Cat devant une invagination intestinle aigue

4 186 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 186
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
109
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cat devant une invagination intestinle aigue

  1. 1. UNIVERSITE EL HAJ LAKHDAR BATNA CHU DE BATNA SERVICE DE CHIRURGIE PEDIATRIQUE INVAGINATION INTESTINALE AIGUE DIRIGE PAR : DR BOURANEN  PRESENTEE PAR: ZEKKOUR NAWEL  ANNEE UNIVERSITAIRE: 2012/2013 
  2. 2. Plan : INTRODUCTION ETUDE EPIDEMIOLOGIQUE ETUDE ANATOMIQUE PHYSIOPATHOLOGIE DIAGNOSTIC TRAITEMENT CONCLUSION
  3. 3. Définition: C’est la pénétration d’un segment intestinal + méso dans le segment situé immédiatement en aval et sa progression dans le sens iso péristaltique.
  4. 4. IIA URGENCE MEDICOCHIRURGICAL Risque de nécrose intestinale
  5. 5. EPIDEMIOLOGIE: Il existe 2types →IIA IDIOPATHIQUE →IIA SECONDAIRE
  6. 6. IIA idiopathique: 90 % NOURRISSON • < 2 ans , Pic de fréquence 4è – 9è mois • Sexe ratio : 2♂ / 1♀ • Bouffées épidémiques saisonnières • IIA primitive → Idiopathique Virose ORL / Respiratoire / Digestive Adénolymphite mésentérique Hyper péristaltisme localisé • Topographie : Carrefour iléo-cæcal
  7. 7. IIA Secondaire: 10 % GRAND ENFANT • > 2 ans • Pas de chronologie saisonnière IIA secondaire → Cause organique - Diverticule de Meckel -"Tumeurs" B >> M -IIA Post-opératoire • Topographie : Hors carrefour iléo-cæcal
  8. 8. ETUDE ANATOMIQUE: Schéma anatomique de base d’une IIA simple:
  9. 9. Schéma anatomique de base d’une IIA Complexe:
  10. 10. Formes topographiques :
  11. 11. Physiopathologie: Conséquences locales : Veineuse : stase→ œdèmes et hémorragies. Artérielle : ischémie , nécrose→ perforation, péritonite. Conséquences générales : Péritonite à un stade ultime, déshydratation ; hypovolémie →état choc.
  12. 12. DIAGNOSTIC : Clinique : tdd forme habituelle iléo-caecale • Douleur abdominale paroxystique : - Accès brefs : moins de 15 Mn - Cris, pleurs, accès de pâleur - Emission de selles au décours - Pleurs paroxystique •Vomissements ou refus de boire •Sangs dans les selles : - Signes capital. - Tardif, inconstant. - Rarement isolé. ± abondant.
  13. 13. Examen clinique: VACUITÉ DE LA FID BOUDIN D’INVAGINATION TR : "Le doigtier revient souillé de SANG
  14. 14. UN EXAMEN CLINIQUE NEGATIF NE CONTREINDIQUE PAS LE DIAGNOSTIC D’IIA
  15. 15. Formes trompeuses : • Une Diarrhée Isolée; même fébrile; même non sanglante Diagnostic différentiel Gastro-entérite hémorragique •Des vomissements isolés et brutaux ;inexpliqués •Une forme évoluée ou les signes de choc prédominent
  16. 16. CAT initiale avant l’exploration radiologique: - une voie veineuse fiable+sonde gastrique si vomissements; - traitement d’un éventuel état choc ou déshydratation; - BPO; - traitement de la dlr; Si stabilisation ;faire les examens complémentaires.
  17. 17. A-ASP: le plus svt normal Signe direct spécifique -Opacité du boudin Signes indirects non spécifiques -Petit iléus -vacuité de la FID -Niveaux hydroaerique Un ASP normal ou sub normal ne contre indique pas le diagnostic d’IIA Complication: -Pneumopéritoine -épanchement liquidien -dilatation aigue
  18. 18. B-Echographie abdominale Coupe transversale: -Aspect en cocarde, en cible Coupe longitudinale: -Aspect en pseudo rein en sandwich, en hot-dog
  19. 19. C-Lavement opaque diagnostique -INDICATION/CONTRE INDICATION: Bien • le lavement diagnostique: distingue r … qui peut être fait n’importe où par un radiologue compétent • le lavement thérapeutique: … qui doit être réalisé par un radio pédiatre expérimenté à proximité immédiate d’un centre de chirurgie pédiatrique
  20. 20. -TECHNIQUE : - Enfant est réhydraté; perfusé; calmé. - Radiologue / chirurgien . - Sonde non traumatisantes; pression <120cm ; sous scopie - Les avantages du lavement pneumatique: - la propreté. - la rapidité du geste . - la moindre gravité de l’atteinte péritonéale. - la moindre irradiation par rapport au lavement baryté.
  21. 21. Résultat: -Amputation d’un segment colique. -Image d’arrêt du produit de contraste; réalisant : une cupule( pince de homard) de profil.
  22. 22. Contraste gazeux Contraste liquidien Produit hydrosoluble Image en pince de homard
  23. 23. •Réduction pneumostatique: Danger de perforation : → Respect des conditions de pression < 100mm/Hg → Pas plus de 3 tentatives Respect des critères de réduction : - Progression antipéristaltique de l’invagination - Disparition de l’image d’invagination - Inondation brutale du grêle - Visualisation du bord interne du cæcum - Absence de dilatation résiduelle du grêle Risque de désinvagination incomplète
  24. 24. •Réduction hydrostatique: Danger de perforation :→ Respect des conditions de pression < 100cm/eau → Pas plus de 3 tentatives Respect des critères de réduction: - Progression antipéristaltique de l’invagination _ Disparition de l’image d’invagination - Inondation brutale du grêle - Visualisation du bord interne du cæcum - Absence de dilatation résiduelle du grêle Risque de désinvagination incomplète
  25. 25. Traitement chirurgicale: INDICATION: -Sans lavement: → dans les formes néonatales. → dans les formes iléo-iléales . → CI/du lavement thérapeutique: - pneumopéritoine . - dilatation aigue. - épanchement péritonéale. -Après lavement: →désinvagination incomplète ou douteuse . →récidive. →après 2ans. … 
  26. 26. • Technique: - la voie d’abord dépend du siège de l’invagination ( le plus svt incision transversale iliaque droite ). - Réduction manuelle douce de l’invagination - Bilan lésionnel: une résection- anastomose . - Appendicectomie :est de principe. - Caecopexie: c’est la fixation du caecum au péritoine pariétal .
  27. 27. CONCLUSION:
  28. 28. MERCI

×