CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER
MEMOIRE
PROJET PROFESSIONNEL :
LeCréditclientsdanslecadre
d'unecréationdesoc...
CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER
PLAN
1°) Présentation de la société :
a) Cahier des charges
b) Quelques chif...
CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER
1°) Présentation de la société :
a) Cahier des charges :
Ce mémoire est une ...
CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER
c) Composition du nouveau système d'information et d'organisation :
• un dir...
CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER
Le producteur de cinéma est la personne qui finance ou qui coordonne les fin...
CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER
Le producteur exécutif est un métier spécifique aux productions d'œuvres cul...
CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER
d) Processus et sous-processus :
Pour bien démarrer, je mets en place des pr...
CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER
e) Enjeux du poste client :
Maintenant, en ayant énoncé les procédures de la...
CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER
f) Analyse financière :
Ici, dans ma simulation, N correspond à 2008
Chiffre...
CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER
3°) Mise en place de la cellule crédit :
a) Gestion du risque :
Avec la méth...
CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER
b) Une bonne gestion :
Lors de la création d'une société et pour mettre en p...
CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER
c) Recouvrement des créances clients :
Après avoir mis en place des enjeux e...
CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER
• Une journée de recouvrement, c'est quoi ?
Dans ce secteur d'activité, nous...
CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER
En production, l'assistant rédige les comptes rendu de réunion entre product...
CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER
d) Précontentieux :
Pour que le Crédit Manager apprécie au mieux le poste cl...
CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER
e) Procédures collectives
Enfin, dans cette simulation, la balance âgée cont...
CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER
Conclusion :
Le Crédit Manager doit maîtriser les capitaux engagés de la nou...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mémoire de Crédit Manager (2009)

141 vues

Publié le

Mémoire de Crédit Manager (2009)

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
141
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mémoire de Crédit Manager (2009)

  1. 1. CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER MEMOIRE PROJET PROFESSIONNEL : LeCréditclientsdanslecadre d'unecréationdesociété François BIGARNET 1/17 Octobre à Décembre 2008
  2. 2. CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER PLAN 1°) Présentation de la société : a) Cahier des charges b) Quelques chiffres du bilan Page 3 c) Composition du nouveau système d'information et d'organisation Pages 4-5-6 d) Processus et sous-processus Page 7 e) Enjeux du poste client Page 8 f) Analyse financière Page 9 2°) Création de la cellule crédit : a) Gestion du risque Page 10 b) Une bonne gestion Page 11 c) Recouvrement des créances Pages 12-13-14 d) Pré contentieux Page 15 e) Procédures collectives Page 16 Conclusion Page 17 François BIGARNET 2/17 Octobre à Décembre 2008
  3. 3. CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER 1°) Présentation de la société : a) Cahier des charges : Ce mémoire est une simulation d'une création de société appellée « Nuance production ». Cette future société, SARL au capital social de 45'000 €, basée à Lille (59), a pour activité la production et la réalisation de courts et de longs métrages cinématographiques ayant pour genre la fiction sur supports numérique, super 8 et 35mm. Le code d'activité, dit APE, est 5911C. L'objectif est de promouvoir des films d'auteurs, nouvelles œuvres à caractère original, afin de relancer le cycle de l'exception culturelle française en les fabriquant et en les diffusant à un large public tels que des films de sociétés pour la famille. Nos principaux clients sont : _ des chaines de télévision du réseau TNT, câble et satellite en France et à l'étranger _ des distributeurs (exploitation, festivals) en France et à l'étranger _ des entreprises (mécénat) _ des collectivités locales (partenaire) _ des sponsors Nos principaux fournisseurs sont : _ des loueurs professionnels (matériels et véhicules) en France et à l'étranger. _ des propriétaires (immobiliers, véhicules ; particuliers et sociétés) _ des prestations de biens et de services (fournitures de bureaux, studios, décors, costumes) _ des collectivités locales (partenaire) _ des sponsors b) Quelques chiffres au bilan : 1 gérant 5 parts sociales à 9'000 € l'unité ; soit un capital social de 45'000 € Créée le 02/01/2008 au Centre National de la Cinématographie, CFE, et Greffe, le producteur rempli une demande d'autorisation d'exercer sa profession directement au CNC puis une autre demande pour l'agrément de production et d'investissement. Ces agréments permettent l'obtention de subvention de l'organisme du cinéma en déposant un dossier de production complet pour l'un de ses projets. Les immobilisations se composent de : _ 1 iMac (1'919 €) _ 1 logiciel de montage FINAL CUT PRO (1'299 €) _ 1 caméra HDV + pied (2'300 €) Le stock final de cassettes HDV s'élève à 550 € au 31/12/2008. Le stock initial au 01/01/2008 s'élevait à 350 €. Aucune autorisation concernant les droits d'adaptation d'un court métrage n'a été sollicitée. Un litige risque de nous opposer ici à l'auteur. Je décide de constituer une provision pour risque de 6'000 € pour l'exercice 2009. François BIGARNET 3/17 Octobre à Décembre 2008
  4. 4. CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER c) Composition du nouveau système d'information et d'organisation : • un directeur de production • un administrateur de production • un comptable • deux assistants de production • Le directeur de production est un technicien salarié, délégué du producteur ou de la société de production, pour la préparation, le tournage et les finitions d'un film jusqu'à la copie standard. Il dirige le travail de production dans la réalisation d'un film, d'un téléfilm, d'une publicité ou d'une émission télévisée selon les délais et les budgets établis. Pour cela, il définit les besoins en personnel (artistique et technique), constitue l'équipe de production en collaboration avec le réalisateur et le producteur, négocie les rémunérations et les contrats de travail, gère le budget de production et veille à résoudre en cours de production tout problème relatif à l'organisation du travail et du personnel. Il négocie également pour le producteur tous les moyens et matériels techniques en pré production, en production et en postproduction. Ses collaborateurs directs sont le régisseur général, l'administrateur de production et le/la secrétaire de production. Depuis 1986, il existe une Association des Directeurs de Production (ADP). • L'administrateur de production est la personne en charge du suivi des créances lors de la production d'un film. Avant le tournage d'un film, le directeur de production demande à l'administrateur d'établir un devis, d'où est tiré un budget hebdomadaire. Il doit s'y tenir et donc entretenir d'excellentes relations avec les fournisseurs. Pendant le tournage, il prépare les feuilles de paie (les comédiens et les techniciens sont généralement payés le vendredi soir ; paiement à la semaine). Il prévoit aussi l'argent pour payer les indemnités de tournage,la cantine, les frais généraux, les charges sociales, etc. L'administrateur de production présente chaque semaine un état des comptes au directeur de production (DAF). En fin de tournage, l'administrateur doit remettre un compte rendu détaillé de toutes les dépenses effectuées, les chéquiers (utilisés ou vierges), les assurances et un état de caisse exact au centime près, pour tous les tournages effectués. • Le comptable de production a pour mission la saisie des factures clients, fournisseurs, et la tenue au quotidien de la comptabilité sur l'année en cours. (TVA, bilan, compte de résultat). • Les deux assistants ont pour objectif une bonne gestion du risque client en les connaissant bien de manière à en recouvrir la totalité dans des délais réglementaires. La mission de fraîcheur, dans leur quotidien, est essentiel. Ils exécutent le processus de production d'un long métrage. François BIGARNET 4/17 Octobre à Décembre 2008
  5. 5. CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER Le producteur de cinéma est la personne qui finance ou qui coordonne les financements d'un film et qui contrôle les dépenses par rapport au budget. Mais son rôle ne se cantonne pas à ces fonctions: il doit normalement aussi aider le réalisateur lors de l'écriture du scénario, du choix des acteurs, des lieux de tournage, de l'équipe et sera l'interlocuteur privilégié en cas de problèmes ou conflits. Il a donc aussi un rôle artistique et non pas seulement de mécénat. Le producteur ne met normalement pas de fonds propres : il gère l'argent de tierces personnes. Par contre, il, ou sa société, est le responsable en cas de pertes financières devant les banques et autres organismes lui ayant prêté l'argent demandé. « Le producteur de l'œuvre audiovisuelle est la personne physique ou morale qui prend l’initiative et la responsabilité de la réalisation de l'œuvre. » Code de la propriété intellectuelle (art.132-23) Le producteur « prend personnellement ou partage solidairement l’initiative et la responsabilité financière, technique et artistique de la réalisation de l’œuvre et en garantit la bonne fin. » Décret n°2001-609 du 9 juillet 2001 (art.II-I-4°) Le producteur peut être le maître-d'ouvrage (responsabilité financière) et/ou le maître-d’œuvre (responsabilité artistique). Ses tâches principales sont : • de piloter la conception du projet ; • d'en étudier la faisabilité ; • de concevoir le montage financier, en recherchant des financements (partenaires, aides,...) ; • de mettre en œuvre les ressources créatives, humaines, financières et techniques nécessaires à sa fabrication ; • d'établir et de faire respecter l'agenda de la fabrication. Ces missions sont très souvent assurées par la même personne morale. Le mot producteur désigne des fonctions très différentes selon les pays mais aussi selon la catégorie de producteur (Producteur délégué ou Producteur exécutif). Un producteur travaille rarement seul, sauf sur des productions modestes en termes de budget. Schématiquement, on peut opposer le producteur américain au producteur européen. Le premier travaille pour un studio (ou major de cinéma), c’est-à-dire une grande entreprise de production s'appuyant sur les banques et autres organismes financiers. Le second travaille pour une petite structure et compte bien souvent sur les aides d'organismes divers. Le producteur délégué est un métier spécifique aux productions d'œuvres cinématographiques. C'est le vrai nom français de l' executive producer anglosaxon. Il est souvent traduit à tort par "producteur exécutif" or, en français, le producteur exécutif n'a pas les mêmes responsabilités et est un des employés du producteur délégué. Le producteur délégué est le responsable juridique et financier du film, notamment vis-à-vis des autres investisseurs. En particulier vis-à-vis par exemple du CNC. (Ce qui est bien le même rôle que l' executive producer anglosaxon.) Maître d’œuvre, il est souvent à l’initiative du projet et/ou en télévision celui qui permet qu’un projet devienne diffusable. Il est délégué par les autres coproducteurs (chaînes de télévision, sociétés de production française ou étrangère...). Il dresse l'agenda et les devis qu'il est aussi chargé de faire respecter. Les relations entre coproducteurs sont définies par des contrats répartissant les risques et les droits de chacun d’entre eux. François BIGARNET 5/17 Octobre à Décembre 2008
  6. 6. CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER Le producteur exécutif est un métier spécifique aux productions d'œuvres culturelles qui nécessitent la collaboration de nombreuses personnes telles que le cinéma ou le jeu vidéo. Dans le jeu vidéo, sa tâche consiste à diriger les différents producteurs responsables de l'élaboration d'un jeu vidéo. Le producteur exécutif correspond en réalité au métier anglosaxon de Line producer (appellation surtout utilisée en télévision). Au cinéma, il ne faut donc pas le confondre avec le producteur délégué (désigné en anglais par le faux-ami executive producer). Le producteur exécutif est employé par le producteur délégué et établit le lien entre le studio et le film. Il joue un rôle de gestionnaire mais n'endosse pas la responsabilité. (La responsabilité est naturellement laissée à son employeur, le producteur délégué). Il s'agit d'un métier apparu lorsque la création de telles œuvres est devenue une activité commerciale voire industrielle. Le producteur exécutif assure concrètement la fabrication du programme, dans le cadre du budget arrêté. À ce titre, il engage les équipes et établit les contrats conformes au droit du travail et des conventions collectives. Il réunit des moyens techniques en faisant appel à des prestataires techniques et est présent sur le tournage. Il assure le suivi de la fabrication du programme et contrôle le budget et les délais. Quant au producteur associé, il s'agit d'une fonction que l'on ne trouve que très rarement dans les génériques de films. Elle couvre les rôles et activités assez variables allant d'un véritable coproducteur à un partenariat plus ou moins spéfifique et étendu. Il intervient en fin de tournage, lorsque des fonds sont nécessaires pour terminer le film et que tout a bien été dépensé. François BIGARNET 6/17 Octobre à Décembre 2008
  7. 7. CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER d) Processus et sous-processus : Pour bien démarrer, je mets en place des processus de gestion dans le seul but d'optimiser la performance de la structure Crédit. Ces processus définissent des étapes de manière organisationnelle à la création, et permettent d'éviter des litiges sur l'un d'entre eux. François BIGARNET 7/17 Octobre à Décembre 2008 PROCESSUS ET SOUS-PROCESSUS DU CREDIT MANAGEMENT : PROSPECT COMMANDE GESTION DU RISQUE FACTURATION RELANCES ENCAISSEMENTS RECOUVREMENT► ► ► ► ► ► ► ▼ ▼ ▼ ▼ ▼ ▼ ▼ ▼ * Prospect * Etude * Virement AMIABLE PRECONTENTIEUX * Négociation * Chèque * LCR Directe * Suivi clients * LCR CONTENTIEUX * Catalogue * Duplicata * Lettrage CONTENTIEUX ET PROVISION * Demande d'ouverture de compte * Saisie de la commande * Relance téléphonique préventive J-10 échéance * Appel sortant J+10 échéance * Appel sortant J+10 échéance * Calcul de l'encours théorique * Vérification de la commande * Relevé de compte J+10 échéance * Relevé de compte J+10 échéance * Contrat pour accord * Analyse du risque * Transmission en comptabilité * Appel sortant J+10 échéance * Lettre d'injonction avec pénalité de retard 15% J+5 * Affectation à une classe de risque * Facture envoyée chez le client * Envoi lettre de relance avec pénalité de retard 15% J+10 * Redressement judiciaire * Définition des conditions : plafond de crédit, délai, mode de règlement * Envoi mise en demeure avec pénalité de retard 15% J+10 * Liquidation judiciaire
  8. 8. CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER e) Enjeux du poste client : Maintenant, en ayant énoncé les procédures de la cellule crédit, il me faut déterminer des enjeux afin d'optimiser les performances du service. Il s'agit d'un réel challenge pour ce type de société dans le secteur artistique. Avant tout, le client intéressé au projet de scènario, bien que ce soit du virtuel pour le moment, doit pouvoir accorder sa confiance à la société de production, projets déposés à une société de gestion de droits d'auteurs. Les enjeux principaux pour une société de production audiovisuelle, pour augmenter son chiffre d'affaires, sont : _ Réduire le délai de paiement (le délai maximal étant aujourd'hui fixé à 60 jours relatif à la loi LME) _ Diminuer les frais financiers _ Augmenter la marge _ Augmenter le délai fournisseurs _ Un taux d'encaissement progressif _ Bénéficier du crédit d'impôt _ Un chiffre d'affaire additionnel pour compenser le montant des impayés selon la marge commerciale _ Améliorer le processus de fabrication d'un court métrage _ Privilégier le retour sur investissement pour moderniser l'entreprise _ Négocier des clauses favorables aux clients pour éviter les retards de paiement _ Réduire le coût contentieux d'un film Ces enjeux sont essentiels et font partis d'un regroupement dans trois grandes catégories : _ un enjeu commercial : le chiffre d'affaire doit être rentable et encaissé. _ un enjeu organisationnel : ce qui dénote une restructuration de la société. _ un enjeu financier : pour mesurer le coût global des créances avant les premières recettes lors de la diffusion, et chiffrer le risque en moyenne de 5% sur 10 ans En moyenne, le devis et montage financier d'un long métrage vaut 5'850'000 Euros, risque producteur levé dont le devis initial ressort à hauteur de 6'140'160 Euros. Une simple soustraction faît apparaître un manque de 290'160 Euros. Cette impasse constitue le risque de la production déléguée. Cependant, si l'on note que l'apport en industrie (salaires et charges sociales du producteur délégué, frais généraux et imprévus) se monte à 1'304'160 Euros, il devient évident que le producteur dispose d'une forte marge de manoeuvre qui, sauf catastrophe toujours possible, le dispensera d'engager ses fonds propres. Dans cet exemple, le producteur se verra contraint, au pire, de réduire son salaire. Le risque est donc acceptable, et le projet bien financé. François BIGARNET 8/17 Octobre à Décembre 2008
  9. 9. CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER f) Analyse financière : Ici, dans ma simulation, N correspond à 2008 Chiffre d'affaire : 0 Trésorerie : (7000 – 1'570'000) = -1'563'000 € Fond de Roulement Net Global : (665'361 – 31'019,69) = +634'341,31 € Besoin en Fond de Roulement : (12'449'593 – 10'252'251,69) = +2'197'341,31 € L'actif circulant présente un BFR positif de +2'197'341,31 € et un fond de roulement net global positif pour +634'341,31 €. La trésorerie nette négative de -1'563'000 € peut largement s'ajouter au BFR et le restant pouvant être, éventuellement redistribué au capital sur décision des actionnaires, ou en trésorerie active. Toutefois, le fond de roulement net global est un peu faible, il faudrait réduire les délais de paiements des clients pour les limiter à la loi LME (soit 60 jours net, ou 45 jours date de facture pour les collectivités locales.) Il faudrait diminuer les emprunts et chercher deux ou trois investisseurs (coproducteurs) intéressés aux différents projets de long métrage mis sur la table. François BIGARNET 9/17 Octobre à Décembre 2008 BILAN AU 31/12/N ACTIF PASSIF Brut Net Net Actif immobilisé Ressources stables Concessions, brevets et droits similaires Capitaux propres Ordinateur I Mac 309,31 € Subventions d'investissement Logiciel Final Cut Pro 261,72 € Résultat net 0,00 € Caméra HDV 463,41 € Provision pour charge 0,00 € Véhicule C1 846,17 € Provision pour risque Frais d'établissement 830,56 € Autres immobilisations incorporelles Actif circulant 0,00 € Passif circulant Stocks Emprunt établissement crédit En-cours Emprunt dettes financières Avances et acomptes versés sur commande 0,00 € Avances et acomptes reçus Dettes : Clients et comptes rattachés 0,00 € Dettes fournisseurs Autres créances 0,00 € Dettes fiscales et sociales Dettes immobilisations Trésorerie Active 0,00 € Trésorerie Passive Valeur mobiliére de placement 0,00 € 0,00 € 0,00 € Découvert Disponibilités 0,00 € 0,00 € 0,00 € Charges constatées d'avances 0,00 € TOTAL : TOTAL : Amortissement / Provision 36 480,86 € 5 461,17 € 31 019,69 € 665 361,00 € 20 000,00 € 2 750,00 € 17 250,00 € 45 000,00 € 1 604,52 € 1 295,21 € 614 361,00 € 1 553,60 € 1 291,88 € 1 923,08 € 1 459,67 € 7 399,67 € 6 553,50 € 6 000,00 € 4 000,00 € 3 169,44 € 12 449 593,00 € 12 449 593,00 € 10 252 251,69 € 20 000,00 € 100 000,00 € 5 000,00 € 5 000,00 € 2 500,00 € 10 129 751,69 € 7 460 917,00 € 7 460 917,00 € 8 646 877,69 € 4 983 676,00 € 4 983 676,00 € 1 059 297,00 € 423 577,00 € 7 000,00 € 7 000,00 € 1 570 000,00 € 1 570 000,00 € 7 000,00 € 7 000,00 € 12 493 073,86 € 5 461,17 € 12 487 612,69 € 12 487 612,69 €
  10. 10. CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER 3°) Mise en place de la cellule crédit : a) Gestion du risque : Avec la méthode de points de risques, j'ai classé cinq catégories de clients par critères. Critères de risque : Très haut risque (1) Haut risque (2) Moyen risque (3) Faible risque (4) Très faible risque (5) Structure Association Affaire personnelle SARL SA HOLDING Capitaux (KE) 0-4 4-6 6-8 8-10 10 et + Accident sinistre malus moyen bonus dynamique Date de création 1-3 3-4 4-5 5-6 6 et + DSO + de 120 jours 120-90 90-60 60-30 30 et moins Chiffre d'affaires (KE) baisse régulière 2-5 5-7 7-9 9 et + Résultat net Négatif 0-2% 2-4% 4-6% 6% et + EBE / IBE Négatif 0-2% 2-4% 4-6% 6% et + Frais financier Négatif 0-1% 1-2% 3-4% 4% et + Fonds propres Négatif 0-1% 1-2% 3-4% 4% et + Échelle de notation : A partir du score qui va être mis en place, je classe le client dans sa catégorie de risque, ce qui me permettra de lui calculer une limite de crédit proportionnelle aux indicateurs fournis. Scoring noté sur 50 : 0<10 10<20 20<30 30<40 40<50 Fixer une limite de crédit : A partir de l'encours prévisionnel, je calcule la limite de crédit accordé au client. 1°) Approche crédit : x0% (comptant) x10% (avec des garanties) x40% x70% x100% En gestion préventive du risque, après avoir établi les critères à respecter tels que DSO, CGV, impayés constatés) pour chaque client, je mets en place un contrôle sur l'évolution du risque. Ce contrôle permet l'optimisation de la gestion client et vise à évoluer les enjeux de ce poste. François BIGARNET 10/17 Octobre à Décembre 2008
  11. 11. CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER b) Une bonne gestion : Lors de la création d'une société et pour mettre en place cette cellule crédit, faisons confiance aux renseignements gratuits sur l'internet tels que : • Les echos • Premedd Ce sont des indicateurs qui nous permettent de comparer la performance de nos principaux clients ayant le même secteur d'activité (audiovisuel, cinéma, publicité). En moyenne, je constate que le délai moyen du crédit client, dans ce secteur, est de 211 jours et, le délai moyen du crédit fournisseur est de 92 jours sur une année. Si l'entreprise investi en moyens techniques : cette politique permet le rajeunissement de ces investissements. Le vieillisement va dans le bon sens. La productivité devrait être meilleure. Ces investissements en immobilisation peuvent être financés par la réincorporations de réserves. Cela semble une bonne politique d'investissement. Dans les créances clients, on constate que notre délai est beaucoup trop important. Il y a là sept millions à récupérer. Les éventuels problématiques à soulever pour un tournage soit disant catastrophe peuvent déboucher sur des arrêts maladie successifs de techniciens (chef opérateur, cadreur, ingénieur du son, machiniste, réalisateur, comédien, ou un comédien qui se désiste alors que son contrat a bel et bien été signé « bon pour accord » pour la période du dit tournage. Bon nombre de ces situations non justifiées peuvent être envisagées et mettre en place des contentieux s'ils persistent à long terme. Le passif circulant baisse un peu. Mais, on constate que le délai des fournisseurs s'allongent. Cela montre que ce sont nos fournisseurs qui nous provoquent du crédit. Les connaissant, et connaissant nos problèmes que nous pouvons rencontrer tout au long de ce chantier culturel, l'aspect fournisseur reste cependant un bon facteur de chance qui nous aide à mener la bonne fin du long métrage. François BIGARNET 11/17 Octobre à Décembre 2008
  12. 12. CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER c) Recouvrement des créances clients : Après avoir mis en place des enjeux et des indicateurs sur le poste clients, je mets en place une organisation pour les relances amiables. Pour cela, je classe les clients en retard par critère, dans une balance âgée : _ le montant TTC par ordre croissant. _ la durée de l'ancienneté du retard _ le profil payeur Cette balance âgée est réalisée tous les mois sur Excel. De plus, je compte sur les mois précédents d'avoir une mise à jour des paiements ou acompte reçus entre temps. Cette liste de paiement fait l'objet d'un deuxième fichiers Excel transmis par les chargés de recouvrement au crédit manager. Un exemple type de la balance âgée sur un an d'exercice : En moyenne, le délai moyen clients est de 60 jours. Aujourd'hui, depuis le 1er janvier 2009, la Loi de Modernisation de l'Economie prévoit de réduire les délais de paiement clients. Après un an de production, suite à la création de société, il nous faut récupérer ce cash potentiel par rapport aux contrats de production, coproduction, distribution et partenaires associés qui ont été préétablis avant la phase tournage. Trois phases de travail sont nécessaires pour une société de production dans le secteur audiovisuel : _ Préparation _ Tournage _ Post Production François BIGARNET 12/17 Octobre à Décembre 2008 N° Clients Total Non échu Echu 1/30 jours 31/60 jours 61/90 jours 91/180 jours > 180 jours 1 GAUMONT PATHE EUROPALACE 2 UGC 3 CANAL+ 4 CINE CINEMA 5 CHÂTEAU ROUGE PRODUCTION 6 FRANCE3 CINEMA 7 FRANCE2 CINEMA 8 AGENT 2000 9 RTBF 10 M6 11 IN & GE SON & CO 12 BBC 13 ARTE 14 SUNDANCE INSTITUTE 15 ORANGE 16 DECO MULLER 17 FESTIVAL DE CLERMONT FERRAND 18 FORTIS 19 ASSOCIATION DES LUTINS DU COURT METRAGE 20 CNC 21 DAILYMOTION 22 NORTEL NETWORKS 23 RECTORAT LILLE 24 MAIRIE PARIS 25 MAIRIE LILLE 26 Entrées cinéma TOTAL : 2 500 000 € 2 500 000 € 625 000 € 625 000 € 625 000 € 625 000 € 2 500 000 € 2 500 000 € 625 000 € 625 000 € 625 000 € 625 000 € 2 000 000 € 2 000 000 € 666 667 € 666 667 € 666 667 € 2 000 000 € 2 000 000 € 666 667 € 666 667 € 666 666 € 900 000 € 900 000 € 300 000 € 300 000 € 300 000 € 800 000 € 800 000 € 266 667 € 266 667 € 266 666 € 800 000 € 800 000 € 266 667 € 266 667 € 266 666 € 800 000 € 800 000 € 266 667 € 266 667 € 266 666 € 800 000 € 800 000 € 266 667 € 266 667 € 266 666 € 800 000 € 800 000 € 266 667 € 266 667 € 266 666 € 800 000 € 800 000 € 266 667 € 266 667 € 266 666 € 800 000 € 800 000 € 266 667 € 266 667 € 266 666 € 800 000 € 800 000 € 266 667 € 266 667 € 266 666 € 500 000 € 500 000 € 500 000 € 500 000 € 500 000 € 166 667 € 166 667 € 166 666 € 100 000 € 100 000 € 100 000 € 100 000 € 100 000 € 100 000 € 100 000 € 100 000 € 100 000 € 100 000 € 100 000 € 100 000 € 100 000 € 100 000 € 100 000 € 100 000 € 100 000 € 33 333 € 33 333 € 33 334 € 65 917 € 10 517 € 55 400 € 5 000 € 8 000 € 35 400 € 7 000 € 20 000 € 20 000 € 20 000 € 20 000 € 20 000 € 20 000 € 10 000 € 10 000 € 10 000 € 3 360 000 € 3 360 000 € 3 360 000 € 21 375 917 € 3 370 517 € 18 005 400 € 4 921 667 € 5 474 670 € 5 352 061 € 1 957 000 € 3 660 000 €
  13. 13. CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER • Une journée de recouvrement, c'est quoi ? Dans ce secteur d'activité, nous travaillons d'abord avec un contrat synallagmatique comprenant deux parties : l'une producteur et l'autre distributeur. Le contrat, une fois conclu, est alors transformé en facture avec une date et une date d'échéance suivant la négociation. Pour les contrats « Grand Comptes » distribution, production, la négociation de la rémunération se fait en trois étapes de versement : • 1/3 en préparation • 1/3 en tournage • 1/3 en post production Pour bien recouvrir, les montants sont classés du plus élevés au moins élevés. La journée commence par une série d'appels téléphoniques sortants. Pour les sociétés qui ne respectent pas les échéances dans leur contrat, il s'agit probablement d'un retard dans la production du long métrage. Dans le cadre du préachat, le scénario ne peut plaire à une chaîne de télévision si le cahier des charges n'est pas respecté. Le recouvrement de créances permet aussi d'alléger les relances téléphoniques, surtout dans ce secteur d'activité. Il suffit d'envoyer des relevés de compte en précisant le nombre de factures en retard, le montant associé TTC, Hors Taxes et la TVA. Pour de la prestations, il faut utiliser la relance préventive bien avant l'échéance de manière à préparer le terrain de la gestion du risque clients. Anticiper les difficultés que peut rencontrer la production dans la fabrication d'un long métrage reste tout aussi un challenge à relever pour le crédit manager devant ses tableaux de bord financiers. Au téléphone, il faut respecter la règle des 7 P pour une meilleure communication : • Préparer • Poli • Prompt • Pratique • Positif • Professionnel • Précis De plus, comme il s'agit d'une création de société, les seuls moyens que nous avons sont limités au démarage bien que suffisant avec un ordinateur multimédia pour un espace bureautique assorti d'une solution office (microsoft) ou openoffice pour le logiciel libre. Au téléphone, le chargé de recouvrement doit prendre en note ce qu'il a retenu pendant sa conversation avec le client ; il s'agit d'un double challenge à la fois attractif et compréhensif. Les comptes rendu d'activités sont très pratiques dans les sociétés de production : il s'agit d'un écrit rédigé par un chargé et signé, pour visa, par deux responsables. François BIGARNET 13/17 Octobre à Décembre 2008
  14. 14. CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER En production, l'assistant rédige les comptes rendu de réunion entre producteurs, réalisateur et techniciens. Cette vérification est nécessaire pour avancer jour après jour, et améliorer le processus de fabrication d'un long métrage. Pour franchir les « barrages » téléphoniques et éviter les standards, les numéros sont fixés à l'origine par le service commercial au contrat. La balance âgée réalisée par mes soins, concentre un certain nombre de créances à 60 jours et d'autres à plus de 90 jours. Le chargé doit ici prévenir les litiges, c'est-à-dire les identifier au plus tôt pour maximiser les chances de les résoudre avant l'échéance. Pour les petites sociétés, il faut arriver à dissuader le « mauvais payeur » de récidiver sous peine de lui ajouter des pénalités à sa facture. Dans le cadre de la création de société, il faut penser à imposer un mode de paiement contraignant telle la LCR remise directement en banque. En général, le mode de paiement le plus répandu est le virement. Pour gérer un litige, le chargé met en commun tout une liste d'éléments pour le résoudre : • Qui l'a enregistré ? • Qui l'a provoqué ? • Qui est capable de le résoudre ? • Qui est chargé de le réglé ? CAS : Aucune autorisation concernant les droits d'adaptation d'un court métrage n'a été sollicitée. Un litige risque de nous opposer ici à l'auteur. Je décide de constituer une provision pour risque de 6000 € pour l'exercice 2009. Ici, le litige est bien délimité mais pour le résoudre, afin de continuer la production et la réalisation du court métrage, le chargé se voit dans l'obligation de reprendre toutes ses notions juridiques pour tenter d'élucider ce blocage souvent à l'origine de l'ayant droit ; l'écriture du scénario ne lui plait pas ; le chargé doit transmettre le dossier à la production pour une proposition de réécriture. Ce qui décale d'autant de jours de chiffre d'affaires, la facturation pour le diffuseur ayant pré acheté le film. Le système d'information de gestion étant assez pauvre à la création, le chargé se voit dans l'obligation de concentrer ses données dans des rapports qu'il aura réalisé sous excel et word, et qu'il aura transmis à son crédit manager pour le suivi des jours de chiffre d'affaires en retard. Parlons maintenant du DSO : en moyenne, il est de 71 jours. La loi LME indique un délai maximal de 60 jours net ou 45 jours fin de mois pour les administrations. En pré contentieux pour les créances toujours non recouvrées et en litiges, je mets en place la dernière procédure du processus contentieux et provision. Je garde toujours à l'esprit le fait d'optimiser le crédit client pour diminuer le coût d'un recours éventuel contentieux si toujours rien reçu depuis. François BIGARNET 14/17 Octobre à Décembre 2008
  15. 15. CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER d) Précontentieux : Pour que le Crédit Manager apprécie au mieux le poste client, trois critères sont nécessaire : • Solvabilité • Solidité • Rentabilité Dans cette ultime étape, après avoir utilisé toutes notre énergie en amiable, le précontentieux consistera à renforcer le poste client. Le Fichier National des Incidents de Paiement est un très bon outil de pression pour éviter le contentieux à l'avenir et préserver les clients à long terme. Ce fichier enverra un courrier aux clients sous peine d'être fichés. Les chèques sans provision sont sources de faiblesse de dépôt de bilan dans certains cas. A ce niveau là, il est préférable demander au client un virement en retour ou un chèque de banque certifié pour limiter le risque. Dans le cas de la LCR impayée, il est possible de demander les endossements pour représentation ultérieure. Cette phase précontentieuse n'est qu'administrative en transmettant aux clients la lettre d'injonction de payer assortie de la pénalité de retard au taux légal de 15%. Ces pénalités font l'objet de produits accessoires dans le plan comptable général. Sur Word, je mets en place un modèle de lettre d'injonction de payer pour publipostage. Il s'agit d'un travail à la chaîne relativement long (si beaucoup de clients à l'avenir) mais rapide et fiable dans le traitement des tâches à effectuer. Une fois le document sorti, le chargé pense à la relecture de celui-ci et le met sous pli, timbré puis à destination de la Poste pour expédition. En définitive, le précontentieux, pour une petite structure de production, est avant tout un service de dernière minute avant d'engager une perte réelle sur le chiffre d'affaire. François BIGARNET 15/17 Octobre à Décembre 2008
  16. 16. CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER e) Procédures collectives Enfin, dans cette simulation, la balance âgée contient deux clients en procédures collectives : • Château rouge production • Nortel Network Pour ne pas perdre de temps, je mets en provision le montant de la créance non recouvrée en compte 416 « clients douteux ». Ce passage du compte 411 « clients » à 416 « clients douteux » signifie une sortie de ces clients de la balance âgée. Pour rentrer en procédures collectives, il va falloir constituer un dossier de créances pour le Président du Tribunal de Commerce. Les pièces justificatives nécessaires sont : Pour le client « N'habites Pas à l'Adresse Indiquée » : • La mise en demeure retournée, non lue encore sous pli (non ouverte) recommandé AR Pour les clients ayant bien reçu le courrier : • La mise en demeure Recommandé Accusé Réception • La ou Les factures justifiant la créance • Un relevé du compte La créance doit être déposée au Greffe du Tribunal de Commerce dans un délai de 2 mois. Au delà, le délai est forclos ; c'est ce qu'on appelle la forclusion. La durée de prescription pour les dettes commerciales est de cinq ans. La société peut alors réclamer ses créances dans ce délai imparti. Le délai de cinq ans permet de rechercher dans les archives, des dossiers anciens. Pour les dettes civiles, la prescription est de trente ans. La mise en demeure par voie recommandée interrompera la prescription. François BIGARNET 16/17 Octobre à Décembre 2008
  17. 17. CERTIFICATION GF96 - METIER DE CREDIT MANAGER Conclusion : Le Crédit Manager doit maîtriser les capitaux engagés de la nouvelle société de production créée, auprès de ses clients et accélérer le flux de trésorerie. Pour moi, il s'agit d'un partenaire financier privilégié ayant une force de progrès et de fraicheur. Jour après jour, il se doit de prendre des décisions compte tenu des éléments reçus par son comptable et son assistant. Avec ses prises de décisions, l'optimisation du risque pourra être réalisée avec l'aide de ses tableaux de bord financiers. Il aura mis en alerte des indicateurs qui seront force de persuasion et de contribution aux différentes cellules (publicité, commercial, production, finance). Il dégagera, aux côtés de ses associés, des marges de manoeuvre supplémentaires pour la fabrication d'un long métrage. Un long métrage c'est quoi ? _ des droits artistiques _ du personnel _ des interprètes _ des charges sociales _ des décors et costumes _ des défraiements (régie, transport) _ des moyens techniques _ de la pellicule et des frais de laboratoire _ de l'assurance A ce niveau, la gestion clients est un enjeu primordial à la conclusion du contrat de distribution. Si des litiges d'ordres techniques sont ressortis pendant la phase du tournage, le rémunération, fixée au contrat, est retardée le temps nécessaires à la résolution de ces problèmes. Un préachat de fiction est, par définition, un cahier des charges intégrant la politique commerciale de la chaine de télévision associée dans le processus de fabrication du produit audiovisuel. Le métier de Crédit Manager, garant des créances, se doit d'obtenir rapidement des indicateurs fiables, simples, en nombre restreint, comparables et pertinents pour son Président Directeur Général. Dans cette simulation, le Crédit Manager est comparé à l'Administrateur de Production, qui lui même, est le garant des créances clients. L'activité de production audiovisuelle est un réel challenge pour moi : d'une part artistiquement pour améliorer l'exception culturelle française et d'autre part financièrement pour engager des ressources et des dépenses au profit d'une nouvelle oeuvre cinématographique qui sera rendue publique en salle. Le tournage d'un film engage du personnel sur une période fixée dans le plan de travail. Ce genre de produit audiovisuel nécessite bien de la valeur ajoutée d'un côté technique et artistique. A l'avenir, cette future société pourrait augmenter son capital social en producteur actionnaire, porteur de projet. Cet simulation est pour moi un bon exercice dans l'analyse financière d'une société de production. J'ai appris récemment la liquidation judiciaire d'une SARL dans ce secteur d'activité, société dans laquelle j'ai effectué un stage il y-a huit ans. En étudiant sur le site premedd.com ses indicateurs financiers, j'ai pu comprendre le manque d'actionnaires au capital et le manque de créances clients malgré un taux d'endettement, un BFR et un fond de roulement négatif. François BIGARNET 17/17 Octobre à Décembre 2008

×