Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Intelligence emotionnelle empathie-assertivite

541 vues

Publié le

Définition de l'intelligence émotionnelle, de l'empathie, de l'assertivité et de la résilience. Outils de gestion des émotions et de la disponibilité à l'autre.

Publié dans : Développement personnel
  • Identifiez-vous pour voir les commentaires

Intelligence emotionnelle empathie-assertivite

  1. 1. Intelligence émotionnelle, empathie et assertivité Qu’est-ce que c’est ?
  2. 2. Les émotions Françoise Hecquard - Communication relationnelle 3
  3. 3. Emotions et relation Les émotions et les sentiments colorent notre regard sur le monde et influent sur nos pensées et nos actions. Notre relation aux autres ne peut pas être dissociée de notre relation à nos émotions. Françoise Hecquard - Communication relationnelle 4 Etre rationnel, ce n’est pas se couper de ses émotions : « Le cerveau qui pense, qui calcule et qui décide n’est pas autre que celui qui rit, qui pleure, qui aime, qui éprouve du plaisir et du déplaisir ». Antonio DAMASIO, L’erreur de Descartes.
  4. 4. Emotions et sentiments ◦ Le neurologue américain Damasio écrit : « Les émotions et les sentiments d’émotions sont respectivement le début et le terme d’une progression, mais le caractère relativement public des émotions et l’aspect complètement privé des sentiments qui en découlent montrent bien que les mécanismes situés tout au long de ce continu sont extrêmement différents. » ◦ Il propose de « réserver le terme sentiment à l’expérience mentale et privée d’une émotion, et d’utiliser au contraire le terme émotion pour désigner l’ensemble de réponses qui, pour bon nombre d’entre elles, sont publiquement observables. Françoise Hecquard - Communication relationnelle 5
  5. 5. Les émotions de base universelles Manifestation physiologique Colère Augmentation de la fréquence cardiaque, de la tension, du tonus musculaire Peur Accélération de la respiration, augmentation de la fréquence cardiaque, contraction des muscles, tremblements Dégoût Sensations désagréables, nausées, vomissements Joie Sourire, rire, larmes, sautillement, nombreux gestes et expressions Surprise Sursaut, geste brusque de certains muscles Tristesse Baisse de tonus et de la température cutanée, larmes, crispation musculaire Françoise Hecquard - Communication relationnelle 6
  6. 6. Les émotions de base universelles Déclencheur Tendance à l’action Effet / but Colère Obstacle, injustice Attaque Mobilisation de l’énergie pour changer une situation qui ne convient pas Peur Danger Fuite Protection Dégoût Elément nocif, nuisible Rejet Ecart de ce qui est perçu comme mauvais pour soi Françoise Hecquard - Communication relationnelle 7
  7. 7. Les émotions de base universelles Déclencheur Tendance à l’action Effet / but Joie Réussite, élément positif ou important, adéquation à nos valeurs, réalisation de soi Approche, ouverture Effet positif sur le système immunitaire, confiance en soi, action, partage avec les autres, vitalité, altruisme, créativité Surprise Situation inattendue Retrait Vigilance Tristesse Perte Retrait Retrait de l’action pour réfléchir aux erreurs commises, information aux autres membres du groupe afin de recevoir du soutien Françoise Hecquard - Communication relationnelle 8
  8. 8. Le cerveau émotionnel Françoise Hecquard - Communication relationnelle 9
  9. 9. Fonctionnement du cerveau Les études montrent que :  le cerveau focalise plus longtemps son attention sur un stimuli considéré comme menaçant (par exemple, une voix ou un geste colériques)  et que cette attention est mobilisée beaucoup plus rapidement  que quand le stimuli n’est pas considéré comme menaçant (par exemple, une manifestation de joie)  Ce réflexe est lié à la survie. Françoise Hecquard - Communication relationnelle 10
  10. 10. Mémoire et émotions  Grâce aux outils des neurosciences, on sait maintenant que les émotions sont nécessaires au fonctionnement cognitif et à celui de la mémoire en particulier.  Elles facilitent à la fois « l'encodage », la « consolidation » et le « rappel » des souvenirs. Françoise Hecquard - Communication relationnelle 11
  11. 11. 4 attitudes possibles face à une émotion  La fuir  La nier  L’amplifier  L’accepter Françoise Hecquard - Communication relationnelle 12 « Les gens qui n’ont pas de contrôle sur leur vie émotive sont constamment engagés dans des batailles internes qui sabotent leur aptitude à se concentrer sur leur travail et à avoir une pensée claire ». Daniel GOLEMAN
  12. 12. 5 fonctions totalement positives de nos émotions  Une protection (signal d’alarme)  Un moyen de communication  Un outil d’apprentissage  Une possibilité de mieux se connaitre  Une possibilité d’anticiper sur les évènements à venir Françoise Hecquard - Communication relationnelle 13
  13. 13. La roue systémique  Une personne centrée a accès de manière équilibrée à ses 3 ressources que sont les émotions, la réflexion et l’action.  Le centrage permet de bien mobiliser son énergie.  Le décentrage vient d’un déséquilibre dans les valeurs ou croyances touchées. Françoise Hecquard - Communication relationnelle 14 Schéma emprunté au BAO Institute (Bruxelles)
  14. 14. L’intelligence émotionnelle Françoise Hecquard - Communication relationnelle 15
  15. 15. Définition L’intelligence émotionnelle se définit comme un ensemble de compétences qui permettent : - d’identifier ses propres émotions, - de les réguler de manière à se sentir mieux et à mieux s’adapter aux aléas de l’environnement, - d’identifier les émotions ressentis par les autres, - d’utiliser cette information pour réguler sa relation avec les autres et pour aider les autres à exprimer leurs propres ressentis et besoins. Françoise Hecquard - Communication relationnelle 16
  16. 16. Françoise Hecquard - Communication relationnelle 17 Gestion de soi Relation Conscience de soi Conscience de l’autre Soi L’autre ConscienceAction Les 4 dimensions de l’intelligence émotionnelle
  17. 17. 4 compétences émotionnelles de base : avec soi-même Au niveau personnel Identifier Identifier son ressenti, son vécu émotionnel Exprimer Exprimer ses émotions de manière adaptée au contexte Comprendre Comprendre son vécu émotionnel dans le contexte (moment) présent Réguler •Gérer et réguler ses émotions désagréables en fonction du contexte et de son objectif •Réguler ses émotions positives et faire de ses émotions des ressources : utiliser ses émotions pour être plus motivé, efficace, …) Françoise Hecquard - Communication relationnelle 18
  18. 18. 4 compétences émotionnelles de base : avec les autres Au niveau interpersonnel Identifier Identifier le processus émotionnel chez les autres Exprimer Permettre aux autres d’exprimer leurs sentiments et faciliter cette expression Comprendre Comprendre le vécu et les réactions de ses interlocuteurs Réguler •Réguler et gérer les émotions désagréables dans leur dimension relationnelle (par ex. dans un conflit) •Réguler les émotions positives dans la relation (par ex. pour motiver une personne, installer une ambiance de collaboration, …) Françoise Hecquard - Communication relationnelle 19
  19. 19. Le radar intérieur (cf. Thomas d’Ansembourg) Françoise Hecquard - Communication relationnelle 20 Comment je me sens quand… ? 1. CONSCIENCE DE SOI J’écoute ce que je ressens 2. EXPRESSION DE SOI J’exprime ce que je ressens 3. RELATION À L’AUTRE Je suis écouté(e) 4. CONSCIENCE DE L’AUTRE Je donne de l’écoute
  20. 20. Savoir lire les émotions : l’importance du non verbal 90% du message émotionnel est non verbal ◦ L’émotion nous sert à communiquer via nos mimiques, nos grimaces, parfois, mais aussi le ton de notre voix, nos gestes, nos larmes, un sourire, parfois même notre immobilité. ◦ Il est quasiment impossible de parvenir à maitriser l’expression non verbale de nos émotions.Françoise Hecquard - Communication relationnelle 21
  21. 21. Savoir lire les émotions : l’importance de l’expérience  Les mémoires personnelle et contextuelle sont directement impliquées dans la reconnaissance émotionnelle et déterminent la précision de l’interprétation des expressions du visage et la confiance qu’on leur accorde.  Il est donc capital de donner un retour sur nos émotions pour apprendre aux enfants à les interpréter correctement.Françoise Hecquard - Communication relationnelle 22
  22. 22. Savoir lire les émotions : l’écoute de la voix  Lorsque quelqu’un nous parle, nous utilisons les informations acoustiques que nous percevons et nous les classons selon diverses catégories, comme la colère, la peur ou la joie. C’est la catégorisation.  Sans cette capacité à interpréter les émotions liées aux dires de ses pairs, l’être humain ne peut adopter de comportements socialement adaptés. Françoise Hecquard - Communication relationnelle 23
  23. 23. Le vocabulaire des émotions  Seulement 36% des personnes sont capables d’identifier avec précision leurs émotions.  Les émotions non nommées sont sources d’incompréhensions et de choix irrationnels.  Plus les mots sont précis, plus on comprend les émotions vécues et la meilleure manière d’y faire face. Françoise Hecquard - Communication relationnelle 24
  24. 24. Qu’est-ce que l’empathie ? Françoise Hecquard - Communication relationnelle 25
  25. 25.  L’empathie est la capacité à comprendre les autres, leurs ressentis, leurs problématiques et leur façon de concevoir le monde.  Elle s’appuie sur la capacité à reconnaître ou comprendre les émotions chez les autres, via leurs expressions verbales, non verbales, para-verbales etc., sans forcément éprouver soi-même la même émotion dans le contexte où se situe l'autre. Françoise Hecquard - Communication relationnelle 26 Dans ce ressenti, aucun jugement de valeur n'a sa place Définition
  26. 26. Etre empathique Etre empathique c’est donc être capable, intuitivement ou consciemment, de :  Percevoir ce que les gens ressentent (Empathie émotionnelle)  Prendre en compte la perspective des autres (Empathie cognitive)  Développer des rapports harmonieux avec une large diversité de personnes. Françoise Hecquard - Communication relationnelle 27
  27. 27. Les composantes de l’empathie LES 3 COMPOSANTES DE L’EMPATHIE : 1. Comprendre ce qu’exprime et ressent l’autre personne, et ce d’une manière sensitive et adéquate, 2. Comprendre les situations qui contribuent aux réactions ou qui déclenchent les réactions de l’autre, 3. Communiquer de manière à être accepté(e) et compris(e) par l’autre. Françoise Hecquard - Communication relationnelle 28
  28. 28. Le dialogue empathique  Un dialogue entre deux personnes, c’est comme si on plaçait deux verres face à face…  Etre disponible pour l’autre, c’est avoir de l’espace en soi… avoir son verre vide ou peu plein Françoise Hecquard - Communication relationnelle 29
  29. 29. Si les deux verres sont pleins… Françoise Hecquard - Communication relationnelle 30 pas d’espace pour l’écoute, donc pas de dialogue possible
  30. 30. Pour qu’il y ait de l’écoute véritable… Françoise Hecquard - Communication relationnelle 31 …il faut de l’espace des deux côtés
  31. 31. Pour qu’il y ait une possibilité de dialogue… Françoise Hecquard - Communication relationnelle 32 …il faut de l’espace au moins d’un côté
  32. 32. De la contagion émotionnelle…  La résonance affective consciente permet la contagion émotionnelle, puis l’empathie et la compassion.  La transmission d’émotions est un processus primitif et inconscient qui agit comme une synchronie et qui fait partie de notre survie. Elle s’appuie sur les neurones miroir présents dans le cerveau.  Au travers de divers mécanismes, les gens se lancent dans une danse émotionnelle pour entrer en syntonie via la mimique de l’expression faciale.  La contagion émotionnelle correspond au fait de s’approprier les émotions des autres. Françoise Hecquard - Communication relationnelle 33
  33. 33. …à la compassion  Dans la compassion, nous avons capté les informations concernant la personne et nous sentons concerné(e). Nous pouvons ou non ressentir les mêmes émotions.  La compassion est associée au désir d’aider l’autre, de soulager ses souffrances, activement.  Elle n’est pas parasitée par un contamination émotionnelle. Elle mène Françoise Hecquard - Communication relationnelle 34
  34. 34. Qu’est-ce que l’assertivité ? Françoise Hecquard - Communication relationnelle 35
  35. 35. • L’assertivité est la capacité à s’exprimer et à défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres. • C’est une stratégie apprise (tardivement, dans nos sociétés). • C’est un comportement qu’on peut adopter quand on maitrise ses émotions. Françoise Hecquard - Communication relationnelle 36 Définition
  36. 36. Les positions de vie La position de vie est une croyance qui reflète et conditionne la vision subjective de ma propre valeur et de celle que j'accorde aux autres. Françoise Hecquard - Communication relationnelle 37 - / + FUITE comportement : "fuir l'autre" + / + COOPERATION comportement : "aller de l'avant avec l'autre" - / - IMPASSE comportement : "dans l'impasse avec l'autre" + / - REJET comportement : "rejeter l'autre" Axe : JE Axe : TU / VOUSOK - OK + OK + OK -
  37. 37. Les bases du comportement assertif  Je suis en contact avec mes besoins et je sais les exprimer  Je ne me contente pas de poser les problèmes, je propose aussi des solutions  Je suis confiant en moi, je suis plus que mon comportement  Je suis 100% responsable de ce que je dis et fais  Je n’exige pas plus de l’autre que ce qu’il peut donner  Je pense gagnant-gagnant Françoise Hecquard - Communication relationnelle 38
  38. 38. Le positionnement assertif Françoise Hecquard - Communication relationnelle 39
  39. 39. Non verbal et assertivité Une attitude assertive se voit d’abord dans le non-verbal et le para-verbal d’une personne : → Corps ancré et détendu → Regard direct → Voix qui porte →Ton calme et ferme Françoise Hecquard - Communication relationnelle 40
  40. 40. Gestion des émotions et disponibilité aux autres Françoise Hecquard - Communication relationnelle 41
  41. 41. Chaque matin, les hommes et les femmes qui prennent soin de la parcelle du réel qui leur est confiée sont en train de sauver le monde, sans le savoir. Christiane Singer Françoise Hecquard - Communication relationnelle 42 Je sais que si je ne prends pas soin de moi, je ne pourrai pas prendre soin d'autrui. Thich Nath Hanh
  42. 42. Stress et disponibilité  Nous avons tous une limite dans notre disponibilité à écouter et essayer de comprendre les autres.  Nous traversons tous des moments dans lesquels le stress vécu au quotidien nous rend indisponible aux autres.  Il faut donc savoir gérer son propre stress pour répondre correctement aux besoins de l‘équipe et des usagers. Françoise Hecquard - Communication relationnelle 43
  43. 43. Le « compte-épargne émotionnel »  Notre capacité à gérer nos émotions fonctionne comme un compte-épargne : crédit, débit, découvert, contentieux ◦ Quand nous accumulons des émotions positives, que nous prenons soin de nous, le compte accumule du crédit ◦ Nous puisons dans ce crédit pour gérer les situations plus difficiles ◦ Si nous puisons trop souvent sans renouveler le crédit, nous sommes en « découvert » et la situation devient problématique, jusqu’à provoquer des catastrophes relationnelles et personnellesFrançoise Hecquard - Communication relationnelle 44
  44. 44. L’entonnoir de la disponibilité  Etape 1 : mon niveau de stress est très faible, je me sens bien et en harmonie avec mon environnement  Je peux écouter, prendre en compte la demande de l’autre, être présent à la relation  Je suis capable d’empathie Françoise Hecquard - Communication relationnelle 45 Empathie S t r e s s f a i b l e S t r e s s f o r t
  45. 45. L’entonnoir de la disponibilité  Etape 2 : je suis un peu stressé(e)  Je ne suis pas pleinement disponible mais je peux exprimer ce que je ressens.  Je suis capable d’honnêteté Françoise Hecquard - Communication relationnelle 46 S t r e s s f a i b l e S t r e s s f o r t Honnêteté
  46. 46. L’entonnoir de la disponibilité  Etape 3 : mon niveau de stress devient important  Je ne suis pas disponible du tout à l’autre, j’écoute ce qui se passe en moi sans pouvoir l’exprimer.  Je suis capable d’auto-empathie Françoise Hecquard - Communication relationnelle 47 S t r e s s f a i b l e S t r e s s f o r t Auto- empathie
  47. 47. L’entonnoir de la disponibilité  Etape 4 : mon niveau de stress devient difficilement supportable  Je n’arrive même pas à écouter ce qui se passe en moi, je demande de l’aide à une personne bienveillante pour faire le point.  Je suis capable de demander de l’empathie Françoise Hecquard - Communication relationnelle 48 S t r e s s f a i b l e S t r e s s f o r t Demande d’empathie
  48. 48. L’entonnoir de la disponibilité  Etape 5 : mon niveau de stress est insupportable  Je suis submergé(e) par mon émotion, je n’arrive plus à traiter le problème, je choisis de rompre momentanément l’échange avec l’autre et/ou l’environnement extérieur.  Je dis STOP ! et j’interromps la relation Françoise Hecquard - Communication relationnelle 49 S t r e s s f a i b l e S t r e s s f o r t STOP !
  49. 49. Qu’est-ce que la résilience ? (cf. Boris Cyrulnik)  En physique, la résilience c'est l’aptitude d’un corps à résister aux pressions et à reprendre sa structure initiale.  En psychologie, la résilience est la capacité à vivre, à réussir, à se développer en dépit de l’adversité. Autrement dit, c’est la capacité à apprendre de ses épreuves pour continuer d’avancer.Françoise Hecquard - Communication relationnelle 50
  50. 50. Merci de votre attention Françoise Hecquard - Communication relationnelle 51

×