Géopolitique	et	économie	:	
le	désordre	globalisé
François	Delorme
Département	de	sciences	économiques
Université	de	Sherb...
Un	monde	de	plus	en	plus	instable…
• Intervention	de	la	Russie	en	Ukraine,	expansion	du	groupe	État	
islamique	au	Moyen-Or...
Des	risques	de	nature	économique…
• Deux	risques	majeurs	de	nature	économique	risquent	de	prendre	de	
plus	en	plus	d’impor...
Inégalités	économiques
Inégalités	économiques
• Des	enjeux	d'inégalités	sociales	planétaires	deviennent	de	plus	en	
plus	présents,	notamment	à	l'...
Inégalités	économiques
• Le	problème	des	inégalités	est	beaucoup	plus	important	qu'on	pense.	
• Aux	États-Unis,	c'est	inté...
Inégalités	économiques	:	Prix	Nobel
• Le	problème	des	inégalités	est	une	donc	préoccupation	
fondamentale.
• Il	pourrait	r...
Inégalités	économiques	sévères:	Pas	de	
plan???
• Sen	(1983)	:	Dans	chacune	des	4	grandes	famines	qui	ont	sévi	dans	
diffé...
Pauvreté	:	Nombre	de	personnes	vivant	avec	moins	de	US$	1.90/jour
Baisse	de	la	pauvreté	mondiale
• 2	façons	de	réduire	la	pauvreté	:	
• Croissance
• Redistribution
• La	variation	à	la	bais...
Banque	mondiale	(2016)	:	Les	inégalités	mondiales	diminuent
Banque	mondiale	(2016)	:	Les	inégalités	domestiques	augmentent
Principaux	constats
• Les	inégalités	internationales	diminuent,	pour	la	première	fois	depuis	
le	début	de	la	Révolution	in...
Principaux	constats
• De	plus,	les	inégalités	internationales	pondérées	par	la	population	se	
réduisent.	
• Ceci	est	dû	po...
Banque	mondiale	(2016)	:	inégalités	domestiques	augmentent	
mais	inégalités	entre	pays	baissent
Changement	de	paradigme
• Les	grandes	organisations	internationales	(OCDE,	FMI)	viennent	
d’amorcer	une	volte-face	dans	le...
Les	remèdes
• Le	Français	Thomas	Piketty	a	largement	contribué	au	bouillonnement	
intellectuel	sur	cette	question.
• Propo...
Les	remèdes	:	Principaux	axes	pragmatiques
• Accroître	la	participation	des	femmes	au	marché	du	travail.
• Promouvoir	l’em...
Les	réfugiés	climatiques
Changements	climatiques	et	sécurité	
nationale
• Dyers (2008)	“Climate	Wars” +	US	Department of	Defense :
• « Climate	chan...
Le	problème	environnemental
• Notre	modèle	de	civilisation	repose	sur	l’exploitation	des	ressources	
fossiles	qui	demeuren...
Le	problème	environnemental
• Si	le	dérèglement	climatique	est	une	problématique	d’envergure	
civilisationnelle,	sa	résolu...
Double	injustice
• Impacts :	Certains	États	peu	émetteurs	vont	être	particulièrement	
touchés	par	les	évolutions	du	climat...
Conséquences	géopolitiques	des	
changements	climatiques
• Au	niveau	de	l’éradication	des	causes	->	Baisse	des	émissions	de...
Géopolitique	de	l’atténuation
• Absurdité	du	processus	de	négociations	sous	l’égide	de	l’ONU	->	Les	
« COP ».
• Déconnexio...
Géopolitique	de	l’atténuation
• Interpeller	l’Arabie	saoudite	– pays	parmi	les	moins	bien	positionnés	
en	termes	d’émissio...
Géopolitique	de	l’atténuation
• L’Arabie	saoudite	s’est	sentie	menacée	par	l’essor	des	hydrocarbures	
non-conventionnels	a...
Géopolitique	de	l’atténuation
• Refonder	notre	approche	de	la	croissance	et	repenser	l’organisation	
de	nos	économies	mond...
Géopolitique	de	l’atténuation
• L’absence	de	politiques	d’atténuation	efficaces	va	contribuer	à	
l’accélération	du	changem...
Géopolitique	de	l’atténuation
• On	prête	aux	manifestations	géophysiques	du	changement	climatique	
principalement	trois	co...
1)	Migrations	->	Réfugiés	climatiques	(éco-
réfugiés)
• Ce	sont	des	personnes	ou	groupes	qui	sont	obligées	de	se	déplacer	...
Réfugiés	climatiques	:	Même	si	les	chiffres	
sont	difficiles	à	établir
• Selon	l'ONU,	20	millions	de	personnes	ont	déjà	dû...
Réfugiés	climatiques	:	Même	si	les	chiffres	
sont	difficiles	à	établir
• On	peut	s’attendre	à	une	augmentation	de	la	popul...
2)	La	compétition	pour	les	ressources
• La	raréfaction	des	ressources	(hydriques	notamment)	sur	un	
territoire,	en	lien	av...
2)	La	compétition	pour	les	ressources
Il	y	a	deux	conséquences	éco-géo-politiques	immédiates issues	des	changements	
clima...
Géopolitique	de	l’adaptation
• Financement
• Oppositions	Nord-Sud
• Fonds	vert	(ONU)
• La	principale	conséquence	de	ces	te...
Deux	problèmes	supplémentaires	et	néfastes:	
• Accaparement	des	terres
• Géo-ingénierie
Accaparement	des	terres
• Achat	massif	de	grandes	superficies	agricoles	par	des	compagnies	ou	
gouvernements.
• Surtout	en...
Accaparement	des	terres
• A	Madagascar,	c’est	la	compagnie	sud-coréenne	Daewoo	Logistics,	qui	
prévoyait	fin	2008	d’achete...
Géo-ingénierie
• Manipulation	délibérée	de	l’environnement	via	des	moyens	
techniques	et	technologiques	pour	contrecarrer	...
Géo-ingénierie
• En	effet,	les	États	réalisant	sur	leur	territoire	ces	expérimentations	
pourraient	être,	en	cas	de	surven...
Géo-ingénierie
• Les	atermoiements	de	l’atténuation	au	niveau	international	
provoquent	déjà	ce	type	de	réactions	de	la	pa...
Conclusion
• Force	est	de	constater	que	les	conséquences	géopolitiques	
potentielles	du	changement	climatique	ne	manquent	...
Conclusion
• Si	les	impacts	sécuritaires	liés	au	phénomène	pourraient	contribuer	à	
accélérer	la	prise	de	conscience	et	la...
Conclusion
• Si	la	perspective	d’actions	décidées	à	des	échelles	inférieures,	en	
dehors	du	cadre	contraignant	du	droit	in...
FIN!
Géopolitique et économie:  le désordre globalisé
Géopolitique et économie:  le désordre globalisé
Géopolitique et économie:  le désordre globalisé
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Géopolitique et économie: le désordre globalisé

214 vues

Publié le

La contribution des inégalités planétaires et des réfugiés climatiques aux risques géopolitiques.

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
214
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
13
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Géopolitique et économie: le désordre globalisé

  1. 1. Géopolitique et économie : le désordre globalisé François Delorme Département de sciences économiques Université de Sherbrooke
  2. 2. Un monde de plus en plus instable… • Intervention de la Russie en Ukraine, expansion du groupe État islamique au Moyen-Orient, progression des partis anti-européens, attentats en sol européen... • Le monde est de plus en plus instable, au grand dam des sociétés et des investisseurs implantés à l’étranger. • Tout ceci a des conséquences politiques bien sûr… • ...mais comporte également des risques économiques.
  3. 3. Des risques de nature économique… • Deux risques majeurs de nature économique risquent de prendre de plus en plus d’importance à moyen terme (environ 5 ans). • Ces risques auront des implications géopolitiques majeures. • La croissance des inégalités économiques • Les réfugiés climatiques
  4. 4. Inégalités économiques
  5. 5. Inégalités économiques • Des enjeux d'inégalités sociales planétaires deviennent de plus en plus présents, notamment à l'intérieur même des pays. • Polarisation des populations qui peut créer des changements géopolitiques ayant de profondes implications. • L'éclatement de l'euro est un exemple, bien que ce ne soit pas un scénario que l'on prévoit à ce moment-ci.
  6. 6. Inégalités économiques • Le problème des inégalités est beaucoup plus important qu'on pense. • Aux États-Unis, c'est intéressant de voir que l'enjeu de l'élection présidentielle en 2016 porte en bonne partie sur l'avenir de la classe moyenne et sur les inégalités. • Car les inégalités y ont augmenté probablement plus vite qu'ailleurs. • Même dans un pays stable comme les États-Unis, qui jouit d’une bonne croissance et de tous les avantages structurels pour mieux performer que les autres, la question des inégalités de revenus pourrait causer des problèmes à moyen et long terme.
  7. 7. Inégalités économiques : Prix Nobel • Le problème des inégalités est une donc préoccupation fondamentale. • Il pourrait rapidement devenir un cauchemar. • Angus Deaton (Princeton) : « Those who are doing well will organize to protect what they have, including in ways that benefit them at the expense of the majority ». • Robert M. Solow (MIT) : « We are not good at large-scale redistribution of income »
  8. 8. Inégalités économiques sévères: Pas de plan??? • Sen (1983) : Dans chacune des 4 grandes famines qui ont sévi dans différentes parties du monde, il y avait assez de nourriture pour nourrir tout le monde. • Le problème dans chacun des cas a été que la nourriture était mal répartie.
  9. 9. Pauvreté : Nombre de personnes vivant avec moins de US$ 1.90/jour
  10. 10. Baisse de la pauvreté mondiale • 2 façons de réduire la pauvreté : • Croissance • Redistribution • La variation à la baisse présentée à la diapo précédente est expliquée par la croissance. (Chine, Inde).
  11. 11. Banque mondiale (2016) : Les inégalités mondiales diminuent
  12. 12. Banque mondiale (2016) : Les inégalités domestiques augmentent
  13. 13. Principaux constats • Les inégalités internationales diminuent, pour la première fois depuis le début de la Révolution industrielle (début des années 1900). • Mais les inégalités internes (au sein d’un même pays) augmentent. • États-Unis, Chine, Indonésie, Inde. • Exemple : Chine -> croissance en zones urbaines tend à faire augmenter les inégalités au sein du pays mais réduit les inégalités globales.
  14. 14. Principaux constats • De plus, les inégalités internationales pondérées par la population se réduisent. • Ceci est dû pour l'essentiel à l'émergence et au rattrapage rapide de l'économie chinoise (1,4 milliard d'habitants) et, dix ans plus tard, de l'économie indienne (1,3 milliard d'habitants)
  15. 15. Banque mondiale (2016) : inégalités domestiques augmentent mais inégalités entre pays baissent
  16. 16. Changement de paradigme • Les grandes organisations internationales (OCDE, FMI) viennent d’amorcer une volte-face dans leur discours sur les inégalités. • « Trop d’inégalités nuisent à la croissance » (FMI) • « Moins d’inégalité bénéficie à tous » (OCDE) • Tout un changement de paradigme.
  17. 17. Les remèdes • Le Français Thomas Piketty a largement contribué au bouillonnement intellectuel sur cette question. • Propose un impôt mondial et progressif sur le capital, pour « éviter une divergence sans limite des inégalités patrimoniales ». • Utopique? • Piketty : « Beaucoup rejetteront l’impôt sur le capital comme une illusion dangereuse, de la même façon que l’impôt sur le revenu était rejeté il y a un peu plus d’un siècle ». • Il faut éviter une « spirale inégalitaire sans fin ». • Piketty propose une solution concrète : un capitalisme à la suédoise, qui a fait ses preuves en éliminant les disparités économiques extrêmes.
  18. 18. Les remèdes : Principaux axes pragmatiques • Accroître la participation des femmes au marché du travail. • Promouvoir l’emploi (et un emploi de qualité). • Développer l’éducation et les compétences. • Santé publique. • Infrastructures. • Mettre en place une politique de redistribution efficace visant notamment à ce que « les personnes plus riches et les firmes multinationales assument leur part du fardeau fiscal ».
  19. 19. Les réfugiés climatiques
  20. 20. Changements climatiques et sécurité nationale • Dyers (2008) “Climate Wars” + US Department of Defense : • « Climate change and energy are two key issues that will play a significant role in shaping future security environment ». • Hsiang, Meng et Cane (2011) “Civil conflicts” : • “El Niño / Southern Oscillation may have played a role in a fifth of all civil conflicts since 1950”. • Hsiang, Burke et Miguel (2013) : “Influence of Climate” : • Via un méta-étude couvrant 60 études, constate un lien significatif entre climat et conflits territoriaux.
  21. 21. Le problème environnemental • Notre modèle de civilisation repose sur l’exploitation des ressources fossiles qui demeurent le principal intrant de la croissance de nos économies capitalistes : • le transport repose quasi exclusivement sur la consommation de dérivés du pétrole • la consommation de masse (engrais, matières plastiques) • la production d’énergie (électricité et chaleur) qui elle repose davantage sur le charbon et le gaz.
  22. 22. Le problème environnemental • Si le dérèglement climatique est une problématique d’envergure civilisationnelle, sa résolution aura inévitablement des implications géopolitiques. • Pourquoi? • Tout simplement parce que la géographie des émissions ne correspond pas à la géographie des impacts.
  23. 23. Double injustice • Impacts : Certains États peu émetteurs vont être particulièrement touchés par les évolutions du climat (la république de Micronésie, parmi les États les moins émetteurs est d’ores et déjà confrontée à une augmentation du nombre de cyclones). • Gestion des impacts : les États les plus exposés ne comptent pas obligatoirement parmi les plus riches, et ne pourront donc pas tous mettre en place les politiques nécessaires à la protection de leur territoire et des populations et activités qu’il abrite.
  24. 24. Conséquences géopolitiques des changements climatiques • Au niveau de l’éradication des causes -> Baisse des émissions de GES • Au niveau de la gestion des conséquences – l’adaptation, qui consiste à mettre en place des dispositifs pour faire face aux conséquences déjà observables. • Implications : • Géopolitique de l’atténuation => Comment partage-t-on le fardeau? • Géopolitique de l’adaptation=> Comment prend-on les décisions pour réduire les vulnérabilités respectives des pays?
  25. 25. Géopolitique de l’atténuation • Absurdité du processus de négociations sous l’égide de l’ONU -> Les « COP ». • Déconnexion économique • Lourdeur des négociations • On ne sauvera pas le climat sans s’attaquer aux causes structurelles du phénomène => États dont le modèle de développement repose intégralement sur l’exploitation de ressources fossiles.
  26. 26. Géopolitique de l’atténuation • Interpeller l’Arabie saoudite – pays parmi les moins bien positionnés en termes d’émissions par habitant – ou la Russie sur leur modèle est légitime, mais l’on peut comprendre leur réticence à penser le changement. • Qu’y a-t-il de plus dangereux pour un État, quel qu’il soit, que de sentir menacé le modèle selon lequel il est bâti ? • Existe-t-il des sentiments plus à même de provoquer des bouleversements dans les rapports de force entre États ?
  27. 27. Géopolitique de l’atténuation • L’Arabie saoudite s’est sentie menacée par l’essor des hydrocarbures non-conventionnels aux États-Unis. • Elle l’a fait savoir en décidant de maintenir un niveau de prix bas, décision qui a eu d’importantes répercussions géopolitiques : • relations tendues avec les autres membres du cartel de l’OPEP • mise en difficultés des gouvernements dont les finances dépendent des cours du baril (Russie, Venezuela, Nigeria, Irak) • opposition farouche à la réintroduction de l’Iran dans le jeu régional, etc.
  28. 28. Géopolitique de l’atténuation • Refonder notre approche de la croissance et repenser l’organisation de nos économies mondialisées – qui reste la seule façon d’obtenir un résultat dans la lutte contre le changement climatique – ne se fera donc pas sans heurts. • Car cela soulève des enjeux colossaux.
  29. 29. Géopolitique de l’atténuation • L’absence de politiques d’atténuation efficaces va contribuer à l’accélération du changement climatique et à l’amplification de ses impacts que nous connaissons déjà : • hausse de la température moyenne à la surface du globe; • modifications du régime des précipitations; • multiplication des événements météorologiques extrêmes; • acidification des océans; • fonte des glaciers; • hausse du niveau des océans et des mers.
  30. 30. Géopolitique de l’atténuation • On prête aux manifestations géophysiques du changement climatique principalement trois conséquences susceptibles de provoquer des troubles sécuritaires. • les migrations; • la compétition pour les ressources (existantes ou à découvrir); • la fragilisation des États
  31. 31. 1) Migrations -> Réfugiés climatiques (éco- réfugiés) • Ce sont des personnes ou groupes qui sont obligées de se déplacer de façon temporaire ou permanente - à cause de la dégradation de leur environnement local • Ne peuvent plus vivre normalement en sécurité et subvenir à leurs besoins primaires. • Ce sont souvent des agriculteurs mais aussi des pêcheurs ou des éleveurs.
  32. 32. Réfugiés climatiques : Même si les chiffres sont difficiles à établir • Selon l'ONU, 20 millions de personnes ont déjà dû se déplacer ou être déplacées pour des raisons environnementales (érosion et salinisation des terres arables, pollution des nappes phréatiques, etc.). • L’ONU évaluent à 50 millions le nombre d’habitants qui pourraient être contraints de quitter leur lieu de vie en raison des conséquences du changement climatique (e.g. avancée du désert de Gobi, élévation du niveau de la mer, fonte du pergélisol, etc.). • Certaines études avancent des chiffres allant de 150 à 200 millions d’éco-réfugiés. • Californie = 40 millions de réfugiés climatiques potentiels.
  33. 33. Réfugiés climatiques : Même si les chiffres sont difficiles à établir • On peut s’attendre à une augmentation de la population dans le Sahel, au sud du Sahara, pour atteindre environ 300 millions de personnes vers 2050, alors que le réchauffement prévu pour cette région la rendra inhabitable.
  34. 34. 2) La compétition pour les ressources • La raréfaction des ressources (hydriques notamment) sur un territoire, en lien avec les manifestations du changement climatique, peut produire des tensions à différents niveaux. • Sécheresses à répétitions • Dégradations progressives de l’environnement • Fontes de glaces en Arctique? Futur théâtre d’affrontement des puissances?
  35. 35. 2) La compétition pour les ressources Il y a deux conséquences éco-géo-politiques immédiates issues des changements climatiques: 1.Les ressources naturelles de l’Arctique deviennent maintenant accessibles : • L’Arctique pourrait représenter 13 % des ressources pétrolières inexploitées et 30 % des réserves de gaz naturel à l’échelle mondiale. 2.Ouverture de nouvelles routes commerciales maritimes : • Passage du Nord-Est de la Russie • Passage du Nord-Ouest du Canada
  36. 36. Géopolitique de l’adaptation • Financement • Oppositions Nord-Sud • Fonds vert (ONU) • La principale conséquence de ces tergiversations dans les négociations : • -> la difficulté à faire émerger un front commun Nord-Sud regroupant des pays responsables et volontaires face aux États récalcitrants à prendre des engagements ambitieux comme les États-Unis, le Canada, l’Australie, la Russie mais aussi au Sud comme la Chine ou l’Inde.
  37. 37. Deux problèmes supplémentaires et néfastes: • Accaparement des terres • Géo-ingénierie
  38. 38. Accaparement des terres • Achat massif de grandes superficies agricoles par des compagnies ou gouvernements. • Surtout en Afrique, première réserve de terres arables. • Les grands émergents (Chine et Inde), craignant des tensions sur les marchés des céréales et des denrées alimentaires du fait de la baisse des rendements agricoles liées au changement climatique. • Soucieux de préserver leur sécurité alimentaire, ils pourraient à l’avenir augmenter leurs investissements fonciers. • En Éthiopie, des incidents ont conduit au départ des populations locales suite à l’achat de terres par des investisseurs indiens.
  39. 39. Accaparement des terres • A Madagascar, c’est la compagnie sud-coréenne Daewoo Logistics, qui prévoyait fin 2008 d’acheter 1,3 million d’hectares de terres arables pour y cultiver maïs et palmiers à huile, qui a dû retirer son projet sous la pression populaire après de nombreux heurts. • Au Sénégal, le projet Sénéthanol-Senhuile visant à mettre en culture 20 000 hectares de la réserve de Ndiaël rencontre l’opposition franche des quelque 9 000 personnes qui y vivent.
  40. 40. Géo-ingénierie • Manipulation délibérée de l’environnement via des moyens techniques et technologiques pour contrecarrer le changement climatique d’origine humaine. • extraction du dioxyde de carbone de l’atmosphère -> fertilisation des océans • modification du rayonnement solaire -> préserver la Terre du rayonnement solaire à travers, par exemple, la pulvérisation massive d’aérosols dans l’atmosphère. • Si tous les États commençaient à organiser des expérimentations, la situation pourrait rapidement devenir incontrôlable.
  41. 41. Géo-ingénierie • En effet, les États réalisant sur leur territoire ces expérimentations pourraient être, en cas de survenance d’un sinistre dans une zone limitrophe, accusés par leurs voisins d’en être responsables. • Concrètement, si l’Inde choisissait de recourir à ces techniques pour légitimer la poursuite de la génération d’électricité à partir du charbon, comment réagirait le Bangladesh voisin, régulièrement frappé par des cyclones et menacé par la montée des eaux ?
  42. 42. Géo-ingénierie • Les atermoiements de l’atténuation au niveau international provoquent déjà ce type de réactions de la part des États fréquemment victimes de catastrophes naturelles, qui demandent à être indemnisés par les pays fortement émetteurs, quand les populations ne leur demandent pas tout simplement l’asile. • Ces réclamations seraient alors systématiquement dirigées contre les États (ou groupes privés) qui se risqueraient à recourir à la géo-ingénierie à grande échelle. • Cela pourrait, selon le contexte, provoquer des tensions diplomatiques, voire militaires.
  43. 43. Conclusion • Force est de constater que les conséquences géopolitiques potentielles du changement climatique ne manquent pas : • tensions entre États • remise en cause du modèle économique dominant • compétition pour les ressources • crises liées aux flux de migrants • conflits découlant des politiques d’atténuation et/ou d’adaptation.
  44. 44. Conclusion • Si les impacts sécuritaires liés au phénomène pourraient contribuer à accélérer la prise de conscience et la mise en œuvre de politiques, l’ampleur des transformations à opérer continue pour l’heure de dépasser citoyens et décideurs, contraints à une forme de procrastination. • Pourtant, il apparait de plus en plus évident que les accords dans le cadre des COP ne proposeront pas, en raison des blocages évoqués ci-dessus, de réduction radicales des émissions. • La pertinence de l’échelon international pour organiser une lutte efficace contre le dérèglement climatique se pose de plus en plus • Ce pourrait être du niveau national que viendra en partie la solution. • La Chine, par sa stratégie de développement les énergies renouvelables est en train de le démontrer.
  45. 45. Conclusion • Si la perspective d’actions décidées à des échelles inférieures, en dehors du cadre contraignant du droit international, permet de nuancer l’avenir incertain des politiques d’atténuation, elle ne permet pas de formuler différemment la question centrale. • N’avons-nous pas besoin d’une « révolution » quand nous n’avons à offrir qu’une « transition »?
  46. 46. FIN!

×