Linfonuagique éducative    Promesses et défis!          Claude Coulombe,       architecte logiciel MATI,      doctorant Te...
Plan  Problématique  Quest-ce que linfonuagique  Avantages et inconvénients de linfonuagique  Quelques expériences en ...
Problématique                3
Les étudiants passent déjà une grande partie de leur vie «              numérique » dans le Web 2.0                       ...
Révolution dans la révolution, l’infonuagique amènera les        applications pédagogiques dans le nuage                  ...
L’infonuagique laisse entrevoir la promesse d’un « marché         planétaire » de l’éducation supérieure                  ...
De grandes universités américaines et des entreprisesprivées utilisent déjà linfonuagique dans une stratégie        dinter...
www.udacity.com                  8
www.coursera.org                   9
www.edxonline.org                    10
Si une institution bicentenaire comme l’EncyclopédieBritannica a pu être détrônée en quelques années, quel est           l...
Quest-ce que linfonuagique?                                12
DéfinitionsL’infonuagique ou informatique dans le nuage (cloud computing)consiste à déporter dans des centres de traitemen...
Quand on utilise Gmail, Facebook, YouTube, Flickr, Google       Docs ou iTunes, on fait de l’infonuagique.                ...
Les trois principaux types de services infonuagiquesService de         SaaS              Location de logiciels         Pai...
Avantages et inconvénients                             16
Avantages* Le principal avantage est le moindre coût  * économies déchelle  * optimisation & partage des ressources  * « S...
Inconvénients* Problèmes de performance & défaillance du service* Nécessite un réseau à haut débit & les coûts afférents* ...
Quelques expériences en     infonuagique                          19
Amazon EC2 - service d’infrastructure                   (IaaS)Déploiement dune variété d’applications web basées sur Javac...
Google App Engine - service de plateforme                        (PaaS)« MATI CDIO Translator », application pour le suppo...
Sakai OAE & Moodle - ENASakai OAE (Open Academic Environment) vise à intégrer le web2.0 & le web social.JCR, un outil de g...
Google Apps Édition Éducation - service logiciel                                (SaaS)Plateforme GAEE conçue à partir de G...
La réponse des universités      traditionnelles                             24
Sadapter ou se marginaliserLes universités traditionnelles ne sont pas encore conscientesdes défis posés par l’infonuagiqu...
Exploiter le talon dAchille de loffre de        formation sur Internet                     La formation sur Internet est à...
Établir une « barrière »   des compétences           Cela crée un besoin grandissant           pour lauthentification des ...
Prendre le virage pédagogique des                   compétencesLacquisition dune compétence traduit la capacité dun étudia...
Prendre le virage technologique                  des eportfoliosLes portfolios électroniques (eportfolios) constituent l’a...
Principes darchitecture         E-Portfolio MATI (EPM)  « Ne pas réinventer la roue »  Normes et interopérabilité  Logi...
Technologies              E-Portfolio MATI (EPM) Java: outils, riche écosystème, vaste communauté• Contenu: Modèle sémant...
Contenu: Modèle sémantique (XML) +         interopérabilité via la norme Leap2A                                           ...
Côté client: technologies Ajax & HTML5   (JavaScript, HTML, CSS) et GWT                         AJAX     GWT = +          ...
Côté serveur: plusieurs implémentations(SQL, JCR, infonuagique & BD non-SQL)  API REST                                 NoS...
Orbeon – Xforms & services Web                                 35
Bonita - XPDL                36
E-Portfolio MATI (EPM)                         37
ConclusionÀ plus long terme, la solution devrait passer par la mise enplace d’une infrastructure infonuagique communautair...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'infonuagique éducative – Promesses et Défis! - Colloque tice 04mai2012

1 629 vues

Publié le

L'infonuagique éducative – Promesses et Défis!

Claude Coulombe

doctorant Teluq / UQAM, architecte logiciel MATI

RÉSUMÉ

Plus qu’une mode, mais bien révolution dans la révolution, l’infonuagique1 (cloud computing) forcera le déplacement des applications pédagogiques dans le nuage. Plus encore, l’infonuagique remet en question le rôle de l’université.
L’article présente d’abord l’infonuagique, ses avantages et inconvénients. Puis nous relaterons quelques expériences avec Amazon, Sakai, Moodle et Google Apps. Enfin nous verrons les défis qu’auront à relever les universités.

La portée géographique de l’infonuagique et son faible coût par étudiant annoncent un « marché » de l’éducation supérieure planétaire. Les grandes universités américaines, Stanford et MIT en tête, utilisent déjà l'infonuagique comme levier dans une stratégie d'internationalisation de leurs activités. Des entreprises privées emboîtent le pas avec la fondation début 2012 de Udacity par Sebastian Thrun qui relève le défi de l’université sans mur et gratuite. Si une institution comme l’encyclopédie Britannica a pu être détrônée en quelques années, quel est l’avenir des universités traditionnelles?

Pour nos universités deux virages s’imposent. D’abord un virage pédagogique vers les compétences puis un virage technologique qui passera par la mise-en-place d’une infrastructure infonuagique communautaire d’agrément2 des compétences en utilisant des eportfolios. L’objectif est d’établir une « barrière des compétences » qui puisera sa légitimité dans la réputation et la proximité avec les populations desservies.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 629
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'infonuagique éducative – Promesses et Défis! - Colloque tice 04mai2012

  1. 1. Linfonuagique éducative Promesses et défis! Claude Coulombe, architecte logiciel MATI, doctorant Teluq / UQAM, claude.coulombe@gmail.com
  2. 2. Plan Problématique Quest-ce que linfonuagique Avantages et inconvénients de linfonuagique Quelques expériences en infonuagiques La réponse des universités traditionnelles  Sadapter ou se marginaliser  Exploiter le talon dachille de loffre de formation sur internet  Prendre le virage pédagogique des compétences  Prendre le virage technologique des eportfolios  Le portfolio électronique de la MATI (epm) Conclusion 2
  3. 3. Problématique 3
  4. 4. Les étudiants passent déjà une grande partie de leur vie « numérique » dans le Web 2.0 4
  5. 5. Révolution dans la révolution, l’infonuagique amènera les applications pédagogiques dans le nuage 5
  6. 6. L’infonuagique laisse entrevoir la promesse d’un « marché planétaire » de l’éducation supérieure 6
  7. 7. De grandes universités américaines et des entreprisesprivées utilisent déjà linfonuagique dans une stratégie dinternationalisation de leurs activités. « The Tower and the Cloud - Higher Education in the Age of Cloud Computing » Richard Katz, Stanford University, 2010 www.ai-class.com www.udacity.com www.coursera.org (mitx.mit.edu) www.edxonline.org 7
  8. 8. www.udacity.com 8
  9. 9. www.coursera.org 9
  10. 10. www.edxonline.org 10
  11. 11. Si une institution bicentenaire comme l’EncyclopédieBritannica a pu être détrônée en quelques années, quel est l’avenir des universités traditionnelles? 11
  12. 12. Quest-ce que linfonuagique? 12
  13. 13. DéfinitionsL’infonuagique ou informatique dans le nuage (cloud computing)consiste à déporter dans des centres de traitement del’information (data center) ou fermes de serveurs répartissur Internet les traitements informatiques (calcul et stockage) effectués traditionnellement sur des serveurs locaux.L’infonuagique permet d’accéder à la demande et en tarification à l’usage via le réseau Internet à des ressources informatiques (logiciels et données) virtualisées et partagées sous forme de services sur une grande variété d’équipements. 13
  14. 14. Quand on utilise Gmail, Facebook, YouTube, Flickr, Google Docs ou iTunes, on fait de l’infonuagique. 14
  15. 15. Les trois principaux types de services infonuagiquesService de SaaS Location de logiciels Paiement à l’usage (par - Google Apps forlogiciel (Software as a d’application à la utilisateur et par Educationd’application Service) demande utilisation) (www.google.com/a/edu) -iCloud d’Apple (www.icloud.com)Service de PaaS Plateforme de Outils, modules Google App Engineplateforme (Platform as a développement logiciels et APIs (code.google.com/appen Service) d’applications Internet accessibles à partir gine) hébergée sur les d’un fureteur. serveurs du fournisseur.Service IaaS Infrastructure virtualisée: - Ressources allouées - Amazon EC2d’infrastructure (Infrastructure serveurs, unités de à la demande. (aws.amazon.com) as a Service) calcul, équipements de - Configuration et - Cloudera stockage, composants opération via une API (www.cloudera.com) de réseaux, système de programmation et dexploitation / machines des lignes de virtuelles, etc. commande 15
  16. 16. Avantages et inconvénients 16
  17. 17. Avantages* Le principal avantage est le moindre coût * économies déchelle * optimisation & partage des ressources * « Si on ne consomme pas on ne paye pas ». * réductions de coûts de l’ordre de 20 % (Meritalk, 2012)* Capacité de monter en charge avec la demande* La sécurité surpasse de loin les possibilités internes* Les organisations nont pas à entretenir dinfrastructure* L’utilisateur n’a plus à acheter ni à installer de logiciel 17
  18. 18. Inconvénients* Problèmes de performance & défaillance du service* Nécessite un réseau à haut débit & les coûts afférents* Lemplacement des données est inconnu* Doutes au niveau du respect de la vie privée & de la confidentialité des informations* Le plus grand risque de l’infonuagique est de devenir trop dépendant dun fournisseur (vendor lock-in) 18
  19. 19. Quelques expériences en infonuagique 19
  20. 20. Amazon EC2 - service d’infrastructure (IaaS)Déploiement dune variété d’applications web basées sur Javacomme Sakai 2, des syllabus électroniques, des serveurs CAS,LDAP et des applications spécialisées comme EmaEval et desportfolios électroniquesAvantages: facilité et rapidité de mise en place de serveurs,faible coût d’utilisation, outils, APIs et services web pour lestockage, la mise en route, la répartition de la charge, etc.Inconvénients: configurer & assembler sa solution soi-même.Difficile de départager entre des problèmes inhérent àlapplication et ceux dAmazon. 20
  21. 21. Google App Engine - service de plateforme (PaaS)« MATI CDIO Translator », application pour le support multilinguedu référentiel de compétences CDIO sur le Web.Avantages : Le plus gros avantage de GAE, le coût! Nous avonsopéré dans la zone « gratuite » de GAE. Donc aucun coût!Lutilisation du mécanisme JPA (Java Persistence API) simplifiaitle déploiement aussi lauthentification des applications à partirdes comptes Google.Inconvénients : App Engine repose sur Datastore un système debase de données non-SQL (NoSQL) qui impose des contraintes.Difficile de porter sur GAE une application avec BD SQL. 21
  22. 22. Sakai OAE & Moodle - ENASakai OAE (Open Academic Environment) vise à intégrer le web2.0 & le web social.JCR, un outil de gestion documentaire web 1.0 posait desproblèmes de performance dans un contexte web 2.0Pour résoudre ce problème l’équipe Sakai a développéSparseMap avec la base de données non-SQL Cassandra.Grâce à la norme ouverte OpenSocial, nous avons intégré loutilDe eportfolios de la MATI à Moodle sans avoir à modifier notrecode. Pour cela, nous avons utilisé Wookie, un projet de laFondation Apache qui permet de déployer des gadgetsOpenSocial dans Moodle. 22
  23. 23. Google Apps Édition Éducation - service logiciel (SaaS)Plateforme GAEE conçue à partir de GAE et Google Docs. * GMail (courriel, 25 Go) * Google Talk (clavardage) * Google Docs (travail collaboratif) * Google Calendar (agenda) * Google Video (partage de vidéos, 10 Go) * Google Sites (sites web, 100 Go)Avantages: gratuit et sans publicité, bonne base pour un ENPA,facile à déployer, API ouverts & programmation Google Apps ScriptInconvénients: dépendance envers Google et son infrastructure,confidentialité des données. 23
  24. 24. La réponse des universités traditionnelles 24
  25. 25. Sadapter ou se marginaliserLes universités traditionnelles ne sont pas encore conscientesdes défis posés par l’infonuagique.Les universités francophones vivent dans l’illusion que labarrière linguistique les protègera de toute menace extérieure.Luniversité traditionnelle se voit de plus en plus concurrencéepar les puissances émergentes de l’internet.Nous risquons que les étudiants perdent confiance dans lacapacité des universités traditionnelles à répondre à leursbesoins. 25
  26. 26. Exploiter le talon dAchille de loffre de formation sur Internet La formation sur Internet est à la pièce et il ny a pas de véritable programme de formation, ni de suivi. Dans Internet et sur les sites sociaux, tout un chacun prétend détenir un diplôme ou des compétences sans fournir la preuve de ses prétentions. Cest le royaume des imposteurs... 26
  27. 27. Établir une « barrière » des compétences Cela crée un besoin grandissant pour lauthentification des diplômes et la certification des compétences. L’objectif est d’établir une « barrière des compétences » qui puisera sa légitimité dans la qualité des programmes, la certification des compétences, la réputation des institutions et la proximité avec les populations desservies. 27
  28. 28. Prendre le virage pédagogique des compétencesLacquisition dune compétence traduit la capacité dun étudiant àmobiliser ses connaissances et apprentissages dans laction.Logique de personnalisation de la formation, de prise en main etde réflexion de l’étudiant sur sa formation.Besoin croissant de formation continue.« Professionnalisation » de la formation universitaire.Encadrement et évaluation devant conduire à lagrément descours, des diplômes, des programmes et à un niveau degranularité plus fin, la certification des compétences de concertavec les associations professionnelles. 28
  29. 29. Prendre le virage technologique des eportfoliosLes portfolios électroniques (eportfolios) constituent l’assisetechnologique de l’apprentissage par compétences.Le eportfolio est un outil majeur dans le processus de personna-lisation de la formation, incluant la réflexion et l’autocritique.Le suivi des apprentissages et les évaluations sont pris en chargepar des solutions technologiques comme les outils de formulaireset de flux de travail basés sur des normes ouvertes.Le eportfolio repose sur un référentiel de compétences et unmodèle sémantique.Eportfolio accessible en tout temps sur micro-ordinateur ou mobile 29
  30. 30. Principes darchitecture E-Portfolio MATI (EPM) « Ne pas réinventer la roue » Normes et interopérabilité Logiciels libres (licences Apache et LGPL) Basée sur des modèles sémantiques Centrée sur les usagers Patrons de conception Facile à modifier, à monter en charge, entretenir, faire évoluer 30
  31. 31. Technologies E-Portfolio MATI (EPM) Java: outils, riche écosystème, vaste communauté• Contenu: Modèle sémantique (XML), Leap2A Certification par signature électronique Web social (OpenSocial) Côté client: technologies Ajax & HTML5 (JavaScript,HTML, CSS) au travers GWT Côté serveur: plusieurs choix et implémentations (SQL,infonuagique avec BD non-SQL) API REST afin de bien découpler le client et le serveur Formulaires: Orbeon , norme Xforms Flux de travail (workflow): Bonita, norme XPDL 31
  32. 32. Contenu: Modèle sémantique (XML) + interopérabilité via la norme Leap2A ModèlePas de modèle... très structuré...« Free For All Model » « The Wall »La liberté et le chaos... La loi et lordre... 32
  33. 33. Côté client: technologies Ajax & HTML5 (JavaScript, HTML, CSS) et GWT AJAX GWT = + Génie logiciel 33
  34. 34. Côté serveur: plusieurs implémentations(SQL, JCR, infonuagique & BD non-SQL) API REST NoSQL Plateforme infonuagique en source libre SQ L J CR 34
  35. 35. Orbeon – Xforms & services Web 35
  36. 36. Bonita - XPDL 36
  37. 37. E-Portfolio MATI (EPM) 37
  38. 38. ConclusionÀ plus long terme, la solution devrait passer par la mise enplace d’une infrastructure infonuagique communautaireoù les logiciels seraient libres et conçus selon des normesouvertes et interopérables.Un tel modèle de développement communautaire pourraits’inscrire dans le cadre d’une fondation à l’américaine oud’une coopérative à la québécoise sous le contrôle desuniversités et de leur communauté élargie: étudiants,associations professionnelles, employeurs et pouvoirspublics. 38

×