En 2002 : baisse légère du nombre de donateurs

399 vues

Publié le

Construite sur la même grille que le Premier Baromètre, cette seconde vague d’interrogation révèle un léger tassement des donateurs.

Un sondage TNS Sofres pour l’Observatoire de la Fondation de France, réalisé en mai 2002 auprès de 2012 personnes, représentatives de la population française âgée de 15 ans et plus, sélectionnées par la méthode des quotas

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
399
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

En 2002 : baisse légère du nombre de donateurs

  1. 1. Baromètre de la générosité en France Enquête réalisée par la Sofres pour la Fondation de France Publication : octobre 2002
  2. 2. FONDATION DE FRANCE Contacts SOFRES : Wandrille RIBLIER / Delphine MERLIN / Caroline REVERSAT 01 40 92 44 45 / 46 54 / 47 47 e-mail Wandrille RIBLIER@fr.tnsofres.com Delphine MERLIN@fr.tnsofres.com Caroline.REVERSAT@fr.tnsofres.com WRR/DMN/CRE/MVN 12CI56 Baromètre de la générosité 2002
  3. 3. SommaireSommaire RESULTATS DETAILLES 3 1- Les donateurs = le baromètre 4 Les dons d’argent 7 Les dons de temps 14 Les dons en nature 19 Synthèse toutes formes de dons 21 2- Les grands déterminants du don 23 3- Les causes soutenues 31 4- Les motivations et l’état d’esprit au moment du don 36 5 - Les non donateurs 42 DONNEES METHODOLOGIQUES 47 ANNEXES 52 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  4. 4. RÉSULTATS DÉTAILLÉS TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  5. 5. 11 Les donateurs : le baromètreLes donateurs : le baromètre 4 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  6. 6. Combien de donateurs en France ?Combien de donateurs en France ? Dons en argent, en temps et en nature 9% 44% 1% 23% 23% Donateurs occasionnels (Moins d'une fois par an) Non donateurs 23 % de donateurs fréquents (Plusieurs fois par an) 23 % de donateurs récurrents (Environ une fois par an) NSP La moitié des français (46%) sont des donateurs réguliers quel que soit le type de don On compte donc environ 21 millions de donateurs réguliers âgés de plus de 15 ans 5
  7. 7. Les formes de dons : comment ?Les formes de dons : comment ? Q. : Pouvez-vous me dire, en vous aidant de la liste suivante, ce que vous avez fait depuis un an. Ne tenez pas compte de l'aide que vous auriez pu apporter à des personnes que vous connaissez, telles que vos parents, voisins, amis... ? (Base : ensemble - n = 2012) 16% 29% 37%Argent Nature Temps 40% Rappel Cumul 1999- 2000 34% 15% % de personnes ayant donné au cours de l'année écoulée 6 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  8. 8. Les dons d ’argent 7 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  9. 9. Les dons en argentLes dons en argent Q. : Pouvez-vous me dire, en vous aidant de la liste suivante, ce que vous avez fait depuis un an. Ne tenez pas compte de l'aide que vous auriez pu apporter à des personnes que vous connaissez, telles que vos parents, voisins, amis... ? Q. : Au cours des deux derniers mois, c’est-à-dire les mois de mars et avril, avez-vous fait l’une ou l’autre des actions suivantes ? (Base : ensemble - n = 2012) Rappel mars- avril 2000 Main à la main Chèque ou virement Dépense dont une partie sert à financer une cause Prélèvement automatique 37% 16% 23% 16% 2% 21% 17% 9% 7% 5% 1% 13% 7% 6% 2% 22% Rappel Cumul 1999- 2000 22% 17% 2% 40% Dons en argent dont : DANS L'ANNDANS L'ANNÉÉEE ÉÉCOULCOULÉÉEE ( 46%)( 46%) AU COURS DES 2AU COURS DES 2 DERNIERS MOISDERNIERS MOIS ( 45%)( 45%) 8 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  10. 10. Montant du don d’argent sur l'annéeMontant du don d’argent sur l'année Q. : Pouvez-vous me dire, quel montant approximatif vous avez donné au total, sur l'année ? (Réponse sur échelle détaillée) (Base : ont fait un don d'argent au cours de l'année) 14% 47% 23% 16% moins de 20 € 20 à 99 € 100 à 299 € 300 € et plus Le montant extrapolé des dons approcherait 1,9 milliard d’euros 9 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  11. 11. Montant du don d’argent au cours des 2 derniers moisMontant du don d’argent au cours des 2 derniers mois Q. : Pouvez-vous me dire, quel montant approximatif vous avez donné au total, au cours des deux derniers mois… de la main à la main / par chèque ou virement ? (Répondez-moi en Euros ou en Francs comme ça vous arrange) (Base : on fait un don d'argent au cours des 2 derniers mois) ChChèèque ouque ou virementvirement (n = 133)(n = 133) De la mainDe la main àà lala mainmain (n = 179)(n = 179) 54% 24% 4% AU COURS DES 2 DERNIERS MOIS Rappel mars- avril 2000* 22% 8% 55% 9% 48% 27% Rappel mars- avril 2000* 42% 31% 6%ST moins de 15 € ST 15 à moins de 76 € ST 76 € et + * En 1999-2000, l'échelle était -100F ; 100-499F ; 500F et + (soit -15.24€ ; 15.24-76.1€ ; 76.2€ et +). 10 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  12. 12. Montant du don d’argent au cours des 2 derniers moisMontant du don d’argent au cours des 2 derniers mois Q. : Pouvez-vous me dire, quel montant approximatif vous avez donné au total, au cours des deux derniers mois… par prélèvement automatique / par des dépenses dont une partie servait à financer une cause ? (Répondez-moi en Euros ou en Francs comme ça vous arrange) (Base : on fait un don d'argent au cours des 2 derniers mois) DDéépenses dont une partiepenses dont une partie sertsert àà financer une causefinancer une cause (n = 101) Rappel mars- avril 2000* AU COURS DES 2 DERNIERS MOIS 30% 37% 4% ST moins de 15 € 32% ST 15 à moins de 76 € 48% 2%ST 76 € et + * En 1999-2000, l'échelle était -100F ; 100-499F ; 500F et + (soit -15.24€ ; 15.24-76.1€ ; 76.2€ et +). 11 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  13. 13. Fréquence des dons d'argent au cours des 2 derniers moisFréquence des dons d'argent au cours des 2 derniers mois Q. : Combien de fois avez-vous, au cours des deux derniers mois remis de l'argent de la main à la main, à une personne qui quêtait pour elle-même ou pour une organisation, ou envoyé ou remis un chèque, un virement bancaire ou un virement par Internet ? (Base : ont donné de l'argent au cours des 2 derniers mois) Alors que la fréquence des dons de la main à la main se maintient, celle des dons par chèque et virements baisse De la mainDe la main àà lala mainmain (n = 179)(n = 179) ChChèèque ouque ou virementvirement (n = 133)(n = 133) AU COURS DES 2 DERNIERS MOIS 1 fois 2 ou 3 fois 4 ou 5 fois 6 fois et + 17% 41% 13% 17% 12% Rappel mars- avril 2000 39% 16% 16% 10% 19% 46% 35% 6% 1% 12% Rappel mars- avril 2000 30% 10% 2% 18% 40% NSP 12 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  14. 14. Contribution au montant global des dons en fonction des typeContribution au montant global des dons en fonction des typess de populations interrogéesde populations interrogées Au global, la plus grande proportion des dons provient des populAu global, la plus grande proportion des dons provient des populations les plusations les plus ââggéées, deses, des inactifs et des foyers sans enfants de moins de 15 ans...inactifs et des foyers sans enfants de moins de 15 ans... Poids des populations dans le montant global de dons sur l'année (en %) Hommes Femmes -25 ans 25-34 ans 35-49 ans 50-64 ans 65 ans et + Au moins 1 enfant Pas d'enfant 47 53 4 6 24 35 31 26 74 PCS+ PCS- Inactifs Niveau bac et inférieur Niveau technique et technique supérieur Niveau supérieur (université et grandes écoles) 42 10 49 43 17 40 Attention : les proportions sont à prendre avec précaution. Les écart types sont élevés du fait du nombre faible de personnes dans chaque catégorie. 13 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  15. 15. Les dons de temps 14 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  16. 16. Les dons de tempsLes dons de temps 16% 8% 12% Dons de temps au cours deDons de temps au cours de l'annl'annééee éécoulcoulééee Dont : - donné du temps à une organisation - consacré du temps à une personne en difficulté ne faisant pas partie de la famille ou des amis 15% 11% 7% Rappel Cumul 1999-2000 Q. : Pouvez-vous me dire, en vous aidant de la liste suivante, ce que vous avez fait depuis un an. Ne tenez pas compte de l'aide que vous auriez pu apporter à des personnes que vous connaissez, telles que vos parents, voisins, amis... ? 15 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  17. 17. La propensionLa propension àà s'engager dans une association augmente avec l's'engager dans une association augmente avec l'ââgege et avec le niveau d'et avec le niveau d'éétudes...tudes... Un peu moins d'1/3 des donateurs des deux derniers mois estUn peu moins d'1/3 des donateurs des deux derniers mois est engagé dans une association humanitaire ou d'intérêt généralengagé dans une association humanitaire ou d'intérêt général Q. : Etes-vous engagé en tant qu'adhérent, bénévole ou salarié dans une association humanitaire ou d'intérêt général ? (Base : donateurs au cours des 2 derniers mois ; n = 593) 30% 70%Non Oui Ensemble - 50 ans 50 ans et + Niveau bac et inférieur Niveau technique et technique supérieur Niveau supérieur (université ou grandes écoles) 30 27 32 26 34 40 (En %) 16 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  18. 18. Temps consacré à une organisationTemps consacré à une organisation Q. : Pouvez-vous évaluer combien de temps, environ, vous avez consacré ces deux derniers mois à aider des organisations, ou des personnes en difficulté ? Répondez s’il vous plaît en nombres d’heures, même approximatif. (Base : ont consacré du temps à une organisation - n = 176) 37% 10% 20% 21% 7% 10 h ou moins 11 h à 19 h 20 h à 39 h 40 h à 99 h ST - de 100 h : 87%87% AU COURS DES 2 DERNIERS MOIS Rappel mars- avril 2000 38% 9% 23% 18% 100 h et + 10% 17 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  19. 19. La place de la vie associativeLa place de la vie associative Q. : Pouvez-vous me dire, quelles sont pour vous les relations les plus importantes ? (Base : ensemble ; n = 2012) 93% 61% 25% 18% 15% Relations familiales Relations amicales Relations de voisinage Relations professionnelles Vie associative (Plusieurs réponses possibles) Au moins 1 des 3 cité : 44% 18 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  20. 20. Les dons en nature 19 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  21. 21. Les dons en natureLes dons en nature Q. : Pouvez-vous me dire, en vous aidant de la liste suivante, ce que vous avez fait depuis un an. Ne tenez pas compte de l'aide que vous auriez pu apporter à des personnes que vous connaissez, telles que vos parents, voisins, amis... 30% 19% (Nouveau en 2002) Rappel Cumul 1999-2000 34%29% 1% 16% 26% Dons en nature au coursDons en nature au cours de l'annde l'annééee éécoulcoulééee Dont : - vêtements - nourriture - fait un autre type de don en nature 20 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  22. 22. Synthèse : toutes formes de don 21 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  23. 23. Si la moitié de la population française fait des dons, ceuxSi la moitié de la population française fait des dons, ceux--cici semblent moins fréquents en 2002 que précédemment ...semblent moins fréquents en 2002 que précédemment ... Q. : Vous arrive-t-il d'aider par des dons en argent, des dons en nature ou en leur consacrant du temps, des organisations, des causes ou encore des personnes en difficultés qui ne font pas partie de votre famille ou de vos amis ? (Base : Ensemble - n = 2012) 9% 42% 21% 28% Rappel Cumul 1999-2000 NSP 28 % 21 % 9% 44% 1% 23% 23% Donateurs occasionnels (Moins d'une fois par an) Non donateurs 23 % de donateurs fréquents (Plusieurs fois par an) 23 % de donateurs récurrents (Environ une fois par an) 10% 33% 22% 35% Rappel mars- avril 2000 35 % 22 % LA MOITIÉ DES FRANÇAIS (46%) SONT DES DONATEURS RÉGULIERSLA MOITIÉ DES FRANÇAIS (46%) SONT DES DONATEURS RÉGULIERS POUR TOUS LES TYPES DE DONSPOUR TOUS LES TYPES DE DONS Ils sont cependant nettement moins nombreux en 2002 qu'en 2000 à déclarer donner plusieurs fois par an. 22 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  24. 24. Les grands déterminants du don 22 Les grandsLes grands déterminants du dondéterminants du don 23 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  25. 25. Les donateurs...Les donateurs... 5 param5 paramèètres essentielstres essentiels L'âge. Le niveau de revenus. L'habitat. La religion. La place consacrée à la vie associative. QUI SONTQUI SONT--ILS ?ILS ? 24 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  26. 26. La propension à donner augmente avec l'âgeLa propension à donner augmente avec l'âge Q. : Vous arrive-t-il d'aider par des dons en argent, des dons en nature ou en leur consacrant du temps, des organisations, des causes ou encore des personnes en difficultés qui ne font pas partie de votre famille ou de vos amis ? (Base : ensemble - n = 2012) L'effet d'L'effet d'ââge semble s'ge semble s'êêtre encore accentutre encore accentuéé...... 15 16 24 27 31 13 21 24 23 29 28% 37% 48% 50% 60% Moins 25 ans 25-34 ans 35-49 ans 50-64 ans 65 ans et plus Une fois par anPlusieurs fois par an Rappel cumul 1999-2000 ST Donateurs réguliers Contribuent pour 66 % du montant global des dons 56 % 58 % 51 % 44 % 36 % 25 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  27. 27. La propension à donner augmente avec le niveau de revenusLa propension à donner augmente avec le niveau de revenus 22 19 24 22 31 23 40 33 16 22 21 23 24 25 31 17 Une fois par an Plusieurs fois par an 1% 32% 8% 4% 24% 31% 31% plusieurs fois par an Une fois par an Moins souvent Tous les deux ou trois ans 13 % plusieurs fois par an 17 % une fois par an Tous les deux ou trois ans Moins souvent Jamais CADRES SUPÉRIEURSCADRES SUPÉRIEURS Jamais OUVRIERSOUVRIERS 59% 9% 2% 17% 13% (41%) (20%)(4%) (6%) (29%) (22%) (19%) (3%)(6%) (49%) (en %) 35% (39%) 43%(46%) (54%) 64%(65%) 47% 1999-2000 2002 1999-2000 2002 1999-2000 2002 1999-2000 2002 Moins de 1000 € De 1000 à 1500 € De 1500 à 2300 € 2300 € et plus NSP On note un flOn note un flééchissement pour les niveaux de revenus moyens ...chissement pour les niveaux de revenus moyens ... ( ) Rappel cumul 1999-2000 26 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  28. 28. Les habitants de la région parisienne sont les plus nombreuxLes habitants de la région parisienne sont les plus nombreux à donner mais il y a un fléchissement desà donner mais il y a un fléchissement des "plusieurs fois par an""plusieurs fois par an" Q. : Vous arrive-t-il d'aider par des dons en argent, des dons en nature ou en leur consacrant du temps, des organisations, des causes ou encore des personnes en difficultés qui ne font pas partie de votre famille ou de vos amis ? (Base : ensemble - n = 2012) HABITANTS DES ZONES RURALESHABITANTS DES ZONES RURALESHABITANTS DE L'AGGLOMÉRATION PARISIENNEHABITANTS DE L'AGGLOMÉRATION PARISIENNE 38% 6% 4% 29% 23% 2% 8% 51% 21% 18% 18% plusieurs fois par an 21 % une fois par an Deux ou trois fois par an Moins souvent Jamais (20%)* (23%)* (3%)* (7%)* (47%)* 29% plusieurs fois par an 23 % une fois par an Moins souvent Jamais Deux ou trois fois par an (35%)* (19%)* (3%)* (5%)* (36%)* *( ) Rappel cumul 1999-2000 27 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  29. 29. La propension à donner varie d'une région à l'autreLa propension à donner varie d'une région à l'autre Q. : Vous arrive-t-il d'aider par des dons en argent, des dons en nature ou en leur consacrant du temps, des organisations, des causes ou encore des personnes en difficultés qui ne font pas partie de votre famille ou de vos amis ? (Base : ensemble - n = 2012) Le flLe flééchissement semble surtout provenir des rchissement semble surtout provenir des réégions Sudgions Sud--Ouest et Nord...Ouest et Nord... 100 km0 38% 45% 42% 41% 51% 45% 44% 52% 100 km0 53% 48% 53% 48% 53% 49% 46% 45% Rappel cumul 1999-2000 % donateurs réguliers (donnent au moins une fois par an) 28 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  30. 30. Les catholiques pratiquant sont les plus mobilisés sur lesLes catholiques pratiquant sont les plus mobilisés sur les dons des 2 derniers mois...dons des 2 derniers mois... Si 29% des FranSi 29% des Franççais ont fait un don en Marsais ont fait un don en Mars--Avril 2002...Avril 2002... parmi ces donateurs, 67% étaient catholiques Les catholiques pratiquantLes catholiques pratiquant éétaient plus nombreuxtaient plus nombreux àà donner que les non pratiquant...donner que les non pratiquant... 41% des catholiques pratiquant ont fait un don en Mars- Avril 2002 contre seulement 22% des non pratiquant 29 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  31. 31. La propension à donner croît pour les personnes concernéesLa propension à donner croît pour les personnes concernées par la vie associativepar la vie associative Q. : Vous arrive-t-il d'aider par des dons en argent, des dons en nature ou en leur consacrant du temps, des organisations, des causes ou encore des personnes en difficultés qui ne font pas partie de votre famille ou de vos amis ? (Base : ensemble - n = 2012) Q. : Pouvez-vous me dire quelles sont pour vous les relations les plus importantes ? Q. : Etes-vous engagé en tant qu'adhérent, bénévole ou salarié dans une association humanitaire ou d'intérêt général ? (Base : ensemble) (Base : ont fait un don au cours des 2 derniers mois - n = 593) Si l'ensemble des donateurs MarsSi l'ensemble des donateurs Mars--Avril 2002Avril 2002 a fait en moyenne 3 dons sur l'anna fait en moyenne 3 dons sur l'annéée... Si 46% des FranSi 46% des Franççais sont des donateurs rais sont des donateurs rééguliersguliers (dont 29% plusieurs fois par an)... e...(dont 29% plusieurs fois par an)... ce nombre monte à 4 dons parmi les adhérents d'associations. parmi les interviewés qui placent la vie associative au 1er rang, on trouve 68% de donateurs réguliers (dont 42% plusieurs fois par an). 30 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  32. 32. 33 Les causes soutenuesLes causes soutenues 31 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  33. 33. Les causes les plus aidées : la santé progresseLes causes les plus aidées : la santé progresse significativementsignificativement Q. : Pour chaque action que vous m’avez citée, pouvez-vous me préciser à l’aide de la liste suivante, quels sont les domaines d’activité des organisations que vous avez aidés ? (Base : dons au cours des 2 derniers mois ; n =593 ) 5 5 7 15 8 18 18 30 17 9 49 29 24 3% 7% 6% 14% 17% 17% 22% 33% 14% 7% 46% 20% 14% Aide directe à une personne, sans passer par une organisation Aide aux victimes de guerre, conflits, catastrophes naturelles dans le monde Aide aux personnes en difficulté, services sociaux Santé Recherche, recherche médicale Éducation, école Aide au tiers monde, au développement Culture, sports, loisirs Église, congrégation religieuse Logement, animation de quartier, développement local Défense des droits de l'homme, droits et devoirs civiques Association professionnelle, syndicat Environnement Rappel Cumul 1999-2000 • Culture : 7% • Sports, loisirs : 13% (Plusieurs réponses possibles) 32 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  34. 34. Qui donne à qui ?Qui donne à qui ? CULTURE, SPORTS,CULTURE, SPORTS, LOISIRS,LOISIRS, ÉÉDUCATION :DUCATION : Q. : Pour chaque action que vous m’avez citée, pouvez-vous me préciser à l’aide de la liste suivante, quels sont les domaines d’activité des organisations que vous avez aidés ? (Base : dons au cours des 2 derniers mois ; n =593 ) Les moins de 50 ans et les personnes ayant des enfants 23% 26% 14% 11% Culture, sports, loisirs* 20% 26% 14% 15% Education, école Moins de 50 ans Plus de 50 ans Ayant des enfants Sans enfant Moins de 50 ans Plus de 50 ans Ayant des enfants Sans enfant Rappel Cumul 1999-2000 16% 12% NS NS 24% 14% NS NS * Des bases trop courtes pour extraire le détail des activités. Cependant, on peut observer une propension aux dons pour les sports et loisirs plus forte de la part des plus jeunes et des personnes ayant des enfants. NS : écarts non significatifs en 1999-2000. 33 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  35. 35. Qui donne à qui ?Qui donne à qui ? Q. : Pour chaque action que vous m’avez citée, pouvez-vous me préciser à l’aide de la liste suivante, quels sont les domaines d’activité des organisations que vous avez aidés ? (Base : dons au cours des 2 derniers mois ; n =593 ) SANTSANTÉÉ / RECHERCHE :/ RECHERCHE : Les plus de 50 ans 29% 33% 20% 25% Santé Recherche médicale Rappel Cumul 1999-2000 30% 16% 15% 27% Plus de 50 ansMoins de 50 ans 22% 14% Aide internationale AIDE AU TIERS MONDEAIDE AU TIERS MONDE Les plus de 50 ans Plus de 50 ansMoins de 50 ans Rappel Cumul 1999-2000 NS NS 34NS : écarts non significatifs en 1999-2000 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  36. 36. Qui donne à qui ?Qui donne à qui ? Q. : Pour chaque action que vous m’avez citée, pouvez-vous me préciser à l’aide de la liste suivante, quels sont les domaines d’activité des organisations que vous avez aidés ? (Base : dons au cours des 2 derniers mois ; n =593 ) AIDE AUXAIDE AUX ÉÉGLISES :GLISES : Les plus de 50 ans 21% 10% Rappel Cumul 1999-2000 21% 10% Aide aux églises, congrégations religieuses Moins de 50 ans Plus de 50 ans AIDE DIRECTE AUXAIDE DIRECTE AUX PERSONNESPERSONNES Les plus jeunes et les catégories plus aisées 29% 29% 36% 25% 42%- de 25 ans 25-49 ans 50 ans et + PCS + PCS - 35 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  37. 37. 44 Les motivations et lLes motivations et l ’état’état dd ’esprit au moment du don’esprit au moment du don 36 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  38. 38. Le message médiatique est incontestablement le plus fédérateLe message médiatique est incontestablement le plus fédérateurur Q. : Voici différentes façons d'être sollicité ou incité à donner. Quelles sont celles qui vous ont incité à faire un don - en argent ou en nature - ou à apporter une aide bénévole depuis un an ? (Base : au moins une activité au cours de l'année ; n = 910) 41 27 25 17 17 14 12 3 2 32 14 3 % 37 Grande campagne nationale type Téléthon, Sidaction, ... Fidélité à des organismes ou personnes que vous aidez ... Collecte sur voie publique, porte à porte ... Sollicitation pour participer à un spectacle ou kermesse, ... Quête dans un lieu de culte Envie d'aider une organisation sans sollicitation particulière Article de presse, émission télévisée ou radio Lettre personnelle de sollicitation Etre incité à donner par une personne de connaissance Affiche vue dans la rue Appel téléphonique Avoir donné son accord pour un prélèvement automatique régulier TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  39. 39. 72% des personnes qui donnent 300€ et plus, donnent par72% des personnes qui donnent 300€ et plus, donnent par fidélitéfidélité Q. : Voici différentes façons d'être sollicité ou incité à donner. Quelles sont celles qui vous ont incité à faire un don - en argent ou en nature - ou à apporter une aide bénévole depuis un an ? (Base : au moins une activité au cours de l'année ; n = 910) Donnent par fidDonnent par fidéélitlitéé àà desdes organismes ouorganismes ou àà desdes personnes qu'elles aident ...personnes qu'elles aident ... 10% 34% 55% 72% Donnent moins de 20 € Donnent de 20 à 99 € Donnent de 100 à 299 € Donnent 300 € et plus 38 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  40. 40. Une grande diversité des motivations à donner ou aider :Une grande diversité des motivations à donner ou aider : passion, raison, éducation se partagent le haut du tableaupassion, raison, éducation se partagent le haut du tableau Q. : Parmi ces motivations, quelles sont celles qui expliquent le mieux pourquoi vous donnez ou vous aidez ? (Liste réponses présentée) (Base : au moins une activité au cours de l'année ; n = 910) 29 26 25 24 22 20 13 27 21 11 % 39 Je me dis que j'ai de la chance et qu'il faut que je partage Je ressens le besoin d'agir face aux catastrophes, aux situations d'urgence, au spectacle de la détresse Cela fait partie de mon éducation Je me dis que moi aussi cela peut m'arriver un jour Je considère que donner est un devoir Je crois qu'il faut aider les autres si on veut qu'ils vous aident à leur tour Je suis naturellement généreux J'ai besoin de me sentir utile J'ai le sentiment d'agir pour les générations à venir Mes convictions religieuses m'y incitent TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  41. 41. L'état d'esprit au moment du don en argent : révolte ouL'état d'esprit au moment du don en argent : révolte ou compassion sont les deux sentiments qui dominentcompassion sont les deux sentiments qui dominent Q. : Quelles sont parmi ces phrases, celles qui décrivent le mieux votre état d'esprit quand vous faites un don en argent ? (Liste réponses présentée) (Base : au moins une activité au cours de l'année ; n = 910) 48 23 16 14 5 11 42 2 % 40 Révolté contre l'injustice A de la peine pour ceux qu'on aide Se sent impuissant donc donne de l'argent Éprouve du plaisir Doute sur l'utilité de son don Se sens coupable d'être épargné par les difficultés Se force Ne sait pas TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  42. 42. Les dons : actes réfléchis ou coups de cœur : de gros écartsLes dons : actes réfléchis ou coups de cœur : de gros écarts selon l'âgeselon l'âge Q. : Diriez-vous que vos dons correspondent plutôt à des actes réfléchis ou des coups de cœur ? (Base : au moins une activité au cours de l'année ; n = 910) 54% 2% 5% 39%des coups de cœur des actes réfléchis Aucun des deux NSP • 64% pour les 50 ans et + • 43% pour les - 50 ans • 48% pour les - 50 ans • 29% pour les 50 ans et + 41 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  43. 43. 55 Les non donateursLes non donateurs 42 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  44. 44. Plus qu’un manque de confiance envers les associations, c'esPlus qu’un manque de confiance envers les associations, c'est let le niveau de revenus insuffisant qui est évoqué comme frein auxniveau de revenus insuffisant qui est évoqué comme frein aux donsdons Q. : Pour quelles raisons n'avez-vous pas donné l'année passée ? (Liste de réponses présentée) (Base : non donateurs ou aucune activité depuis un an ; n = 1091) 49 23 18 13 12 11 10 9 6 3 2 2 2 29 11 10 Préfère aider ses proches Il vaut mieux aider directement les personnes en difficulté Ne veut pas donner à des organisations Préfère économiser pour lui-même ou ses proches Considère que c'est à l'état de prendre en charge les problèmes d'intérêt général Pas de revenus suffisants pour donner Pense que les entreprises doivent aider à la résolution de nos problèmes de société Donner ne résout pas les problèmes Paye suffisamment d'impôts Préfère donner autrement % Ne fait pas confiance aux associations et/ou fondations Les organisations ne distribuent qu'une part aux vrais destinataires Solution anonyme Ne sait pas quelle organisation ou quelle cause choisir En a assez d'être sans cesse sollicité N'est jamais sollicité 43 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  45. 45. Pour les non donateurs, comme pour les donateurs, c'est lePour les non donateurs, comme pour les donateurs, c'est le message médiatique qui est perçu comme le plus fédérateurmessage médiatique qui est perçu comme le plus fédérateur Q. : Quelles sont les sollicitations qui vous touchent le plus et vous inciteraient le plus à donner ? (Liste réponses présentée) (Base : non donateurs ou aucune activité depuis un an ; n = 1091) 34 13 9 9 8 3 3 18 4 25 % Grande campagne nationale type Téléthon, Sidaction, ... Sollicitation pour participer à un spectacle ou kermesse, ... Etre incité à donner par une personne de connaissance Collecte sur voie publique, porte à porte ... Quête dans un lieu de culte Article de presse, émission télévisée ou radio Affiche vue dans la rue Lettre personnelle de sollicitation Appel téléphonique Rien 44 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  46. 46. Les causes prioritaires pour les non donateurs vont vers laLes causes prioritaires pour les non donateurs vont vers la santé et la recherchesanté et la recherche Q. : Quelles causes vous sembleraient prioritaires parmi les suivantes ? (Liste de réponses présentée) (Base : non donateurs ou aucune activité depuis un an ; n = 1091) 57 26 24 20 17 16 15 6 6 4 2 51 16 10 % 45 Santé Recherche, recherche médicale Aide aux personnes en difficulté, services sociaux Éducation, école Aide au tiers monde, au développement Défense des droits de l'homme, droits et devoirs civiques Environnement Aide directe à une personne, sans passer par une organisation Aide aux victimes de guerre, conflits, catastrophes naturelles dans le monde Logement, animation de quartier, développement local Sport, loisirs Culture Église, congrégation religieuse Association professionnelle, syndicat TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  47. 47. En dehors de toute contrainte, argent et temps sont des moyeEn dehors de toute contrainte, argent et temps sont des moyensns préférés à niveau égal par les nonpréférés à niveau égal par les non--donateursdonateurs Q. : Si vous n'aviez aucune contrainte extérieure, si vous étiez très riche et si vous aviez beaucoup de temps, quel type d'aide préféreriez-vous apporter ? (Liste de réponses présentée) (Base : non donateurs ou aucune activité depuis un an ; n = 1091) 51% 47% 25% 1% 11% De l'argent Du temps Des dons en nature Ne sait pas Rien 46 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  48. 48. DONNEES METHODOLOGIQUES 47 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  49. 49. Contexte et méthodologie du baromètreContexte et méthodologie du baromètre Date de terrain : Enquête réalisée du 16 au 21 mai 2002, comparée aux résultats d'une enquête réalisée tous les deux mois, de juillet 1999 à mai 2000, sur la base du même questionnaire. Méthodologie utilisée : Face-à-face, à domicile, au moyen de notre CAPI omniface. Échantillon : Vagues juillet 1999 à mai 2000 : 1000 personnes par enquête (soit 6000 au total), représentatives de la population française âgée de 15 ans et plus, sélectionnées par la méthode des quotas Vague 16 au 21 mai 2002 : 2012 personnes interrogées, représentatives de la population française âgée de 15 ans et plus, sélectionnées par la méthode des quotas Nota : Renouvellement complet de l'échantillon à chaque interrogation. 48 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  50. 50. Structure de l'échantillonStructure de l'échantillon • Homme 48% • Femme 52% AGE • Moins de 25 ans 15% • 25-34 ans 17% • 35-49 ans 27% ST - 50 ans 59% • 50-64 ans 21% • 65 ans et plus 20% ST 50 ans et + 41% • ST marié / vivant maritalement 58% • ST seul 42% STATUT FAMILIAL • Moins de 600 € 4% • 600 à - 750 € 5% • 750 à - 1.000 € 7% ST - 1.000 € 16% • 1.000 à - 1.200 € 8% • 1.200 à - 1.500 € 10% ST 1.000 à - 1.500 € 18% • 1.500 à - 1.800 € 12% • 1.800 à - 2.300 € 11% ST 1.500 à - 2.300 € 23% • 2.300 à - 3.000 € 10% • 3.000 à - 3.800 € 7% • 3.800 à - 5.300 € 4% ST 2.300 à - 5.300 € 21% • 5.300 € et plus 1% • Ne veut pas dire 21% TRANCHE DE REVENUS MENSUELS • Agriculteur, artisan, commerçant 7% • Cadre supérieur 11% • Prof. intermédiaire 14% • Employé 11% • Ouvrier 23% • Inactif 34% PCS DU CHEF DE MENAGE SEXE 49 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  51. 51. Structure de l'échantillonStructure de l'échantillon (suite) • Paris 19% • Nord 6% • Est 9% • Bassin parisien 18% • Ouest 13% • Sud-ouest 11% • Sud-est 12% • Méditerranée 12% REGION • Oui 9% • Non 21% ENGAGEMENT DANS UNE ASSOCIATION Au moins un enfant 32% • - de 2 ans 8% • 2 à 5 ans 12% • 6 à 10 ans 15% • 11 à 14 ans 14% Sans enfant 68% PRESENCE ET AGE DES ENFANTS DE - 15 ANS • Rural 25% • 2.000 à 20.000 hab. 16% • 20.000 à 100.000 hab. 13% • Plus de 100.000 hab. 29% • Agglomération parisienne 17% CATEGORIE D'AGGLOMERATION • Catholiques pratiquants 9% • Catholiques non pratiquants 11% • Autres / sans religion 9% PRATIQUE RELIGIEUSE DONATEURS 2 DERNIERS MOIS (29%) 50 TAYLOR NELSON SOFRES / Observatoire de la générosité et du mécénat de la Fondation de France : Baromètre de la générosité en France 2002.
  52. 52. ANNEXES 51
  53. 53. ANNEXESANNEXES 0 1000 2000 3000 4000 5000 6000 7000 8000 1977 1978 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 Tableau montrant l ’évolution des dons inscrits dans les déclarations de revenus des Français de 1997 à 2000 (chiffres 2000 = évaluation faite à partir d ’un échantillon représentatif de 500 000 déclarations de revenus). En 1982 la législation fiscale impose l ’envoi d ’un reçu fiscal prouvant l ’effectivité du don pour les associations et fondations reconnues d ’utilité publique. En 1984 cette exigence s ’étend à tous les dons. Les chiffres de 1979,1980 et 1981 n ’incluent pas les dons des foyers non imposables que l ’on peut, par analogie avec les autres années, estimer entre 100 et 200 millions par an. Source : Direction générale des impôts. 52 Nouvelles législations fiscales Années d ’élections présidentielles
  54. 54. ANNEXESANNEXES Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages / INSEE juillet 2002 / 01-08-2002 L’indicateur résumé d’opinion des ménages, corrigé des variations saisonnières, se replie nettement au mois de juillet 2002 et retrouve le niveau atteint en avril dernier. Tous les soldes d’opinion composant l’indicateur résumé sont défavorablement orientés en juillet. L’opinion des ménages sur l’évolution passée du niveau de vie en France se dégrade vivement et leurs perspectives sont très défavorables. De même, la confiance des ménages en terme de situation financière personnelle faiblit sensiblement tant sur le passé récent que dans un avenir proche. Le solde d’opinion relatif à l’opportunité d’acheter poursuit sa lente érosion. Après la pause enregistrée depuis trois mois, l’opinion des ménages quant à l’évolution du chômage est nettement défavorable en juillet. Tableau résumé Opinion des ménages (soldes de réponses, CVS, en %) juil 2001 août 2001 sep 2001 oct 2001 nov 2001 déc 2001 jan 2002 fev 2002 mars 2002 avril 2002 mai 2002 juin 2002 juil 2002 -10 /// -15 -13 -12 -11 -13 -15 -15 -17 -12 -13 -17 Indicateur résumé 53
  55. 55. AnnexesAnnexes INSEE / Enquête mensuelle des conjoncture auprès des ménages : récapitulatif depuis 1990 L ’indicateur brut résumé est la moyenne arithmétique des cinq indicateurs suivants : niveau de vie en France (évolution passée / perspectives d ’évolution); situation financière personnelle (évolution passée / perspectives d ’évolution); opportunité d ’acheter. Pour chaque question posée, on calcule un solde d ’opinion par différence entre les pourcentages de réponses positives et négatives. Le niveau de ces soldes n ’étant pas directement interprétables, les commentaires ne peuvent s ’appuyer que sur leur seule évolution. 54

×