HistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoires--------dededededededede--------Paris.frParis.frPa...
Des bouleversements changeant la physionomie de la villeDes bouleversements changeant la physionomie de la villeDes boulev...
Le plan des travaux :Le plan des travaux :Le plan des travaux :Le plan des travaux :Le plan des travaux :Le plan des trava...
Les expropriationsLes expropriationsLes expropriationsLes expropriationsLes expropriationsLes expropriationsLes expropriat...
Les spéculateursLes spéculateursLes spéculateursLes spéculateursLes spéculateursLes spéculateursLes spéculateursLes spécul...
Les coups de SaccardLes coups de SaccardLes coups de SaccardLes coups de SaccardLes coups de SaccardLes coups de SaccardLe...
HistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoires--------dededededededede--------Paris.frParis.frPa...
Les aménagements haussmanniens d'après la Curée de E Zola
Les aménagements haussmanniens d'après la Curée de E Zola
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les aménagements haussmanniens d'après la Curée de E Zola

749 vues

Publié le

Zola raconte la spéculation lors de la construction des boulevards haussmanniens

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
749
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
357
Actions
Partages
0
Téléchargements
18
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les aménagements haussmanniens d'après la Curée de E Zola

  1. 1. HistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoires--------dededededededede--------Paris.frParis.frParis.frParis.frParis.frParis.frParis.frParis.fr - Histoires de littérature - Les ouvertures des boulevards HaussmanniensLes ouvertures des boulevards HaussmanniensLes ouvertures des boulevards HaussmanniensLes ouvertures des boulevards Haussmanniens D’après la Curée d’Emile Zola
  2. 2. Des bouleversements changeant la physionomie de la villeDes bouleversements changeant la physionomie de la villeDes bouleversements changeant la physionomie de la villeDes bouleversements changeant la physionomie de la villeDes bouleversements changeant la physionomie de la villeDes bouleversements changeant la physionomie de la villeDes bouleversements changeant la physionomie de la villeDes bouleversements changeant la physionomie de la ville « Oui, c’est vraiment prodigieux. Imaginez vous que moi, qui suis un vieux parisien, je ne reconnais plus mon Paris. Je me suisun vieux parisien, je ne reconnais plus mon Paris. Je me suis perdu pour aller de l’Hôtel de Ville au Luxembourg. C’est prodigieux, prodigieux ! » « La transformation de Paris sera la gloire du règne. Messieurs, laissons dire ces braillards de l’opposition : bouleverser Paris, c’est le fertiliser »
  3. 3. Le plan des travaux :Le plan des travaux :Le plan des travaux :Le plan des travaux :Le plan des travaux :Le plan des travaux :Le plan des travaux :Le plan des travaux : « Ce spectacle des toits de Paris égaya Saccard » « Oh ! Vois tu, dis Saccard, il pleut des pièces de vingt francs dans Paris » « C’est la colonne Vendôme n’est ce pas qui brille la bas ? … Ici plus à droite voilà la Madeleine. Un beau quartier où il y a beaucoup à faire… Ah cette fois, tout va brûler, vois tu ?... On dirait que le quartier bout dans l’alambic de quelques chimistes. » « On a déjà commencé. Mais ce n’est qu’une misère. Regarde là-bas du côté des Halles, on a coupé Paris en quatre. » « Quand le premier réseau sera fini, alors commencera la grande danse. Le second réseau trouera la ville de toutes parts, pour rattacher les faubourgs au premier réseau. » « Tiens, suis un peu ma main. Du boulevard du Temple, à la barrière du Trône, une entaille ; puis de ce côté, une autre entaille de la Madeleine à la plaine Monceau ; et une troisième entaille dans ce sens, une autre dans celui-ci, une entaille là, une entaille plus loin, des entailles partout »
  4. 4. Les expropriationsLes expropriationsLes expropriationsLes expropriationsLes expropriationsLes expropriationsLes expropriationsLes expropriations « Les rouages de l’expropriation, de cette machine puissante qui, pendant quinze ans, a bouleversé Paris, soufflant la fortune et la ruine sont des plus simples. » « Dés qu’une nouvelle voie est tracée, les agents voyers dressent le plan parcellaire et évaluent les propriétés. » « D’ordinaire, pour les immeubles, après enquête, ils capitalisent la location totale et peuvent ainsi donner un chiffre approximatif. »location totale et peuvent ainsi donner un chiffre approximatif. » « La commission des indemnités, composée de membres du conseil municipal, fait toujours une offre inférieure à ce chiffre, sachant que les intéressés réclameront davantage, et qu’il y aura concession mutuelle. » « Quand ils ne peuvent pas s’entendre, l’affaire est portée devant un jury qui se prononce souverainement sur l’offre de la ville et la demande du propriétaire ou du locataire exproprié. »
  5. 5. Les spéculateursLes spéculateursLes spéculateursLes spéculateursLes spéculateursLes spéculateursLes spéculateursLes spéculateurs «Aristide Saccard avait enfin trouvé son milieu. Il s’était révélé grand spéculateur, brasseurs de millions. » « D’abord, il joua à coup sûr, répétant son premier succès, achetant les immeubles qu’il savait menacé par la pioche, et employant ses amis pour obtenir de grosses indemnités. » « Saccard inventa d’abord le tour des achats d’immeubles fait sous« Saccard inventa d’abord le tour des achats d’immeubles fait sous le manteau pour le compte de la ville. Il offrit d’être le prête nom d la ville. » « Quand l’affaire était par trop tentante, il escamotait la maison. L’Etat payait. On récompensait ses complaisances en lui concédant des bouts de rues, des carrefours projetés qu’il rétrocédait avant même que la voie nouvelle fût commencée. »
  6. 6. Les coups de SaccardLes coups de SaccardLes coups de SaccardLes coups de SaccardLes coups de SaccardLes coups de SaccardLes coups de SaccardLes coups de Saccard « Paris s’abîmait alors dans un nuage de plâtre. » « On taillait la cité à coup de sabre et il était de toutes les entailles, de toutes les blessures. » « Rue de Rome, il fut mêlé à cette étonnante histoire du trou qu’une compagnie creusa, pour transporter cinq ou six mile mètres cubes de terre et faire croire à des travaux gigantesques et qu’on du reboucher en rapportant de la terre de Saint Ouen. »rapportant de la terre de Saint Ouen. » « A Chaillot, il aida à éventrer la butte, à la jeter dans un bas-fond, pour faire passer le boulevard qui va de l’Arc de Triomphe au pont de l’Alma. » « Du côté de Passy, ce fut lui qui eut l’idée de semer les déblais du Trocadéro sur le plateau, de sorte que la bonne terre se trouve aujourd’hui à deux mètres de profondeur, et que l’herbe elle-même refuse de pousser dans ce gravas. »
  7. 7. HistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoires--------dededededededede--------Paris.frParis.frParis.frParis.frParis.frParis.frParis.frParis.fr http://www.histoireshttp://www.histoireshttp://www.histoireshttp://www.histoires----dededede----paris.fr/cureeparis.fr/cureeparis.fr/cureeparis.fr/curee----zola/zola/zola/zola/ Sources bibliographiques : ◦ Zola Emile. La Curée. Paris 1872 Crédits photo : Bibliothèque Nationale de France (illustrations issues de l’édition illustrée de 1906 Bibliothèque Charpentier Eugène Fasquelle) http://www.histoireshttp://www.histoireshttp://www.histoireshttp://www.histoires----dededede----paris.fr/cureeparis.fr/cureeparis.fr/cureeparis.fr/curee----zola/zola/zola/zola/

×