SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  11
Télécharger pour lire hors ligne
Comment
évoluent
les start-up
de la transition
énergétique ?
des start-up
françaises
des cleantech
5e
Observatoire
18octobre2016
Sommaire
•Résultats de l’Observatoire des start-up des cleantech 2016 › p 3 - 5
•Table ronde #1 - Comment lever des fonds en 2017 ? › p 6 - 8
Avec les témoignages de ›
› Nicolas Fraissé, business creation officer, InnoEnergy,
› Mathieu Goudot, directeur d’investissement, Demeter 3 Amorçage
› Jean-Michel Amaré, président, Atawey
› Ondine Suavet, directrice générale, MyLight Systems
•Table ronde #2 - Comment atteindre 1 M€ de chiffre d’affaires… et plus ? › p 9 - 10
Avec les témoignages de ›
› Eric Marty, membre du directoire, Emertec
› Vincent Bryant, cofondateur et président, Deepki
› Arnaud de Moissac, président, DCbrain
› Gilles David, cofondateur et président, Enertime
des start-up
françaises
des cleantech
5e
Observatoire
18octobre2016
5e
Observatoire des start-up
des cleantech : en route vers
la croissance !
Où en sont les start-up de la transition
énergétique ? GreenUnivers a publié, en octobre
2016, la 5e
édition de son Observatoire des start-up
des cleantech, une étude menée grâce au soutien de
InnoEnergy et des fonds d’investissement Demeter
Partners et Emertec. Cette étude 2016 montre un
renforcement des jeunes sociétés, dont les chiffres
d’affaires et les effectifs s’accroissent.
L’Observatoire des start-up de GreenUnivers
recense actuellement 827 entreprises françaises des
cleantech fondées depuis 2008, dont 689 toujours
en activité. 60 % d’entre elles appartiennent à trois
secteurs : les énergies renouvelables, l’efficacité
énergétique et l’écomobilité. 64 % de ces jeunes
pousses sont concentrées dans trois régions :
Ile-de-France, Auvergne Rhône-Alpes et Occitanie.
3Résultats
de l’Observatoire
des start-up
des cleantech 2016
(Source : Observatoire des start-up des cleantech, GreenUnivers, 2016)
42%
20%
24%21%
15%
10%
3%
8%
7%
3%
2011 2016
Énergies
renouvelables
Efficacité
énergétique
Écomobilité
Agriculture
et Chimie verte
Services et Ingénierie
Trois secteurs principaux : EnR, efficacité énergétique et écomobilité
des start-up
françaises
des cleantech
5e
Observatoire
18octobre2016
Montée en puissance
du financement participatif
L’enquête 2016, à laquelle ont répondu 128 start-up de
l’Observatoire en septembre et octobre 2016, montre
que ces entreprises sont toujours autant capitalistiques :
33 % ont d’ailleurs réalisé une levée de fonds en 2015.
Parmi celles-ci, près de une sur deux a collecté moins
de 300 K€, mais 14 % ont levé plus de 2 M€. Les
fonds d’investissement restent les principaux bailleurs
de fonds des start-up, alors que seules 3 % envisagent
de s’introduire en Bourse.
Le plus spectaculaire dans les tours de table est bien
la montée en puissance du financement participatif
pour l’amorçage : 23 % des sociétés y ont eu recours
en 2016, contre 6 % seulement en 2015. Principal
avantage du crowdfunding, en général complémentaire
à une levée auprès d’investisseurs classiques ? Les
dirigeants y voient avant tout un moyen de se faire
connaître du plus grand nombre.
Pour grandir, les start-up s’appuient beaucoup sur
l’écosystème : 62 % d’entre elles appartiennent
à un pôle de compétitivité, 32 % à un incubateur.
L’accompagnement, un hébergement à moindre coût et
la possibilité d’être mise en relation avec des partenaires
extérieurs sont les principaux atouts de ces structures
d’accompagnement aux yeux des entrepreneurs.
4Résultats
de l’Observatoire
des start-up
des cleantech 2016
(Source : Observatoire des start-up des cleantech, GreenUnivers, 2016)
48%
300K€
300K€
1M€
1M€
2M€
2M€
2015
19%
19%14%
Montants levés par les start-up en 2015
des start-up
françaises
des cleantech
5e
Observatoire
18octobre2016
5
UN OUTIL DE SUIVI UNIQUE
leader de l’information économique et financière sur
les marchés de la transition énergétique en France,
GreenUnivers a créé l’Observatoire des start-up des
cleantech en 2011. Il recense actuellement 827 sociétés
françaises créées depuis 2008. Une étude est réalisée
chaque année auprès de ces entreprises.
Résultats
de l’Observatoire
des start-up
des cleantech 2016
Plus de maturité
Le cru 2016 de l’Observatoire atteste d’un renforcement
des start-up : 13 % d’entre elles vont réaliser un
chiffre d’affaires de plus de 1 M€ en 2016 (contre
10 % en 2015), et 11 % entre 500 K€ et 1 M€ (contre
8 % en 2015). Alors que la moitié des 128 sociétés
interrogées ont moins de quatre ans d’existence, ces
résultats sont de bon augure pour une croissance plus
solide permettant de faire émerger une génération de
champions français des cleantech. De même sur le
volet des emplois : 29 % des sociétés ont désormais
plus de 11 salariés, contre 21 % en 2015.
Si les subventions restent importantes (64 % ont
reçu un financement public français en 2015), les
commandes prennent peu à peu le relais des aides.
A noter, le dynamisme à l’international : 40 % des jeunes
pousses réalisent une partie de leur chiffre d’affaires à
l’étranger.
Les groupes sont de vrais leviers : 6 start-up sur 10 ont
établi une relation avec un grand groupe, et dans 30 %
des cas, il s’agit d’une relation client/fournisseur.
Des chiffres d’affaires en légère hausse
82%
8% 10%11% 13%
76%
2015 2016
2015 2016 2015 2016
500K€ 1M€500K€1M€
(Source : Observatoire des start-up des cleantech, GreenUnivers, 2016)
des start-up
françaises
des cleantech
5e
Observatoire
18octobre2016
6
Comment
lever des fonds
en 2017 ?
Quelles clés pour séduire les investisseurs ?
82 % des start-up interrogées par GreenUnivers pour l’Observatoire 2016 ont réalisé au moins
une levée de fonds depuis leur création. Étape incontournable dans le développement d’une
jeune société, la recherche d’investisseurs n’en est pas moins complexe. « 50 % des start-up qui
indiquent vouloir collecter des fonds en 2017 n’y parviendront pas », indique Nicolas Fraissé,
business creation officer de la société européenne InnoEnergy. L’épreuve est délicate, d’une part,
parce que le processus prend du temps – neuf mois en moyenne, d’après Nicolas Fraissé -, et
d’autre part car il faut réussir à séduire les investisseurs.
Nicolas Fraissé égraine les ingrédients du succès :
• Être accompagné : le pays regorge d’incubateurs et d’accélérateurs qui se proposent d’épauler
les start-up. InnoEnergy dispose elle-même de plusieurs canaux d’accompagnement : Highway
pour les jeunes pousses, Boostway pour les PME, etc. « L’entreprise soutient 30 start-up en
France, pour 17 M€ levés », rappelle-t-il.
• Avoir une excellente équipe est évidement un atout majeur : « les start-up sont de plus en plus
conscientes que les équipes forment le cœur du projet », souligne Nicolas Fraissé, qui insiste
sur l’importance d’embaucher un ou plusieurs profils de business developer pour accélérer le
déploiement de l’entreprise. InnoEnergy accorde une importance majeure à cet aspect : outre
le recours à des consultants extérieurs pour tester la force et la complémentarité de l’équipe, elle
développe actuellement un logiciel pour systématiser le passage en revue des équipes.
• Avoir un bon réseau : « cela augmente de manière significative les portes d’accès aux
investisseurs », commente Nicolas Fraissé. En France, InnoEnergy a constitué un réseau
de 10 capital-risqueurs que la structure sollicite pour ses start-up.
• Proposer des options de sortie aux investisseurs : « la Bourse est aujourd’hui peu considérée »,
note Nicolas Fraissé qui évoque la cession à des industriels comme l’alternative la plus
séduisante à l’heure actuelle.
IMG2722.jpg
IMG2666.jpg	 Nicolas Fraissé 	 InnoEnergy
Table ronde #1
des start-up
françaises
des cleantech
5e
Observatoire
18octobre2016
7
Comment
lever des fonds
en 2017 ?
Se faire épauler par un incubateur
ou des industriels partenaires ?
Depuis sa création en 2012, Atawey, spécialisée dans les équipements de stockage d’énergie
(batteries et hydrogène) pour sites isolés, a largement bénéficié du soutien de différents
incubateurs. « Le technopole Savoie Technolac nous a accompagnés dans la maturation du
projet », explique Jean-Michel Amaré, son président. Avec son associé Pierre-Jean Bonnefond,
ils sont devenus entrepreneurs après des années de salariat : « la formation au savoir-être a été
essentielle. Il y avait des plafonds de verre à rompre », assure-t-il. De décembre 2012 à juin 2013,
Atawey a reçu un accompagnement technologique auprès de Grain (GRenoble-Alpes-INcubation)
avant d’intégrer l’accélérateur Highway de InnoEnergy. Le soutien de ces incubateurs est
également financier, ce qui aide pour les premiers pas, confie l’entrepreneur.
Ondine Suavet revendique un parcours totalement différent pour MyLight Systems, spécialiste
de l’autoconsommation solaire et de la gestion intelligente de l’énergie du foyer. Avant de fonder
l’entreprise en 2014 dans la région lyonnaise, elle et son frère avaient déjà eu une expérience
d’entrepreneur en France pour lui et de startupeuse en Californie pour elle. Par ailleurs issus
« d’une lignée d’entrepreneurs », ils ont préféré se tourner très tôt vers des industriels pour
crédibiliser leur jeune société et accéder aux réseaux de distribution pour leur solution : Enphase
Energy, Schneider Electric, SolarWorld, Panasonic… Ce n’est qu’après qu’ils se sont tournés
vers des investisseurs. D’un point de vue financier, MyLight Systems a bénéficié du soutien de
Bpifrance pour faire ses premiers pas.
IMG2690.jpg	 Ondine Suavet	 MyLight Systems IMG2674.jpg	 Ondine Suavet	 Jean-Michel Amaré	 Nicolas Fraissé	 Mathieu Goudot
IMG2679.jpg 	 Jean-Michel Amaré	 Atawe	
Table ronde #1
des start-up
françaises
des cleantech
5e
Observatoire
18octobre2016
8
Comment
lever des fonds
en 2017 ?
Crowdfunding ou non ?
Jean-Michel Amaré et Ondine Suavet s’opposent également sur la question du financement
participatif. Selon l’Observatoire de GreenUnivers, 23 % des start-up interrogées cette année ont
eu recours à ce nouveau canal de financement (contre 6 % en 2015) et 45 % ne l’ont pas encore
utilisé mais l’envisagent. Atawey se classe parmi les start-up qui ont franchi le pas avec succès :
400 000 euros levés auprès de 450 Wiseeders. Jean-Michel Amaré vante la complémentarité
de cette démarche par rapport à une collecte auprès de fonds d’investissement et son intérêt en
termes de communication pour se faire connaître du plus grand nombre.
Plus modérée, Ondine Suavet souligne qu’en cas d’échec de l’opération de crowdfunding,
la publicité s’avère assez négative pour l’entreprise. MyLight Systems, qui a levé 2 M€ en
juin dernier auprès de la société de gestion Inter Invest Capital, n’a donc pas opté pour le
financement participatif.
Qui sont les startupers de 2017 ?
Demeter Partners, l’un des pionniers des investisseurs cleantech en France, prépare
actuellement son deuxième fonds d’amorçage. Mathieu Goudot, directeur d’investissement de
Demeter 3 Amorçage, a vu le profil des entrepreneurs et les business models considérablement
évoluer au fil des ans : « nous avons plus de startupers assez jeunes, qui ne sont pas forcément
passés par des grands groupes. On constate également un accroissement des solutions BtoC et
des modèles d’économie collaborative qui permettent de casser la chaîne de valeur telle qu’on la
connaît aujourd’hui », analyse-t-il.
Parallèlement, l’investisseur note un rapprochement des sphères cleantech et finance, via le
crowdfunding notamment, mais aussi cleantech et data/numérique qui transforme le secteur.
Les frontières sont de plus en plus poreuses entre ces domaines, notamment dans les solutions
d’efficacité énergétique.
IMG2695.jpg	 Ondine Suavet	 Jean-Michel Amaré	 Nicolas Fraissé	 Mathieu Goudot
IMG2700.jpg 	 Mathieu Goudot	 Demeter Partners	
Table ronde #1
des start-up
françaises
des cleantech
5e
Observatoire
18octobre2016
9
Comment
atteindre 1 M€
de chiffre d’affaires...
et plus ?
Privilégier la techno ou le client ?
Membre du directoire d’Emertec, fonds cleantech spécialisé dans l’amorçage, Eric Marty connaît
parfaitement le secteur et le délicat passage du laboratoire au marché. Pour lui, « la clé n°1 pour
réussir la commercialisation de son produit ou de sa solution est de connaître son client, se mettre
à sa place le plus possible. Une fois qu’on a fait ça, on est déjà à mi-parcours », assène-t-il.
L’investisseur est souvent confronté à des profils d’entrepreneurs issus de la recherche publique,
qui, trop centrés sur leur technologie, en oublient d’aller vers les clients. Or ces derniers vont
souvent faire évoluer la technologie ou le service pour mieux les adapter au marché.
Arnaud de Moissac, président fondateur de DCbrain, ne peut qu’abonder. Initialement
positionnée sur l’efficacité énergétique des data centers, l’entreprise francilienne fondée en 2014
utilise aujourd’hui le big data pour le pilotage et l’ingénierie des réseaux physiques (eau, électricité,
gaz, vapeur, logistique…). « Ne pas avoir de conviction, toujours se remettre en cause, c’est la
règle », estime-t-il.
Vincent Bryant, cofondateur et président de Deepki, reprend cette conclusion à son compte.
« Pendant les six premiers mois, nous avons fait de la prestation de services en efficacité
énergétique », se souvient-il. Depuis 12 mois, la société parisienne ne fait plus que vendre son
logiciel d’exploitation des datas : 80 entreprises sont clientes et la start-up créée en 2014 emploie
désormais 30 collaborateurs en CDI.
IMG2869.jpg	 Arnaud de Moissac	 DCbrain	 	 IMG2879.jpg	 Vincent Bryant	 Deepki	
IMG2768.jpg	 Eric Marty	 Emertec
Table ronde #2
des start-up
françaises
des cleantech
5e
Observatoire
18octobre2016
10
Comment
atteindre 1 M€
de chiffre d’affaires...
et plus ?
Après neuf ans d’existence, Enertime fait désormais partie des sociétés qui ont décollé.
Gilles David, son fondateur, en a tiré quelques enseignements : « soigner sa visibilité, y compris
sur internet car c’est une porte d’entrée vers l’international, bichonner les early adopters et les
appels entrants ». L’entreprise concède avoir mis beaucoup de temps à trouver les premiers
clients pour ses machines à cycle organique de Rankine (ORC), destinées à récupérer la chaleur
fatale des process industriels. « Les industriels avaient peur qu’on ne soit plus là quelques années
après pour garantir les pièces de rechange », plaisante-t-il. Enertime a finalement trouvé le salut
auprès des collectivités, d’abord à Montpellier puis à Caen : « elles sont plus souples, présentent
moins d’aversion au risque ». Les grands groupes, eux, ne sont venus que lorsque les machines
d’Enertime sont devenues « différentiantes » : « Quand le produit fait gagner le grand groupe face
à son concurrent, c’est là qu’on signe », conclut-il.
Subventions ou non ?
Gilles David ne s’en cache pas, Enertime a reçu beaucoup de subventions qui lui ont servi à
trouver son modèle et sa voie. A l’inverse, Deepki a choisi de ne pas en être dépendant et de
ne jamais en demander. « On a un système en France très généreux en subventions. Certaines
sociétés très techno peuvent vivre du crédit impôt recherche (CIR) et de subventions… C’est bien,
mais ça peut aussi masquer le fait que la proposition de valeur est insuffisante et que la société
ne parvient pas à trouver de clients. Il ne faut jamais perdre des yeux le rôle social de l’entreprise :
créer de la valeur pour toutes les parties prenantes (investisseurs, clients, collaborateurs, etc) »,
conclut Eric Marty.
IMG2722.jpg
IMG2798.jpg	 Gilles David	 Enertime
Table ronde #2
des start-up
françaises
des cleantech
5e
Observatoire
18octobre2016
11
INNOENERGY
Société européenne qui soutient la création d’entreprise, l’innovation et la formation dans
les énergies durables. Elle investit dans des start-up innovantes à fort potentiel et accélère la
mise sur le marché de leurs solutions à travers une offre d’accompagnement sur-mesure et l’accès
à son réseau de partenaires. InnoEnergy est soutenue financièrement par l’Institut européen
d’innovation et de technologie.
www.innoenergy.com/bcs/
EMERTEC
Spécialisée dans l’amorçage, Emertec est une société de capital-risque indépendante
gérant 150 M€. Basée à Paris, Grenoble et Metz, elle apporte un financement en fonds propres,
compris entre 0,5 et quelques millions d’euros, aux jeunes entreprises innovantes positionnées
dans les domaines des écotechnologies et des matériaux innovants.
www.emertec.fr
DEMETER PARTNERS
Société de gestion spécialisée dans le capital investissement pour les éco-industries
et éco-énergies. Avec près de 600 M€ sous gestion, elle se positionne comme une des
plus importantes équipes de capital investissement indépendantes en Europe dédiée aux
investissements «verts». Elle intervient de l’amorçage à l’infrastructure, pour des montants unitaires
de 0,5 à 10 M€.
www.demeter-partners.com
Regard sur nos partenaires
IMG3015.jpg	 Nicolas Fraissé 	 InnoEnergy
IMG2992.jpg	 Eric Marty	 Emertec
IMG2604.jpg	 Mathieu Goudot	 Demeter Partners
Production : GreenUnivers - Création réalisation photos (droits réservés) : Olivier Crenon - ocrenon.com - Novembre 2016
des start-up
françaises
des cleantech
5e
Observatoire
18octobre2016

Contenu connexe

Tendances

Croître avec la révolution écologique
Croître avec la révolution écologiqueCroître avec la révolution écologique
Croître avec la révolution écologiqueBpifrance
 
Bpifrance Le Lab Le mittlestand allemand en France - La synthèse
Bpifrance Le Lab Le mittlestand allemand en France - La synthèse Bpifrance Le Lab Le mittlestand allemand en France - La synthèse
Bpifrance Le Lab Le mittlestand allemand en France - La synthèse Bpifrance
 
[Livre blanc] Investir dans la deeptech : paroles de VCs
[Livre blanc] Investir dans la deeptech : paroles de VCs [Livre blanc] Investir dans la deeptech : paroles de VCs
[Livre blanc] Investir dans la deeptech : paroles de VCs Bpifrance
 
France Digitale - La performance économique et sociale des startups numériques
France Digitale - La performance économique et sociale des startups numériquesFrance Digitale - La performance économique et sociale des startups numériques
France Digitale - La performance économique et sociale des startups numériquesFrenchWeb.fr
 
Rapport activite 2014_scientipole
Rapport activite 2014_scientipoleRapport activite 2014_scientipole
Rapport activite 2014_scientipoleArnaud Pelloquin
 
Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital
Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital
Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital Bpifrance
 
Flash inno : février 2020
Flash inno : février 2020Flash inno : février 2020
Flash inno : février 2020Bpifrance
 
Impact économique des fonds de garantie de place opérés par Bpifrance
Impact économique des fonds de garantie de place opérés par BpifranceImpact économique des fonds de garantie de place opérés par Bpifrance
Impact économique des fonds de garantie de place opérés par BpifranceBpifrance
 
Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...
Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...
Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...Bpifrance
 
Banque palatine opinion way - observatoire de la performance des pme-eti ju...
Banque palatine   opinion way - observatoire de la performance des pme-eti ju...Banque palatine   opinion way - observatoire de la performance des pme-eti ju...
Banque palatine opinion way - observatoire de la performance des pme-eti ju...bcommandre
 
bpifrance le lab infographie pme eti et réseaux sociaux
bpifrance le lab infographie pme eti et réseaux sociaux bpifrance le lab infographie pme eti et réseaux sociaux
bpifrance le lab infographie pme eti et réseaux sociaux Bpifrance
 
Livre blanc - Finance Innovation - Gestion des risques : le nouveau visage de...
Livre blanc - Finance Innovation - Gestion des risques : le nouveau visage de...Livre blanc - Finance Innovation - Gestion des risques : le nouveau visage de...
Livre blanc - Finance Innovation - Gestion des risques : le nouveau visage de...Alban Jarry (Bibliothèque de Documents)
 
Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...
Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...
Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...EY
 
8ième baromètre de l'innovation 041012
8ième baromètre de l'innovation 0410128ième baromètre de l'innovation 041012
8ième baromètre de l'innovation 041012Almacg_fr
 
Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...
Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...
Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...France Digitale
 
Bpifrance Le lab - Enquete ETI 2018
Bpifrance Le lab - Enquete ETI 2018Bpifrance Le lab - Enquete ETI 2018
Bpifrance Le lab - Enquete ETI 2018Bpifrance
 
Rapport d'activité Médiation Inter-entreprises 2014
Rapport d'activité Médiation Inter-entreprises 2014Rapport d'activité Médiation Inter-entreprises 2014
Rapport d'activité Médiation Inter-entreprises 2014LaureBS
 
Bpifrance le lab Guide pratique transformation digitale
Bpifrance le lab Guide pratique transformation digitale Bpifrance le lab Guide pratique transformation digitale
Bpifrance le lab Guide pratique transformation digitale Bpifrance
 
Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - POLE FINANCE I...
Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - POLE FINANCE I...Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - POLE FINANCE I...
Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - POLE FINANCE I...Alban Jarry (Bibliothèque de Documents)
 
Flash inno : décembre 2019
Flash inno : décembre 2019Flash inno : décembre 2019
Flash inno : décembre 2019Bpifrance
 

Tendances (20)

Croître avec la révolution écologique
Croître avec la révolution écologiqueCroître avec la révolution écologique
Croître avec la révolution écologique
 
Bpifrance Le Lab Le mittlestand allemand en France - La synthèse
Bpifrance Le Lab Le mittlestand allemand en France - La synthèse Bpifrance Le Lab Le mittlestand allemand en France - La synthèse
Bpifrance Le Lab Le mittlestand allemand en France - La synthèse
 
[Livre blanc] Investir dans la deeptech : paroles de VCs
[Livre blanc] Investir dans la deeptech : paroles de VCs [Livre blanc] Investir dans la deeptech : paroles de VCs
[Livre blanc] Investir dans la deeptech : paroles de VCs
 
France Digitale - La performance économique et sociale des startups numériques
France Digitale - La performance économique et sociale des startups numériquesFrance Digitale - La performance économique et sociale des startups numériques
France Digitale - La performance économique et sociale des startups numériques
 
Rapport activite 2014_scientipole
Rapport activite 2014_scientipoleRapport activite 2014_scientipole
Rapport activite 2014_scientipole
 
Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital
Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital
Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital
 
Flash inno : février 2020
Flash inno : février 2020Flash inno : février 2020
Flash inno : février 2020
 
Impact économique des fonds de garantie de place opérés par Bpifrance
Impact économique des fonds de garantie de place opérés par BpifranceImpact économique des fonds de garantie de place opérés par Bpifrance
Impact économique des fonds de garantie de place opérés par Bpifrance
 
Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...
Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...
Se projeter à l'international : petit guide à l'usage des entrepreneurs par B...
 
Banque palatine opinion way - observatoire de la performance des pme-eti ju...
Banque palatine   opinion way - observatoire de la performance des pme-eti ju...Banque palatine   opinion way - observatoire de la performance des pme-eti ju...
Banque palatine opinion way - observatoire de la performance des pme-eti ju...
 
bpifrance le lab infographie pme eti et réseaux sociaux
bpifrance le lab infographie pme eti et réseaux sociaux bpifrance le lab infographie pme eti et réseaux sociaux
bpifrance le lab infographie pme eti et réseaux sociaux
 
Livre blanc - Finance Innovation - Gestion des risques : le nouveau visage de...
Livre blanc - Finance Innovation - Gestion des risques : le nouveau visage de...Livre blanc - Finance Innovation - Gestion des risques : le nouveau visage de...
Livre blanc - Finance Innovation - Gestion des risques : le nouveau visage de...
 
Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...
Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...
Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...
 
8ième baromètre de l'innovation 041012
8ième baromètre de l'innovation 0410128ième baromètre de l'innovation 041012
8ième baromètre de l'innovation 041012
 
Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...
Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...
Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...
 
Bpifrance Le lab - Enquete ETI 2018
Bpifrance Le lab - Enquete ETI 2018Bpifrance Le lab - Enquete ETI 2018
Bpifrance Le lab - Enquete ETI 2018
 
Rapport d'activité Médiation Inter-entreprises 2014
Rapport d'activité Médiation Inter-entreprises 2014Rapport d'activité Médiation Inter-entreprises 2014
Rapport d'activité Médiation Inter-entreprises 2014
 
Bpifrance le lab Guide pratique transformation digitale
Bpifrance le lab Guide pratique transformation digitale Bpifrance le lab Guide pratique transformation digitale
Bpifrance le lab Guide pratique transformation digitale
 
Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - POLE FINANCE I...
Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - POLE FINANCE I...Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - POLE FINANCE I...
Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - POLE FINANCE I...
 
Flash inno : décembre 2019
Flash inno : décembre 2019Flash inno : décembre 2019
Flash inno : décembre 2019
 

Similaire à 5e observatoire des start up des cleantech green univers - Comment les start-up françaises des cleantech évoluent-elles ?

Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...
Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...
Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...Sébastien Bourguignon
 
EOY 2012 : Panorama des entreprises d'avenir
EOY 2012 : Panorama des entreprises d'avenir  EOY 2012 : Panorama des entreprises d'avenir
EOY 2012 : Panorama des entreprises d'avenir Franck Sebag
 
Levee de fonds, mode d'emploi 2015
Levee de fonds, mode d'emploi 2015Levee de fonds, mode d'emploi 2015
Levee de fonds, mode d'emploi 2015plaine images
 
Startup barometre et-performance-economique-sociale-startup-numeriques-2014 ...
Startup barometre et-performance-economique-sociale-startup-numeriques-2014  ...Startup barometre et-performance-economique-sociale-startup-numeriques-2014  ...
Startup barometre et-performance-economique-sociale-startup-numeriques-2014 ...Christophe Monnier
 
Compte-rendu événement "corporate finance" 2013
Compte-rendu événement "corporate finance" 2013Compte-rendu événement "corporate finance" 2013
Compte-rendu événement "corporate finance" 2013IE-Club
 
Observatoire 2015 des start up des cleantech en France GreenUnivers
Observatoire 2015 des start up des cleantech en France GreenUniversObservatoire 2015 des start up des cleantech en France GreenUnivers
Observatoire 2015 des start up des cleantech en France GreenUniversGreenUnivers.com
 
PME-ETI et Start Up...si éloignée que cela ?
PME-ETI et Start Up...si éloignée que cela ?PME-ETI et Start Up...si éloignée que cela ?
PME-ETI et Start Up...si éloignée que cela ?KPMG_Nord
 
Enquête EY sur l'éfficacité des aides publiques aux entreprises
Enquête EY sur l'éfficacité des aides publiques aux entreprises Enquête EY sur l'éfficacité des aides publiques aux entreprises
Enquête EY sur l'éfficacité des aides publiques aux entreprises Arnauld Bertrand
 
Cycle 7 : Stratégie et marketing des jeunes entreprises innovantes
Cycle 7 : Stratégie et marketing des jeunes entreprises innovantesCycle 7 : Stratégie et marketing des jeunes entreprises innovantes
Cycle 7 : Stratégie et marketing des jeunes entreprises innovantesVal'angels
 
Carnet metiers 2012_1
Carnet metiers 2012_1Carnet metiers 2012_1
Carnet metiers 2012_1Erwan Roblot
 
Supplément Trends Tendance - innovation- novembre 2014
Supplément Trends Tendance - innovation- novembre 2014Supplément Trends Tendance - innovation- novembre 2014
Supplément Trends Tendance - innovation- novembre 2014WBC-incubator
 
La performance économique et sociale des startups numériques en France 2014
La performance économique et sociale des startups numériques en France 2014La performance économique et sociale des startups numériques en France 2014
La performance économique et sociale des startups numériques en France 2014EY
 
Baromètre EY_FD 2014: La performance économique et sociale des startups numé...
Baromètre EY_FD 2014: La performance économique et sociale des startups numé...Baromètre EY_FD 2014: La performance économique et sociale des startups numé...
Baromètre EY_FD 2014: La performance économique et sociale des startups numé...France Digitale
 
Innovation Nouvelle Generation
Innovation Nouvelle GenerationInnovation Nouvelle Generation
Innovation Nouvelle GenerationBpifrance
 
BPIFrance Guide innovation nouvelle generation
BPIFrance Guide innovation nouvelle generationBPIFrance Guide innovation nouvelle generation
BPIFrance Guide innovation nouvelle generationpolenumerique33
 

Similaire à 5e observatoire des start up des cleantech green univers - Comment les start-up françaises des cleantech évoluent-elles ? (20)

Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...
Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...
Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...
 
Presentation cr 2016
Presentation cr 2016Presentation cr 2016
Presentation cr 2016
 
EOY 2012 : Panorama des entreprises d'avenir
EOY 2012 : Panorama des entreprises d'avenir  EOY 2012 : Panorama des entreprises d'avenir
EOY 2012 : Panorama des entreprises d'avenir
 
Ey panorama-des-entreprises-d-avenir
Ey panorama-des-entreprises-d-avenirEy panorama-des-entreprises-d-avenir
Ey panorama-des-entreprises-d-avenir
 
Levee de fonds, mode d'emploi 2015
Levee de fonds, mode d'emploi 2015Levee de fonds, mode d'emploi 2015
Levee de fonds, mode d'emploi 2015
 
Startup barometre et-performance-economique-sociale-startup-numeriques-2014 ...
Startup barometre et-performance-economique-sociale-startup-numeriques-2014  ...Startup barometre et-performance-economique-sociale-startup-numeriques-2014  ...
Startup barometre et-performance-economique-sociale-startup-numeriques-2014 ...
 
Les partenariats startups assureurs
Les partenariats startups assureursLes partenariats startups assureurs
Les partenariats startups assureurs
 
Compte-rendu événement "corporate finance" 2013
Compte-rendu événement "corporate finance" 2013Compte-rendu événement "corporate finance" 2013
Compte-rendu événement "corporate finance" 2013
 
Observatoire 2015 des start up des cleantech en France GreenUnivers
Observatoire 2015 des start up des cleantech en France GreenUniversObservatoire 2015 des start up des cleantech en France GreenUnivers
Observatoire 2015 des start up des cleantech en France GreenUnivers
 
ROADSHOW IMMOBILIER
ROADSHOW IMMOBILIERROADSHOW IMMOBILIER
ROADSHOW IMMOBILIER
 
PME-ETI et Start Up...si éloignée que cela ?
PME-ETI et Start Up...si éloignée que cela ?PME-ETI et Start Up...si éloignée que cela ?
PME-ETI et Start Up...si éloignée que cela ?
 
Enquête EY sur l'éfficacité des aides publiques aux entreprises
Enquête EY sur l'éfficacité des aides publiques aux entreprises Enquête EY sur l'éfficacité des aides publiques aux entreprises
Enquête EY sur l'éfficacité des aides publiques aux entreprises
 
Cycle 7 : Stratégie et marketing des jeunes entreprises innovantes
Cycle 7 : Stratégie et marketing des jeunes entreprises innovantesCycle 7 : Stratégie et marketing des jeunes entreprises innovantes
Cycle 7 : Stratégie et marketing des jeunes entreprises innovantes
 
Carnet metiers 2012_1
Carnet metiers 2012_1Carnet metiers 2012_1
Carnet metiers 2012_1
 
Conférence numnow #3
Conférence numnow #3Conférence numnow #3
Conférence numnow #3
 
Supplément Trends Tendance - innovation- novembre 2014
Supplément Trends Tendance - innovation- novembre 2014Supplément Trends Tendance - innovation- novembre 2014
Supplément Trends Tendance - innovation- novembre 2014
 
La performance économique et sociale des startups numériques en France 2014
La performance économique et sociale des startups numériques en France 2014La performance économique et sociale des startups numériques en France 2014
La performance économique et sociale des startups numériques en France 2014
 
Baromètre EY_FD 2014: La performance économique et sociale des startups numé...
Baromètre EY_FD 2014: La performance économique et sociale des startups numé...Baromètre EY_FD 2014: La performance économique et sociale des startups numé...
Baromètre EY_FD 2014: La performance économique et sociale des startups numé...
 
Innovation Nouvelle Generation
Innovation Nouvelle GenerationInnovation Nouvelle Generation
Innovation Nouvelle Generation
 
BPIFrance Guide innovation nouvelle generation
BPIFrance Guide innovation nouvelle generationBPIFrance Guide innovation nouvelle generation
BPIFrance Guide innovation nouvelle generation
 

5e observatoire des start up des cleantech green univers - Comment les start-up françaises des cleantech évoluent-elles ?

  • 1. Comment évoluent les start-up de la transition énergétique ? des start-up françaises des cleantech 5e Observatoire 18octobre2016
  • 2. Sommaire •Résultats de l’Observatoire des start-up des cleantech 2016 › p 3 - 5 •Table ronde #1 - Comment lever des fonds en 2017 ? › p 6 - 8 Avec les témoignages de › › Nicolas Fraissé, business creation officer, InnoEnergy, › Mathieu Goudot, directeur d’investissement, Demeter 3 Amorçage › Jean-Michel Amaré, président, Atawey › Ondine Suavet, directrice générale, MyLight Systems •Table ronde #2 - Comment atteindre 1 M€ de chiffre d’affaires… et plus ? › p 9 - 10 Avec les témoignages de › › Eric Marty, membre du directoire, Emertec › Vincent Bryant, cofondateur et président, Deepki › Arnaud de Moissac, président, DCbrain › Gilles David, cofondateur et président, Enertime des start-up françaises des cleantech 5e Observatoire 18octobre2016
  • 3. 5e Observatoire des start-up des cleantech : en route vers la croissance ! Où en sont les start-up de la transition énergétique ? GreenUnivers a publié, en octobre 2016, la 5e édition de son Observatoire des start-up des cleantech, une étude menée grâce au soutien de InnoEnergy et des fonds d’investissement Demeter Partners et Emertec. Cette étude 2016 montre un renforcement des jeunes sociétés, dont les chiffres d’affaires et les effectifs s’accroissent. L’Observatoire des start-up de GreenUnivers recense actuellement 827 entreprises françaises des cleantech fondées depuis 2008, dont 689 toujours en activité. 60 % d’entre elles appartiennent à trois secteurs : les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et l’écomobilité. 64 % de ces jeunes pousses sont concentrées dans trois régions : Ile-de-France, Auvergne Rhône-Alpes et Occitanie. 3Résultats de l’Observatoire des start-up des cleantech 2016 (Source : Observatoire des start-up des cleantech, GreenUnivers, 2016) 42% 20% 24%21% 15% 10% 3% 8% 7% 3% 2011 2016 Énergies renouvelables Efficacité énergétique Écomobilité Agriculture et Chimie verte Services et Ingénierie Trois secteurs principaux : EnR, efficacité énergétique et écomobilité des start-up françaises des cleantech 5e Observatoire 18octobre2016
  • 4. Montée en puissance du financement participatif L’enquête 2016, à laquelle ont répondu 128 start-up de l’Observatoire en septembre et octobre 2016, montre que ces entreprises sont toujours autant capitalistiques : 33 % ont d’ailleurs réalisé une levée de fonds en 2015. Parmi celles-ci, près de une sur deux a collecté moins de 300 K€, mais 14 % ont levé plus de 2 M€. Les fonds d’investissement restent les principaux bailleurs de fonds des start-up, alors que seules 3 % envisagent de s’introduire en Bourse. Le plus spectaculaire dans les tours de table est bien la montée en puissance du financement participatif pour l’amorçage : 23 % des sociétés y ont eu recours en 2016, contre 6 % seulement en 2015. Principal avantage du crowdfunding, en général complémentaire à une levée auprès d’investisseurs classiques ? Les dirigeants y voient avant tout un moyen de se faire connaître du plus grand nombre. Pour grandir, les start-up s’appuient beaucoup sur l’écosystème : 62 % d’entre elles appartiennent à un pôle de compétitivité, 32 % à un incubateur. L’accompagnement, un hébergement à moindre coût et la possibilité d’être mise en relation avec des partenaires extérieurs sont les principaux atouts de ces structures d’accompagnement aux yeux des entrepreneurs. 4Résultats de l’Observatoire des start-up des cleantech 2016 (Source : Observatoire des start-up des cleantech, GreenUnivers, 2016) 48% 300K€ 300K€ 1M€ 1M€ 2M€ 2M€ 2015 19% 19%14% Montants levés par les start-up en 2015 des start-up françaises des cleantech 5e Observatoire 18octobre2016
  • 5. 5 UN OUTIL DE SUIVI UNIQUE leader de l’information économique et financière sur les marchés de la transition énergétique en France, GreenUnivers a créé l’Observatoire des start-up des cleantech en 2011. Il recense actuellement 827 sociétés françaises créées depuis 2008. Une étude est réalisée chaque année auprès de ces entreprises. Résultats de l’Observatoire des start-up des cleantech 2016 Plus de maturité Le cru 2016 de l’Observatoire atteste d’un renforcement des start-up : 13 % d’entre elles vont réaliser un chiffre d’affaires de plus de 1 M€ en 2016 (contre 10 % en 2015), et 11 % entre 500 K€ et 1 M€ (contre 8 % en 2015). Alors que la moitié des 128 sociétés interrogées ont moins de quatre ans d’existence, ces résultats sont de bon augure pour une croissance plus solide permettant de faire émerger une génération de champions français des cleantech. De même sur le volet des emplois : 29 % des sociétés ont désormais plus de 11 salariés, contre 21 % en 2015. Si les subventions restent importantes (64 % ont reçu un financement public français en 2015), les commandes prennent peu à peu le relais des aides. A noter, le dynamisme à l’international : 40 % des jeunes pousses réalisent une partie de leur chiffre d’affaires à l’étranger. Les groupes sont de vrais leviers : 6 start-up sur 10 ont établi une relation avec un grand groupe, et dans 30 % des cas, il s’agit d’une relation client/fournisseur. Des chiffres d’affaires en légère hausse 82% 8% 10%11% 13% 76% 2015 2016 2015 2016 2015 2016 500K€ 1M€500K€1M€ (Source : Observatoire des start-up des cleantech, GreenUnivers, 2016) des start-up françaises des cleantech 5e Observatoire 18octobre2016
  • 6. 6 Comment lever des fonds en 2017 ? Quelles clés pour séduire les investisseurs ? 82 % des start-up interrogées par GreenUnivers pour l’Observatoire 2016 ont réalisé au moins une levée de fonds depuis leur création. Étape incontournable dans le développement d’une jeune société, la recherche d’investisseurs n’en est pas moins complexe. « 50 % des start-up qui indiquent vouloir collecter des fonds en 2017 n’y parviendront pas », indique Nicolas Fraissé, business creation officer de la société européenne InnoEnergy. L’épreuve est délicate, d’une part, parce que le processus prend du temps – neuf mois en moyenne, d’après Nicolas Fraissé -, et d’autre part car il faut réussir à séduire les investisseurs. Nicolas Fraissé égraine les ingrédients du succès : • Être accompagné : le pays regorge d’incubateurs et d’accélérateurs qui se proposent d’épauler les start-up. InnoEnergy dispose elle-même de plusieurs canaux d’accompagnement : Highway pour les jeunes pousses, Boostway pour les PME, etc. « L’entreprise soutient 30 start-up en France, pour 17 M€ levés », rappelle-t-il. • Avoir une excellente équipe est évidement un atout majeur : « les start-up sont de plus en plus conscientes que les équipes forment le cœur du projet », souligne Nicolas Fraissé, qui insiste sur l’importance d’embaucher un ou plusieurs profils de business developer pour accélérer le déploiement de l’entreprise. InnoEnergy accorde une importance majeure à cet aspect : outre le recours à des consultants extérieurs pour tester la force et la complémentarité de l’équipe, elle développe actuellement un logiciel pour systématiser le passage en revue des équipes. • Avoir un bon réseau : « cela augmente de manière significative les portes d’accès aux investisseurs », commente Nicolas Fraissé. En France, InnoEnergy a constitué un réseau de 10 capital-risqueurs que la structure sollicite pour ses start-up. • Proposer des options de sortie aux investisseurs : « la Bourse est aujourd’hui peu considérée », note Nicolas Fraissé qui évoque la cession à des industriels comme l’alternative la plus séduisante à l’heure actuelle. IMG2722.jpg IMG2666.jpg Nicolas Fraissé InnoEnergy Table ronde #1 des start-up françaises des cleantech 5e Observatoire 18octobre2016
  • 7. 7 Comment lever des fonds en 2017 ? Se faire épauler par un incubateur ou des industriels partenaires ? Depuis sa création en 2012, Atawey, spécialisée dans les équipements de stockage d’énergie (batteries et hydrogène) pour sites isolés, a largement bénéficié du soutien de différents incubateurs. « Le technopole Savoie Technolac nous a accompagnés dans la maturation du projet », explique Jean-Michel Amaré, son président. Avec son associé Pierre-Jean Bonnefond, ils sont devenus entrepreneurs après des années de salariat : « la formation au savoir-être a été essentielle. Il y avait des plafonds de verre à rompre », assure-t-il. De décembre 2012 à juin 2013, Atawey a reçu un accompagnement technologique auprès de Grain (GRenoble-Alpes-INcubation) avant d’intégrer l’accélérateur Highway de InnoEnergy. Le soutien de ces incubateurs est également financier, ce qui aide pour les premiers pas, confie l’entrepreneur. Ondine Suavet revendique un parcours totalement différent pour MyLight Systems, spécialiste de l’autoconsommation solaire et de la gestion intelligente de l’énergie du foyer. Avant de fonder l’entreprise en 2014 dans la région lyonnaise, elle et son frère avaient déjà eu une expérience d’entrepreneur en France pour lui et de startupeuse en Californie pour elle. Par ailleurs issus « d’une lignée d’entrepreneurs », ils ont préféré se tourner très tôt vers des industriels pour crédibiliser leur jeune société et accéder aux réseaux de distribution pour leur solution : Enphase Energy, Schneider Electric, SolarWorld, Panasonic… Ce n’est qu’après qu’ils se sont tournés vers des investisseurs. D’un point de vue financier, MyLight Systems a bénéficié du soutien de Bpifrance pour faire ses premiers pas. IMG2690.jpg Ondine Suavet MyLight Systems IMG2674.jpg Ondine Suavet Jean-Michel Amaré Nicolas Fraissé Mathieu Goudot IMG2679.jpg Jean-Michel Amaré Atawe Table ronde #1 des start-up françaises des cleantech 5e Observatoire 18octobre2016
  • 8. 8 Comment lever des fonds en 2017 ? Crowdfunding ou non ? Jean-Michel Amaré et Ondine Suavet s’opposent également sur la question du financement participatif. Selon l’Observatoire de GreenUnivers, 23 % des start-up interrogées cette année ont eu recours à ce nouveau canal de financement (contre 6 % en 2015) et 45 % ne l’ont pas encore utilisé mais l’envisagent. Atawey se classe parmi les start-up qui ont franchi le pas avec succès : 400 000 euros levés auprès de 450 Wiseeders. Jean-Michel Amaré vante la complémentarité de cette démarche par rapport à une collecte auprès de fonds d’investissement et son intérêt en termes de communication pour se faire connaître du plus grand nombre. Plus modérée, Ondine Suavet souligne qu’en cas d’échec de l’opération de crowdfunding, la publicité s’avère assez négative pour l’entreprise. MyLight Systems, qui a levé 2 M€ en juin dernier auprès de la société de gestion Inter Invest Capital, n’a donc pas opté pour le financement participatif. Qui sont les startupers de 2017 ? Demeter Partners, l’un des pionniers des investisseurs cleantech en France, prépare actuellement son deuxième fonds d’amorçage. Mathieu Goudot, directeur d’investissement de Demeter 3 Amorçage, a vu le profil des entrepreneurs et les business models considérablement évoluer au fil des ans : « nous avons plus de startupers assez jeunes, qui ne sont pas forcément passés par des grands groupes. On constate également un accroissement des solutions BtoC et des modèles d’économie collaborative qui permettent de casser la chaîne de valeur telle qu’on la connaît aujourd’hui », analyse-t-il. Parallèlement, l’investisseur note un rapprochement des sphères cleantech et finance, via le crowdfunding notamment, mais aussi cleantech et data/numérique qui transforme le secteur. Les frontières sont de plus en plus poreuses entre ces domaines, notamment dans les solutions d’efficacité énergétique. IMG2695.jpg Ondine Suavet Jean-Michel Amaré Nicolas Fraissé Mathieu Goudot IMG2700.jpg Mathieu Goudot Demeter Partners Table ronde #1 des start-up françaises des cleantech 5e Observatoire 18octobre2016
  • 9. 9 Comment atteindre 1 M€ de chiffre d’affaires... et plus ? Privilégier la techno ou le client ? Membre du directoire d’Emertec, fonds cleantech spécialisé dans l’amorçage, Eric Marty connaît parfaitement le secteur et le délicat passage du laboratoire au marché. Pour lui, « la clé n°1 pour réussir la commercialisation de son produit ou de sa solution est de connaître son client, se mettre à sa place le plus possible. Une fois qu’on a fait ça, on est déjà à mi-parcours », assène-t-il. L’investisseur est souvent confronté à des profils d’entrepreneurs issus de la recherche publique, qui, trop centrés sur leur technologie, en oublient d’aller vers les clients. Or ces derniers vont souvent faire évoluer la technologie ou le service pour mieux les adapter au marché. Arnaud de Moissac, président fondateur de DCbrain, ne peut qu’abonder. Initialement positionnée sur l’efficacité énergétique des data centers, l’entreprise francilienne fondée en 2014 utilise aujourd’hui le big data pour le pilotage et l’ingénierie des réseaux physiques (eau, électricité, gaz, vapeur, logistique…). « Ne pas avoir de conviction, toujours se remettre en cause, c’est la règle », estime-t-il. Vincent Bryant, cofondateur et président de Deepki, reprend cette conclusion à son compte. « Pendant les six premiers mois, nous avons fait de la prestation de services en efficacité énergétique », se souvient-il. Depuis 12 mois, la société parisienne ne fait plus que vendre son logiciel d’exploitation des datas : 80 entreprises sont clientes et la start-up créée en 2014 emploie désormais 30 collaborateurs en CDI. IMG2869.jpg Arnaud de Moissac DCbrain IMG2879.jpg Vincent Bryant Deepki IMG2768.jpg Eric Marty Emertec Table ronde #2 des start-up françaises des cleantech 5e Observatoire 18octobre2016
  • 10. 10 Comment atteindre 1 M€ de chiffre d’affaires... et plus ? Après neuf ans d’existence, Enertime fait désormais partie des sociétés qui ont décollé. Gilles David, son fondateur, en a tiré quelques enseignements : « soigner sa visibilité, y compris sur internet car c’est une porte d’entrée vers l’international, bichonner les early adopters et les appels entrants ». L’entreprise concède avoir mis beaucoup de temps à trouver les premiers clients pour ses machines à cycle organique de Rankine (ORC), destinées à récupérer la chaleur fatale des process industriels. « Les industriels avaient peur qu’on ne soit plus là quelques années après pour garantir les pièces de rechange », plaisante-t-il. Enertime a finalement trouvé le salut auprès des collectivités, d’abord à Montpellier puis à Caen : « elles sont plus souples, présentent moins d’aversion au risque ». Les grands groupes, eux, ne sont venus que lorsque les machines d’Enertime sont devenues « différentiantes » : « Quand le produit fait gagner le grand groupe face à son concurrent, c’est là qu’on signe », conclut-il. Subventions ou non ? Gilles David ne s’en cache pas, Enertime a reçu beaucoup de subventions qui lui ont servi à trouver son modèle et sa voie. A l’inverse, Deepki a choisi de ne pas en être dépendant et de ne jamais en demander. « On a un système en France très généreux en subventions. Certaines sociétés très techno peuvent vivre du crédit impôt recherche (CIR) et de subventions… C’est bien, mais ça peut aussi masquer le fait que la proposition de valeur est insuffisante et que la société ne parvient pas à trouver de clients. Il ne faut jamais perdre des yeux le rôle social de l’entreprise : créer de la valeur pour toutes les parties prenantes (investisseurs, clients, collaborateurs, etc) », conclut Eric Marty. IMG2722.jpg IMG2798.jpg Gilles David Enertime Table ronde #2 des start-up françaises des cleantech 5e Observatoire 18octobre2016
  • 11. 11 INNOENERGY Société européenne qui soutient la création d’entreprise, l’innovation et la formation dans les énergies durables. Elle investit dans des start-up innovantes à fort potentiel et accélère la mise sur le marché de leurs solutions à travers une offre d’accompagnement sur-mesure et l’accès à son réseau de partenaires. InnoEnergy est soutenue financièrement par l’Institut européen d’innovation et de technologie. www.innoenergy.com/bcs/ EMERTEC Spécialisée dans l’amorçage, Emertec est une société de capital-risque indépendante gérant 150 M€. Basée à Paris, Grenoble et Metz, elle apporte un financement en fonds propres, compris entre 0,5 et quelques millions d’euros, aux jeunes entreprises innovantes positionnées dans les domaines des écotechnologies et des matériaux innovants. www.emertec.fr DEMETER PARTNERS Société de gestion spécialisée dans le capital investissement pour les éco-industries et éco-énergies. Avec près de 600 M€ sous gestion, elle se positionne comme une des plus importantes équipes de capital investissement indépendantes en Europe dédiée aux investissements «verts». Elle intervient de l’amorçage à l’infrastructure, pour des montants unitaires de 0,5 à 10 M€. www.demeter-partners.com Regard sur nos partenaires IMG3015.jpg Nicolas Fraissé InnoEnergy IMG2992.jpg Eric Marty Emertec IMG2604.jpg Mathieu Goudot Demeter Partners Production : GreenUnivers - Création réalisation photos (droits réservés) : Olivier Crenon - ocrenon.com - Novembre 2016 des start-up françaises des cleantech 5e Observatoire 18octobre2016