SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  45
Télécharger pour lire hors ligne
Réalisé par :Dr Hannachi
Encadré par :Dr Zerizere
09/2012


Introduction



Urgences thoraciques

1-Atrésie de l’œsophage
2-Hernie diaphragmatique


Urgences abdominales
1)Atrésie duodénale
2)Atrésie de l’intestin gréles

3)Atrésie du colon
4) Aganglionose colique ou maladie de Hirschsprung

5)Imperforation anale
6) Iléus méconial
7) Péritonite méconiale

8) Entérocolite aiguë ulcéro-nécrosante

9) Volvulus de l’intestin sur mésentère commun


Urgences uro-genitales:
1)Torsion testiculaire néonatale
2)Kyste ovarien compliqué



Les urgences parietales:
1)Omphalocéle
2)laparoschisis



conclusion
Les urgences chirurgicales du nouveau-né
comprennent les urgences néonatales liées à une
anomalie congénitale et celles, éventuellement plus
tardives, consécutives à une pathologie acquise.
Depuis 10 ans, le diagnostic prénatal a totalement
modifié les conduites à tenir face à une
malformation congénitale, chirurgicalement curable
ou non.
D’authentiques situations d’urgence chirurgicale
peuvent se présenter chaque jour au cabinet du
praticien. Il convient de les reconnaître pour pouvoir
renseigner, orienter et conseiller les parents tout en
adoptant la meilleure conduite à tenir.
Urgences thoraciques:

1-Atrésie de l’œsophage
2-Hernie diaphragmatique
 Fréquence

1/3000 à 1/4500 naissance
 Diagnostic:
 anténatal
 Hydramnios
 cul de sac oesophagien à l ’échographie
 ou à la naissance
 butée sonde gastrique
 Le transport de l ’enfant doit être en position
assise, aspiration régulière du cul de sac
supérieur
 Forme III la plus fréquente (85%)
Définition :

Il s’agit d’une
malformation congénitale
de l’œsophage résultant
d’un trouble de
l’embryogenèse entre la
4e et la 6e semaine du
développement. Celui-ci
est interrompu et se
termine en cul-de-sac.
Au cours de la 4e semaine,
clivage de l’intestin primitif se
différenciant :
 En trachée en avant
 En œsophage en arrière
 Puis allongement de l’œsophage
jusqu’à la dilatation de l’intestin
antérieur qui formera
l’estomac.
 Mécanisme sous l’influence de
l’induction notochordale.


L’atrésie de l’œsophage résulte soit d’un défaut de l’inducteur
soit d’un défaut de réception des signaux d’induction.

Type I

Type II

Type III

Type IV

Type V

Atrésie isolée
sans fistule

Atrésie avec
fistule trachéooesophagienne
dans le segment
supérieur

Atrésie avec
fistule trachéooesophagienne
dans le segment
inférieur

Variante du
type III

Deux ou
plusieurs fistules

7 - 10%

1%

80 - 85%

4%

2-3%


Seules les atrésies de types I et II peuvent être suspectées à
l’échographie lors du deuxième ou troisième mois de grossesse :





Hydramnios
Estomac non visible

Dépistage systématique à la naissance à l’aide d’une sonde
flexible que l’on pousse dans l’œsophage pour vérifier sa
continuité.


Si le dépistage n’est pas fait, il faut être alerté par :
 Hypersialorrhée avec alimentation impossible
 Fausses routes, encombrement bronchique,
détresse respiratoire
 D’éventuels signes de l’association VACTERL (10%
des cas)
 Il

s’agit d’un syndrome polymalformatif

 Vertébrales

: hémivertèbre, scoliose, malformation des cotes.
 Ano-rectales : imperforation anale, sténose intestinale.
 Cardiaques : CIV, tétralogie de Fallot, PCA
 Trachéo-oEsophagiens : trachéomalacie, atrésie de l’œsophage.
 Rénales : rein en fer à cheval, anomalie des uretères ou de l’urètre,
absence d’un des deux reins.

 « Limb » : anomalie des membres (doigts surnuméraires, membre
atrophié,…)
La prise en charge sera différente selon le type de
l’atrésie
 Atrésie type I et II : les deux culs

 Atrésie type III, IV et V :

de sac œsophagiens sont trop éloignés les deux culs de sac sont
l'un de l'autre pour pouvoir rétablir la assez proche l’un de l’autre
continuité de l’œsophage
et le nouveau-né peut être
opéré dés les premiers jours
• Intervention chirurgicale à
de vie :
distance, le temps que les deux
culs de sac s’allongent et soit
assez proches (2 à 9 mois).

Type I

Type II

• Fermeture de la fistule
• Anastomose terminoterminale ou terminolatérale

Type III

Type IV

Type V






Examens de contrôle :
 TOGD (6e jour post-opératoire)
 Radiographie
 Endoscopie
Complications immédiates et précoces :
 Lâchage de l’anastomose
 Reperméation de la fistule (10%)
 Infection post-opératoire

Fundoplicature
de Nissen

Complications tardives :
 Reflux-gastro-oesophagien (50%)
• Traitement médical (pansement gastrique, antiacides, …)
• Traitement chirurgical (fundoplicature de Nissen)
 Sténose oesophagienne (moins de 1/3 des cas).

 Atteinte broncho-pulmonaire (bronchites à répétition, toux, asthme).
 Trachéomalacie
1)Atrésie duodénale
2)Atrésie de l’intestin gréles
3)Atrésie du colon
4) Aganglionose colique ou maladie de
Hirschsprung

5)Imperforation anale
6) Iléus méconial

commun

7) Péritonite méconiale
8) Entérocolite aiguë ulcéro-nécrosante
9) Volvulus de l’intestin sur mésentère
Frequence: 1/6 000 naissances.
 C’est une interruption de la continuité du
duodénum, complète ou incomplète. L’obstacle le plus
souvent est sous-vatérien que sus-vatérien.
 Le pancréas annulaire n’est qu’une forme particulière
d’atrésie.
 sont dues à un défaut du développement du duodénopancréas entre la 5ème et la 7ème semaine (soit 7 à 9
SA).


Il s’agit d’une embryopathie et
les malformations associées sont
présentes 1/3 des cas: trisomie 21
cardiaques, anorectales, œsophagiennes et rénales.


le tableau clinique est celui d’une occlusion
néonatale haute
 vomissements dans les premières heures de vie.
Ces vomissements sont bilieux lorsque l’obstacle
est sous-vatérien, sinon ils sont clairs.
 ballonnement épigastrique
 Un simple examen radiologique ASP permet en
règle de confirmer le diagnostic
 La présence d’air en aval de la zone distendue
indique qu’il s’agit d’un obstacle incomplet.

 Mise

en condition
 Sonde gastrique pour aspiration
 rétablir la continuité digestive, soit par
anastomose directe avec ou sans plastie
modelante de la portion dilatée, soit par
résection d’un diaphragme muqueux.
 Frequence:1/10000-15000

naissances.
 Elles surviennent après la période d’organogenèse
et sont dues à un accident de la croissance
 pas de malformations associées.
 Elles sont la conséquence d’un ou plusieurs
accidents mécaniques (volvulus partiel,
invagination, bride) ou vasculaires, entraînant
l’ischémie ou la nécrose d’un segment intestinal
pendant la vie fœtale.
 La conséquence de ces
phénomènes est une interruption
de la continuité de l’intestin,
complète ou incomplète.
diagnostic
Diagnostic prenatale par l’echographie
 Sinon tableau clinique d’une occlusion néonatale
haute
 vomissements
 ballonnement abdominal
 sans émission méconiale normale.
 L'ASP:occlusion haute.
Traitement:
on pourra réaliser une résection intestinale limitée et
une anastomose terminoterminale en un temps
une dérivation temporaire est nécessaire pour
permettre la croissance ou la revascularisation du
segment déficient, durant 6 à 8 semaines,ou une
nutrition parentérale totale est indispensable.

3-Atrésie du côlon
Liée a un accident de croissance intestinale
Rare
Réalise un tableau d’OIA basse
traitement:
-Dérivation suivie d’un rétablissement de la
continuité précoce
-Sinon anastomose d’emblée
Le pronostic est bon
Pas de diagnostic prénatal
 fréquence : 1/4000-5000 naissances
Il existe des formes familiales.
 Il s’agit d’une anomalie de l’innervation motrice du
côlon ou de l’intestin, caractérisée anatomiquement par
l’absence de plexus nerveux sous-muqueux.( 30ème et le
60ème jour de la gestation).
Le côlon non innervé ne peut propulser le bol fécal, et
le côlon d’amont se distend passivement méga côlon
congenital.
Diagnostic
peut être méconnu en période néonatale
 tableau d’occlusion basse :
 une distension abdominale globale,
 un retard à l’élimination du méconium
 accompagné de vomissements tardifs.
 Le diagnostic clinique est étayé par la montée d’une
sonde rectale qui permet l’évacuation de méconium.
 l’ASP: une distension colique avec une disparition
des haustrations


Prise en charge
 nursing

à la sonde rectale
 S’il est inefficace ou état général altèré: une
exploration chirurgicale s’impose ce qui permet
la confection de colostomie en zone saine avec
biopsie)
5-Imperforation anale - malformation anorectale
C’est l’absence d’anus visible ou en
place à la naissance.
C’est un accident précoce dans le
cloisonnement
de
la
membrane
cloacale et le développement de
l’intestin postérieur entre 4 et 8
semaines (6 à 10 SA).
C’est une embryopathie et les
malformations associées, urinaires ou
génitales
Plus l’accident est précoce, plus
l’ensemble malformatif sera sévère.
l’obstruction de la lumière de l’iléon terminal par du
méconium durci et anormal.
L’étiologie la plus fréquente la mucoviscidose (98%).
L’iléus méconial peut être reconnu lors d’un
diagnostic prénatal par l’association d’un grêle
hyperéchogène et d’une distension.
Le pronostic global dépend en fait de l’évolution de
la maladie causale.
La péritonite méconiale est liée à une perforation
digestive prénatale.
 Elle s’associe volontiers à une atrésie et
mucoviscidose.
 La péritonite méconiale peut être reconnue à
l’échographie prénatale.
 La présence de calcifications a l’ASP est très
fréquente : diagnostic différentiel de mucoviscidose.
 Le traitement n’est que chirurgical.

Urgence digestive médico-chirurgicale néonatale
 Atteinte



Nécrose ischémique et hémorragique
Pneumatose sous muqueuse et/ ou sous séreuse

 Facteurs




grêle et/ou colon

de risque

Prématurité, alimentation
Infection
Situation hypoxie-ischémie
 Critères



RG, ballonnement abdo, rectorragies
AEG, choc infectieux

 Critères



radiologiques

Dilatation des anses
Pneumatose digestive , portale, pneumopértione

 Critères


cliniques

biologiques

CRP, acidose métabolique, thrombopénie,CIVD
 Médical

Arrêt alimentation entérale, aspiration digestive
 Antibiothérapie: C3G + metronidazole + aminoside
 Maintien hémodynamique: compensation 3ème secteur,
amines


 Chirurgical

: iléostomie en zone saine

Retablissement secondaire de la continuité
 Complication: Sténoses intestinales séquellaires
accident est rare (1/10000),résponsable de nécrose totale de
l’intestin grêle.
C’est un trouble de la croissance de l’anse intestinale primitive
entre 8 et 9 S° de gestation
Durant cette phase dite de rotation le duodénum croît de droite
à gauche en passant en arrière de l’artère mésentérique
supérieure, et le cæco-côlon droit croît de gauche à droite en
entraînant l’extrémité distale de la racine du mésentère.
Si cette croissance ne se fait pas, l’intestin est en position dite
de mésentère commun complet, avec le grêle à droite et le côlon
et l’appendice à gauche :position non pathologique.
Si la croissance se fait de façon incomplète (mésentère commun
incomplet), les deux extrémités de la racine du mésentère sont
alors proches et dans un même plan, avec pour conséquence un
risque majeur de volvulus de tout l’intestin grêle.
cliniquement :
vomissement bilieux
 un abdomen douloureux
 défense
L’émission de selles sanglantes,
 tardivement souffrance ischémique de
l’intestin.
Le traitement permet de détordre l ’intestin
et de le positionner en mésentère commun
complet pour prévenir les récidives
1)Torsion testiculaire néonatale
2)Kyste ovarien compliqué
1/ Torsion testiculaire néonatale
 survient préférentiellement chez le nouveau-né et
l’adolescent
 Chez le nouveau-né, elle est très souvent
méconnue, bien qu’elle est cause la plus fréquente
d’anorchidie unilatérale.
 Elle:
 Soit prénatale :
 pas de doulour
 asymétrie testiculaire
 Soit postnatale: dans qlq heures ou qlq jours
 une grosse bourse douloureuse,
 avec un liquide un peu foncé à la trans-illumination
 traitement :rapide par simple scrototomie
2:Kyste ovarien compliqué:
 Diagnostic

echographique antenatale
(dernières semaines) .
 l’apparition de cloisons et de sédiments à
l’intérieur du kyste
une complication
hémorragie, une torsion
 Si le kyste folliculaire non compliqué et > 3
cm une ponction échoguidée est indiquée
 le kyste compliqué devra être opéré.
Les urgences parietales:
1)Omphalocéle
2)laparoschisis
 Diagnostic

anté natal

l’accouchement peut

être programmé dans un centre spécialisé
 Prise

en charge initiale identique

DÉPERDITION THERMIQUE ET HYDRO
ÉLECTROLYTIQUES
RISQUE INFECTIEUX
 La

fréquence : 1/5000 naissances.
 C’est une embryopathie
les malformations
associées sont fréquentes :chromosomiques,
cranio-faciales , cardiaque…
 Pronostic: bon si omphalocéle isolé
 C’est

l’absence de fermeture de la paroi
ventrale de l’embryon avant la 9ème
semaine de gestation (11 SA)
 se présente comme une large hernie,
centrée par le cordon ombilical, où les
viscères extériorisés sont protégés par
un sac.
 La taille de l’ouverture pariétale est
variable, de la simple hernie contenant
quelques anses grêles, jusqu’à
l’omphalocèle géante( foie ).


L’omphalocèle se caractérise par la
présence d’un sac contenant des viscères
abdominaux et prolongé par le cordon
ombilical. Le contenu du sac et la taille de
l’omphalocèle sont des critères
pronostiques importants
Laparoschisis
Il s’agit d’un défaut de la croissance pariétale,
probablement d’origine vasculaire, pendant la phase
finale de la délimitation
pas d’anomalies associées
Il s’agit d’un défaut latéro-ombilical droit, sans sac,
les anses intestinales baignent dans le liquide
amniotique. L’aspect des anses est encouenné et
cartonné, à des degrés variables.
 les

anses sont reconnues extériorisées,
flottant dans le liquide amniotique,
épaissies et peu mobiles. Une hypotrophie
fœtale modérée est très fréquemment
observée.
 L’aspect des anses et la qualité de la
vascularisation mésentérique peuvent
fournir des indications sur le pronostic
Omphalocèle

Laparoschisi
s
1/10000

Fréquence

1/5000

Origine

Arrêt apport
vasculaire

Malformations

Non
réintégration
anses
intestinales
50 %

Viscères

Sac

Non

Cordon

Sommet du sac

Latéral

Rares
OMPHALOCELE
Si petit volume
ré intégration immédiate

Si volumineux Pansement compressif Réintégration
progressif
Fermeture plaque J8-J10
 Ventilation

assistée postopératoire

 Surveillance

tolérance hémodynamique

 Alimentation

parentérale prolongée (laparoschisis
de 15 J a 2mois ++)

 Pronostic

à long terme bon:93% omphalocèle 88 %
laparoschisis.



Les complications:



infectieuses +++



Le reflux gastro-œsophagien 50%



les éventrations
Le diagnostic prénatal des anomalies et des
malformations congenitales est trés
important dans le traitement et la prise en
charge des urgences chirurgicales
néonatales pour avoir un meilleur pronostic
Malgrés l’avenement des techniques
chirurgicales le pronostic de ses urgences
chirurgicales reste preservé du fait de
l’associations d’autres malformations et de
la particularité de nouveau né ,que leurs
prise en charge nécessite une équipe
multidisciplinaire
Cours les urgences chirurgicales

Contenu connexe

Tendances

Maladie de hirschprung
Maladie de  hirschprungMaladie de  hirschprung
Maladie de hirschprungHana Hanouna
 
Les dermatoses chez l’enfant
Les dermatoses chez l’enfantLes dermatoses chez l’enfant
Les dermatoses chez l’enfantkillua zoldyck
 
Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013
Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013
Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013Nouhoum L Traore
 
CAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigueCAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigueothmaneBenrokhrokh
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireDr. Kerfah Soumia
 
Syndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaireSyndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaireMehdy Wayzani
 
cours N. Bouchit 2012
cours N. Bouchit 2012cours N. Bouchit 2012
cours N. Bouchit 2012chu batna
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonairehind henzazi
 
Syndrome de volkmann
Syndrome de volkmannSyndrome de volkmann
Syndrome de volkmannlaamlove
 
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Nouhoum L Traore
 
L'Imagerie en Urologie Dr BARKAOUI
L'Imagerie en Urologie Dr BARKAOUIL'Imagerie en Urologie Dr BARKAOUI
L'Imagerie en Urologie Dr BARKAOUISalaheddine Barkaoui
 
Infection urinaire ext
Infection urinaire extInfection urinaire ext
Infection urinaire extkillua zoldyck
 
Rétention aigue des urines
Rétention aigue des urinesRétention aigue des urines
Rétention aigue des urineskillua zoldyck
 
Tuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireTuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireDr. Kerfah Soumia
 
Occlusion intestinale
Occlusion intestinaleOcclusion intestinale
Occlusion intestinaleRose De Sable
 
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes Mehdy Wayzani
 
La bronchiolite aigue
La bronchiolite aigueLa bronchiolite aigue
La bronchiolite aigueHaythem Chiha
 
247973196 cours-pour-residanat algérie
247973196 cours-pour-residanat algérie247973196 cours-pour-residanat algérie
247973196 cours-pour-residanat algérieEgn Njeba
 
Conduite a tenir devant une cellulite péri maxillaire
Conduite a tenir devant une cellulite péri maxillaireConduite a tenir devant une cellulite péri maxillaire
Conduite a tenir devant une cellulite péri maxillairemohammed sadek
 

Tendances (20)

Maladie de hirschprung
Maladie de  hirschprungMaladie de  hirschprung
Maladie de hirschprung
 
Les dermatoses chez l’enfant
Les dermatoses chez l’enfantLes dermatoses chez l’enfant
Les dermatoses chez l’enfant
 
Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013
Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013
Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013
 
Cat colite grave
Cat colite graveCat colite grave
Cat colite grave
 
CAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigueCAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigue
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
 
Syndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaireSyndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaire
 
cours N. Bouchit 2012
cours N. Bouchit 2012cours N. Bouchit 2012
cours N. Bouchit 2012
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaire
 
Syndrome de volkmann
Syndrome de volkmannSyndrome de volkmann
Syndrome de volkmann
 
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
 
L'Imagerie en Urologie Dr BARKAOUI
L'Imagerie en Urologie Dr BARKAOUIL'Imagerie en Urologie Dr BARKAOUI
L'Imagerie en Urologie Dr BARKAOUI
 
Infection urinaire ext
Infection urinaire extInfection urinaire ext
Infection urinaire ext
 
Rétention aigue des urines
Rétention aigue des urinesRétention aigue des urines
Rétention aigue des urines
 
Tuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireTuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaire
 
Occlusion intestinale
Occlusion intestinaleOcclusion intestinale
Occlusion intestinale
 
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
 
La bronchiolite aigue
La bronchiolite aigueLa bronchiolite aigue
La bronchiolite aigue
 
247973196 cours-pour-residanat algérie
247973196 cours-pour-residanat algérie247973196 cours-pour-residanat algérie
247973196 cours-pour-residanat algérie
 
Conduite a tenir devant une cellulite péri maxillaire
Conduite a tenir devant une cellulite péri maxillaireConduite a tenir devant une cellulite péri maxillaire
Conduite a tenir devant une cellulite péri maxillaire
 

En vedette

Le guide pratique des principales urgences pédiatriques
Le guide pratique des principales urgences pédiatriquesLe guide pratique des principales urgences pédiatriques
Le guide pratique des principales urgences pédiatriqueskillua zoldyck
 
Urgences chirurgicales pédiatriques du nourrisson et grand enfant
Urgences  chirurgicales pédiatriques du nourrisson et grand enfantUrgences  chirurgicales pédiatriques du nourrisson et grand enfant
Urgences chirurgicales pédiatriques du nourrisson et grand enfantJihene Ben Aoun Mourali
 
Rx thoracique les grands syndromes
Rx thoracique les grands syndromesRx thoracique les grands syndromes
Rx thoracique les grands syndromesHana Hanouna
 
Cat devant une invagination intestinle aigue
Cat  devant une invagination intestinle   aigueCat  devant une invagination intestinle   aigue
Cat devant une invagination intestinle aigueHana Hanouna
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesHana Hanouna
 
Les posologies a connaitre
Les posologies a connaitreLes posologies a connaitre
Les posologies a connaitreRose De Sable
 
Cat devant une hémorragie digestive
Cat devant une hémorragie digestiveCat devant une hémorragie digestive
Cat devant une hémorragie digestiveHamlaoui Saddek
 
Ecg pour les nuls partie 1
Ecg pour les nuls partie 1Ecg pour les nuls partie 1
Ecg pour les nuls partie 1Hana Hanouna
 
Brulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophageBrulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophageHana Hanouna
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesHana Hanouna
 
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01Hana Hanouna
 
Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02
Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02
Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02Hana Hanouna
 
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01Hana Hanouna
 
Hernies diaphragmatiques ai
Hernies diaphragmatiques aiHernies diaphragmatiques ai
Hernies diaphragmatiques aiHana Hanouna
 
Brulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophageBrulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophageHana Hanouna
 
Les vomissements de l’enfant
Les vomissements de l’enfantLes vomissements de l’enfant
Les vomissements de l’enfantkillua zoldyck
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguëdrchamadi
 

En vedette (20)

Le guide pratique des principales urgences pédiatriques
Le guide pratique des principales urgences pédiatriquesLe guide pratique des principales urgences pédiatriques
Le guide pratique des principales urgences pédiatriques
 
Urgences chirurgicales pédiatriques du nourrisson et grand enfant
Urgences  chirurgicales pédiatriques du nourrisson et grand enfantUrgences  chirurgicales pédiatriques du nourrisson et grand enfant
Urgences chirurgicales pédiatriques du nourrisson et grand enfant
 
Rx thoracique les grands syndromes
Rx thoracique les grands syndromesRx thoracique les grands syndromes
Rx thoracique les grands syndromes
 
Examen clinique
Examen cliniqueExamen clinique
Examen clinique
 
Cat devant une invagination intestinle aigue
Cat  devant une invagination intestinle   aigueCat  devant une invagination intestinle   aigue
Cat devant une invagination intestinle aigue
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicales
 
Les posologies a connaitre
Les posologies a connaitreLes posologies a connaitre
Les posologies a connaitre
 
Cat devant une hémorragie digestive
Cat devant une hémorragie digestiveCat devant une hémorragie digestive
Cat devant une hémorragie digestive
 
Ecg pour les nuls partie 1
Ecg pour les nuls partie 1Ecg pour les nuls partie 1
Ecg pour les nuls partie 1
 
Brulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophageBrulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophage
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicales
 
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
 
Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02
Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02
Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02
 
Antibioguide 2004
Antibioguide 2004Antibioguide 2004
Antibioguide 2004
 
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
 
Hernies diaphragmatiques ai
Hernies diaphragmatiques aiHernies diaphragmatiques ai
Hernies diaphragmatiques ai
 
Brulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophageBrulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophage
 
Mise au point le rgo.
Mise au point   le rgo.Mise au point   le rgo.
Mise au point le rgo.
 
Les vomissements de l’enfant
Les vomissements de l’enfantLes vomissements de l’enfant
Les vomissements de l’enfant
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguë
 

Similaire à Cours les urgences chirurgicales

Complément de Gastrologie
Complément de GastrologieComplément de Gastrologie
Complément de GastrologieMede Space
 
Urogyn pedia 3 rm 12 04 11
Urogyn pedia 3 rm 12 04 11Urogyn pedia 3 rm 12 04 11
Urogyn pedia 3 rm 12 04 11raymondteyrouz
 
SIN_SARGATA_ISS,_PÉRITONITE_GÉNÉRALISÉE_APPENDICULAIRE,_GOOD.pdf
SIN_SARGATA_ISS,_PÉRITONITE_GÉNÉRALISÉE_APPENDICULAIRE,_GOOD.pdfSIN_SARGATA_ISS,_PÉRITONITE_GÉNÉRALISÉE_APPENDICULAIRE,_GOOD.pdf
SIN_SARGATA_ISS,_PÉRITONITE_GÉNÉRALISÉE_APPENDICULAIRE,_GOOD.pdfSargata SIN
 
Duplications coliques
Duplications coliquesDuplications coliques
Duplications coliquesimma-dr
 
cours d'obstétrique : Hémorragies du premier trimestre de la grossesse
cours d'obstétrique : Hémorragies du premier trimestre de la grossessecours d'obstétrique : Hémorragies du premier trimestre de la grossesse
cours d'obstétrique : Hémorragies du premier trimestre de la grossesseIlham El Azizi
 
Cours GynéCo Ifsi NîMes
Cours GynéCo Ifsi NîMesCours GynéCo Ifsi NîMes
Cours GynéCo Ifsi NîMesguest1454d2
 
Hernies internes : types, diagnostic et traitements
Hernies internes : types, diagnostic et traitementsHernies internes : types, diagnostic et traitements
Hernies internes : types, diagnostic et traitementsHugo Lebrun
 
M2 abdominal pain in early pregnancy
M2 abdominal pain in early pregnancyM2 abdominal pain in early pregnancy
M2 abdominal pain in early pregnancyIdrissou Fmsb
 
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptxDiagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptxKHETTABDJOUHER
 
Invagination intestinale aigue
Invagination intestinale aigueInvagination intestinale aigue
Invagination intestinale aiguePascal Boulet
 
kc de l_endometre.pptx
kc de l_endometre.pptxkc de l_endometre.pptx
kc de l_endometre.pptxcyliabenali1
 
Diverticules œsophagiens
Diverticules œsophagiensDiverticules œsophagiens
Diverticules œsophagiensimma-dr
 
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]benkourdel mohamed
 
Grossesse Pathologiques
Grossesse PathologiquesGrossesse Pathologiques
Grossesse PathologiquesMede Space
 
Voies urinaires et rétropéritoine du fœtus
Voies urinaires et rétropéritoine du fœtusVoies urinaires et rétropéritoine du fœtus
Voies urinaires et rétropéritoine du fœtusimma-dr
 
1-Appendicites aigues.pdf
1-Appendicites aigues.pdf1-Appendicites aigues.pdf
1-Appendicites aigues.pdfdoria23
 
Hémorragie de fin de grossesse
Hémorragie de fin de grossesseHémorragie de fin de grossesse
Hémorragie de fin de grossesseIdrissou Fmsb
 
GROSSESSE EXTRA.pdf
GROSSESSE EXTRA.pdfGROSSESSE EXTRA.pdf
GROSSESSE EXTRA.pdfClaudioKufe
 

Similaire à Cours les urgences chirurgicales (20)

Complément de Gastrologie
Complément de GastrologieComplément de Gastrologie
Complément de Gastrologie
 
Urogyn pedia 3 rm 12 04 11
Urogyn pedia 3 rm 12 04 11Urogyn pedia 3 rm 12 04 11
Urogyn pedia 3 rm 12 04 11
 
Iu ext ...
Iu ext                                                                       ...Iu ext                                                                       ...
Iu ext ...
 
SIN_SARGATA_ISS,_PÉRITONITE_GÉNÉRALISÉE_APPENDICULAIRE,_GOOD.pdf
SIN_SARGATA_ISS,_PÉRITONITE_GÉNÉRALISÉE_APPENDICULAIRE,_GOOD.pdfSIN_SARGATA_ISS,_PÉRITONITE_GÉNÉRALISÉE_APPENDICULAIRE,_GOOD.pdf
SIN_SARGATA_ISS,_PÉRITONITE_GÉNÉRALISÉE_APPENDICULAIRE,_GOOD.pdf
 
Duplications coliques
Duplications coliquesDuplications coliques
Duplications coliques
 
cours d'obstétrique : Hémorragies du premier trimestre de la grossesse
cours d'obstétrique : Hémorragies du premier trimestre de la grossessecours d'obstétrique : Hémorragies du premier trimestre de la grossesse
cours d'obstétrique : Hémorragies du premier trimestre de la grossesse
 
Cours GynéCo Ifsi NîMes
Cours GynéCo Ifsi NîMesCours GynéCo Ifsi NîMes
Cours GynéCo Ifsi NîMes
 
Hernies internes : types, diagnostic et traitements
Hernies internes : types, diagnostic et traitementsHernies internes : types, diagnostic et traitements
Hernies internes : types, diagnostic et traitements
 
M2 abdominal pain in early pregnancy
M2 abdominal pain in early pregnancyM2 abdominal pain in early pregnancy
M2 abdominal pain in early pregnancy
 
Ileus
IleusIleus
Ileus
 
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptxDiagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
 
Invagination intestinale aigue
Invagination intestinale aigueInvagination intestinale aigue
Invagination intestinale aigue
 
kc de l_endometre.pptx
kc de l_endometre.pptxkc de l_endometre.pptx
kc de l_endometre.pptx
 
Diverticules œsophagiens
Diverticules œsophagiensDiverticules œsophagiens
Diverticules œsophagiens
 
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
 
Grossesse Pathologiques
Grossesse PathologiquesGrossesse Pathologiques
Grossesse Pathologiques
 
Voies urinaires et rétropéritoine du fœtus
Voies urinaires et rétropéritoine du fœtusVoies urinaires et rétropéritoine du fœtus
Voies urinaires et rétropéritoine du fœtus
 
1-Appendicites aigues.pdf
1-Appendicites aigues.pdf1-Appendicites aigues.pdf
1-Appendicites aigues.pdf
 
Hémorragie de fin de grossesse
Hémorragie de fin de grossesseHémorragie de fin de grossesse
Hémorragie de fin de grossesse
 
GROSSESSE EXTRA.pdf
GROSSESSE EXTRA.pdfGROSSESSE EXTRA.pdf
GROSSESSE EXTRA.pdf
 

Plus de Hana Hanouna

Classification des médicaments (1)
Classification des médicaments (1)Classification des médicaments (1)
Classification des médicaments (1)Hana Hanouna
 
Soins infirmiers en médecine et en chirurgie systeme immunitaire et tégumenta...
Soins infirmiers en médecine et en chirurgie systeme immunitaire et tégumenta...Soins infirmiers en médecine et en chirurgie systeme immunitaire et tégumenta...
Soins infirmiers en médecine et en chirurgie systeme immunitaire et tégumenta...Hana Hanouna
 
Pathologie de l_appareil_urinaire
Pathologie de l_appareil_urinairePathologie de l_appareil_urinaire
Pathologie de l_appareil_urinaireHana Hanouna
 
Ecg pour les nuls partie 4
Ecg pour les nuls partie 4Ecg pour les nuls partie 4
Ecg pour les nuls partie 4Hana Hanouna
 
Ecg pour les nuls partie 3
Ecg pour les nuls partie 3Ecg pour les nuls partie 3
Ecg pour les nuls partie 3Hana Hanouna
 
Ecg pour les nuls partie 2
Ecg pour les nuls partie 2Ecg pour les nuls partie 2
Ecg pour les nuls partie 2Hana Hanouna
 

Plus de Hana Hanouna (6)

Classification des médicaments (1)
Classification des médicaments (1)Classification des médicaments (1)
Classification des médicaments (1)
 
Soins infirmiers en médecine et en chirurgie systeme immunitaire et tégumenta...
Soins infirmiers en médecine et en chirurgie systeme immunitaire et tégumenta...Soins infirmiers en médecine et en chirurgie systeme immunitaire et tégumenta...
Soins infirmiers en médecine et en chirurgie systeme immunitaire et tégumenta...
 
Pathologie de l_appareil_urinaire
Pathologie de l_appareil_urinairePathologie de l_appareil_urinaire
Pathologie de l_appareil_urinaire
 
Ecg pour les nuls partie 4
Ecg pour les nuls partie 4Ecg pour les nuls partie 4
Ecg pour les nuls partie 4
 
Ecg pour les nuls partie 3
Ecg pour les nuls partie 3Ecg pour les nuls partie 3
Ecg pour les nuls partie 3
 
Ecg pour les nuls partie 2
Ecg pour les nuls partie 2Ecg pour les nuls partie 2
Ecg pour les nuls partie 2
 

Dernier

Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Atelier Canopé 37 - Tours
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 

Dernier (16)

Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 

Cours les urgences chirurgicales

  • 1. Réalisé par :Dr Hannachi Encadré par :Dr Zerizere 09/2012
  • 2.  Introduction  Urgences thoraciques 1-Atrésie de l’œsophage 2-Hernie diaphragmatique  Urgences abdominales 1)Atrésie duodénale 2)Atrésie de l’intestin gréles 3)Atrésie du colon 4) Aganglionose colique ou maladie de Hirschsprung 5)Imperforation anale 6) Iléus méconial 7) Péritonite méconiale 8) Entérocolite aiguë ulcéro-nécrosante 9) Volvulus de l’intestin sur mésentère commun  Urgences uro-genitales: 1)Torsion testiculaire néonatale 2)Kyste ovarien compliqué  Les urgences parietales: 1)Omphalocéle 2)laparoschisis  conclusion
  • 3. Les urgences chirurgicales du nouveau-né comprennent les urgences néonatales liées à une anomalie congénitale et celles, éventuellement plus tardives, consécutives à une pathologie acquise. Depuis 10 ans, le diagnostic prénatal a totalement modifié les conduites à tenir face à une malformation congénitale, chirurgicalement curable ou non. D’authentiques situations d’urgence chirurgicale peuvent se présenter chaque jour au cabinet du praticien. Il convient de les reconnaître pour pouvoir renseigner, orienter et conseiller les parents tout en adoptant la meilleure conduite à tenir.
  • 4. Urgences thoraciques: 1-Atrésie de l’œsophage 2-Hernie diaphragmatique
  • 5.  Fréquence 1/3000 à 1/4500 naissance  Diagnostic:  anténatal  Hydramnios  cul de sac oesophagien à l ’échographie  ou à la naissance  butée sonde gastrique  Le transport de l ’enfant doit être en position assise, aspiration régulière du cul de sac supérieur  Forme III la plus fréquente (85%)
  • 6. Définition : Il s’agit d’une malformation congénitale de l’œsophage résultant d’un trouble de l’embryogenèse entre la 4e et la 6e semaine du développement. Celui-ci est interrompu et se termine en cul-de-sac.
  • 7. Au cours de la 4e semaine, clivage de l’intestin primitif se différenciant :  En trachée en avant  En œsophage en arrière  Puis allongement de l’œsophage jusqu’à la dilatation de l’intestin antérieur qui formera l’estomac.  Mécanisme sous l’influence de l’induction notochordale.  L’atrésie de l’œsophage résulte soit d’un défaut de l’inducteur soit d’un défaut de réception des signaux d’induction. 
  • 8. Type I Type II Type III Type IV Type V Atrésie isolée sans fistule Atrésie avec fistule trachéooesophagienne dans le segment supérieur Atrésie avec fistule trachéooesophagienne dans le segment inférieur Variante du type III Deux ou plusieurs fistules 7 - 10% 1% 80 - 85% 4% 2-3%
  • 9.  Seules les atrésies de types I et II peuvent être suspectées à l’échographie lors du deuxième ou troisième mois de grossesse :    Hydramnios Estomac non visible Dépistage systématique à la naissance à l’aide d’une sonde flexible que l’on pousse dans l’œsophage pour vérifier sa continuité.
  • 10.  Si le dépistage n’est pas fait, il faut être alerté par :  Hypersialorrhée avec alimentation impossible  Fausses routes, encombrement bronchique, détresse respiratoire  D’éventuels signes de l’association VACTERL (10% des cas)
  • 11.  Il s’agit d’un syndrome polymalformatif  Vertébrales : hémivertèbre, scoliose, malformation des cotes.  Ano-rectales : imperforation anale, sténose intestinale.  Cardiaques : CIV, tétralogie de Fallot, PCA  Trachéo-oEsophagiens : trachéomalacie, atrésie de l’œsophage.  Rénales : rein en fer à cheval, anomalie des uretères ou de l’urètre, absence d’un des deux reins.  « Limb » : anomalie des membres (doigts surnuméraires, membre atrophié,…)
  • 12. La prise en charge sera différente selon le type de l’atrésie  Atrésie type I et II : les deux culs  Atrésie type III, IV et V : de sac œsophagiens sont trop éloignés les deux culs de sac sont l'un de l'autre pour pouvoir rétablir la assez proche l’un de l’autre continuité de l’œsophage et le nouveau-né peut être opéré dés les premiers jours • Intervention chirurgicale à de vie : distance, le temps que les deux culs de sac s’allongent et soit assez proches (2 à 9 mois). Type I Type II • Fermeture de la fistule • Anastomose terminoterminale ou terminolatérale Type III Type IV Type V
  • 13.    Examens de contrôle :  TOGD (6e jour post-opératoire)  Radiographie  Endoscopie Complications immédiates et précoces :  Lâchage de l’anastomose  Reperméation de la fistule (10%)  Infection post-opératoire Fundoplicature de Nissen Complications tardives :  Reflux-gastro-oesophagien (50%) • Traitement médical (pansement gastrique, antiacides, …) • Traitement chirurgical (fundoplicature de Nissen)  Sténose oesophagienne (moins de 1/3 des cas).  Atteinte broncho-pulmonaire (bronchites à répétition, toux, asthme).  Trachéomalacie
  • 14. 1)Atrésie duodénale 2)Atrésie de l’intestin gréles 3)Atrésie du colon 4) Aganglionose colique ou maladie de Hirschsprung 5)Imperforation anale 6) Iléus méconial commun 7) Péritonite méconiale 8) Entérocolite aiguë ulcéro-nécrosante 9) Volvulus de l’intestin sur mésentère
  • 15. Frequence: 1/6 000 naissances.  C’est une interruption de la continuité du duodénum, complète ou incomplète. L’obstacle le plus souvent est sous-vatérien que sus-vatérien.  Le pancréas annulaire n’est qu’une forme particulière d’atrésie.  sont dues à un défaut du développement du duodénopancréas entre la 5ème et la 7ème semaine (soit 7 à 9 SA).  Il s’agit d’une embryopathie et les malformations associées sont présentes 1/3 des cas: trisomie 21 cardiaques, anorectales, œsophagiennes et rénales. 
  • 16. le tableau clinique est celui d’une occlusion néonatale haute  vomissements dans les premières heures de vie. Ces vomissements sont bilieux lorsque l’obstacle est sous-vatérien, sinon ils sont clairs.  ballonnement épigastrique  Un simple examen radiologique ASP permet en règle de confirmer le diagnostic  La présence d’air en aval de la zone distendue indique qu’il s’agit d’un obstacle incomplet. 
  • 17.  Mise en condition  Sonde gastrique pour aspiration  rétablir la continuité digestive, soit par anastomose directe avec ou sans plastie modelante de la portion dilatée, soit par résection d’un diaphragme muqueux.
  • 18.  Frequence:1/10000-15000 naissances.  Elles surviennent après la période d’organogenèse et sont dues à un accident de la croissance  pas de malformations associées.  Elles sont la conséquence d’un ou plusieurs accidents mécaniques (volvulus partiel, invagination, bride) ou vasculaires, entraînant l’ischémie ou la nécrose d’un segment intestinal pendant la vie fœtale.  La conséquence de ces phénomènes est une interruption de la continuité de l’intestin, complète ou incomplète.
  • 19. diagnostic Diagnostic prenatale par l’echographie  Sinon tableau clinique d’une occlusion néonatale haute  vomissements  ballonnement abdominal  sans émission méconiale normale.  L'ASP:occlusion haute. Traitement: on pourra réaliser une résection intestinale limitée et une anastomose terminoterminale en un temps une dérivation temporaire est nécessaire pour permettre la croissance ou la revascularisation du segment déficient, durant 6 à 8 semaines,ou une nutrition parentérale totale est indispensable. 
  • 20. 3-Atrésie du côlon Liée a un accident de croissance intestinale Rare Réalise un tableau d’OIA basse traitement: -Dérivation suivie d’un rétablissement de la continuité précoce -Sinon anastomose d’emblée Le pronostic est bon
  • 21. Pas de diagnostic prénatal  fréquence : 1/4000-5000 naissances Il existe des formes familiales.  Il s’agit d’une anomalie de l’innervation motrice du côlon ou de l’intestin, caractérisée anatomiquement par l’absence de plexus nerveux sous-muqueux.( 30ème et le 60ème jour de la gestation). Le côlon non innervé ne peut propulser le bol fécal, et le côlon d’amont se distend passivement méga côlon congenital.
  • 22. Diagnostic peut être méconnu en période néonatale  tableau d’occlusion basse :  une distension abdominale globale,  un retard à l’élimination du méconium  accompagné de vomissements tardifs.  Le diagnostic clinique est étayé par la montée d’une sonde rectale qui permet l’évacuation de méconium.  l’ASP: une distension colique avec une disparition des haustrations  Prise en charge  nursing à la sonde rectale  S’il est inefficace ou état général altèré: une exploration chirurgicale s’impose ce qui permet la confection de colostomie en zone saine avec biopsie)
  • 23. 5-Imperforation anale - malformation anorectale C’est l’absence d’anus visible ou en place à la naissance. C’est un accident précoce dans le cloisonnement de la membrane cloacale et le développement de l’intestin postérieur entre 4 et 8 semaines (6 à 10 SA). C’est une embryopathie et les malformations associées, urinaires ou génitales Plus l’accident est précoce, plus l’ensemble malformatif sera sévère.
  • 24. l’obstruction de la lumière de l’iléon terminal par du méconium durci et anormal. L’étiologie la plus fréquente la mucoviscidose (98%). L’iléus méconial peut être reconnu lors d’un diagnostic prénatal par l’association d’un grêle hyperéchogène et d’une distension. Le pronostic global dépend en fait de l’évolution de la maladie causale.
  • 25. La péritonite méconiale est liée à une perforation digestive prénatale.  Elle s’associe volontiers à une atrésie et mucoviscidose.  La péritonite méconiale peut être reconnue à l’échographie prénatale.  La présence de calcifications a l’ASP est très fréquente : diagnostic différentiel de mucoviscidose.  Le traitement n’est que chirurgical. 
  • 26. Urgence digestive médico-chirurgicale néonatale  Atteinte   Nécrose ischémique et hémorragique Pneumatose sous muqueuse et/ ou sous séreuse  Facteurs    grêle et/ou colon de risque Prématurité, alimentation Infection Situation hypoxie-ischémie
  • 27.  Critères   RG, ballonnement abdo, rectorragies AEG, choc infectieux  Critères   radiologiques Dilatation des anses Pneumatose digestive , portale, pneumopértione  Critères  cliniques biologiques CRP, acidose métabolique, thrombopénie,CIVD
  • 28.  Médical Arrêt alimentation entérale, aspiration digestive  Antibiothérapie: C3G + metronidazole + aminoside  Maintien hémodynamique: compensation 3ème secteur, amines   Chirurgical : iléostomie en zone saine Retablissement secondaire de la continuité  Complication: Sténoses intestinales séquellaires
  • 29. accident est rare (1/10000),résponsable de nécrose totale de l’intestin grêle. C’est un trouble de la croissance de l’anse intestinale primitive entre 8 et 9 S° de gestation Durant cette phase dite de rotation le duodénum croît de droite à gauche en passant en arrière de l’artère mésentérique supérieure, et le cæco-côlon droit croît de gauche à droite en entraînant l’extrémité distale de la racine du mésentère. Si cette croissance ne se fait pas, l’intestin est en position dite de mésentère commun complet, avec le grêle à droite et le côlon et l’appendice à gauche :position non pathologique. Si la croissance se fait de façon incomplète (mésentère commun incomplet), les deux extrémités de la racine du mésentère sont alors proches et dans un même plan, avec pour conséquence un risque majeur de volvulus de tout l’intestin grêle.
  • 30. cliniquement : vomissement bilieux  un abdomen douloureux  défense L’émission de selles sanglantes,  tardivement souffrance ischémique de l’intestin. Le traitement permet de détordre l ’intestin et de le positionner en mésentère commun complet pour prévenir les récidives
  • 32. 1/ Torsion testiculaire néonatale  survient préférentiellement chez le nouveau-né et l’adolescent  Chez le nouveau-né, elle est très souvent méconnue, bien qu’elle est cause la plus fréquente d’anorchidie unilatérale.  Elle:  Soit prénatale :  pas de doulour  asymétrie testiculaire  Soit postnatale: dans qlq heures ou qlq jours  une grosse bourse douloureuse,  avec un liquide un peu foncé à la trans-illumination  traitement :rapide par simple scrototomie
  • 33. 2:Kyste ovarien compliqué:  Diagnostic echographique antenatale (dernières semaines) .  l’apparition de cloisons et de sédiments à l’intérieur du kyste une complication hémorragie, une torsion  Si le kyste folliculaire non compliqué et > 3 cm une ponction échoguidée est indiquée  le kyste compliqué devra être opéré.
  • 35.  Diagnostic anté natal l’accouchement peut être programmé dans un centre spécialisé  Prise en charge initiale identique DÉPERDITION THERMIQUE ET HYDRO ÉLECTROLYTIQUES RISQUE INFECTIEUX
  • 36.  La fréquence : 1/5000 naissances.  C’est une embryopathie les malformations associées sont fréquentes :chromosomiques, cranio-faciales , cardiaque…  Pronostic: bon si omphalocéle isolé
  • 37.  C’est l’absence de fermeture de la paroi ventrale de l’embryon avant la 9ème semaine de gestation (11 SA)  se présente comme une large hernie, centrée par le cordon ombilical, où les viscères extériorisés sont protégés par un sac.  La taille de l’ouverture pariétale est variable, de la simple hernie contenant quelques anses grêles, jusqu’à l’omphalocèle géante( foie ).
  • 38.  L’omphalocèle se caractérise par la présence d’un sac contenant des viscères abdominaux et prolongé par le cordon ombilical. Le contenu du sac et la taille de l’omphalocèle sont des critères pronostiques importants
  • 39. Laparoschisis Il s’agit d’un défaut de la croissance pariétale, probablement d’origine vasculaire, pendant la phase finale de la délimitation pas d’anomalies associées Il s’agit d’un défaut latéro-ombilical droit, sans sac, les anses intestinales baignent dans le liquide amniotique. L’aspect des anses est encouenné et cartonné, à des degrés variables.
  • 40.  les anses sont reconnues extériorisées, flottant dans le liquide amniotique, épaissies et peu mobiles. Une hypotrophie fœtale modérée est très fréquemment observée.  L’aspect des anses et la qualité de la vascularisation mésentérique peuvent fournir des indications sur le pronostic
  • 42. OMPHALOCELE Si petit volume ré intégration immédiate Si volumineux Pansement compressif Réintégration progressif Fermeture plaque J8-J10
  • 43.  Ventilation assistée postopératoire  Surveillance tolérance hémodynamique  Alimentation parentérale prolongée (laparoschisis de 15 J a 2mois ++)  Pronostic à long terme bon:93% omphalocèle 88 % laparoschisis.  Les complications:  infectieuses +++  Le reflux gastro-œsophagien 50%  les éventrations
  • 44. Le diagnostic prénatal des anomalies et des malformations congenitales est trés important dans le traitement et la prise en charge des urgences chirurgicales néonatales pour avoir un meilleur pronostic Malgrés l’avenement des techniques chirurgicales le pronostic de ses urgences chirurgicales reste preservé du fait de l’associations d’autres malformations et de la particularité de nouveau né ,que leurs prise en charge nécessite une équipe multidisciplinaire