SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  25
Télécharger pour lire hors ligne
1
Le Baromètre des Décideurs
Viavoice - HEC Paris - Le Figaro - BFM Business
Septembre 2019
Viavoice Paris
Études Conseil Stratégie
www.institut-viavoice.com
9 rue Huysmans, 75 006 Paris. + 33 (0)1 40 54 13 90
François Miquet-Marty, Stewart Chau
2
Principaux enseignements
4. Synthèse des enseignements. Tendances de conjoncture
Tendances de conjoncture
7. Indice du « Moral des Décideurs » depuis 2004
8. Indice du « Moral des Décideurs » depuis un an
9. Niveau de vie en France
10. Chômage en France
11. Situation financière personnelle
12. Motivation des collaborateurs
13. Opportunités professionnelles
Moral politique
15. Proximité des personnalités politiques
16. Direction prise par les personnalités politiques
17. Confiance envers une personnalité
Questions d’actualité : Fiscalité et réforme de la fonction publique
19. Les mesures du budget 2020
20. Les mesures attendues pour la loi de finance 2020
21. La suppression des postes de fonctionnaires
22. La baisse des prélèvements obligatoires
23. Le niveau de la dette publique
24. Le déficit public
Étude réalisée par Viavoice pour HEC Paris, Le Figaro et BFM Business.
Interviews effectuées en ligne du 12 au 16 septembre 2019 auprès de :
- Un échantillon de 400 décideurs, représentatif de la population des cadres résidant en
France métropolitaine. Représentativité par la méthode des quotas, appliquée aux
critères suivants : sexe, âge, secteur public ou secteur privé.
- Un échantillon grand public de 1004 personnes, représentatif de la population âgée de
18 ans et plus résidant en France métropolitaine. Représentativité par la méthode des
quotas appliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession de l’interviewé, région et
catégorie d’agglomération.
Les évolutions mentionnées dans ce rapport sont issues des précédentes vagues du Baromètre
des Décideurs, réalisées par Viavoice pour HEC depuis février 2004.
Sommaire et modalités de réalisation
3
PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS
4
Synthèse des enseignements (1/2)
Moral économique en hausse,
impatiences en matière de pouvoir d’achat
Un climat économique « Janus » qui ne va pas de soi
Pour cette « rentrée économique » 2019 existait un possible scénario :
- Nette dégradation du moral économique (tensions sociales, incertitudes sur la croissance à
moyen terme, rumeurs de récession future) ;
- Dépassement des impatiences en matière de pouvoir d’achat (au terme de la séquence « Gilets
jaunes – Grand débat - Interventions présidentielles »).
C’est pourtant une réalité exactement inverse que révèle cette nouvelle livraison du « Baromètre
des décideurs » Viavoice – HEC Paris – Le Figaro – BFM Business : progression du moral
économique et persistance des impatiences sur le pouvoir d’achat. Un véritable défi pour
l’exécutif, qui s’explique par des facteurs très singuliers.
Un moral économique en nette amélioration
La progression est massive : l’indice synthétique du « Moral des décideurs » s’établit désormais à -
12, en progression de 3 points depuis juillet et près de 10 points depuis septembre 2018.
Cette tendance, qui déjoue l’hypothèse d’un regain des inquiétudes, s’explique en priorité par
l’amélioration de la situation de l’emploi. Désormais :
- 35 % des décideurs anticipent une diminution du nombre de demandeurs d’emploi au cours de
l’année qui vient, soit une progression de 4 points par rapport aux données recueillies en juillet,
et de 15 points par rapport à celles de septembre 2018 ;
- 26 % des Français partagent ce point de vue, chiffre stable depuis juillet 2019, mais en hausse
depuis septembre 2018 (+ 11 points).
En baisse au deuxième trimestre, établi à 8,7 % en juin dernier (données Insee), ce taux de
chômage est désormais le plus faible enregistré depuis dix ans…. Un score dont se prévaut la
majorité, ne manquant pas de souligner « l’action résolue et cohérente du gouvernement ».
Satisfaction légitime, mais à relativiser en regard des taux de chômage en vigueur au Royaume-Uni
(3,8 %) et en Allemagne (3,1 %)….
Singulière persistance des impatiences en matière de pouvoir d’achat
Le second enseignement est plus sombre et très frappant : en dépit des deux trains de mesures
annoncées par le président de la République en décembre et en avril derniers en faveur du
pouvoir d’achat, cette préoccupation demeure particulièrement vive en cette rentrée.
Aujourd’hui, seuls 16 % des Français et 26 % des décideurs estiment que le niveau de vie
« s’améliorera d’ici un an…. ». En conséquence, comme en 2018, la première attente en cette
rentrée demeure liée au pouvoir d’achat des ménages, une priorité pour 44 % des décideurs et 50
% des Français.
5
Synthèse des enseignements (2/2)
François Miquet-Marty
Président
Stewart Chau
Consultant
Dès lors, en vue du projet de loi de finances 2020, l’ensemble des mesures potentiellement
bénéfiques au pouvoir d’achat sont plébiscitées : 70 % des décideurs et 72 % des Français sont
favorables à la suppression du 3ème tiers de la taxe d’habitation pour 80 % des Français, et 69 % des
Décideurs et 64 % des Français à la baisse de 5 milliards d’euros de l’impôt sur le revenu.
Comment comprendre ces impatiences après l’engagement de 17 milliards d’euros par le président
de la République (10 en décembre, 7 en avril), et l’annonce, par le Premier ministre, d’un « pourvoir
d’achat moyen » en hausse de 850 euros cette année ?
Les trois explications qui prévalent sont la méconnaissance des réformes annoncées (augmentation
de la prime d’activité, prime exceptionnelle « Gilets jaunes », défiscalisation et désocialisation des
heures supplémentaires, baisse de l’impôt sur le revenu, etc.), la progression des dépenses
contraintes qui corrigent les améliorations, et la défiance politique qui conduit à nourrir des
perceptions négatives envers les actions engagées. Ce qui, dans ces circonstances, fait du pouvoir
d’achat un tonneau des Danaïdes.
Le cercle vicieux des finances, ou le « mur d’opinion »
Plus profondément, la mise en regard des résultats recueillis en matière de finances est
singulièrement frappante, voire mortifère pour les pouvoirs publics :
- La première priorité demeure le pouvoir d’achat des ménages ;
- Des allègements de charges sur les entreprises sont également attendus : 63 % des décideurs et
61 % des Français sont favorables à la poursuite da la baisse de l’impôt sur les sociétés ; 51 % des
décideurs et 46 % des Français plaident pour une baisse globale d’imposition des ménages et des
entreprises ;
- Mais l’alourdissement de la dette publique et des déficits est condamnée : 87 % des décideurs et
84 % des Français jugent « préoccupant » le niveau de la dette et plus d’un tiers des deux publics
« très préoccupant » ; et pour 49 % des Français et 62 % des décideurs, Emmanuel Macron a
« tort de laisser filer la dette » pour financer les nouvelles dépenses engagées en réponse à la
crise des Gilets jaunes ;
- Cerise sur le gâteau, la réduction du nombre de fonctionnaires n’apparaît pas comme un levier
d’action pertinent : seuls 34 % des Français et 46 % des décideurs souhaitent le maintien du
projet de suppression de 120 000 postes de fonctionnaires porté par le candidat Macron, projet
aujourd’hui abandonné et dont l’ambition était déjà très en-deçà des exigences des comptes
publics.
Ainsi la conjonction de ces facteurs compose un « mur d’opinion » au titre duquel les carences
financières, partout béantes, n’appellent de la part des Français aucune solution acceptable (ni
relâchement sur le pouvoir d’achat, ni déficits publics, ni réduction du nombre de fonctionnaires….).
L’issue principale consisterait en une dynamique de croissance et en une poursuite de la baisse du
chômage…. pourtant bien plus élevé qu’ailleurs. Par prudence après la crise des « Gilets jaunes », le
risque pour l’exécutif serait de tempérer les réformes à l’heure où des changements structurels se
révèlent plus que jamais nécessaires.
6
TENDANCES DE CONJONCTURE
7
-24
-18
-28
-25
-28
-9
-20
-4
-12
1
-9
-16
-14
-19
-24
-42
-45
-30
-34
-26
-47
-41
-46
-30
-39
-25
-55
-51
-56
-49
-39
-55
-45
-53
-50
-56
-41
-49
-39
-48
-38
-43
-38
-52
-46
-50
-36
-30
-37
-30
-35
-27
-36
-25
-31
-24
-26
-21
-9
-17
-11
-19
-12
-23
-25
-29
-22
-11
-15
-12
Septembre 2008
Faillite de
Lehman Brothers
Printemps 2006
Manifestations
contre le CPE
Printemps 2010
Crise grecque
(1er plan de sauvetage)
Printemps 2007
Campagne
Présidentielle
L’indice synthétique du « Moral des décideurs » est la moyenne des indices recueillis sur chacune des questions récurrentes.
Pour chaque question, l’indice est la différence du pourcentage de réponses positives et de réponses négatives.
Août 2011
Crise de la dette
dans la zone euro
Printemps 2012
Campagne
Présidentielle
Janvier 2015
Attentats contre
Charlie Hebdo
Indice du « Moral des Décideurs » depuis 2004
Décembre 2013
Pacte de
responsabilité
Printemps 2017
Campagne
Présidentielle
8
-11
-19
-12
-23
-25
-29
-22
-11
-15
-12
Indice du « Moral des Décideurs » depuis un an
L’indice synthétique du « Moral des décideurs » est la moyenne des indices recueillis sur chacune des questions récurrentes.
Pour chaque question, l’indice est la différence du pourcentage de réponses positives et de réponses négatives.
9
2%
14%
31%
18%
33%
2% S’améliorera nettement
S’améliorera un peu
Se dégradera un peu
Se dégradera nettement
Restera stationnaire
Non réponse
2%
24%
26%
8%
40%
S’améliorera nettement
S’améliorera un peu
Se dégradera un peu
Se dégradera nettement
Restera stationnaire
Non réponse
Pensez-vous que d’ici un an, le niveau de vie en France dans l’ensemble… ?
Sous-total
« Se dégradera » 34 %
( stable depuis juillet)
Niveau de vie en France
Sous-total
« S’améliorera » 16 %
(-2 depuis juillet)
Sous-total
« Se dégradera » 49 %
(+2 depuis juillet)
Grand public
Décideurs
Sous-total
« S’améliorera » 26 %
( -1 depuis juillet)
28
26
29
20
1716
22 23
27 26
30
34
28
44 44
48
42
35
34 34
23 18
13 11 13 14 15 20 18 16
46 50
57
60 63
56
53 47 47
49
10
2%
24%
25%
12%
34%
3%
Diminuera nettement
Diminuera un peu
Augmentera un peu
Augmentera nettement
Restera stationnaire
Non réponse
2%
33%
22%
4%
39%
Diminuera nettement
Diminuera un peu
Augmentera un peu
Augmentera nettement
Restera stationnaire
Non réponse
Pensez-vous que dans les mois qui viennent, le nombre de chômeurs en France… ?
Sous-total « Diminuera »
35 %
(+4 depuis juillet)
Sous-total
« Augmentera » 26 %
(-7 depuis juillet)
Chômage en France
Sous-total
« Diminuera » 26 %
(stable depuis juillet)
Grand public
Décideurs
Sous-total
« Augmentera » 37 %
(-2 depuis juillet)
40
36 34
20
16 15
24
32
31
35
24 24 25
39
40
43
37
29
33
26
31 28
21
15 13 11
16
26 26 26
37 37
43
51
56 55 52
36
39
37
Mars 2018 Juil. Nov. Mars Juillet
11
1%
12%
32%
11%
42%
2%
Va s’améliorer nettement
Va s’améliorer un peu
Va se dégrader un peu
Va se dégrader nettement
Va rester stationnaire
Non réponse
2%
21% 24%
4%
48%
Va s’améliorer nettement
Va s’améliorer un peu
Va se dégrader un peu
Va se dégrader nettement
Va rester stationnaire
Non réponse
Situation financière personnelle
Croyez-vous que dans les mois qui viennent, votre situation financière… ?
Sous-total
« Va s’améliorer » 23 %
(stable depuis juillet)
Sous-total
« Va se dégrader » 28 %
(+1 depuis juillet)
Grand public
Décideurs
Sous-total
« Va s’améliorer » 13 %
(-3 depuis juillet)
Sous-total
« Va se dégrader » 43 %
(+4 depuis juillet)
21
18 20
24
1919
20
26
23 23
29
34
27
36 34 34
31
26 27
28
15 14 14 14 13 15 16 14 16
13
45 47 49 51
57
49
42 41
39
43
1%
12
3%
28%
43%
13%13%
Très motivés
Assez motivés
Pas vraiment motivés
Pas du tout motivés
Non réponse
3%
43%
40%
12%
2%
Très motivés
Assez motivés
Pas vraiment motivés
Pas du tout motivés
Non réponse
Motivation des collaborateurs
De manière générale, diriez-vous que vos collaborateurs sont actuellement… ?
Sous-total
« Motivés » 46 %
(+3 depuis juillet)
Sous-total
« Pas motivés » 52 %
(-2 depuis juillet)
Grand public *
Décideurs
Sous-total
« Motivés » 31 %
(-4 depuis juillet)
Sous-total
« Pas motivés » 56 %
(+1 depuis juillet)
(*) Question posée uniquement aux actifs
45
39
43 44 45
42 42
47
43
46
50
58
54 53
49
52
56
50
54 52
36
33 31 34 33
31
34 32 35
31
54 56 61
53 55 57 56 56 55 56
13
3%
22%
50%
23%
2%
Très importantes
Plutôt importantes
Plutôt faibles
Inexistantes
Non réponse
2%
13%
46%
31%
8%
Très importantes
Plutôt importantes
Plutôt faibles
Inexistantes
Non réponse
Opportunités professionnelles
Diriez-vous que les opportunités pour faire progresser votre carrière
dans les mois qui viennent sont… ?
Sous-total
« Importantes » 25 %
(+ 1 depuis juillet)
Sous-total
« Faibles » 73 %
(stable depuis juillet)
Décideurs
Sous-total
« Importantes » 15 %
(-2 depuis juillet)
Sous-total
« Faibles » 77 %
(-2 depuis juillet)
Grand public *
(*) Question posée uniquement aux actifs
21 17 24 23 20 20
23 28
24
25
76 81
74 72 75 78 75 70 73 73
17 19 18 18 19 19 18 18 17
15
78 74 78 77 76 75 77 78 79
77
14
MORAL POLITIQUE
15
Proximité des personnalités politiques
Pour chacune des personnalités suivantes, diriez-vous qu’elle est proche ou éloignée des préoccupations des
Français ?
Note de 0 à 10. 0 signifiant que la personnalité est très éloignée des préoccupations des Français ; 10 signifiant que la personnalité est très proche
des préoccupations des Français.
Grand public *
Moyenne
49%
52%
54%
52%
38%
56%
43%
20%
16%
18%
14%
15%
16%
15%
18%
14%
15%
12%
5%
7%
4%
5%
9%
3%
7%
1%
1%
1%
8%
9%
10%
15%
41%
20%
37%
Emmanuel Macron
Marine Le Pen
Jean-Luc Mélenchon
Marion Maréchal
Olivier Faure
Laurent Wauquiez
Christian Jacob
0 - 4 5 - 6 7 - 8 9 - 10 Non réponse
4 +
3,8 -
3,7 -
3,6 +
3,3 -
3 -
3 -
Décideurs
Moyenne
42%
40%
62%
49%
70%
69%
69%
26%
18%
21%
18%
15%
13%
13%
24%
6%
10%
2%
8%
7%
6%
5%
1%
2%
1%
3%
3%
3%
35%
5%
30%
4%
8%
12%
Emmanuel Macron
Olivier Faure
Jean-Luc Mélenchon
Christian Jacob
Marine Le Pen
Marion Maréchal
Laurent Wauquiez
0 - 4 5 - 6 7 - 8 9 - 10 Non réponse
4,7 =
3,2 =
3,4 -
2,6 -
2,7 -
2,8 -
2,5 =
16
Direction prise par les personnalités politiques
D’après l’idée que vous en avez, diriez-vous que les proportions de chacune des personnalités suivantes
vont dans la bonne direction ?
Note de 0 à 10. 0 signifiant que les propositions de cette personnalité vont dans la très mauvaise direction ; 10 signifiant que les propositions de cette
personnalité vont dans la très bonne direction.
Grand public *
Moyenne
49%
53%
52%
58%
41%
43%
56%
20%
16%
15%
17%
15%
15%
16%
17%
12%
10%
10%
3%
5%
6%
5%
8%
6%
2%
1%
1%
9%
11%
17%
13%
40%
37%
21%
Emmanuel Macron
Marine Le Pen
Marion Maréchal
Jean-Luc Mélenchon
Olivier Faure
Christian Jacob
Laurent Wauquiez
0 - 4 5 - 6 7 - 8 9 - 10 Non réponse
3,9 =
3,5 -
3,3 -
3,1 -
2,9 -
2,9 -
2,8 -
Décideurs
Moyenne
42%
43%
55%
71%
67%
73%
77%
23%
15%
12%
15%
13%
10%
9%
23%
5%
2%
7%
6%
6%
7%
8%
2%
1%
0%
3%
2%
4%
35%
30%
7%
13%
8%
5%
Emmanuel Macron
Olivier Faure
Christian Jacob
Jean-Luc Mélenchon
Laurent Wauquiez
Marion Maréchal
Marine Le Pen
0 - 4 5 - 6 7 - 8 9 - 10 Non réponse
4,7 +
3,0 =
2,8 -
2,5 -
2,4 -
2,2 -
2,1 -
17
Confiance envers une personnalité
Actuellement, diriez-vous qu’il existe une personne connue à laquelle vous feriez confiance pour parler en
votre nom, quelle que soit cette personne connue (politique ou non) ?
Décideurs
Grand public *
24%
64%12%
Oui Non Non réponse
32%
58%
10%
Oui Non Non réponse
Rappel « oui »
juillet 2019
35 %
( - 3 points )
Rappel « oui »
juillet 2019
30 %
( - 6 points )
18
QUESTIONS D’ACTUALITÉ :
Fiscalité et réforme de la fonction publique
19
Les mesures du budget 2020
Selon vous, quelles devraient être les priorités d'Emmanuel Macron et du gouvernement Philippe en ce qui
concerne le projet de loi de finances 2020 ?
Grand publicDécideurs
50%
31%
36%
23%
13%
11%
8%
44%
43%
35%
27%
16%
8%
3%
La hausse du pouvoir d’achat
La baisse du déficit public et la
maitrise de la dette publique
La réduction des dépenses
publiques
La baisse des impôts et des
charges des entreprises
La relance du commence extérieur
La diminution des effectifs de
fonctionnaires
Ne se prononce pas
Septembre
2018
54 %
34 %
37 %
28 %
21 %
Septembre
2018
59 %
27 %
38 %
28 %
15 %
20
Les mesures attendues pour la loi de finance 2020
Le budget de l’Etat pour l’année 2020 sera présenté en Conseil des ministres le 25 septembre, avant d’être
examiné par le Parlement.
Selon vous, quelles devraient être les priorités d’Emmanuel Macron et du gouvernement Philippe en ce qui
concerne le projet de loi de finances 2020 ?
Grand publicDécideurs
51%
53%
53%
60%
63%
69%
70%
38%
36%
32%
19%
27%
21%
21%
11%
11%
15%
21%
10%
10%
9%
La non-hausse programmée de la
fiscalité écologique (gazole, taxe
carbone)
La suppression de 2000 postes de
fonctionnaires dans la fonction
publique d’Etat
La création de 100.000 contrats aidés,
comme en 2019
La réforme du crédit d’impôt transition
écologique
La poursuite de la baisse de l’impôt sur
les sociétés, sauf pour les grandes
entreprises
La baisse de 5 milliards d’euros de
l’impôt sur le revenu
La suppression du 3ème tiers de la taxe
d’habitation pour 80% des Français
61%
43%
56%
55%
61%
64%
72%
21%
40%
24%
16%
23%
16%
14%
18%
17%
20%
29%
16%
20%
14%
Plutôt favorable Plutôt défavorable Non réponse/
21
La suppression des postes de fonctionnaires
Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait promis de supprimer 120.000 postes de
fonctionnaires sur le quinquennat. Suite au mouvement des « gilets jaunes », le gouvernement Philippe a
confirmé que cet objectif était abandonné.
Personnellement, êtes-vous plutôt favorable ou plutôt défavorable au maintien du projet initial prévoyant la
suppression de 120 000 postes de fonctionnaires ?
Grand public
Décideurs
46%
42%
12%
Non réponse
Plutôt défavorablePlutôt favorable
34%
47%
19%
Non réponse
Plutôt favorable
Plutôt défavorable
22
La baisse des prélèvements obligatoires
Le gouvernement Philippe a indiqué que les prélèvements obligatoires baisseront de 40 milliards d’euros sur le
quinquennat : 27 milliards à destination des ménages et 13 milliards à destination des entreprises.
Pensez-vous, personnellement, qu’il faille plutôt…
Grand public
Décideurs
9%
40%
51%
Baisser globalement le niveau
d’imposition des ménages
et des entreprises
11%
43%
46%
Baisser les impôts et les taxes
pesant sur les ménages
Baisser la fiscalité et les charges
sur les entreprises
Baisser globalement le niveau
d’imposition des ménages et
des entreprises
Baisser la fiscalité et les charges
sur les entreprises
Baisser les impôts et les taxes
pesant sur les ménages
23
Le niveau de la dette publique
Début 2018, le gouvernement d’Edouard Philippe a indiqué à Bruxelles vouloir ramener la dette publique sous la
barre des 90% du PIB, avant de revenir en arrière. Dix-huit mois plus tard, l’endettement augmente et frôle les
100% du PIB.
A titre personnel, diriez-vous que le niveau de la dette est très préoccupant, plutôt préoccupant, pas vraiment
préoccupant ou pas du tout préoccupant ?
Grand public
Décideurs
37%
50%
10%
3%
Très préoccupant
Plutôt préoccupant
Pas vraiment préoccupant
Pas du tout préoccupant
Sous-total
« Préoccupant »
87%
Sous-total
« Non préoccupant »
13%
38%
46%
12%
4%
Très préoccupant
Plutôt préoccupant
Pas vraiment préoccupant
Pas du tout préoccupant
Sous-total
« Préoccupant »
84 %
Sous-total
« Non préoccupant »
16 %
24
Le déficit public
Pour financer les 17 milliards d’euros de dépenses nouvelles annoncées en réponse à la crise des « gilets
jaunes », Emmanuel Macron a fait une croix sur son objectif de ramener le déficit public à l’équilibre en 2022.
Selon les projections officielles, le déficit public devrait atteindre 1,3 % du PIB à la fin du quinquennat.
A titre personnel, diriez-vous que le président Emmanuel Macron …
Grand public
Décideurs
23%
62%
15%
Non réponse
A tort de laisser filer le déficit pour
financer les dépenses nouvelles
annoncées en réponse à la crise des
gilets jaunes
A raison de laisser filer le
déficit pour financer les
dépenses nouvelles
annoncées en réponse à la
crise des gilets jaunes
22%
49%
29%
Non réponse
A tort de laisser filer le déficit pour
financer les dépenses nouvelles
annoncées en réponse à la crise des
gilets jaunes
A raison de laisser filer le
déficit pour financer les
dépenses nouvelles
annoncées en réponse à la
crise des gilets jaunes
25
« La réalité ne pardonne pas qu’on la méprise. » Joris-Karl Huysmans
Études Conseil Stratégie
pour l’avenir des entreprises et des institutions
Paris - Londres - Casablanca
Les récentes études d’opinion Viavoice réalisées pour
HEC, Libération, Le Figaro, Les Échos, BFM Business, France 2, RTL et France Inter
sont consultables sur www.institut-viavoice.com
9, rue Huysmans, 75 006 Paris. + 33 (0)1 40 54 13 90. Viavoice est une SAS indépendante.

Contenu connexe

Tendances

L'enquête 2018 Cercle de l'Épargne & Amphitéa : "Les Français, la retraite et...
L'enquête 2018 Cercle de l'Épargne & Amphitéa : "Les Français, la retraite et...L'enquête 2018 Cercle de l'Épargne & Amphitéa : "Les Français, la retraite et...
L'enquête 2018 Cercle de l'Épargne & Amphitéa : "Les Français, la retraite et...
Sarah Le Gouez
 

Tendances (20)

COVID-19: Le pic de la crise économique est-il derrière nous ? Baromètre des ...
COVID-19: Le pic de la crise économique est-il derrière nous ? Baromètre des ...COVID-19: Le pic de la crise économique est-il derrière nous ? Baromètre des ...
COVID-19: Le pic de la crise économique est-il derrière nous ? Baromètre des ...
 
Baromètre des Décideurs Viavoice pour HEC Paris, Le Figaro et BFM Business - ...
Baromètre des Décideurs Viavoice pour HEC Paris, Le Figaro et BFM Business - ...Baromètre des Décideurs Viavoice pour HEC Paris, Le Figaro et BFM Business - ...
Baromètre des Décideurs Viavoice pour HEC Paris, Le Figaro et BFM Business - ...
 
Les entreprises à mission: les entreprises de demain ? Première enquête natio...
Les entreprises à mission: les entreprises de demain ? Première enquête natio...Les entreprises à mission: les entreprises de demain ? Première enquête natio...
Les entreprises à mission: les entreprises de demain ? Première enquête natio...
 
Le retour des inquiétudes économiques ? Baromètre des décideurs Viavoice pour...
Le retour des inquiétudes économiques ? Baromètre des décideurs Viavoice pour...Le retour des inquiétudes économiques ? Baromètre des décideurs Viavoice pour...
Le retour des inquiétudes économiques ? Baromètre des décideurs Viavoice pour...
 
Une campagne présidentielle source d'inquiétudes économiques pour les cadres ...
Une campagne présidentielle source d'inquiétudes économiques pour les cadres ...Une campagne présidentielle source d'inquiétudes économiques pour les cadres ...
Une campagne présidentielle source d'inquiétudes économiques pour les cadres ...
 
Baro éco Viavoice pour HEC Paris, BFM Business, L’Express-L’Expansion et LeMo...
Baro éco Viavoice pour HEC Paris, BFM Business, L’Express-L’Expansion et LeMo...Baro éco Viavoice pour HEC Paris, BFM Business, L’Express-L’Expansion et LeMo...
Baro éco Viavoice pour HEC Paris, BFM Business, L’Express-L’Expansion et LeMo...
 
Malgré les mécontentements, les syndicats peinent à convaincre - Baromètre de...
Malgré les mécontentements, les syndicats peinent à convaincre - Baromètre de...Malgré les mécontentements, les syndicats peinent à convaincre - Baromètre de...
Malgré les mécontentements, les syndicats peinent à convaincre - Baromètre de...
 
Second tour de l’élection présidentielle : Pour les cadres, c’est le sursaut ...
Second tour de l’élection présidentielle : Pour les cadres, c’est le sursaut ...Second tour de l’élection présidentielle : Pour les cadres, c’est le sursaut ...
Second tour de l’élection présidentielle : Pour les cadres, c’est le sursaut ...
 
Les priorités des cadres pour relancer la croissance en France
Les priorités des cadres pour relancer la croissance en FranceLes priorités des cadres pour relancer la croissance en France
Les priorités des cadres pour relancer la croissance en France
 
2017: sous le pessimisme ambiant, l’espoir d’un sursaut - Baro éco Viavoice, ...
2017: sous le pessimisme ambiant, l’espoir d’un sursaut - Baro éco Viavoice, ...2017: sous le pessimisme ambiant, l’espoir d’un sursaut - Baro éco Viavoice, ...
2017: sous le pessimisme ambiant, l’espoir d’un sursaut - Baro éco Viavoice, ...
 
Le "Baro éco" de septembre 2016 Viavoice pour HEC Paris - BFM Business - L’Ex...
Le "Baro éco" de septembre 2016 Viavoice pour HEC Paris - BFM Business - L’Ex...Le "Baro éco" de septembre 2016 Viavoice pour HEC Paris - BFM Business - L’Ex...
Le "Baro éco" de septembre 2016 Viavoice pour HEC Paris - BFM Business - L’Ex...
 
Un vrai "choc de confiance" pour les cadres après l’élection présidentielle -...
Un vrai "choc de confiance" pour les cadres après l’élection présidentielle -...Un vrai "choc de confiance" pour les cadres après l’élection présidentielle -...
Un vrai "choc de confiance" pour les cadres après l’élection présidentielle -...
 
Baro-éco Viavoice pour HEC Paris, BFM Business, L’Express-L’Expansion et Le M...
Baro-éco Viavoice pour HEC Paris, BFM Business, L’Express-L’Expansion et Le M...Baro-éco Viavoice pour HEC Paris, BFM Business, L’Express-L’Expansion et Le M...
Baro-éco Viavoice pour HEC Paris, BFM Business, L’Express-L’Expansion et Le M...
 
Le "Baro éco" de Juin 2016 Viavoice pour HEC Paris - BFM Business - L’Expans...
Le "Baro éco" de Juin 2016  Viavoice pour HEC Paris - BFM Business - L’Expans...Le "Baro éco" de Juin 2016  Viavoice pour HEC Paris - BFM Business - L’Expans...
Le "Baro éco" de Juin 2016 Viavoice pour HEC Paris - BFM Business - L’Expans...
 
L'année économique 201- vue par les cadres - Baro-éco Viavoice pour HEC Paris
L'année économique 201- vue par les cadres - Baro-éco Viavoice pour HEC ParisL'année économique 201- vue par les cadres - Baro-éco Viavoice pour HEC Paris
L'année économique 201- vue par les cadres - Baro-éco Viavoice pour HEC Paris
 
L'enquête 2018 Cercle de l'Épargne & Amphitéa : "Les Français, la retraite et...
L'enquête 2018 Cercle de l'Épargne & Amphitéa : "Les Français, la retraite et...L'enquête 2018 Cercle de l'Épargne & Amphitéa : "Les Français, la retraite et...
L'enquête 2018 Cercle de l'Épargne & Amphitéa : "Les Français, la retraite et...
 
L'impact de l'Euro 2016 de foot sur l'économie française - Baro éco Juin 2016
L'impact de l'Euro 2016 de foot sur l'économie française - Baro éco Juin 2016L'impact de l'Euro 2016 de foot sur l'économie française - Baro éco Juin 2016
L'impact de l'Euro 2016 de foot sur l'économie française - Baro éco Juin 2016
 
Les grèves affectent le moral des cadres - Baromètre des décideurs Viavoice p...
Les grèves affectent le moral des cadres - Baromètre des décideurs Viavoice p...Les grèves affectent le moral des cadres - Baromètre des décideurs Viavoice p...
Les grèves affectent le moral des cadres - Baromètre des décideurs Viavoice p...
 
Note d'analyse - Taux bas : quelles implications pour la politique budgétaire ?
Note d'analyse - Taux bas : quelles implications pour la politique budgétaire ? Note d'analyse - Taux bas : quelles implications pour la politique budgétaire ?
Note d'analyse - Taux bas : quelles implications pour la politique budgétaire ?
 
Quelles opportunités du Big data pour les entreprises - Baro éco Viavoice se...
Quelles opportunités du  Big data pour les entreprises - Baro éco Viavoice se...Quelles opportunités du  Big data pour les entreprises - Baro éco Viavoice se...
Quelles opportunités du Big data pour les entreprises - Baro éco Viavoice se...
 

Similaire à Le pouvoir d'achat au coeur de la rentrée 2019 - "Baromètre des décideurs" Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business de Septembre 2019.

Baromètre du moral Economique - Mai 2021
Baromètre du moral Economique - Mai 2021 Baromètre du moral Economique - Mai 2021
Baromètre du moral Economique - Mai 2021
Abeille Assurances
 

Similaire à Le pouvoir d'achat au coeur de la rentrée 2019 - "Baromètre des décideurs" Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business de Septembre 2019. (20)

Baromètre du Moral Economique Odoxa pour Aviva / Challenges / BFM Business -F...
Baromètre du Moral Economique Odoxa pour Aviva / Challenges / BFM Business -F...Baromètre du Moral Economique Odoxa pour Aviva / Challenges / BFM Business -F...
Baromètre du Moral Economique Odoxa pour Aviva / Challenges / BFM Business -F...
 
Après la crise des "gilets jaunes", un singulier regain d’optimisme - Le baro...
Après la crise des "gilets jaunes", un singulier regain d’optimisme - Le baro...Après la crise des "gilets jaunes", un singulier regain d’optimisme - Le baro...
Après la crise des "gilets jaunes", un singulier regain d’optimisme - Le baro...
 
Les Français, la crise économique et les inquiétudes sociales
Les Français, la crise économique et les inquiétudes socialesLes Français, la crise économique et les inquiétudes sociales
Les Français, la crise économique et les inquiétudes sociales
 
Le tableau de bord de l'économie française
Le tableau de bord de l'économie françaiseLe tableau de bord de l'économie française
Le tableau de bord de l'économie française
 
Les Français et la dette publique
Les Français et la dette publiqueLes Français et la dette publique
Les Français et la dette publique
 
Synthèse des consultations : Au delà du PIB, un tableau de bord pour la France
Synthèse des consultations : Au delà du PIB, un tableau de bord pour la FranceSynthèse des consultations : Au delà du PIB, un tableau de bord pour la France
Synthèse des consultations : Au delà du PIB, un tableau de bord pour la France
 
Baromètre de l'Economie Aviva / Challenges / BFM Business - Avril 2020
Baromètre de l'Economie Aviva / Challenges / BFM Business - Avril 2020Baromètre de l'Economie Aviva / Challenges / BFM Business - Avril 2020
Baromètre de l'Economie Aviva / Challenges / BFM Business - Avril 2020
 
Consensus economique flash_idea_avril_2020
Consensus economique flash_idea_avril_2020Consensus economique flash_idea_avril_2020
Consensus economique flash_idea_avril_2020
 
Idea
IdeaIdea
Idea
 
Les Français et l'économie (2016)
Les Français et l'économie (2016)Les Français et l'économie (2016)
Les Français et l'économie (2016)
 
BAROMÈTRE AVIVA/ ODOXA / CHALLENGES / BFM BUSINESS DU MORAL ECONOMIQUE - FEVR...
BAROMÈTRE AVIVA/ ODOXA / CHALLENGES / BFM BUSINESS DU MORAL ECONOMIQUE - FEVR...BAROMÈTRE AVIVA/ ODOXA / CHALLENGES / BFM BUSINESS DU MORAL ECONOMIQUE - FEVR...
BAROMÈTRE AVIVA/ ODOXA / CHALLENGES / BFM BUSINESS DU MORAL ECONOMIQUE - FEVR...
 
ELABE LES ECHOS INSTITUT MONTAIGNE - Les Français et la dette publique
ELABE LES ECHOS INSTITUT MONTAIGNE - Les Français et la dette publiqueELABE LES ECHOS INSTITUT MONTAIGNE - Les Français et la dette publique
ELABE LES ECHOS INSTITUT MONTAIGNE - Les Français et la dette publique
 
Les Français et les perspectives économiques
Les Français et les perspectives économiquesLes Français et les perspectives économiques
Les Français et les perspectives économiques
 
18 mesures choc pour réveiller l'économie Française !
18 mesures choc pour réveiller l'économie Française !18 mesures choc pour réveiller l'économie Française !
18 mesures choc pour réveiller l'économie Française !
 
Baromètre du moral Economique - Mai 2021
Baromètre du moral Economique - Mai 2021 Baromètre du moral Economique - Mai 2021
Baromètre du moral Economique - Mai 2021
 
Les français et le plan de relance économique
Les français et le plan de relance économiqueLes français et le plan de relance économique
Les français et le plan de relance économique
 
Les Français et le « quoi qu’il en coûte »
Les Français et le « quoi qu’il en coûte »Les Français et le « quoi qu’il en coûte »
Les Français et le « quoi qu’il en coûte »
 
ELABE / Questions d'actualité "Les Français et le plan de relance" Elabe / Le...
ELABE / Questions d'actualité "Les Français et le plan de relance" Elabe / Le...ELABE / Questions d'actualité "Les Français et le plan de relance" Elabe / Le...
ELABE / Questions d'actualité "Les Français et le plan de relance" Elabe / Le...
 
Les Français et la situation économique après le COVID-19
Les Français et la situation économique après le COVID-19Les Français et la situation économique après le COVID-19
Les Français et la situation économique après le COVID-19
 
Les Français et les perspectives économiques
Les Français et les perspectives économiquesLes Français et les perspectives économiques
Les Français et les perspectives économiques
 

Le pouvoir d'achat au coeur de la rentrée 2019 - "Baromètre des décideurs" Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business de Septembre 2019.

  • 1. 1 Le Baromètre des Décideurs Viavoice - HEC Paris - Le Figaro - BFM Business Septembre 2019 Viavoice Paris Études Conseil Stratégie www.institut-viavoice.com 9 rue Huysmans, 75 006 Paris. + 33 (0)1 40 54 13 90 François Miquet-Marty, Stewart Chau
  • 2. 2 Principaux enseignements 4. Synthèse des enseignements. Tendances de conjoncture Tendances de conjoncture 7. Indice du « Moral des Décideurs » depuis 2004 8. Indice du « Moral des Décideurs » depuis un an 9. Niveau de vie en France 10. Chômage en France 11. Situation financière personnelle 12. Motivation des collaborateurs 13. Opportunités professionnelles Moral politique 15. Proximité des personnalités politiques 16. Direction prise par les personnalités politiques 17. Confiance envers une personnalité Questions d’actualité : Fiscalité et réforme de la fonction publique 19. Les mesures du budget 2020 20. Les mesures attendues pour la loi de finance 2020 21. La suppression des postes de fonctionnaires 22. La baisse des prélèvements obligatoires 23. Le niveau de la dette publique 24. Le déficit public Étude réalisée par Viavoice pour HEC Paris, Le Figaro et BFM Business. Interviews effectuées en ligne du 12 au 16 septembre 2019 auprès de : - Un échantillon de 400 décideurs, représentatif de la population des cadres résidant en France métropolitaine. Représentativité par la méthode des quotas, appliquée aux critères suivants : sexe, âge, secteur public ou secteur privé. - Un échantillon grand public de 1004 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine. Représentativité par la méthode des quotas appliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession de l’interviewé, région et catégorie d’agglomération. Les évolutions mentionnées dans ce rapport sont issues des précédentes vagues du Baromètre des Décideurs, réalisées par Viavoice pour HEC depuis février 2004. Sommaire et modalités de réalisation
  • 4. 4 Synthèse des enseignements (1/2) Moral économique en hausse, impatiences en matière de pouvoir d’achat Un climat économique « Janus » qui ne va pas de soi Pour cette « rentrée économique » 2019 existait un possible scénario : - Nette dégradation du moral économique (tensions sociales, incertitudes sur la croissance à moyen terme, rumeurs de récession future) ; - Dépassement des impatiences en matière de pouvoir d’achat (au terme de la séquence « Gilets jaunes – Grand débat - Interventions présidentielles »). C’est pourtant une réalité exactement inverse que révèle cette nouvelle livraison du « Baromètre des décideurs » Viavoice – HEC Paris – Le Figaro – BFM Business : progression du moral économique et persistance des impatiences sur le pouvoir d’achat. Un véritable défi pour l’exécutif, qui s’explique par des facteurs très singuliers. Un moral économique en nette amélioration La progression est massive : l’indice synthétique du « Moral des décideurs » s’établit désormais à - 12, en progression de 3 points depuis juillet et près de 10 points depuis septembre 2018. Cette tendance, qui déjoue l’hypothèse d’un regain des inquiétudes, s’explique en priorité par l’amélioration de la situation de l’emploi. Désormais : - 35 % des décideurs anticipent une diminution du nombre de demandeurs d’emploi au cours de l’année qui vient, soit une progression de 4 points par rapport aux données recueillies en juillet, et de 15 points par rapport à celles de septembre 2018 ; - 26 % des Français partagent ce point de vue, chiffre stable depuis juillet 2019, mais en hausse depuis septembre 2018 (+ 11 points). En baisse au deuxième trimestre, établi à 8,7 % en juin dernier (données Insee), ce taux de chômage est désormais le plus faible enregistré depuis dix ans…. Un score dont se prévaut la majorité, ne manquant pas de souligner « l’action résolue et cohérente du gouvernement ». Satisfaction légitime, mais à relativiser en regard des taux de chômage en vigueur au Royaume-Uni (3,8 %) et en Allemagne (3,1 %)…. Singulière persistance des impatiences en matière de pouvoir d’achat Le second enseignement est plus sombre et très frappant : en dépit des deux trains de mesures annoncées par le président de la République en décembre et en avril derniers en faveur du pouvoir d’achat, cette préoccupation demeure particulièrement vive en cette rentrée. Aujourd’hui, seuls 16 % des Français et 26 % des décideurs estiment que le niveau de vie « s’améliorera d’ici un an…. ». En conséquence, comme en 2018, la première attente en cette rentrée demeure liée au pouvoir d’achat des ménages, une priorité pour 44 % des décideurs et 50 % des Français.
  • 5. 5 Synthèse des enseignements (2/2) François Miquet-Marty Président Stewart Chau Consultant Dès lors, en vue du projet de loi de finances 2020, l’ensemble des mesures potentiellement bénéfiques au pouvoir d’achat sont plébiscitées : 70 % des décideurs et 72 % des Français sont favorables à la suppression du 3ème tiers de la taxe d’habitation pour 80 % des Français, et 69 % des Décideurs et 64 % des Français à la baisse de 5 milliards d’euros de l’impôt sur le revenu. Comment comprendre ces impatiences après l’engagement de 17 milliards d’euros par le président de la République (10 en décembre, 7 en avril), et l’annonce, par le Premier ministre, d’un « pourvoir d’achat moyen » en hausse de 850 euros cette année ? Les trois explications qui prévalent sont la méconnaissance des réformes annoncées (augmentation de la prime d’activité, prime exceptionnelle « Gilets jaunes », défiscalisation et désocialisation des heures supplémentaires, baisse de l’impôt sur le revenu, etc.), la progression des dépenses contraintes qui corrigent les améliorations, et la défiance politique qui conduit à nourrir des perceptions négatives envers les actions engagées. Ce qui, dans ces circonstances, fait du pouvoir d’achat un tonneau des Danaïdes. Le cercle vicieux des finances, ou le « mur d’opinion » Plus profondément, la mise en regard des résultats recueillis en matière de finances est singulièrement frappante, voire mortifère pour les pouvoirs publics : - La première priorité demeure le pouvoir d’achat des ménages ; - Des allègements de charges sur les entreprises sont également attendus : 63 % des décideurs et 61 % des Français sont favorables à la poursuite da la baisse de l’impôt sur les sociétés ; 51 % des décideurs et 46 % des Français plaident pour une baisse globale d’imposition des ménages et des entreprises ; - Mais l’alourdissement de la dette publique et des déficits est condamnée : 87 % des décideurs et 84 % des Français jugent « préoccupant » le niveau de la dette et plus d’un tiers des deux publics « très préoccupant » ; et pour 49 % des Français et 62 % des décideurs, Emmanuel Macron a « tort de laisser filer la dette » pour financer les nouvelles dépenses engagées en réponse à la crise des Gilets jaunes ; - Cerise sur le gâteau, la réduction du nombre de fonctionnaires n’apparaît pas comme un levier d’action pertinent : seuls 34 % des Français et 46 % des décideurs souhaitent le maintien du projet de suppression de 120 000 postes de fonctionnaires porté par le candidat Macron, projet aujourd’hui abandonné et dont l’ambition était déjà très en-deçà des exigences des comptes publics. Ainsi la conjonction de ces facteurs compose un « mur d’opinion » au titre duquel les carences financières, partout béantes, n’appellent de la part des Français aucune solution acceptable (ni relâchement sur le pouvoir d’achat, ni déficits publics, ni réduction du nombre de fonctionnaires….). L’issue principale consisterait en une dynamique de croissance et en une poursuite de la baisse du chômage…. pourtant bien plus élevé qu’ailleurs. Par prudence après la crise des « Gilets jaunes », le risque pour l’exécutif serait de tempérer les réformes à l’heure où des changements structurels se révèlent plus que jamais nécessaires.
  • 7. 7 -24 -18 -28 -25 -28 -9 -20 -4 -12 1 -9 -16 -14 -19 -24 -42 -45 -30 -34 -26 -47 -41 -46 -30 -39 -25 -55 -51 -56 -49 -39 -55 -45 -53 -50 -56 -41 -49 -39 -48 -38 -43 -38 -52 -46 -50 -36 -30 -37 -30 -35 -27 -36 -25 -31 -24 -26 -21 -9 -17 -11 -19 -12 -23 -25 -29 -22 -11 -15 -12 Septembre 2008 Faillite de Lehman Brothers Printemps 2006 Manifestations contre le CPE Printemps 2010 Crise grecque (1er plan de sauvetage) Printemps 2007 Campagne Présidentielle L’indice synthétique du « Moral des décideurs » est la moyenne des indices recueillis sur chacune des questions récurrentes. Pour chaque question, l’indice est la différence du pourcentage de réponses positives et de réponses négatives. Août 2011 Crise de la dette dans la zone euro Printemps 2012 Campagne Présidentielle Janvier 2015 Attentats contre Charlie Hebdo Indice du « Moral des Décideurs » depuis 2004 Décembre 2013 Pacte de responsabilité Printemps 2017 Campagne Présidentielle
  • 8. 8 -11 -19 -12 -23 -25 -29 -22 -11 -15 -12 Indice du « Moral des Décideurs » depuis un an L’indice synthétique du « Moral des décideurs » est la moyenne des indices recueillis sur chacune des questions récurrentes. Pour chaque question, l’indice est la différence du pourcentage de réponses positives et de réponses négatives.
  • 9. 9 2% 14% 31% 18% 33% 2% S’améliorera nettement S’améliorera un peu Se dégradera un peu Se dégradera nettement Restera stationnaire Non réponse 2% 24% 26% 8% 40% S’améliorera nettement S’améliorera un peu Se dégradera un peu Se dégradera nettement Restera stationnaire Non réponse Pensez-vous que d’ici un an, le niveau de vie en France dans l’ensemble… ? Sous-total « Se dégradera » 34 % ( stable depuis juillet) Niveau de vie en France Sous-total « S’améliorera » 16 % (-2 depuis juillet) Sous-total « Se dégradera » 49 % (+2 depuis juillet) Grand public Décideurs Sous-total « S’améliorera » 26 % ( -1 depuis juillet) 28 26 29 20 1716 22 23 27 26 30 34 28 44 44 48 42 35 34 34 23 18 13 11 13 14 15 20 18 16 46 50 57 60 63 56 53 47 47 49
  • 10. 10 2% 24% 25% 12% 34% 3% Diminuera nettement Diminuera un peu Augmentera un peu Augmentera nettement Restera stationnaire Non réponse 2% 33% 22% 4% 39% Diminuera nettement Diminuera un peu Augmentera un peu Augmentera nettement Restera stationnaire Non réponse Pensez-vous que dans les mois qui viennent, le nombre de chômeurs en France… ? Sous-total « Diminuera » 35 % (+4 depuis juillet) Sous-total « Augmentera » 26 % (-7 depuis juillet) Chômage en France Sous-total « Diminuera » 26 % (stable depuis juillet) Grand public Décideurs Sous-total « Augmentera » 37 % (-2 depuis juillet) 40 36 34 20 16 15 24 32 31 35 24 24 25 39 40 43 37 29 33 26 31 28 21 15 13 11 16 26 26 26 37 37 43 51 56 55 52 36 39 37 Mars 2018 Juil. Nov. Mars Juillet
  • 11. 11 1% 12% 32% 11% 42% 2% Va s’améliorer nettement Va s’améliorer un peu Va se dégrader un peu Va se dégrader nettement Va rester stationnaire Non réponse 2% 21% 24% 4% 48% Va s’améliorer nettement Va s’améliorer un peu Va se dégrader un peu Va se dégrader nettement Va rester stationnaire Non réponse Situation financière personnelle Croyez-vous que dans les mois qui viennent, votre situation financière… ? Sous-total « Va s’améliorer » 23 % (stable depuis juillet) Sous-total « Va se dégrader » 28 % (+1 depuis juillet) Grand public Décideurs Sous-total « Va s’améliorer » 13 % (-3 depuis juillet) Sous-total « Va se dégrader » 43 % (+4 depuis juillet) 21 18 20 24 1919 20 26 23 23 29 34 27 36 34 34 31 26 27 28 15 14 14 14 13 15 16 14 16 13 45 47 49 51 57 49 42 41 39 43 1%
  • 12. 12 3% 28% 43% 13%13% Très motivés Assez motivés Pas vraiment motivés Pas du tout motivés Non réponse 3% 43% 40% 12% 2% Très motivés Assez motivés Pas vraiment motivés Pas du tout motivés Non réponse Motivation des collaborateurs De manière générale, diriez-vous que vos collaborateurs sont actuellement… ? Sous-total « Motivés » 46 % (+3 depuis juillet) Sous-total « Pas motivés » 52 % (-2 depuis juillet) Grand public * Décideurs Sous-total « Motivés » 31 % (-4 depuis juillet) Sous-total « Pas motivés » 56 % (+1 depuis juillet) (*) Question posée uniquement aux actifs 45 39 43 44 45 42 42 47 43 46 50 58 54 53 49 52 56 50 54 52 36 33 31 34 33 31 34 32 35 31 54 56 61 53 55 57 56 56 55 56
  • 13. 13 3% 22% 50% 23% 2% Très importantes Plutôt importantes Plutôt faibles Inexistantes Non réponse 2% 13% 46% 31% 8% Très importantes Plutôt importantes Plutôt faibles Inexistantes Non réponse Opportunités professionnelles Diriez-vous que les opportunités pour faire progresser votre carrière dans les mois qui viennent sont… ? Sous-total « Importantes » 25 % (+ 1 depuis juillet) Sous-total « Faibles » 73 % (stable depuis juillet) Décideurs Sous-total « Importantes » 15 % (-2 depuis juillet) Sous-total « Faibles » 77 % (-2 depuis juillet) Grand public * (*) Question posée uniquement aux actifs 21 17 24 23 20 20 23 28 24 25 76 81 74 72 75 78 75 70 73 73 17 19 18 18 19 19 18 18 17 15 78 74 78 77 76 75 77 78 79 77
  • 15. 15 Proximité des personnalités politiques Pour chacune des personnalités suivantes, diriez-vous qu’elle est proche ou éloignée des préoccupations des Français ? Note de 0 à 10. 0 signifiant que la personnalité est très éloignée des préoccupations des Français ; 10 signifiant que la personnalité est très proche des préoccupations des Français. Grand public * Moyenne 49% 52% 54% 52% 38% 56% 43% 20% 16% 18% 14% 15% 16% 15% 18% 14% 15% 12% 5% 7% 4% 5% 9% 3% 7% 1% 1% 1% 8% 9% 10% 15% 41% 20% 37% Emmanuel Macron Marine Le Pen Jean-Luc Mélenchon Marion Maréchal Olivier Faure Laurent Wauquiez Christian Jacob 0 - 4 5 - 6 7 - 8 9 - 10 Non réponse 4 + 3,8 - 3,7 - 3,6 + 3,3 - 3 - 3 - Décideurs Moyenne 42% 40% 62% 49% 70% 69% 69% 26% 18% 21% 18% 15% 13% 13% 24% 6% 10% 2% 8% 7% 6% 5% 1% 2% 1% 3% 3% 3% 35% 5% 30% 4% 8% 12% Emmanuel Macron Olivier Faure Jean-Luc Mélenchon Christian Jacob Marine Le Pen Marion Maréchal Laurent Wauquiez 0 - 4 5 - 6 7 - 8 9 - 10 Non réponse 4,7 = 3,2 = 3,4 - 2,6 - 2,7 - 2,8 - 2,5 =
  • 16. 16 Direction prise par les personnalités politiques D’après l’idée que vous en avez, diriez-vous que les proportions de chacune des personnalités suivantes vont dans la bonne direction ? Note de 0 à 10. 0 signifiant que les propositions de cette personnalité vont dans la très mauvaise direction ; 10 signifiant que les propositions de cette personnalité vont dans la très bonne direction. Grand public * Moyenne 49% 53% 52% 58% 41% 43% 56% 20% 16% 15% 17% 15% 15% 16% 17% 12% 10% 10% 3% 5% 6% 5% 8% 6% 2% 1% 1% 9% 11% 17% 13% 40% 37% 21% Emmanuel Macron Marine Le Pen Marion Maréchal Jean-Luc Mélenchon Olivier Faure Christian Jacob Laurent Wauquiez 0 - 4 5 - 6 7 - 8 9 - 10 Non réponse 3,9 = 3,5 - 3,3 - 3,1 - 2,9 - 2,9 - 2,8 - Décideurs Moyenne 42% 43% 55% 71% 67% 73% 77% 23% 15% 12% 15% 13% 10% 9% 23% 5% 2% 7% 6% 6% 7% 8% 2% 1% 0% 3% 2% 4% 35% 30% 7% 13% 8% 5% Emmanuel Macron Olivier Faure Christian Jacob Jean-Luc Mélenchon Laurent Wauquiez Marion Maréchal Marine Le Pen 0 - 4 5 - 6 7 - 8 9 - 10 Non réponse 4,7 + 3,0 = 2,8 - 2,5 - 2,4 - 2,2 - 2,1 -
  • 17. 17 Confiance envers une personnalité Actuellement, diriez-vous qu’il existe une personne connue à laquelle vous feriez confiance pour parler en votre nom, quelle que soit cette personne connue (politique ou non) ? Décideurs Grand public * 24% 64%12% Oui Non Non réponse 32% 58% 10% Oui Non Non réponse Rappel « oui » juillet 2019 35 % ( - 3 points ) Rappel « oui » juillet 2019 30 % ( - 6 points )
  • 18. 18 QUESTIONS D’ACTUALITÉ : Fiscalité et réforme de la fonction publique
  • 19. 19 Les mesures du budget 2020 Selon vous, quelles devraient être les priorités d'Emmanuel Macron et du gouvernement Philippe en ce qui concerne le projet de loi de finances 2020 ? Grand publicDécideurs 50% 31% 36% 23% 13% 11% 8% 44% 43% 35% 27% 16% 8% 3% La hausse du pouvoir d’achat La baisse du déficit public et la maitrise de la dette publique La réduction des dépenses publiques La baisse des impôts et des charges des entreprises La relance du commence extérieur La diminution des effectifs de fonctionnaires Ne se prononce pas Septembre 2018 54 % 34 % 37 % 28 % 21 % Septembre 2018 59 % 27 % 38 % 28 % 15 %
  • 20. 20 Les mesures attendues pour la loi de finance 2020 Le budget de l’Etat pour l’année 2020 sera présenté en Conseil des ministres le 25 septembre, avant d’être examiné par le Parlement. Selon vous, quelles devraient être les priorités d’Emmanuel Macron et du gouvernement Philippe en ce qui concerne le projet de loi de finances 2020 ? Grand publicDécideurs 51% 53% 53% 60% 63% 69% 70% 38% 36% 32% 19% 27% 21% 21% 11% 11% 15% 21% 10% 10% 9% La non-hausse programmée de la fiscalité écologique (gazole, taxe carbone) La suppression de 2000 postes de fonctionnaires dans la fonction publique d’Etat La création de 100.000 contrats aidés, comme en 2019 La réforme du crédit d’impôt transition écologique La poursuite de la baisse de l’impôt sur les sociétés, sauf pour les grandes entreprises La baisse de 5 milliards d’euros de l’impôt sur le revenu La suppression du 3ème tiers de la taxe d’habitation pour 80% des Français 61% 43% 56% 55% 61% 64% 72% 21% 40% 24% 16% 23% 16% 14% 18% 17% 20% 29% 16% 20% 14% Plutôt favorable Plutôt défavorable Non réponse/
  • 21. 21 La suppression des postes de fonctionnaires Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait promis de supprimer 120.000 postes de fonctionnaires sur le quinquennat. Suite au mouvement des « gilets jaunes », le gouvernement Philippe a confirmé que cet objectif était abandonné. Personnellement, êtes-vous plutôt favorable ou plutôt défavorable au maintien du projet initial prévoyant la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires ? Grand public Décideurs 46% 42% 12% Non réponse Plutôt défavorablePlutôt favorable 34% 47% 19% Non réponse Plutôt favorable Plutôt défavorable
  • 22. 22 La baisse des prélèvements obligatoires Le gouvernement Philippe a indiqué que les prélèvements obligatoires baisseront de 40 milliards d’euros sur le quinquennat : 27 milliards à destination des ménages et 13 milliards à destination des entreprises. Pensez-vous, personnellement, qu’il faille plutôt… Grand public Décideurs 9% 40% 51% Baisser globalement le niveau d’imposition des ménages et des entreprises 11% 43% 46% Baisser les impôts et les taxes pesant sur les ménages Baisser la fiscalité et les charges sur les entreprises Baisser globalement le niveau d’imposition des ménages et des entreprises Baisser la fiscalité et les charges sur les entreprises Baisser les impôts et les taxes pesant sur les ménages
  • 23. 23 Le niveau de la dette publique Début 2018, le gouvernement d’Edouard Philippe a indiqué à Bruxelles vouloir ramener la dette publique sous la barre des 90% du PIB, avant de revenir en arrière. Dix-huit mois plus tard, l’endettement augmente et frôle les 100% du PIB. A titre personnel, diriez-vous que le niveau de la dette est très préoccupant, plutôt préoccupant, pas vraiment préoccupant ou pas du tout préoccupant ? Grand public Décideurs 37% 50% 10% 3% Très préoccupant Plutôt préoccupant Pas vraiment préoccupant Pas du tout préoccupant Sous-total « Préoccupant » 87% Sous-total « Non préoccupant » 13% 38% 46% 12% 4% Très préoccupant Plutôt préoccupant Pas vraiment préoccupant Pas du tout préoccupant Sous-total « Préoccupant » 84 % Sous-total « Non préoccupant » 16 %
  • 24. 24 Le déficit public Pour financer les 17 milliards d’euros de dépenses nouvelles annoncées en réponse à la crise des « gilets jaunes », Emmanuel Macron a fait une croix sur son objectif de ramener le déficit public à l’équilibre en 2022. Selon les projections officielles, le déficit public devrait atteindre 1,3 % du PIB à la fin du quinquennat. A titre personnel, diriez-vous que le président Emmanuel Macron … Grand public Décideurs 23% 62% 15% Non réponse A tort de laisser filer le déficit pour financer les dépenses nouvelles annoncées en réponse à la crise des gilets jaunes A raison de laisser filer le déficit pour financer les dépenses nouvelles annoncées en réponse à la crise des gilets jaunes 22% 49% 29% Non réponse A tort de laisser filer le déficit pour financer les dépenses nouvelles annoncées en réponse à la crise des gilets jaunes A raison de laisser filer le déficit pour financer les dépenses nouvelles annoncées en réponse à la crise des gilets jaunes
  • 25. 25 « La réalité ne pardonne pas qu’on la méprise. » Joris-Karl Huysmans Études Conseil Stratégie pour l’avenir des entreprises et des institutions Paris - Londres - Casablanca Les récentes études d’opinion Viavoice réalisées pour HEC, Libération, Le Figaro, Les Échos, BFM Business, France 2, RTL et France Inter sont consultables sur www.institut-viavoice.com 9, rue Huysmans, 75 006 Paris. + 33 (0)1 40 54 13 90. Viavoice est une SAS indépendante.