Actualité net 19 14janv11

510 vues

Publié le

Publié dans : Voyages, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
510
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Actualité net 19 14janv11

  1. 1. La lettre dinformation de lonisep 19 Languedoc-Roussillon 14 janvier 2011 Table des matières LCEx*, instrument pédagogique novateur : page 2 • Colloque Histoire des arts etl’expérimentation est lancée en LR ! patrimoineCinq établissements** retenus au niveau académique pour travailler le livret de • Sup de Co Montpellier accréditécompétences expérimental se sont retrouvés pour une réunion de lancement. AACSBCette première rencontre était animée par Olivier Brunel, chef du service académique • 700 centenaires en Languedoc- Roussillond’information et d’orientation.Jacques Limouzin, inspecteur pédagogique régional, directeur de la pédagogie, est page 3intervenu pour qualifier le LCEx comme « instrument pédagogique novateur » qui devrait • Concours GEIPI-POLYTECHpermettre au jeune de valoriser ses acquis et se construire des images positives de soi. • Colloque Cnam/Inetop : les actesS’il intègre les mêmes éléments que le Livret de compétences (1), il s’enrichit des aptitudes • J’ai décroché de l’école et je sou- haite reprendredéveloppées par le jeune dans ses engagements extrascolaires (associatifs, familiaux). page 4Les 5 établissements ont ensuite présenté leurs projets qui associent des partenaires • Une licence pro enquêteur techno-variés pour les uns, allant de la protection civile à une municipalité en passant par les logies numériquesentreprises qui accueillent les élèves en stage. Pour d’autres, c’est la conception (en cours • Vent d’espoir sur l’industrie nautique La lettre dinformation de lonisepd’élaboration) d’un livret qui donne à l’élève un espace d’expression individuelle qu’il Languedoc-Roussillongarde sur clé USB. Mais il est surtout le lieu et l’occasion d’un travail de discussion sur lescompétences, et plus particulièrement les compétences sociales.Rendez-vous pris en janvier 2011 pour un 1er bilan. L’expérience, qui se terminera enjuin 2012, conduira aux modalités de mise en place pour la rentrée 2012. En LR, 5 établissements : (ils sont 140 sur le plan national, publics, privés, et*Livret de compétences expérimental agricoles).**En LR, 5 établissements : voir ci-contre -2 collèges publics, Paul Langevin à Elne (66) et Max Rouquette à St AndréEn savoir plus : de Sangonis (34),- Circulaire du 28-12-2009, paru au BO 1 du 7/01/10 Livret de compétences - 3 lycées, l’un agricole, Garcia Lorca à- PDMF 15 repères pour la mise en œuvre du PDMF Theza (66), 2 privés sous contrat, Pierre- décret du 1/07/06 le socle commun de connaissances et des compétences Rouge à Montferrier (34) et Emmanuel- le POF, passeport orientation formation : voir actualités.net n°6 (2010). d’Alzon, à Nîmes (30).(1) dans le livret personnel de compétences, le jeune fait valider ses acquis dans 7domaines : 5 en lien direct avec les matières scolaires (langue française, langue vivante,mathématiques, culture scientifique et technologique, maîtrise des techniques usuelles del’information et de la communication), et 2, qui devraient favoriser la réussite de sa vie ensociété et pour lui-même, à savoir les compétences sociales et civiques ainsi que l’autonomieet l’initiative. Source : Dominique Charve AN19/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/19janv11 Site régional de l’Onisep : du nouveauSur le site, retrouvez les dates des salons régionaux, les portes ouvertes des La lettre dinformation de lonisepétablissements, la lettre aux documentalistes et toutes les publications régionales en Languedoc-Roussillontéléchargement.Actualités.net et la lettre aux documentalistes se trouvent dans la rubrique Lettresd’information. Onisep plus, le magazine, est également téléchargeable. Le dernier numéro,consacré à la mobilité, est co-écrit avec le CRIJ et l’Onisep. Il sera en ligne fin janvier. C’estle premier numéro auquel participe Audrey Coster, journaliste nouvelle recrue à l’Onisep.ww.onisep.fr/Mes-infos-regionales/Languedoc-Roussillon Source : Sophie Salvadori AN19/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/19janv11 Languedoc-Roussillon L’information avant l’information 1
  2. 2. La lettre dinformation de lonisep 19 Languedoc-Roussillon à la croisée de l’histoire des arts, du patrimoine etdes apprentissagesLes œuvres : connaissance ou connivenceCe 2e colloque est organisé en partenariat avec l’Inspection académiquedu Gard et l’université de NîmesAu programme : projection de films d’animation, communications, témoignages pédagogiques.Mercredi 26 janvier 2011, 8h30h -12h et 14h-17hNîmes, université Vauban, rue du Dr G. Salan, amphi A5Inscription sur le site du CDDP du Gard http://cddp30.crdp-montpellier.fr Source : communiqué AN19/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/19janv11 Le Groupe Sup de Co Montpellier accrédité AACSBReconnaissance académique mondiale pour le Groupe Sup de Co Montpellier qui intègre le cercledes 14 Grandes Écoles de management françaises accréditées AACSB.L’accréditation AACSB récompense la qualité académique de tous ses programmes (mastergrande école - ESC Montpellier, Bachelor - école internationale de Montpellier, executive MBA) etde l’ensemble de ses activités. La lettre dinformation de lonisep AACSB : Association to Advance Languedoc-RoussillonElle représente le symbole d’excellence des meilleures formations en management. Moins de 5% Collegiate Schools of Businessdes écoles de management dans le monde ont obtenu cette reconnaissance. www.supdeco-montpellier.comPour Didier Jourdan, directeur du Groupe Sup de Co Montpellier, l’obtention de cetteaccréditation valide la cohérence d’une stratégie menée depuis presque 10 ans : « Dans uneéconomie globalisée faite de mutations rapides, pour laquelle nous préparons nos étudiants, ilest devenu indispensable de garantir durablement la qualité de nos activités de formation et derecherche ainsi que leur visibilité internationale. L’obtention pour notre groupe du label AACSBparticipe de cette exigence. »Pour les étudiants, l’accréditation AACSB garantit des programmes en constante évolution pourassurer leur parfaite adéquation avec les besoins du marché, atteste que les programmes sontdélivrés par un corps professoral hautement qualifié, assure une reconnaissance internationaledes diplômes délivrés, en phase avec les standards internationaux.Pour les entreprises, l’accréditation AACSB confirme la qualité des diplômes délivrés par leGroupe, garantit que les enseignements suivis par le diplômé sont en totale adéquation avecles besoins d’un environnement économique toujours plus complexe. Pour les diplômés,l’accréditation AACSB confirme la valeur du diplôme. Source : communiqué AN19/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/19janv11 700 centenaires en Languedoc-Roussillon en 2010Le nombre de centenaires ne cesse de croître en Languedoc-Roussillon, comme dans le reste de laFrance. Il a augmenté de 33 % dans la région entre 1999 et 2007, soit + 200 personnes environ.Les femmes, très majoritaires, représentent 83 % de cette population. L’augmentation régulièrede l’espérance de vie permet d’augurer une poursuite de la croissance du nombre de centenairesau cours des prochaines décennies.Les centenaires sont nombreux dans l’Hérault mais sur-représentés en Lozère, dans les Pyrénées-Orientales et l’Aude. Leur répartition reflète la taille des départements : l’Hérault, départementle plus peuplé du Languedoc-Roussillon, abrite quelques 240 centenaires, soit un peu plus de30 % de cette population ; à l’opposé, la Lozère, département le moins peuplé de la région encompterait une trentaine, soit un peu moins de 5 %. Cependant, la répartition départementale 700 centenaires et des métiers qualifiésdes centenaires comparée à celle de la population totale fait apparaître une présencerelativement plus forte des personnes très âgées dans les départements de Lozère, des Pyrénées-Orientales et de l’Aude. Source : insee.fr AN19/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/19janv11 Languedoc-Roussillon L’information avant l’information 2
  3. 3. La lettre dinformation de lonisep 19 Languedoc-Roussillon Concours GEIPI-POLYTECH : un seul concours qui Être ingénieur, ingénieure, c’est :permet d’intégrer une école publique d’ingénieurs - Résoudre des problèmes technologiquesLe Concours GEIPI-POLYTECH regroupe 25 écoles publiques d’ingénieurs qui délivrent ou d’organisation concrets et souventtoutes un diplôme reconnu par la Commission des Titres d’Ingénieur. Il organise un complexesconcours commun ouvert aux élèves de Terminale S. Les candidats reçus intègrent une - Maîtriser un ensemble de connaissances : scientifiques, techniques, économiques,formation d’ingénieur en 5 ans dans des domaines très variés : agroalimentaire, biologie, sociales et humainesénergie, modélisation, logistique, optique, matériaux… - Motiver, animer, diriger une équipeInscriptions du 20 janvier au 20 mars 2011 sur le portail postbac : www.admission-postbac.fr - être attentif à la protection de l’homme,2 056 places pour les 25 écoles. de l’environnement et du bien-être collectifL’ingénieur peut occuper toutes les places où s’exercent à la fois la responsabilité et la - être acteur influent de l’activité économi- que, garant des objectifs et des résultats decompétence technique. On demande donc aujourd’hui aux ingénieurs de disposer d’un son équipe.bagage scientifique et des connaissances techniques solides, mais aussi de manifester debonnes aptitudes à la gestion et au management.Toutes les Écoles du Concours GEIPI-POLYTECH délivrent un diplôme reconnu par laCommission des titres d’ingénieur, instance officielle qui veille à la qualité des formationsdes Écoles d’Ingénieurs ; ce diplôme est le seul reconnu et protégé par l’État. Source : communiqué AN19/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/19janv11 Colloque Cnam/Inetop : les actes La lettre dinformation de lonisepLe colloque Cnam/Inetop de juin 2009 portait sur le thème orientation et mondialisation.Les actes sont en ligne. Languedoc-RoussillonA la page 370, retrouvez l’article qui a inspiré l’intervention de Jean-Marie Quiesse :Les aspects de l’approche orientante liée à l’information en France : l’intérêt du webclasseurde l’Onisep. Cette communication fait suite à l’expérimentation lancée en 2009 en CNAM : Conservatoire national des arts et métiersLanguedoc-Roussillon, à propos des aspects «orientants» du Webclasseur. Inetop : Institut national du travail etLes actes du colloque orientation et mondialisation : d’orientation professionnellehttp://iredu.u-bourgogne.fr/images/stories/Documents/Colloques/Afec_2009/actes_colloque_afec_2009.pdf Source : Jean-Marie Quiesse AN19/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/19janv11 J’ai décroché de l’école et je souhaite reprendreVous avez moins de 26 ans, vous aviez des difficultés à l’école, vous avez quitté l’école sansqualification et vous souhaitez reprendre une formation... mais vous avez besoin de vous En formation continueremettre à niveau et de réfléchir à votre projet professionnel... Des solutions existent. Si vous êtes salarié ou demandeur d’emploi,En formation initiale certaines formations peuvent être prises- La Mission générale d’insertion (MGI) de l’Éducation nationale met en place différents en charge, dans le cadre de différentsdispositifs à l’attention des élèves de plus de 16 ans sortis du système scolaire sans dispositifs, vous serez alors stagiaire de la formation professionnelle continue. Lesqualification depuis moins d’un an : actions de remobilisation, d’orientation, de Conseils régionaux notamment, financentqualification... Pour en bénéficier, il faut prendre rendez-vous avec un(e) conseillèr(e) des formations à l’attention des jeunes.d’orientation-psychologue au centre d’information et d’orientation (CIO). Pour toute information sur les dispositifs,- Le dispositif Défense 2e chance destiné aux jeunes de 18 à 21 ans est mis en place par consultez :le ministère de la défense et le ministère de l’emploi. Il s’adresse aux filles et aux garçons - le Portail de l’orientation et de la forma- tion : www.orientation-formation.frrencontrant des difficultés scolaires et propose une formation allant de six mois à deux ans, - le site du ministère de l’emploi, www.comprenant un rappel des principaux acquis scolaires, une formation professionnelle et des travail-solidarite.gouv.fr/informations-activités sportives. Pour tous renseignements : tél. 08 00 74 04 70 ou www.epide.fr. pratiques,89/fiches-pratiques,91/formation-Les écoles de la deuxième chance (www.fondatione2c.org) accueillent les jeunes de 18 à 25 professionnelle,118/.ans voire au-delà, sans qualification. Leur objectif : mise à niveau des compétences de base, Pour consulter l’offre de formation conti- nue, consultez le site du CARIF (centreconstruction du projet professionnel grâce à des stages en entreprise. d’animation, de ressources et d’information- Le dispositif d’éducation récurrente permet aux personnes ayant interrompu leur sur la formation) : www.cariflr.frformation initiale depuis plus d’un an de retourner en formation initiale à temps plein dansun établissement public. Ce dispositif, ouvert en priorité aux jeunes de moins de 26 ansest également ouvert aux adultes. Les formations concernées sont essentiellement cellesdispensées au lycée général et technologique et au lycée professionnel. Pour constituer ledossier, il faut avoir un entretien avec un conseiller d’orientation-psychologue dans un CIO(centre d’information et d’orientation). C’est l’inspecteur d’académie directeur des servicesdépartementaux de l’Éducation nationale IA-DSDEN qui décidera de la recevabilité de votredemande. Source : monorientationenligne.fr AN19/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/19janv11 Languedoc-Roussillon L’information avant l’information 3
  4. 4. La lettre dinformation de lonisep 19 Languedoc-Roussillon Une licence pro enquêteur technologies numériques L’UTT (université de technologies de Troyes) ouvre une licence professionnelle Enquêteur Contenus technologies numériques en partenariat avec la direction générale de la gendarmerie Apports académiques (informatique et ré- seaux, risques et menaces contemporaines) nationale. « Confrontés à la multiplication des risques et des menaces, les connaissances et apports professionnalisants. scientifiques, technologiques, juridiques et linguistiques des enquêteurs doivent s’adapter à Les cours sont assurés par une équipe spécia- l’évolution rapide de la cybercriminalité qui englobe aussi bien les délits informatiques que lisée de l’UTT et les experts de la gendarme- la pédophilie ou encore le détournement de moyens de paiement », affirme l’université. rie, en alternance à l’UTT et au CNPJ (Centre Cette formation s’adresse aux gendarmes spécialisés dans la lutte contre la cybercriminalité et national de formation de la police judiciaire) répond à leurs besoins croissants de formation face à une menace en perpétuelle évolution. de Fontainebleau (Seine-et-Marne). Compétences visées Analyse des supports numériques, intervention chez un particulier ou une entreprise, Les experts « NTech » (nouvelles tech- conseil technique auprès de magistrats, évaluation de saisines, participation à l’enquête nologies) de la gendarmerie sont formés judiciaire. L’UTT donne ainsi l’exemple d’enquêteurs devant prouver, « pendant une garde à spécifiquement par le CNPJ depuis 2001 et vue de 24 heures, l’existence de photographies pédophiles, même apparemment effacées, depuis 2005 avec l’UTT. Au cours de l’année universitaire 2009-2010, une cinquantaine de sur tous les supports numériques trouvés sur ou chez la personne mise en cause, de la clé gendarmes ont ainsi été diplômés via trois USB au disque dur de la box ADSL ». filières : - un master Ingénierie et management de la La formation répond par ailleurs aux besoins des participants qui seront également sécurité globale et appliquée, « amenés à travailler sur des opérations internationales ou étudier des documents techni- - un master Sécurité des systèmes d’Infor- ques rédigés en anglais », souligne l’UTT. Elle précise qu’« après quelques années, certains La lettre dinformation de lonisep mation, diplômés de la licence professionnelle pourront suivre le master Sécurité des systèmes - le diplôme universitaire Analyse des risques Languedoc-Roussillon et menaces contemporaines, dont l’une d’information de l’UTT qui leur ouvrira les compétences permettant d’intervenir dans des des mentions est remplacée en 2011 par la enquêtes plus complexes (réseau d’entreprise, international…) ». nouvelle licence professionnelle. Source : avec AEF AN19/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/19janv11 Vent d’espoir sur l’industrie nautique Après avoir subi la crise de plein fouet, le secteur nautique français a repris son souffle en 2010. Une stabilisation passagère du marché ou un vrai renouveau ? Le 12 décembre 2010, le Salon nautique international de Paris a clôturé sa 50e édition sur une note positive. Car, malgré une fréquentation en baisse (5 % de moins qu’en 2009, soit environ 225 000 visiteurs), le salon a été l’occasion pour les exposants de se rencontrer, de vendre et de faire le bilan de l’année 2010. Un bilan globalement positif. Après la chute, le redressement ? Depuis 2006, le marché coulait (jusqu’à 50 % au plus fort de la crise) mais, aujourd’hui, la production française semble remonter à la surface. Pour la période de septembre 2009- Numéro 2 mondial, le nautisme français août 2010, elle a progressé de 7 % par rapport à l’année précédente, ce qui correspond à un regroupe plus de 40 000 salariés parmi chiffre d’affaires de 814,51 millions d’euros pour plus de 96 000 unités. Ce regain s’explique les 49 métiers répertoriés (construction, surtout par la bonne marche de l’exportation (63,2 % de la production). composite, injection, architecture navale, aménagement intérieur, électricité, menui- Une baisse… de la chute serie…) par la FIN (Fédération des industries Autre chiffre significatif, celui des immatriculations de bateaux en France. Certes, leur nom- nautiques). Mais si la crise semble s’être bre est toujours en recul, mais beaucoup moins que lors de la saison précédente (– 2,3 % éloignée, la prudence reste de rigueur à en 2009-2010 contre – 17 % en 2008-2009). Il en est de même pour la production des petits l’horizon 2011. Certes, le nombre d’entrepri- bateaux à moteur (– 1,5 % en 2010 contre – 19,2 % en 2009). Quant aux passages de permis ses a augmenté (5 008 en 2010 contre 4 970 en 2009), mais l’emploi navigue toujours en bateau (+ 19 % en 2010), ils sont la preuve d’un intérêt toujours important du public pour eaux troubles. les bateaux de plaisance. Source : onisep.fr AN19/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/19janv11Onisep Languedoc-Roussillon : 31 rue de l’Université - CS 39004 - 34064 Montpellier cedex 2Directeur de la publication : Pascal Charvet et par délégation Olivier Brunel - Responsable de la publication : Jean-Marie Quiesse onisep.fr/montpellierRédactrice : Sophie Salvadori - ssalvadori@onisep.fr - 04 99 63 67 78 - Relecture : Chantal Sciabbarrasi, Fanon MartinMaquette : Emilie Rousseau - Date du Dépôt légal : en cours - Numéro de la commission paritaire - N° 1 253 AD - N° ISSN : 1148-0432

×