1
FACULTE DES SCIENCES ADMINISTRATIVES
MAITRISE EN GESTION DU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL
COHORTE D’HAÏTI
RESEAU DE CONCEP...
2
AFFAIRE HUMANITAIRES
T
H
E
M
E
S
Religieuse & Intellectuelle
Philosophique & Juridique
Philantropique
Pré-histoire de l’...
3
AFFAIRES HUMANITAIRES - CONCEPT
A- Histoire, Approche, Evolution
1- Histoire & Approche
 Religieuse et Intellectuelle
...
4
2- Les Champs nouveaux et Planétarisation des causes
 Construction de la paix et Résolution des crises et des conflits....
5
Introduction
Selon Wikipedia.org, les affaires humanitaires sont une forme de support international qui cherche à allége...
6
colonisaiton & Democratie (4) L’abolition de l’esclavage (5) Tiers Monde, Sans Frontiere & Droits de l’homme (6) Categor...
7
3- Les Thèmes ou domaines d’Interventions
Développement et Humanitaire, Droits de l’homme et Environnement constituent l...
8
Les champs nouveaux dans lesquels interviennent les ONG et les OI : (1) Construction de la paix et Résolution des crises...
9
véritables besoins des victimes mais aussi favoriser l’inclusion des compétences locales, des autochtones dans la planif...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

AH - Reseau de concept

33 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
33
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

AH - Reseau de concept

  1. 1. 1 FACULTE DES SCIENCES ADMINISTRATIVES MAITRISE EN GESTION DU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL COHORTE D’HAÏTI RESEAU DE CONCEPT « Carte Conceptuelle des Affaires Humanitaires. » PAR : DENIS Fred Emmanuel COURS DE GSIE-6039 : DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL ET AIDE HUMANITAIRE PROFESSEURS : Yvan CONOIRET Alain DAOU. 26 Novembre 2013
  2. 2. 2 AFFAIRE HUMANITAIRES T H E M E S Religieuse & Intellectuelle Philosophique & Juridique Philantropique Pré-histoire de l’Humanité Histoire, Approche, Evolution Elan Associatif Guerres, Colonisation & Démocratie L’abolition de l’Esclavage La Croix Rouge Le Mouvement Trans- Nationale des blessés ONGs OIs H I S T. & A P P R O C H E P R E M I C E S A C T E U R S H I S T O R I Q U E C O N T E M P O R A I N ENJEUX & DÉFIS Fondamentaux Autres Enjeux & Défis Légitimité & Représentativité Transparence & Gouvernance ONG & Société Civile Mondialisation de la Reponse & Diplomatie Non Gouvernementale 3 D O M A I N E S P H A R E S Lutte contre la corruption SIDA Relation avecles entreprises Commerce Equitable, Micro finance, Entrepreunariat Protection des biens culturels Développement durable Construction dela Paix, Resolution des crises, conflits Droits de l’Homme Environnement Développement & Humanitaire e C H A M P S N O U V E A U X & P L A N E T A R I S A T I O N Tiers-Monde, Sans Frontièreet Droits del’Homme Fausses promesses du droit d’ingerance Ambiguités des actions militaro humanitaires Les relations avec les Etats La Professionalisation et la Transnationalisation des ONGS
  3. 3. 3 AFFAIRES HUMANITAIRES - CONCEPT A- Histoire, Approche, Evolution 1- Histoire & Approche  Religieuse et Intellectuelle  Philosophique et Juridique  Philanthropique 2- Prémices & Commencement  Préhistoire de l’Humanité.  Elan Associatif.  Guerres, Colonisation & Démocratie.  L’abolition de l’esclavage.  Tiers Monde, Sans Frontière, & Droits de l’homme.  Catégories Cibles, environnement et montée du Sud. B- Les Acteurs de l’Humanitaire 1- Le « siècle long ou le premier siècle de l’humanitaire »  La Croix Rouge  Le Mouvement Transnational des blesses. 2- L’Humanitaire Contemporain  Les ONG  Les OI : C- Les Thèmes ou domaines d’Interventions 1- Les 3 domaines phares de l’Humanitaire :  Développement et Humanitaire.  Droits de l’homme  Environnement :
  4. 4. 4 2- Les Champs nouveaux et Planétarisation des causes  Construction de la paix et Résolution des crises et des conflits.  Protection des biens culturels.  Développement durable  Lutte contre la corruption  SIDA  Relation avec les entreprises  Commerce équitable, Micro Finance et Entrepreneuriat social D- Les Enjeux et Défis 1- Les Enjeux Fondamentaux  Légitimité et Responsabilité.  Transparence et Gouvernance Associatives.  ONG et Société Civile.  Mondialisation de la réponse et Diplomatie Non Gouvernementale. 2- Autres Enjeux  Les Fausses promesses du droit d’ingérence.  Les ambiguïtés des actions militaro humanitaires  Les relations avec les états.  La Professionnalisation et la Transnationalisation des réseaux des ONG.
  5. 5. 5 Introduction Selon Wikipedia.org, les affaires humanitaires sont une forme de support international qui cherche à alléger des problèmes associées au manque de développement. Les affaires humanitaires regroupent les actions humanitaires qui principalement représentent une réponse rapide, une solution de courte durée aux urgences et aux désastres. Elles regroupent aussi des activités plus consistants, plus coordonnés dont les résultat se cherchent dans le long terme et la durabilité, le développement International Selon Phylippe Ryfman dans « une histoire de l’humanitaire », L’humanitaire, qu’il s’agisse du mot lui-même, de sa signification ou de son contenu, focalise des enjeux multiples (symboliques, opérationnels, organisationnels, politiques ou médiatiques). Il est source de « dilemmes moraux » [Moore, 1999] comme d’engagements intenses, mais aussi de découragements, voire de dérives. Ces dimensions sont mal perçues à l’extérieur du milieu concerné ou donnent lieu à des exégèses hasardeuses ou des interprétations instrumentales, si ce n’est carrément à des contresens. Des visions segmentées se donnent pour la réalité de l’humanitaire. Certains y verront l’expression la plus pure de la solidarité entre êtres humains quand d’autres le taxeront d’avatar néocolonial ou d’ultime refuge de la « bonne conscience » occidentale. D’aucuns ne le percevront qu’à travers le prisme des médias ou constituant une figure symbolique de la modernité, voire dans un monde globalisé comme une ultime aventure individuelle possible, à la fois intellectuelle et concrète. Lors des dernières décennies, les actions de secours d’urgence et d’assistance aux populations vulnérables, en danger, sinistrées, victimes de catastrophes naturelles ou de conflits armés, ont connu une croissance exponentielle. En ce début de troisième millénaire, l’action humanitaire est même devenue une donnée de poids du système des relations internationales, ce qui conduit des critiques à soutenir que, là où auparavant des États ouvraient des centres culturels, ils financeraient à présent en remplacement de l’humanitaire [Rieff, 2004]. 1- Histoire, Approche, Evolution La mise en œuvre par les nations et les individus d’actions collectives de solidarité et d’entraide au-delà de leur environnement immédiat n’est pas nouvelle. Selon Ryfman, sa généalogie s’inscrit dans la longue durée. L’idée qu’il faut individuellement et collectivement manifester une solidarité envers les pauvres, les malades, les victimes des guerres, les étrangers se retrouve dans de nombreuses cultures. L’historicité du phénomène révèle qu’elle était présente en Europe dès le Moyen Age (Eme, 2010). Avant de devenir une pratique planétaire, L’humanitaire, toujours selon Ryfman, a représenté une idée progressivement enracinée dans la société occidentale. Elle s’alimente à de références, religieuses ou philosophiques, mais aussi philanthropiques. Les prémices de l’humanitaire - L’humanitaire qui au départ représentait une pratique d’entraide et de solidarité sans grande envergure a connu un certain essor et pris son envol grâce à certains évènements et des concours de circonstances. Ceux-ci constitueront les terreaux sur lesquels s’ancreront progressivement la pratique de l’humanitaire. Les premices de l’humanitaire (1) Prehistoire de l’humanite (2) Elan associtaif (3) Geurres,
  6. 6. 6 colonisaiton & Democratie (4) L’abolition de l’esclavage (5) Tiers Monde, Sans Frontiere & Droits de l’homme (6) Categories Cibles , Environnment et montee du Sud 2- Les Acteurs de l’Humanitaire Chronologiquement, l’histoire de l’humanitaire depuis sa naissance officielle peut se découper en deux périodes, dont la première s’est étendue sur un siècle entier, de la bataille de Solferino, en Europe, au début de la guerre du Biafra en Afrique. Elle sera le témoin de son installation progressive sur la scène, internationale, de sa forte affirmation dans de nombreux pays a partir du continent européen, avant une extension sur la surface du globe, a partir de la « Croix Rouge » qui l’incarna principalement. Les succès fracassants alterneront avec les échecs retentissants, mais elle exercera une hégémonie globale. Les acteurs de l’humanitaire sont regroupés selon un classement chronologique : Ceux « du siècle long ou le premier siècle de l’humanitaire » dont la figure phare est la Croix Rouge et de nouveaux types regroupés en ONG et OI. 1- Les acteurs de l’humanitaire du « siècle long ou le premier siècle de l’humanitaire » La Croix Rouge Et Le Mouvement Transnational des blesses. De façon récurrente, les conflits armés les plus féroces ou les catastrophes naturelles majeures sont des accoucheurs d’acteurs humanitaires originaux ou de mutations significatives de ceux déjà existants. Ceux issus des deux conflits mondiaux du XXe siècle illustrent ce paradigme solidement établis, notamment en centrant leurs actions sur les populations civiles devenues la nouvelle priorité. Qu’il s’agisse de victimes directes ou indirectes ou encore devenues otages des buts de guerre des belligérants 2- L’Humanitaire Contemporain : Avec la remise en cause du monopole de la Croix rouge, l’humanitaire a assisté à l’émergence de nouveaux acteurs. Ces acteurs sont les ONG et les OI. Les OI : Leur création résulte de la décision des Etats dont seuls eux sont membres. Il serait préférable d’ailleurs, de ce point de vue, de les qualifier d’organisations intergouvernementales ou interétatiques. Mais, en même temps, l’humanitaire est l’un des champs sur lesquels elles peuvent facilement affirmer une volonté de créations d’une espace de distance et d’action autonomes , dessein inhérent a la nature et a l’évolution mêmes de ce type de structure. Leurs responsables le comprendront vite et la participation des OI à l’action humanitaire ira de pair avec leur investissement progressif de la scène internationale après la Première Guerre mondiale, et surtout a l’issue de las Seconde. Mais, avant d’amorcer une multilatéralisation des champs, cette émergence suivra un parcours heurté.
  7. 7. 7 3- Les Thèmes ou domaines d’Interventions Développement et Humanitaire, Droits de l’homme et Environnement constituent les domaines phares (et ceux de plus grande visibilité des ONG contemporaines). Cette forte présence les conforte en même temps, avec une évidente acuité, a une série d’interrogations qu’elles peuvent de moins en moins laisser sans réponse. Les frontières de ces terrains sont à la fois mouvantes et constamment repoussées. A- Les 3 domaines phares de l’Humanitaire : - Développement et Humanitaire : L’importance prise par ce secteur a largement contribue a la vogue croissante des ONGs considérées comme groupe distinct, ainsi qu’a la place qu’elles se sont acquise dans le champ international. Les acteurs concernées en ont tiré une forte aura, tant auprès des opinions que de medias, d’OI que d’Etats souvent forcés de constater qu’il est contreproductif, voire risqué de négliger. - Droits de l’homme : Pour le grand public autant que pour les politiques, les journalistes et les chercheurs, c’est le domaine d’action le plus connu, avec le développement et l’humanitaire. Badie remarque que « jamais les droits de l’homme n’ont été aussi célébrés sur la scène internationale ». La notoriété d’associations comme AI, la FIDH, HRW … est fortement ancrée. Confrontées a leur maitrise des dossiers, doublée de fortes capacités de mobilisation et de puissants relais dans les medias et au sein même des élites, bien des Etats Démocratiques se méfient de peur poids après de leur opinion publique. Ceux à régime autoritaire ou dictatorial les craignent encore plus, non seulement en termes d’image mais à cause de leur capacité à porter atteinte (de leur point de vue) a leurs relations internationales. - Environnement : La situation des ONG de défense et de promotion de l’environnement est relativement paradoxale. Les préoccupations environnementales figurent de façons quasi permanentes, depuis une trentaine d’années déjà sur nombre d’agendas nationaux comme internationaux. Qu’il s’agisse des organismes génétiquement modifiés (OGM), du nucléaire, du réchauffement climatique, de l’énergie, de la biodiversité, elles font l’objet de controverses scientifiques, de débats de société, de mobilisations militantes, de joutes électorales B- Les Champs nouveaux et Planétarisation des causes Les ONG, à travers une extension des causes, peuvent se tourner vers des domaines inédits. Ou elles créent de nouvelles organisations pour se consacrer à ces domaines. La créativité des ONG touche quasiment toutes les sociétés de la planète : Les pays du Sud connaissent ainsi un processus de naissance continue d’ONG tandis que celles des pays émergents s’affirment progressivement sur la scène internationale. Les champs nouveaux vers lesquels se tournent les ONG.
  8. 8. 8 Les champs nouveaux dans lesquels interviennent les ONG et les OI : (1) Construction de la paix et Résolution des crises et des conflits (2) Protection des biens culturels (3) Développement durable (4) Lutte contre la corruption (5) SIDA (6) Relation avec les entreprises (7) Commerce équitable, Micro Finance et Entrepreneuriat social 4- Les Enjeux et Défis L’espèce de survalorisation dont jouissent les ONG dans l’univers contemporain a son revers : la question de leur légitimité figure aujourd’hui à l’agenda ( Troube, 2006). Beaucoup tentent de s’en abstraire en postulant ( sans le démontrer) que cet ensemble aux contours mal définis constituerait rien moins que la préfiguration d'une « société civile planétaire », laquelle, structurée et organisée seraient en capacité de rivaliser a terme avec les constructions étatiques ou interétatiques. D’autres, plus prudents face à l’incertitude du concept de « société civile », décèlent a travers elles une prise de parole d’une opinion publique mondiale en devenir, ou les voient comme des représentants d’une espèce de « tiers état planétaire », damant le pion aux Etats et aux entreprises transnationales. Les ONG et les OI font face à 2 types de défis : (1) Fondamentaux et (2) Autres Défis Les Enjeux Fondamentaux : (1) Légitimité et Responsabilité. (2) Transparence et Gouvernance Associatives. (3) ONG et Société Civile. (4) Mondialisation de la réponse et Diplomatie Non Gouvernementale. Les Autres défis : (1) Les Fausses promesses du droit d’ingérence. (2) Les ambiguïtés des actions militaro humanitaires (3) Les relations avec les états. (4) La Professionnalisation et la Transnationalisation des réseaux des ONG. Conclusion : Jamais dans l’histoire d’Haïti, le pays n’a attiré autant de solidarité et de générosité tant nationales et internationales, qu’après la tragédie du 12 janvier 2010. Devant les images poignantes d’apocalypse, de calamité, de désastre, de misère, d’infortune…, un élan naturel de sympathie et d’entraide s’est emparé des humains du monde entier. La planète entière a convergé son regard vers la pauvre Haïti, meurtrie, déchirée et détruite. En effet des efforts de coordination humanitaire sans précédent ont suivi ce cataclysme du 12 Janvier. Les milliards ont plu et les coopérants aussi. Une superstructure, la CIRH, constitutionnelle pour certains et inconstitutionnelle pour d’autres, a même été créée pour coordonner l’afflux massif tant des promesses que des donations réelles. « Selon les estimations de l'ONU, 1 milliard 600 millions de dollars américains ont été donnés pour l'assistance humanitaire et plus de 2 milliards pour le relèvement au cours des deux dernières années… ». Les compétences et les ressources qualifiées se faisant rares, ainsi Haïti est devenu la république des ONGS, des coopérants (travailleurs humanitaires et consultants). L’aide humanitaire est essentielle dans les cas de conflits, de personnes déplacées, d’urgence et de grandes catastrophes humanitaires. Dans le cas d’Haïti, par exemple, victime en 2010 de la pire tragédie de son histoire, l’Action humanitaire était indispensable. L’aide doit répondre aux
  9. 9. 9 véritables besoins des victimes mais aussi favoriser l’inclusion des compétences locales, des autochtones dans la planification, la gestion et la mise en œuvre. Il faut élargir le concept d’aide traditionnelle d’urgence et de reconstruction à une aide au développement sur le long terme

×