiation 2.3. L’enfant créateur de contenu Les réseaux sociaux 06/12/14 42 Médiation numérique et littérature de jeunesse
    43. 43. 2. Dispositifs de médiation 2.3. L’enfant créateur de contenu 06/12/14 Médiation numérique 43 et littérature de jeunesse
    44. 44. 2. Dispositifs de médiation 2.3. L’enfant créateur de contenu « Faire littérature », pédagogie de la littérature par immersion. 06/12/14 44 Médiation numérique et littérature de jeunesse
    45. 45. Sommaire 1. La médiation documentaire jeunesse 2. Dispositifs de médiation 3. Le rôle du bibliothécaire pour la jeunesse 06/12/14 Médiation numérique 45 et littérature de jeunesse
    46. 46. 3. Le rôle du bibliothécaire jeunesse Quelques questions à se poser 06/12/14 Médiation numérique 46 et littérature de jeunesse
    47. 47. 3. Le rôle du bibliothécaire jeunesse Quelles compétences pour le bibliothécaire de jeunesse ? •Compétences stratégiques (enjeux, rôle, limites : projet de service) 06/12/14 Titre de la présentation / ou autre 47
    48. 48. 3. Le rôle du bibliothécaire jeunesse Compétences techniques (navigation, recherche, production, restructuration, maîtrise des outils, enseigner) -Maîtrise technique de l’outil -Maîtrise des modèles économiques -Maîtrise de chaque appli -Maîtrise des nouvelles expériences de lecture (interactivité / narration) 06/12/14 Médiation numérique 48 et littérature de jeunesse
    49. 49. 3. Le rôle du bibliothécaire jeunesse Établir des grilles •Esthétique •Architecture de l’appli •Objectif •Langue, •Public visé Cf. La PBR ou cf. 11 piliers de Declikids 06/12/14 Médiation numérique 49 et littérature de jeunesse
    50. 50. 3. Le rôle du bibliothécaire jeunesse Lecture sur écrans : quelques conseils (Source) 1.Cela s’apprend ! 2.Cela nécessite un environnement calme et convivial 3.Faire usages des fonctionnalités offertes mais pas au détriment de la lecture 4.Comprendre qu’un livre numérique est souvent un mélange de narration linéaire et non-linéaire 06/12/14 Médiation numérique 50 et littérature de jeunesse
    51. 51. 3. Le rôle du bibliothécaire jeunesse Notion de compétences collectives •La médiation numérique concerne toutes les fonctions de la bibliothèque •Elle travaille avec de nombreux autres départements institutionnels 06/12/14 Médiation numérique 5511 et littérature de jeunesse
    52. 52. 3. Le rôle du bibliothécaire jeunesse 06/12/14 Médiation numérique 52 et littérature de jeunesse
    53. 53. Conclusion •Prendre en compte les évolutions rapides des supports et des contenus – Type de supports – Dimension multimédia – Importance du jeu dans l’apprentissage •Rôle du médiateur (composante humaine importante) •Nécessité de partenariats (EPN, écoles, Canopé…) 06/12/14 Médiation numérique 53 et littérature de jeunesse
    54. 54. Webographie • Site « Numérique jeunesse » • Expérimenter l’iPad en petite section (2012) • LA revue des livres pour enfants. N°265 : L’offre numérique et les biblitohèques pour la jeunesse (2012). • Clerc, Anne. Web numérique et littérature de jeunesse #médiation (2014). • Colombier, Nathalie. L’album numérique. BBF, mars 2013. • Dujol, Lionel. Quelle offre de médiation numérique vers les jeunes en bibliothèque ? (2012). • Fourmeux, Thomas. Quand le bibliothécaire devient applithécaire (2013). • Guichet du Savoir. Médiation numérique pour les jeunes. • Octobre, Sylvie. Mutations des pratiques culturelles à l’heure numérique. Observatoire de la jeunesse, sept.2014. • Pellegrin, Cécile. L’offre numérique destinée aux jeunes dans les bibliothèques de lecture publique . BBF, mars 2013. 06/12/14 Médiation numérique 54 et littérature de jeunesse

    ×