NAFTAL SPA
BRANCHE GPL
DISTRICT D’ALGER
RAPPORT DE STAGE
NAFTAL SPA
BRANCHE GPL
DISTRICT D’ALGER
UNIVERSITE M’HAMED
BOUGAR...
2Sommaire
Sommaire
Remerciements …………………………………..……………3
Introduction……………………………………………….…..4
1. Présentation de la structure...
3Introduction
Remercîments
Je remercie toute l’équipe du service technique
pour leur accueil, le temps qu’ils m’ont consac...
4Introduction
Introduction
Etant en fin de cycle Licence L.M.D. spécialité
commande automatique à la Faculté des Hydrocarb...
5Présentation de la structure d’accueil
1.Présentation de la structure d’accueil
1.1 Historique
Issue de SONATRACH, l’entr...
6Présentation de la structure d’accueil
Naftal commercialise cinq types de carburants "terre"
pour les moteurs essence et ...
2.Le déroulement de
2.1 District d’Alger
Le district GPL d’Alger, créé en janvier 2001 dans le
cadre de la réorganisation ...
Ce centre est approvisionné à partir du CV 165 par pipe
Ces capacités de stockage
- Butane vrac
- Propane vrac
Le CE 163 p...
9Le déroulement de stage
fois par le détecteur de fuit est destinée à l’unité de
réprouve.
- Un appareil de pose de mancho...
10Le déroulement de stage
Remplissage
Bouteilles traitées 1246
Bouteilles sous-remplies 42 (3.37 %)
Bouteilles sur-emplies...
A part ça
découvrir en matière d’automatique
simple, sauf coté instrumentation où il y avait quoi à apprendre
2.2.3 Les pr...
12Le déroulement de stage
Ce centre a une capacité de stockage de 7 500 tonnes dont
6 000 tonnes de butane (05 sphères) et...
13Le déroulement de stage
Parmi les installations, il y a deux types de pompes :
1) Pompes internes, deux pompes d’expédit...
14Le déroulement de stage
6) Canons à eau au nombre de seize fonctionnent en
manuel.
7) Poteaux d’incendie, au nombre de o...
15Le déroulement de stage
Pour compter le produit, il y a :
1) Débitmètres massique, au nombre de trois placés au
niveau d...
3Introduction
Remercîments
Je remercie toute l’équipe du service technique
pour leur accueil, le temps qu’ils m’ont consac...
17Le déroulement de stage
d’installation, on a trouvé que le problème était au niveau du
densimètre responsable de la séle...
18Le métier d’instrumentiste
3.Le métier d’instrumentiste
3.1 Les missions
L’instrumentiste gère l’ensemble des activités ...
19Conclusion
Conclusion
Ce stage m’a beaucoup appris, tant au niveau professionnel
qu’au niveau personnel.
J’ai eu à m’ada...
20Résumé
Résumé
Ce rapport de stage présente brièvement le stage que j’ai réalisé
au sein de NAFTAL – Branche GPL. Ce stag...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport de stage - korichi

8 235 vues

Publié le

Rapport de stage Licence 3 à l'UMBB, Faculté des Hydrocarbures et de la Chimie, spécialité Commande Automatique, réalisé par Korichi Mohamed Amine, groupe LACA 09

Publié dans : Ingénierie
  • Soyez le premier à commenter

Rapport de stage - korichi

  1. 1. NAFTAL SPA BRANCHE GPL DISTRICT D’ALGER RAPPORT DE STAGE NAFTAL SPA BRANCHE GPL DISTRICT D’ALGER UNIVERSITE M’HAMED BOUGARA DE BOUMERDES FACULTE DES HYDROCARBURES ET DE LA CHIMIE RAPPORT DE STAGE Réalisé KORICHI Mohamed Amine - ALGER 2012 - UNIVERSITE M’HAMED HYDROCARBURES ET DE RAPPORT DE STAGE Réalisé par : KORICHI Mohamed Amine Groupe : LACA09
  2. 2. 2Sommaire Sommaire Remerciements …………………………………..……………3 Introduction……………………………………………….…..4 1. Présentation de la structure d’accueil …………................5 1.1 Historique………………………………................5 1.2 NAFTAL : Branche GPL……………..…………...5 1.3 Coordonnées de l’entreprise…………..…...............6 2. Le déroulement du stage……………………………………7 2.1 District d’Alger…………………………................7 2.2 Au CE 163…………………………..…………..….7 2.3 Au CV 165…………………………………..….…11 3. Le métier d’instrumentiste……………………….............18 3.1 Les missions…………………………….………...18 3.2 Qualités requises………………………..….……..18 3.3 Perspectives d’évolution…………….……….…..18 Conclusion……………………………………………............19 Résumé……………………………………………….……….20 Annexes……………………………………………………….21
  3. 3. 3Introduction Remercîments Je remercie toute l’équipe du service technique pour leur accueil, le temps qu’ils m’ont consacré, et la bonne ambiance amicale qu’ils font régner; ainsi que l’ensemble des personnes qui m’ont aidé et conseillé durant ce stage.
  4. 4. 4Introduction Introduction Etant en fin de cycle Licence L.M.D. spécialité commande automatique à la Faculté des Hydrocarbures et de la Chimie à l’UMBB Boumerdés, j’ai dû accomplir un stage de trois semaines (du 22 mars au 12 avril 2012) pour concrétiser ma formation pédagogique. Donc j’ai effectué ce stage dans le district d’Alger, au sein de NAFTAL - Branche GPL. Ce stage a été fait sur deux parties, une première semaine au CE 165 et les deux autres semaines au CV 165 à Sidi Arcine – Alger. Ce stage a pour objectifs : me donner un aperçu de ce qu’était le métier d’automaticien, me donner l’opportunité de découvrir le monde du travail et de l’entreprise et pour favoriser la découverte de soi dans un environnement autre que l’université. Dans ce rapport est présenté la société NAFTAL s.p.a, le branche GPL et le district d’Alger. Plus un résumé des activités les plus intéressants que j’ai réalisé ou auxquels j’ai participé.
  5. 5. 5Présentation de la structure d’accueil 1.Présentation de la structure d’accueil 1.1 Historique Issue de SONATRACH, l’entreprise ERDP a été créée par le décret N° 80/101 du 06 avril 1981. Entrée en activité le 1er janvier 1982, elle est chargée du raffinage et de la distribution des produits pétroliers. En 1987, l’activité raffinage est séparée de l’activité distribution et dévolue à une nouvelle entité NAFTEC. NAFTAL est désormais chargée uniquement de la commercialisation et de la distribution des produits pétroliers et dérivés. En 1998, elle change de statut et devient Société par actions filiale à 100% de SONATRACH. 1.2 Branche GPL NAFTAL a pour mission principale, la distribution et la commercialisation des produits pétroliers sur le marché national. Elle est organisée en trois branches : Branche Carburant, Branche Commercialisation et Branche GPL.
  6. 6. 6Présentation de la structure d’accueil Naftal commercialise cinq types de carburants "terre" pour les moteurs essence et diesel (Essence Normale, Essence Super, Essence super Sans plomb, Gas-oil et GPL/C), plus les carburants d’aviation (JET A1) et marine (FUEL BUNKER C). Et elle a une capacités de stockage de 3.8 million B13 pour le GPL conditionner, avec une capacité d’enfutage de 1.2 millions tonnes/an, et de 800 000 m3 pour les carburants partagé comme suite: - Carburants terre : 567 000 m³ - Carburants aviation : 30 000 m³ - Carburants marine : 176 000 m³ 1.3 Coordonnées de l’entreprise : NAFTAL – Branche GPL Adresse : 05, rue Hammeug Idir Mohammadia, Alger. Téléphone : +213 21 53 09 50/44 +213 21 53 09 73/67 Fax : +213 21 82 01 30 Site web : www.naftal.dz
  7. 7. 2.Le déroulement de 2.1 District d’Alger Le district GPL d’Alger, créé en janvier 2001 dans le cadre de la réorganisation par ligne de produit de l’entreprise NAFTAL, a pour mission deux wilayas (Alger et Boumerdés), et une partie de deux autres wilayas (Blida et Tipaza) en produits GPL. Il est composé de plusieurs infrastructures - Siège district à Sidi Arcine. - Centre emplisseur d’El Harrach (CE 16 - Centre emplisseur de Sidi Arcine (CE 163). - Centre de stockage GPL vrac à Sidi Arcine (CV 165). - Dépôt relais GPL de Bordj Menaïel. - Unité de réparation bouteilles à El Annassers. - Centre d’écrasement de bouteilles à Rouïba. 2.2 Au Centre Emplisseur de Sidi 2.2.1 Présentation Le centre d’emplissage, mis en service en 1995 sur une surface de 50 000 m² dont 18 000 m² bâtie, a pour activité l’enfûtage et la commercialisation des bouteilles de gaz (Butane et Propane) avec une capacité de production Produit Butane 13 Kg Butane 06 Kg Butane 03 Kg Propane 35 Kg Le déroulement d Le déroulement de stage District d’Alger Le district GPL d’Alger, créé en janvier 2001 dans le cadre de la réorganisation par ligne de produit de l’entreprise NAFTAL, a pour mission l’approvisionnement en totalité des deux wilayas (Alger et Boumerdés), et une partie de deux autres wilayas (Blida et Tipaza) en produits GPL. Il est composé de plusieurs infrastructures : Siège district à Sidi Arcine. Centre emplisseur d’El Harrach (CE 162). Centre emplisseur de Sidi Arcine (CE 163). Centre de stockage GPL vrac à Sidi Arcine (CV 165). Dépôt relais GPL de Bordj Menaïel. Unité de réparation bouteilles à El Annassers. Centre d’écrasement de bouteilles à Rouïba. Au Centre Emplisseur de Sidi Arcine CE 163 Présentation Le centre d’emplissage, mis en service en 1995 sur une surface de 000 m² dont 000 m² bâtie, a pour activité l’enfûtage et la commercialisation des bouteilles de gaz (Butane et Propane) avec une capacité de production Unité/h 13 Kg 2 400 06 Kg 180 03 Kg 180 Propane 35 Kg 240 7Le déroulement de stage Le district GPL d’Alger, créé en janvier 2001 dans le cadre de la réorganisation par ligne de produit de l’entreprise l’approvisionnement en totalité des deux wilayas (Alger et Boumerdés), et une partie de deux autres Centre de stockage GPL vrac à Sidi Arcine (CV 165). Arcine CE 163 gaz (Butane et Propane) avec une capacité de production :
  8. 8. Ce centre est approvisionné à partir du CV 165 par pipe Ces capacités de stockage - Butane vrac - Propane vrac Le CE 163 possède 09 camions portes palettes d’une capacité de 210 B13 les points de ventes agrées par l’entreprise dans les wilayas d’Alger, Boumerdés et une partie de Blida et 05 semi- ravitaillement du dépôt relais de Bordj Menaïel. 2.2.2 Mes activités Durant la semaine que j’ai passé au CE 163. eu des explications Alors, j’ai commencé par visiter le centre de sécuri ligne d’emplissage à l’API et le tableau de commande à la salle de contrôle. Le centre de sécurité contient 150 m3 /h chaque une, une compensation de 05m 1000m3 d’une autonomie de 06 heurs. La ligne d’emplissage comporte - Un poste de tabulation pour l’introduction de la tare de la bouteille - Une bascule électronique de contrôle du poids résiduel. - Un manège d’emplissage à 24 débitmètres massiques. - Une bascule électronique de contrôle de poids après emplissage. - Une bascule de réajustement du poids. - Un détecteur de fuites électronique à infrarouge fuite est robinet. Une bouteille rejeté deux Le déroulement d Ce centre est approvisionné à partir du CV 165 par pipe es capacités de stockage sont : Butane vrac : 100 m3 (2 cigares) Propane vrac : 100 m3 (2 cigares) Le CE 163 possède 09 camions portes palettes d’une capacité de 210 B13, pour la livraison des stations Naftal et tous les points de ventes agrées par l’entreprise dans les wilayas d’Alger, Boumerdés et une partie de Blida -remorques d’une capacité de 735 B13 ravitaillement du dépôt relais de Bordj Menaïel. Mes activités Durant la semaine que j’ai passé au CE 163. eu des explications à propos du centre et de son foncti j’ai commencé par visiter le centre de sécuri ligne d’emplissage à débitmètre massique et enfin l’armoire de l’API et le tableau de commande à la salle de contrôle. Le centre de sécurité contient deux pompes anti /h chaque une, une motopompe diesel, deux compensation de 05m3 /h chaque une et un réservoir d d’une autonomie de 06 heurs. La ligne d’emplissage comporte : n poste de tabulation pour l’introduction de la tare de la bouteille vide. Une bascule électronique de contrôle du poids résiduel. Un manège d’emplissage à 24 débitmètres massiques. Une bascule électronique de contrôle de poids après emplissage. Une bascule de réajustement du Un détecteur de fuites électronique nfrarouge. Généralement, la est due à la mal fermeture du . Une bouteille rejeté deux 8Le déroulement de stage Ce centre est approvisionné à partir du CV 165 par pipe. Le CE 163 possède 09 camions portes palettes d’une our la livraison des stations Naftal et tous les points de ventes agrées par l’entreprise dans les wilayas et Tipaza ; remorques d’une capacité de 735 B13, pour le Durant la semaine que j’ai passé au CE 163. J’ai, d’abord, fonctionnement. j’ai commencé par visiter le centre de sécurité, puis la débitmètre massique et enfin l’armoire de l’API et le tableau de commande à la salle de contrôle. pompes anti-incendie deux pompes de un réservoir d’eau de n poste de tabulation pour l’introduction de la tare de la Une bascule électronique de contrôle du poids résiduel. Un manège d’emplissage à 24 débitmètres massiques. Une bascule électronique de contrôle de poids après
  9. 9. 9Le déroulement de stage fois par le détecteur de fuit est destinée à l’unité de réprouve. - Un appareil de pose de manchon thermo rétractable. - Un système de gestion de la production assistée par ordinateur (GPAO) installé en salle de contrôle permettant de suivre : La production de chaque ligne d’emplissage. Le nombre de bouteilles sur-remplies et/ou sous- remplies. La quantité de GPL utilisée et récupérée (résidu). Ensuite, j’ai lu la documentation et les fiches techniques concernant la rénovation de ce centre, cette dernière a été réalisée par le constructeur français PAM (Provençale d'Automation et de Mécanique) en deux phases, la première a été terminée en octobre 2002 et la seconde en août 2003. Les avantages de l’automatisation du centre sont : L’amélioration de la qualité de la production vue ça grande précision d’emplissage ± 50 g contre ± 300 g pour l’emplissage par bascules mécaniques et l’éjection automatique des bouteilles sur- remplies ou sous emplies La réduction de coût de production par la récupération du produit résiduel et la réduction de coût de maintenance. Une expérience sur la production a donné les résultats suivants : Production du :16/12/03 de 15:44:43 à 16:44:43 Contrôle de résidu Bouteilles traitées 1251 Bouteilles éjectées 5 (0.39%) Bouteilles acceptées 1246 (99.60 %) Résidu cumulé 51.3 Kg
  10. 10. 10Le déroulement de stage Remplissage Bouteilles traitées 1246 Bouteilles sous-remplies 42 (3.37 %) Bouteilles sur-emplies 22 (1.76 %) Bouteilles acceptées 1182 (94.86 %) TOTAL G.P.L. utilisé 16170 kg Détection de fuites Bouteilles contrôlées 1247 Bouteilles acceptées 1236 (99.11 %) Bouteilles rejetées 11 (0.88 %) La rénovation de centre a permit d’évolué la production comme le tableau de l’indique : bouteilles CAMPAGNE HIVERNALE 2002/2003 ET 2003/2004 UM : Bouteilles 13 Kg Campagne Hivernale TC ( % ) Production (moy/jour) 2002/2003 2003/2004 2003/2004 OCTOBRE 710 077 818 077 15% 31 464 NOVEMBRE 925 923 877 077 - 5% 29 236 DÉCEMBRE 968 769 1 094 000 13% 42 077 JANVIER 1 139 846 1 170 101 3% 45 004 TOTAL 3 744 615 3 959 255 6% 36 660 Enfin, j’ai terminé la semaine dans le bureau de maintenance entrain de lire la documentation et les fiches techniques concernant le centre.
  11. 11. A part ça découvrir en matière d’automatique simple, sauf coté instrumentation où il y avait quoi à apprendre 2.2.3 Les problèmes et les difficultés rencontrés Au CE 163 j’ai rencontré plein de difficultés, commençant par le manque d’un automaticien m’encadrer, il y avait même un problème prise des photos pour les m D’autre part cigares de stockage qui a n’ai pas eu l’occasion de processus. 2.3 Au Centre Vrac de Sidi Arcine CV 165 2.3.1 Présentation Le centre vrac dont 2,5 bâtie, est un centre automatisé distribution et de commercialisation à vocation régionale alimente les wilayas de Ouzou, Bouira, Tipaza, Blida et Djelfa en produits Butane, Propane, Butane Cosmétique et en Le déroulement d A part ça, y avait pas grand-chose d’intéressant à en matière d’automatique, car le processus était sauf coté instrumentation où il y avait quoi à apprendre Les problèmes et les difficultés rencontrés Au CE 163 j’ai rencontré plein de difficultés, commençant par le manque d’un automaticien spécialisé pour , il y avait même un problème d’interdiction de des photos pour les mettre en ce rapport. D’autre part, il y avait le processus de remplissage des tockage qui a été mis en semi-automatique, pas eu l’occasion de voir le fonctionnement de ce Au Centre Vrac de Sidi Arcine CV 165 Présentation Le centre vrac, s’étale sur une surface de quatre hectares bâtie, est un centre automatisé de stockage, de distribution et de commercialisation à vocation régionale alimente les wilayas de centre du pays : Alger, Boumerdés uzou, Bouira, Tipaza, Blida et Djelfa en produits Butane, Propane, Butane Cosmétique et en GPL/c. 11Le déroulement de stage chose d’intéressant à processus était sauf coté instrumentation où il y avait quoi à apprendre. Les problèmes et les difficultés rencontrés Au CE 163 j’ai rencontré plein de difficultés, spécialisé pour d’interdiction de la processus de remplissage des automatique, donc je fonctionnement de ce s’étale sur une surface de quatre hectares de stockage, de distribution et de commercialisation à vocation régionale. Il Boumerdés, Tizi uzou, Bouira, Tipaza, Blida et Djelfa en produits Butane,
  12. 12. 12Le déroulement de stage Ce centre a une capacité de stockage de 7 500 tonnes dont 6 000 tonnes de butane (05 sphères) et 1 500 tonnes de propane (02 sphères), ces sphères ne sont pas protégées thermiquement car la région ou elles sont implantées est modérée. Le CV 165 est classé parmi les centres à risque majeur à cause de sa capacité de stockage et la nature de ses produits stockés (Butane, Propane et Ethyl-Mercaptan) qui sont très inflammables, très explosifs et très polluant, et même toxique pour l’Ethyle mercaptan. Il est approvisionné à partir de deux sources d’alimentation : Cabotage (Navire) a partir d’Arzew et par pipe à partie de la raffinerie d’Alger. 2.3.2 Mes activités Au CV 165, j’ai commencé par avoir une présentation générale du centre, puis une autre sur les différentes installations automatisées et la salle de contrôle. Les installations du centre s’agissent d’un terminal pipes qui comprend l’arrivée des pipes bi-produit (Butane et Propane) du port pétrolier d’Alger et de la raffinerie d’Alger ; liée au sphères de stockage au nombre de sept dotées d’une ligne d’alimentation de 20 cm pour le remplissage de la sphère, et un collecteur de soutirage 30 cm relié aux différentes pompes, afin d’expédier le liquide vers les citernes (Ilots de chargement) et aux centres C.E 163 de Sidi-Arcine, C.E 162 El-Harrach et au centre de Béni-Tamou de Blida. Les sphères dotées aussi d’une canalisation de recyclage 2.5 cm pour recycle le surplus du liquide engendré par la surpression au niveau des pipes vers la sphère, retour gaz 5 cm reliée aux ilots de chargement pour assure la récupération des gaz au niveau des citernes et refoulés vers la sphère et une aspiration gaz : canalisation 7.5 cm relié aux compresseurs afin d’assurer les opérations de déchargement et de transvasement, en aspirant les gaz pour vidanger la sphère ou la citerne du liquide.
  13. 13. 13Le déroulement de stage Parmi les installations, il y a deux types de pompes : 1) Pompes internes, deux pompes d’expédition Butane 60 m3 /h et deux pompes d’expédition mixtes (Butane et Propane) 30 m3 /h, servent au remplissage des citernes, l’expédition du produit vers les deux centres C.E 162 et 163 et au transvasement du produit d’une sphère à une autre. Plus trois compresseurs de 60 m3 /h servent au déchargement des citernes et au transvasement du produit d’une sphère à une autre. 2) Pompes de transfert Blida, deux pompes mixtes de débit 250 m3 /h, pour l’expédition du produit vers le centre de Béni-Tamou, et une pompe de recyclage sert à recycler le produit se trouvant au niveau de la citerne de purge vers les sphères. Il y a aussi, la station d’odorisation raccordée au pipe de réception afin d’injecter du mercaptan dans les produits Butane et Propane. Le réseau anti-incendie, est un réseau maillé reparti sur l‘ensemble des installations G.P.L. comprend : 1) Une bâche à eau d’une capacité de 830 m3 , 2) Une pompe de puits 20 m3 /h fonctionne en automatique, immergée à 60 mètres de profondeur dans une nappe phréatique, alimente la bâche à eau dés que le niveau de la réserve baisse, après avoir reçu le signal du niveau mètre, et assure de l’eau douce aux sanitaires. 3) Deux pompes Jockey 20 m3 /h, fonctionnent en auto, servent à maintenir la pression au niveau du réseau à 12 bars. 4) Deux motopompes 140 m3 /h, fonctionnent en gasoil. 5) Système d’arrosage et de refroidissement.
  14. 14. 14Le déroulement de stage 6) Canons à eau au nombre de seize fonctionnent en manuel. 7) Poteaux d’incendie, au nombre de onze. 8) Dévidoirs au nombre de cinq. 9) Compresseurs à air, au nombre de trois fonctionnent en auto, après avoir transformé l’eau en air grâce aux sécheurs, il alimente les différents ballons d’air se trouvant au niveau des différentes vannes motorisées des installations G.P.L et réseau anti-incendie en air comprimé par l’intermédiaire de son réseau touchant l’ensemble des installations citées plus haut, assurant une pression de 7 bars. Le centre est doté de deux systèmes de détection : 1) détection de gaz, installé en bas des sphères et des pompes interne, la hauteur du détecteur par rapport au sol est comprise entre 40 et 60 cm. Réagit en cas de fuite de gaz par rapport à la limite inferieure d’explosivité 1,9% pour le Butane et 2,2% pour le Propane. 20% pré-alarme, 60% alarme. La fuite de gaz est signalée au niveau de la centrale de détection de la salle de contrôle (Signal sonore + lumineux). 2) Détection de feu, installé en haut des pompes interne et des ilots de chargement. Réagit à une température de 80 C° et fait déclencher le système d’arrosage. L’incendie est signalé au niveau de la salle de contrôle (Signal sonore + lumineux). Ce signal, envoyé par les détecteurs, provoque un arrêt d’urgence au niveau des différentes installations (Pomperies, transfert, réception, ilots de chargement et salle de contrôle), son action permet la fermeture automatique des vannes des pipes, des sphères et la mise à l’arrêt des pompes afin de diminuer de l’ampleur de la fuite.
  15. 15. 15Le déroulement de stage Pour compter le produit, il y a : 1) Débitmètres massique, au nombre de trois placés au niveau de la ligne de réception et les lignes d’expédition des produits Butane et Propane des pompes de transfert, servent à calculer les quantités réceptionnées à partir du port pétrolier et la Raffinerie d’Alger et expédiées vers C.E. 162, C.E. 163 et le centre de Blida. 2) Compteurs pré-déterminateurs digitaux, se trouvent au niveau de tableau synoptique de la salle de contrôle reliés aux F.C.V des ilots de chargement servent à prédéterminer la quantité à charger aux citernes demandée en tonne convertie en litres. 3) Pont bascule, assure la pesée des citernes avant (Tare) et après (Poids Brut) le chargement des citernes. Toutes ces installations automatiques sont commandées à partir de la salle de contrôle, dont les instruments de mesure, de détection et d’intervention (arrêt d’urgence et brise de glace) et différentes installations citées plus haut reliés aux armoires électriques des tableaux synoptiques. Ces derniers nous permettent d’effectuer la commande de la réception, l’aspiration, le transvasement, le chargement et le déchargement. La salle de contrôle contient deux tableaux de commande avec armoire, le premier (l’ancien) est de type basé sur la logique câblée qui marche avec la tension 220 volts. Il est destiné à la commande interne des vannes et des ilots de chargement. L’autre est de type Automate Programmable Industriel (Siemens S7-400). Il est destiné à la commande des vannes et des pompes de transfert vers Blida.
  16. 16. 3Introduction Remercîments Je remercie toute l’équipe du service technique pour leur accueil, le temps qu’ils m’ont consacré, et la bonne ambiance amicale qu’ils font régner; ainsi que l’ensemble des personnes qui m’ont aidé et conseillé durant ce stage.
  17. 17. 17Le déroulement de stage d’installation, on a trouvé que le problème était au niveau du densimètre responsable de la sélection entre le Butane et le Propane qui dépendait à son tour de densimètre. Car par mesure de sécurité, même si on sélectionne un produit et dans le pipe y aurait un autre, la sélection ne s’effectue pas. Comme traitement à notre problème, on a supprimé cette fonction de densimètre en laissant la sélection se faite d’une façon manuelle et libre, en attendant le changement ou la maintenance de ce densimètre. 2.3.3 Les problèmes et les difficultés rencontrés Au CV 165, les techniciens instrumentistes n’avaient pas beaucoup de temps a me consacré. Cependant, j’étais autonome et j’ai appris rapidement, en les regardant travailler et en leur posant des questions. Et ce n’était pas toujours évident d’oser les interrompre de leurs travail pour pose des questions.
  18. 18. 18Le métier d’instrumentiste 3.Le métier d’instrumentiste 3.1 Les missions L’instrumentiste gère l’ensemble des activités de maintenance réalisées sur les systèmes de contrôle commande liés à un outil de production. Il réalise la maintenance préventive et corrective d’appareils, d’équipements, d’installations et de systèmes à forte composante électronique et électrique. Il travaille à partir des schémas, de plans de constructeurs, de modes opératoires et de gammes relatives aux automatismes, aux systèmes de régulation et à l’instrumentation. Il doit faire preuve d’une grande réactivité de diagnostic et de dépannage, en travaillant sur du matériel en fonctionnement. Ce métier s’exerce généralement en équipe sur l’installation du client et requiert une grande disponibilité ainsi que l’observation stricte des règles de sécurité et de sûreté. 3.2 Qualités requises Une bonne connaissance des phénomènes physiques et des langages informatiques, de la rigueur, de la logique, de l’habileté et de la minutie, le sens du relationnel et du collectif, la capacité à bien communiquer et à analyser les risques liés à l’intervention, le respect des règles de sécurité. 3.3 Perspectives d’évolution Des évolutions sont possibles vers des postes de chef d’équipe, de responsable de chantier, de chargé d’affaires ou de gestionnaire de prestation.
  19. 19. 19Conclusion Conclusion Ce stage m’a beaucoup appris, tant au niveau professionnel qu’au niveau personnel. J’ai eu à m’adapter à un environnement professionnel nouveau, à m’intégrer à une équipe de travail déjà soudée. J’ai également découvert un secteur que je ne connaissais que très peu : le stockage et la distribution des produits pétroliers notamment le GPL. De même, j’ai apprit ce que le métier d’instrumentiste et l’instrumentation utilisée dans l’industrie pétrolière. Ainsi, ce stage m’a permis de développer mon esprit d’initiative, mon autonomie et mon sens des responsabilités.
  20. 20. 20Résumé Résumé Ce rapport de stage présente brièvement le stage que j’ai réalisé au sein de NAFTAL – Branche GPL. Ce stage, déroulé sur trois semaines (Mars – Avril 2012), a conclu mon 3ème année LMD à l’UMBB de Boumerdés. Pendant ce stage j’ai eu l’occasion d’apprendre le processus de remplissage automatique des bouteilles de gaz au centre emplisseur CE 163 de Sidi Arcine. Puis, j’ai eu l’occasion de connaitre le processus de stockage du GPL au centre vrac CV 165. Ainsi, j’ai appris à propos de l’instrumentation utilisée dans les procédés industriels pétroliers. Ce stage m’a fait découvrir le monde de travail, et surtout il m’a donné l’opportunité de connaitre le métier d’instrumentiste.

×