Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
Analyse et couverture des
risques par les services
d ’incendie et de secours
Français

Retour d ’expérience 1993-2002

Qué...
Les objectifs du SDACR
UNE DOUBLE NECESSITE :
Art 7
Loi du
3 mai 1996

EVALUER L'ADEQUATION DES MOYENS DE
SECOURS PAR RAPP...
QUELLE COUVERTURE?

+
=
+

Conditionne la nature
la quantité
et la répartition des
personnels, matériels
et centre de seco...
Le S.D.A.C.R.
Les principes :
définition d’une classification des
risques
exploitation statistique et qualitatif
des donné...
Classification
Les risques courants
– probabilité d'occurrence importante et gravité faible
– risques « diffus » et multif...
Les méthodes d’analyse
Deux approches
complémentaires
statistique en fonction de
risques « réalisés » pour
ceux qui sont f...
Risques courants : trois niveaux
fonction du type d’urbanisation et
des risques associés :
 zone de risque A dominante
ur...
Risques courants : analyse des
statistiques
• nombre
de
sortie
par
commune,
• délais d'intervention,
• taux de sollicitati...
Les délais des risques courants
comparaison pour les
risques INCENDIE et
SECOURS à
PERSONNES
des délais d’Intervention du
...
95%

97.3%

81.2%
94%
84.97%

96.3% NC

NC 90.97%

NC
NC
NC
NCNC
NC 75%

96%

NC

87%

81.9%

77%

87.41%

96%

80.2%

78....
REPARTITION DES SURFACES MOYENNES COUVERTES PAR UN CIS PAR DEPARTEMENT
35%
35%

30%

25%

25%

21%

20%

15%

12%

10%
4%
...
Les moyens des Risques
courants
Comparaison à des ratios
nationaux
du nombre
d ’intervention/véhicule/an
du nombre
d ’inte...
Evolutions mises en évidences
pour les risques courants
Besoins relatifs aux
personnels
Optimisation des centres
et secteu...
Risques particuliers, analyse
déterministe
réalisée au cas par
cas, à partir d’une
typologie nationale
Risques naturels
Ri...
Analyse déterministe
inventaire et évaluation
descriptif du risque
particulier
bibliographie, historique et
références nat...
PRISE EN COMPTE DES RISQUES PARTICULIERS DANS LES SDACR
TUNNELS

5%

LES RISQUES SOCIAUX

12%

AVALANCHE

15%

LE RISQUE B...
Sites à risques
Site de montagne ou de
falaises
Site de cavités et milieu
souterrain
Site littoral
Site d'étendue ou de
co...
La couverture risques
particuliers et sites à risque
Grille couverture adaptée au Dépôt Pétrolier - Grande Cuvette de 2.70...
Le constat
Un premier effet normatif et la mise en évidence d ’améliorations
nécessaires
• La formation apparaît en bonne ...
Définition des moyens de
couverture = niveau de sécurité

Défense et Sécurité civiles

Couverture des Risques

X minutes
1...
QUELS SONT
LES ENJEUX
ECONOMIQUES

Le choix du niveau
de couverture
QUEL EST LE
RISQUE?

ATTENTES DES
POPULATIONS

EST -IL...
La difficulté de la démarche
La Sécurité Civile est une
compétence partagée entre
les collectivités locales et l’état
L’an...
Conclusions

Analyse des risques
Retour
d'expérience

Prévention

DEMARCHE DE
GESTION
DES RISQUES

Couverture
des risques
...
Conclusions
Mettre au point un référentiel commun
des risques et menaces (aléa et
enjeux) sur un SIG partagé entre les
dif...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rex SDACR-2002

1 153 vues

Publié le

Il s'agit d'une présentation réalisée en 2005 du bilan national des SDACR (Schéma départemental d'analyse et de couverture des risques) réalisé pour le compte de l'ANDSIS (association nationale des directeurs de SDIS) en 2002.

  • Soyez le premier à commenter

Rex SDACR-2002

  1. 1. Analyse et couverture des risques par les services d ’incendie et de secours Français Retour d ’expérience 1993-2002 Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 1
  2. 2. Les objectifs du SDACR UNE DOUBLE NECESSITE : Art 7 Loi du 3 mai 1996 EVALUER L'ADEQUATION DES MOYENS DE SECOURS PAR RAPPORT A LA REALITE DES RISQUES DU DEPARTEMENT, EN FONCTION D'UNE REFERENCE NATIONALE PERMETTRE AUX DECIDEURS DE FAIRE LES CHOIX D'ACQUISITION ET D'IMPLANTATION DES MOYENS DE SECOURS Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 2
  3. 3. QUELLE COUVERTURE? + = + Conditionne la nature la quantité et la répartition des personnels, matériels et centre de secours POUR QUELS RISQUES? Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 3
  4. 4. Le S.D.A.C.R. Les principes : définition d’une classification des risques exploitation statistique et qualitatif des données d’accident par le retour d’expérience Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 4
  5. 5. Classification Les risques courants – probabilité d'occurrence importante et gravité faible – risques « diffus » et multiforme en matière de "source", de "flux" et de "cible". – relèvent pour l’essentiel de l’activité humaine individuelle – globalement proportionnels à la population Les risques particuliers – faible probabilité d'occurrence mais effets importants – susceptible de provoquer un accident grave, majeur ou catastrophique – une typologie a été établie en fonction de la source du risque Les sites à risques – il s ’agit d ’un zonage reposant sur la spécificité des moyens de secours, différents de ceux prévus pour la couverture de base Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 5
  6. 6. Les méthodes d’analyse Deux approches complémentaires statistique en fonction de risques « réalisés » pour ceux qui sont fréquents mais peu grave déterministe en fonction de scénarios dimensionnant pour les risques « potentiels » Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 6
  7. 7. Risques courants : trois niveaux fonction du type d’urbanisation et des risques associés :  zone de risque A dominante urbaine : densité >600 hab/km2, grandes villes (> 20 000 habitants)  zone de risque B dominante péri-urbaine : densité 100 à 600 hab/km2, ou petites villes (2000 à 20 000 habitants)  zone de risque C dominante rurale densité < 100 hab/km2 Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 7
  8. 8. Risques courants : analyse des statistiques • nombre de sortie par commune, • délais d'intervention, • taux de sollicitation par véhicule, • taux de sollicitation par sapeur pompier • variations dans le temps : risques saisonniers, ou plages horaires à risques élévés . Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 8
  9. 9. Les délais des risques courants comparaison pour les risques INCENDIE et SECOURS à PERSONNES des délais d’Intervention du PREMIER engin engagé sur une intervention des délais des moyens de renfort en fonction des grilles nationales de classement des Zones A,B ou C Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 9
  10. 10. 95% 97.3% 81.2% 94% 84.97% 96.3% NC NC 90.97% NC NC NC NCNC NC 75% 96% NC 87% 81.9% 77% 87.41% 96% 80.2% 78.3% 66.81% 62.52% 78% NC 74.8% 95.96% 89.89% 78% 78.8% Superficie moyenne couverte par CIS VSAB 0 - 113 km (rayon de 6 km 2 ) NC 113 - 154 km (rayon de 7 km 2 ) 75% 25.5% NC 65.77% NC 154 - 201 km (rayon de 8 km 2 ) 89% 201 - 254 km (rayon de 9 km 2 ) 254 - 314 km2 (rayon de 10 km) 87.58% 69% NC SUPERFICIE MO YENNE CO UVERTE PAR CIS DISPO SANT D' UN VSAB et pourcentage de population desservie en moins de 15' 314 - 380 km2 (rayon de 11 km) 74.3% 91% NC NC NC NC 84.7% Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 10
  11. 11. REPARTITION DES SURFACES MOYENNES COUVERTES PAR UN CIS PAR DEPARTEMENT 35% 35% 30% 25% 25% 21% 20% 15% 12% 10% 4% 4% 5% 0% 0-113 Km2 Québec-novembre 2005 113-154 Km2 154-201 Km2 201-254 Km2 Colonel Francis mené 254-314 Km2 314-380 Km2 11
  12. 12. Les moyens des Risques courants Comparaison à des ratios nationaux du nombre d ’intervention/véhicule/an du nombre d ’intervention/SP/an Le temps moyen d ’intervention par véhicule et par SP doit être utilisé si possible pour affiner les statistiques Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 12
  13. 13. Evolutions mises en évidences pour les risques courants Besoins relatifs aux personnels Optimisation des centres et secteurs d ’interventions Dotation de moyens supplémentaires pour les risques courants Evolution générale des matériels Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 13
  14. 14. Risques particuliers, analyse déterministe réalisée au cas par cas, à partir d’une typologie nationale Risques naturels Risques feux de forêts Risques industriels Risques transport de matières dangereuses  Risques transport collectif  Risques batimentaires  Risques sociaux     Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 14
  15. 15. Analyse déterministe inventaire et évaluation descriptif du risque particulier bibliographie, historique et références nationales ou internationales cartographie facteurs ou indicateurs du risque (fréquence gravité) Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 15
  16. 16. PRISE EN COMPTE DES RISQUES PARTICULIERS DANS LES SDACR TUNNELS 5% LES RISQUES SOCIAUX 12% AVALANCHE 15% LE RISQUE BATIMENTAIRE 24% RUPTURE DE BARRAGE 26% EVENEMENT METEO PAROXISMIQUE 27% SEISME 29% LE RISQUE TRANSPORT COLLECTIF 35% LES RISQUES TMD 56% MOUVEMENT DE TERRAIN 57% FEUX DE FORET 70% INONDATION 76% LES RISQUES TECHNOLOGIQUES INDUSTRIELS 78% 0% Québec-novembre 2005 10% 20% Colonel Francis mené 30% 40% 50% 60% 70% 80% 16 90%
  17. 17. Sites à risques Site de montagne ou de falaises Site de cavités et milieu souterrain Site littoral Site d'étendue ou de cours d'eau intérieur Ile Site portuaire Autoroute Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 17
  18. 18. La couverture risques particuliers et sites à risque Grille couverture adaptée au Dépôt Pétrolier - Grande Cuvette de 2.700 m² 14 9 5 1 3 4 1 1 3 1 Québec-novembre 2005 3 3 4 2 2 2 4 4 4 4 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 2 2 4 1 3 1 1 2 2* 1 3 1 1 1 2 1 1 1 1 2 Personnels 3 1 1 1 2* 4 EMA 1 1 CMIC 1 1 3 1 1 U.Lutte Pol. 1 UPC3 1 2 2 4 UPC2 3 U.Prot. 2 U.Ecler. 2 U.Vent. ECHELLE 3 UPMA 10 UARI 2 VSR CEM 4 VSAB FTEX 2 VLM 2 2 8 DA 6 2 CCFGP Personnels D 10' E 20' L 30' A 45' I 60' S 90' TOTAL VL FPTGP 1° Det. Unité Grande Puis. 15 8 58 31 92 7 211 Définition par risque et par secteur du scénario dimensionnant Comparaison aux grilles moyens /délais proposées au plan national Définition de ce qui relève du département, des moyens de renforts zonaux ou nationaux Colonel Francis mené 18
  19. 19. Le constat Un premier effet normatif et la mise en évidence d ’améliorations nécessaires • La formation apparaît en bonne place • L’amélioration des délais d’intervention apparaît ensuite, • L’harmonisation et le renforcement des moyens (dans 9.76 % des cas, un objectif de réduction substantielle du parc de véhicules est évoqué). • Le regroupement de centres proches notamment des CPI, est très souvent cité • L’amélioration des moyens en personnels, recrutements envisagés SPP, mais également de SPV dans une moindre mesure, l’amélioration de la disponibilité des effectifs étant jugée prioritaire • un nombre non négligeable de SDIS 13.41 % ont encore comme objectif la centralisation de l’alerte La poursuite nécessaire d ’une démarche normative Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 19
  20. 20. Définition des moyens de couverture = niveau de sécurité Défense et Sécurité civiles Couverture des Risques X minutes 10 ou 20 minutes Québec-novembre 2005 Le niveau de sécurité est une équation qui comporte trois paramètres : L'aggravation des effets de la survenue du risque la quantité et la qualité des moyens mobilisables les délais d'interventions Colonel Francis mené 20
  21. 21. QUELS SONT LES ENJEUX ECONOMIQUES Le choix du niveau de couverture QUEL EST LE RISQUE? ATTENTES DES POPULATIONS EST -IL COUVERT AU REGARD DES ATTENTES ? REGLEMENTS TECHNIQUES AIDE AUX DECIDEURS Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 21
  22. 22. La difficulté de la démarche La Sécurité Civile est une compétence partagée entre les collectivités locales et l’état L’analyse des risques est transversale à plusieurs administrations La définition du niveau de couverture est relative La couverture des risques n’est pas l’apanage des seuls SDIS Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 22
  23. 23. Conclusions Analyse des risques Retour d'expérience Prévention DEMARCHE DE GESTION DES RISQUES Couverture des risques Planification Retour à la normale Gestion de la crise Québec-novembre 2005 Réponse opérationnelle Sortir de la crainte du judiciaire, en considérant le SDACR (et notamment les délais moyens) comme des obligations de moyens et non de résultat Développer l’analyse des statistiques intégrées au plan national et adaptées aux paramètres du SDACR et les mettre en relation avec l’aménagement du territoire et l’information sur les risques Mettre en place une véritable politique du retour d’expérience intégrant les paramètres du SDACR, afin de l’alimenter en données pertinentes et le faire évoluer Colonel Francis mené 23
  24. 24. Conclusions Mettre au point un référentiel commun des risques et menaces (aléa et enjeux) sur un SIG partagé entre les différents acteurs et les différents niveaux de gestion des risques Étendre les obligations de moyens de couverture à l’ensemble des acteurs du dispositif ORSEC et à l’ensemble des champs de compétence de la protection civile Développer les moyens nécessaires de protection civile, adaptés aux différents niveaux Québec-novembre 2005 Colonel Francis mené 24

×