La course au like des centres commerciaux

585 vues

Publié le

LA COURSE AUX LIKERS DES CENTRES COMMERCIAUX

Depuis plusieurs années déjà, les centres commerciaux multiplient les efforts de communication pour ne plus être considérés comme de simples hubs d’enseignes. Les agences multiplient leurs efforts pour apporter aux lieux une identité qui leur est propre.

Design, dispositif évènementiel, campagne média tout est mis en œuvre pour faire des centres commerciaux des lieux de vie et de loisirs. Mais qu’en est-il sur les réseaux sociaux ?


Une course au like préjudiciable sur Facebook

Alors que certains secteurs innovent et investissent une multitude de réseaux sociaux (de Facebook à Google+ en passant par Foursquare, Instagram…), les centres commerciaux concentrent leur posture sociale sur Facebook.


Pinterest, Google+ et autres Instagram ne parviennent pas aujourd’hui à séduire le marché. Le caractère encore trop confidentiel de ces réseaux peut néanmoins justifier ce choix.


Facebook est donc logiquement le réseau social de prédilection des principaux acteurs avec des résultats parfois assez surprenants pour des commerces locaux. Il n’est pas rare qu’avant même leur ouverture certains centres commerciaux dépassent les 50 000 likers. Étrange non ?

Il est flagrant au regard de ces chiffres qu’une pratique gangrène l’approche web sociale des professionnels de la communication : la course au like.

Alors que de nombreux secteurs sont déjà passés à d’autres mesures de ROI, il semble que les centres commerciaux se cantonnent à des indicateurs quantitatifs évidemment non représentatifs en termes d’affinité et de business pour un lieu commercial ! Vous pouvez avoir autant de fans que vous voulez, sans interaction vos publications ne seront pas visibles dans le fil d’actualité de vos likers : merci l’EdgeRank !

Quel intérêt pour une entité commerciale de recruter en dehors de sa zone de chalandise et en majorité des personnes qui ne savent même pas qu’ils sont devenus fans ???

Il est en effet étonnant d’observer qu’une page avec une notoriété exceptionnelle du type « McDonald’s France » (plus de 800 000 likers) ait attendu 4 mois à dépasser les 40 000 likers via un recrutement naturel, alors que des centres commerciaux de provinces ouvrent leurs portes avec une base de plusieurs dizaines de milliers de « fans »…

Cette course au like profite aujourd’hui à des agences qui vendent des likers en masse (« clique sur j’aime pour voir cette vidéo ») et à des « community managers » fiers de montrer à leur direction un nombre de likers à 5 ou 6 chiffres. Ne comptez pas sur nous pour nommer les centres commerciaux qui utilisent cette pratique, néanmoins croyez-nous sur parole ils sont nombreux (selon les agences médias et conseil de ces lieux peu scrupuleux).

Retrouvez la suite de l'article sur MarketingZ: http://marketingz.fr/reflexion/la-course-aux-likes-des-centres-commerciaux/

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
585
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

×