Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

Investment zones in Madagascar: characteristics and land implications

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Consultez-les par la suite

1 sur 18 Publicité

Investment zones in Madagascar: characteristics and land implications

Télécharger pour lire hors ligne

This presentation (in English and French) was delivered during an IIED webinar on Wednesday, 21 September, which discussed the topic of special economic zones and the broader questions they raise, particularly in Senegal and Madagascar.

This presentation was delivered by Dr Perrine Burnod and Heriniaina Rakotomalala, respectively researcher at CIRAD; and land expert and PhD candidate at the Institut d’Agro from Montpellier and Antananarivo University.

More information: https://www.iied.org/special-economic-zones-global-trends-issues-senegal-madagascar

This presentation (in English and French) was delivered during an IIED webinar on Wednesday, 21 September, which discussed the topic of special economic zones and the broader questions they raise, particularly in Senegal and Madagascar.

This presentation was delivered by Dr Perrine Burnod and Heriniaina Rakotomalala, respectively researcher at CIRAD; and land expert and PhD candidate at the Institut d’Agro from Montpellier and Antananarivo University.

More information: https://www.iied.org/special-economic-zones-global-trends-issues-senegal-madagascar

Publicité
Publicité

Plus De Contenu Connexe

Plus par IIED (20)

Plus récents (20)

Publicité

Investment zones in Madagascar: characteristics and land implications

  1. 1. Zones dédiées à l’investissement à Madagascar : caractéristiques et incidences foncières Webinaire – 21/ 09 /22 P. Burnod, H. Rakotomalala, V. Andriamanga, L. Razanakolona Investment zones in Madagascar: characteristics and land implications Webinar – 21/ 09 /22 P. Burnod, H. Rakotomalala, V. Andriamanga, L. Razanakolona
  2. 2. A Madagascar In Madagascar  Au-delà des ZES, une attention portée à toutes les zones dédiées à l’investissement *Afrique du Sud, Kenya, Ethiopie, Sénégal, Madagascar, Bangladesh, Myanmar, Thaïlande, République dominicaine, et Costa Rica * South Africa, Kenya, Ethiopia, Senegal, Madagascar, Bangladesh, Myanmar, Thailand, Dominican Republic, and Costa Rica  Beyond SEZs, a focus on all investment zones
  3. 3. Contexte des zones d’investissements Depuis la fin des années 1980, des zones dédiées à l’investissement prônées :  par les gouvernements successifs  dans différents secteurs : services, industrie, agriculture  sous 5 labels différents  objectif similaire : offrir un accès au foncier sécurisé légalement et dépourvu de tout conflit. Context of the investment zones Since the end of the 1980s, investment zones have been promoted :  by successive governments  in different sectors: services, industry, agriculture  under 5 different labels  similar objective: to offer legally secured and conflict-free access to land.
  4. 4. 1990 2000 2010 2020 (Zones) et entreprises franches ZEF Zones Investissements agricoles ZIA – …. Passage aux Agropoles Zones Economiques Spéciales ZES …. Passage aux Zones d’Emergences ZE Changement de régime Period of maintenance with cessation of certain businesses Suspension period for zones Zones Investissements Industriels ZII Regime change Free (Zones) and Enterprises FZE Agricultural Investments Zones AIZ - .... Transition to Agropoles Industrial Investment Zones IIZ Special Economic Zones SEZ …. Transition to Emergence Zones EZ Période de maintien avec arrêt de certaines entreprises Période de mise en suspens des zones
  5. 5. Résultats clés de l’étude Key results of the study
  6. 6. Des cadres juridiques multiples pour ces différentes zones, mais pour la majorité inachevés  Secteur des industries et des services : une multiplication de lois sans décrets d’application (sauf pour les ZEF, régime qui prévaut)  Secteur agricole : une absence de loi  Secteur foncier : une loi fortement attendue sur les « statuts spécifiques » (qui inclut les zones d’investissements mais aussi, entre autres, les aires protégées ou les domaines communautaires) et sources de controverses Multiple legal frameworks for zones, but mostly uncomplete  Industry and services sector: a multiplication of laws without implementing decrees (except for the FZE, which is the prevailing regime)  Agricultural sector: no law  Land sector: a long-awaited law on "specific status" (which includes investment zones but also, among others, protected areas or community domains) and sources of controversy
  7. 7. Des zones différentes, mais un schéma d’accès au foncier identique Different zones, but the same pattern of access to land  L’Etat doit être propriétaire des terres (sauf pour ZEF)  L’Etat cède par voie de bail/concession les terres à un développeur  Le développeur cède en location les terres aux entreprises Développeur / Developer Entrepreneurs étrangers / Foreign investors BAIL / LEASE LOCATION / RENTAL Entrepreneurs nationaux / Domestic investors ETAT / STATE Terres titrées à l’Etat / Land titled to the State BAIL / LEASE CONCESSION  State must own the land (except for FZE)  State grants land leases/concessions to a developer  Developer leases land to companies
  8. 8. De très faibles réalisations Very low achievements Moramanga The textile city of Moramanga The ideal location for your investments
  9. 9. Industries et services : aucune zone fonctionnelle  In 2021, no functional zones (no FZ in 30 years, no IIZ or SEZ in 7 years)  Only free enterprises  Socio-economic performance of free enterprises At the beginning of the 2000's: growth in terms of exports, employment and revenue for the State At the end of the 2000’s: stagnation or even deterioration of these impacts Zone Ehoala, Fort Dauphin, 400 ha mais non fonctionnelle depuis 2013 Industries and services: not a single functional zone  En 2021, aucune zone fonctionnelle (aucune ZF en 30 ans, aucune ZII ou ZES en 7 ans)  Uniquement des entreprises franches  Résultats socio-économiques des entreprises franches Au début des années 2000’s : croissance en termes d’export, d’emploi et de revenus pour l’Etat A la fin des années 2000’s : stagnation voire dégradation de ces impacts Ehoala zone, Fort Dauphin, 400 ha but not functional since 2013
  10. 10. Agriculture : des zones qui peinent à se matérialiser Agriculture: zones struggling to materialise  En 2021, Région Vakinankaratra, en 15 ans, moins de 500 hectares de ZIA  Terrains titrés à l’Etat = répétition d’une même séquence depuis 1920 : installation et échec des entreprises, colonisation informelle et expulsion des paysans ZIA de Andravola – 42 ha déjà mis en valeur par les paysans  In 2021, Vakinankaratra Region, after 15 years, less than 500 hectares of IAZ  Land titled to the State = repetition of the same sequence since 1920: setting up and failure of companies, informal installation and eviction of farmers
  11. 11. Agriculture : des ZIA paysannes avec de meilleurs résultats économiques que les ZIA entrepreneuriales  En 2015, paysans expulsés ou reconnus comme opérateurs (en association)  En 2021, résultats socio-économiques :  Mêmes cultures et rendements similaires  Entreprises – 25 ha en moyenne - ne valorisent que 40% des 450 ha cédés,  Associations paysannes – 0,15 ha par paysan - cultivent 98% des 50 ha cédés Agriculture: farmer AIZs with better economic results than entrepreneurial ZIAs  In 2015, farmers evicted or recognised as operators (in association)  In 2021, socio-economic results :  Same crops and similar yields  Companies - 25 ha on average - cultivate only 40% of the 450 ha transferred,  Farmers' associations - 0.15 ha per farmer - cultivate 98% of the 50 ha ceded
  12. 12. Conclusions partagées lors de l’atelier de restitution Conclusions shared during the dissemination workshop
  13. 13.  Un fort besoin d’accès au foncier - pour toutes les catégories d’acteurs (entreprises, ONG, associations ou exploitations familiales) - à penser de façon conjointe et articulée  A strong need for access to land - - for all categories of actors (companies NGOs, associations or family farms) - - to be thought through in a joint and articulated manner
  14. 14.  L’Etat peine à identifier et à titrer des terres en son nom  Au final, les opérateurs nationaux accèdent à la terre majoritairement - en dehors des zones (industries franches, entreprises agricoles, paysans) - en négociant / achetant des terres auprès de possesseurs fonciers locaux  The state struggles to identify and title land in its name  In the end, national operators access land mainly - outside the zones (free enterprises, agricultural companies, farmers) - by negotiating / buying land from local landowners
  15. 15. Orientations partagées ou controversées lors de l’atelier de restitution Shared or disputed guidance during the dissemination workshop
  16. 16.  Eviter les expropriations  Reconnaitre légalement les droits des possesseurs fonciers locaux : - loi existante sur les terres individuelles (réforme de 2005), - loi à élaborer sur les domaines communautaires  Avoiding expropriation  Legally recognise the rights of local tenure holders: - existing law on individual lands since 2005 reform, - law to be developed on community domains
  17. 17. Pour faciliter l’accès à la terre  Sortir d’une vision en termes de zones homogène et strictement délimitées  Sortir d’une vision où les terres pour les projets d’investissement doivent appartenir à l’Etat  Construire un projet collectif, avec l’ensemble des propriétaires, à l’échelle d’un territoire 2 visions « Etat propriétaire et organisateur » VERSUS « acteurs locaux (individuels ou collectifs) reconnus propriétaires et libres de devenir opérateurs ou de céder leurs terres aux opérateurs (contrats accompagnés par l’Etat) » To facilitate access to land  Move away from a vision in terms of strictly demarcated zones  Move away from a vision where land for investment projects must be owned by the state  Build a collective project, with all landowners, on a territorial scale 2 visions "State as owner and organiser" VERSUS « local actors (individual or collective) recognised as owners and free to become operators or to hand over their land to operators (contracts supported by the State) »
  18. 18.  Une étude qui permet d’alimenter les réflexions et débats sur la loi à venir sur les « terrains à statuts spécifiques » => les zones d’investissements et, en amont, les terrains objets de droits communautaires  A study that provides food for thought and debate on the forthcoming law on "land with special status” => investment zones et, en amont, land subject to community rights

×