UWE Bis

376 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
376
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

UWE Bis

  1. 1. Union Wallonne des Entreprises 21 avril 2009 Geoffroy Dumonceau Directeur du Développement Multi Development Belgium
  2. 2. Mardi 21 avril 2009 : Les développements immobiliers: moteur de l’économie • Multi-Development: qui sommes-nous ? • Trois Exemples de projets réalisés par Multi-Development: « Entre-Deux » Maastricht, « Stadsfeestzaal » Anvers & « Sterpenich » Arlon • Fondements de la réussite • Approche comparative : Flandre et Wallonie • Synthèse
  3. 3. 1. Qui est Multi-Development ?1. Qui est Multi-Development ?
  4. 4. Multi Corporation Multi a commencé ses activités en tant que développeur commercial sur le marché hollandais il y 25 ans.
  5. 5. ORGANIGRAMMEORGANIGRAMME MULTI CORPORATONMULTI CORPORATON Multi Corporation est composé de différentes sociétés au compétences multiples : “property development, investment, mall management and asset management”.
  6. 6. 2. “Entre-Deux”2. “Entre-Deux” Maastricht ““Stadsfeestzaal”Stadsfeestzaal” Anvers && ““Sterpenich”Sterpenich” Arlon
  7. 7. Avant Après Entre-deux - Maastricht
  8. 8. Avant Après Entre-deux - Maastricht
  9. 9. Bron: Locatus
  10. 10. Crocs Imago Upper ground floor
  11. 11. Residential (retail)
  12. 12. spilstraat helmstraat
  13. 13. grote staatkleine gracht
  14. 14. 12.000 m2 30 magasins / horeca Volume d’investissement : ca. Euro 90 mio 0 place de parking créée Architectes : T&T Design – Arn Meijs Netherlands
  15. 15. Stadsfeestzaal – Anvers
  16. 16. Stadsfeestzaal – Anvers
  17. 17. “hopland-stadsfeestzaal” “hopland-meistraat-lange gang” “hopland-horta” “hopland-stadsschouwburg”
  18. 18. 20.500 m2 40 magasins / horeca 275 places de parking (total 675 plcs) T&T Design - Netherlands Exner – Denemarken TV Verbaenen Berteloot - ca. Euro 115 mio 50% Multi Asset Management 50% Bank of Ireland
  19. 19. Signature convention ville: 09/2000 Stadsfeestzaal demolie par incendie: 12/2000 Fermeture du dossier assurance: End 2002 Approbation permis de construction: 12/2003 Approbation permis socio-économique : 05/2004 Achat terrain: 08/2004 Commencement des travaux: 11/2004 Reconstruction Stadsfeestzaal: 02/2005 Ouverture Stadsfeestzaal: 23 november 2007
  20. 20. “Sterpenich” – Arlon
  21. 21. “Sterpenich” – Arlon
  22. 22. 3. Fondements essentiels de la3. Fondements essentiels de la réussiteréussite
  23. 23. Pré-requis : On dialogue toujours avec les autorités locales avant tout Fondements essentiels de la réussiteFondements essentiels de la réussite A. Une volonté (passive ou active) de la ville de se développer et, le cas échéant, de renforcer sa position par rapport aux « villes concurrentes »: • qualité espace publique, • emploi, • logement, • commerce, • culture, • connaissance, • Etc.
  24. 24. Fondements essentiels de la réussiteFondements essentiels de la réussite B. La possibilité d’un PPP, une réelle chance pour favoriser l’émergence d’un projet immobilier à condition de • définir et garantir les intérêts de chacun, • établir un climat de confiance malgré des intérêts qui peuvent être divergents, • s’adapter à la culture d’entreprise de l’autre partie, • répartir clairement les responsabilité de chacun, • s’entendre sur la plus value de chacun • cf. point suivant
  25. 25. C. Une ville organisée et équipée (compétences humaines, régie foncière, agence locale de promotion, etc.), avec des personnes ressources stables pour assurer la transition lors des changements de majorité politique D. La disponibilité de Fonds publics (véritable effet levier et non un effet d’aubaine) => Aménagement des espaces publics Fondements essentiels de la réussiteFondements essentiels de la réussite
  26. 26. E. Une législation urbanistique porteuse de projets (différent d’une porte ouverte à tous les projets). • Une sécurité juridique mais non castratrice F. Penser en terme de projet ville = • mixité des fonctions • service de proximité • Mobilité plurimodale • renforcement des flux piétons (le consommateur n’est pas captif) Fondements essentiels de la réussiteFondements essentiels de la réussite
  27. 27. G. Au niveau du porteur du projet (privé et public): une pro-activité. • préparation optimale. Les pré-études et études en amont dans le processus. -> La taille du projet, les fonctions manquantes et complémentaires, le contexte dans lequel le projet s’inscrit, l’affectation du sol, l’environnement, le potentiel réel d’une ville ou d’une situation géographique en particulier. • Méfions-nous du feeling… risque de déception par rapport aux attentes. Il n’existe plus de projets évidents et faciles. • Adopter le réflexe de la vision à long-terme  • Une dose de rêve (un certain temps), beaucoup d’imagination et d’esprit créatif, • Beaucoup de place pour la réflexion, le dialogue entre les acteurs -> la bonne décision prise en bonne intelligence Fondements essentiels de la réussiteFondements essentiels de la réussite
  28. 28. 4. Approche comparative :4. Approche comparative : Flandre et WallonieFlandre et Wallonie
  29. 29. La question : pourquoi pas encore un seul projet réalisé en Wallonie ?   Y a t il tellement plus de difficultés en Région wallonne qu’en Flandre ? Approche comparative : Flandre et WallonieApproche comparative : Flandre et Wallonie
  30. 30. 1. La réponse n’est pas historique… Pays-Bas, Anvers, Flandre ??? NON.   La Flandre n’est pas plus un terre d’investissement a fortiori plus facile que la Wallonie.   -> La qualité des représentants de la Ville qui prime. Approche comparative : Flandre et WallonieApproche comparative : Flandre et Wallonie
  31. 31. 2. Participation active aux appels à projets (1 Ostende, 2 Anvers, 1 Arlon)   -> méthode de développement plus répandue il y a 10 ans en Flandre (influence NL, Genk, Mechelen, Leuven, St-Niklaas, Ostende, Anvers) -> méthode efficace si le cahier des charges est univoque   Approche comparative : Flandre et WallonieApproche comparative : Flandre et Wallonie
  32. 32. 3. Différence de richesse entre les deux communautés. -> Prix de construction identique, potentiel loyer plus élevé = favorise l’émergence de projets ou la levée de moyens 4. Le foncier en Flandre est plus cher, -> Risque de développement plus élevé pour le développeur  5. On constate en Wallonie:   - des villes et communes de mieux en mieux équipée et pro-actives (Villes se dotent de Régie, Agence locale de promotion, son présente lors des marchés immobiliers, démarches les promoteurs, etc.) - des réformes en matière d’urbanisme porteuses de projet (le décret remembrement urbain) - une volonté de dialoguer et de trouver le juste compromis - Le recours aux études en région wallonne semble être plus courant qu’en Flandre. Par volonté et soucis de ne pas commettre d’erreur ou de se donner une seule vision, cohérente, et qui remporte l’unanimité. Approche comparative : Flandre et WallonieApproche comparative : Flandre et Wallonie
  33. 33. 5. Synthèse5. Synthèse
  34. 34. 1. Une ville volontaire, outillée et organisée de façon adéquate est le point de départ 2. Une approche pro-active (privé & public) pour éviter les faux départs   3. Pas de formule magique à copier de la Flandre 4. On vit une période de transition: • la ville est redevenue à la mode, • le monde du Retail est omniprésent, hyper dynamique • le consommateur lambda se fait rare. -> Il s’informe, compare, réfléchit en terme de coût (<> prix), -> son objectif = « qualité de vie »  Synthèse:Synthèse:
  35. 35. Merci de votre attentionMerci de votre attention

×