RETOUR D’EXPERIENCE   VOLCAN ISLANDAISMarseille préfecture de région – mercredi 23 juin 2010 – 10 heures
Le nuage de cendres
L’impact du nuage sur les niveaux             de vols
Les plateformes aéroportuaires en            zone Sud
Organisation générale du point de        vue du voyageur              Aéroports                           Tours Opérateurs...
LILLE                                         ZONE                                                                        ...
Organisation opérationnelle au        niveau nationalUE      MEEDDM/DGAC/CNO-            SNCF/CMVOA                MIOMCT-...
Organisation opérationnelle au          niveau de la zone Sud            Préfet de zone SudPréfet 06    Préfet 13     Préf...
Les conséquences de l’éruption         volcanique en zone sud   Fait majeur : l’espace aérien de la zone sud est resté   ...
Les conséquences de l’éruption        volcanique en zone sud   Le lundi 19 avril à 16H30 conférence    téléphonique zonal...
Les conséquences de l’éruption        volcanique en zone sud   Le mardi 20 avril la SNCF est sollicitée en vue d’achemine...
Les points forts de cette crise   bonne réactivité des opérateurs gestionnaires des aéroports    et des autorités aéropor...
Les points à améliorer suite à cette              crise:   meilleure identification de l’échelon zonal    par les autorit...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Retour d’experience volcan islandais

666 vues

Publié le

La nature des crises à gérer peut-être "imprévue". Le cas du nuage de cendres est typique à cet égard.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
666
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Retour d’experience volcan islandais

  1. 1. RETOUR D’EXPERIENCE VOLCAN ISLANDAISMarseille préfecture de région – mercredi 23 juin 2010 – 10 heures
  2. 2. Le nuage de cendres
  3. 3. L’impact du nuage sur les niveaux de vols
  4. 4. Les plateformes aéroportuaires en zone Sud
  5. 5. Organisation générale du point de vue du voyageur Aéroports Tours Opérateurs Domicile
  6. 6. LILLE ZONE ZONE . ZONE ZONE ILE DE FRANCE 62 NORD NORD ILE DE FRANCE 59ZONE ZONE 80 . .OUESTOUEST 76 08 60 02 METZ ZONE ZONE 50 14 27 95 55 EST EST 51 57 . 78 54 67 61 77 29 22 28 10 88 RENNES 53 35 72 ORLEANS 52 68 56 45 89 70 49 41 DIJON 44 90 . 37 58 21 25 18 85 36 39 79 86 71 . 03 23 01 74 ZONE 87 ZONE 17 63 42 69 SUD-EST 16 73 SUD-EST 19 38 ZONE ZONE 24 15 43SUD-OUESTSUD-OUEST 33 . BORDEAUX46 07 26 05 48 47 12 40 82 84 04 30 06 32 81 34 13 31 83 64 2B 65 11 MARSEILLE 09 66 ZONE ZONE 2A SUD SUD 150-200 000 ressortissants
  7. 7. Organisation opérationnelle au niveau nationalUE MEEDDM/DGAC/CNO- SNCF/CMVOA MIOMCT-DSC/COGIC COHOR Préfet de zone Sud
  8. 8. Organisation opérationnelle au niveau de la zone Sud Préfet de zone SudPréfet 06 Préfet 13 Préfet 34
  9. 9. Les conséquences de l’éruption volcanique en zone sud Fait majeur : l’espace aérien de la zone sud est resté ouvert, situation qui a engendré une augmentation forte du trafic Le dimanche 18 avril 2010, les principaux aéroports de la zone sud : MARSEILLE PROVENCE, MONTPELLIER FREJORGUES et NICE sont en état de pré-alerte : activation des cellules de crise Le lundi 19 avril 10h20 activation du COZ renforcé (en présence des représentants DREAL, SNCF, DGAC, EMIAZD …) Même jour à 11h30 une conférence téléphonique pilotée par l’état major de zone avec les préfectures concernées 13 , 34 et 06 fait état des vols arrivés le WE, organise la concertation et vise à pré positionner des moyens de couchage
  10. 10. Les conséquences de l’éruption volcanique en zone sud Le lundi 19 avril à 16H30 conférence téléphonique zonale ou sont annoncés : 37 vols pour Marseille ; 6 vols pour Montpellier ; 4 vols le lendemain pour Nice. Des passagers en souffrance à Marseille. Mise en place de dispositifs d’hébergement, d’accompagnement des passagers entre les aéroports et les gares Dans la nuit du lundi au mardi 20, arrivée à Nice de 4 vols en provenance de Turquie, l’opérateur Marmara est injoignable. Un vol supplémentaire est arrivée à 9H00, quatre autres vols attendus dans la matinée
  11. 11. Les conséquences de l’éruption volcanique en zone sud Le mardi 20 avril la SNCF est sollicitée en vue d’acheminer des passagers sur la région parisienne et l’est de la France. La préfecture 06 réquisitionne des bus pour acheminer certain passagers vers leur destination finale en plus des trains Mardi 20 avril 14H00 conférence téléphonique zonale : information du déroutement de deux vols de Nice pour Marseille à l’initiative de l’EMIZ. Coordination des post acheminement depuis Nice et Marseille. Demande accueil SNCF gare Saint Charles et forces de police pour passager ne voulant pas payer en provenance de Nice. Le mardi 20 avril 15H22 cas de voyageurs ayant pris les TER entre NICE et MARSEILLE qui refusent de payer leurs billets. Mardi 20 avril 17H15 arrivée d’un nouveau charter à Nice Les entreprises de location de véhicules ont fourni 100% de leur capacité. Le mercredi 21 avril 10h25 : retour progressif à la normale du trafic aérien, le COZ revient en mode normal.
  12. 12. Les points forts de cette crise bonne réactivité des opérateurs gestionnaires des aéroports et des autorités aéroportuaires (DGAC) : activation de cellules de crise sur site en liaison avec autorités préfectorales bonne réactivité de la SNCF pertinence de l’échelon zonal pour la coordination des moyens (SNCF ; DAC ; Pref ; Autocaristes etc..) prise en compte de la dimension ordre public (DZPAF) et renfort gare Saint-Charles Premier événement mettant en situation opérationnelle les nouvelles DDI (RGPP) : DDTM/DDPP/Préfectures/EMIZDS/… face à des organismes de transports collectifs (DGAC/SNCF/CCI/FNTR/CG/…)
  13. 13. Les points à améliorer suite à cette crise: meilleure identification de l’échelon zonal par les autorités SNCF et DGAC la gestion de la crise par le secrétariat d’Etat aux transports a limité l’approche interministérielle ( quid de la CIC ?) difficultés à faire venir des opérateurs aériens sur des plateformes aéroportuaires qu’ils n’ont pas l’habitude de fréquenter

×