Rédiger pour convaincre

119 vues

Publié le

Newsletter N°3 de Logonyme

Publié dans : Marketing
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
119
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rédiger pour convaincre

  1. 1. chapeau sous le du créatif où idées poussent les Il y a mille et une manières d’exprimer la même chose, à l’oral. À l’écrit tout autant, voire plus. Les mots permettent tout, ils sont souvent des armes à multiples tranchants. Mais il n’y a pas mille et une manières de rédiger un message efficace. Quelle que soit la cible, il y a une formule magique qui fait tilt, une manière de structurer, de choisir les termes et d’agrémenter le propos pour que votre message vous garantisse ces quatre critères : vu, lu, reçu, adopté. Pour qu’il soit vu, il lui faut un titre attirant, une bonne accroche ! Alors, il sera lu et si vous êtes convaincant, il vous offrira des retours concrets. La tendance est aux postes multi- tâches, phénomène qui ne garantit pas d’avoir de bons concepteurs-rédacteurs. Le réflexe de piocher dans les petites phrases toutes faites, dans les mots communs ne résoud pas le problème. C’est même là qu’est le hic : les textes “tout faits” sont repous- sants, plombent le potentiel de retours et donnent une image de suiveur. Il est tellement préférable de s’exprimer de façon unique, indispensable de se différencier de ses concurrents, de traduire de façon limpide ce qu’apporte votre solution, vos services, votre entreprise ou organisme... Parfois, à quelques mots près, on peut être cent fois, mille fois plus efficace ! francois.goalec@logonyme.com Félicitations! vous accrochez ?, poursuivez ! lettre/3 Rédiger pour convaincre Souvent, l'entreprise parle d’elle ou de ses produits par sa propre voix, parce qu’il lui est naturel de formuler selon sa culture, ses propres termes ou ceux de son secteur d’activité. Mais la cible, le public, les destinataires, parlent-ils la même langue ? Ne faut-il pas traduire du jargon au français, puis du français au persuasif ? Parlons-en... Quand le propos glisse, les mots se déroulent et alors ça roule !... Le mot est une arme stratégique
  2. 2. Rédiger pour convaincre lettre/3 - p.2 Écrire ou rédiger ? Tout le monde sait écrire, oui. Tout le monde sait rédiger, pas sûr ! Les textes commerciaux sont parfois compliqués. Pourquoi ? Dix intervenants, autant de décisionnaires, résultat : des ajouts et coupures, dix styles différents et tout se téléscope. Pouvoir de persuasion zéro. Collecter les informations c’est bien, en tirer le meilleur parti c’est mieux. L’erreur la plus fréquente vient de l’oubli que le lecteur est seul devant sa page : on ne s'adresse pas à un groupe, il faut donc écrire à titre personnel, avec le ton et la distance qui conviennent à chaque lecteur. Un bon texte doit : capter l'attention, tenir le lecteur jusqu’au bout, le pas- sionner, l’émouvoir ou le faire sourire pour le faire adhérer, puis souscrire. le bon rythme, le juste mot • Les phrases d’un texte commercial ou institutionnel sont plutôt courtes. • Chaque phrase ne véhicule qu'une seule idée. • Le texte doit être rythmé avec des enchaînements, des sous-titres. • On n’y trouve aucun mot difficile (pour éviter le dictionnaire). • Les mots techniques, s’ils sont inévitables, doivent être expliqués. • S’il faut expliquer, le texte peut être long, mais jamais ennuyeux. • Il faut bannir jargon ou bavardage, aller directement au sujet. chapeau sous le du créatif où idées poussent les Rédacteur ou bonimenteur ? Concepteur-rédacteur, c’est un métier qui requiert quelques quali- tés littéraires, d’observation et de synthèse, une grande curiosité et un vrai sens de l’adaptation. Un bon texte publicitaire n’est pas un roman ou un poème, il doit être clair, persuasif, immédiat, compréhensible. Son premier objectif est de convaincre des gens d’acheter des produits ou des services. Néanmoins, il doit être différent, inattendu. Les annonceurs qui baratinent au sujet de leurs produits comme le font leurs concurrents jettent leur argent par les fenêtres. Rédacteur ou bonimenteur, il faut choisir ! Chaque marque, chaque entreprise, chaque produit ou service requiert un ton unique, inimitable, reconnaissable. Mieux vaut donc une plume aguerrie pour y parvenir...
  3. 3. Nombrilisme ou modestie ? Peut-on écrire : "Notre produit est le meilleur du monde" ? Oui, selon certains marketeurs. Mais nous vous proposons d’écrire plutôt : "Notre produit est sans doute le meilleur du monde". Ne l’oubliez pas : le lecteur doit avant-tout vous CROIRE. Mieux vaut passer pour une entreprise humaine que pour un géant condescendant. Bénéfice ou devinette ? Le lecteur doit vite découvrir le bénéfice apporté par votre offre. Votre propos doit être centré sur les seuls arguments qui rendent celle-ci crédible. Priorité à l’argument qui rend l’offre différente, donc supérieure à celle de vos concurrents. Si votre produit n’a aucune valeur ajoutée, alors n’en parlez pas, ce serait un investissement en pure perte. Conclure par le début Votre lecteur doit pouvoir vous contacter immédiatement, aller sur votre site, vous envoyer un email ou vous téléphoner... alors mettez quelqu’un au bout de la ligne ! C’est idiot, mais fréquemment, ce n’est pas le cas. Même lu en diagonale, votre message doit avoir laissé l'essentiel de ce que vous voulez dire au lecteur... y compris comment vous joindre ! Rédiger pour convaincre lettre/3 - p.3chapeau sous le du créatif où idées poussent les PARLER "Avec nos moyens techniques, on peut répondre à tous les cas qui se présentent, du plus simple au plus compliqué..." BARATINER "Avec un ensemble de moyens d'un haut degré de sophistication, nous apportons une réponse technologique appropriée à des problématiques de plus en plus complexes." RÉDIGER "Nos outils, d'un très haut niveau technologique, peuvent réaliser toutes les opérations, même les plus complexes."
  4. 4. Du baratin... "N°1 dans notre secteur, nous nous devions de proposer dans notre domaine incontournable une réponse concrète au travers de la démarche innovante d'une approche constituée par l'élément-clé de la satisfaction de notre clientèle : un personnel souriant, compétent et toujours disponible ayant la capacité de prendre en compte et d'intégrer les individualités tout en maîtrisant les atouts qui concourent à l'image de notre établissement ; c'est pourquoi, nous nous sommes assurés le concours d'un psychologue rompu aux techniques d'investigation com- portementale et d'un scientifique spécialiste de l'ethnologie sociale d'entreprise." (texte tiré de la plaquette d’un grand groupe) "La taille de l'entreprise ainsi que l'évolution des savoirs et des expertises ont engendré la spécialisation, la création d'entités compétentes, autant d'actes qui créent des unités d'activités différentes avec leur propre vie, leurs propres règles. Tel un corps vivant, l'ensemble de ces cellules doit communiquer en permanence pour garder la conscience du tout. L'accent a donc été mis sur l'intensification du décloisonnement et la communication interne." (texte extrait d’un rapport d'activité) ...au simple texte L’attitude positive de notre personnel reflète la réussite de nos efforts et couronne la satisfaction de tous nos clients. Nous perpétuons cette démarche par un programme de soutien aux ressources humaines, supervisé par deux psychologues du comportement. L’entreprise s’est restructurée, spécialisée par secteurs, savoirs et expertises. Chaque entité gagne en efficacité et l’ensemble dialogue mieux. Pour favoriser encore ces échanges, une campagne de communication interne durable a été mise en place. Rédiger pour convaincre lettre/3 - p.4chapeau sous le du créatif où idées poussent les Rédaction ou boniment ?...
  5. 5. Accrochez-vous, vous y êtes ! Le titre, appelé "accroche" dans le monde de la com, est lu par 50% des lecteurs. Le texte, lui, n’est lu que par 10%... des clients potentiels qu'il ne faut lâcher sous aucun prétexte. Si votre titre n'est pas accrocheur, votre investissement part en fumée. La bonne accroche décuple le potentiel de lecture du texte, elle doit être une promesse de contenu passionnant. Un titre trop décalé ou farfelu peut éloigner le lecteur, tandis qu’un titre trop fade ou trop général ne qualifie pas suffisamment votre offre. Il vaut mieux éviter les titres à double sens, les jeux de mots indirects ou les expressions puisées dans le langage parlé. Mais l'humour et surtout la bonne humeur conviennent, pourvu qu’ils soient accessible à tous ! Parfois, un titre à forme interrogative peut attirer, susciter la curiosité, mais il doit toujours être clair, jamais rebutant ! Bref, il ne faut ni diluer ni choquer mais trouver le ton juste… et vous n’avez aucun droit à l’erreur ! Rendez-vous prochainement pour la newsletter N°4 ! 06.123.124.60 / francois.goalec logonyme.com Rédiger pour convaincre lettre/3 - p.5chapeau sous le du créatif où idées poussent les

×