Cariforts presentation v2

194 vues

Publié le

ghgigbn,
m:^mm^:m^m^m:m^:mm^:^^:^m:m
^m:lpp;llp:m^m

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
194
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cariforts presentation v2

  1. 1. Réseau des Forts de la Caraïbes Antigua, Guadeloupe, Martinique, Porto-Rico, Saint-Eustache, Saint-Kitts,
  2. 2. • Les forts et fortifications de la Caraïbe constituent un patrimoine partagé moteur potentiel de développement touristique et culturel, de coopération et d’intégration régionale. • Fort de ce constat, les représentants des propriétaires et organismes gestionnaires des forts des îles d’Antigua, de la Guadeloupe, la Martinique, de Porto-Rico, Saint- Eustache et Saint-Kitts et Nevis, réunis le 26 mai 2010 à Basse-Terre (Guadeloupe) ont exprimé leur volonté commune de construire une route touristique et culturelle à partir de la thématique des forts de la région caraïbe. A travers ce réseau des forts, il s’agit en s’appuyant sur une histoire commune de donner à la culture caribéenne une vraie dimension économique en lien avec le secteur de la production. • Ce projet de mise en réseau des forts concerne l’ensemble des îles de la Caraïbe, de Cuba à Trinidad, et sera progressivement étendu à tous les territoires qui souhaitent y adhérer. • Une charte signée en mai 2012 formalise les engagements respectifs de chacun des partenaires dans la mise en œuvre du réseau CARIFORTS.
  3. 3. • Les partenaires CARIFORTS sont : Le Conseil Général de la Guadeloupe (Guadeloupe) La Mairie de Fort-de-France (Martinique) Brimstome Hill Fortress National Park Society (Saint- Kitts) National Park Service (NPS)- San Juan National Historic Site (SJNHS) (Porto-Rico) Nelson’s Dockyard National Park (Antigua) Saint Eustatius Monuments Foundation (Saint- Eustatius)
  4. 4. • La philosophie du projet consiste à mettre en réseau des acteurs et partenaires dont l’histoire, la culture et la diversité linguistique sont des atouts pour une compréhension partagée de l’espace caribéen. • La gouvernance prend en compte les priorités relevant des politiques en matière de développement économique et culturel mises en œuvre dans chaque institution partenaire. • Le fonctionnement en réseau est privilégié avec un pilotage opérationnel bien identifié. • L’implication profonde des partenaires est primordiale car il s’agit d’associer dans chaque institution non seulement un référent mais aussi des personnels permanents qualifiés.
  5. 5. • La mise en place de CARIFORTS, à des fins de développement touristique et culturel, nécessite le renforcement : des liens entre les acteurs de l’ensemble de la Caraïbe, propriétaires ou exploitants de fortifications d’intérêt international, et les institutions locales. des partenariats sur le plan historique, architectural, patrimonial, culturel et éducatif. du partage et échanges d’expériences pour la valorisation, l’animation de ces fortifications.
  6. 6. • CARIFORTS s’adresse aux acteurs touristiques et culturels aux populations caribéennes de tous âges dont il s’agira de favoriser l’information, l’échange de connaissances et l’éducation à la clientèle touristique, en particulier les croisiéristes.
  7. 7. • Les instances de CARIFORTS :  Le Comité technique de pilotage est composé:  D’un secrétariat général géré par le Conseil Général de la Guadeloupe  Des chefs de projet de chaque île • L’adhésion se fait par la volonté officiellement exprimée par les représentants des institutions gestionnaires des forts concernés et validation des membres actuels. • Chacun des partenaires doit mettre à disposition pour les besoins du projet une équipe-relais composée du chef de projet, un responsable du pôle histoire/culture/patrimoine, un responsable du pôle tourisme/communication, et un responsable de la coordination administrative et financière. • Ces équipes feront notamment le lien avec les personnes ressources de leurs territoires pour la mise en place des activités de CARIFORTS et fourniront les éléments nécessaires à la réalisation des outils et supports du réseau. • Les partenaires doivent également prévoir un espace pour la promotion de CARIFORTS et mettre à disposition les ressources en leur possession pour les aspects logistiques du projet. • Le comité technique de pilotage est chargé d’assurer la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation du programme d’actions pluriannuel.
  8. 8. • CARIFORTS tend principalement à développer : – Des Rencontres et échanges sur les études et recherches pour présentation d’une production commune. – La Création de supports de communication multimédias innovants : film commun et films focus présentés dans chaque fort, livres, brochures, site internet avec une charte graphique partagée. – La Création de produits touristiques autour des forts caribéens et de leurs histoires spécifiques et partagées, pour tous publics et clientèles mais en particulier à destination des croisiéristes (compagnies et plaisanciers) – La Communication nationale et internationale sur les produits touristiques et culturels avec une grande compétition sportive inter-îles, objet d’évènements sur mer comme sur terre, autour et dans les forts avec une très large diffusion média. – La Traductions tous supports en français, anglais, espagnol, néerlandais et créole – Les Achats de matériels (informatique et diffusion multimédia dans les forts)
  9. 9. • Des attentes complémentaires ont été énoncées par les partenaires pour que le • réseau aille encore plus loin :  L’extension du réseau vers d’autres partenaires caribéens.  La demande de classement du réseau des forts caribéens au patrimoine mondial de l’Unesco (El Morro à Porto Rico et Brimstone Hill à St Kitts le sont déjà) .  Le partage d’expériences, conseils et expertises pour la restauration du bâti.  La formation de professionnels de la restauration sur les techniques anciennes.  La formation de professionnels pour la médiation grand public, dans le partage des savoir-faire et expériences des partenaires.  Une recherche historique et scientifique partagée.  L’encouragement à la mise en place de trafic maritime type ferries entre les îles de la caraïbe.

×