SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  28
Télécharger pour lire hors ligne
1
LE « BARO ÉCO »
Viavoice – HEC – BFM Business - L’Express
Avril 2017
Viavoice Paris. Études conseil stratégie
9 rue Huysmans, 75 006 Paris. + 33 (0)1 40 54 13 90
www.institut-viavoice.com
François Miquet-Marty, Aurélien Preud’homme
MIEUX COMPRENDRE POUR INVENTER DEMAIN
2
Baromètre des cadres
6. Indice synthétique du « Moral des cadres »
9. Niveau de vie en France
10. Chômage en France
12. Situation financière personnelle
13. Motivation des collaborateurs
14. Opportunités professionnelles
Questions d’actualité. L’élection présidentielle15 g
16. L’impact de l’élection sur l’activité des entreprises
17. Perceptions détaillées par candidat
Questions d’actualité. Les cents jours de Donald Trump15 g
22. L’impact de la politique de Donald Trump pour l’économie américaine
23. L’impact de la politique de Donald Trump pour l’économie française et internationale
Questions d’actualité. L’économie de demain15 g
25. Perceptions des cadres sur l’économie de demain
Modalités de réalisation
Sondage Viavoice réalisé pour HEC Paris, BFM Business et L’Express.
Interviews effectuées en ligne du 12 au 18 avril 2017.
Échantillon de 400 personnes, représentatif de la population des cadres résidant
en France métropolitaine.
Représentativité par la méthode des quotas, appliquée aux critères suivants : sexe,
âge, statut d’activité (secteur public ou secteur privé).
Sommaire et modalités de réalisation
La notice technique détaillée de cette enquête est consultable sur le site Internet de Viavoice ainsi que sur le
site Internet de la Commission des sondages : www.commission-des-sondages.fr
3
Synthèse des enseignements (1/2)
Second tour de l’élection présidentielle :
Pour les cadres, c’est le sursaut ou le chaos
À -21, l’indice synthétique du moral des cadres poursuit son ascension après la
précédente hausse de mars.
Ce niveau élevé, au plus haut depuis février 2008 et le début de la crise
financière, est la preuve que les cadres français se montrent relativement
optimistes sur l’issue du scrutin à venir, même si les inquiétudes ne manquent
pas en cas de victoire de Marine Le Pen ou de Jean-Luc Mélenchon.
Emmanuel Macron et François Fillon perçus comme bien plus favorables
aux entreprises que Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon
A quelques jours d’un scrutin décisif pour l’avenir de la France, les cadres
français montrent ainsi un regard totalement divergent sur les projets des
candidats et leurs impacts sur l’activité des entreprises.
Emmanuel Macron apparaît ainsi comme une figure particulièrement
rassurante pour les cadres, avec 46 % d’entre eux qui pensent que son élection
aurait un « impact positif » pour l’activité des entreprises, contre 19 %
seulement qui anticipent un « impact négatif » et 31 % « ni l’un ni l’autre ».
François Fillon, dans une moindre mesure, est porteur d’espoir d’amélioration
pour 30 % des cadres, alors que 35 % anticipent un impact négatif et 31 % pas
d’impact.
En revanche, les perspectives liées à une victoire de Jean-Luc Mélenchon et
surtout de Marine Le Pen sont bien plus anxiogènes :
- 57% des cadres pensent qu’une victoire de Jean-Luc Mélenchon aurait un
impact négatif sur l’activité, contre à peine 17 % un impact positif ;
- 74 % pensent également qu’une victoire de Marine Le Pen le 7 mai aurait un
impact négatif, contre à peine 8 % d’un avis contraire.
Dans le détail, les candidats de la France insoumise et du Front national sont
perçus comme porteurs de risques systémiques communs : sortie de l’Union
européenne et de la zone euro, protectionnisme et isolement, explosion des
dépenses publiques…
Pour les cadres, de telles « aventures » constituent à n’en pas douter des
perspectives très risquées pour les entreprises, prédisant dans un tel cas de
figure tout à la fois une fuite des capitaux, des entrepreneurs, et des talents.
4
Synthèse des enseignements (2/2)
François Miquet-Marty Aurélien Preud’homme
Président Directeur d’études
Des risques systémiques portés par les candidats « anti-système » qui
s’ajouteraient à une forte incertitude mondiale
Des risques élevés, donc, et qui seraient par ailleurs accentués par une
géopolitique mondiale qui inquiète déjà particulièrement depuis l’arrivée
au pouvoir de Donald Trump.
Si 63 % des cadres pensent que les fondements de l’économie américaine
n’ont pas beaucoup changé ces derniers mois – contre 8 % pour lesquels
l’économie américaine se porte « mieux », et 19 % « moins bien » – ils sont
également 63 % à considérer que Donald Trump, dont les velléités de
protectionnisme et les décisions restent imprévisibles, est une menace
pour l’économie internationale et l’économie française.
Dans ce contexte, nul doute que la victoire d’un candidat tout aussi
imprévisible en France ne pourrait que créer des risques importants pour
de nombreux groupes français.
Face à ces enjeux, des cadres plutôt confiants à l’approche du scrutin
A rebours de ces craintes, l’amélioration des perspectives des cadres ces
dernières semaines montre un certain optimisme de leur part à l’approche du
scrutin.
Ils sont notamment 22 % à penser que leur situation financière s’améliorera
dans les mois à venir, en hausse de 3 points depuis mars.
La motivation interne en entreprise est aussi en hausse avec 45 % des cadres
qui trouvent leurs collaborateurs motivés (+3).
Un optimisme certes relatif mais qui prouve que pour les cadres, l’économie
française a plus de chances dans les semaines à venir de se diriger vers le
« sursaut » que vers le « chaos ».
5
INDICE SYNTHÉTIQUE
DU « MORAL DES CADRES »
6
-24
-18
-28
-25
-28
-9
-20
-4
-12
1
-16
-19
-24
-42
-45
-30
-34
-26
-47
-41
-46
-30
-39
-25
-55
-51
-56
-49
-39
-55
-45
-53
-50
-56
-41
-49
-39
-48
-38
-43
-38
-52
-46
-50
-36
-30
-36
-37
-30
-35
-27
-36
-25
-31
-24
-26
-23
-21
Septembre 2008
Faillite de
Lehman Brothers
Printemps 2006
Manifestations
contre le CPE
Printemps 2010
Crise grecque
(1er plan de sauvetage)
Printemps 2007
Campagne
Présidentielle
L’indice synthétique du « Moral des cadres » est la moyenne des indices recueillis sur chacune des questions récurrentes.
Pour chaque question, l’indice est la différence du pourcentage de réponses positives et de réponses négatives. Les dates indiquées sont les
dates de réalisation des interviews du « Baro Eco ».
Août 2011
Crise de la
dette
Printemps 2012
Campagne
Présidentielle
Janvier 2015
Attentats contre
Charlie Hebdo
Indice synthétique du « Moral des cadres » depuis 2004
Décembre 2013
Pacte de
responsabilité
Printemps 2017
Campagne
Présidentielle
7
Indice synthétique du « Moral des cadres » sur un an
-36
-25
-25
-31
-25
-24
-26
-23
-21
L’indice synthétique du « Moral des cadres » est la moyenne des indices recueillis sur chacune des questions récurrentes.
Pour chaque question, l’indice est la différence du pourcentage de réponses positives et de réponses négatives. Les dates indiquées sont
les dates de réalisation des interviews du « Baro Eco ».
8
INDICATEURS
MACRO-ÉCONOMIQUES
9
Base : ensemble de l’échantillon des cadres
2
17
41
26
10
4
S’améliorera
nettement
S’améliorera un
peu
Restera
stationnaire
Se dégradera
un peu
Se dégradera
nettement
Non réponse
Pensez-vous que d’ici un an, le niveau de vie en France dans l’ensemble…
Sous total
« S’améliorera » : 19 %
Sous total
« Se dégradera » : 36 %
Évolution sur un an
45
42
37
39
40
38
40
37
36 Sous-total « Se dégradera »
(en %)
Niveau de vie en France
10
Base : ensemble de l’échantillon des cadres
2
20
35
31
8
4
Diminuera
nettement
Diminuera un
peu
Restera
stationnaire
Augmentera un
peu
Augmentera
nettement
Non réponse
Pensez-vous que dans les mois qui viennent, le nombre de chômeurs en France…
Sous total
« Diminuera » : 22 %
55
40
42
58
44
40
44
39
39 Sous-total « Augmentera »
(en %)
Sous total
« Augmentera » : 39 %
Évolution sur un an
Chômage en France
11
INDICATEURS
MICRO-ÉCONOMIQUES
12
Base : ensemble de l’échantillon des cadres
4
18
44
27
6
1
Va s’améliorer
nettement
Va s’améliorer
un peu
Restera
stationnaire
Va se dégrader
un peu
Va se dégrader
nettement
Non réponse
Croyez-vous que dans les mois qui viennent, votre situation financière…
Sous total
« Va s’améliorer » : 22 %
Évolution sur un an
34
29 28
35
30
27
30
28
33 Sous-total « Va se
dégrader » (en %)
Sous total
« Va se dégrader » : 33 %
Situation financière personnelle
13
Base : ensemble de l’échantillon des cadres
3
42 43
8
4
Très motivés Assez motivés Pas vraiment
motivés
Pas du tout
motivés
Non réponse
De manière générale, diriez-vous que vos collaborateurs sont actuellement…
Sous total « Motivés » : 45 %
Évolution sur un an
61
58
56 55
53
57
53
54
51 Sous-total « Pas motivés »
(en %)
Sous total « Pas motivés » : 51 %
Motivation des collaborateurs
14
Base : ensemble de l’échantillon des cadres
3
18
52
24
3
Très importantes Plutôt
importantes
Plutôt faibles Inexistantes Non réponse
Diriez-vous que les opportunités pour faire progresser votre carrière dans les mois qui
viennent seront…
Sous total « Importantes » : 21 %
Évolution sur un an
83
78
80
77
81
79
80
77
76 Sous-total « Faibles »
(en %)
Sous total « Faibles » : 76 %
Opportunités professionnelles
15
Questions d’actualité :
L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE
16
Base : ensemble de l’échantillon des cadres
Si chacun des candidats suivants remportait l'élection présidentielle, pensez-vous que
cela aurait un impact positif ou négatif sur l'activité des entreprises... ?
L’impact de l’élection sur l’activité des entreprises
46%
30%
17%
13%
8%
19%
35%
57%
49%
74%
31%
31%
20%
32%
14%
4%
4%
6%
6%
4%
Emmanuel Macron
François Fillon
Jean-Luc Mélenchon
Benoît Hamon
Marine Le Pen
Un impact positif Un impact négatif Ni l'un ni l'autre Non réponse
17
Base : ensemble de l’échantillon des cadres
En cas de victoire d'Emmanuel Macron, quels sont vos principaux espoirs et principales
craintes pour l'activité des entreprises ? (question ouverte, réponses spontanées)
Perceptions détaillées : Emmanuel Macron
Une dérégulation et une uberisation à outrance (10 % de citations) :
« Uberisation, emploi massif des CDD, précarisation des salariés… » ; « Dérégularisation de tout. Ce
qui va conduire à une uberisation de la société et la perte des services publics »
La crainte de l’immobilisme plutôt que du changement (8 % de citations) :
« Dans la ligne de Hollande » ; « Effet limité des mesures » ; « Continuer dans l'immobilisme »
« On a envie d'y croire mais il ne changera rien. »
Une proximité avec la finance et les milieux d’affaire (5 % de citations) :
« Trop proche des financiers » ; « Un programme de dérégulation totale des marchés au bénéfice des
fonds de pension américains et des banquiers » ; « Beaucoup d'espoir pour les grandes entreprises
mais des craintes pour les petites entreprises (TPE, PME). »
Une incertitude sur le programme, son action réelle (3 % de citations) :
« Un programme pas trop défini donc on va naviguer à vue en fonction des aléas »
Une relance générale de l’économie et de la compétitivité (10 % de citations) :
« Baisse du chômage, regain de productivité. Diminution des peurs et craintes européennes »
« Un espoir de relance économique » ; « Reprise du travail, investissements »
Un candidat compétent et pragmatique, qui connaît l’entreprise
et le secteur privé (7 % de citations) :
« Une approche pragmatique » ; « C’est un gestionnaire. » ; « Ecoute des attentes des entreprises »
« Des réformes sans bloquer le pays » ; « Confiance et connaissance des entreprises »
Simplification et dérégulation, liberté entrepreneuriale (6 % de citations) :
« Une réduction de la pression fiscale pour les petits entrepreneurs » ; « Un libéralisme modéré »
« Davantage de créations d'entreprises et d'embauches grâce aux mesures d'assouplissement du code
du travail » ; « Plus de libertés, moins de taxes, moins de rigidité, plus de flexibilité »
La baisse de la fiscalité et des charges des entreprises (6 % de citations) :
« Baisse des charges sur les entreprises puis reprise de l'activité et des embauches »
« Une baisse des charges et une augmentation des salaires »
18
Base : ensemble de l’échantillon des cadres
En cas de victoire de François Fillon, quels sont vos principaux espoirs et principales
craintes pour l'activité des entreprises ? (question ouverte, réponses spontanées)
Perceptions détaillées : François Fillon
Une crise sociale et une démotivation des collaborateurs (13 % de citations) :
« Chaos social. Peut-être un bien pour les sociétés dans un premier temps. Mais avec un risque de
désinvestissement des personnes » ; « L'austérité va s'aggraver » ; « Dégradation des services publics
et hausse de la précarité. Moins d'investissement dans les entreprises. »
Des réformes trop radicales, des conflits sociaux (12 % de citations) :
« Des fractures avec une majorité de la France. » ; « Dégradation du climat social dans les entreprises »
« Révoltes » ; « Des conflits sociaux potentiellement insurmontables »
« Programme Thatchérien qui a 30 ans de retard : catastrophe assurée »
Une capacité à réformer aujourd’hui questionnée (10 % de citations) :
« L'absence de crédibilité de ce candidat ne peut pas être favorable au milieu de l'entreprise »
« Comment croire à un Président qui ne tient pas ses paroles ? »
La continuité de politiques qui ont échouées (3 % de citations) :
« La même France qui nous saigne depuis plus de 40 ans ! »
Une relance générale de l’économie et de la compétitivité (10 % de citations) :
« Espoir de redresser la France » ; « Réformisme en faveur des entreprises »
« Augmentation des carnets de commandes grâce aux mesures préconisées »
La baisse de la fiscalité et des charges des entreprises (7 % de citations) :
« Assouplissement de la fiscalité du travail et amélioration de la fluidité du marché du travail »
« C'est le seul qui a un programme permettant aux entreprises d'espérer voir une baisse de leurs
charges. » ; « Facilitation des embauches par baisse des charges »
Simplification et dérégulation, liberté entrepreneuriale (5 % de citations) :
« La libéralisation des marchés, plus de possibilité d'embauches en faisant sauter des verrous »
« Développer les entreprises et l'entrepreneuriat »; « Libéralisation de l'activité et baisse des normes »
Des réformes ambitieuses : Sécurité sociale et code du travail,
35 heures, retraites (3 % de citations) :
« Mise en place des réformes nécessaires » ; « Passage aux 39 heures » ; « Réduction violente des
dépenses publiques permettant un allègement de la fiscalité et donc une hausse de la compétitivité »
19
Base : ensemble de l’échantillon des cadres
En cas de victoire de Jean-Luc Mélenchon, quels sont vos principaux espoirs et
principales craintes pour l'activité des entreprises ? (question ouverte, réponses spontanées)
Perceptions détaillées : Jean-Luc Mélenchon
Une forte hausse des dépenses publiques et de la fiscalité (13 % de citations) :
« Faillite assurée » ; « Augmentation de la réglementation et des charges » ; « Plus de charges, moins
de travail, moins de motivation » ; « Plus de taxes pour les entreprises, moins de résultats »
Le risque d’une crise économique de grande ampleur (13 % de citations) :
« Blocage total de l'économie, déclassement du pays » ; « Défiance des autres pays et des créditeurs de
la France, augmentation des taux d'intérêt et donc de la dette, austérité à la grecque dans 2-3 ans »
Des entreprises qui délocalisent, des talents et des entrepreneurs qui
pourraient quitter le pays en nombre (9 % de citations) :
« Alors là, si je suis chef d'entreprise je délocalise au plus tôt ! »
« Eloignement des grosses fortunes » ; « Fuite des capitaux nécessaires à la relance de l'économie »
Le risque d’une sortie de l’Union européenne / de la zone euro,
une politique extérieure qui inquiète (9 % de citations) :
« Sortie de l'euro : une hérésie » ; « Grosses difficultés pour l'export si sortie de l‘Europe »
Peu d’écoute à l’égard des entreprises, un certain dogmatisme
(8 % de citations) :
« Un conflit permanent avec l'entreprise » ; « Il est trop extrémiste »
Une amélioration des droits des salariés, plus d’égalité (11 % de citations) :
« Justice, honnêteté, lien social, partage des richesses » ; « Avancées sociales »
« Code du travail plus protecteur » ; « Défense des salariés, prise en compte de la pénibilité »
« Innovation, mise en avant de la jeunesse, justice, équilibre employeurs-salariés »
Vision d’avenir, grands projets, transition énergétique (8 % de citations) :
« Le retour des nationalisations ? Ce n’est pas une mauvaise chose. »
« Une vraie politique de transition écologique qui entraine la croissance »
« Des réformes sociales et environnementales grandissantes et nécessaires »
20
Base : ensemble de l’échantillon des cadres
En cas de victoire de Marine Le Pen, quels sont vos principaux espoirs et principales
craintes pour l'activité des entreprises ? (question ouverte, réponses spontanées)
Perceptions détaillées : Marine Le Pen
La sortie de l’Union européenne / de la zone euro (22 % de citations) :
« La sortie de l'euro qui va pénaliser les entreprises. Aucun espoir avec le repli sur soi »
« Manque de visibilité sur le programme économique qui comporte des incohérences et un risque
de ‘’Frexit’’ de nature à faire fuir les investisseurs. » ; « La sortie de l'euro provoquera la défiance
des entrepreneurs français et européens et des difficultés de financement de la dette. »
Une baisse drastique de l’activité, de l’emploi, du pouvoir d’achat
(20 % de citations) :
« Catastrophe » ; « Chaos » ; « Une baisse brutale du pouvoir d'achat. Des faillites d'entreprises. »
« Le risque que le protectionnisme économique, la possible sortie de l'euro et la réaction des
marchés plongent la France dans la faillite et une crise économique générale. »
Une politique protectionniste et xénophobe provoquant
l’isolement de la France (16 % de citations) :
« Cloisonnement du pays » ; « Fermeture des marchés » ; « Baisse des exportations »
« La dégringolade des marchés financiers et donc des cours des matières premières et autres serait
catastrophique pour les entreprises. De plus nous avons besoin de la main d‘œuvre extérieure. »
Des entreprises qui délocalisent, des talents et des entrepreneurs qui
pourraient quitter le pays en nombre (6 % de citations) :
« Fuite des capitaux » ; « Fuite des cerveaux » ; « Délocalisation des grands groupes »
Des conflits sociaux et communautaires majeurs (5 % de citations) :
« Des grèves importantes » ; « Augmentation des tensions sociales »
Un impact éventuellement positif sur l’emploi (5 % de citations) :
« Augmentation de l’activité des agriculteurs » ; « Fabrication française »
L’amélioration de la sécurité avec la fermeture des frontières (2 % de citations) :
« Elle va renforcer la sécurité en France, ce qui rassurera les touristes »
« Espoirs de sortir de l'Europe, de stopper l'immigration, de fermer les frontières, de favoriser enfin la
France, de renforcer la sécurité… »
21
Questions d’actualité :
LES « CENTS JOURS » DE D. TRUMP
22
Base : ensemble de l’échantillon des cadres
Depuis l'entrée en fonction de Donald Trump en janvier, diriez-vous que l'économie
américaine... ?
L’impact de la politique de Donald Trump
pour l’économie américaine
8%
19%
63%
10%
Se porte mieux
qu'auparavant
Se porte moins bien
qu'auparavant
Non réponse
Peu de choses ont
changé, en réalité
23
Base : ensemble de l’échantillon des cadres
Selon vous, que représente la présidence de Donald Trump pour l’économie
internationale et l’économie française ?
L’impact de la politique de Donald Trump
pour l’économie française et internationale
6%
63%
27%
4%
Une chance
Une menace
Non réponse
Ni l’un
ni l’autre
24
Questions d’actualité :
L’ÉCONOMIE DE DEMAIN
25
Base : ensemble de l’échantillon des cadres
Êtes-vous plutôt d'accord ou plutôt pas d'accord avec chacune des affirmations suivantes :
Perceptions des cadres sur l’économie de demain
66%
48%
43%
37%
24%
40%
38%
49%
10%
12%
19%
14%
Plutôt que chercher à protéger les emplois
actuels, il faut d'abord promouvoir les
emplois de demain
Les robots et l’intelligence artificielle sont
davantage une opportunité qu'une menace
pour l'emploi
L'incertitude n'est pas nécessairement
négative pour l'économie, car elle
représente des opportunités de
développement pour les entreprises
Limiter l'immigration aurait un impact
négatif pour l'économie et la croissance
D'accord Pas d'accord Non réponse
26
Annexe :
note sur les marges d’erreur
27
Note sur les marges d’erreur
Comme toute enquête quantitative réalisée par sondage, les résultats de cette étude sont
soumis à une incertitude statistique appelée marge d’erreur ou intervalle de confiance, dont
l’amplitude dépend du nombre de personnes interrogées (taille de l’échantillon) et du
pourcentage observé :
Lecture du tableau :
Dans le cas d’un sondage auprès d’un échantillon de 400 personnes, si le pourcentage mesuré est de
20 %, la marge d’erreur est égale à 4. Le pourcentage réel est donc compris entre 16 % et 24 %
(avec une certitude de 95 %).
Taille de
l’échantillon
Pourcentage observé
5 ou 95 % 10 ou 90 % 20 ou 80 % 30 ou 70 % 40 ou 60 % 50 %
200 3,1 4,3 5,7 6,5 6,9 7,1
400 2,2 3,0 4,0 4,6 4,9 5,0
1000 1,4 1,8 2,5 2,85 3 3,1
28
« La réalité ne pardonne pas qu’on la méprise. »
Joris-Karl Huysmans
Études conseil stratégie
pour l’avenir des entreprises et des institutions
Paris - Londres - Bruxelles - Casablanca
©AndrewBretWallis-Getty
Les récentes études d’opinion Viavoice réalisées pour
HEC, Idinvest Partners, Harmonie Mutuelle, Libération, Le Monde, Le Figaro, Les Échos et France Inter
sont consultables sur www.institut-viavoice.com
9, rue Huysmans, 75 006 Paris. + 33 (0)1 40 54 13 90. Viavoice est une SAS indépendante.

Contenu connexe

Tendances

Tendances (20)

Le "Baro éco" de Juin 2016 Viavoice pour HEC Paris - BFM Business - L’Expans...
Le "Baro éco" de Juin 2016  Viavoice pour HEC Paris - BFM Business - L’Expans...Le "Baro éco" de Juin 2016  Viavoice pour HEC Paris - BFM Business - L’Expans...
Le "Baro éco" de Juin 2016 Viavoice pour HEC Paris - BFM Business - L’Expans...
 
Les priorités des cadres pour relancer la croissance en France
Les priorités des cadres pour relancer la croissance en FranceLes priorités des cadres pour relancer la croissance en France
Les priorités des cadres pour relancer la croissance en France
 
Quelles opportunités du Big data pour les entreprises - Baro éco Viavoice se...
Quelles opportunités du  Big data pour les entreprises - Baro éco Viavoice se...Quelles opportunités du  Big data pour les entreprises - Baro éco Viavoice se...
Quelles opportunités du Big data pour les entreprises - Baro éco Viavoice se...
 
Les entreprises à mission: les entreprises de demain ? Première enquête natio...
Les entreprises à mission: les entreprises de demain ? Première enquête natio...Les entreprises à mission: les entreprises de demain ? Première enquête natio...
Les entreprises à mission: les entreprises de demain ? Première enquête natio...
 
Le pouvoir d'achat au coeur de la rentrée 2019 - "Baromètre des décideurs" Vi...
Le pouvoir d'achat au coeur de la rentrée 2019 - "Baromètre des décideurs" Vi...Le pouvoir d'achat au coeur de la rentrée 2019 - "Baromètre des décideurs" Vi...
Le pouvoir d'achat au coeur de la rentrée 2019 - "Baromètre des décideurs" Vi...
 
Perspectives économiques au temps du Coronavirus. Baromètre des décideurs Via...
Perspectives économiques au temps du Coronavirus. Baromètre des décideurs Via...Perspectives économiques au temps du Coronavirus. Baromètre des décideurs Via...
Perspectives économiques au temps du Coronavirus. Baromètre des décideurs Via...
 
Les grèves affectent le moral des cadres - Baromètre des décideurs Viavoice p...
Les grèves affectent le moral des cadres - Baromètre des décideurs Viavoice p...Les grèves affectent le moral des cadres - Baromètre des décideurs Viavoice p...
Les grèves affectent le moral des cadres - Baromètre des décideurs Viavoice p...
 
Baromètre des décideurs Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business - Décemb...
Baromètre des décideurs Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business - Décemb...Baromètre des décideurs Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business - Décemb...
Baromètre des décideurs Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business - Décemb...
 
Face à une reprise de la pandémie, le moral des décideurs chute - Baromètre d...
Face à une reprise de la pandémie, le moral des décideurs chute - Baromètre d...Face à une reprise de la pandémie, le moral des décideurs chute - Baromètre d...
Face à une reprise de la pandémie, le moral des décideurs chute - Baromètre d...
 
Crise du COVID-19: Inquiétudes sur l'emploi des jeunes - Baromètre des décide...
Crise du COVID-19: Inquiétudes sur l'emploi des jeunes - Baromètre des décide...Crise du COVID-19: Inquiétudes sur l'emploi des jeunes - Baromètre des décide...
Crise du COVID-19: Inquiétudes sur l'emploi des jeunes - Baromètre des décide...
 
Un moral économique qui marque singulièrement le pas - Baromètre des décideur...
Un moral économique qui marque singulièrement le pas - Baromètre des décideur...Un moral économique qui marque singulièrement le pas - Baromètre des décideur...
Un moral économique qui marque singulièrement le pas - Baromètre des décideur...
 
Baromètre des décideurs Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business - Janvie...
Baromètre des décideurs Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business - Janvie...Baromètre des décideurs Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business - Janvie...
Baromètre des décideurs Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business - Janvie...
 
Le grand débat national suscite de fortes attentes dans l’opinion publique -...
 Le grand débat national suscite de fortes attentes dans l’opinion publique -... Le grand débat national suscite de fortes attentes dans l’opinion publique -...
Le grand débat national suscite de fortes attentes dans l’opinion publique -...
 
COVID-19: Le pic de la crise économique est-il derrière nous ? Baromètre des ...
COVID-19: Le pic de la crise économique est-il derrière nous ? Baromètre des ...COVID-19: Le pic de la crise économique est-il derrière nous ? Baromètre des ...
COVID-19: Le pic de la crise économique est-il derrière nous ? Baromètre des ...
 
Baromètre politique (novembre 2018)
Baromètre politique (novembre 2018)Baromètre politique (novembre 2018)
Baromètre politique (novembre 2018)
 
Les Français et l'économie (octobre 2018)
Les Français et l'économie (octobre 2018)Les Français et l'économie (octobre 2018)
Les Français et l'économie (octobre 2018)
 
L'an II d’Emmanuel Macron : perceptions et attentes
L'an II d’Emmanuel Macron : perceptions et attentes L'an II d’Emmanuel Macron : perceptions et attentes
L'an II d’Emmanuel Macron : perceptions et attentes
 
Baromètre des Décideurs Viavoice pour HEC Paris, Le Figaro et BFM Business - ...
Baromètre des Décideurs Viavoice pour HEC Paris, Le Figaro et BFM Business - ...Baromètre des Décideurs Viavoice pour HEC Paris, Le Figaro et BFM Business - ...
Baromètre des Décideurs Viavoice pour HEC Paris, Le Figaro et BFM Business - ...
 
Le retour des inquiétudes économiques ? Baromètre des décideurs Viavoice pour...
Le retour des inquiétudes économiques ? Baromètre des décideurs Viavoice pour...Le retour des inquiétudes économiques ? Baromètre des décideurs Viavoice pour...
Le retour des inquiétudes économiques ? Baromètre des décideurs Viavoice pour...
 
Réformes des retraites - Baromètre des decideurs, Viavoice pour HEC Paris, Le...
Réformes des retraites - Baromètre des decideurs, Viavoice pour HEC Paris, Le...Réformes des retraites - Baromètre des decideurs, Viavoice pour HEC Paris, Le...
Réformes des retraites - Baromètre des decideurs, Viavoice pour HEC Paris, Le...
 

Similaire à Second tour de l’élection présidentielle : Pour les cadres, c’est le sursaut ou le chaos - Baro-éco Viavoice pour HEC Paris, BFM Business, L'Express et Le Monde

Baromètre du moral Economique - Mai 2021
Baromètre du moral Economique - Mai 2021 Baromètre du moral Economique - Mai 2021
Baromètre du moral Economique - Mai 2021
Abeille Assurances
 

Similaire à Second tour de l’élection présidentielle : Pour les cadres, c’est le sursaut ou le chaos - Baro-éco Viavoice pour HEC Paris, BFM Business, L'Express et Le Monde (20)

Malgré les mécontentements, les syndicats peinent à convaincre - Baromètre de...
Malgré les mécontentements, les syndicats peinent à convaincre - Baromètre de...Malgré les mécontentements, les syndicats peinent à convaincre - Baromètre de...
Malgré les mécontentements, les syndicats peinent à convaincre - Baromètre de...
 
Les Français et les perspectives économiques
Les Français et les perspectives économiquesLes Français et les perspectives économiques
Les Français et les perspectives économiques
 
Grande consultation - Bilan 2016
Grande consultation - Bilan 2016Grande consultation - Bilan 2016
Grande consultation - Bilan 2016
 
Les Français et les perspectives économiques
Les Français et les perspectives économiquesLes Français et les perspectives économiques
Les Français et les perspectives économiques
 
Baromètre du Moral économique des français - Juin 2015
Baromètre du Moral économique des français - Juin 2015Baromètre du Moral économique des français - Juin 2015
Baromètre du Moral économique des français - Juin 2015
 
Les Français, les entreprises et le MEDEF
Les Français, les entreprises et le MEDEFLes Français, les entreprises et le MEDEF
Les Français, les entreprises et le MEDEF
 
Covid-19, séparatisme… Le regard des Français sur Emmanuel Macron
Covid-19, séparatisme… Le regard des Français sur Emmanuel MacronCovid-19, séparatisme… Le regard des Français sur Emmanuel Macron
Covid-19, séparatisme… Le regard des Français sur Emmanuel Macron
 
Enquête 2/3 : À distance, masqués… Travailler, oui mais comment ?
Enquête 2/3 : À distance, masqués… Travailler, oui mais comment ?Enquête 2/3 : À distance, masqués… Travailler, oui mais comment ?
Enquête 2/3 : À distance, masqués… Travailler, oui mais comment ?
 
Baromètre de l'Economie Odoxa pour Aviva/BFM/ Challenges - juin 2016
Baromètre de l'Economie Odoxa pour Aviva/BFM/ Challenges - juin 2016Baromètre de l'Economie Odoxa pour Aviva/BFM/ Challenges - juin 2016
Baromètre de l'Economie Odoxa pour Aviva/BFM/ Challenges - juin 2016
 
Baromètre Odoxa pour Aviva / BFM / Challenges - novembre 2015
Baromètre Odoxa pour Aviva / BFM / Challenges - novembre 2015Baromètre Odoxa pour Aviva / BFM / Challenges - novembre 2015
Baromètre Odoxa pour Aviva / BFM / Challenges - novembre 2015
 
Baromètre Odoxa pour Aviva / BFM / Challenges - Juin 2017
Baromètre Odoxa pour Aviva / BFM / Challenges - Juin 2017Baromètre Odoxa pour Aviva / BFM / Challenges - Juin 2017
Baromètre Odoxa pour Aviva / BFM / Challenges - Juin 2017
 
Les 100 jours d'Emmanuel Macron
Les 100 jours d'Emmanuel MacronLes 100 jours d'Emmanuel Macron
Les 100 jours d'Emmanuel Macron
 
Les Français et Marine Le Pen / Sondage ELABE pour BFMTV
Les Français et Marine Le Pen / Sondage ELABE pour BFMTVLes Français et Marine Le Pen / Sondage ELABE pour BFMTV
Les Français et Marine Le Pen / Sondage ELABE pour BFMTV
 
Baromètre de l'Economie Aviva / Challenges / BFM Business - Avril 2020
Baromètre de l'Economie Aviva / Challenges / BFM Business - Avril 2020Baromètre de l'Economie Aviva / Challenges / BFM Business - Avril 2020
Baromètre de l'Economie Aviva / Challenges / BFM Business - Avril 2020
 
Baromètre du moral Economique - Mai 2021
Baromètre du moral Economique - Mai 2021 Baromètre du moral Economique - Mai 2021
Baromètre du moral Economique - Mai 2021
 
Baromètre Odoxa pour Aviva / BFM / Challenges - Octobre 2017
Baromètre Odoxa pour Aviva / BFM / Challenges - Octobre 2017Baromètre Odoxa pour Aviva / BFM / Challenges - Octobre 2017
Baromètre Odoxa pour Aviva / BFM / Challenges - Octobre 2017
 
Opinionway - CCI France - Grande consultation des entrepreneurs - vague 19
Opinionway - CCI France - Grande consultation des entrepreneurs - vague 19Opinionway - CCI France - Grande consultation des entrepreneurs - vague 19
Opinionway - CCI France - Grande consultation des entrepreneurs - vague 19
 
Grande consultation des entrepreneurs - mai 2017
Grande consultation des entrepreneurs - mai 2017Grande consultation des entrepreneurs - mai 2017
Grande consultation des entrepreneurs - mai 2017
 
Les Français, la crise économique et les inquiétudes sociales
Les Français, la crise économique et les inquiétudes socialesLes Français, la crise économique et les inquiétudes sociales
Les Français, la crise économique et les inquiétudes sociales
 
BAROMÈTRE AVIVA/ ODOXA / CHALLENGES / BFM BUSINESS DU MORAL ECONOMIQUE - FEVR...
BAROMÈTRE AVIVA/ ODOXA / CHALLENGES / BFM BUSINESS DU MORAL ECONOMIQUE - FEVR...BAROMÈTRE AVIVA/ ODOXA / CHALLENGES / BFM BUSINESS DU MORAL ECONOMIQUE - FEVR...
BAROMÈTRE AVIVA/ ODOXA / CHALLENGES / BFM BUSINESS DU MORAL ECONOMIQUE - FEVR...
 

Second tour de l’élection présidentielle : Pour les cadres, c’est le sursaut ou le chaos - Baro-éco Viavoice pour HEC Paris, BFM Business, L'Express et Le Monde

  • 1. 1 LE « BARO ÉCO » Viavoice – HEC – BFM Business - L’Express Avril 2017 Viavoice Paris. Études conseil stratégie 9 rue Huysmans, 75 006 Paris. + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.com François Miquet-Marty, Aurélien Preud’homme MIEUX COMPRENDRE POUR INVENTER DEMAIN
  • 2. 2 Baromètre des cadres 6. Indice synthétique du « Moral des cadres » 9. Niveau de vie en France 10. Chômage en France 12. Situation financière personnelle 13. Motivation des collaborateurs 14. Opportunités professionnelles Questions d’actualité. L’élection présidentielle15 g 16. L’impact de l’élection sur l’activité des entreprises 17. Perceptions détaillées par candidat Questions d’actualité. Les cents jours de Donald Trump15 g 22. L’impact de la politique de Donald Trump pour l’économie américaine 23. L’impact de la politique de Donald Trump pour l’économie française et internationale Questions d’actualité. L’économie de demain15 g 25. Perceptions des cadres sur l’économie de demain Modalités de réalisation Sondage Viavoice réalisé pour HEC Paris, BFM Business et L’Express. Interviews effectuées en ligne du 12 au 18 avril 2017. Échantillon de 400 personnes, représentatif de la population des cadres résidant en France métropolitaine. Représentativité par la méthode des quotas, appliquée aux critères suivants : sexe, âge, statut d’activité (secteur public ou secteur privé). Sommaire et modalités de réalisation La notice technique détaillée de cette enquête est consultable sur le site Internet de Viavoice ainsi que sur le site Internet de la Commission des sondages : www.commission-des-sondages.fr
  • 3. 3 Synthèse des enseignements (1/2) Second tour de l’élection présidentielle : Pour les cadres, c’est le sursaut ou le chaos À -21, l’indice synthétique du moral des cadres poursuit son ascension après la précédente hausse de mars. Ce niveau élevé, au plus haut depuis février 2008 et le début de la crise financière, est la preuve que les cadres français se montrent relativement optimistes sur l’issue du scrutin à venir, même si les inquiétudes ne manquent pas en cas de victoire de Marine Le Pen ou de Jean-Luc Mélenchon. Emmanuel Macron et François Fillon perçus comme bien plus favorables aux entreprises que Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon A quelques jours d’un scrutin décisif pour l’avenir de la France, les cadres français montrent ainsi un regard totalement divergent sur les projets des candidats et leurs impacts sur l’activité des entreprises. Emmanuel Macron apparaît ainsi comme une figure particulièrement rassurante pour les cadres, avec 46 % d’entre eux qui pensent que son élection aurait un « impact positif » pour l’activité des entreprises, contre 19 % seulement qui anticipent un « impact négatif » et 31 % « ni l’un ni l’autre ». François Fillon, dans une moindre mesure, est porteur d’espoir d’amélioration pour 30 % des cadres, alors que 35 % anticipent un impact négatif et 31 % pas d’impact. En revanche, les perspectives liées à une victoire de Jean-Luc Mélenchon et surtout de Marine Le Pen sont bien plus anxiogènes : - 57% des cadres pensent qu’une victoire de Jean-Luc Mélenchon aurait un impact négatif sur l’activité, contre à peine 17 % un impact positif ; - 74 % pensent également qu’une victoire de Marine Le Pen le 7 mai aurait un impact négatif, contre à peine 8 % d’un avis contraire. Dans le détail, les candidats de la France insoumise et du Front national sont perçus comme porteurs de risques systémiques communs : sortie de l’Union européenne et de la zone euro, protectionnisme et isolement, explosion des dépenses publiques… Pour les cadres, de telles « aventures » constituent à n’en pas douter des perspectives très risquées pour les entreprises, prédisant dans un tel cas de figure tout à la fois une fuite des capitaux, des entrepreneurs, et des talents.
  • 4. 4 Synthèse des enseignements (2/2) François Miquet-Marty Aurélien Preud’homme Président Directeur d’études Des risques systémiques portés par les candidats « anti-système » qui s’ajouteraient à une forte incertitude mondiale Des risques élevés, donc, et qui seraient par ailleurs accentués par une géopolitique mondiale qui inquiète déjà particulièrement depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump. Si 63 % des cadres pensent que les fondements de l’économie américaine n’ont pas beaucoup changé ces derniers mois – contre 8 % pour lesquels l’économie américaine se porte « mieux », et 19 % « moins bien » – ils sont également 63 % à considérer que Donald Trump, dont les velléités de protectionnisme et les décisions restent imprévisibles, est une menace pour l’économie internationale et l’économie française. Dans ce contexte, nul doute que la victoire d’un candidat tout aussi imprévisible en France ne pourrait que créer des risques importants pour de nombreux groupes français. Face à ces enjeux, des cadres plutôt confiants à l’approche du scrutin A rebours de ces craintes, l’amélioration des perspectives des cadres ces dernières semaines montre un certain optimisme de leur part à l’approche du scrutin. Ils sont notamment 22 % à penser que leur situation financière s’améliorera dans les mois à venir, en hausse de 3 points depuis mars. La motivation interne en entreprise est aussi en hausse avec 45 % des cadres qui trouvent leurs collaborateurs motivés (+3). Un optimisme certes relatif mais qui prouve que pour les cadres, l’économie française a plus de chances dans les semaines à venir de se diriger vers le « sursaut » que vers le « chaos ».
  • 5. 5 INDICE SYNTHÉTIQUE DU « MORAL DES CADRES »
  • 6. 6 -24 -18 -28 -25 -28 -9 -20 -4 -12 1 -16 -19 -24 -42 -45 -30 -34 -26 -47 -41 -46 -30 -39 -25 -55 -51 -56 -49 -39 -55 -45 -53 -50 -56 -41 -49 -39 -48 -38 -43 -38 -52 -46 -50 -36 -30 -36 -37 -30 -35 -27 -36 -25 -31 -24 -26 -23 -21 Septembre 2008 Faillite de Lehman Brothers Printemps 2006 Manifestations contre le CPE Printemps 2010 Crise grecque (1er plan de sauvetage) Printemps 2007 Campagne Présidentielle L’indice synthétique du « Moral des cadres » est la moyenne des indices recueillis sur chacune des questions récurrentes. Pour chaque question, l’indice est la différence du pourcentage de réponses positives et de réponses négatives. Les dates indiquées sont les dates de réalisation des interviews du « Baro Eco ». Août 2011 Crise de la dette Printemps 2012 Campagne Présidentielle Janvier 2015 Attentats contre Charlie Hebdo Indice synthétique du « Moral des cadres » depuis 2004 Décembre 2013 Pacte de responsabilité Printemps 2017 Campagne Présidentielle
  • 7. 7 Indice synthétique du « Moral des cadres » sur un an -36 -25 -25 -31 -25 -24 -26 -23 -21 L’indice synthétique du « Moral des cadres » est la moyenne des indices recueillis sur chacune des questions récurrentes. Pour chaque question, l’indice est la différence du pourcentage de réponses positives et de réponses négatives. Les dates indiquées sont les dates de réalisation des interviews du « Baro Eco ».
  • 9. 9 Base : ensemble de l’échantillon des cadres 2 17 41 26 10 4 S’améliorera nettement S’améliorera un peu Restera stationnaire Se dégradera un peu Se dégradera nettement Non réponse Pensez-vous que d’ici un an, le niveau de vie en France dans l’ensemble… Sous total « S’améliorera » : 19 % Sous total « Se dégradera » : 36 % Évolution sur un an 45 42 37 39 40 38 40 37 36 Sous-total « Se dégradera » (en %) Niveau de vie en France
  • 10. 10 Base : ensemble de l’échantillon des cadres 2 20 35 31 8 4 Diminuera nettement Diminuera un peu Restera stationnaire Augmentera un peu Augmentera nettement Non réponse Pensez-vous que dans les mois qui viennent, le nombre de chômeurs en France… Sous total « Diminuera » : 22 % 55 40 42 58 44 40 44 39 39 Sous-total « Augmentera » (en %) Sous total « Augmentera » : 39 % Évolution sur un an Chômage en France
  • 12. 12 Base : ensemble de l’échantillon des cadres 4 18 44 27 6 1 Va s’améliorer nettement Va s’améliorer un peu Restera stationnaire Va se dégrader un peu Va se dégrader nettement Non réponse Croyez-vous que dans les mois qui viennent, votre situation financière… Sous total « Va s’améliorer » : 22 % Évolution sur un an 34 29 28 35 30 27 30 28 33 Sous-total « Va se dégrader » (en %) Sous total « Va se dégrader » : 33 % Situation financière personnelle
  • 13. 13 Base : ensemble de l’échantillon des cadres 3 42 43 8 4 Très motivés Assez motivés Pas vraiment motivés Pas du tout motivés Non réponse De manière générale, diriez-vous que vos collaborateurs sont actuellement… Sous total « Motivés » : 45 % Évolution sur un an 61 58 56 55 53 57 53 54 51 Sous-total « Pas motivés » (en %) Sous total « Pas motivés » : 51 % Motivation des collaborateurs
  • 14. 14 Base : ensemble de l’échantillon des cadres 3 18 52 24 3 Très importantes Plutôt importantes Plutôt faibles Inexistantes Non réponse Diriez-vous que les opportunités pour faire progresser votre carrière dans les mois qui viennent seront… Sous total « Importantes » : 21 % Évolution sur un an 83 78 80 77 81 79 80 77 76 Sous-total « Faibles » (en %) Sous total « Faibles » : 76 % Opportunités professionnelles
  • 16. 16 Base : ensemble de l’échantillon des cadres Si chacun des candidats suivants remportait l'élection présidentielle, pensez-vous que cela aurait un impact positif ou négatif sur l'activité des entreprises... ? L’impact de l’élection sur l’activité des entreprises 46% 30% 17% 13% 8% 19% 35% 57% 49% 74% 31% 31% 20% 32% 14% 4% 4% 6% 6% 4% Emmanuel Macron François Fillon Jean-Luc Mélenchon Benoît Hamon Marine Le Pen Un impact positif Un impact négatif Ni l'un ni l'autre Non réponse
  • 17. 17 Base : ensemble de l’échantillon des cadres En cas de victoire d'Emmanuel Macron, quels sont vos principaux espoirs et principales craintes pour l'activité des entreprises ? (question ouverte, réponses spontanées) Perceptions détaillées : Emmanuel Macron Une dérégulation et une uberisation à outrance (10 % de citations) : « Uberisation, emploi massif des CDD, précarisation des salariés… » ; « Dérégularisation de tout. Ce qui va conduire à une uberisation de la société et la perte des services publics » La crainte de l’immobilisme plutôt que du changement (8 % de citations) : « Dans la ligne de Hollande » ; « Effet limité des mesures » ; « Continuer dans l'immobilisme » « On a envie d'y croire mais il ne changera rien. » Une proximité avec la finance et les milieux d’affaire (5 % de citations) : « Trop proche des financiers » ; « Un programme de dérégulation totale des marchés au bénéfice des fonds de pension américains et des banquiers » ; « Beaucoup d'espoir pour les grandes entreprises mais des craintes pour les petites entreprises (TPE, PME). » Une incertitude sur le programme, son action réelle (3 % de citations) : « Un programme pas trop défini donc on va naviguer à vue en fonction des aléas » Une relance générale de l’économie et de la compétitivité (10 % de citations) : « Baisse du chômage, regain de productivité. Diminution des peurs et craintes européennes » « Un espoir de relance économique » ; « Reprise du travail, investissements » Un candidat compétent et pragmatique, qui connaît l’entreprise et le secteur privé (7 % de citations) : « Une approche pragmatique » ; « C’est un gestionnaire. » ; « Ecoute des attentes des entreprises » « Des réformes sans bloquer le pays » ; « Confiance et connaissance des entreprises » Simplification et dérégulation, liberté entrepreneuriale (6 % de citations) : « Une réduction de la pression fiscale pour les petits entrepreneurs » ; « Un libéralisme modéré » « Davantage de créations d'entreprises et d'embauches grâce aux mesures d'assouplissement du code du travail » ; « Plus de libertés, moins de taxes, moins de rigidité, plus de flexibilité » La baisse de la fiscalité et des charges des entreprises (6 % de citations) : « Baisse des charges sur les entreprises puis reprise de l'activité et des embauches » « Une baisse des charges et une augmentation des salaires »
  • 18. 18 Base : ensemble de l’échantillon des cadres En cas de victoire de François Fillon, quels sont vos principaux espoirs et principales craintes pour l'activité des entreprises ? (question ouverte, réponses spontanées) Perceptions détaillées : François Fillon Une crise sociale et une démotivation des collaborateurs (13 % de citations) : « Chaos social. Peut-être un bien pour les sociétés dans un premier temps. Mais avec un risque de désinvestissement des personnes » ; « L'austérité va s'aggraver » ; « Dégradation des services publics et hausse de la précarité. Moins d'investissement dans les entreprises. » Des réformes trop radicales, des conflits sociaux (12 % de citations) : « Des fractures avec une majorité de la France. » ; « Dégradation du climat social dans les entreprises » « Révoltes » ; « Des conflits sociaux potentiellement insurmontables » « Programme Thatchérien qui a 30 ans de retard : catastrophe assurée » Une capacité à réformer aujourd’hui questionnée (10 % de citations) : « L'absence de crédibilité de ce candidat ne peut pas être favorable au milieu de l'entreprise » « Comment croire à un Président qui ne tient pas ses paroles ? » La continuité de politiques qui ont échouées (3 % de citations) : « La même France qui nous saigne depuis plus de 40 ans ! » Une relance générale de l’économie et de la compétitivité (10 % de citations) : « Espoir de redresser la France » ; « Réformisme en faveur des entreprises » « Augmentation des carnets de commandes grâce aux mesures préconisées » La baisse de la fiscalité et des charges des entreprises (7 % de citations) : « Assouplissement de la fiscalité du travail et amélioration de la fluidité du marché du travail » « C'est le seul qui a un programme permettant aux entreprises d'espérer voir une baisse de leurs charges. » ; « Facilitation des embauches par baisse des charges » Simplification et dérégulation, liberté entrepreneuriale (5 % de citations) : « La libéralisation des marchés, plus de possibilité d'embauches en faisant sauter des verrous » « Développer les entreprises et l'entrepreneuriat »; « Libéralisation de l'activité et baisse des normes » Des réformes ambitieuses : Sécurité sociale et code du travail, 35 heures, retraites (3 % de citations) : « Mise en place des réformes nécessaires » ; « Passage aux 39 heures » ; « Réduction violente des dépenses publiques permettant un allègement de la fiscalité et donc une hausse de la compétitivité »
  • 19. 19 Base : ensemble de l’échantillon des cadres En cas de victoire de Jean-Luc Mélenchon, quels sont vos principaux espoirs et principales craintes pour l'activité des entreprises ? (question ouverte, réponses spontanées) Perceptions détaillées : Jean-Luc Mélenchon Une forte hausse des dépenses publiques et de la fiscalité (13 % de citations) : « Faillite assurée » ; « Augmentation de la réglementation et des charges » ; « Plus de charges, moins de travail, moins de motivation » ; « Plus de taxes pour les entreprises, moins de résultats » Le risque d’une crise économique de grande ampleur (13 % de citations) : « Blocage total de l'économie, déclassement du pays » ; « Défiance des autres pays et des créditeurs de la France, augmentation des taux d'intérêt et donc de la dette, austérité à la grecque dans 2-3 ans » Des entreprises qui délocalisent, des talents et des entrepreneurs qui pourraient quitter le pays en nombre (9 % de citations) : « Alors là, si je suis chef d'entreprise je délocalise au plus tôt ! » « Eloignement des grosses fortunes » ; « Fuite des capitaux nécessaires à la relance de l'économie » Le risque d’une sortie de l’Union européenne / de la zone euro, une politique extérieure qui inquiète (9 % de citations) : « Sortie de l'euro : une hérésie » ; « Grosses difficultés pour l'export si sortie de l‘Europe » Peu d’écoute à l’égard des entreprises, un certain dogmatisme (8 % de citations) : « Un conflit permanent avec l'entreprise » ; « Il est trop extrémiste » Une amélioration des droits des salariés, plus d’égalité (11 % de citations) : « Justice, honnêteté, lien social, partage des richesses » ; « Avancées sociales » « Code du travail plus protecteur » ; « Défense des salariés, prise en compte de la pénibilité » « Innovation, mise en avant de la jeunesse, justice, équilibre employeurs-salariés » Vision d’avenir, grands projets, transition énergétique (8 % de citations) : « Le retour des nationalisations ? Ce n’est pas une mauvaise chose. » « Une vraie politique de transition écologique qui entraine la croissance » « Des réformes sociales et environnementales grandissantes et nécessaires »
  • 20. 20 Base : ensemble de l’échantillon des cadres En cas de victoire de Marine Le Pen, quels sont vos principaux espoirs et principales craintes pour l'activité des entreprises ? (question ouverte, réponses spontanées) Perceptions détaillées : Marine Le Pen La sortie de l’Union européenne / de la zone euro (22 % de citations) : « La sortie de l'euro qui va pénaliser les entreprises. Aucun espoir avec le repli sur soi » « Manque de visibilité sur le programme économique qui comporte des incohérences et un risque de ‘’Frexit’’ de nature à faire fuir les investisseurs. » ; « La sortie de l'euro provoquera la défiance des entrepreneurs français et européens et des difficultés de financement de la dette. » Une baisse drastique de l’activité, de l’emploi, du pouvoir d’achat (20 % de citations) : « Catastrophe » ; « Chaos » ; « Une baisse brutale du pouvoir d'achat. Des faillites d'entreprises. » « Le risque que le protectionnisme économique, la possible sortie de l'euro et la réaction des marchés plongent la France dans la faillite et une crise économique générale. » Une politique protectionniste et xénophobe provoquant l’isolement de la France (16 % de citations) : « Cloisonnement du pays » ; « Fermeture des marchés » ; « Baisse des exportations » « La dégringolade des marchés financiers et donc des cours des matières premières et autres serait catastrophique pour les entreprises. De plus nous avons besoin de la main d‘œuvre extérieure. » Des entreprises qui délocalisent, des talents et des entrepreneurs qui pourraient quitter le pays en nombre (6 % de citations) : « Fuite des capitaux » ; « Fuite des cerveaux » ; « Délocalisation des grands groupes » Des conflits sociaux et communautaires majeurs (5 % de citations) : « Des grèves importantes » ; « Augmentation des tensions sociales » Un impact éventuellement positif sur l’emploi (5 % de citations) : « Augmentation de l’activité des agriculteurs » ; « Fabrication française » L’amélioration de la sécurité avec la fermeture des frontières (2 % de citations) : « Elle va renforcer la sécurité en France, ce qui rassurera les touristes » « Espoirs de sortir de l'Europe, de stopper l'immigration, de fermer les frontières, de favoriser enfin la France, de renforcer la sécurité… »
  • 21. 21 Questions d’actualité : LES « CENTS JOURS » DE D. TRUMP
  • 22. 22 Base : ensemble de l’échantillon des cadres Depuis l'entrée en fonction de Donald Trump en janvier, diriez-vous que l'économie américaine... ? L’impact de la politique de Donald Trump pour l’économie américaine 8% 19% 63% 10% Se porte mieux qu'auparavant Se porte moins bien qu'auparavant Non réponse Peu de choses ont changé, en réalité
  • 23. 23 Base : ensemble de l’échantillon des cadres Selon vous, que représente la présidence de Donald Trump pour l’économie internationale et l’économie française ? L’impact de la politique de Donald Trump pour l’économie française et internationale 6% 63% 27% 4% Une chance Une menace Non réponse Ni l’un ni l’autre
  • 25. 25 Base : ensemble de l’échantillon des cadres Êtes-vous plutôt d'accord ou plutôt pas d'accord avec chacune des affirmations suivantes : Perceptions des cadres sur l’économie de demain 66% 48% 43% 37% 24% 40% 38% 49% 10% 12% 19% 14% Plutôt que chercher à protéger les emplois actuels, il faut d'abord promouvoir les emplois de demain Les robots et l’intelligence artificielle sont davantage une opportunité qu'une menace pour l'emploi L'incertitude n'est pas nécessairement négative pour l'économie, car elle représente des opportunités de développement pour les entreprises Limiter l'immigration aurait un impact négatif pour l'économie et la croissance D'accord Pas d'accord Non réponse
  • 26. 26 Annexe : note sur les marges d’erreur
  • 27. 27 Note sur les marges d’erreur Comme toute enquête quantitative réalisée par sondage, les résultats de cette étude sont soumis à une incertitude statistique appelée marge d’erreur ou intervalle de confiance, dont l’amplitude dépend du nombre de personnes interrogées (taille de l’échantillon) et du pourcentage observé : Lecture du tableau : Dans le cas d’un sondage auprès d’un échantillon de 400 personnes, si le pourcentage mesuré est de 20 %, la marge d’erreur est égale à 4. Le pourcentage réel est donc compris entre 16 % et 24 % (avec une certitude de 95 %). Taille de l’échantillon Pourcentage observé 5 ou 95 % 10 ou 90 % 20 ou 80 % 30 ou 70 % 40 ou 60 % 50 % 200 3,1 4,3 5,7 6,5 6,9 7,1 400 2,2 3,0 4,0 4,6 4,9 5,0 1000 1,4 1,8 2,5 2,85 3 3,1
  • 28. 28 « La réalité ne pardonne pas qu’on la méprise. » Joris-Karl Huysmans Études conseil stratégie pour l’avenir des entreprises et des institutions Paris - Londres - Bruxelles - Casablanca ©AndrewBretWallis-Getty Les récentes études d’opinion Viavoice réalisées pour HEC, Idinvest Partners, Harmonie Mutuelle, Libération, Le Monde, Le Figaro, Les Échos et France Inter sont consultables sur www.institut-viavoice.com 9, rue Huysmans, 75 006 Paris. + 33 (0)1 40 54 13 90. Viavoice est une SAS indépendante.