SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  12
Télécharger pour lire hors ligne
L’essentiel
des marchés
fonciers ruraux
en 2015
mai 2016
S Y N T H È S E
Connaître les dynamiques
des marchés fonciers ruraux
pour ménager les territoires
Pourquoi une étude des marchés fonciers
ruraux ?
Les Safer ont, dans le cadre même de leur mission de service public,
à assurer la transparence des marchés fonciers ruraux. Chaque année,
elles en produisent une analyse.
Comment ?
Les Safer sont informées par les notaires des projets de vente qu’ils
traitent. C’est une obligation légale et réglementaire. Elles analysent
les données qui leur sont transmises et éditent le magazine Le prix
des terres *.
Quoi ? Qui ?
Les évolutions du marché, les flux et les dynamiques territoriales
en jeu sont suivis à partir de la connaissance des ventes des biens
agricoles et ruraux (forêts, vignes, terres et prés, bâti agricole ou
rural), des prix, des vendeurs et surtout des acquéreurs.
Une connaissance unique des marchés
fonciers ruraux
Depuis plus de 40 ans, les Safer ont mis en place des observatoires
des marchés agricoles et ruraux. Depuis 2014, le groupe Safer a
décidé de mieux valoriser cette connaissance unique. C’est la raison
de cette édition de synthèse du magazine Le prix des terres. Elle est
destinée aux décideurs et acteurs du territoire afin qu’ils disposent de
données les aidant à la mise en place de politiques d’aménagement
des territoires adaptées.
* L’étude Le prix des terres est réalisée avec le concours des Safer, de Terres
d’Europe-Scafr, bureau d’études du groupe Safer, du Service de la statistique
et de la prospective (SSP) du Ministère en charge de l’agriculture et du service
communication de la FNSafer.
2- le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015
Suite à l’année internationale de l’agriculture familiale de
2014, le Comité économique et social européen (CESE)
a attiré l’attention sur « l’accaparement des terres en
Europe » qui, selon lui, constitue une menace imminente
pour l’agriculture familiale. Aussi, le CESE « estime
nécessaire d’élaborer, tant au niveau des Etats membres
qu’à l’échelle de l’Union européenne (UE), un modèle
clair en matière de structures agricoles ». Il demande de
préserver l’exploitation familiale dans toute l’UE, pour
des raisons de sécurité alimentaire, d’attractivité des
territoires, de localisation de la valeur ajoutée et de prise
en compte de l’environnement. La Commission agriculture
du Parlement européen s’est saisie du sujet.
En France, des unités de production agricole regroupent
désormais plusieurs exploitations. Des capitaux extérieurs
à l’agriculture intègrent de grandes exploitations – viticoles
et aussi d’autres spécialisations – et y développent le
salariat.
De plus en plus, des entreprises de travaux agricoles
assurent la totalité des tâches de production et de gestion
de l’exploitation, pour le compte de propriétaires. Aussi,
la FNSafer rejoint les préoccupations des instances
européennes. Elle entend bien continuer à œuvrer
en faveur de l’agriculture familiale, où les décisions
de gestion et le travail sont du ressort de la famille.
Elle entend souligner l’importance de la régulation foncière
pour un développement équilibré des exploitations
agricoles.
Dans la mesure où la politique agricole commune (PAC)
a pour objet de soutenir le revenu de ceux qui travaillent
dans l’agriculture, elle doit prendre en considération
l’hétérogénéité des unités de production. A défaut, l’UE
contribuerait plus à rémunérer le capital des grandes
exploitations que les travailleurs agricoles. La PAC,
première politique européenne, ne tiendra pas si, par
exemple dans le secteur des grandes cultures, des
exploitations de plus de 1 000 ha « jouent » dans la même
cour que des exploitations d’une centaine d’hectares.
« Régulonspournotre
souverainetéalimentaire »
Emmanuel HYEST
Président de la Fédération Nationale des Safer
le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015- 3
Entre 1995 et 2010,
dans l’UE à 15 :
• Les exploitations
agricoles
individuelles
réduites
d’1/3
ª4,9 millions
• Les exploitations
non individuelles
multipliées
par 3
ª300 000
4- le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015
La concentration des terres
s’accélère
L’installation et l’agrandissement
se font de moins en moins
par l’achat de terres
ƒƒ Vers des unités agricoles à salariés
ƒƒ Un marché de plus en plus exclusif
Développement de grandes
exploitations sociétaires
Recours croissant
à des entreprises
de travaux agricoles
Recul progressif
des exploitations
familiales
Les grandes
Le paysage agricole
français en mutation
le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015- 5
ƒƒ Des structures d’exploitations européennes
	hétérogènes
ƒƒ Des tendances communes
Augmentation du nombre
d’exploitations
sociétaires à salariés
Arrivée de nouveaux
acteurs fragilisant
la souveraineté
alimentaire de l’Europe
Concentration des terres
favorisée par la PAC
PAC
tendances
L’Europe elle aussi
concernée
6- le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015
Les marchés agricoles
Le marché
des terres et prés
Le marché
des vignes
Le marché des forêts Le marché des maisons
à la campagne
Le marché destiné
à l’urbanisation
Le marché des espaces
résidentiels et de loisirs
non bâtis
Anciens corps de ferme ou bâtis agricoles
quittant l’usage agricole.
Tous les biens à dominante forestière
qui n’ont pas vocation à être urbanisés.
Biens acquis dans une perspective d’exploitation agricole. Le marché des terres et prés
comprend également deux autres catégories de biens, qui sont exclues du calcul du prix
des terres et prés :
ƒƒ les cultures spéciales : maraîchage, cultures légumières, horticulture, pépinières, tunnels
	 et serres, marais salants, parcs à huîtres, vergers, etc.
ƒƒ les biens mixtes : biens comprenant plusieurs natures de cultures
Terrains d’origine agricole, destinés
à l’urbanisation, non viabilisés :
logements, équipements collectifs,
infrastructures…
Espaces soustraits de l’agriculture mais pas
imperméabilisés, par exemple : étang ou prairie
de loisirs, terrain pour agrandissement privatif.
Les marchés fonciers
ruraux
Le marché des
terres et prés
Quel volume ?
Définition
Il comprend 2 sous-marchés :
ƒƒ les biens libres
ƒƒ les biens loués
bâtis
ou
non bâtis
La hausse se poursuit, mais le niveau du marché reste en deçà de celui
d’avant la crise de 2008.
Conjoncture 2015 : un marché en progression
+ 5,3 %	 75 000 transactions
+ 6,2 %	 342 000 hectares
+ 8,1 %	 3,5 milliards d’euros
Quels prix moyens ?
Qui achète ?
Terres et prés libres non bâtis
Dans les zones de grandes cultures :
7 230 €/ha
Dans les zones d’élevage bovin :
4 500 €/ha
Terres et prés loués non bâtis
Dans les zones de grandes cultures :
5 720 €/ha
Dans les zones d’élevage bovin :
3 580 €/ha
le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015- 7
Sur le long terme
Le marché des biens loués progresse,
en parallèle du développement du fermage,
qui concerne désormais plus de 60 % des terres
agricoles (a)
.
En 2015, le marché des biens loués
représente 55 % des surfaces vendues.
Avec 187 000 ha, il excède de 20 % les 156 000 ha
échangés sur le marché des biens libres.
La tendance à la hausse des prix se poursuit, mais à un rythme moins soutenu
que les années précédentes, sauf dans le secteur des grandes cultures.
55 %
45 % biens loués
biens libres
(a) SSP, Recensement agricole 2010.
Sur le marché des biens libres Sur le marché des biens loués
agriculteurs
personnes physiques
agriculteurs
personnes physiques
fermiers en place
sociétés d’exploitation
et sociétés de portage
(GFA et SCI agricoles)
sociétés d’exploitation
fermiers en place
et sociétés de portage
(GFA et SCI agricoles)
1995 2008 1999 19992015 2015 2015 2015
60 % 9 % 73 % 4 %50 % 14 % 63 % 9 %
6 010 €/ha + 1,6 % 4 470 €/ha + 1,4 %
en pourcentage des surfaces en pourcentage des surfaces
MARCHÉ DES VIGNESE X PO R T
Moins d’exportations
mais mieux valorisées :
• Redressement des exportations de Cognac :
+ 9 % en volume, + 20 % en valeur, vers la
Chine et l’Amérique du Nord principalement
• Les exportations de Champagne poursuivent
leur hausse : + 5 % en volume, + 12 % en
valeur
Le marché des
vignes
8- le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015
Un marché qui marque le pas en nombre de transactions,
mais est toujours en hausse en surface et en valeur :
- 1,9 %	 9 200 transactions
+ 2,1 %	 16 300 hectares
+ 2,1 %	 804 millions d’euros
Une récolte
en hausse
par rapport à
2014 : + 2 %
Quel volume ?
Vignes à eaux-de-vie AOP
(Cognac, Armagnac)
Prix en hausse dans tous
les bassins viticoles,
notamment en Corse
(+ 16,7 %)
Vignes hors AOP
(Vins de consommation
courante)
Champagne : + 1,8 %
Hors Champagne : + 4,6 %
(seul le bassin Alsace-Est en
recul : - 5,4 %)
Vignes AOP
Quels prix moyens ?
Qui achète ?
Quel contexte ?
Des stocks stables
Quelle particularité ?
La part des surfaces vendues occupées
progresse, à 29 %, alors qu’en 1993 elle
était de 16 %.
Des surfaces vendues
proches du record de 2008
• La reprise se poursuit en
Languedoc-Roussillon
• Baisse des transactions en Champagne,
après deux années de forte progression
• Sommet atteint en valeur
en Charentes-Cognac
personnes
physiques
fermiers en place
Progression pour les 3 types de vignes
Les agriculteurs en hausse Les coopératives et structures
de négoce s’intéressent toujours
plus au marché
sociétés d’exploitation
et sociétés de portage
(GFA et SCI agricoles)
140 500 €/ha
+ 3 % 42 700 €/ha
+ 4,1 %
13 100 €/ha
+ 3,1 %
Le marché des
forêts
le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015- 9
Quels prix moyens ?
Qui achète ?
Quoi ?
Définition
Il comprend tous les biens à dominante
forestière qui n’ont pas vocation à être
urbanisés.
L’étude du marché des forêts est réalisée
par Terres d’Europe-Scafr en partenariat avec
la Société Forestière de la Caisse des Dépôts
à partir des données Safer.
16 040 transactions :
+ 6,4 % du fait des transactions
de biens de 1 à 10 ha
109 300 ha échangés : - 3,4 % du fait de la contraction
du marché des forêts de plus de 100 ha
Grande diversité régionale
1 166 millions
d’euros, hausse
de 6,5 %, due pour
1/4 aux biens non bâtis
et pour 3/4 aux biens
bâtis
Un marché animé malgré
une baisse des surfaces
échangées
Une valeur en hausse
Quel contexte ?
1
particuliers
non agriculteurs
Surfaces acquises
en hausse
3
agriculteurs
personnes physiques
Surfaces acquises
quasi stables
2
personnes
morales privées (agricoles,
forestières ou non agricoles)
Moins actives
Depuis 2000, la progression du prix serait à relier à la
hausse du prix des terres agricoles, elle-même influencée
par la baisse des taux d’intérêt, plutôt que par le prix du
bois dont la volatilité relative a peu d’impact.
Bois de - de 10 ha
Forêts de
+ de 100 ha
Un marché animé
par la recherche de bois
de chauffage
Un marché au plus
bas : rétention des
propriétaires préférant
conserver leur patrimoine,
considéré comme une
valeur refuge depuis la crise
économique de 2008
+ 4 % - 2 %
4 040 €/ha
+ 2,8 %
- 15 %
Nord-Bassin parisien :
6 070 €/haOuest :
5 230 €/ha
Est : 4 630 €/ha
Sud-Ouest :
2 600 €/ha
Massif Central :
2 490 €/ha
Alpes-Méditerranée-
Pyrénées : 3 600 €/ha
Quel volume ?
10- le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015
particuliers
Acquéreurs résidant à l’étranger :
7,3 % des acquisitions
Retour des résidents britanniques du fait
de la hausse de leur pouvoir d’achat
Rajeunissement
des acquéreurs :
âge moyen
43 ans et
10 mois
Un marché essentiellement local : les 2/3 des acquéreurs vivent dans
le département du bien qu’ils achètent.
acquéreurs
Espaces résidentiels
attractifs
Le marché des maisons
à la campagne
Quel prix moyen ?
Qui achète ?
Où ?
Définition
Ancien corps de ferme
ou bâti agricole vendu avec
un terrain de moins de 5 ha
et quittant l’usage agricole
Une rupture dans la série des données
Une augmentation de 40 % du nombre de transactions, conséquence
de la Loi d’avenir qui élargit le champ des ventes de biens ruraux notifiables et introduit
une sanction aux notaires pour défaut de notification à la Safer, dans l’objectif de renforcer
la transparence du marché.
Quel contexte ?
acquéreurs
Quelle particularité ?
Une conjoncture
peu porteuse depuis 2008
Un pouvoir d’achat
des ménages en baisse
161 700 €
Résidences principales Résidences secondaires
ou de retraite
Agglomérations
Zones d’emploi
- de
35 ans
+ de
50 ans
le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015- 11
kilomètres
Le marché de
l’urbanisation
Définition
Terrains d’origine agricole,
destinés à l’urbanisation,
non viabilisés : logements,
équipements collectifs,
infrastructures…
Quel volume ?
Quel contexte ?
Quelle particularité ?
Qui achète ?
Après 7 années de baisse, nouvelle hausse
des surfaces échangées
30 650 opérations (+ 3,8 %)
23 300 ha (+ 5,9 %)
3,7 milliards d’euros (+ 10,1 %)
Reprise du marché
des particuliers
Quel prix moyen ?
secteur public
Légère hausse
des acquisitions
en fin d’année
personnes
morales privées
+ 10 % d’acquisitions
au second semestre
particuliers
Reprise
des acquisitions
Effet urbain : le prix au m² et la valeur des lots diminuent avec l’éloignement
des centres urbains et du littoral
%Taux d’intérêt bas
=
+ 12 %
Terrains de moins de 1 ha acquis par des particuliers :
Première baisse du prix du lot depuis plus de 20 ans
72 700 euros le lot
- 1 %
le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015
Conception : Fabienne Marion, responsable de la communication FNSafer. Rédaction : Fabienne Marion, Robert Levesque, directeur
de Terres d’Europe-Scafr, bureau d’études du groupe Safer, Loïc Jégouzo, Charlotte Lécuyer, Maxence Melin, ingénieurs d’études, avec
le concours de Fatima Bessedik et Guillaume Pathier, Terres d’Europe-Scafr, et Delphine Golfier, chargée de communication FNSafer.
Conception et réalisation graphique : Isabella Marques Design.
Crédits photos : ©Fotolia.com-PhilippeDevanne, ©Fotolia.com-Dickov.
Pour en savoirplus
Aménagezvotreterritoireavec
Vigifoncier.fr
Un outil cartographique
en ligne unique pour :
• connaître en temps réel les projets
de vente sur votre territoire :
> être informé des biens agricoles et ruraux
mis en vente, connaître leur nature,
les localiser sur une carte en regard de vos
documents d’urbanisme, vous porter candidat,
anticiper vos projets d’aménagement…
• disposer d’indicateurs fonciers :
> mesurer l’évolution de l’urbanisation,
la consommation de vos espaces naturels,
agricoles et forestiers, visualiser
les zones de pression foncière,
l’ensemble des ventes réalisées,
définir votre politique d’aménagement…
Plus de réactivité,
d’anticipation dans vos projets d’aménagement
Rendez-vous sur
Vigifoncier.fr
Pour vous abonner,
contactez votre Safer :
www.safer.fr
Pubvigifoncier-11_2013.indd 1 09/10/13 10:36
Pour
• les collectivités territoriales
• les acteurs de l’aménagement,
de l’urbanisme et de la gestion de l’eau
• les services de l’Etat
Vigifoncier.fr, un service d’information
en ligne pour connaître les projets de vente
sur votre territoire et disposer d’indicateurs
des dynamiques foncières.
Consulter le prix des terres et prés, vignes, forêts, maisons à la campagne (bâtis ruraux soit agricoles
soit vendus avec un terrain agricole destinés à un usage résidentiel), terrains à bâtir, à travers la liste payante
des biens vendus dans votre canton, et ce depuis 40 ans *
.
Accéder gratuitement à la valeur indicative des biens et à son évolution dans votre région agricole *
.
Acheter nos publications annuelles : le magazine Le prix des terres – Analyse des marchés fonciers ruraux ou
l’indicateur Le marché des forêts en France.
Plus de 6 millions de références, actualisées tous les 6 mois.
En quelques clics, commandez les données
et les publications dont vous avez besoin.
Pour une évaluation, contactez votre Safer : coordonnées sur www.safer.fr
* Sous forme de fichiers à télécharger.
A votre service, un site unique :
LEPRIXDESTERRESANALYSEDESMARCHESFONCIERSRURAUX2015EDITIONMAI2016
ANALYSE DES MARCHES FONCIERS RURAUX
2015
Pour
disposer de la version complète
de l’étude, commandez le
magazine sur
www.le-prix-des-terres.fr
Pour
une évaluation, contactez votre
Safer en consultant
les coordonnées régionales et
départementales sur
www.safer.fr
Rubrique Contactez votre Safer

Contenu connexe

Tendances

Agriculture en chiffres_2014-vf
Agriculture en chiffres_2014-vfAgriculture en chiffres_2014-vf
Agriculture en chiffres_2014-vfagrimaroc
 
Redynamisation de l'agriculture marseillaise : le cas de Sainte-Marthe
Redynamisation de l'agriculture marseillaise : le cas de Sainte-MartheRedynamisation de l'agriculture marseillaise : le cas de Sainte-Marthe
Redynamisation de l'agriculture marseillaise : le cas de Sainte-MartheJonathan Banigo
 
Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...
Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...
Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...Fatimata Kone
 
Agriculture foncier rural et développement en tunisie
Agriculture foncier rural et développement en tunisieAgriculture foncier rural et développement en tunisie
Agriculture foncier rural et développement en tunisiekheireddinecercle
 
Le bio en Lorraine, Organic Agriculture in the Lorraine Region of France
Le bio en Lorraine, Organic Agriculture in the Lorraine Region of FranceLe bio en Lorraine, Organic Agriculture in the Lorraine Region of France
Le bio en Lorraine, Organic Agriculture in the Lorraine Region of FranceWhitney Willis
 
Habiter un espace de faible densité à vocation agricole
Habiter un espace de faible densité à vocation agricoleHabiter un espace de faible densité à vocation agricole
Habiter un espace de faible densité à vocation agricoleXavier Monty
 
Etude de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)
Etude de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)Etude de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)
Etude de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)saoussen Mrad
 
Commission de stabilisation des prix (présentation des mesures)
Commission de stabilisation des prix (présentation des mesures)Commission de stabilisation des prix (présentation des mesures)
Commission de stabilisation des prix (présentation des mesures)laurentlamothe
 
Le secteur agricole marocain
Le secteur agricole marocainLe secteur agricole marocain
Le secteur agricole marocainagrimaroc
 
Nice Côte d'Azur - Métropole rurale ?
Nice Côte d'Azur - Métropole rurale ?Nice Côte d'Azur - Métropole rurale ?
Nice Côte d'Azur - Métropole rurale ?MetropoleBleue
 
Etude stratégique de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)
Etude stratégique de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)Etude stratégique de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)
Etude stratégique de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)saoussen Mrad
 
Mutations de l'économie française
Mutations de l'économie françaiseMutations de l'économie française
Mutations de l'économie françaiseguest34b56086b
 
Euratech'trends : Agriculture et numerique
Euratech'trends : Agriculture et numeriqueEuratech'trends : Agriculture et numerique
Euratech'trends : Agriculture et numeriqueEuraTechnologies
 
Pommedeterrehebdo 966
Pommedeterrehebdo 966Pommedeterrehebdo 966
Pommedeterrehebdo 966annepauline
 
Produit de terroir miel de la Tunisie- Exemple de : Miel de Sejnene
Produit de terroir miel de la Tunisie- Exemple de : Miel de SejneneProduit de terroir miel de la Tunisie- Exemple de : Miel de Sejnene
Produit de terroir miel de la Tunisie- Exemple de : Miel de Sejnenesaoussen Mrad
 
MMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importations
MMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importationsMMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importations
MMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importationsInstitut de l'Elevage - Idele
 
Analyse comparée Production de soja au Brésil et en Argentine
Analyse comparée Production de soja au Brésil et en ArgentineAnalyse comparée Production de soja au Brésil et en Argentine
Analyse comparée Production de soja au Brésil et en ArgentineJean-Marie Lecuyer
 

Tendances (19)

Agriculture en chiffres_2014-vf
Agriculture en chiffres_2014-vfAgriculture en chiffres_2014-vf
Agriculture en chiffres_2014-vf
 
Redynamisation de l'agriculture marseillaise : le cas de Sainte-Marthe
Redynamisation de l'agriculture marseillaise : le cas de Sainte-MartheRedynamisation de l'agriculture marseillaise : le cas de Sainte-Marthe
Redynamisation de l'agriculture marseillaise : le cas de Sainte-Marthe
 
Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...
Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...
Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...
 
Agriculture foncier rural et développement en tunisie
Agriculture foncier rural et développement en tunisieAgriculture foncier rural et développement en tunisie
Agriculture foncier rural et développement en tunisie
 
Le bio en Lorraine, Organic Agriculture in the Lorraine Region of France
Le bio en Lorraine, Organic Agriculture in the Lorraine Region of FranceLe bio en Lorraine, Organic Agriculture in the Lorraine Region of France
Le bio en Lorraine, Organic Agriculture in the Lorraine Region of France
 
Habiter un espace de faible densité à vocation agricole
Habiter un espace de faible densité à vocation agricoleHabiter un espace de faible densité à vocation agricole
Habiter un espace de faible densité à vocation agricole
 
Etude de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)
Etude de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)Etude de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)
Etude de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)
 
Commission de stabilisation des prix (présentation des mesures)
Commission de stabilisation des prix (présentation des mesures)Commission de stabilisation des prix (présentation des mesures)
Commission de stabilisation des prix (présentation des mesures)
 
Le secteur agricole marocain
Le secteur agricole marocainLe secteur agricole marocain
Le secteur agricole marocain
 
Icd2014 vegetal ukraine - icd 2014
Icd2014 vegetal   ukraine - icd 2014Icd2014 vegetal   ukraine - icd 2014
Icd2014 vegetal ukraine - icd 2014
 
Nice Côte d'Azur - Métropole rurale ?
Nice Côte d'Azur - Métropole rurale ?Nice Côte d'Azur - Métropole rurale ?
Nice Côte d'Azur - Métropole rurale ?
 
Etude stratégique de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)
Etude stratégique de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)Etude stratégique de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)
Etude stratégique de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)
 
Mutations de l'économie française
Mutations de l'économie françaiseMutations de l'économie française
Mutations de l'économie française
 
Euratech'trends : Agriculture et numerique
Euratech'trends : Agriculture et numeriqueEuratech'trends : Agriculture et numerique
Euratech'trends : Agriculture et numerique
 
MMX2021 - Le marché du fromage en Chine
MMX2021 - Le marché du fromage en ChineMMX2021 - Le marché du fromage en Chine
MMX2021 - Le marché du fromage en Chine
 
Pommedeterrehebdo 966
Pommedeterrehebdo 966Pommedeterrehebdo 966
Pommedeterrehebdo 966
 
Produit de terroir miel de la Tunisie- Exemple de : Miel de Sejnene
Produit de terroir miel de la Tunisie- Exemple de : Miel de SejneneProduit de terroir miel de la Tunisie- Exemple de : Miel de Sejnene
Produit de terroir miel de la Tunisie- Exemple de : Miel de Sejnene
 
MMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importations
MMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importationsMMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importations
MMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importations
 
Analyse comparée Production de soja au Brésil et en Argentine
Analyse comparée Production de soja au Brésil et en ArgentineAnalyse comparée Production de soja au Brésil et en Argentine
Analyse comparée Production de soja au Brésil et en Argentine
 

En vedette

Aerf Techniques De RéColte De Fonds
Aerf Techniques De RéColte De FondsAerf Techniques De RéColte De Fonds
Aerf Techniques De RéColte De FondsMemisa
 
RAPPORT SUR LA NOTION D’INTERET GENERAL FONDANT l’INTERVENTION DES ASSOCIATIONS
RAPPORT SUR LA NOTION D’INTERET GENERAL FONDANT l’INTERVENTION DES ASSOCIATIONSRAPPORT SUR LA NOTION D’INTERET GENERAL FONDANT l’INTERVENTION DES ASSOCIATIONS
RAPPORT SUR LA NOTION D’INTERET GENERAL FONDANT l’INTERVENTION DES ASSOCIATIONSGroupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
Papier colloque-greigec-2012-verssion-ar fr
Papier colloque-greigec-2012-verssion-ar frPapier colloque-greigec-2012-verssion-ar fr
Papier colloque-greigec-2012-verssion-ar fressa1988
 
Nouveau Donateur - Nouvelle Facon De Donner
Nouveau Donateur - Nouvelle Facon De DonnerNouveau Donateur - Nouvelle Facon De Donner
Nouveau Donateur - Nouvelle Facon De DonnerSacha Declomesnil
 
Convention collective nationale IDCC : 2596. – COIFFURE ET PROFESSIONS CONNEXES
Convention collective nationale IDCC : 2596. – COIFFURE ET PROFESSIONS CONNEXESConvention collective nationale IDCC : 2596. – COIFFURE ET PROFESSIONS CONNEXES
Convention collective nationale IDCC : 2596. – COIFFURE ET PROFESSIONS CONNEXESGroupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
ENQUÊTE DE MAI 2016 DE LA TRÉSORERIE SUR LES GRANDES ENTREPRISES ET DES ETI
ENQUÊTE DE MAI 2016 DE LA TRÉSORERIE SUR LES GRANDES ENTREPRISES ET DES ETIENQUÊTE DE MAI 2016 DE LA TRÉSORERIE SUR LES GRANDES ENTREPRISES ET DES ETI
ENQUÊTE DE MAI 2016 DE LA TRÉSORERIE SUR LES GRANDES ENTREPRISES ET DES ETIGroupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
Le e-Fundraising et ses Opportunités - Aurélien Denaes
Le e-Fundraising et ses Opportunités  - Aurélien DenaesLe e-Fundraising et ses Opportunités  - Aurélien Denaes
Le e-Fundraising et ses Opportunités - Aurélien DenaesAurelien Denaes
 
Campagne de #Fundraising #LECMA (Vaincre #Alzheimer)
Campagne de #Fundraising #LECMA (Vaincre #Alzheimer)Campagne de #Fundraising #LECMA (Vaincre #Alzheimer)
Campagne de #Fundraising #LECMA (Vaincre #Alzheimer)infocrm
 
Didactique maths
Didactique mathsDidactique maths
Didactique mathskamal kamal
 
Pv ecgs200
Pv ecgs200Pv ecgs200
Pv ecgs200essa1988
 
Charité bien ordonnée commence par Salesforce.org
Charité bien ordonnée commence par Salesforce.orgCharité bien ordonnée commence par Salesforce.org
Charité bien ordonnée commence par Salesforce.orgSalesforce France
 
Droits Francais
Droits FrancaisDroits Francais
Droits Francaisessa1988
 
Presentation Sponsoring
Presentation SponsoringPresentation Sponsoring
Presentation Sponsoringelbouillon
 
Résultats des contrôles de la Session d´automne 2012-2013: (Semestre 3 - Econ...
Résultats des contrôles de la Session d´automne 2012-2013: (Semestre 3 - Econ...Résultats des contrôles de la Session d´automne 2012-2013: (Semestre 3 - Econ...
Résultats des contrôles de la Session d´automne 2012-2013: (Semestre 3 - Econ...essa1988
 
S2 ecogest-m3-m4-13
S2 ecogest-m3-m4-13S2 ecogest-m3-m4-13
S2 ecogest-m3-m4-13essa1988
 
S2 ecogest-m1-13
S2 ecogest-m1-13S2 ecogest-m1-13
S2 ecogest-m1-13essa1988
 

En vedette (20)

Aerf Techniques De RéColte De Fonds
Aerf Techniques De RéColte De FondsAerf Techniques De RéColte De Fonds
Aerf Techniques De RéColte De Fonds
 
RAPPORT SUR LA NOTION D’INTERET GENERAL FONDANT l’INTERVENTION DES ASSOCIATIONS
RAPPORT SUR LA NOTION D’INTERET GENERAL FONDANT l’INTERVENTION DES ASSOCIATIONSRAPPORT SUR LA NOTION D’INTERET GENERAL FONDANT l’INTERVENTION DES ASSOCIATIONS
RAPPORT SUR LA NOTION D’INTERET GENERAL FONDANT l’INTERVENTION DES ASSOCIATIONS
 
Papier colloque-greigec-2012-verssion-ar fr
Papier colloque-greigec-2012-verssion-ar frPapier colloque-greigec-2012-verssion-ar fr
Papier colloque-greigec-2012-verssion-ar fr
 
Nouveau Donateur - Nouvelle Facon De Donner
Nouveau Donateur - Nouvelle Facon De DonnerNouveau Donateur - Nouvelle Facon De Donner
Nouveau Donateur - Nouvelle Facon De Donner
 
Convention collective nationale IDCC : 2596. – COIFFURE ET PROFESSIONS CONNEXES
Convention collective nationale IDCC : 2596. – COIFFURE ET PROFESSIONS CONNEXESConvention collective nationale IDCC : 2596. – COIFFURE ET PROFESSIONS CONNEXES
Convention collective nationale IDCC : 2596. – COIFFURE ET PROFESSIONS CONNEXES
 
Coiffeurs, esthéticiens
Coiffeurs, esthéticiensCoiffeurs, esthéticiens
Coiffeurs, esthéticiens
 
Salaires personnels ouvriers roulants 2016
Salaires personnels ouvriers roulants 2016Salaires personnels ouvriers roulants 2016
Salaires personnels ouvriers roulants 2016
 
ENQUÊTE DE MAI 2016 DE LA TRÉSORERIE SUR LES GRANDES ENTREPRISES ET DES ETI
ENQUÊTE DE MAI 2016 DE LA TRÉSORERIE SUR LES GRANDES ENTREPRISES ET DES ETIENQUÊTE DE MAI 2016 DE LA TRÉSORERIE SUR LES GRANDES ENTREPRISES ET DES ETI
ENQUÊTE DE MAI 2016 DE LA TRÉSORERIE SUR LES GRANDES ENTREPRISES ET DES ETI
 
Le e-Fundraising et ses Opportunités - Aurélien Denaes
Le e-Fundraising et ses Opportunités  - Aurélien DenaesLe e-Fundraising et ses Opportunités  - Aurélien Denaes
Le e-Fundraising et ses Opportunités - Aurélien Denaes
 
Campagne de #Fundraising #LECMA (Vaincre #Alzheimer)
Campagne de #Fundraising #LECMA (Vaincre #Alzheimer)Campagne de #Fundraising #LECMA (Vaincre #Alzheimer)
Campagne de #Fundraising #LECMA (Vaincre #Alzheimer)
 
Didactique maths
Didactique mathsDidactique maths
Didactique maths
 
Pv ecgs200
Pv ecgs200Pv ecgs200
Pv ecgs200
 
La vie associative : accompagner le changement
La vie associative : accompagner le changementLa vie associative : accompagner le changement
La vie associative : accompagner le changement
 
Charité bien ordonnée commence par Salesforce.org
Charité bien ordonnée commence par Salesforce.orgCharité bien ordonnée commence par Salesforce.org
Charité bien ordonnée commence par Salesforce.org
 
Droits Francais
Droits FrancaisDroits Francais
Droits Francais
 
Loi ESS : un livret actualisé pour tout comprendre !
Loi ESS : un livret actualisé pour tout comprendre !Loi ESS : un livret actualisé pour tout comprendre !
Loi ESS : un livret actualisé pour tout comprendre !
 
Presentation Sponsoring
Presentation SponsoringPresentation Sponsoring
Presentation Sponsoring
 
Résultats des contrôles de la Session d´automne 2012-2013: (Semestre 3 - Econ...
Résultats des contrôles de la Session d´automne 2012-2013: (Semestre 3 - Econ...Résultats des contrôles de la Session d´automne 2012-2013: (Semestre 3 - Econ...
Résultats des contrôles de la Session d´automne 2012-2013: (Semestre 3 - Econ...
 
S2 ecogest-m3-m4-13
S2 ecogest-m3-m4-13S2 ecogest-m3-m4-13
S2 ecogest-m3-m4-13
 
S2 ecogest-m1-13
S2 ecogest-m1-13S2 ecogest-m1-13
S2 ecogest-m1-13
 

Similaire à L'essentiel des marchés fonciers ruraux en 2015

[Ege hauts de france] L'élevage des Hauts de France - F. Riquier
[Ege hauts de france] L'élevage des Hauts de France - F. Riquier[Ege hauts de france] L'élevage des Hauts de France - F. Riquier
[Ege hauts de france] L'élevage des Hauts de France - F. RiquierInstitut de l'Elevage - Idele
 
AIGx - Yves Somville - Agriculture de l'Avenir
AIGx - Yves Somville - Agriculture de l'AvenirAIGx - Yves Somville - Agriculture de l'Avenir
AIGx - Yves Somville - Agriculture de l'AvenirDamien Vincke
 
Observatoire 2020 de l'agriculture du pays de Lorient. Communication AudéLor ...
Observatoire 2020 de l'agriculture du pays de Lorient. Communication AudéLor ...Observatoire 2020 de l'agriculture du pays de Lorient. Communication AudéLor ...
Observatoire 2020 de l'agriculture du pays de Lorient. Communication AudéLor ...AudéLor
 
Fermes bio et circuits courts en rhone alpes-l'humanité dimanche- 28 nov 3013
Fermes bio et circuits courts en rhone alpes-l'humanité dimanche- 28 nov 3013Fermes bio et circuits courts en rhone alpes-l'humanité dimanche- 28 nov 3013
Fermes bio et circuits courts en rhone alpes-l'humanité dimanche- 28 nov 3013agencedesours
 
Obser 2année agroalimentaire tanger
Obser 2année agroalimentaire tangerObser 2année agroalimentaire tanger
Obser 2année agroalimentaire tangeralmaghribi1
 
Les industries de la France
Les industries de la FranceLes industries de la France
Les industries de la Francelittle_curse
 
L'industrie et l'agriculture de la france
L'industrie et l'agriculture de la franceL'industrie et l'agriculture de la france
L'industrie et l'agriculture de la francelittle_curse
 
Marches des forets françaises 2019
Marches des forets françaises 2019Marches des forets françaises 2019
Marches des forets françaises 2019PatrickTanz
 
Article productions bovines françaises LMascaron Dépêche Vétérinaire mai 2016...
Article productions bovines françaises LMascaron Dépêche Vétérinaire mai 2016...Article productions bovines françaises LMascaron Dépêche Vétérinaire mai 2016...
Article productions bovines françaises LMascaron Dépêche Vétérinaire mai 2016...Laurent MASCARON
 
S’approvisionner local en Île-­de‐France. Intérêts et limites
S’approvisionner local en Île-­de‐France. Intérêts et limitesS’approvisionner local en Île-­de‐France. Intérêts et limites
S’approvisionner local en Île-­de‐France. Intérêts et limitesL'Institut Paris Region
 
L’AGRICULTURE PREND RENDEZ-VOUS AVEC L’EUROPE
L’AGRICULTURE PREND RENDEZ-VOUS AVEC L’EUROPEL’AGRICULTURE PREND RENDEZ-VOUS AVEC L’EUROPE
L’AGRICULTURE PREND RENDEZ-VOUS AVEC L’EUROPEfnsea
 
Les secteurs économiques. le sécteur primaire
Les secteurs économiques. le sécteur primaireLes secteurs économiques. le sécteur primaire
Les secteurs économiques. le sécteur primairemercheguillen
 
Etude produits laitiers - Marion pelouzet
Etude produits laitiers -  Marion pelouzetEtude produits laitiers -  Marion pelouzet
Etude produits laitiers - Marion pelouzetPelouzet
 
L’agriculture Solidaire dans le cadre du Plan Maroc Vert/ Priorités Nationales
L’agriculture Solidaire dans le cadre du Plan Maroc Vert/ Priorités Nationales L’agriculture Solidaire dans le cadre du Plan Maroc Vert/ Priorités Nationales
L’agriculture Solidaire dans le cadre du Plan Maroc Vert/ Priorités Nationales Nena Agri
 
Revue agritourisme
Revue agritourismeRevue agritourisme
Revue agritourismepeuple
 
Le foncier, outil et levier pour l'installation en agriculture en Nouvelle-Aq...
Le foncier, outil et levier pour l'installation en agriculture en Nouvelle-Aq...Le foncier, outil et levier pour l'installation en agriculture en Nouvelle-Aq...
Le foncier, outil et levier pour l'installation en agriculture en Nouvelle-Aq...Pays et Quartiers de Nouvelle-Aquitaine
 
Mep annuaire vitisphere basse def
Mep annuaire vitisphere basse defMep annuaire vitisphere basse def
Mep annuaire vitisphere basse defvitisphere
 

Similaire à L'essentiel des marchés fonciers ruraux en 2015 (20)

[Ege hauts de france] L'élevage des Hauts de France - F. Riquier
[Ege hauts de france] L'élevage des Hauts de France - F. Riquier[Ege hauts de france] L'élevage des Hauts de France - F. Riquier
[Ege hauts de france] L'élevage des Hauts de France - F. Riquier
 
AIGx - Yves Somville - Agriculture de l'Avenir
AIGx - Yves Somville - Agriculture de l'AvenirAIGx - Yves Somville - Agriculture de l'Avenir
AIGx - Yves Somville - Agriculture de l'Avenir
 
Observatoire 2020 de l'agriculture du pays de Lorient. Communication AudéLor ...
Observatoire 2020 de l'agriculture du pays de Lorient. Communication AudéLor ...Observatoire 2020 de l'agriculture du pays de Lorient. Communication AudéLor ...
Observatoire 2020 de l'agriculture du pays de Lorient. Communication AudéLor ...
 
Fermes bio et circuits courts en rhone alpes-l'humanité dimanche- 28 nov 3013
Fermes bio et circuits courts en rhone alpes-l'humanité dimanche- 28 nov 3013Fermes bio et circuits courts en rhone alpes-l'humanité dimanche- 28 nov 3013
Fermes bio et circuits courts en rhone alpes-l'humanité dimanche- 28 nov 3013
 
Obser 2année agroalimentaire tanger
Obser 2année agroalimentaire tangerObser 2année agroalimentaire tanger
Obser 2année agroalimentaire tanger
 
Les industries de la France
Les industries de la FranceLes industries de la France
Les industries de la France
 
L'industrie et l'agriculture de la france
L'industrie et l'agriculture de la franceL'industrie et l'agriculture de la france
L'industrie et l'agriculture de la france
 
Marches des forets françaises 2019
Marches des forets françaises 2019Marches des forets françaises 2019
Marches des forets françaises 2019
 
Mediafel n°24
Mediafel n°24Mediafel n°24
Mediafel n°24
 
Article productions bovines françaises LMascaron Dépêche Vétérinaire mai 2016...
Article productions bovines françaises LMascaron Dépêche Vétérinaire mai 2016...Article productions bovines françaises LMascaron Dépêche Vétérinaire mai 2016...
Article productions bovines françaises LMascaron Dépêche Vétérinaire mai 2016...
 
S’approvisionner local en Île-­de‐France. Intérêts et limites
S’approvisionner local en Île-­de‐France. Intérêts et limitesS’approvisionner local en Île-­de‐France. Intérêts et limites
S’approvisionner local en Île-­de‐France. Intérêts et limites
 
L’AGRICULTURE PREND RENDEZ-VOUS AVEC L’EUROPE
L’AGRICULTURE PREND RENDEZ-VOUS AVEC L’EUROPEL’AGRICULTURE PREND RENDEZ-VOUS AVEC L’EUROPE
L’AGRICULTURE PREND RENDEZ-VOUS AVEC L’EUROPE
 
cours
courscours
cours
 
Les secteurs économiques. le sécteur primaire
Les secteurs économiques. le sécteur primaireLes secteurs économiques. le sécteur primaire
Les secteurs économiques. le sécteur primaire
 
Etude produits laitiers - Marion pelouzet
Etude produits laitiers -  Marion pelouzetEtude produits laitiers -  Marion pelouzet
Etude produits laitiers - Marion pelouzet
 
L’agriculture Solidaire dans le cadre du Plan Maroc Vert/ Priorités Nationales
L’agriculture Solidaire dans le cadre du Plan Maroc Vert/ Priorités Nationales L’agriculture Solidaire dans le cadre du Plan Maroc Vert/ Priorités Nationales
L’agriculture Solidaire dans le cadre du Plan Maroc Vert/ Priorités Nationales
 
Revue agritourisme
Revue agritourismeRevue agritourisme
Revue agritourisme
 
Une agriculture morbihannaise toujours aussi variée
Une agriculture morbihannaise toujours aussi variéeUne agriculture morbihannaise toujours aussi variée
Une agriculture morbihannaise toujours aussi variée
 
Le foncier, outil et levier pour l'installation en agriculture en Nouvelle-Aq...
Le foncier, outil et levier pour l'installation en agriculture en Nouvelle-Aq...Le foncier, outil et levier pour l'installation en agriculture en Nouvelle-Aq...
Le foncier, outil et levier pour l'installation en agriculture en Nouvelle-Aq...
 
Mep annuaire vitisphere basse def
Mep annuaire vitisphere basse defMep annuaire vitisphere basse def
Mep annuaire vitisphere basse def
 

Plus de Groupe SFC, cabinet d'expertise comptable

Bpifrance sélectionne 23 ETI pour rejoindre le premier Accélérateur d'ETI : u...
Bpifrance sélectionne 23 ETI pour rejoindre le premier Accélérateur d'ETI : u...Bpifrance sélectionne 23 ETI pour rejoindre le premier Accélérateur d'ETI : u...
Bpifrance sélectionne 23 ETI pour rejoindre le premier Accélérateur d'ETI : u...Groupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
Les cahiers de la profession : Le renforcement des mesures de protection des ...
Les cahiers de la profession : Le renforcement des mesures de protection des ...Les cahiers de la profession : Le renforcement des mesures de protection des ...
Les cahiers de la profession : Le renforcement des mesures de protection des ...Groupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
Entreprise et Finance: Assemblées générales : la rémunération reste au centre...
Entreprise et Finance: Assemblées générales : la rémunération reste au centre...Entreprise et Finance: Assemblées générales : la rémunération reste au centre...
Entreprise et Finance: Assemblées générales : la rémunération reste au centre...Groupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
Le conseil national de la consommation adopte un avis sur les plateformes num...
Le conseil national de la consommation adopte un avis sur les plateformes num...Le conseil national de la consommation adopte un avis sur les plateformes num...
Le conseil national de la consommation adopte un avis sur les plateformes num...Groupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
Note technique du 1er avril 2016 relative à la collecte de renseignements st...
Note technique du 1er avril 2016  relative à la collecte de renseignements st...Note technique du 1er avril 2016  relative à la collecte de renseignements st...
Note technique du 1er avril 2016 relative à la collecte de renseignements st...Groupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
Comité National Routier : Evolution du prix du gazole et incidence sur le pri...
Comité National Routier : Evolution du prix du gazole et incidence sur le pri...Comité National Routier : Evolution du prix du gazole et incidence sur le pri...
Comité National Routier : Evolution du prix du gazole et incidence sur le pri...Groupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
Programme d'investissement d'avenir consacré à l'économie sociale et solidaire
Programme d'investissement d'avenir consacré à l'économie sociale et solidaireProgramme d'investissement d'avenir consacré à l'économie sociale et solidaire
Programme d'investissement d'avenir consacré à l'économie sociale et solidaireGroupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 

Plus de Groupe SFC, cabinet d'expertise comptable (20)

Les banques ponctionnent les entreprises
Les banques ponctionnent les entreprisesLes banques ponctionnent les entreprises
Les banques ponctionnent les entreprises
 
Bpifrance sélectionne 23 ETI pour rejoindre le premier Accélérateur d'ETI : u...
Bpifrance sélectionne 23 ETI pour rejoindre le premier Accélérateur d'ETI : u...Bpifrance sélectionne 23 ETI pour rejoindre le premier Accélérateur d'ETI : u...
Bpifrance sélectionne 23 ETI pour rejoindre le premier Accélérateur d'ETI : u...
 
Les cahiers de la profession : Le renforcement des mesures de protection des ...
Les cahiers de la profession : Le renforcement des mesures de protection des ...Les cahiers de la profession : Le renforcement des mesures de protection des ...
Les cahiers de la profession : Le renforcement des mesures de protection des ...
 
Liste des marchés étrangers reconnus en france
Liste des marchés étrangers reconnus en franceListe des marchés étrangers reconnus en france
Liste des marchés étrangers reconnus en france
 
Les évolutions dans les services de l'automobile 2016
Les évolutions dans les services de l'automobile 2016Les évolutions dans les services de l'automobile 2016
Les évolutions dans les services de l'automobile 2016
 
Cotisations employeurs 2016
Cotisations employeurs 2016Cotisations employeurs 2016
Cotisations employeurs 2016
 
Carrossiers automobiles
Carrossiers automobilesCarrossiers automobiles
Carrossiers automobiles
 
Les supérettes à la conquête des grandes villes
Les supérettes à la conquête des grandes villesLes supérettes à la conquête des grandes villes
Les supérettes à la conquête des grandes villes
 
Creative Industry
Creative IndustryCreative Industry
Creative Industry
 
Dentexia : quelles mesures pour les patients piégés ?
Dentexia : quelles mesures pour les patients piégés ?Dentexia : quelles mesures pour les patients piégés ?
Dentexia : quelles mesures pour les patients piégés ?
 
Entreprise et Finance: Assemblées générales : la rémunération reste au centre...
Entreprise et Finance: Assemblées générales : la rémunération reste au centre...Entreprise et Finance: Assemblées générales : la rémunération reste au centre...
Entreprise et Finance: Assemblées générales : la rémunération reste au centre...
 
Afic etudes 2016 creation de valeur synthese presse v finale
Afic etudes 2016 creation de valeur synthese presse v finaleAfic etudes 2016 creation de valeur synthese presse v finale
Afic etudes 2016 creation de valeur synthese presse v finale
 
Le conseil national de la consommation adopte un avis sur les plateformes num...
Le conseil national de la consommation adopte un avis sur les plateformes num...Le conseil national de la consommation adopte un avis sur les plateformes num...
Le conseil national de la consommation adopte un avis sur les plateformes num...
 
Note technique du 1er avril 2016 relative à la collecte de renseignements st...
Note technique du 1er avril 2016  relative à la collecte de renseignements st...Note technique du 1er avril 2016  relative à la collecte de renseignements st...
Note technique du 1er avril 2016 relative à la collecte de renseignements st...
 
Comité National Routier : Evolution du prix du gazole et incidence sur le pri...
Comité National Routier : Evolution du prix du gazole et incidence sur le pri...Comité National Routier : Evolution du prix du gazole et incidence sur le pri...
Comité National Routier : Evolution du prix du gazole et incidence sur le pri...
 
Programme d'investissement d'avenir consacré à l'économie sociale et solidaire
Programme d'investissement d'avenir consacré à l'économie sociale et solidaireProgramme d'investissement d'avenir consacré à l'économie sociale et solidaire
Programme d'investissement d'avenir consacré à l'économie sociale et solidaire
 
DAF à mi carrière : Comment évoluer ? D'expert à business Partner agile
DAF à mi carrière : Comment évoluer ? D'expert à business Partner agileDAF à mi carrière : Comment évoluer ? D'expert à business Partner agile
DAF à mi carrière : Comment évoluer ? D'expert à business Partner agile
 
Hcva - Les nouvelles formes d’engagement
Hcva  - Les nouvelles formes d’engagementHcva  - Les nouvelles formes d’engagement
Hcva - Les nouvelles formes d’engagement
 
Grant thornton lance une solution dédiée aux associations et fondations
Grant thornton lance une solution dédiée aux associations et fondationsGrant thornton lance une solution dédiée aux associations et fondations
Grant thornton lance une solution dédiée aux associations et fondations
 
La lettre 145 - Les français et leur chirurgien dentiste
La lettre 145 - Les français et leur chirurgien dentisteLa lettre 145 - Les français et leur chirurgien dentiste
La lettre 145 - Les français et leur chirurgien dentiste
 

L'essentiel des marchés fonciers ruraux en 2015

  • 1. L’essentiel des marchés fonciers ruraux en 2015 mai 2016 S Y N T H È S E
  • 2. Connaître les dynamiques des marchés fonciers ruraux pour ménager les territoires Pourquoi une étude des marchés fonciers ruraux ? Les Safer ont, dans le cadre même de leur mission de service public, à assurer la transparence des marchés fonciers ruraux. Chaque année, elles en produisent une analyse. Comment ? Les Safer sont informées par les notaires des projets de vente qu’ils traitent. C’est une obligation légale et réglementaire. Elles analysent les données qui leur sont transmises et éditent le magazine Le prix des terres *. Quoi ? Qui ? Les évolutions du marché, les flux et les dynamiques territoriales en jeu sont suivis à partir de la connaissance des ventes des biens agricoles et ruraux (forêts, vignes, terres et prés, bâti agricole ou rural), des prix, des vendeurs et surtout des acquéreurs. Une connaissance unique des marchés fonciers ruraux Depuis plus de 40 ans, les Safer ont mis en place des observatoires des marchés agricoles et ruraux. Depuis 2014, le groupe Safer a décidé de mieux valoriser cette connaissance unique. C’est la raison de cette édition de synthèse du magazine Le prix des terres. Elle est destinée aux décideurs et acteurs du territoire afin qu’ils disposent de données les aidant à la mise en place de politiques d’aménagement des territoires adaptées. * L’étude Le prix des terres est réalisée avec le concours des Safer, de Terres d’Europe-Scafr, bureau d’études du groupe Safer, du Service de la statistique et de la prospective (SSP) du Ministère en charge de l’agriculture et du service communication de la FNSafer. 2- le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015
  • 3. Suite à l’année internationale de l’agriculture familiale de 2014, le Comité économique et social européen (CESE) a attiré l’attention sur « l’accaparement des terres en Europe » qui, selon lui, constitue une menace imminente pour l’agriculture familiale. Aussi, le CESE « estime nécessaire d’élaborer, tant au niveau des Etats membres qu’à l’échelle de l’Union européenne (UE), un modèle clair en matière de structures agricoles ». Il demande de préserver l’exploitation familiale dans toute l’UE, pour des raisons de sécurité alimentaire, d’attractivité des territoires, de localisation de la valeur ajoutée et de prise en compte de l’environnement. La Commission agriculture du Parlement européen s’est saisie du sujet. En France, des unités de production agricole regroupent désormais plusieurs exploitations. Des capitaux extérieurs à l’agriculture intègrent de grandes exploitations – viticoles et aussi d’autres spécialisations – et y développent le salariat. De plus en plus, des entreprises de travaux agricoles assurent la totalité des tâches de production et de gestion de l’exploitation, pour le compte de propriétaires. Aussi, la FNSafer rejoint les préoccupations des instances européennes. Elle entend bien continuer à œuvrer en faveur de l’agriculture familiale, où les décisions de gestion et le travail sont du ressort de la famille. Elle entend souligner l’importance de la régulation foncière pour un développement équilibré des exploitations agricoles. Dans la mesure où la politique agricole commune (PAC) a pour objet de soutenir le revenu de ceux qui travaillent dans l’agriculture, elle doit prendre en considération l’hétérogénéité des unités de production. A défaut, l’UE contribuerait plus à rémunérer le capital des grandes exploitations que les travailleurs agricoles. La PAC, première politique européenne, ne tiendra pas si, par exemple dans le secteur des grandes cultures, des exploitations de plus de 1 000 ha « jouent » dans la même cour que des exploitations d’une centaine d’hectares. « Régulonspournotre souverainetéalimentaire » Emmanuel HYEST Président de la Fédération Nationale des Safer le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015- 3 Entre 1995 et 2010, dans l’UE à 15 : • Les exploitations agricoles individuelles réduites d’1/3 ª4,9 millions • Les exploitations non individuelles multipliées par 3 ª300 000
  • 4. 4- le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015 La concentration des terres s’accélère L’installation et l’agrandissement se font de moins en moins par l’achat de terres ƒƒ Vers des unités agricoles à salariés ƒƒ Un marché de plus en plus exclusif Développement de grandes exploitations sociétaires Recours croissant à des entreprises de travaux agricoles Recul progressif des exploitations familiales Les grandes Le paysage agricole français en mutation
  • 5. le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015- 5 ƒƒ Des structures d’exploitations européennes hétérogènes ƒƒ Des tendances communes Augmentation du nombre d’exploitations sociétaires à salariés Arrivée de nouveaux acteurs fragilisant la souveraineté alimentaire de l’Europe Concentration des terres favorisée par la PAC PAC tendances L’Europe elle aussi concernée
  • 6. 6- le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015 Les marchés agricoles Le marché des terres et prés Le marché des vignes Le marché des forêts Le marché des maisons à la campagne Le marché destiné à l’urbanisation Le marché des espaces résidentiels et de loisirs non bâtis Anciens corps de ferme ou bâtis agricoles quittant l’usage agricole. Tous les biens à dominante forestière qui n’ont pas vocation à être urbanisés. Biens acquis dans une perspective d’exploitation agricole. Le marché des terres et prés comprend également deux autres catégories de biens, qui sont exclues du calcul du prix des terres et prés : ƒƒ les cultures spéciales : maraîchage, cultures légumières, horticulture, pépinières, tunnels et serres, marais salants, parcs à huîtres, vergers, etc. ƒƒ les biens mixtes : biens comprenant plusieurs natures de cultures Terrains d’origine agricole, destinés à l’urbanisation, non viabilisés : logements, équipements collectifs, infrastructures… Espaces soustraits de l’agriculture mais pas imperméabilisés, par exemple : étang ou prairie de loisirs, terrain pour agrandissement privatif. Les marchés fonciers ruraux
  • 7. Le marché des terres et prés Quel volume ? Définition Il comprend 2 sous-marchés : ƒƒ les biens libres ƒƒ les biens loués bâtis ou non bâtis La hausse se poursuit, mais le niveau du marché reste en deçà de celui d’avant la crise de 2008. Conjoncture 2015 : un marché en progression + 5,3 % 75 000 transactions + 6,2 % 342 000 hectares + 8,1 % 3,5 milliards d’euros Quels prix moyens ? Qui achète ? Terres et prés libres non bâtis Dans les zones de grandes cultures : 7 230 €/ha Dans les zones d’élevage bovin : 4 500 €/ha Terres et prés loués non bâtis Dans les zones de grandes cultures : 5 720 €/ha Dans les zones d’élevage bovin : 3 580 €/ha le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015- 7 Sur le long terme Le marché des biens loués progresse, en parallèle du développement du fermage, qui concerne désormais plus de 60 % des terres agricoles (a) . En 2015, le marché des biens loués représente 55 % des surfaces vendues. Avec 187 000 ha, il excède de 20 % les 156 000 ha échangés sur le marché des biens libres. La tendance à la hausse des prix se poursuit, mais à un rythme moins soutenu que les années précédentes, sauf dans le secteur des grandes cultures. 55 % 45 % biens loués biens libres (a) SSP, Recensement agricole 2010. Sur le marché des biens libres Sur le marché des biens loués agriculteurs personnes physiques agriculteurs personnes physiques fermiers en place sociétés d’exploitation et sociétés de portage (GFA et SCI agricoles) sociétés d’exploitation fermiers en place et sociétés de portage (GFA et SCI agricoles) 1995 2008 1999 19992015 2015 2015 2015 60 % 9 % 73 % 4 %50 % 14 % 63 % 9 % 6 010 €/ha + 1,6 % 4 470 €/ha + 1,4 % en pourcentage des surfaces en pourcentage des surfaces
  • 8. MARCHÉ DES VIGNESE X PO R T Moins d’exportations mais mieux valorisées : • Redressement des exportations de Cognac : + 9 % en volume, + 20 % en valeur, vers la Chine et l’Amérique du Nord principalement • Les exportations de Champagne poursuivent leur hausse : + 5 % en volume, + 12 % en valeur Le marché des vignes 8- le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015 Un marché qui marque le pas en nombre de transactions, mais est toujours en hausse en surface et en valeur : - 1,9 % 9 200 transactions + 2,1 % 16 300 hectares + 2,1 % 804 millions d’euros Une récolte en hausse par rapport à 2014 : + 2 % Quel volume ? Vignes à eaux-de-vie AOP (Cognac, Armagnac) Prix en hausse dans tous les bassins viticoles, notamment en Corse (+ 16,7 %) Vignes hors AOP (Vins de consommation courante) Champagne : + 1,8 % Hors Champagne : + 4,6 % (seul le bassin Alsace-Est en recul : - 5,4 %) Vignes AOP Quels prix moyens ? Qui achète ? Quel contexte ? Des stocks stables Quelle particularité ? La part des surfaces vendues occupées progresse, à 29 %, alors qu’en 1993 elle était de 16 %. Des surfaces vendues proches du record de 2008 • La reprise se poursuit en Languedoc-Roussillon • Baisse des transactions en Champagne, après deux années de forte progression • Sommet atteint en valeur en Charentes-Cognac personnes physiques fermiers en place Progression pour les 3 types de vignes Les agriculteurs en hausse Les coopératives et structures de négoce s’intéressent toujours plus au marché sociétés d’exploitation et sociétés de portage (GFA et SCI agricoles) 140 500 €/ha + 3 % 42 700 €/ha + 4,1 % 13 100 €/ha + 3,1 %
  • 9. Le marché des forêts le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015- 9 Quels prix moyens ? Qui achète ? Quoi ? Définition Il comprend tous les biens à dominante forestière qui n’ont pas vocation à être urbanisés. L’étude du marché des forêts est réalisée par Terres d’Europe-Scafr en partenariat avec la Société Forestière de la Caisse des Dépôts à partir des données Safer. 16 040 transactions : + 6,4 % du fait des transactions de biens de 1 à 10 ha 109 300 ha échangés : - 3,4 % du fait de la contraction du marché des forêts de plus de 100 ha Grande diversité régionale 1 166 millions d’euros, hausse de 6,5 %, due pour 1/4 aux biens non bâtis et pour 3/4 aux biens bâtis Un marché animé malgré une baisse des surfaces échangées Une valeur en hausse Quel contexte ? 1 particuliers non agriculteurs Surfaces acquises en hausse 3 agriculteurs personnes physiques Surfaces acquises quasi stables 2 personnes morales privées (agricoles, forestières ou non agricoles) Moins actives Depuis 2000, la progression du prix serait à relier à la hausse du prix des terres agricoles, elle-même influencée par la baisse des taux d’intérêt, plutôt que par le prix du bois dont la volatilité relative a peu d’impact. Bois de - de 10 ha Forêts de + de 100 ha Un marché animé par la recherche de bois de chauffage Un marché au plus bas : rétention des propriétaires préférant conserver leur patrimoine, considéré comme une valeur refuge depuis la crise économique de 2008 + 4 % - 2 % 4 040 €/ha + 2,8 % - 15 % Nord-Bassin parisien : 6 070 €/haOuest : 5 230 €/ha Est : 4 630 €/ha Sud-Ouest : 2 600 €/ha Massif Central : 2 490 €/ha Alpes-Méditerranée- Pyrénées : 3 600 €/ha Quel volume ?
  • 10. 10- le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015 particuliers Acquéreurs résidant à l’étranger : 7,3 % des acquisitions Retour des résidents britanniques du fait de la hausse de leur pouvoir d’achat Rajeunissement des acquéreurs : âge moyen 43 ans et 10 mois Un marché essentiellement local : les 2/3 des acquéreurs vivent dans le département du bien qu’ils achètent. acquéreurs Espaces résidentiels attractifs Le marché des maisons à la campagne Quel prix moyen ? Qui achète ? Où ? Définition Ancien corps de ferme ou bâti agricole vendu avec un terrain de moins de 5 ha et quittant l’usage agricole Une rupture dans la série des données Une augmentation de 40 % du nombre de transactions, conséquence de la Loi d’avenir qui élargit le champ des ventes de biens ruraux notifiables et introduit une sanction aux notaires pour défaut de notification à la Safer, dans l’objectif de renforcer la transparence du marché. Quel contexte ? acquéreurs Quelle particularité ? Une conjoncture peu porteuse depuis 2008 Un pouvoir d’achat des ménages en baisse 161 700 € Résidences principales Résidences secondaires ou de retraite Agglomérations Zones d’emploi - de 35 ans + de 50 ans
  • 11. le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015- 11 kilomètres Le marché de l’urbanisation Définition Terrains d’origine agricole, destinés à l’urbanisation, non viabilisés : logements, équipements collectifs, infrastructures… Quel volume ? Quel contexte ? Quelle particularité ? Qui achète ? Après 7 années de baisse, nouvelle hausse des surfaces échangées 30 650 opérations (+ 3,8 %) 23 300 ha (+ 5,9 %) 3,7 milliards d’euros (+ 10,1 %) Reprise du marché des particuliers Quel prix moyen ? secteur public Légère hausse des acquisitions en fin d’année personnes morales privées + 10 % d’acquisitions au second semestre particuliers Reprise des acquisitions Effet urbain : le prix au m² et la valeur des lots diminuent avec l’éloignement des centres urbains et du littoral %Taux d’intérêt bas = + 12 % Terrains de moins de 1 ha acquis par des particuliers : Première baisse du prix du lot depuis plus de 20 ans 72 700 euros le lot - 1 %
  • 12. le prix des terres - L’essentieldesmarchésfonciersrurauxen2015 Conception : Fabienne Marion, responsable de la communication FNSafer. Rédaction : Fabienne Marion, Robert Levesque, directeur de Terres d’Europe-Scafr, bureau d’études du groupe Safer, Loïc Jégouzo, Charlotte Lécuyer, Maxence Melin, ingénieurs d’études, avec le concours de Fatima Bessedik et Guillaume Pathier, Terres d’Europe-Scafr, et Delphine Golfier, chargée de communication FNSafer. Conception et réalisation graphique : Isabella Marques Design. Crédits photos : ©Fotolia.com-PhilippeDevanne, ©Fotolia.com-Dickov. Pour en savoirplus Aménagezvotreterritoireavec Vigifoncier.fr Un outil cartographique en ligne unique pour : • connaître en temps réel les projets de vente sur votre territoire : > être informé des biens agricoles et ruraux mis en vente, connaître leur nature, les localiser sur une carte en regard de vos documents d’urbanisme, vous porter candidat, anticiper vos projets d’aménagement… • disposer d’indicateurs fonciers : > mesurer l’évolution de l’urbanisation, la consommation de vos espaces naturels, agricoles et forestiers, visualiser les zones de pression foncière, l’ensemble des ventes réalisées, définir votre politique d’aménagement… Plus de réactivité, d’anticipation dans vos projets d’aménagement Rendez-vous sur Vigifoncier.fr Pour vous abonner, contactez votre Safer : www.safer.fr Pubvigifoncier-11_2013.indd 1 09/10/13 10:36 Pour • les collectivités territoriales • les acteurs de l’aménagement, de l’urbanisme et de la gestion de l’eau • les services de l’Etat Vigifoncier.fr, un service d’information en ligne pour connaître les projets de vente sur votre territoire et disposer d’indicateurs des dynamiques foncières. Consulter le prix des terres et prés, vignes, forêts, maisons à la campagne (bâtis ruraux soit agricoles soit vendus avec un terrain agricole destinés à un usage résidentiel), terrains à bâtir, à travers la liste payante des biens vendus dans votre canton, et ce depuis 40 ans * . Accéder gratuitement à la valeur indicative des biens et à son évolution dans votre région agricole * . Acheter nos publications annuelles : le magazine Le prix des terres – Analyse des marchés fonciers ruraux ou l’indicateur Le marché des forêts en France. Plus de 6 millions de références, actualisées tous les 6 mois. En quelques clics, commandez les données et les publications dont vous avez besoin. Pour une évaluation, contactez votre Safer : coordonnées sur www.safer.fr * Sous forme de fichiers à télécharger. A votre service, un site unique : LEPRIXDESTERRESANALYSEDESMARCHESFONCIERSRURAUX2015EDITIONMAI2016 ANALYSE DES MARCHES FONCIERS RURAUX 2015 Pour disposer de la version complète de l’étude, commandez le magazine sur www.le-prix-des-terres.fr Pour une évaluation, contactez votre Safer en consultant les coordonnées régionales et départementales sur www.safer.fr Rubrique Contactez votre Safer