Le Low cost vecteur de concurrence

459 vues

Publié le

Les entreprises low-cost sont devenues un acteur à part entière en attirant de nouveaux segments de clientèle, en affichant leurs prix irrésistibles, et en multipliant leurs offres à travers l’implantation de nouvelles entreprises dans le monde entier. Une concurrence avec les societés de marque semble inévitable. Le low-cost est alors un modèle novateur de concurrence.

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
459
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le Low cost vecteur de concurrence

  1. 1. Le Low-cost vecteur de concurrence Extrait de: LE LOW-COST HÔTELIER À LA RECHERCHE D’UNE STRATÉGIE GAGNANTE Section: Le low-cost et le marché de la concurrence page 13 Par: Mouhcine Boudanes et Oumayma Stitou
  2. 2. Le Low-cost vecteur de concurrence « Nous sommes des casseurs de monopole », disent Pascal Perri et Jean-Paul Tréguer, qui croient que cette pratique a rompu avec la politique du « packaging » qui oblige les consommateurs à payer des services dont ils n'ont pas besoin. Le packaging qui veut dire une vente par lot composé de plusieurs produits différents, en tourisme c’est un terme bien connue et utilisé. P.Perri: Journaliste, chef d'entreprise, a publié divers ouvrages, essentiellement sur l'économie low-cost Jean Paul Treguer: Auteur et PDG du groupe de communication LOWCOST 360
  3. 3.  Selon Emmanuel Combe, le low-cost est “le plus grand événement concurrentiel depuis trente ans”: il a remis en cause les prix des entreprises installées, les a obligés à réinventer leur marché, parfois à lancer elles-mêmes des filiales low-cost. Au point même que, parfois, les grands gagnants du Low-cost sont moins ses clients que ceux des opérateurs historiques, notamment dans l'aérien et la téléphonie.  Emmanuel Combe, vice-président de l'Autorité de la concurrence et spécialiste de la question
  4. 4.  Les entreprises low-cost font en tout cas souvent mieux que les sociétés installées en ce qui concerne la rentabilité. La compagnie aérienne la plus rentable au monde est américaine, Southwest Airlines, pionnière du low-cost depuis les années 1970. La Logan, elle, est sans doute la voiture qui offre à Renault ses plus grandes marges...« En dehors de l'aérien ou de l'alimentation, le low-cost a vocation à gagner tous les secteurs mais à y rester un marché de niche.
  5. 5.  Pour autant, sur les marchés où il prospère, il exerce une forte pression sur les opérateurs historiques en imposant une redéfinition de l'offre et un nouveau référentiel de prix  Et déjà, l'après low-cost se prépare : les consommateurs passent d'une course effrénée aux prix les plus bas, à la recherche raisonnée du meilleur rapport coût-efficacité : c'est le bas prix c’est low-lost.

×