rencontre-débat
les réseaux sociaux
ont-ils modifié
les rapports de force ?
Jeudi 5 février 2015
My executive club
HR consultancy partners Page 1 sur 8
My executiv e club – conférence du jeudi 5 fév rier 2015
Les réseaux sociaux ont-ils ...
HR consultancy partners Page 2 sur 8
My executiv e club – conférence du jeudi 5 fév rier 2015
Internet en général, et les ...
HR consultancy partners Page 3 sur 8
My executiv e club – conférence du jeudi 5 fév rier 2015
Quand on parle de relation c...
HR consultancy partners Page 4 sur 8
My executiv e club – conférence du jeudi 5 fév rier 2015
Au sein de l’entreprise, à q...
HR consultancy partners Page 5 sur 8
My executiv e club – conférence du jeudi 5 fév rier 2015
Les marques, elles, n’ont pa...
HR consultancy partners Page 6 sur 8
My executiv e club – conférence du jeudi 5 fév rier 2015
Le rapport de forces, ici, p...
HR consultancy partners Page 7 sur 8
My executiv e club – conférence du jeudi 5 fév rier 2015
Au bout du compte, David fin...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

[My executive club] Hr consultancy partners. Les réseaux sociaux ont-ils modifié les rapports forces

5 513 vues

Publié le

MY EXCLUSIVE CLUB RENCONTRE-DEBAT DU JEUDI 5 FEVRIER 2015

De l’influence des réseaux sociaux sur les rapports de forces

Les réseaux sociaux ont-ils modifié les rapports de forces entre candidats et recruteurs, salariés et employeurs, consommateurs et marques ? C’est à cette question qu’était consacrée la première conférence My executive club organisée par HR consultancy partners, animée le 5 février par Gilles Gobron, responsable du pôle marketing digital du Groupe Randstad France.

Publié dans : Recrutement & RH
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 513
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3 019
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Plus d’informations sur le recruteur
  • Plus d’informations sur le recruteur
  • Plus d’informations sur l’entreprise et le poste
  • Mais des entreprises qui travaillent leur marque employeur
  • Plus d’informations sur le candidat
    Plus difficile de mentir sur un profil RS que sur un CV
    Si le recruteur ne google pas le candidat, ses collaborateurs le feront
  • Plus de transparence sur la vraie vie en entreprise
    Avec les RS, possibilité de communiquer plus facilement sur la réalité derrière les murs de l'entreprise
    Blog : http://blogofnac.blogspot.fr/2007/04/chers-adhrents-chers-clients_04.html
    Le linge sale se lave en famille -> faux
    Obligation de loyauté, discretion, non concurrence, diffamation et injures
  • Et le réseau social entreprise
  • http://veille-digitale.com/10-points-cles-permettant-didentifier-debut-de-bad-buzz/
  • La victoire des consommateurs
  • La victoire des marques
    - Les RS sont des formidables outils de collectes de données à l'insu des utilisateurs (donnent des infos qu'ils n'auraient jamais donné volontairement)
    - Pour mieux adapter les offres et donc vendre
    http://digicomstory.com/reussir-sa-campagne-de-publicite-facebook/
    http://adespresso.com/academy/guides/facebook-ads-beginner/demographic-targeting/
  • Les marques apprenent à gérer les bad buzz : EA Sports (Tiger Woods)
    http://www.blueboat.fr/les-3-bad-buzz-les-mieux-rattrapes/
    http://www.webmarketing-com.com/2015/01/20/35145-le-badbuzz-calcule-de-mikado-mikadostick
    La communication aux blogueurs est désormais intégrée dans les stratégies des marques (billet sponso, cadeaux, invitations, etc...)
  • http://www.webmarketing-com.com/2015/01/20/35145-le-badbuzz-calcule-de-mikado-mikadostick
    La communication aux blogueurs est désormais intégrée dans les stratégies des marques (billet sponso, cadeaux, invitations, etc...)
  • Chantage à la notation
  • Le chantage à la e-reputation de tous les côtés
    Chantage à la notation vis-à-vis des voyagistes / hôtels
    TripAdvisor incontournable car majorité des internautes se basent sur les commentaires pour choisir leurs hôtels.
    Demande réduction ou cadeaux en échanges d'une bonne note, sinon laisse mauvais commentaire
    Attention, peut-être attaqué au pénal
    http://www.huffingtonpost.fr/2013/09/02/tripadvisor-proces-hotel-critique-diffamation_n_3854977.html
    Cf cas où l'hôtel s'est mis à dénoncer ses mauvais clients
    Blogueuse condamnée suite critique restaurant http://www.arretsurimages.net/breves/2014-07-08/Critique-de-restaurant-blogueuse-condamnee-id17677
  • Emmanuelle Bertaudière VS Tanguy
    http://www.journaldugeek.com/2012/01/12/troll-free-mobile/
  • Ce qui est sur -> de grands bouleversements grâce / à cause des RS
    Ce qui est moins sur -> qu'il y est eu au final un changement dans les rapports de force
  • [My executive club] Hr consultancy partners. Les réseaux sociaux ont-ils modifié les rapports forces

    1. 1. rencontre-débat les réseaux sociaux ont-ils modifié les rapports de force ? Jeudi 5 février 2015 My executive club
    2. 2. HR consultancy partners Page 1 sur 8 My executiv e club – conférence du jeudi 5 fév rier 2015 Les réseaux sociaux ont-ils modifié les rapports de forces entre candidats et recruteurs, salariés et employeurs, consommateurs et marques ? C’est à cette question qu’était consacrée la première conférence My executive club organisée par HR consultancy partners, animée le 5 février par Gilles Gobron, responsable du pôle marketing digital du Groupe Randstad France.
    3. 3. HR consultancy partners Page 2 sur 8 My executiv e club – conférence du jeudi 5 fév rier 2015 Internet en général, et les réseaux sociaux en particulier, n’ont-ils pas facilité la tâche d’un candidat qui se prépare à rencontrer un recruteur ? Il est certain que ces outils simplifient grandement la recherche d’informations sur l’entreprise et sur la personne que l’on va rencontrer. Connaître son parcours, ses diplômes, les projets sur lesquels elle a travaillé ou encore ses centres d’intérêt permet au candidat de savoir à qui il a affaire et même d’entrer en connivence. Il sera moins facilement déstabilisé. Mais à l’inverse, le recruteur a pu lui aussi se renseigner sur le candidat : est-il actif sur les réseaux sociaux professionnels ? Sa participation dans les groupes est-elle pertinente ? Bénéficie-t-il de recommandations ? Cela va déjà contribuer à former son jugement. D’où l’importance de maîtriser son activité sur ces réseaux. Réseaux où il est d’ailleurs plus difficile de tricher que sur un CV, étant donné que l’on s’expose à d’éventuels contradicteurs.
    4. 4. HR consultancy partners Page 3 sur 8 My executiv e club – conférence du jeudi 5 fév rier 2015 Quand on parle de relation candidat/recruteur, on parle aussi de marque employeur… Oui, et les organisations sont de plus en plus nombreuses à travailler leur marque employeur sur les réseaux sociaux – pas seulement professionnels, d’ailleurs. L’Armée de Terre, par exemple, n’a pas hésité à communiquer sur les forums de jeux vidéo, car c’est là que se trouve son principal vivier de candidats potentiels.
    5. 5. HR consultancy partners Page 4 sur 8 My executiv e club – conférence du jeudi 5 fév rier 2015 Au sein de l’entreprise, à qui les réseaux sociaux bénéficient-ils le plus : le salarié ou l’employeur ? On pourrait penser qu’ils favorisent une plus grande transparence sur la « vraie vie » dans l’entreprise, et donc qu’ils font pencher la balance du côté des salariés. C’est vrai dans une certaine mesure : en cas de conflit, Internet crée une caisse de résonance telle que l’entreprise peut difficilement l’ignorer. Les salariés n’hésitent plus à utiliser les réseaux sociaux pour faire valoir leurs revendications, souvent dans le but d’éveiller l’attention des médias. Toutefois, c’est une arme à manier avec précaution : des propos injurieux ou diffamatoires sur l’entreprise, tenus en public, exposent le salarié à des sanctions… Et l’on a vu des salariés se faire licencier pour n’avoir pas pris la mesure de ce qu’ils publiaient sur Facebook. Le lien de subordination du salarié est assorti de certaines obligations.
    6. 6. HR consultancy partners Page 5 sur 8 My executiv e club – conférence du jeudi 5 fév rier 2015 Les marques, elles, n’ont pas ce pouvoir sur les consommateurs… En effet, et le risque de « bad buzz », ce bouche-à-oreille négatif qui se répand comme une traînée de poudre sur les réseaux, les appelle à la plus grande vigilance. Kryptonite Lock en sait quelque chose, pour ne pas avoir répondu à un client mécontent : ce dernier avait réussi à ouvrir son antivol de moto avec un stylo Bic ; le service client ayant ignoré sa plainte, il a posté une vidéo sur YouTube, relayée par les blogueurs. En dix jours, des centaines de milliers de personnes l’avaient vue. La marque a dû se résoudre à proposer un échange gratuit à ses clients, pour un coût estimé à 10 millions de dollars !
    7. 7. HR consultancy partners Page 6 sur 8 My executiv e club – conférence du jeudi 5 fév rier 2015 Le rapport de forces, ici, paraît donc clair ? Il l’était il y a encore quelques années, mais les marques ont su réagir : elles se laissent de moins en moins surprendre grâce à des outils sophistiqués qui leur permettent de prévenir les « bad buzz ». Mieux encore, elles ont réussi à reprendre la main en créant de faux « bad buzz » pour faire parler d’elles, comme récemment Mikado annonçant la sortie d’un bâtonnet sans chocolat. De même, les blogueurs les plus influents sont aujourd’hui intégrés dans les stratégies marketing.
    8. 8. HR consultancy partners Page 7 sur 8 My executiv e club – conférence du jeudi 5 fév rier 2015 Au bout du compte, David finit donc toujours par s’incliner devant Goliath… Disons que Goliath n’est jamais à l’abri d’une fronde ! L’institution, d’une manière générale, tend toujours à absorber les tremblements de terre nés du monde d’Internet. Mais elle n’est pas la mieux placée pour savoir d’où viendra la prochaine secousse. En ce sens, on peut dire qu’Internet et les réseaux sociaux ont profondément changé les rapports de forces.

    ×