tran
Hospitalisation des personnes âgées
PREVENIR
LA DÉPENDANCE
IATROGÈNE
« PRÉVENIR LA DÉPENDANCE IATROGÈNE
LIÉE À L’HOSP...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Prévenir la dépendance iatrogène

3 475 vues

Publié le

En France, près de 3 millions de personnes âgées de 70 ans et plus sont hospitalisées une ou plusieurs fois en services de soins aigus chaque année. Ces personnes âgées représentent près de 5,4 millions de séjours hospitaliers par an.

Lors de ces hospitalisations, ces personnes peuvent perdre leur autonomie dans les activités de base de la vie quotidienne, on parle alors de dépendance liée à l’hospitalisation. Cette perte d’autonomie peut être due à plusieurs facteurs intriqués : certains sont liés au patient (sa pathologie et son état de santé avant l’hospitalisation) ; d’autres sont liés aux modalités de soins et à l’environnement hospitaliers. Dans ce dernier cas, on parle de dépendance iatrogène liée à l’hospitalisation, un phénomène en grande partie évitable qui concerne près de 10 % des personnes hospitalisées.

Ce travail décrit les modalités de soins, les environnements et les organisations nécessaires pour répondre aux besoins spécifiques des patients âgés hospitalisés et lutter efficacement contre cette dépendance iatrogène liée à l’hospitalisation.

Il a été réalisé en coproduction par la Haute Autorité de Santé et le Collège national professionnel de gériatrie (CNPG).

Publié dans : Santé & Médecine
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Prévenir la dépendance iatrogène

  1. 1. tran Hospitalisation des personnes âgées PREVENIR LA DÉPENDANCE IATROGÈNE « PRÉVENIR LA DÉPENDANCE IATROGÈNE LIÉE À L’HOSPITALISATION DES PERSONNES ÂGÉES » www.has-sante.fr @HAS_sante Novembre 2017 L’entrée à l’hôpital AMÉLIORER LE PASSAGE DANS LE SERVICE DES URGENCES Réduire le temps de passage aux urgences Solliciter, au besoin, l’équipe mobile gériatrique Adapter les soins et l’environnement aux besoins des patients âgés Organiser l’orientation précoce vers un service de soins adapté Dossier de liaison d’urgence par l’Ehpad 2 Agir sur les six causes de déclin fonctionnel Syndrome d’immobilisation Confusion aiguë Dénutrition Chutes Incontinence urinaire de novo Effets indésirables des médicaments 1 2 3 4 5 6 1 3 2 PRÉVENIR ET TRAITER LA DÉPENDANCE IATROGÈNE LIÉE À L’HOSPITALISATION Interventions systématiques préventives durant tout le séjour Patients de 70 ans et plus. Équipe du service : infirmiers, aides-soignants et médecins. Interventions spécifiques de prévention et de traitement précoce Patients présentant, à l’entrée ou dans le suivi, une dégradation sur une ou plusieurs des 6 causes de déclin fonctionnel. Équipe pluriprofessionnelle avec au moins un kinésithérapeute et/ou un ergothérapeute. Interventions spécialisées d’évaluation et de traitement Patients présentant une confusion, un syndrôme d’immobilisation, une dénutrition ou ayant fait une chute grave, sans amélioration malgré les interventions précédentes. Équipe gériatrique pluriprofessionnelle avec au moins un gériatre et une infirmière formée en gériatrie. palier 1 palier 2 palier 3 4 PRÉPARER LA SORTIE DÈS QUE POSSIBLE, AU MIEUX DANS LES 48 HEURES APRÈS L’ADMISSION S’aider, si besoin, d’une visite à domicile FACILITER LA TRANSITION HÔPITAL/VILLE Évaluer le statut fonctionnel du patient et ses ressources à domicile (aides, soins, entourage)1 Envoyer le compte-rendu d’hospitalisation dans les 8 jours au médecin traitant. 3 S’assurer du relais à domicile des aides, des soins et de la rééducation 1 Remettre la lettre de liaison et les ordonnances le jour de la sortie du patient. 2 Contacter si nécessaire l’équipe de soins primaires2 AMÉLIORER LE TRANSFERT D’INFORMATION VILLE/HÔPITAL FAVORISER LES HOSPITALISATIONS DIRECTES Le séjour dans le service hospitalier 1 Mettre en place un numéro d’appel direct dédié au médecin traitant. 1 Lettre de liaison par le médecin traitant La sortie de l’hôpital Nouer des partenariats entre l’Ehpad et le service hospitalier de proximité 2 HÔPITAL EHPAD 3

×