Prés com chemi 2013 diapo v2

2 280 vues

Publié le

Présentation de la politique de communication du ministère de l'intérieur

Publié dans : Médias sociaux
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 280
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
42
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Prés com chemi 2013 diapo v2

  1. 1. CHEMI – 5 février 2013 La communication au ministère de l’Intérieur et la conquête de la nouvelle frontière numériqu 1
  2. 2. LA COMMUNICATION AU MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR
  3. 3. LES OBJECTIFS DE LA COMMUNICATION DU MINISTÈRE  Promouvoir et valoriser le « capital » image du ministère de l’intérieur,  Développer une communication cohérente,  Valoriser les résultats des politiques et des actions menées, en toute transparence,  Rapprocher le ministère de chacun de ses publics par une analyse en amont du besoin des usagers et par la mise en place de la démarche qualité,  Répondre aux attentes d’information de la population en situation de crise,  Informer sur les actions et les réformes, à la fois les agents et l’ensemble des publics concernés, en expliquant les raisons, les avantages attendus et les modalités de réforme,  Accompagner le changement (communication interne). 3
  4. 4. LES CIBLES DE LA COMMUNICATION DU MINISTERE  Plusieurs cibles :  Les cibles de la communication externe du ministère de l’intérieur : o La population française dans son ensemble ou dans ses segments, o Les élus locaux.  Des cibles intermédiaires : o Les médias, partenaires essentiels et quotidiens pour le développement et l’amplification des messages du ministère, sans avoir le coût des grandes campagnes de communication, o Le web et les réseaux sociaux, en croissance constante, justifient une stratégie de développement propre, o Les institutions publiques ou privées ayant à la fois un rôle de cibles directes mais aussi de relais des messages et de l’information diffusée par le ministère de l’intérieur, o Les experts, relais d’opinion du fait de leur position et leur autorité dans différents domaines, notamment pour des questions techniques, en particulier en période de crise.  Les cibles de la communication interne du ministère de l’intérieur (concerne l’ensemble des agents quel que soit le statut ou l’affectation). 4
  5. 5. LES THÈMES DE LA COMMUNICATION DU MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR  Sécurité intérieure :  Information et communication pédagogiques sur la politique de sécurité publique,  Communication sur les mesures et les actions menées en matière de lutte contre la délinquance et la criminalité, ainsi que sur les actions de prévention,  Communication relative à la protection des populations et aux secours aux personnes et sur les actions d’anticipation et de prévention de crises,  Communication sur la sécurité routière dans tous ses aspects : éducatifs, préventifs et répressifs.  Immigration, asile et intégration :  Meilleur accueil,  Réduction des délais de traitement des demandes,  Actions de communication portant sur l’entrée, le séjour, l’activité professionnelle, l’asile et l’intégration des étrangers. 5
  6. 6. LES THÈMES DE LA COMMUNICATION DU MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR (suite)  Les libertés publiques (élections, cultes, laïcité, associations et fondations, code de la sécurité intérieure),  Administration territoriale et services aux usagers  Un réseau de préfectures et sous-préfectures, relais fondamental et centre d’impulsion essentiel d’information et de communication sur les réformes, en particulier pour la gestion et la communication de crise,  Collectivités territoriales o Mise en œuvre de la politique du gouvernement à l’égard des collectivités territoriales avec le ministre de la réforme de l’Etat, de la décentralisation et de la fonction publique, o 3 objectifs :  Insister sur la notion de clarification des missions au niveau local,  Maîtriser les finances publiques par un effort partagé entre l’Etat et les collectivités territoriales,  Communiquer sur la problématique de la simplification des normes législatives et réglementaires, en direction des collectivités territoriales. 6
  7. 7. LES THÈMES DE LA COMMUNICATION DU MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR (suite 2)  Thèmes à privilégier en 2013 :  Transversalité de la communication des résultats des politiques et des actions positives engagées,  Lutte contre les violences sous toutes leurs formes,  Les zones de sécurité prioritaire (présence renforcée des forces de police et de gendarmerie sur ces territoires, donnant lieu à des explications concrètes de l’action policière aux habitants)  Amélioration de la relation police-population, fondée sur l’exemplarité des personnels et le respect mutuel,  Lutte contre la délinquance par le rapprochement des forces de police et de gendarmerie avec les élus et les collectivités territoriales (polices municipales),  Qualité de l’accueil des usagers et du traitement de leurs demandes : simplification des démarches grâce aux télé procédures,  Nouvel acte de la décentralisation et réforme de l’Etat territorial,  Pour les professions à risques (convoyeurs de fonds, commerçants, médecins, etc.) : actions et campagnes d’information ciblées. 7
  8. 8. PILOTAGE DE LA COMMUNICATION : RÔLE DES ACTEURS AU PLAN CENTRAL  Positionnement et rôle des intervenants dans le domaine de la communication au ministère de l’intérieur :  Au plan central : la communication du ministre : o Coordination en son sein par le conseiller communication-presse, o Un porte-parole qui intervient à la demande du ministre, de son cabinet ou de ses directions. Il coordonne également les porte-parole que les directions ont désignés, o Le rôle de la DICOM : coordination et communication transversale (arrêté du 26 janvier 2004 modifié) o La communication des directions centrales, avec l’appui des services et cellules de communication s’y rattachant, o La communication de la police nationale (DGPN) dirigée par le service d’information et de communication de la police (SICOP), et un porte-parole, o La communication de la gendarmerie nationale (DGGN), régie par le service d’information et de relations publiques des armées (SIRPA – Gendarmerie) et un porte-parole, o La communication en matière de sécurité civile et de protection des populations (DGSCGC) , appuyée par une cellule communication et un porte-parole. 8
  9. 9. ORGANIGRAMME DE LA COMMUNICATION AU MINISTÈRE MINISTÈRE DE L’INTERIEUR CABINET PÔLE COMMUNICATION HFD DGPN DGGN DGGN CABINET CABINET CABINET DICOM SICOP PORTE-PAROLE DGSCGC SG PORTE-PAROLE DU MINISTERE SGII DSCR CABINET MI Comm SIRPA SIRPA PORTEPAROLE PORTE-PAROLE PORTE-PAROLE NB : chaque direction non signalée sur cet organigramme, dispose d’un référent communication : DGCL, DLPAJ... 9
  10. 10. PILOTAGE DE LA COMMUNICATION : RÔLE DES ACTEURS AU PLAN TERRITORIAL - MODALITÉS DE PILOTAGE - (suite)  Positionnement et rôle des intervenants dans le domaine de la communication au ministère de l’intérieur :  Au plan territorial : Le rôle des préfets (circulaire du SGG et du SIG du 7 juin 2011) o Un service de communication aux niveaux régional (SRCI), départemental (SDCI), et zonal (en particulier pour la gestion des crises), o Les préfets coordonnent notamment dans leur domaine de compétence, la communication des services opérationnels de police, de gendarmerie et de sécurité civile.  Modalités de pilotage de la communication ministérielle : o Au niveau décisionnel, plusieurs acteurs de la communication doivent rendre compte de leur action au conseiller communication-presse du ministre :  Le porte-parole du ministère,  Le délégué à l’information et à la communication,  Les responsables de la communication des directions de sécurité et de la préfecture de police, du secrétariat général o Et le cas échéant , en fonction de l’actualité, les autres directions ou services concernés. o L’animation des réseaux de communication est assuré par :  Des réunions régulières du porte-parole du ministère avec les porte-parole opérationnels,  Des échanges quotidiens et des directions avec leur réseau territorial (police et gendarmerie)  Des échanges quotidiens de la Dicom avec le réseau des préfectures (SRCI ou SDCI),et des réunions 2 ou 3 fois par an, organisées en lien ave le SIG. 10
  11. 11. LES PRINCIPES DE RÉALISATION DES ACTIONS DE COMMUNICATION  Agir en cohérence avec les politiques gouvernementales pour davantage de lisibilité et de transparence  L’ensemble des acteurs de la communication du ministère de l’intérieur doivent : o Poursuivre la mise en œuvre de rationnalisation des sites Internet du ministère de l’intérieur, o Ouvrir un portail des collectivités territoriales, regroupant le site de la DGCL et celui de la DGFIP, o Favoriser la réutilisation et la publication des données publiques du ministère, dans le cadre du projet « open data », en dehors des données confidentielles.  Développer l’interopérabilité des supports pour mieux atteindre les cibles de la communication ministérielle : o Par l’amélioration de la qualité de la relation au public (privilégier la mobilité et la proximité de l’information), o Par le développement et le choix de supports pour économiser le temps de l’usager et les finances de l’administration o Par des outils électroniques de diffusion, impliquant une forme d’échange et de partage avec l’usager.  Définir une stratégie éditoriale pour plus d’efficience, en privilégiant l’édition numérique,  Participer à des événements qui rassemblent les Français ou les publics du ministère de l’intérieur et créer des événements correspondant à la politique définie (rencontres internationales, Tour de France, grands salons) 11
  12. 12. LES ACTIONS DE COMMUNICATION EN 2012  Campagnes d’information et de communication :  Sur le plan de la sécurité intérieure : o Violences en milieu scolaire, o Pré-plaintes en ligne, o Poursuite des campagnes pour la sécurité des séniors et contre les cambriolages = opération tranquillité vacances, o Aide aux victimes.  Sur le plan de l’administration des territoires : o o o o o Réforme des collectivités territoriales, Incitation à l’inscription sur les listes électorales et incitation au vote, via le vote par procuration, Déploiement de la carte agent du ministère, Le permis de conduire, FAETON, La suppression de l’autorisation de sortie du territoire.  Evénements :           Coordination de la communication « Intérieur » pour les jeux olympiques de Londres, Elections présidentielles et législatives, Journée sécurité intérieure, Journées du patrimoine, Stand DGSCGC au congrès national des sapeurs-pompiers, Valorisation de l’image et des politiques du ministère de l’Intérieur, à l’occasion des salons, Intérieurêka, Séminaire des sous-préfets et séminaire des directeurs de préfecture, Journée européenne des victimes, Grands événements : 14 juillet, Tour de France, City Raid Andros. 12
  13. 13. LES ACTIONS DE COMMUNICATION EN 2012  Activités des unités techniques :      17 conférences ou points presse, 160 reportages vidéo et 100 films mis en ligne, 500 reportages photos et 1 529 demandes de photos, 294 créations graphiques, en matière d’événementiel, 3 060 m2 de stands créés et équipés, 1165 tirages de posters et 247 kakémonos.  Information et veille au profit du ministre et du ministère :  Panorama de presse 365 jours par an,  Revue de presse Internet sur les sites et blogs des media,  Création d’une veille media lors des grands événements ou des crises, à destination des cadres concernés (exemple : Jeux Olympiques de Londres),  Suivi des JT de TF1 et France 2, 13 h et 20 h. 13
  14. 14. LES ACTIONS DE COMMUNICATION EN 2012  Pilotage des réseaux de référents communication :  Pilotage par la DICOM de 3 réseaux de référents : o des directions d’administration centrale, o des services régionaux et départementaux de la communication interministérielle, o des référents communication de crise des ministères,  Il existe d’autres réseaux spécialisés, pilotés par le SICOP et le SIRPA.  Suivi de la circulaire SGG/SIG du 7 juin 2011 sur l’organisation et les missions de la communication territoriale, à destination des préfets en poste territorial.  Opérations de communication : conseil aux préfets sur la période de réserve pour les élections, diffusion du nouveau portrait du président de la République, semaine du développement durable, relai des campagnes d’information et de communication et finalisation de l’enquête sur la communication territoriale)  Communication de crise :  Participation à 3 exercices majeurs, dont BLUE CURRENT, exercice bilatéral avec le Royaume-Uni pour les Jeux Olympiques de Londres, PIRANET et SECNUC,  Mise en place d’outils de réponse de l’Etat à la crise,  Alimentation d’une base documentaire (éléments de langage et de communication, annuaires, documents réglementaires de référence). 14
  15. 15. LA CONQUÊTE DE LA NOUVELLE FRONTIÈRE NUMÉRIQUE
  16. 16. POURQUOI ?
  17. 17. L’INTERNET MONDIAL EN 2012  2 milliards d’internautes  582 millions de sites web (janvier 2012) 152 millions de blogs 17
  18. 18. L’INTERNET MONDIAL EN 2012 1 milliard d’utilisateurs de Facebook 465 millions de comptes Twitter 4 milliards de vidéos vues chaque jour sur YouTube 1 milliard de smartphones au dernier trimestre 2012 18
  19. 19. DES INTERNAUTES AUX VISAGES DIFFÉRENTS (Données France) 40,24 millions d’internautes en janvier 2012 (contre 38,37 millions en 2011) Majorité de 18/24 ans (97% des internautes) Boom des « silver-surfer » ces 10 dernières années (50 ans et plus) 79 % de femmes en 2012 (contre 66% en 2011) 19
  20. 20. DES USAGES DIVERSIFIÉS GRÂCE À LA CONVERGENCE DES SUPPORTS Multiplication des canaux de diffusion 23,8 millions de possesseurs de smartphones en France en 2012 3 millions de foyers possèdent une tablette tactile fin 2012 22,3 millions de personnes connectées à l’Internet mobile par un site ou une application 20
  21. 21. DES USAGES DIVERSIFIÉS GRÂCE À LA CONVERGENCE DES SUPPORTS 82 % de Français inscrits sur au moins 1 réseau social (contre 77 % en 2011) 26 millions d’utilisateurs de Facebook en France en 2012 5,2 millions de comptes Twitter en France en 2012 21
  22. 22. COMMENT ?
  23. 23. L’INTERNET AU MINISTERE DE L’INTÉRIEUR EN 2012 www.interieur.gouv.fr 23.830.449 visiteurs en 2012 (+ 18,6 % par rapport à 2011) 8.600 pages de contenus et 740.000 pages de résultats d’élections 13 téléprocédures Co-marquage avec le site Service-public.fr pour plus de lisibilité de l’action de l’Etat 23
  24. 24. L’INTERNET AU MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR EN 2012 Univers internet du ministère Passage de 25 à 3 sites : Intérieur, sécurité routière et préfecture de police Sous-sites dans interieur.gouv.fr : police, gendarmerie, immigration, etc.  90 millions de visiteurs touchés à travers ces sites. 24
  25. 25. L’INTERNET AU MINISTERE DE L’INTÉRIEUR EN 2012 Une présence accrue sur le web 2.0 Facebook : 1 page ministère (3.870 fans) ; 1 page Police ; 1 page Gendarmerie ; 1 page sécurité routière ; 22 pages préfectures Twitter : 1 compte ministère (61.266 followers) ; 1 compte Police ; 1 compte sécurité routière ; 15 comptes préfectures 1 espace Dailymotion ministère (465 vidéos du ministère) et 9 groupes rattachés 1 compte Flick’r ministère (partage de 4.347 photos) et 1 compte Police 25
  26. 26. RÔLE DE L’INTERNET
  27. 27. INTERNET : DE NOUVEAUX ENJEUX POUR L’ADMINISTRATION Porter la parole de l’institution de manière légitime Apporter au citoyen une information validée, claire, diversifiée et actualisée Diffuser et valoriser les contenus en leur permettant d’être repris ou recommandés par les internautes  Opendata.gouv.fr  Réseaux sociaux 27
  28. 28. INTERNET : DE NOUVEAUX ENJEUX POUR L’ADMINISTRATION Offrir un service public de qualité et de proximité à l’usager en réduisant et optimisant ses déplacements  Exemple : le co-marquage Comprendre et anticiper le besoin, la demande sociale en analysant les tendances issues de l’Internet 28
  29. 29. UNE RÉPONSE ADAPTÉE AUX ENJEUX  Production de recommandations sur l’usage des outils du web 2.0 (Facebook, Twitter) : à destination du réseau des préfectures  Elaboration d’un guide des bonnes pratiques sur les réseaux sociaux en projet pour 2013 : à destination de l’ensemble des agents du ministère 29
  30. 30. UNE RÉPONSE ADAPTÉE AUX ENJEUX  Application de la charte Internet de l’Etat et poursuite du mouvement de rationalisation des sites Internet publics  Réintégration dans l’univers interieur.gouv.fr des sites gendarmerie, vidéo-protection, police scientifique, blog police nationale, immigration  Création au sein de cet univers d’un site Internet pour la police nationale  Ouverture prochaine du portail gouvernemental sur les collectivités locales entre la DGCL et la DGFIP (www.collectivites-locales.gouv.fr) 30
  31. 31. UNE RÉPONSE ADAPTÉE AUX ENJEUX  Poursuite de la construction des portails Internet de l’Etat dans les départements  Participation à la construction des portails Internet de l’Etat dans les régions 31
  32. 32. UNE RÉPONSE ADAPTÉE AUX ENJEUX Adaptation de l’organisation «com» afin de répondre aux contraintes de réactivité imposées par le web : Mise en place d’une unité de veille Internet, automatisation de la veille Mise en œuvre de circuits de validation plus courts, plus rapides 32
  33. 33. UNE RÉPONSE ADAPTÉE AUX ENJEUX Préparation de contenus pré-validés, Production et adaptation de contenus adaptés au web 2.0 (« viralisables ») : plus synthétiques, plus attractifs, agrémentés de « rich médias » Apparition de nouveaux métiers : community manager (animateur sur les réseaux sociaux), 33
  34. 34. ET DEMAIN UNE ADMINISTRATION 2.0 ?

×