Presentation by Mr. Kaabi (Tunisia)

133 vues

Publié le

Gov fin rc2 d1 s1

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Presentation by Mr. Kaabi (Tunisia)

  1. 1. Plan d’Action National Actualisé -Tunisie Réunion régionale sur la mise en œuvre des PAN – Enseignements tirés et perspectives Marseille, 17-18 Octobre 2016 PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR L’ENVIRONNEMENT PLAN D’ACTION POUR LA MÉDITERRANÉE Samir KAABI Point Focal MedPol Tunisie Marseille, Octobre 2016 MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT
  2. 2. Plan de la présentation 2  Cadre général et processus de la MàJ du PAN  Evaluation de l’Etat des lieux : Principales conclusions  Hots Spots et projets de dépollution  Mesures d’accompagnement et dispositif de mise en œuvre  Coûts de l’action/priorisation des projets  Conclusion MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie
  3. 3. Cadre général pour la MàJ du PAN 3  Ratification des amendements à la convention de Barcelone et de ses 7 protocoles (dont le protocole tellurique) par la Tunisie (Loi n° 98-15 du 23 février 1998)  Mise en œuvre du Programme d’Actions Stratégique (PAS-Med)  Bilan de Base d’émissions/rejets de polluants - 2003  Bilan Diagnostique National (BDN) - 2004  Plan d’Actions National - 2005  Actualisation du Bilan de Base National (BBN) - 2008 MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie
  4. 4. Une MAJ du PAN : pourquoi ? 4  La Tunisie n’échappe pas au contexte régional : le besoin de dépolluer la mer méditerranée et d’apprendre à préserver la mer dont on dépend.  Après 10 ans de l’élaboration du PAN 2005 et la mise en œuvre des projets inscrits en vu de réduire la pollution marine en minimisant les sources de pollution liées à des activités menées à terre, la Tunisie a réalisé des avancées importantes mais la problématique persiste encore. Nécessité d’évaluer avant l’échéance de 2025 et d’intégrer les nouveaux engagements en prenant en compte des aspects et des objectifs définis dans le cadre du PAS-MED, des plans régionaux, de l’ECAP,… MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie
  5. 5.  Démarche suivie  Diagnostic et évaluation de l’état des lieux  Identification préliminaire des zones marines qui subissent des pressions environnementales importantes  Actualisation de la liste des Hots Spots/zones sensibles  Proposition des mesures et des projets de dépollution  Comment ?  Approche participative : organisation d’une série d’ateliers thématiques, visites des structures concernées, entretiens avec les acteurs,…  Consultation et analyse de rapports, études et recherches scientifiques sur les volets, thématiques et les zones marines concernées,… MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 5 Processus de la MàJ du PAN
  6. 6. Processus de la MàJ du PAN MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie  Dispositif institutionnel  Organisation des ateliers Réunions préparatoires Réunions COPIL Réunions des comités thématiques 06/02/2015 02/03/2015 27/04/2015 19/03/2015 26/01/2016 25/05/2015 : Eaux usées 27/05/2015 : Déchets solides 29/05/2015 : Pollution atmosphérique Comité technique COPIL Trois Groupes thématiques 5 membres 25 membres Eaux usées (14 membres) Déchets solides (09 membres) Pollution atmosphérique (09 membres) 6
  7. 7. Principales conclusions de l’état des lieux  Un cadre institutionnel assez complet : ONAS, ANGED, ANPE, INSTM, DHMPE,…  Un cadre règlementaire et incitatif bien étoffé : Lois, décrets, normes sur les rejets,…  Mise en place de plusieurs programmes et projets en lien direct avec les secteurs du PAN  Néanmoins, plusieurs écarts et faiblesses persistent et des améliorations sont nécessaires  Eaux usées : assainissement en milieu rural, performance des STEP, qualité des eaux usées traitées (EUT), problème des EU industrielles, réutilisation des EUT,…  Déchets solides (non dangereux) : fermeture de décharges contrôlées, augmentation des dépotoirs anarchiques, réduction des quantités de déchets collectés (plastique), faible valorisation des déchets de matière organique,…  Contaminants (pollution industrielle et déchets dangereux) : question omniprésente du Phosphogypse, autres déchets/sous produits (margine, boues d’épuration…), fermeture de centres de traitement de DD MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 7
  8. 8. Actualisation des Hots spots et des zones sensibles MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 8 Catégorie Nombre zones Sites critiques prioritaires (A) 1 - Golfe de Tunis /(Raoued (niveau canal Khalij) Sites critiques (B) 6 - Lac de Bizerte - Golfe de Tunis /(oued medjerda) - Golfe de Tunis /(Radès-Hammam Lif (niveau Oued meliane) - Golfe de Tunis /(Slimène, (niveau Oued El bey) - Sfax (Sfax Sud) - Gabès (Ghannouch) Zones sensibles 3 - Sousse (Menzel Jemil) niveau Oued Hamdoun, - la baie de Monastir (Khenis – Sayyada) - Djerba – Houmet Souk
  9. 9. MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 9
  10. 10. Le Lac de Bizerte – Menzel Jemil  Etat des lieux  Eaux usées : 3 STEP (Bizerte, Menzel Bourguiba et Mateur) avec des défaillances assez importantes  Déchets solides : saturation de la décharge contrôlée de Beni Nefaa, augmentation des dépotoirs anarchiques,…  Charges industrielles importantes déversées dans le lac (activités de métallurgie, sidérurgie, régénération huiles usagées, raffinage du pétrole,…)  Projets de dépollution proposés  Eaux usées : Réhabilitation des 3 STEP + STEP industrielle + 15 SP + réhab/ext du réseau + Assainissement en milieu rural  Déchets solides : Ext/réhab Bénin Nefaa + fermeture des dépotoirs sauvages + construction de CT + MEP de projets de valorisation des déchets  Pollution industrielle : Dépollution des entreprises industrielles + MEP d’un IRST (déchets Bizerte + G. Tunis)  Réhabilitation du site affecté : Lac de Bizerte et zone marine (Menzel Jemil)  Coût global de l’investissement  ~ 358 MDT MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 10
  11. 11. Le Golfe deTunis – Raoued – Radès – H.lif - Slimène  Etat des lieux  Le Golfe reçoit la pollution issue de différents gouvernorats (Ariana, Tunis, Ben Arous, Manouba, Nabeul, Bizerte) et les villes de gouvernorats du bassin du Medjerda (Jendouba, Béjà, Silana et le Kef).  Pollution (urbaine, industrielle,…) à 90% drainée à travers Oued Medjerda, le Canal Khalij, Oued Meliane et Oued el Bey  Déchets solides : saturation de la décharge contrôlée de Borj Chakir, augmentation des dépotoirs anarchiques,…  Projets de dépollution proposés  Eaux usées : Réhabilitation des STEP (Chotrana, Charguia, Méliane,…) + construction de STEP/STEP industrielles + SP + réhab/ext du réseau + Assainissement en milieu rural + MEP émissaires en mer + Transfert des EUT du GT vers les zones de l’intérieur  Déchets solides : Construction d’une nouvelle décharge + fermeture des dépotoirs sauvages + construction de CT + MEP de projets de valorisation des déchets  Pollution industrielle : Dépollution des entreprises industrielles + (IRST Bizerte)  Réhabilitation du site affecté : Golfe de Tunis  Coût global de l’investissement  ~ 1737 MDT MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 11
  12. 12. La Zone de Sousse – Sidi Abdelhamid  Etat des lieux  Eaux usées : Plusieurs STEP (Msaken, Sousse Nord, Sud) sont anciennes (+ 15 ans) et/ou saturées avec des défaillances assez importantes (+ autres STEP Monastir (Ouredanine, Saheline et Dkhilla)  Déchets solides : augmentation des dépotoirs anarchiques, déchets de construction…  Charges industrielles drainées par Oued Hamdoun (Zones industrielles de Sousse Sud, Msaken) et centrale STEG (pollution thermique)  Projets de dépollution proposés  Eaux usées : Construction de 2 STEP dont Sousse Hamdoun + Réhab/Ext des STEP Sousse Nord, Sud, Msaken et Sidi Bou Ali + 15 SP + réhab/ext du réseau + Assainissement en milieu rural  Déchets solides : fermeture des dépotoirs sauvages + Aménagement de décharges pour les déchets de construction + MEP de projets de valorisation des déchets  Pollution industrielle : Dépollution des entreprises industrielles y compris MAN de la centrale STEG (MEP d’un émissaire en mer,…)  Réhabilitation du site affecté : Oued Hamdoun et Sidi Abdelhamid  Coût global de l’investissement  ~ 429 MDT MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 12
  13. 13. La Baie de Monastir – Khniss - Sayyada  Etat des lieux  Eaux usées : La Baie reçoit les EUT de 2 STEP (Monastir-Frina et de Sayyada) D’autres STEP (Ouredanine, Saheline et Dkhilla) sont anciennes (+ 15 ans) et/ou saturées avec des défaillances assez importantes (en lien avec Oued Hamdoun –Sousse)  Conditions d’eutrophisation élevées en raison des spécificités de la Baie (faible profondeur, stagnation des eaux…) et de la pollution industrielle (ZI Khniss, Tanneries,…)  Projets de dépollution proposés  Eaux usées : Réhab/Ext des STEP Monastir-Frina et Sayyada et des autres STEP + construction d’une STEP industrielle + 30aine de SP + réhab/ext du réseau + Assainissement en milieu rural  Déchets solides : fermeture des dépotoirs sauvages + Aménagement de décharges pour les déchets de construction + MEP de projets de valorisation des déchets  Pollution industrielle : Dépollution des entreprises industrielles (usines de délavage, tanneries,…)  Réhabilitation du site affecté : Baie de Monastir  Coût global de l’investissement  ~ 324 MDT MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 13
  14. 14. La Zone de Sfax Sud  Projets de dépollution proposés  Eaux usées : Réhab/Ext des STEP Sfax Sud, Sfax Nord et Maharès + construction d’une STEP industrielle + 3 SP + réhab/ext du réseau + Assainissement en milieu rural  Déchets solides : fermeture des dépotoirs sauvages + Aménagement de décharges pour les déchets de construction, margine + MEP de projets de valorisation des déchets  Pollution industrielle : Dépollution/délocalisation des entreprises industrielles (SIAPE,…) + MAN et réouverture de l’IRST de SFAX  Réhabilitation du site affecté : Sfax Sud  Coût global de l’investissement  ~ 825 MDT  Etat des lieux  Eaux usées : Les STEP de Sfax Sud, Sfax Nord et de Maharès rejettent des eaux usées traitées non conformes aux normes (charges industrielles importantes, margine,…)  Déchets solides : saturation de la décharge contrôlée El ghonna, augmentation des dépotoirs anarchiques (margine, déchets de construction,…)  Charges industrielles importantes (activités liées au phosphate, abattoirs, huileries,…) MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 14
  15. 15. Le Golfe de Gabès - Ghannouch  Etat des lieux  Eaux usées : La principale STEP (Gabès) est assez ancienne et déverse des EUT non conforme aux normes, notamment en raison de la vétusté de l’équipement.  Déchets Solides : Prolifération des dépotoirs anarchiques : déchets de construction, margine,…  La totalité du phosphogypse résultant de la fabrication de l’acide phosphorique est rejetée en mer dans le golfe de Gabes au niveau de la zone de Ghannouch (~ 12 mT/jour)  Projets de dépollution proposés  Eaux usées : Réhab/Ext des STEP de Gabès et El Hamma + 10aine de SP + réhab/ext du réseau + Assainissement en milieu rural  Déchets solides : fermeture des dépotoirs sauvages (Oued Ettin,…) + Aménagement de décharges pour les déchets de construction/margine + MEP de projets de valorisation des déchets  Pollution industrielle : Dépollution des entreprises industrielles (Fluor,…) et Mise en terril du phosphogypse + MAN et réouverture de l’IRST de Gabès (Agarèb)  Réhabilitation du site affecté : Golfe de Gabès - Ghannouch  Coût global de l’investissement  ~ 965 MDT MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 15
  16. 16. Djerba – Houmet Souk  Etat des lieux  Eaux usées : Une pollution hydrique urbaine avec des STEP (Jerba Aghir, Sidi Mehrez, Houmet Essouk) qui déversent des eaux non conformes aux normes (également certaines STEP à Zarzis)  Une hausse très significative des déchets solides en raison de la fermeture de la décharge de Guellala.  L’activité (pollution) industrielle est relativement faible comparée aux autres sites  Projets de dépollution proposés  Eaux usées : Réhab/Ext des STEP Jerba Aghir, Sidi Mehrez, Houmet Essouk et Zarzis Souihel, Zarzis Médina + construction de 2 STEP dont Jerba Ajim + 15aine de SP + réhab/ext du réseau + Assainissement en milieu rural  Déchets solides : Aménagement d’une décharge autre que Guellala + fermeture des dépotoirs sauvages + Aménagement de décharges pour les déchets de construction, margine, huiles usagées des unités hôtelière + MEP de projets de valorisation des déchets  Réhabilitation du site affecté : nettoyage et surveillance des plages polluées  Coût global de l’investissement  ~ 197 MDT MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 16
  17. 17. Quelques mesures d’accompagnement : Eaux usées  Améliorer les performances de l'assainissement en milieu rural  Mettre en place un cadre institutionnel et règlementaire pour l'assainissement en milieu rural  Améliorer la qualité des Eaux usées traitées  Réviser les textes règlementaires en augmentant les pénalités subies par les industriels en fonction des infractions constatées  Conditionner l'accès aux incitations (FODEP,..) à l'obligation de l'autocontrôle  MEP d’un Programme de renforcement de capacités des industriels dans le prétraitement des eaux usées industrielles  MEP d'un Programme d'assistance à la maîtrise d’ouvrage en faveur de l'ONAS pour la supervision et le pilotage des projets de dépollution identifiés  …  Développer la réutilisation des EUT pour la préservation des ressources en eau  MEP d’un cadre institutionnel clair (qui fait quoi?) pour ce qui concerne la réutilisation des EUT  MEP d'un programme de renforcement de capacité des structures locales (CRDA, GDA,…)  MEP de projets pour favoriser les dynamiques de concertations régionales/locales préalablement à la mise en place des projets de dépollution  … MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 17
  18. 18. Quelques mesures d’accompagnement : Déchets solides  Mettre en place une gestion intégrée des déchets (tri, collecte, transport, mise en décharge et traitement, valorisation/recyclage)  Mettre en place une nouvelle stratégie de gestion des déchets tenant compte des spécificités de l'après révolution  MEP d'un Programme d'assistance à la maîtrise d’ouvrage en faveur de l'ANGED pour la supervision et le pilotage des projets de dépollution identifiés (décharges, contrôlées, choix de sites…)  MEP d'un programme de renforcement des capacités logistiques des collectivités locales dans la gestion des déchets  MEP de projets pour favoriser les dynamiques de concertations régionales/locales préalablement à la mise en place des projets de dépollution (décharges contrôlées)  …  Réduire la quantité de déchets en plastique mis en décharge ou rejeté en mer  Elaborer une étude sur les montages financiers permettant d'assurer la durabilité des filières de gestion des déchets (notamment le plastique)  MEP d'un Programme de restructuration de la filière Ecolef  Etablir une base de données complète et actualisée et une cartographie des déchets dans les zones sensibles (dépotoirs anarchiques, type de déchets,…)  … MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 18
  19. 19. Quelques mesures d’accompagnement : Contaminants  Eliminer complètement la quantité de POP's recensée à l'horizon 2025  Actualiser le Plan d'action pour mise en œuvre de la convention de Stockholm  MEP de programmes d'élimination des « Pesticides », PCB,…  Etablir une base de données sur les polluants prioritaires (POP's,…)  Publier annuellement un rapport sur l'Etat des lieux des POP's  Eliminer les déchets dangereux de manière sure et durable  Compléter le cadre règlementaire spécifique aux DID (installations, déchets traités, exploitation,…)  Mettre en place une stratégie de gestion des déchets dangereux (2016-2025)  Mise en place de projets pour favoriser les dynamiques de concertations régionales/locales préalablement à la mise en place des IRST,…  …  Eliminer et assurer une gestion rationnelle du mercure provenant des usines déclassées  Mettre en œuvre le projet de décontamination du site de la SNCPA MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 19
  20. 20. Quelques mesures d’accompagnement : Milieu marin  MEP d'un programme de suivi et d'évaluation de toute les zones sensibles identifiées (y compris déchets marins)  MEP de Programmes de renforcement de capacité des structures impliquées dans la surveillance/suivi du milieu marin et du littoral ( INSTM , ANPE, DHMPE, APAL)  Réalisation d'une étude inventaire des polluants (organiques, nutriments et contaminants) déversés en mer  Réalisation d'une étude inventaire des déchets solides - marin rejetés en mer MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 20
  21. 21. Dispositif institutionnel de mise en œuvre  Constat : Plusieurs études, stratégies ou projets ont été élaborés par le passé mais leur concrétisation n’a pas eu lieu (ou partiellement)  Principe : Pour être concrétisé, tout projet nécessite qu’il y ait un dispositif de mise en œuvre (responsable) chargé d’atteindre des objectifs bien déterminés  D’où la nécessité de MEP des dispositifs institutionnels responsables de la dépollution des sites par la réalisation des projets identifiés  Deux principes majeurs doivent être assurés lors de la création des dispositifs  La redevabilité : rend compte du degré de responsabilisation du dispositif institutionnel dans la concrétisation du projet avec des incitations et des sanctions  La pérennisation des acquis du projet pour éviter « un retour en arrière »  L’expérience montre que les dispositifs les plus adéquats seraient soit des Unités de Gestion de Projet par Objectif (UGPO) ou des Sociétés privés (SP) MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 21
  22. 22. Coût de mise en œuvre du PAN MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 22
  23. 23. Priorisation des projets de dépollution :ACE Pondération Coût (en Total Total Score Eaux usées (y compris la composante Boue) Coût Score Sc.Eco Score Sc.tech Score SC.soc Sc.Fsbté Score SC.Env Score SC.Eco Score Sc.Soc Sc.Efcté SC.Total Déchets solides Coût Score Sc.Eco Score Sc.tech Score SC.soc Sc.Fsbté Score SC.Env Score SC.Eco Score Sc.Soc Sc.Efcté SC.Total Activités industrielles (y compris pollution atmosphérique) Coût Score Sc.Eco Score Sc.tech Score SC.soc Sc.Fsbté Score SC.Env Score SC.Eco Score Sc.Soc Sc.Efcté SC.Total Amélioration et suivi de l’Etat des écosystèmes du site Coût Score Sc.Eco Score Sc.tech Score SC.soc Sc.Fsbté Score SC.Env Score SC.Eco Score Sc.Soc Sc.Efcté SC.Total Coût Total Faisabilité Efficacité Analyse Coût (Faisabilité)/Efficacité des projets de dépollution: Zone sensible 2 Technique 3 SocialeEconomique 2 4 2 3 Environnementale Economique Sociale  Economique : coût monétaire de l’investissement • Technique : maitrise de la technologie, complexité technique du projet,…), obstacles institutionnels, règlementaires,…). • Sociale : niveau d’acceptabilité de la part des populations locales  Environnementale : impact sur le milieu marin • Economique : amélioration de la VA des secteurs productifs (tourisme, pêche, agriculture, industrie,…) • Sociale : Amélioration des conditions de vie, réduction des nuisances,… Critères de faisabilité Critères d’efficacité MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 23
  24. 24. Priorisation des projets de dépollution : Résultat Zone sensible/Projet de dépollution Coût (en MDT) Lac de Bizerte MAN environnementale des entreprises polluantes (El Fouledh, cimenterie, STIR, FUBA, STIP,…) Centre de traitement et élimination des DID 75 Golfe de Tunis Transfert des eaux usées traitées du Grand Tunis vers les zones de réutilisation de l’intérieur 500 Sousse-Sidi Abdelhamid MAN environnementale des entreprises polluantes dont MAN de la centrale électrique de la STEG (émissaire en mer,…) 16 Baie de Monastir Amélioration et suivi de l’Etat des écosystèmes du site (b aie) 143 Sfax Sud MAN environnementale des entreprises polluantes (CPG, GCT, ab attoirs,…) y compris la délocalisation de certaines industries (SIAPE) et IRST (Sfax) 520 Golfe de Gabès- Ghannouch MAN environnementale des entreprises polluantes (GCT, ICF,…) y compris la mise en terril du phosphogypse et IRST Gab ès (Agarèb ) 700 Djerba – Souk Guebli Midoun Aménagement d'une décharge autre que Guellela Fermeture de dépotoirs anarchiques (Oued Ettin,…) et recherche/aménagement de nouvelles zones (construction…) et valorisation des déchets ménagers 35 Autres zones concernées Zone marine- Ramassage de déchets marins, surveillance,… 3 Coût des projets prioritaires 1992 Coût Total des projets 5181 En % 38% Projets de dépollution prioritaires MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 24
  25. 25. Conclusion  Le coût des projets prioritaires représente près de 40% du coût total des projets identifiés.  La dépollution du milieu marin nécessite la mise en place de « projets intégrés » incluant non seulement les projets prioritaires mais aussi tous les projets de dépollution identifiés  La mise en place des mesures d’accompagnement et surtout de dispositifs institutionnels de mise en œuvre appropriés est cruciale pour la concrétisation des projets  Le coût cumulé (sur 10 ans) de la non action est estimé à près de 17 500 MDT MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 25
  26. 26. Merci pour votre attention MINISTERE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L’ENVIRONNEMENT Plan d’Action National Actualisé-Tunisie 26

×