PROJET FOURMIS description complète

47 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
47
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

PROJET FOURMIS description complète

  1. 1. C . P 6 1 2 8 , S U C C U R S A L E C E N T R E - V I L L E , M O N T R E A L , Q U E B E C , C A N A D A H 3 C 3 J 7 P H O N E : 5 1 4 . 3 4 3 . 6 1 1 1 , E X T . 2 6 4 6 • F A X : 5 1 4 . 3 4 3 . 2 3 6 0 PROJET FOURMIS Formation « Ouverture et regards multimédias sur l’international et la solidarité » RÉSUMÉ : Le Réseau d'études des dynamiques transnationales et de l'action collective (REDTAC), unité scientifique du CÉRIUM et le Département de science politique mettent aujourd'hui l'accent sur la mobilisation de connaissances et leur transfert à travers de nouveaux outils pédagogiques multimédias. Depuis 2009, des étudiants affiliés et encadrés par le REDTAC et le Département ont réalisé quatorze (14) documentaires vidéo sur différents enjeux de développement. Le projet FOURMIS (Formation "Ouverture et regards multimédias sur l’international et la solidarité") a pour but de mobiliser l'ensemble des connaissances générées par ces documentaires à travers l'élaboration d'une trousse pédagogique composée de différents modules traitant d'enjeux contemporains de développement international et des défis de la solidarité internationale. Appuyé par le PRAXIS (Centre de développement professionnel continu de la Faculté des arts et des sciences), les formations et la trousse pédagogique du projet FOURMIS seront destinées aux enseignants des programmes internationaux des CÉGEP et de fin d'études secondaires ainsi que les responsables d'organisations non-gouvernmentales (ONG) francophones. Ces formations seront organisées autour de la trousse pédagogique multimédia, composée de documentaires vidéo, de textes, de ressources infographiques, de présentations et d'entrevues ainsi que d'activités participatives. Cet outil permettra d'acquérir des connaissances de base sur neuf grands enjeux contemporains de coopération internationales, présenté sous forme de module, soit: i) la déforestation et l'agroforesterie; ii)l'environnement et la gestion des déchets; iii) les nouveaux enjeux de la migration; iv) la souveraineté alimentaire; v) l'urbanisation et les fractures sociales; vi) les enjeux de genre et la condition féminine; vii) l'accaparemment des ressources et peuples autochtones; viii) les catastrophes naturelles et la vulnérabilité, et ix) l'altermondialisme. Avec l'ensemble des ressources offertes, chaque module permettra aux participants de s'informer et de se forger une vision personnelle et éclairée des enjeux traités ainsi que de la pertinence de la solidarité internationale.
  2. 2. CONTEXTE : À l'ère des nouvelles technologies de communication, du partage de l'information où les outils multimédia dont la vidéo sont omniprésents, il apparaît pertinent de mobiliser ces outils afin de diffuser les connaissances et contribuer à de meilleures formations pédagogiques hors des murs universitaires. Le projet FOURMIS (Formation « Ouverture et regards multimédias sur l'international et la solidarité ») vise à mettre en place mettre en place un programme de formation organisé autour d'une trousse pédagogique multimédia sur les enjeux contemporains de développement et de solidarité internationale. Cette trousse sera diffusée parmi les programmes de sciences humaines (option monde/international) des CÉGEP, dans les écoles secondaires (volet international) ainsi qu'auprès des organisations non-gouvernementales (ONG). OBJECTIFS : Le projet FOURMIS a pour but de mobiliser l'ensemble des connaissances générées par quatorze documentaires vidéo sur différents enjeux de développement international qui ont été produits par des étudiants/es encadrés par le REDTAC et le Département de science politique depuis 2010 (Annexe A) à travers l'élaboration d'une formation composée de différents modules traitant de ces enjeux et des défis actuels de la solidarité internationale. Cette formation sera organisée autour d'une trousse pédagogique multimédia (vidéo, entrevue, livret, guide de formation, ressources infographique et activité de formationparticipative). Le projet proposé vise l'élaboration de la trousse multimédia et la mise en place du programme de formations. Ces formations seront destinées aux enseignants des programmes internationaux des CÉGEP et de fin d'études secondaires ainsi que les responsables d'organisations non- gouvernementales (ONG) francophones. Une fois la trousse pédagogique complétée, les formations se feront dans le cadre des activités du PRAXIS (Centre de développement professionnel continu de la FAS) qui offrira un soutien logistique pour la promotion et l'administration de celles-ci. CONTENU L'analyse des enjeux de développement et de solidarité internationale se concentrera sur neuf thématiques, soit: i) la déforestation et l'agroforesterie; ii)l'environnement et la gestion des déchets; iii) les nouveaux enjeux de migration; iv) la souveraineté alimentaire et l'agriculture; v) l'urbanisation et les fractures sociales; vi) les enjeux de genre et la condition féminine; vii) l'accaparement des ressources et les peuples autochtones; viii) les catastrophes naturelles et la vulnérabilité, et ix) l'altermondialisme. Ces analyses seront organisées autour de neuf modules de formation suivant une méthodologie multimédia, transdisciplinaire et participative. Bien que chaque module soit indépendant et donc conçu selon une dynamique particulière, il est possible de dégager un tronc commun. En effet, tous les modules sont composés par: a) un exposé conceptuel qui expliquera les principales notions et processus ; b) une présentation des données empiriques de base pertinentes et nécessaires à la compréhension des enjeux; c) un ensemble
  3. 3. d'outils multimédia, comprenant un ou deux documentaires (études de cas), des courtes capsules vidéo de mise en situation, et de courtes entrevues avec des spécialistes, ce qui permettra une approche pédagogique dynamique et originale ; c) un support de présentation, qui aura la forme d'un document PDF interactif, permettant d'accéder à des ressources web en clic, et enfin d) une mise en situation (exercice participatif, variant suivant les thématiques. Le but de ces exercices sera de concrétiser et tester les apprentissages et acquis. PUBLIC CIBLÉ: Bien que l'écrit demeure un élément essentiel de la recherche et de l'enseignement, les documentaires vidéo et les outils multimédias viennent aujourd'hui enrichir l'enseignement et rendre accessibles de nouvelles connaissances au-delà du milieu universitaire. Cette trousse rejoindra les étudiants des CÉGEP et même ceux et celles en fin d'études secondaires pour qui le multimédia constitue un élément central de leurs univers d'apprentissage ainsi les membres d'organisations non gouvernementales (ONG). Ce projet permettra également de diffuser les connaissances et la recherche générées à l'UdeM à travers des supports pédagogiques originaux organisés autour d'une collaboration novatrice entre étudiants, universitaires, enseignants au collégial et membres d'ONG dans une optique d'apprentissage intégrée et originale erches, mais bien de mobiliser des connaissances existantes et les rendre accessibles et formatrices. MÉTHODOLOGIE: La trousse pédagogique multimédia (composées de DVD et d'un livret) utilisée pour les formations sera organisée de deux manières. Premièrement, cet outil proposera une mise à niveau des connaissances concernant de grands enjeux contemporains de développement. Grâce à la trousse pédagogique, les formateurs (enseignants au CÉGEP ou fin de secondaire et animateurs- trices d'organisation non-gouvernementale) auront accès aux données pertinentes et aux illustrations concrètes via des documentaires vidéo et autres ressources multimédia, ce qui leur permettra d'offrir des formations intégrées et originales sur ces enjeux. Deuxièmement, ces enjeux seront illustrés à travers des études de cas propres au contexte particulier de certains pays, jugés pertinents. Ainsi, les formateurs pourront offrir une compréhension des dynamiques et des processus de changements contemporains, à travers une vision enracinée dans l'histoire et l'héritage culturel d'un pays ou d'unerégion. La mise en place du projet FOURMIS se fera en deux temps. La première partie du projet consistera à l'élaboration de la trousse pédagogique organisée autours des modules de formation. Cette étape impliquera la conception, la rédaction des modules, l'élaboration de la présentation pdf, l'infographie, la réalisation d'entrevues, le montage vidéo des capsules vidéo. Au début du processus, après l'élaboration du premier module, un Comité aviseur (voir Section sur la faisabilité) validera et réagira à celui. Puis, trois autres modules de formation seront complétés et validés à nouveau avant de compléter les cinq derniers modules. Il est important de souligner que pour chacun des modules liés à des thématiques précises, des personnes-ressources (experts, chercheur et professeurs) seront consultés.
  4. 4. La deuxième étape sera la mise en place de formations destinées aux enseignants (CÉCEP et fin de secondaire) et animateurs d'ONG qui permettront de diffuser la trousse pédagogique multimédia. Ces formations seront organisées sous l'égide de PRAXIS qui offrira un soutien logistique pour la promotion et l'administration des formations. Celles-ci se feront à travers deux demi-journées de formation (ou une seule selon les besoins) durant laquelle les différents modules de présentations seront présentés, mais aussi seront directement expérimentés par les participants. Il s'agira donc d'une formation pratique tant sur les contenu des modules que sur la manière de transmettre les connaissances et l'animation des formations. RÉSULTATS ESCOMPTÉS: Ce projet permettra non seulement d'offrir de nouveaux outils pédagogiques aux formateurs (enseignants au collégial et fin de secondaire, ainsi qu'au animateurs/trices au sein d'ONG) intéressés par l'utilisation du multimédia pour la diffusion de connaissances, mais aussi de maitriser des ressources pédagogiques originales et stimulantes qui correspondent aux nouvelles manières d'apprendre des étudiants et des membres d'ONG. De plus, ce projet permettra la mise en place de nouvelles collaborations avec divers milieux et permettra au REDTAC et au Département de science politique de se situer parmi les pionniers dans l'utilisation du multimédia pour le transfert de connaissances autour d'enjeux contemporains de développement et de solidarité internationale RETOMBÉES Ce projet se veut une méthode originale de mobiliser et de valorisation les connaissances à travers la production d'un outil d'apprentissage original, intégré et stimulant. La trousse multimédia constituera à la fois un outil de formation pour des enseignements au collégial et au secondaire mais aussi il pourra servir d'initiation à un enjeu spécifique de développement lors de formation pré-départ dans le cadre d'un stage d'initiation à la coopération internationale. Enfin, le projet permettra de créer et renforcer les liens et collaborations les milieux universitaire et les enseignants du collégial et de fin de secondaires, ainsi que les membres d'ONG francophones GESTION: Les ressources humaines ainsi que les contacts nécessaires afin de mener à bien ce projet dans les délais prescrits ont déjà été identifiés La réalisation du projet se fera à l'intérieur d'une année (avril 2016 à mars 2017) sous la supervision du coordonnateur du REDTAC et professeur de science politique, Dominique Caouette. Deux diplômés ayant participé à la réalisation d'un des documentaires ont commencé à développer un premier module pédagogique avec l'appui d'un doctorant qui se spécialise sur les questions de coopération internationale. Le projet a été présenté et validé auprès de plusieurs professeurs et représentants ONG. Un Comité aviseur responsable de la validation du contenu et de la forme des différents modules de formation associée à la trousse pédagogique a été mis sur pied. Ce comité est composé du professeur Jean Michaud (Anthropologie, Université Laval), Alexandra A. Fortin (enseignante- sciences humaines, CÉGEP André Laurendeau), Rachel Sarrasin (enseignante-sciences humaines, CÉGEP Gérald Godin), Vincenza Nazzari (directrice de l'éducation, EQUITAS - Centre
  5. 5. international d'éducation aux droits humains), Éric Chaurette (Inter Pares), Denis Côté (analyste à l'Association québécoise des organismes de coopération internationale - AQOCI) ainsi que Myriam Minville (Services aux étudiants de l'Université de Montréal). Le comité s'assurera de la pertinence, de la cohérence et du caractère pédagogique de la trousse, en particulier lors de l'élaboration des neuf différents modules et du livret qui accompagnera le DVD. ÉCHEANCIER DES ACTIVITÉS: • Avril 2016 : Conception et validation auprès du Comité aviseur d'un premier module de formation (prototype) sur l'agroforesterie • Mai - juin 2016 : Conception, réalisation et validation des quatre premiersmodules • Juillet - octobre 2016: Validation du projet durant le FSM. Conception et réalisation des cinq autres modules de formation et finalisation de l'ensemble de la trousse pédagogique • Novembre 2016 : Présentation et validation de la trousse auprès du Comité aviseur ; formation pilote pour tester la trousse pédagoqique ; Révisions et ajustements à partir des commentaires et suggestions reçues du Comité aviseur et de la formation pilote • Décembre 2016 : Production de la trousse (graphisme et impression des livrets et des DVD) • Janvier 2017 : Lancement de la trousse pédagogique et promotion du projet par PRAXIS • Février - mars 2017 : Début des formations destinées aux enseignants du collégial et de fin des secondaire (programme de type Option Monde) et des animateurs/tricesd'ONG • Avril 2017 : La pérennité du projet est assurée par PRAXIS qui assurera l'administration (promotion, inscription et logistiques) des formations et de la troussepédagogique.
  6. 6. Annexe A Liste des documentaires étudiants 1. Paquette, Francis et Germain Schmid, 2010 « OSNI : Objet social non identifié – Le Forum Social Mondial », Brésil-Montréal (16:47 min.). 2. Arguelles-Caouette, Arca. 2011. « Choosing Food Sovereignty in the Philippines: Rethinking Agriculture ». Philippines (22:28 min.). 3. Descroix, Nicolas. Rosales, Barbie Jane. Sun, Cherry et Audrey-Maud, Tardif. 2011. « In the Philippines, Giving Birth Kills : Maternal mortality in the Philippines » (28:52 min.). 4. Deslauriers, Véronique et Jean-Philippe Hughes. 2013. « Minera : The Women Miners of Benguet ». Philippines (21:06 min.). 5. Pelletier, Marie-Charles. 2013. « Alas-as : Sitting on a Volcano », Philippines, (20:06 min.). 6. Hallé, Clémence. Jeandesboz, Marc. Maindl, Francis. Pantoja, Claire. Rimban, Allan et Phoebe Saculsan. 2012. « A Tide of Change : Vulnerability in a Changing Climate », Philippines (22:38 min.). 7. Richardson, Jamie, 2013, « The Mangochi Central Market in Malawi » (15 :45 min.). 8. Begdhadi, Amira, 2013, “Land Tenure and Information Act : The Right to Information Act 2009: a power legal instrument?”, Bangladesh, (15:21 min.). 9. Letendre, Sophie. Rochon-Gruselle, Émilie et Clément Rodrigue. 2014. « Sillages » (Migrants climatiques au Bangladesh » (15:00 min.). 10. Marcou, Alexandre et François Robert-Durand. 2014. « Kadena » (Urbanisation et pauvreté aux Philippines) (18:49 min.). 11. Boulhian, Amine. Côte-Pages, Anthony et Élodie Rousselle. 2014. « Fièvre verte : À qui la terre? À nous la terre? » (Côte d’Ivoire et Guinée Bissau) (26:56 min.). 12. Rami, Tariq et Hugo Maurer. 2015. « Under the tree – Di Bawan Pohon », (Indonésie): (26:08 min.). 13. Levi, Dévi et Lucy Lavirotte. 2015, “Fading Heritage: Naglalahong Pamana” (Phillippines): (20:15 min.). 14. Tiranti, Rosanna et Ken Bejer. 2015. “Rio Tuba” (Philippines) (17:38 min.)

×