Du tourisme au Maroc
Introduction :
« Le Maroc, un pays qui dispose de
plusieurs atouts économiques, culturels
et humains, deviendra en 2010 la...
 Le journal rappelle l'ambitieux projet "Vision 2010",
lancé par le Maroc en 2001 dans l'objectif de drainer
plus de 10 m...
 Avec son héritage culturel et historique,
sa proximité avec l'Europe et son
charme unique, le Maroc reste une
destinatio...
Pourquoi une vision 2010?
 En fait, le tourisme souffre de problèmes structurels
(fiscalité, financement,...etc.) qui son...
 Le Maroc est officiellement engagé dans
une nouvelle stratégie touristique,
dénommée « vision 2010 ». L'objectif
affiché...
Les objectifs
 La réalisation de ces objectifs doit passer par un
positionnement offensif sur le tourisme balnéaire et ce...
 La station Saïdia a été attribuée au géant
espagnol des BTP FADESA. Il a une
capacité totale de 28 000 lits (dont 16 000...
 La station Mogador dans la région
d'Essaouira, attribuée au consortium Belgo-
Français-Hollandais Thomas & Piron,
Risma ...
 Le troisième projet est celui de Mazagan,
se situant à 5 Km de la ville d'El Jadida, le
promoteur choisi pour mettre à t...
 Enfin Lixus, limitrophe de la ville
de Larache, a été concédée au consortium
belgo-hollandais Thomas & Piron et Orco.
Le...
Objectif de la vision 2010
 4,5 millions de touristes  10 millions de
touristes
 50 % étrangers, 50% RME  Des RME se
c...
5 Grands chantiers
 Développement: Tripler la capacité
d’hébergement (80.000à 230.000 lits +
rééquilibrer le produit ).
...
 Marketing: -Focaliser l’Office sur le
marketing et la communication
,introduire le marketing moderne
 Environnement: Am...
sixième chantier fondamental :
 L’organisation institutionnelle:
 Un pilotage contractuel public privé
 Un maximum d’ef...
Objectifs en chiffres
3 Les premiers succès
 Développement et Aménagement:
-10 000 lits prévus pour 2003 contre 6000
en
2002, 3800 en 2001 et 1...
 Marketing:
Contact direct avec les TO
- Nouvelle allocation du budget
promotionnel
Régionalisation:
Implication forte de...
 Le Maroc avait un défi  Gérer la
conjoncture sans ralentir les
chantiers structurels ! Est-ce posible
?
Le Plan d’action Le Maroc a réagit selon les chantiers prioritaires :
 Produit:
 Plan Azur :Signature des conventions a...
 Formation :
 Maximisation de l’outil en nombre
d’inscrits : de 2 800 inscrits en 2002 à
3500 en 2003 et plus de 4000 en...
 Aérien:
 Nécessité de planifier avec rigueur
l’adéquation entre lits nouveaux et
sièges d’avion additionnels.pour ceci ...
 Tout en respectant le modèle de
développement de la RAM et ses
impératifs financiers.
 La gestion de l’urgence : lignes...
 Marketing :
 Introduire le marketing moderne (par
opposition à une communication intuitive)
 • Planification rigoureus...
 Environnement:
 Focus 2003 : amélioration des
conditions d’accueil
Projets pilotes au niveau de 3 aéroports
(animation,...
 Institutionnel :
Réorganisation de la fédération et des
associations
Professionnelles.
 Mise en place des CRT à :
Fès
R...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La Vision 2010 du tourisme au Maroc

701 vues

Publié le

Le Maroc, un pays qui dispose de plusieurs atouts économiques, culturels et humains, deviendra en 2010 la première destination touristique dans la région méditerranéenne, écrit le journal électronique britannique

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
701
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
43
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La Vision 2010 du tourisme au Maroc

  1. 1. Du tourisme au Maroc
  2. 2. Introduction : « Le Maroc, un pays qui dispose de plusieurs atouts économiques, culturels et humains, deviendra en 2010 la première destination touristique dans la région méditerranéenne, écrit le journal électronique britannique » Par The Daily Reckoning". Londre le 22/05/2007
  3. 3.  Le journal rappelle l'ambitieux projet "Vision 2010", lancé par le Maroc en 2001 dans l'objectif de drainer plus de 10 millions de touristes à l'horizon 2010, soulignant que le pays devient de plus en plus attrayant pour les acheteurs de logements européens, notamment ceux en provenance du Royaume-Uni, d'Allemagne et de la suisse. Ce plan de développement devra permettre au Maroc de diversifier son marché touristique, note lundi la publication, soulignant que le Maroc a beaucoup à offrir.Pourquoi cette vision? Quels sont ses objectifs ? Et quels obstacle a t’elles connu? .
  4. 4.  Avec son héritage culturel et historique, sa proximité avec l'Europe et son charme unique, le Maroc reste une destination idéale pour le tourisme en famille, ajoute le journal, mettant en exergue l'élan de modernisation économique que connaît le pays tout en restant attaché à sa culture authentique.
  5. 5. Pourquoi une vision 2010?  En fait, le tourisme souffre de problèmes structurels (fiscalité, financement,...etc.) qui sont autant d'obstacles à son développement. En outre, force est de constater que le tourisme, de par son impact direct ou induit sur des segments entiers de l'économie, est un secteur stratégique en vue du décollage économique et de la mise à niveau du Maroc. Pour qu'il joue pleinement son rôle de locomotive de la croissance marocaine, le tourisme doit bénéficier d'un environnement favorable, qui permet de valoriser les énormes potentialités du pays et de rompre avec les freins du pass
  6. 6.  Le Maroc est officiellement engagé dans une nouvelle stratégie touristique, dénommée « vision 2010 ». L'objectif affiché de cette stratégie est de créer les conditions favorables au décollage du tourisme marocain.
  7. 7. Les objectifs  La réalisation de ces objectifs doit passer par un positionnement offensif sur le tourisme balnéaire et ce à travers le Plan Azur qui se représente par la construction de 6 sites balnéaires à savoir Taghazout (près d'Agadir), Plage Blanche (près deGuelmim), Mogador (prèsd'Essaouira), Mazagan(près d'El Jadida), Lixus (près de Larache) et Saïdia (près d'Oujda).  En 2010, le tourisme balnéaire devra représenter 70% de l'offre hôtelière, soit une capacité supplémentaire de 65 000 chambres.
  8. 8.  La station Saïdia a été attribuée au géant espagnol des BTP FADESA. Il a une capacité totale de 28 000 lits (dont 16 000 en hôtel et 12 000 en immobilier). Ce projet a été estimé à ses débuts à 9,3 milliards de Dirhams. Il est le chantier le plus abouti puisque l'ouverture de son premier hôtel est attendue pendant le deuxième semestre 2006. 
  9. 9.  La station Mogador dans la région d'Essaouira, attribuée au consortium Belgo- Français-Hollandais Thomas & Piron, Risma et Colbert-Onco, comprend la construction d'hôtels et d'immeubles avec une capacité totale de 10.500 lits représentant un investissement total de 4,7 milliards de Dirhams. Les travaux d'aménagement de cette station sont prévus pour le mois de décembre 2005. Le premier hôtel devrait être inauguré début 2007. 
  10. 10.  Le troisième projet est celui de Mazagan, se situant à 5 Km de la ville d'El Jadida, le promoteur choisi pour mettre à terme ce chantier est le consortium Maroco-Sud, African Kerzner, Somed, CDG, Mamda. L'investissement global du projet s'élève à 5,3 milliards avec une capacité d'accueil de 8 000 lits au total. Et on devrait assister à l'ouverture de cette station en Août 2007. 
  11. 11.  Enfin Lixus, limitrophe de la ville de Larache, a été concédée au consortium belgo-hollandais Thomas & Piron et Orco. Le cahier de charge veut que cette station soit dotée d'une très grande capacité d'hébergement (environ 12 000 lits au total) et ce pour un investissement global de 5,3 milliards de Dhs. Le projet n'a pas encore été lancé, mais cela ne saurait tarder d'après le calendrier fixé par le plan Azur. .
  12. 12. Objectif de la vision 2010  4,5 millions de touristes  10 millions de touristes  50 % étrangers, 50% RME  Des RME se comportant de plus en plus de touristes  70 % étrangers en hôtels classés 7 millions en hôtels classés  800 € / touriste étranger maintenir 800 € par touriste.
  13. 13. 5 Grands chantiers  Développement: Tripler la capacité d’hébergement (80.000à 230.000 lits + rééquilibrer le produit ).  Formation: - Former au moins 70.000 professionnels  Aérien: - Planifier l’adéquation entre lits nouveaux et sièges d’avion additionnels. Tripler l’offre des sièges aériens
  14. 14.  Marketing: -Focaliser l’Office sur le marketing et la communication ,introduire le marketing moderne  Environnement: Amélioration Accueil, qualité des prestations , animation.
  15. 15. sixième chantier fondamental :  L’organisation institutionnelle:  Un pilotage contractuel public privé  Un maximum d’efficacité  Une discipline intérêt national/intérêt régional  La pérennisation du système
  16. 16. Objectifs en chiffres
  17. 17. 3 Les premiers succès  Développement et Aménagement: -10 000 lits prévus pour 2003 contre 6000 en 2002, 3800 en 2001 et 1500 moyenne. Aérien: - Ouverture du chantier de la libéralisation de l’ aérien + nouvelles lignes - Elaboration de la feuille de route de l’aérien en adéquation avec la vision 2010 Collaboration transport/ tourisme
  18. 18.  Marketing: Contact direct avec les TO - Nouvelle allocation du budget promotionnel Régionalisation: Implication forte des régions : conseils régionaux du tourisme - Opérations promotionnelles nouvelles
  19. 19.  Le Maroc avait un défi  Gérer la conjoncture sans ralentir les chantiers structurels ! Est-ce posible ?
  20. 20. Le Plan d’action Le Maroc a réagit selon les chantiers prioritaires :  Produit:  Plan Azur :Signature des conventions avec les aménageurs d’ici la fin de  l’année  Etudes de repositionnement de destinations en difficulté  Nouveau : démarrage programme produits de niche et  programme circuit d’écotourisme  Stratégie de développement du tourisme intérieur.
  21. 21.  Formation :  Maximisation de l’outil en nombre d’inscrits : de 2 800 inscrits en 2002 à 3500 en 2003 et plus de 4000 en 2004  Mise en commun des moyens avec l’OFPPT
  22. 22.  Aérien:  Nécessité de planifier avec rigueur l’adéquation entre lits nouveaux et sièges d’avion additionnels.pour ceci il y avait recourt à Collaboration étroite transport-tourisme :  Le tourisme détaille et chiffre ses besoins et le transport y répond par une nouvelle réglementation du secteur
  23. 23.  Tout en respectant le modèle de développement de la RAM et ses impératifs financiers.  La gestion de l’urgence : lignes additionnelles prioritaires appel d’offres pour nouveaux entrants
  24. 24.  Marketing :  Introduire le marketing moderne (par opposition à une communication intuitive)  • Planification rigoureuse et optimale «capacités – ventes ».  Introduction d’une nouvelle forme de partenariat avec les TO .  Conclusion d’accord avec les TO puisqu’ils sont les meilleurs experts sur le marché
  25. 25.  Environnement:  Focus 2003 : amélioration des conditions d’accueil Projets pilotes au niveau de 3 aéroports (animation,infrastructure, bureau d’accueil)
  26. 26.  Institutionnel : Réorganisation de la fédération et des associations Professionnelles.  Mise en place des CRT à : Fès Rabat Ouarzazate Tanger

×