SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  13
LES PREMIERS SECOURS
PSYCHOLOGIQUES
PSP
Christian P. OUEDRAOGO
Psychologue
COMMENT LES SITUATIONS DE CRISE
AFFECTENT-ELLES LES PERSONNES ?
Différents types d’événements stressants se
produisentdans le monde, comme les guerres, les
catastrophes naturelles, les accidents, les incendies et
les violences interpersonnelles. Des personnes, des
familles ou des communautés entières peuvent
être affectées. Ces personnes peuvent perdre leur
maison ou leurs proches, être séparés de leur famille et
de leur communauté, ou être témoins de violence, de
destruction ou confrontés à la mort.
Chaque individu confronté à de tels événements s’en
trouve affecté d’une manière ou d’une autre, les réactions
et les ressentis de chaque personne peuvent être très
différents. Beaucoup de personnes peuvent se sentir
dépassées, accablées, désorientées, ou ne pas bien. Elles
peuvent avoir très peur ou éprouver de l’anxiété, ou alors
se sentir comme paralysées, et se coupent de la réalité.
Ces réactions face à l’événement peuvent être plus ou moins fortes selon
les individus. La manière dont chaque personne réagit dépend de
nombreux facteurs
 la nature et la gravité des événements vécus ;
l’expérience antérieure d’événements stressants ;
Le soutien de l’entourage ;
La santé physique ;
Les antécédents personnels et familiaux de problèmes de santé
mentale ;
La culture et les traditions ;
L’âge
EN QUOI CONSISTENT LES PREMIERS SECOURS
PSYCHOLOGIQUES (PSP)
Les premiers secours psychologiques (PSP) décrivent une aide à la fois
humaine et soutenante apportée à une personne qui souffre et qui peut
avoir besoin de soutien. Voici plus précisément en quoi consistent les PSP
• apporter soutien et soin concrets, sans intrusion ;
• évaluer les besoins et les préoccupations de la personne ;
• aider les personnes à répondre à leurs besoins essentiels (par exemple, la
nourriture et l’eau, les informations) ;
• écouter la personne sans la pousser à parler ;
• réconforter les personnes et les aider à se calmer ;
• aider les personnes à obtenir les informations, les services et le soutien
social dont elles ont besoin ;
• protéger les personnes d’éventuels nouveaux dangers
LES PSP : POUR QUI, OÙ ET QUAND ?
Les PSP sont destinés aux personnes en détresse qui
viennent d’être confrontées à une situation de crise grave.
Vous pouvez aussi bien aider des enfants que des adultes.
Cependant, toutes les personnes qui ont vécu une
situation de crise n’auront pas nécessairement besoin, ou
ne souhaiteront par forcément recevoir des PSP.
N’imposez pas votre aide à ceux qui ne le souhaitent pas,
mais restez à la disposition de ceux qui pourraient
rechercher un soutien.
Il y a des situations où certaines personnes ont besoin d’un
soutien plus important que les seuls PSP. Vous devez alors
connaître vos limites et chercher de l’aide auprès d’autres
intervenants, par exemple le personnel médical (s’il y en a), vos
collègues ou d’autres personnes du secteur, les autorités locales
ou les responsables communautaires et religieux. Dans l’encadré
ci-après, nous avons énuméré les personnes ayant besoin d’un
soutien immédiat plus important. Il est alors indispensable de
leur apporter une aide (médicale ou autre) en priorité car leur vie
ou celle d’autrui peut être en danger
PERSONNES AYANT BESOIN D’UN SOUTIEN
IMMÉDIAT PLUS IMPORTANT
• les personnes souffrant de blessures graves et potentiellement
mortelles ayant besoin de soins médicaux d’urgence ;
• les personnes qui sont si bouleversées qu’elles ne peuvent
prendre soin d’elles mêmes, ni de leurs enfants ;
• les personnes qui peuvent se faire du mal ;
• les personnes qui peuvent faire du mal à autrui.
OÙ APPORTER LES PSP ?
Vous pouvez apporter des PSP dès lors que vous estimez que
vous êtes suffisamment en sécurité pour le faire. Cela se passe
souvent au sein de la communauté, par exemple sur le lieu d’un
accident, ou bien là où les personnes en détresse sont
accueillies, comme les centres de santé, les abris ou les camps,
les écoles et les sites de distribution (nourriture ou autres).
Idéalement, essayez d’apporter des PSP dans un lieu avec un
minimum de confidentialité et d’intimité pour pouvoir parler.
Pour les victimes de certains types d’événements graves, comme
la violence sexuelle, l’intimité est essentielle afin d’assurer la
confidentialité et le respect de la dignité de la personne.
CONDUITE A TENIR
A FAIRE
• Être honnête et digne de confiance.
• Respecter le droit de la personne de prendre ses propres décisions.
• Connaître et mettre de côté vos préjugés et à priori.
• Bien expliquer à la personne que, même si elle refuse votre aide sur le
moment, elle peut la solliciter plus tard.
• Respecter la vie privée de la personne et assurer la confidentialité de son
histoire, si cela est approprié.
• Adopter une attitude appropriée en tenant compte de la culture, de l’âge et du
sexe de chaque personne.
• Aider les gens à combler leurs besoins élémentaires
• Ecouter activement
• Clôturer la relation d’aide de manière respectueuse
A NE PAS FAIRE
CONDUITE A TENIR
• Ne pas profiter de votre position de personne aidante.
• Ne jamais demander de l’argent ou un service en échange de
l’aide que vous apportez.
• Ne jamais faire pas de fausses promesses ou donner de fausses
informations.
• Ne pas exagérer vos compétences.
• Ne pas imposer votre aide, ne pas être intrusif ou insistant.
• Ne pas pousser les personnes à vous raconter leur histoire.
• Ne pas divulguer l’histoire des personnes que vous aidez.
• Ne pas juger la personne sur ses actes ou ses sentiments.
AVANT D’ALLER SUR LE TERRAIN
Avant d’aller sur le terrain pour proposer votre aide en PSP, il y a des questions
importantes auxquelles vous deviez avoir des réponses adéquates. Ces questions se
portent sur :
• La situation de crise
Que s’est il passé ? Quand et où ceci s’est il passé ? Combien de personnes sont
susceptibles d’être affectées et qui sont elles ?
• Services et soutiens disponibles
Qui répond aux besoins essentiels, comme les soins médicaux d’urgence, la
nourriture, l’eau, les abris ou la recherche des familles ? Où et comment les personnes
peuvent elles accéder à ces services ? Qui d’autre apporte une aide ? Les membres de
la communauté participent ils à l’intervention ?
LES PRINCIPES D’ACTION DES PSP
OBSERVER
• Assurez-vous de
la sécurité.
• Identifiez les
personnes ayant
clairement des
besoins
essentiels
urgents.
• Identifiez les
personnes les
plus en détresse.
Ecouter
• Abordez les
personnes qui
peuvent avoir
besoin de soutien.
• Demandez-leur
quels sont
leursbesoins et
leurs
préoccupations.
• Écoutez les
personnes, et aidez-
les à se calmer
METTRE EN CONTACT
• Aidez les personnes à
répondre à leurs besoins
essentiels et à accéder aux
services existants.
• Aidez les personnes à gérer
les problèmes qu’elles
rencontrent.
• Transmettez des
informations.
• Mettez les personnes en
contact avec leurs proches
et avec un soutien social.

Contenu connexe

Tendances

Psychologie de la communication par
Psychologie de la communication par Psychologie de la communication par
Psychologie de la communication par kamal kamal
 
Gestion des-emotions
Gestion des-emotionsGestion des-emotions
Gestion des-emotionsPasteur_Tunis
 
Recherche sur la gestion des conflits
Recherche sur la gestion des conflitsRecherche sur la gestion des conflits
Recherche sur la gestion des conflitsyouness jabbar
 
Occlusions neonatales
Occlusions neonatalesOcclusions neonatales
Occlusions neonatalesMehdi Razzok
 
F:\La Communication De Crise (2003)
F:\La Communication De Crise (2003)F:\La Communication De Crise (2003)
F:\La Communication De Crise (2003)gilliozeinoun
 
Gestion de stress
Gestion de stress Gestion de stress
Gestion de stress Hamada Dary
 
GESTION DU STRESS.pptx
GESTION DU STRESS.pptxGESTION DU STRESS.pptx
GESTION DU STRESS.pptxTOUAFRI
 
SYNDROME DEPRESSIF.ppt
SYNDROME DEPRESSIF.pptSYNDROME DEPRESSIF.ppt
SYNDROME DEPRESSIF.pptKhaoula509835
 
Développement cognitif de l'enfant J Piaget.pptx
Développement cognitif de l'enfant J Piaget.pptxDéveloppement cognitif de l'enfant J Piaget.pptx
Développement cognitif de l'enfant J Piaget.pptxKhaoula509835
 
Module management comportemental & stratégique
Module management comportemental & stratégiqueModule management comportemental & stratégique
Module management comportemental & stratégiqueJean Jerome Fauquet
 
La gestion du stress
La gestion du stressLa gestion du stress
La gestion du stressYan156
 
Développer son Assertivité : Ni hérisson ni paillasson
Développer son Assertivité : Ni hérisson ni paillassonDévelopper son Assertivité : Ni hérisson ni paillasson
Développer son Assertivité : Ni hérisson ni paillassonEric Rolland
 
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)SANAA TOUZAMI
 

Tendances (20)

Qui suis-je-dp
Qui suis-je-dpQui suis-je-dp
Qui suis-je-dp
 
Psychologie de la communication par
Psychologie de la communication par Psychologie de la communication par
Psychologie de la communication par
 
La gestion du stress
La gestion du stressLa gestion du stress
La gestion du stress
 
Gestion des-emotions
Gestion des-emotionsGestion des-emotions
Gestion des-emotions
 
Recherche sur la gestion des conflits
Recherche sur la gestion des conflitsRecherche sur la gestion des conflits
Recherche sur la gestion des conflits
 
Occlusions neonatales
Occlusions neonatalesOcclusions neonatales
Occlusions neonatales
 
Gestion de Stress
Gestion de StressGestion de Stress
Gestion de Stress
 
Le Management de crise
Le Management de criseLe Management de crise
Le Management de crise
 
F:\La Communication De Crise (2003)
F:\La Communication De Crise (2003)F:\La Communication De Crise (2003)
F:\La Communication De Crise (2003)
 
Gerer le stress
Gerer le stressGerer le stress
Gerer le stress
 
stress
stress stress
stress
 
Gestion de stress
Gestion de stress Gestion de stress
Gestion de stress
 
GESTION DU STRESS.pptx
GESTION DU STRESS.pptxGESTION DU STRESS.pptx
GESTION DU STRESS.pptx
 
SYNDROME DEPRESSIF.ppt
SYNDROME DEPRESSIF.pptSYNDROME DEPRESSIF.ppt
SYNDROME DEPRESSIF.ppt
 
Développement cognitif de l'enfant J Piaget.pptx
Développement cognitif de l'enfant J Piaget.pptxDéveloppement cognitif de l'enfant J Piaget.pptx
Développement cognitif de l'enfant J Piaget.pptx
 
Image de soi.pptx
Image de soi.pptxImage de soi.pptx
Image de soi.pptx
 
Module management comportemental & stratégique
Module management comportemental & stratégiqueModule management comportemental & stratégique
Module management comportemental & stratégique
 
La gestion du stress
La gestion du stressLa gestion du stress
La gestion du stress
 
Développer son Assertivité : Ni hérisson ni paillasson
Développer son Assertivité : Ni hérisson ni paillassonDévelopper son Assertivité : Ni hérisson ni paillasson
Développer son Assertivité : Ni hérisson ni paillasson
 
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
 

Similaire à Les premiers secours psychologiques

Qu’est-ce c’est l’Information humanitaire?
Qu’est-ce c’est l’Information humanitaire?Qu’est-ce c’est l’Information humanitaire?
Qu’est-ce c’est l’Information humanitaire?Anahi Iacucci
 
De l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvih
De l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvihDe l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvih
De l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvihCripsIDF
 
Kccanada16 168-llsc psychosociaux booklet-6x9_fr_single_page_final (1)
Kccanada16 168-llsc psychosociaux booklet-6x9_fr_single_page_final (1)Kccanada16 168-llsc psychosociaux booklet-6x9_fr_single_page_final (1)
Kccanada16 168-llsc psychosociaux booklet-6x9_fr_single_page_final (1)Patou Conrath
 
Texte conference pour_le_chu_de_bordeaux_sur_approche_narrative_et_mucoviscidose
Texte conference pour_le_chu_de_bordeaux_sur_approche_narrative_et_mucoviscidoseTexte conference pour_le_chu_de_bordeaux_sur_approche_narrative_et_mucoviscidose
Texte conference pour_le_chu_de_bordeaux_sur_approche_narrative_et_mucoviscidoseLa Fabrique Narrative
 
Etre hepatant N°03
Etre hepatant N°03Etre hepatant N°03
Etre hepatant N°03soshepatites
 
News Averoess
News AveroessNews Averoess
News AveroessJCTAIEB
 
Présentation
PrésentationPrésentation
Présentationclaudevl
 
SOS Hépatites_Rôle des associations.ppt
SOS Hépatites_Rôle des associations.pptSOS Hépatites_Rôle des associations.ppt
SOS Hépatites_Rôle des associations.pptodeckmyn
 
De l’obligation à une démarche volontaire ? Par Elisabeth perry
De l’obligation à une démarche volontaire ? Par Elisabeth perryDe l’obligation à une démarche volontaire ? Par Elisabeth perry
De l’obligation à une démarche volontaire ? Par Elisabeth perryCPCASudOccitanie
 
Kccanada faire face_a_la_leucemie_et_au_lymphome_infantile
Kccanada faire face_a_la_leucemie_et_au_lymphome_infantileKccanada faire face_a_la_leucemie_et_au_lymphome_infantile
Kccanada faire face_a_la_leucemie_et_au_lymphome_infantilePatou Conrath
 

Similaire à Les premiers secours psychologiques (20)

Qu’est-ce c’est l’Information humanitaire?
Qu’est-ce c’est l’Information humanitaire?Qu’est-ce c’est l’Information humanitaire?
Qu’est-ce c’est l’Information humanitaire?
 
De l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvih
De l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvihDe l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvih
De l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvih
 
Kccanada16 168-llsc psychosociaux booklet-6x9_fr_single_page_final (1)
Kccanada16 168-llsc psychosociaux booklet-6x9_fr_single_page_final (1)Kccanada16 168-llsc psychosociaux booklet-6x9_fr_single_page_final (1)
Kccanada16 168-llsc psychosociaux booklet-6x9_fr_single_page_final (1)
 
On est 12 000 et on t'attend - Présentation de la profession de travailleur s...
On est 12 000 et on t'attend - Présentation de la profession de travailleur s...On est 12 000 et on t'attend - Présentation de la profession de travailleur s...
On est 12 000 et on t'attend - Présentation de la profession de travailleur s...
 
Journee Nationale des Aidants, quelques conseils
Journee Nationale des Aidants, quelques conseilsJournee Nationale des Aidants, quelques conseils
Journee Nationale des Aidants, quelques conseils
 
Perception sociale de la fin de vie et aide médicale à mourir
Perception sociale de la fin de vie et aide médicale à mourirPerception sociale de la fin de vie et aide médicale à mourir
Perception sociale de la fin de vie et aide médicale à mourir
 
Entraide du Sud-Est
Entraide du Sud-EstEntraide du Sud-Est
Entraide du Sud-Est
 
Texte conference pour_le_chu_de_bordeaux_sur_approche_narrative_et_mucoviscidose
Texte conference pour_le_chu_de_bordeaux_sur_approche_narrative_et_mucoviscidoseTexte conference pour_le_chu_de_bordeaux_sur_approche_narrative_et_mucoviscidose
Texte conference pour_le_chu_de_bordeaux_sur_approche_narrative_et_mucoviscidose
 
S'entraider pour mieux réussir.
S'entraider pour mieux réussir.S'entraider pour mieux réussir.
S'entraider pour mieux réussir.
 
Etre hepatant N°03
Etre hepatant N°03Etre hepatant N°03
Etre hepatant N°03
 
News Averoess
News AveroessNews Averoess
News Averoess
 
CRISE - INSTITUT 2011 - Brian Mishara - Prévenir la récidive de tentatives de...
CRISE - INSTITUT 2011 - Brian Mishara - Prévenir la récidive de tentatives de...CRISE - INSTITUT 2011 - Brian Mishara - Prévenir la récidive de tentatives de...
CRISE - INSTITUT 2011 - Brian Mishara - Prévenir la récidive de tentatives de...
 
Proche Malade
Proche MaladeProche Malade
Proche Malade
 
Présentation
PrésentationPrésentation
Présentation
 
SOS Hépatites_Rôle des associations.ppt
SOS Hépatites_Rôle des associations.pptSOS Hépatites_Rôle des associations.ppt
SOS Hépatites_Rôle des associations.ppt
 
De l’obligation à une démarche volontaire ? Par Elisabeth perry
De l’obligation à une démarche volontaire ? Par Elisabeth perryDe l’obligation à une démarche volontaire ? Par Elisabeth perry
De l’obligation à une démarche volontaire ? Par Elisabeth perry
 
Mika
MikaMika
Mika
 
Mika
MikaMika
Mika
 
Mika
MikaMika
Mika
 
Kccanada faire face_a_la_leucemie_et_au_lymphome_infantile
Kccanada faire face_a_la_leucemie_et_au_lymphome_infantileKccanada faire face_a_la_leucemie_et_au_lymphome_infantile
Kccanada faire face_a_la_leucemie_et_au_lymphome_infantile
 

Les premiers secours psychologiques

  • 2. COMMENT LES SITUATIONS DE CRISE AFFECTENT-ELLES LES PERSONNES ? Différents types d’événements stressants se produisentdans le monde, comme les guerres, les catastrophes naturelles, les accidents, les incendies et les violences interpersonnelles. Des personnes, des familles ou des communautés entières peuvent être affectées. Ces personnes peuvent perdre leur maison ou leurs proches, être séparés de leur famille et de leur communauté, ou être témoins de violence, de destruction ou confrontés à la mort.
  • 3. Chaque individu confronté à de tels événements s’en trouve affecté d’une manière ou d’une autre, les réactions et les ressentis de chaque personne peuvent être très différents. Beaucoup de personnes peuvent se sentir dépassées, accablées, désorientées, ou ne pas bien. Elles peuvent avoir très peur ou éprouver de l’anxiété, ou alors se sentir comme paralysées, et se coupent de la réalité.
  • 4. Ces réactions face à l’événement peuvent être plus ou moins fortes selon les individus. La manière dont chaque personne réagit dépend de nombreux facteurs  la nature et la gravité des événements vécus ; l’expérience antérieure d’événements stressants ; Le soutien de l’entourage ; La santé physique ; Les antécédents personnels et familiaux de problèmes de santé mentale ; La culture et les traditions ; L’âge
  • 5. EN QUOI CONSISTENT LES PREMIERS SECOURS PSYCHOLOGIQUES (PSP) Les premiers secours psychologiques (PSP) décrivent une aide à la fois humaine et soutenante apportée à une personne qui souffre et qui peut avoir besoin de soutien. Voici plus précisément en quoi consistent les PSP • apporter soutien et soin concrets, sans intrusion ; • évaluer les besoins et les préoccupations de la personne ; • aider les personnes à répondre à leurs besoins essentiels (par exemple, la nourriture et l’eau, les informations) ; • écouter la personne sans la pousser à parler ; • réconforter les personnes et les aider à se calmer ; • aider les personnes à obtenir les informations, les services et le soutien social dont elles ont besoin ; • protéger les personnes d’éventuels nouveaux dangers
  • 6. LES PSP : POUR QUI, OÙ ET QUAND ? Les PSP sont destinés aux personnes en détresse qui viennent d’être confrontées à une situation de crise grave. Vous pouvez aussi bien aider des enfants que des adultes. Cependant, toutes les personnes qui ont vécu une situation de crise n’auront pas nécessairement besoin, ou ne souhaiteront par forcément recevoir des PSP. N’imposez pas votre aide à ceux qui ne le souhaitent pas, mais restez à la disposition de ceux qui pourraient rechercher un soutien.
  • 7. Il y a des situations où certaines personnes ont besoin d’un soutien plus important que les seuls PSP. Vous devez alors connaître vos limites et chercher de l’aide auprès d’autres intervenants, par exemple le personnel médical (s’il y en a), vos collègues ou d’autres personnes du secteur, les autorités locales ou les responsables communautaires et religieux. Dans l’encadré ci-après, nous avons énuméré les personnes ayant besoin d’un soutien immédiat plus important. Il est alors indispensable de leur apporter une aide (médicale ou autre) en priorité car leur vie ou celle d’autrui peut être en danger
  • 8. PERSONNES AYANT BESOIN D’UN SOUTIEN IMMÉDIAT PLUS IMPORTANT • les personnes souffrant de blessures graves et potentiellement mortelles ayant besoin de soins médicaux d’urgence ; • les personnes qui sont si bouleversées qu’elles ne peuvent prendre soin d’elles mêmes, ni de leurs enfants ; • les personnes qui peuvent se faire du mal ; • les personnes qui peuvent faire du mal à autrui.
  • 9. OÙ APPORTER LES PSP ? Vous pouvez apporter des PSP dès lors que vous estimez que vous êtes suffisamment en sécurité pour le faire. Cela se passe souvent au sein de la communauté, par exemple sur le lieu d’un accident, ou bien là où les personnes en détresse sont accueillies, comme les centres de santé, les abris ou les camps, les écoles et les sites de distribution (nourriture ou autres). Idéalement, essayez d’apporter des PSP dans un lieu avec un minimum de confidentialité et d’intimité pour pouvoir parler. Pour les victimes de certains types d’événements graves, comme la violence sexuelle, l’intimité est essentielle afin d’assurer la confidentialité et le respect de la dignité de la personne.
  • 10. CONDUITE A TENIR A FAIRE • Être honnête et digne de confiance. • Respecter le droit de la personne de prendre ses propres décisions. • Connaître et mettre de côté vos préjugés et à priori. • Bien expliquer à la personne que, même si elle refuse votre aide sur le moment, elle peut la solliciter plus tard. • Respecter la vie privée de la personne et assurer la confidentialité de son histoire, si cela est approprié. • Adopter une attitude appropriée en tenant compte de la culture, de l’âge et du sexe de chaque personne. • Aider les gens à combler leurs besoins élémentaires • Ecouter activement • Clôturer la relation d’aide de manière respectueuse
  • 11. A NE PAS FAIRE CONDUITE A TENIR • Ne pas profiter de votre position de personne aidante. • Ne jamais demander de l’argent ou un service en échange de l’aide que vous apportez. • Ne jamais faire pas de fausses promesses ou donner de fausses informations. • Ne pas exagérer vos compétences. • Ne pas imposer votre aide, ne pas être intrusif ou insistant. • Ne pas pousser les personnes à vous raconter leur histoire. • Ne pas divulguer l’histoire des personnes que vous aidez. • Ne pas juger la personne sur ses actes ou ses sentiments.
  • 12. AVANT D’ALLER SUR LE TERRAIN Avant d’aller sur le terrain pour proposer votre aide en PSP, il y a des questions importantes auxquelles vous deviez avoir des réponses adéquates. Ces questions se portent sur : • La situation de crise Que s’est il passé ? Quand et où ceci s’est il passé ? Combien de personnes sont susceptibles d’être affectées et qui sont elles ? • Services et soutiens disponibles Qui répond aux besoins essentiels, comme les soins médicaux d’urgence, la nourriture, l’eau, les abris ou la recherche des familles ? Où et comment les personnes peuvent elles accéder à ces services ? Qui d’autre apporte une aide ? Les membres de la communauté participent ils à l’intervention ?
  • 13. LES PRINCIPES D’ACTION DES PSP OBSERVER • Assurez-vous de la sécurité. • Identifiez les personnes ayant clairement des besoins essentiels urgents. • Identifiez les personnes les plus en détresse. Ecouter • Abordez les personnes qui peuvent avoir besoin de soutien. • Demandez-leur quels sont leursbesoins et leurs préoccupations. • Écoutez les personnes, et aidez- les à se calmer METTRE EN CONTACT • Aidez les personnes à répondre à leurs besoins essentiels et à accéder aux services existants. • Aidez les personnes à gérer les problèmes qu’elles rencontrent. • Transmettez des informations. • Mettez les personnes en contact avec leurs proches et avec un soutien social.