LES ETABLISSEMENTS
EDMOND FROGERAIS
André FROGERAIS
andrefro47@yahoo.fr
dimanche 15 janvier 2017

1
Edmond FROGERAIS (à l’extrême droite) avec son personnel, Vitry- sur-Seine (1930)
2
Edmond FROGERAIS est né en 1880 à Laval (Mayenne), sa famille était originaire de Brest (Finistère).
Comme beaucoup de bre...
Edmond et Augustine FROGERAIS
Presse à fabriquer les capsules molles (1911)
Il imagine le développement de la production p...
Machine à comprimer alternative prototype (1912)
5
Avec le retour de la paix, l’entreprise se développe et fabrique essentiellement des machines pour
l’industrie pharmaceuti...
Les premières machines :
Magdalonnier Pilulier
Machine à granuler à vis Remplisseuse de pommade
7
Etablissement Février Decoisy Champion (Paris-1934)
Etablissements Février Decoisy Champion (Paris- 1940)
8
Etablissements David Rabot (Courbevoie)
Laboratoires Galénique Vernin (Melun-1930)
9
Laboratoires Bailly (Nogent-sur-Marne – 1947)
10
11
12


13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
Disponible sur SLIDESHARE :
Les Etablissements Edmond Frogerais
Les premières machines pour la production des produits pha...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etablissement Edmond Frogerais Biographie et Catalogue

1 111 vues

Publié le

Edmond Frogerais a fabriqué toute une gamme de machines pour la production des produits pharmaceutiques en France tout au long XX°siécle.

Edmond Frogerais have manufactured a range of pharmaceutical machines in France during XX°century;

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 111
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etablissement Edmond Frogerais Biographie et Catalogue

  1. 1. LES ETABLISSEMENTS EDMOND FROGERAIS André FROGERAIS andrefro47@yahoo.fr dimanche 15 janvier 2017
 1
  2. 2. Edmond FROGERAIS (à l’extrême droite) avec son personnel, Vitry- sur-Seine (1930) 2
  3. 3. Edmond FROGERAIS est né en 1880 à Laval (Mayenne), sa famille était originaire de Brest (Finistère). Comme beaucoup de bretons, Il commence sa carrière dans la Marine Nationale qu’il quitte en 1904 avec le grade de Quartier Maitre. Il gagne Paris pour devenir Chef d’Atelier de la société Pouré et Sauton domicilié à Montreuil qui fabrique des mélangeurs pour l’industrie alimentaire, ainsi que des machines alternatives pour fabriquer les comprimés pharmaceutiques. En 1910, le pharmacien Constant David des laboratoires David Rabot installé à Courbevoie le contacte pour la fourniture d’une machine automatique à imprimer les pilules, Edmond Frogerais prépare un projet mais son directeur Charles Pouré ne croit pas à l’avenir de l’Industrie Pharmaceutique et refuse la commande, il préfère s’orienter vers le production de machines à tailler les bouchons de liège qui lui semble plus porteur. Constant David insiste, Edmond Frogerais sait comment fabriquer la machine mais n’en a pas les moyens : Constant David lui propose de le financer et lui avance quelques rouleaux de louis d’or. Il construit la machine dans son garage, rue du gazomètre à Montreuil elle est livrée en fiacre à Courbevoie. Machine à imprimer les pilules (1910) Pour développer l’entreprise, il déménage au 17 rue de la Mairie à Ivry sur Seine, et dispose d’ un atelier 16 rue du Nord. iI travaille avec son épouse Augustine qui assure la logistique et un apprenti. L’année suivante il construit une presse pour la production de capsules molles. 3
  4. 4. Edmond et Augustine FROGERAIS Presse à fabriquer les capsules molles (1911) Il imagine le développement de la production pharmaceutique et se spécialise dans la production de machines pour les formes pharmaceutiques sèches alors que ses concurrents privilégient l’industrie alimentaire. Il construit des machines à fabriquer  les comprimés, les granulés et les pilules, les tablettes, les pommades… Durant la Première Guerre Mondiale, il est affecté spécial dans son entreprise et travaille pour la Défense Nationale, il produit des machines pour répondre aux besoins du Service de Santé. Il va fabriquer ses premières machines à comprimer rotatives en 1916 pour fabriquer des comprimés carré de 115 mm de section, de légumes secs destinés à l’alimentation des troupes en campagne ainsi que des comprimés de bouillons cubes. 4
  5. 5. Machine à comprimer alternative prototype (1912) 5
  6. 6. Avec le retour de la paix, l’entreprise se développe et fabrique essentiellement des machines pour l’industrie pharmaceutique et dépose plusieurs brevets : - FR 571843A, le 23/5/1924 : Perfectionnement aux machines à granuler - FR 656517A, le 8/5/1929 : Appareil à compter et mettre en tubes ou en flacons les comprimés plats ou bombés - FR1009271A, le 27/5/1952 : Machine perfectionnée pour la fabrication de comprimés et articles analogues A la demande du propriétaire de la Reine des Crèmes installé à Ivry-sur-Seine Joseph Lesquandieu, Edmond Frogerais fabrique une machine à remplir les tubes de crème mais ne persére pas. Il déménage dans de nouveaux locaux en 1930, au 15 rue de l’Yser à Vitry-sur-Seine. Edmond Frogerais décède en 1934, son entreprise comprend une cinquantaine de personnes et exporte en Europe et en Amérique du Sud chez les licenciés de ses clients français, son fils Auguste Frogerais lui succède. 6
  7. 7. Les premières machines : Magdalonnier Pilulier Machine à granuler à vis Remplisseuse de pommade 7
  8. 8. Etablissement Février Decoisy Champion (Paris-1934) Etablissements Février Decoisy Champion (Paris- 1940) 8
  9. 9. Etablissements David Rabot (Courbevoie) Laboratoires Galénique Vernin (Melun-1930) 9
  10. 10. Laboratoires Bailly (Nogent-sur-Marne – 1947) 10
  11. 11. 11
  12. 12. 12
  13. 13. 
 13
  14. 14. 14
  15. 15. 15
  16. 16. 16
  17. 17. 17
  18. 18. 18
  19. 19. 19
  20. 20. 20
  21. 21. 21
  22. 22. 22
  23. 23. 23
  24. 24. 24
  25. 25. 25
  26. 26. 26
  27. 27. 27
  28. 28. 28
  29. 29. Disponible sur SLIDESHARE : Les Etablissements Edmond Frogerais Les premières machines pour la production des produits pharmaceutiques en France Histoire des comprimés pharmaceutiques en France, des origines au début du XX siècle William Brockedon , Biographie  La fabrication industrielle des pilules  Pierre Broch (1909-1985) et la pénicilline  Henri Wierzbinski : le pionnier français des machines de conditionnement Histoire de la fabrication des saccharures granulés  L’Aspirine en France : un affrontement franco-allemand Les façonniers pharmaceutiques : la première génération (1920-1970) A.Savy Jeanjean , constructeurs de machines pour les industries alimentaires, pharmaceutiques et chimiques Les comprimés enrobés à sec / Dry Coating Les comprimés multi-couches / Three layer tables Les comprimés effervescents Les comprimés disparus : les triturés et les comprimés hypodermiques La fabrication industrielle des comprimés en France : 1°partie, des origines à 1945 La fabrication industrielle des cachets pharmaceutiques Histoire de la dragéification et du pelliculage pharmaceutique La confiserie pharmaceutique Un siècle de machines à fabriquer les comprimés (1843-1950) ; Fascicule n°1 , dispositifs manuels et machines semi automatiques Un siècle de machines à fabriquer les comprimés (1843-1950) ; Fascicule 2, machines à comprimer alternative La fabrication industrielle des capsules molles La fabrication industrielle des gélules Les origines de la fabrication des antibiotiques en France La fabrication industrielle des pastilles ou tablettes pharmaceutiques La fabrication industrielle des pommades La fabrication industrielle des suppositoires 29

×