SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  34
LA NUTRITION DU SUJET
AGE
Dr DANA Fabienne
16 novembre 2010
Nutrition du sujet âgé
Prévalence : importante et différente selon
lieu de vie
- À domicile: 4% à 10%
- À l’hôpital : 30 à 50%
- En EHPAD : 15 à 30%
Nutrition du sujet âgé
Les conséquences générales :
- Morbidité surtout infectieuse X 2 à 6
- Fréquence élevée infections
nosocomiales
- Mortalité X 2 à 8
- Augmentation de DMS en hospitalisation
- Augmentation en terme de coûts de santé
directs et indirects
Nutrition du sujet âgé
Conséquences spécifiques :
- Sarcopénie : diminution masse
musculaire, dégradation qualité de
marche, des transferts, montée escaliers,
augmentation niveau incapacité dans
AVQ, perte d’autonomie élevée,
augmentation du risque de chutes et
fractures….
Nutrition du sujet âgé
Conséquences spécifiques :
- Ostéoporose : carence en vit D, calcium,
hyperparathyroidisme IIaire
- Déficit immunitaire : vaccination
antigrippale inefficace, nbre élevé et
sévérité des infections urinaires et
bronchiques.
- Escarres : déclenchés ou aggravés par
l’alitement, déshydratation…
Nutrition du sujet âgé
Besoins nutritionnels :
Les mêmes que adulte jeune sauf :
- Besoins élevés en PT : 1,5 g /kg/J au lieu
de 1 pour l’adulte jeune
- Apports plus importants en vit D et
calcium
- Le fer et autres vit : identiques/ adulte
Nutrition du sujet âgé
LE PLUS IMPORTANT :
- Repérer les sujets à risques
- Faire le diagnostic de dénutrition
- Évaluer la sévérité
- Stratégie de PEC
Nutrition du sujet âgé
• FDR à rechercher :
– Dénutrition EXOGENE :
• Nombre de médicaments
• État dentaire
• Perte d’autonomie
• Facteurs économiques
• Isolement social
• Deuil
• Intoxication OH, tabac…
• Mycose digestives
• Régimes…..
Nutrition du sujet âgé
• FDR à rechercher :
- Dénutrition ENDOGENE :
• Aigu : infections, et chirurgie
• Chroniques : néoplasie, rhumatisme inflammatoire,
insuffisant cardiaque, respiratoire, Maladie
d’Alzheimer…
Nutrition du sujet âgé
• Diagnostic : à l’aide
– Poids : attention à l’obèse dénutri !
– IMC
– MNA
– Albuminémie
– PCR
DENUTRI : oui ou non?
Nutrition du sujet âgé
• Sévérité :
– Si oui, quantifier la dénutrition avec taux
d’albumine ++++
Nutrition du sujet âgé
Dénutrition Dénutrition sévère
- perte poids : sup à 5% en 1
mois ou 10% en 6 mois
- IMC < ou égal à 21
- MNA :< à 17
- Albuminémie : < 35g/l
- perte poids: > ou égal 10% en 1
mois ou 15% en 6 mois
- IMC : < 18
- Albuminémie : < 30g/l
Nutrition du sujet âgé
• STRATEGIE DE PEC :
ALIMENTATION HP/HC
Nutrition du sujet âgé
• ENRICHIR EN PROTEINES ET CALORIES
• FAIRE TROIS REPAS ET 1 A 2 COLLATIONS
PAR JOUR
• CHAQUE REPAS OU COLLATION : apport de
PT et Calories
Nutrition du sujet âgé
• Apports recommandés en PT:
1,2 à 1,5g/kg/jour
Mais PNNS 2 (second programme national
nutritionnel santé ) fixe des reco:
1,5 g/kg/jour et 30 à 40 kcal/kg/jour
Donc pour 60kgs , apport de 90g PT à
répartir dans la journée, 2300 cal/homme
et 2100 cal/ femme
Nutrition du sujet âgé
• Trois repas avec 20g PT : 60g PT
• 1 à 2 collations à 15g PT soit 30g PT
• Donc 90g PT/jour : difficile !!!!
• Toujours associer PT et calories
NUTRITION DU SUJET AGE
• ALTERNATIVES et COÛT d’UNE PART
de PROTEINES :
– Inférieur à 0,50 euros:
Légumes secs, légumineuses sur la base d’une
part moyenne apportant 20 g de protéines
NUTRITION DU SUJET AGE
– De 0,50 à 1 euros: la part à 20 g de
protéines
• Lait
• Fromage blanc
• Gruyère
• Œuf
• Volaille
• abat
NUTRITION DU SUJET AGE
– De 1 à 2 euros:
• Poisson en conserve (cabillaud, thon, saumon)
• Poisson en filet ( lieu noir)
• Porc
NUTRITION DU SUJET AGE
– Supérieur à 3 euros :
• Bœuf
• Jambon
• Agneau
• Veau
Sur la base d’un apport en protéines de 20 g
NUTRITION DU SUJET AGE
• Comment enrichir l’alimentation en
protéines sans augmenter le volume ?
Enrichir les entrées, les potages, les légumes et
les desserts avec :
- lait en poudre
- Fromage râpé
- Crème de fromage
- Œufs
- Viande et jambon hachés,
- Thon, crabe émiettés…
NUTRITION DU SUJET AGE
Aliments Quantité G de PT
Poudre de lait 3 cas : 20g 9
Poudre de lait 1 cas 3
Poudre de PT 2 cas : 10g 9
Fromage râpé 20g : 1 cas 5
Blanc d’œuf 1 4.3
Jaune d’oeuf 1 3
Jaune d’œuf écrasé 1 cas 3
Œuf 1 7.5
Crème de fromage 1 4g
Fromage blanc 3 cas 4g
Jambon 1 cas 4g
NUTRITION DU SUJET AGE
• 1 BOL DE LAIT : 12G
• 1 VERRE DE LAIT : 4G
• 1 YAOURT : 5G
• 1 FROMAGE TYPE « VACHE QUI RIT » : 4G
• GRUYERE RAPE: 1CAS : 4G
• 1 STEAK HACHE MOYEN 100g : 25G
• 1 FLAN : 5G
• 1 FROMAGE BLANC : 3CAS : 4G
NUTRITION DU SUJET AGE
• GLACE 1 BOULE : 2G
• ILE FLOTTANTE : 2CAS : 2G
• JAMBON CUIT 100g : 18G
• 1 ŒUF : 8G
• CREME BRULEE, CARAMEL, DESSERT :
1CAC : 1G
• CREME FRAICHE : 2 CAS : 1G
• 1 PORTION DE FROMAGE (30G)
(CAMEMBERG , BEAUFORT, …) : 6 à 8G
NUTRITION DU SUJET AGE
• Comment enrichir ?
– Les potages : jambon, lait en poudre,
gruyère râpé, un fromage fondu…
– Les entrées: crudités + œufs durs, dés de
poulet, thon, crabe émiettés….
– Les plats: gratins, lasagnes…
– Les légumes: béchamel (poudre de lait,
œufs), en gratins
NUTRITION DU SUJET AGE
– Les purées : jaune d’œuf, fromage fondu ou
râpé, lait en poudre…
– les desserts: lait en poudre, œufs…
– Les boissons: enrichir le café, chocolat au
lait, lait froid, lait de poule ( œuf+lait+sucre+
vanille), milk-shake….
NUTRITION DU SUJET AGE
• Exemple du café au lait du matin :
Café au lait non enrichi :
¾ bol café noir
+
¼ bol lait
Soit 84 Kcal et 3.2g PT
NUTRITION DU SUJET AGE
• Café au lait enrichi : 18g PT et 238 kcal
1 bol lait demi-écrémé :12 g
+
2cas lait en poudre : 6g
+
1à 2 cac café soluble
NUTRITION DU SUJET AGE
• Enrichissements des desserts :
– Un yaourt classique : 4g PT
+
– 2 cas de lait en poudre : 6g PT
Soit 10g PT
Pour augmenter les calories, sucre, miel,….
NUTRITION DU SUJET AGE
• Le plus important:
– Dépister au plus tôt les sujet à risques
– Faire le diagnostic et sévérité à quantifier
– PEC rapide et adaptée par rapport aux goûts
et aversions du sujet :
ALIMENTATION HP/HC
- Assurer un suivi dans le temps
NUTRITION DU SUJET AGE
Merci de votre attention

Contenu connexe

Tendances

Régulation de la glycémie "homéostasie glycémique"
 Régulation de la glycémie  "homéostasie glycémique"  Régulation de la glycémie  "homéostasie glycémique"
Régulation de la glycémie "homéostasie glycémique" Nadia Terranti
 
Ionogramme sanguin
Ionogramme sanguinIonogramme sanguin
Ionogramme sanguinS/Abdessemed
 
Temps de saignement
Temps de saignementTemps de saignement
Temps de saignementS/Abdessemed
 
Encephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatiqueEncephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatiqueClaude EUGENE
 
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)S/Abdessemed
 
Protocole acidocetose toulouse
Protocole acidocetose toulouseProtocole acidocetose toulouse
Protocole acidocetose toulouseAhmed Mouradi
 
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUE
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUESTEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUE
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUEClaude EUGENE
 
Hyponatrémie et hypernatrémie
Hyponatrémie et hypernatrémie Hyponatrémie et hypernatrémie
Hyponatrémie et hypernatrémie Urgencehsj
 
Sérodiagnostic de la toxoplasmose
Sérodiagnostic de la toxoplasmoseSérodiagnostic de la toxoplasmose
Sérodiagnostic de la toxoplasmoseS/Abdessemed
 
gamma-glutamyltranferase (GGT)
gamma-glutamyltranferase (GGT)gamma-glutamyltranferase (GGT)
gamma-glutamyltranferase (GGT)Claude EUGENE
 
Cat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive hauteCat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive hauteNisrine Bouji
 
Cas clinique anemies carentielles
Cas clinique anemies carentiellesCas clinique anemies carentielles
Cas clinique anemies carentiellesOumayma Mejri
 
Dosage du cholestérol total
Dosage du cholestérol totalDosage du cholestérol total
Dosage du cholestérol totalS/Abdessemed
 
Traitement de l'acidocétose diabétique letarget modifié
Traitement    de  l'acidocétose diabétique     letarget modifiéTraitement    de  l'acidocétose diabétique     letarget modifié
Traitement de l'acidocétose diabétique letarget modifiéMALIKADOCTEUR83
 
conduite a tenir devant un prélèvement de selles en parasitologie
conduite a tenir devant un prélèvement de selles en parasitologieconduite a tenir devant un prélèvement de selles en parasitologie
conduite a tenir devant un prélèvement de selles en parasitologiebenaissayoussef
 
conduite-à-tenir-devant-une-hyperéosinophilie.pptx
conduite-à-tenir-devant-une-hyperéosinophilie.pptxconduite-à-tenir-devant-une-hyperéosinophilie.pptx
conduite-à-tenir-devant-une-hyperéosinophilie.pptxJeanHovozounkou
 

Tendances (20)

Régulation de la glycémie "homéostasie glycémique"
 Régulation de la glycémie  "homéostasie glycémique"  Régulation de la glycémie  "homéostasie glycémique"
Régulation de la glycémie "homéostasie glycémique"
 
Ionogramme sanguin
Ionogramme sanguinIonogramme sanguin
Ionogramme sanguin
 
Syncope
Syncope Syncope
Syncope
 
Temps de saignement
Temps de saignementTemps de saignement
Temps de saignement
 
Encephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatiqueEncephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatique
 
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
 
Protocole acidocetose toulouse
Protocole acidocetose toulouseProtocole acidocetose toulouse
Protocole acidocetose toulouse
 
Hypoglycémie - hyperglycémie: Conseils pratiques.
Hypoglycémie - hyperglycémie: Conseils pratiques.Hypoglycémie - hyperglycémie: Conseils pratiques.
Hypoglycémie - hyperglycémie: Conseils pratiques.
 
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUE
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUESTEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUE
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUE
 
Hyponatrémie et hypernatrémie
Hyponatrémie et hypernatrémie Hyponatrémie et hypernatrémie
Hyponatrémie et hypernatrémie
 
Sérodiagnostic de la toxoplasmose
Sérodiagnostic de la toxoplasmoseSérodiagnostic de la toxoplasmose
Sérodiagnostic de la toxoplasmose
 
gamma-glutamyltranferase (GGT)
gamma-glutamyltranferase (GGT)gamma-glutamyltranferase (GGT)
gamma-glutamyltranferase (GGT)
 
Cat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive hauteCat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive haute
 
Cas clinique anemies carentielles
Cas clinique anemies carentiellesCas clinique anemies carentielles
Cas clinique anemies carentielles
 
Hemostase
HemostaseHemostase
Hemostase
 
Dosage du cholestérol total
Dosage du cholestérol totalDosage du cholestérol total
Dosage du cholestérol total
 
Traitement de l'acidocétose diabétique letarget modifié
Traitement    de  l'acidocétose diabétique     letarget modifiéTraitement    de  l'acidocétose diabétique     letarget modifié
Traitement de l'acidocétose diabétique letarget modifié
 
conduite a tenir devant un prélèvement de selles en parasitologie
conduite a tenir devant un prélèvement de selles en parasitologieconduite a tenir devant un prélèvement de selles en parasitologie
conduite a tenir devant un prélèvement de selles en parasitologie
 
conduite-à-tenir-devant-une-hyperéosinophilie.pptx
conduite-à-tenir-devant-une-hyperéosinophilie.pptxconduite-à-tenir-devant-une-hyperéosinophilie.pptx
conduite-à-tenir-devant-une-hyperéosinophilie.pptx
 
Distomatose
DistomatoseDistomatose
Distomatose
 

En vedette

La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...
La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...
La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...Interaction Healthcare
 
Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...
Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...
Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...Ireps
 
Le cas des services de garde et des responsabilités parentales
Le cas des services de garde et des responsabilités parentalesLe cas des services de garde et des responsabilités parentales
Le cas des services de garde et des responsabilités parentalesQuébec en Forme
 
Nutrition des personnes âgées au Maroc
Nutrition des personnes âgées au MarocNutrition des personnes âgées au Maroc
Nutrition des personnes âgées au MarocKhadija Moussayer
 
Cours aux esf de 3 ilunga2011 (octobre).
Cours aux esf de 3 ilunga2011 (octobre).Cours aux esf de 3 ilunga2011 (octobre).
Cours aux esf de 3 ilunga2011 (octobre).esf3
 
équilibre alimentaire
équilibre alimentaireéquilibre alimentaire
équilibre alimentairecdijeandupuy
 
Comment faire aimer les légumes aux enfants ?
Comment faire aimer les légumes aux enfants ?Comment faire aimer les légumes aux enfants ?
Comment faire aimer les légumes aux enfants ?Fondation Louis Bonduelle
 
B. la estructura del estado peruano
B. la estructura del estado peruanoB. la estructura del estado peruano
B. la estructura del estado peruanoHUASPA
 
Aplicaciones informáticas
Aplicaciones informáticasAplicaciones informáticas
Aplicaciones informáticasDclanMakers
 
Atelier Image Employeur Weavlink - Traces & visibilité sur le Web
Atelier Image Employeur Weavlink - Traces & visibilité sur le WebAtelier Image Employeur Weavlink - Traces & visibilité sur le Web
Atelier Image Employeur Weavlink - Traces & visibilité sur le WebWeavlink
 
Presentación1
Presentación1Presentación1
Presentación1DAX222222
 
El cuerpo humano toñin ( terminado)
El cuerpo humano toñin ( terminado)El cuerpo humano toñin ( terminado)
El cuerpo humano toñin ( terminado)telita99
 
El turismo del ecuador
El turismo del ecuadorEl turismo del ecuador
El turismo del ecuadorGlace12
 

En vedette (20)

La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...
La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...
La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...
 
Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...
Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...
Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...
 
Le cas des services de garde et des responsabilités parentales
Le cas des services de garde et des responsabilités parentalesLe cas des services de garde et des responsabilités parentales
Le cas des services de garde et des responsabilités parentales
 
Nutrition des personnes âgées au Maroc
Nutrition des personnes âgées au MarocNutrition des personnes âgées au Maroc
Nutrition des personnes âgées au Maroc
 
Nutrition
Nutrition Nutrition
Nutrition
 
Feeding practices in toddlers
Feeding practices in toddlersFeeding practices in toddlers
Feeding practices in toddlers
 
Cours aux esf de 3 ilunga2011 (octobre).
Cours aux esf de 3 ilunga2011 (octobre).Cours aux esf de 3 ilunga2011 (octobre).
Cours aux esf de 3 ilunga2011 (octobre).
 
équilibre alimentaire
équilibre alimentaireéquilibre alimentaire
équilibre alimentaire
 
Les bases de la nutrition: kit enseignant
Les bases de la nutrition: kit enseignantLes bases de la nutrition: kit enseignant
Les bases de la nutrition: kit enseignant
 
Comment faire aimer les légumes aux enfants ?
Comment faire aimer les légumes aux enfants ?Comment faire aimer les légumes aux enfants ?
Comment faire aimer les légumes aux enfants ?
 
B. la estructura del estado peruano
B. la estructura del estado peruanoB. la estructura del estado peruano
B. la estructura del estado peruano
 
Berlin
BerlinBerlin
Berlin
 
Cuestionario 10 2
Cuestionario 10 2Cuestionario 10 2
Cuestionario 10 2
 
Starbucks
StarbucksStarbucks
Starbucks
 
Aplicaciones informáticas
Aplicaciones informáticasAplicaciones informáticas
Aplicaciones informáticas
 
CV Juan Pena A
CV Juan Pena ACV Juan Pena A
CV Juan Pena A
 
Atelier Image Employeur Weavlink - Traces & visibilité sur le Web
Atelier Image Employeur Weavlink - Traces & visibilité sur le WebAtelier Image Employeur Weavlink - Traces & visibilité sur le Web
Atelier Image Employeur Weavlink - Traces & visibilité sur le Web
 
Presentación1
Presentación1Presentación1
Presentación1
 
El cuerpo humano toñin ( terminado)
El cuerpo humano toñin ( terminado)El cuerpo humano toñin ( terminado)
El cuerpo humano toñin ( terminado)
 
El turismo del ecuador
El turismo del ecuadorEl turismo del ecuador
El turismo del ecuador
 

Similaire à Nutrition sujet age_dr_dana.ppt

Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15raymondteyrouz
 
nutrition et maladie d'alzheimer
nutrition et maladie d'alzheimernutrition et maladie d'alzheimer
nutrition et maladie d'alzheimeralzheimer.tunisie
 
Dr Hitache DT2 ET RHD
Dr Hitache DT2 ET RHDDr Hitache DT2 ET RHD
Dr Hitache DT2 ET RHDBENAOUDA67
 
Evaluation Facteurs De Risques Cardiovasculaires Cpp 08 09 09
Evaluation Facteurs De Risques Cardiovasculaires Cpp 08 09 09Evaluation Facteurs De Risques Cardiovasculaires Cpp 08 09 09
Evaluation Facteurs De Risques Cardiovasculaires Cpp 08 09 09raymondteyrouz
 
Le point de vue du praticien patrick serog
Le point de vue du praticien patrick serogLe point de vue du praticien patrick serog
Le point de vue du praticien patrick serogAlliancePalmeDurable
 
Equilibre Alimentaire Cp 13 10 09
Equilibre Alimentaire Cp 13 10 09Equilibre Alimentaire Cp 13 10 09
Equilibre Alimentaire Cp 13 10 09raymondteyrouz
 
Expose nutrition
Expose nutritionExpose nutrition
Expose nutritionghis001
 
Régime des maladies gastro-intestinales - Dr LAYACHI Nabil
Régime des maladies gastro-intestinales - Dr LAYACHI NabilRégime des maladies gastro-intestinales - Dr LAYACHI Nabil
Régime des maladies gastro-intestinales - Dr LAYACHI Nabilagerc2013
 
Nutrition et pathologies digestives
Nutrition et pathologies digestives Nutrition et pathologies digestives
Nutrition et pathologies digestives agerc2013
 
Alimentation et grossesse
Alimentation et grossesse Alimentation et grossesse
Alimentation et grossesse MDnutrition
 
L'alimentation et la santé (B1)
L'alimentation et la santé (B1)L'alimentation et la santé (B1)
L'alimentation et la santé (B1)lebaobabbleu
 
Article sur l'indice glycemique
Article sur l'indice glycemique Article sur l'indice glycemique
Article sur l'indice glycemique Fitness Alençon
 
Impacts physiologiques: À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les ...
Impacts physiologiques: À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les ...Impacts physiologiques: À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les ...
Impacts physiologiques: À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les ...Québec en Forme
 
Guide to Wellness & Slimming 0315s
Guide to Wellness & Slimming 0315sGuide to Wellness & Slimming 0315s
Guide to Wellness & Slimming 0315sJennifer Webb
 
Article sur l'indice glycémique
Article sur l'indice glycémiqueArticle sur l'indice glycémique
Article sur l'indice glycémiqueFitness Alençon
 

Similaire à Nutrition sujet age_dr_dana.ppt (20)

Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
 
nutrition et maladie d'alzheimer
nutrition et maladie d'alzheimernutrition et maladie d'alzheimer
nutrition et maladie d'alzheimer
 
Dr Hitache DT2 ET RHD
Dr Hitache DT2 ET RHDDr Hitache DT2 ET RHD
Dr Hitache DT2 ET RHD
 
Evaluation Facteurs De Risques Cardiovasculaires Cpp 08 09 09
Evaluation Facteurs De Risques Cardiovasculaires Cpp 08 09 09Evaluation Facteurs De Risques Cardiovasculaires Cpp 08 09 09
Evaluation Facteurs De Risques Cardiovasculaires Cpp 08 09 09
 
Pdf
PdfPdf
Pdf
 
Le point de vue du praticien patrick serog
Le point de vue du praticien patrick serogLe point de vue du praticien patrick serog
Le point de vue du praticien patrick serog
 
Equilibre Alimentaire Cp 13 10 09
Equilibre Alimentaire Cp 13 10 09Equilibre Alimentaire Cp 13 10 09
Equilibre Alimentaire Cp 13 10 09
 
Expose nutrition
Expose nutritionExpose nutrition
Expose nutrition
 
Régime des maladies gastro-intestinales - Dr LAYACHI Nabil
Régime des maladies gastro-intestinales - Dr LAYACHI NabilRégime des maladies gastro-intestinales - Dr LAYACHI Nabil
Régime des maladies gastro-intestinales - Dr LAYACHI Nabil
 
Nutrition et pathologies digestives
Nutrition et pathologies digestives Nutrition et pathologies digestives
Nutrition et pathologies digestives
 
Alimentation et grossesse
Alimentation et grossesse Alimentation et grossesse
Alimentation et grossesse
 
Seminaire janvier 2015
Seminaire janvier 2015Seminaire janvier 2015
Seminaire janvier 2015
 
Nutri
NutriNutri
Nutri
 
3 nutrition
3 nutrition3 nutrition
3 nutrition
 
L'alimentation et la santé (B1)
L'alimentation et la santé (B1)L'alimentation et la santé (B1)
L'alimentation et la santé (B1)
 
Article sur l'indice glycemique
Article sur l'indice glycemique Article sur l'indice glycemique
Article sur l'indice glycemique
 
Impacts physiologiques: À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les ...
Impacts physiologiques: À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les ...Impacts physiologiques: À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les ...
Impacts physiologiques: À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les ...
 
Guide to Wellness & Slimming 0315s
Guide to Wellness & Slimming 0315sGuide to Wellness & Slimming 0315s
Guide to Wellness & Slimming 0315s
 
Article sur l'indice glycémique
Article sur l'indice glycémiqueArticle sur l'indice glycémique
Article sur l'indice glycémique
 
Regime mayo
Regime mayoRegime mayo
Regime mayo
 

Nutrition sujet age_dr_dana.ppt

  • 1. LA NUTRITION DU SUJET AGE Dr DANA Fabienne 16 novembre 2010
  • 2. Nutrition du sujet âgé Prévalence : importante et différente selon lieu de vie - À domicile: 4% à 10% - À l’hôpital : 30 à 50% - En EHPAD : 15 à 30%
  • 3. Nutrition du sujet âgé Les conséquences générales : - Morbidité surtout infectieuse X 2 à 6 - Fréquence élevée infections nosocomiales - Mortalité X 2 à 8 - Augmentation de DMS en hospitalisation - Augmentation en terme de coûts de santé directs et indirects
  • 4. Nutrition du sujet âgé Conséquences spécifiques : - Sarcopénie : diminution masse musculaire, dégradation qualité de marche, des transferts, montée escaliers, augmentation niveau incapacité dans AVQ, perte d’autonomie élevée, augmentation du risque de chutes et fractures….
  • 5. Nutrition du sujet âgé Conséquences spécifiques : - Ostéoporose : carence en vit D, calcium, hyperparathyroidisme IIaire - Déficit immunitaire : vaccination antigrippale inefficace, nbre élevé et sévérité des infections urinaires et bronchiques. - Escarres : déclenchés ou aggravés par l’alitement, déshydratation…
  • 6.
  • 7.
  • 8. Nutrition du sujet âgé Besoins nutritionnels : Les mêmes que adulte jeune sauf : - Besoins élevés en PT : 1,5 g /kg/J au lieu de 1 pour l’adulte jeune - Apports plus importants en vit D et calcium - Le fer et autres vit : identiques/ adulte
  • 9. Nutrition du sujet âgé LE PLUS IMPORTANT : - Repérer les sujets à risques - Faire le diagnostic de dénutrition - Évaluer la sévérité - Stratégie de PEC
  • 10. Nutrition du sujet âgé • FDR à rechercher : – Dénutrition EXOGENE : • Nombre de médicaments • État dentaire • Perte d’autonomie • Facteurs économiques • Isolement social • Deuil • Intoxication OH, tabac… • Mycose digestives • Régimes…..
  • 11. Nutrition du sujet âgé • FDR à rechercher : - Dénutrition ENDOGENE : • Aigu : infections, et chirurgie • Chroniques : néoplasie, rhumatisme inflammatoire, insuffisant cardiaque, respiratoire, Maladie d’Alzheimer…
  • 12. Nutrition du sujet âgé • Diagnostic : à l’aide – Poids : attention à l’obèse dénutri ! – IMC – MNA – Albuminémie – PCR DENUTRI : oui ou non?
  • 13. Nutrition du sujet âgé • Sévérité : – Si oui, quantifier la dénutrition avec taux d’albumine ++++
  • 14. Nutrition du sujet âgé Dénutrition Dénutrition sévère - perte poids : sup à 5% en 1 mois ou 10% en 6 mois - IMC < ou égal à 21 - MNA :< à 17 - Albuminémie : < 35g/l - perte poids: > ou égal 10% en 1 mois ou 15% en 6 mois - IMC : < 18 - Albuminémie : < 30g/l
  • 15. Nutrition du sujet âgé • STRATEGIE DE PEC : ALIMENTATION HP/HC
  • 16. Nutrition du sujet âgé • ENRICHIR EN PROTEINES ET CALORIES • FAIRE TROIS REPAS ET 1 A 2 COLLATIONS PAR JOUR • CHAQUE REPAS OU COLLATION : apport de PT et Calories
  • 17. Nutrition du sujet âgé • Apports recommandés en PT: 1,2 à 1,5g/kg/jour Mais PNNS 2 (second programme national nutritionnel santé ) fixe des reco: 1,5 g/kg/jour et 30 à 40 kcal/kg/jour Donc pour 60kgs , apport de 90g PT à répartir dans la journée, 2300 cal/homme et 2100 cal/ femme
  • 18. Nutrition du sujet âgé • Trois repas avec 20g PT : 60g PT • 1 à 2 collations à 15g PT soit 30g PT • Donc 90g PT/jour : difficile !!!! • Toujours associer PT et calories
  • 19. NUTRITION DU SUJET AGE • ALTERNATIVES et COÛT d’UNE PART de PROTEINES : – Inférieur à 0,50 euros: Légumes secs, légumineuses sur la base d’une part moyenne apportant 20 g de protéines
  • 20. NUTRITION DU SUJET AGE – De 0,50 à 1 euros: la part à 20 g de protéines • Lait • Fromage blanc • Gruyère • Œuf • Volaille • abat
  • 21. NUTRITION DU SUJET AGE – De 1 à 2 euros: • Poisson en conserve (cabillaud, thon, saumon) • Poisson en filet ( lieu noir) • Porc
  • 22. NUTRITION DU SUJET AGE – Supérieur à 3 euros : • Bœuf • Jambon • Agneau • Veau Sur la base d’un apport en protéines de 20 g
  • 23. NUTRITION DU SUJET AGE • Comment enrichir l’alimentation en protéines sans augmenter le volume ? Enrichir les entrées, les potages, les légumes et les desserts avec : - lait en poudre - Fromage râpé - Crème de fromage - Œufs - Viande et jambon hachés, - Thon, crabe émiettés…
  • 24. NUTRITION DU SUJET AGE Aliments Quantité G de PT Poudre de lait 3 cas : 20g 9 Poudre de lait 1 cas 3 Poudre de PT 2 cas : 10g 9 Fromage râpé 20g : 1 cas 5 Blanc d’œuf 1 4.3 Jaune d’oeuf 1 3 Jaune d’œuf écrasé 1 cas 3 Œuf 1 7.5 Crème de fromage 1 4g Fromage blanc 3 cas 4g Jambon 1 cas 4g
  • 25. NUTRITION DU SUJET AGE • 1 BOL DE LAIT : 12G • 1 VERRE DE LAIT : 4G • 1 YAOURT : 5G • 1 FROMAGE TYPE « VACHE QUI RIT » : 4G • GRUYERE RAPE: 1CAS : 4G • 1 STEAK HACHE MOYEN 100g : 25G • 1 FLAN : 5G • 1 FROMAGE BLANC : 3CAS : 4G
  • 26. NUTRITION DU SUJET AGE • GLACE 1 BOULE : 2G • ILE FLOTTANTE : 2CAS : 2G • JAMBON CUIT 100g : 18G • 1 ŒUF : 8G • CREME BRULEE, CARAMEL, DESSERT : 1CAC : 1G • CREME FRAICHE : 2 CAS : 1G • 1 PORTION DE FROMAGE (30G) (CAMEMBERG , BEAUFORT, …) : 6 à 8G
  • 27. NUTRITION DU SUJET AGE • Comment enrichir ? – Les potages : jambon, lait en poudre, gruyère râpé, un fromage fondu… – Les entrées: crudités + œufs durs, dés de poulet, thon, crabe émiettés…. – Les plats: gratins, lasagnes… – Les légumes: béchamel (poudre de lait, œufs), en gratins
  • 28. NUTRITION DU SUJET AGE – Les purées : jaune d’œuf, fromage fondu ou râpé, lait en poudre… – les desserts: lait en poudre, œufs… – Les boissons: enrichir le café, chocolat au lait, lait froid, lait de poule ( œuf+lait+sucre+ vanille), milk-shake….
  • 29. NUTRITION DU SUJET AGE • Exemple du café au lait du matin : Café au lait non enrichi : ¾ bol café noir + ¼ bol lait Soit 84 Kcal et 3.2g PT
  • 30. NUTRITION DU SUJET AGE • Café au lait enrichi : 18g PT et 238 kcal 1 bol lait demi-écrémé :12 g + 2cas lait en poudre : 6g + 1à 2 cac café soluble
  • 31. NUTRITION DU SUJET AGE • Enrichissements des desserts : – Un yaourt classique : 4g PT + – 2 cas de lait en poudre : 6g PT Soit 10g PT Pour augmenter les calories, sucre, miel,….
  • 32. NUTRITION DU SUJET AGE • Le plus important: – Dépister au plus tôt les sujet à risques – Faire le diagnostic et sévérité à quantifier – PEC rapide et adaptée par rapport aux goûts et aversions du sujet : ALIMENTATION HP/HC - Assurer un suivi dans le temps
  • 33.
  • 34. NUTRITION DU SUJET AGE Merci de votre attention