SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  20
Télécharger pour lire hors ligne
Cas 73 :
Hypegallery
Synthèse
HP, entreprise d’électronique et informatique, est un précurseur en
proposant au public la première exposition internationale, populaire et
démocratique. La marque offre ainsi la possibilité aux anonymes de se faire
connaître du grand public mais également de mettre en avant la qualité
d’impression de ces produits.
Afin de ne pas avoir recours au sponsoring classique ou a la publicité
onéreuse, HP s’engage pour la culture et transforme le Palais de Tokyo en
« showroom », après avoir fait une opération initiale identique à Londres. Il
dévoile de nouveaux talents inconnus au grand public mais également redore
son blason et image auprès de certains professionnels tout en faisant
connaître ses nouvelles imprimantes et photocopieuses « pro ».
1. LE CONTEXTE ET LA DEMARCHE
• Hewlett-Packard Company, officiellement abrégée en HP, est une
entreprise multinationale américaine initialement d’électronique et
d'instrumentation qui a évolué vers l'informatique, les imprimantes,
les serveurs & réseaux et le multimédia.
• Elle a pour créateurs Bill Hewlett et Dave Packard, qui ont étudié
ensemble à l’Université de Stanford et ont fondé l’entreprise Hewlett-
Packard (HP) en 1939. Le premier produit qu’ils ont développé dans un
garage à Palo Alto était un oscillateur audio – un appareil de test qui a
été utilisé par des ingénieurs du son. Les studios de cinéma Walt
Disney ont été un des premiers clients de HP : ils ont acheté huit
oscillateurs pour développer et tester un système sonore innovant
pour le film «Fantasia». En 2002, HP a fusionné avec Compaq.
1. LE CONTEXTE ET LA DEMARCHE
• En 2008 son chiffre d'affaires annuel était de 118 milliards USD, et HP
était le premier constructeur d'ordinateurs au monde, devant IBM et
Dell, ces 2 plus gros concurrents. HP produit alors environ la moitié
des imprimantes du monde, ce qui représente approximativement le
quart de son chiffre d'affaires.
• Elle fait partie des 40 plus grosses entreprises du monde. Ses
principaux produits sont les imprimantes et périphériques, les
ordinateurs de toutes tailles (de poche, portables, de bureau ainsi que
les serveurs) et les services aux entreprises. Cela rend la
communication quelque peu difficile, la plupart des médias ne
permettant pas de mettre en avant l’avantage produit, notamment
pour les imprimantes.
• Pour remédier à cela, HP aidée de l’agence Publicis a organisé
l’événement « Hype Gallery ».
1. LE CONTEXTE ET LA DEMARCHE
• L’autre difficulté rencontrée par la marque est la
complexité de son offre, la multiplicité des produits, des
services et des formules.
• Comment soutenir une telle offre ? Comment ne pas s
enfermer dans la seule logique du recours à la publicité si
onéreuse ?
1. LE CONTEXTE ET LA DEMARCHE
• Cette exposition éphémère, ayant déjà eu lieu en Angleterre et en
Allemagne, permit à de jeunes artistes d’exposer gratuitement leurs
œuvres dans un lieu mythique : le Palais de Tokyo, et cela pendant un
mois, tout d’abord en 2004 puis à nouveau en 2007.
• Il suffisait d’apporter sa création sur la forme d’un fichier numérique
(CD, DVD ou clé USB) pour que cette dernière soit imprimée sur place,
à l’aide bien évidemment d’imprimantes de la marque. Les films étaient
également acceptés et diffusés dans une salle de projection. Pour les
artistes ne pouvant se déplacer, il était possible uploader leur œuvre
grâce au site web de l’événement.
• Les œuvres devaient cependant comporter les lettres « H » et « P »
dans leur titre. Cela était le seul impératif avec le fait de respecter les
règles légales et morales élémentaires.
• L’objectif était d’offrir à chacun des artistes, connus ou inconnus, une
chance et des compétences technologiques d’exprimer leur art.
« Images commandées, contraintes, destinées, stratégiques,
impulsives, réactives, humanistes, quotidiennes, secrètes,
publiques, privées, bruyantes ou sensibles, elles se retrouvent
transférées dans cet espace de presque liberté.
Décontextualisées et déhiérarchisées par rapport à leur
fonction première, elles prennent ici un statut d’images
d’auteurs. Elles seront lues comme telles et appréciées selon les
critères régissant ce type de lieu. Créativité, originalité,
prouesses techniques et formelles passeront au premier plan.
L’ensemble devrait montrer la jeune production d’un métier
essentiel, mais totalement sous évalué de la société de l’image:
le design graphique »,
souligne Ruedi Baur (parrain et porte parole de la
Hypegallery)
2. LES CHOIX STRATEGIQUES ET CREATIFS
• Cette opération, s’étant déroulée du 3 novembre au 3 décembre 2007 pour la
seconde édition, (une première avait déjà eu lieu en 2004) au Palais de Tokyo.
Cependant, le plan de communication autour de l’événement se présentait
comme un véritable challenge.
• Dans un premier temps elle n’était pas adressée au grand public mais à un
public restreint, composé de professionnels des arts graphiques,
particulièrement réfractaires aux discours commerciaux et promotionnels. Par
conséquent, il était nécessaire de présenter le discours sous une forme
différente, préservant une fort part de mystère mais suffisant impactant pour
les inciter à participer à l’événement. Il a fallu toucher ce cœur de cible de
manière optimale en les pistant, en s’immisçant dans leur quotidien et
encerclant ces derniers.
• Par la suite, communiquer auprès du grand public pour les inviter à se rendre à
l’exposition a été nécessaire.
2. LES CHOIX STRATEGIQUES ET CREATIFS
• Le plan se déroula en 3 phases :
1. l’infiltration
Il a fallu, dans un premier temps, éveiller les curiosités des professionnels des arts
graphiques et faire parler de cet événement tout en prenant soin de préserver le mystère
concernant l’annonceur. Ayant un cœur de cible très réduit que l’on pourrait qualifié de
« faiseurs de tendance » il fallut adapter les moyens médias pour communiquer avec eux.
Des affiches avec des slogans énigmatiques sont apparus dans une poignée de bar
parisiens à Etienne Marcel et aux alentours du Canal Saint Martin (quartiers très prisés
par les artistes et créatifs), dans 3 supports de presse (Blast, Les Inrocks et Etapes) et sur
certains sites internet spécialisés.
A cela s’ajoutait des « bonbons surprise » - d’origine chinoise et composés d’un mot,
parait-il révélant l’avenir. - envoyés aux agents de photographes, créatifs d’agence, et de
design.
Afin de conserver le secret, susciter l’intérêt du public et créer la rumeur, le logo
HP est absent durant toute cette phase de communication.
2. LES CHOIX STRATEGIQUES ET CREATIFS
2. les indices
Le teasing été lancé, la rumeur s’étendait … Il était donc nécessaire pour la
marque de communiquer sur le concept de cet événement. Pour cela, HP a
commandé auprès d’artistes sélectionnés sur le volet, une douzaine d’œuvres qui
ont été affichées dans la ville et publiées dans la presse magazine.
Le cœur de cible s’élargit aux écoles d’art avec notamment une présentation du
projet aux directeurs et BDE.
Certains forums de sites de graphistes sont infiltrés pour étendre d’avantage la
rumeur et enfin un emailing a été également programmé à destination des jeunes
artistes français et internationaux.
Le logo HP n’est toujours pas présent sur les supports de communication.
2. LES CHOIX STRATEGIQUES ET CREATIFS
3. la phase finale
Le 3 novembre, s’ouvrait l’exposition au Palais de Tokyo, pour une durée d’un
mois. Afin d’informer le public de cet événement, la communication s’élargit pour
toucher les moins de 35 ans ayant une forte sensibilité aux arts et plus
particulièrement à la photographie.
Dans ce but, de nouveaux titres de presse sont choisis, tout comme de nouveaux
lieux d’affichage.
L’exposition fait également parler d’elle lors d’événements importants comme le
Festival des Inrocks où sont projetés des courts métrages ou encore dans les
galeries d’art.
A l’ouverture de l’exposition, les artistes affluent pour imprimer et exposer leur
œuvres. Au final, une affiche et les imprimantes sont les seules
présence commerciale de la marque.
On souligne l’absence du logo de l’annonceur afin de garder le mystère et créer
le buzz.
2. LES CHOIX STRATEGIQUES ET CREATIFS
• http://www.youtube.com/watch?v=08w_2NKN2f8
• http://www.youtube.com/watch?v=xOBXloHIo3E
• http://www.youtube.com/watch?v=eG-zI-QwcRc
• http://www.youtube.com/watch?v=z7XviiGPw_c
• http://www.youtube.com/watch?v=U-P7bT-rcUY
On note à nouveau que le nom ou logo de HP ne figure pas en
fin de spot.
http://vimeo.com/5155805
Hype Gallery à Berlin
3. LES RESULTATS
• Créée par l’agence Publicis, cette campagne a été récompensée en remportant le 5e
Grand Prix des stratégies média pour l’ensemble de son dispositif. L’intégralité des
jurés ont mis en avant l’excellent travail fourni par la marque dans son travail média,
malgré les divergences concernant la cible, jugée par certains d’entre eux trop
restreinte.
• Du 3 novembre au 3 décembre 2007, le palais de Tokyo a vu 6 225 visiteurs fouler
son sol (contre 32 500 en 2004 avec la participation de 2 500 artistes). Le bilan est
donc très mitigé pour cette seconde édition.
• Cette opération qui s’était déjà déroulé en Allemagne et en Angleterre sera aussi
exporté au-delà de l’Europe, et notamment en Asie. Cet événement a permis d’offrir à
chacun une chance et les compétences technologiques de la marque pour montrer à
tous son génie créatif.
• Les retombées presse furent importantes, donnant à l’événement une plus grande
ampleur. De plus, les enquêtes suivant cette opération ont révélé que l’image de HP
avait évolué favorablement auprès des professionnels.
3. LES RESULTATS
« L'exercice n'est pas simple car, souvent, la
création a tendance à prendre le pas sur la
stratégie médias au sens propre »,
explique Bruno Thierry, directeur général de
Mediacom et membre du jury du Grand Prix
des stratégies
5. LES ENSEIGNEMENTS
• Au travers de la hypegallery et du financement de cette
exposition au profit de la culture, HP a su s’engager,
partager, mettre en avant de nouveaux talents en donnant à
chacun la possibilité d’exprimer son talent mais également
donner du sens à ces produits en démontrant de la qualité
de ses derniers.
• En créant cet événement culturel, la marque a pu bénéficier
d’une large couverture médiatique en France et à
l’international. Bien que contre-versée, cette opération a
permis à la marque d’accroître sa notoriété en touchant
une cible d’artistes très réfractaires à la communication.
6. Sources et bibliographie
http://www.photosapiens.com/Le-palais-de-Tokyo-accueille-la.html
http://www.theguardian.com/artanddesign/2004/feb/09/art
http://link.springer.com/chapter/10.1007/978-3-540-39632-1_7
http://vimeo.com/5155805
http://www.vnbc.fr/portfolio/teasing-hype-gallery/
http://fluctuat.premiere.fr/Expos/News/Hype-Gallery-HP-3253140
http://www.goodpilot.co.uk/hype_gallery.html
http://hpcannes.tumblr.com/tagged/lounge
http://hpcannes.tumblr.com/tagged/videos
http://www.fusefrance.fr/hp-acteur-du-festival-de-cannes-2/
http://www.strategies.fr/etudes-
tendances/dossiers/r37577/r37579W/hp-et-publicis-en-
plein-dans-la-cible.html
http://www.strategies.fr/etudes-
tendances/dossiers/r37577/r37669W/hp-fait-bonne-
impression.html
http://www.paris-art.com/art-culture-
France/Publicis%20curating/Rouill%C3%A9-
Andr%C3%A9/73.html
http://www.publicisgroupe.com/#/fr/press/news-
detail/id/4879
http://newsflash.publicisgroupe.net/uploadedDocs/20110
512_PubDialog_HP.pdf
6. Sources et bibliographie
Ces slides ont été réalisés dans le cadre du
projet IONIS Brand Culture.
Pour découvrir l'intégralité des cas étudiés,
rendez-vous sur :
www.ionisbrandculture.com.

Contenu connexe

Tendances

Cas 67 - Coca Cola The pause that refreshes
Cas 67 - Coca Cola The pause that refreshesCas 67 - Coca Cola The pause that refreshes
Cas 67 - Coca Cola The pause that refreshesIONIS Education Group
 
Cas 61 - Les fruits et légumes moches d'Intermarché
Cas 61 - Les fruits et légumes moches d'IntermarchéCas 61 - Les fruits et légumes moches d'Intermarché
Cas 61 - Les fruits et légumes moches d'IntermarchéIONIS Education Group
 
Leroy Merlin "du côté de chez vous"
Leroy Merlin "du côté de chez vous" Leroy Merlin "du côté de chez vous"
Leroy Merlin "du côté de chez vous" IONIS Education Group
 
La campagne Canal plus « L’ours »
La campagne Canal plus « L’ours »La campagne Canal plus « L’ours »
La campagne Canal plus « L’ours »IONIS Education Group
 
La campagne Darty et "contrat de confiance"
La campagne Darty et "contrat de confiance"La campagne Darty et "contrat de confiance"
La campagne Darty et "contrat de confiance"IONIS Education Group
 

Tendances (20)

Cas 69 - Pespi Challenge
Cas 69 - Pespi ChallengeCas 69 - Pespi Challenge
Cas 69 - Pespi Challenge
 
L’éloge de la simplicité
L’éloge de la simplicitéL’éloge de la simplicité
L’éloge de la simplicité
 
Amnesty International
Amnesty InternationalAmnesty International
Amnesty International
 
La campagne Myriam
La campagne MyriamLa campagne Myriam
La campagne Myriam
 
Cas 67 - Coca Cola The pause that refreshes
Cas 67 - Coca Cola The pause that refreshesCas 67 - Coca Cola The pause that refreshes
Cas 67 - Coca Cola The pause that refreshes
 
Intel Inside
Intel InsideIntel Inside
Intel Inside
 
Cas 61 - Les fruits et légumes moches d'Intermarché
Cas 61 - Les fruits et légumes moches d'IntermarchéCas 61 - Les fruits et légumes moches d'Intermarché
Cas 61 - Les fruits et légumes moches d'Intermarché
 
La campagne Benetton
La campagne BenettonLa campagne Benetton
La campagne Benetton
 
L'idée forte
L'idée forte L'idée forte
L'idée forte
 
La saga Eram
La saga EramLa saga Eram
La saga Eram
 
La campagne Dim
La campagne DimLa campagne Dim
La campagne Dim
 
Marque et Expérience
Marque et ExpérienceMarque et Expérience
Marque et Expérience
 
Leroy Merlin "du côté de chez vous"
Leroy Merlin "du côté de chez vous" Leroy Merlin "du côté de chez vous"
Leroy Merlin "du côté de chez vous"
 
Les leçons des EFFIE
Les leçons des EFFIELes leçons des EFFIE
Les leçons des EFFIE
 
La campagne BMW The Hire
La campagne BMW The HireLa campagne BMW The Hire
La campagne BMW The Hire
 
Cas 66 - Le calendrier Pirelli
Cas 66 - Le calendrier PirelliCas 66 - Le calendrier Pirelli
Cas 66 - Le calendrier Pirelli
 
La campagne Apple Think Different
La campagne Apple Think DifferentLa campagne Apple Think Different
La campagne Apple Think Different
 
La campagne Canal plus « L’ours »
La campagne Canal plus « L’ours »La campagne Canal plus « L’ours »
La campagne Canal plus « L’ours »
 
La campagne Dove
La campagne DoveLa campagne Dove
La campagne Dove
 
La campagne Darty et "contrat de confiance"
La campagne Darty et "contrat de confiance"La campagne Darty et "contrat de confiance"
La campagne Darty et "contrat de confiance"
 

En vedette

Power of-visual-communication-hp
Power of-visual-communication-hpPower of-visual-communication-hp
Power of-visual-communication-hpjackinthacker
 
Cas 62 - Le lobbying "le cas de la NRA"
Cas 62 - Le lobbying "le cas de la NRA"Cas 62 - Le lobbying "le cas de la NRA"
Cas 62 - Le lobbying "le cas de la NRA"IONIS Education Group
 
Les grandes tendances de la publicite digitale SRI Syndicat des Régies Intern...
Les grandes tendances de la publicite digitale SRI Syndicat des Régies Intern...Les grandes tendances de la publicite digitale SRI Syndicat des Régies Intern...
Les grandes tendances de la publicite digitale SRI Syndicat des Régies Intern...ACTUONDA
 
Emailing & Display : les mécaniques de ciblage (trafic et lead).
Emailing & Display : les mécaniques de ciblage (trafic et lead).Emailing & Display : les mécaniques de ciblage (trafic et lead).
Emailing & Display : les mécaniques de ciblage (trafic et lead).Jonathan Ravallec
 
E publicité v5
E publicité  v5E publicité  v5
E publicité v5Cyril Spoor
 
Panorama et enjeux de la publicité digitale mars 2012 partie 1
Panorama et enjeux de la publicité digitale mars 2012 partie 1Panorama et enjeux de la publicité digitale mars 2012 partie 1
Panorama et enjeux de la publicité digitale mars 2012 partie 1BEIJAFLORE
 
Google display par fly conseils
Google display par fly conseilsGoogle display par fly conseils
Google display par fly conseilsFLY Conseils
 
Influenceurs : intégrez-les dans votre stratégie d'acquisition
Influenceurs : intégrez-les dans votre stratégie d'acquisitionInfluenceurs : intégrez-les dans votre stratégie d'acquisition
Influenceurs : intégrez-les dans votre stratégie d'acquisitionJonathan Ravallec
 
Panorama et enjeux de la publicité digitale mars 2012 partie 2
Panorama et enjeux de la publicité digitale mars 2012 partie 2Panorama et enjeux de la publicité digitale mars 2012 partie 2
Panorama et enjeux de la publicité digitale mars 2012 partie 2BEIJAFLORE
 
Pole digital self image
Pole digital self imagePole digital self image
Pole digital self imageselfimage
 

En vedette (14)

Cas 72 : Nutella
Cas 72 : NutellaCas 72 : Nutella
Cas 72 : Nutella
 
Cas 75 - Nescafé
Cas 75 - NescaféCas 75 - Nescafé
Cas 75 - Nescafé
 
Cas 74 : Hemès
Cas 74 : HemèsCas 74 : Hemès
Cas 74 : Hemès
 
Power of-visual-communication-hp
Power of-visual-communication-hpPower of-visual-communication-hp
Power of-visual-communication-hp
 
Cas 62 - Le lobbying "le cas de la NRA"
Cas 62 - Le lobbying "le cas de la NRA"Cas 62 - Le lobbying "le cas de la NRA"
Cas 62 - Le lobbying "le cas de la NRA"
 
Les grandes tendances de la publicite digitale SRI Syndicat des Régies Intern...
Les grandes tendances de la publicite digitale SRI Syndicat des Régies Intern...Les grandes tendances de la publicite digitale SRI Syndicat des Régies Intern...
Les grandes tendances de la publicite digitale SRI Syndicat des Régies Intern...
 
Emailing & Display : les mécaniques de ciblage (trafic et lead).
Emailing & Display : les mécaniques de ciblage (trafic et lead).Emailing & Display : les mécaniques de ciblage (trafic et lead).
Emailing & Display : les mécaniques de ciblage (trafic et lead).
 
Don’t mess with Texas
Don’t mess with TexasDon’t mess with Texas
Don’t mess with Texas
 
E publicité v5
E publicité  v5E publicité  v5
E publicité v5
 
Panorama et enjeux de la publicité digitale mars 2012 partie 1
Panorama et enjeux de la publicité digitale mars 2012 partie 1Panorama et enjeux de la publicité digitale mars 2012 partie 1
Panorama et enjeux de la publicité digitale mars 2012 partie 1
 
Google display par fly conseils
Google display par fly conseilsGoogle display par fly conseils
Google display par fly conseils
 
Influenceurs : intégrez-les dans votre stratégie d'acquisition
Influenceurs : intégrez-les dans votre stratégie d'acquisitionInfluenceurs : intégrez-les dans votre stratégie d'acquisition
Influenceurs : intégrez-les dans votre stratégie d'acquisition
 
Panorama et enjeux de la publicité digitale mars 2012 partie 2
Panorama et enjeux de la publicité digitale mars 2012 partie 2Panorama et enjeux de la publicité digitale mars 2012 partie 2
Panorama et enjeux de la publicité digitale mars 2012 partie 2
 
Pole digital self image
Pole digital self imagePole digital self image
Pole digital self image
 

Similaire à Cas 73 - HP Hype gallery

Pix and Tech & Lord of the Geek : devenir partenaire
Pix and Tech & Lord of the Geek : devenir partenairePix and Tech & Lord of the Geek : devenir partenaire
Pix and Tech & Lord of the Geek : devenir partenaireBenjamin Dimanche
 
L’art dans la publicité
L’art dans la publicitéL’art dans la publicité
L’art dans la publicitéDhekra KHELIFI
 
Pixand tech devenir partenaire
Pixand tech   devenir partenairePixand tech   devenir partenaire
Pixand tech devenir partenaireGuillaume Jamet
 
Veille Né Kid 080416
Veille Né Kid 080416Veille Né Kid 080416
Veille Né Kid 080416Nicolas Bard
 
Bilan lift france 10
Bilan lift france 10Bilan lift france 10
Bilan lift france 10Fing
 
La veille de Red Guy du 04.06.14 - Archimédias
La veille de Red Guy du 04.06.14 - ArchimédiasLa veille de Red Guy du 04.06.14 - Archimédias
La veille de Red Guy du 04.06.14 - ArchimédiasRed Guy
 
Innover sa communication vers de nouveaux publics - J.Ramacker
Innover sa communication vers de nouveaux publics - J.RamackerInnover sa communication vers de nouveaux publics - J.Ramacker
Innover sa communication vers de nouveaux publics - J.RamackerJérôme Ramacker
 
Kathleen_Berger_Analyse retail
Kathleen_Berger_Analyse retailKathleen_Berger_Analyse retail
Kathleen_Berger_Analyse retailkathleen90
 
La Veille De Né Kid Du 11 02 2010 : la médiologie
La Veille De Né Kid Du 11 02 2010 : la médiologieLa Veille De Né Kid Du 11 02 2010 : la médiologie
La Veille De Né Kid Du 11 02 2010 : la médiologieNé Kid
 
152314 cnap graphisme-en-france_23_2017-fr
152314 cnap graphisme-en-france_23_2017-fr152314 cnap graphisme-en-france_23_2017-fr
152314 cnap graphisme-en-france_23_2017-frGeoffrey Dorne
 
Premier_cours_CELSA_AMARTIN
Premier_cours_CELSA_AMARTINPremier_cours_CELSA_AMARTIN
Premier_cours_CELSA_AMARTINAurélien Fache
 
La veille de red guy du 29.08.12 avant-garde
La veille de red guy du 29.08.12   avant-gardeLa veille de red guy du 29.08.12   avant-garde
La veille de red guy du 29.08.12 avant-gardeRed Guy
 
Publicité
PublicitéPublicité
Publicitémarocnet
 
La Veille De Né Kid Du 21.01.09 : hip ou hype?
La Veille De Né Kid Du 21.01.09 : hip ou hype?La Veille De Né Kid Du 21.01.09 : hip ou hype?
La Veille De Né Kid Du 21.01.09 : hip ou hype?Né Kid
 
Présentation de papa be digital
Présentation de papa be digitalPrésentation de papa be digital
Présentation de papa be digitalStephane Zibi
 
C1. La licence de marque de la ville de Paris : un outil au service de la pro...
C1. La licence de marque de la ville de Paris : un outil au service de la pro...C1. La licence de marque de la ville de Paris : un outil au service de la pro...
C1. La licence de marque de la ville de Paris : un outil au service de la pro...Cap'Com
 
Le transmédia storytelling
Le transmédia storytellingLe transmédia storytelling
Le transmédia storytellinglaurence allard
 
CP Salons Creative Publishing, Dem@in le livre et doc@futur : les 28 et 29 ja...
CP Salons Creative Publishing, Dem@in le livre et doc@futur : les 28 et 29 ja...CP Salons Creative Publishing, Dem@in le livre et doc@futur : les 28 et 29 ja...
CP Salons Creative Publishing, Dem@in le livre et doc@futur : les 28 et 29 ja...RPKONFIDENTIELLES
 

Similaire à Cas 73 - HP Hype gallery (20)

Pix and Tech & Lord of the Geek : devenir partenaire
Pix and Tech & Lord of the Geek : devenir partenairePix and Tech & Lord of the Geek : devenir partenaire
Pix and Tech & Lord of the Geek : devenir partenaire
 
L’art dans la publicité
L’art dans la publicitéL’art dans la publicité
L’art dans la publicité
 
Pixand tech devenir partenaire
Pixand tech   devenir partenairePixand tech   devenir partenaire
Pixand tech devenir partenaire
 
Veille Né Kid 080416
Veille Né Kid 080416Veille Né Kid 080416
Veille Né Kid 080416
 
Bilan lift france 10
Bilan lift france 10Bilan lift france 10
Bilan lift france 10
 
La veille de Red Guy du 04.06.14 - Archimédias
La veille de Red Guy du 04.06.14 - ArchimédiasLa veille de Red Guy du 04.06.14 - Archimédias
La veille de Red Guy du 04.06.14 - Archimédias
 
Innover sa communication vers de nouveaux publics - J.Ramacker
Innover sa communication vers de nouveaux publics - J.RamackerInnover sa communication vers de nouveaux publics - J.Ramacker
Innover sa communication vers de nouveaux publics - J.Ramacker
 
Kathleen_Berger_Analyse retail
Kathleen_Berger_Analyse retailKathleen_Berger_Analyse retail
Kathleen_Berger_Analyse retail
 
Pub officiel
Pub officielPub officiel
Pub officiel
 
La Veille De Né Kid Du 11 02 2010 : la médiologie
La Veille De Né Kid Du 11 02 2010 : la médiologieLa Veille De Né Kid Du 11 02 2010 : la médiologie
La Veille De Né Kid Du 11 02 2010 : la médiologie
 
152314 cnap graphisme-en-france_23_2017-fr
152314 cnap graphisme-en-france_23_2017-fr152314 cnap graphisme-en-france_23_2017-fr
152314 cnap graphisme-en-france_23_2017-fr
 
Premier_cours_CELSA_AMARTIN
Premier_cours_CELSA_AMARTINPremier_cours_CELSA_AMARTIN
Premier_cours_CELSA_AMARTIN
 
La veille de red guy du 29.08.12 avant-garde
La veille de red guy du 29.08.12   avant-gardeLa veille de red guy du 29.08.12   avant-garde
La veille de red guy du 29.08.12 avant-garde
 
Publicité
PublicitéPublicité
Publicité
 
La Veille De Né Kid Du 21.01.09 : hip ou hype?
La Veille De Né Kid Du 21.01.09 : hip ou hype?La Veille De Né Kid Du 21.01.09 : hip ou hype?
La Veille De Né Kid Du 21.01.09 : hip ou hype?
 
Présentation de papa be digital
Présentation de papa be digitalPrésentation de papa be digital
Présentation de papa be digital
 
Brice MOURER, MAGIC GARDEN AGENCY (PARIS 2.0, Sept 2009)
Brice MOURER,  MAGIC GARDEN AGENCY (PARIS 2.0, Sept 2009)Brice MOURER,  MAGIC GARDEN AGENCY (PARIS 2.0, Sept 2009)
Brice MOURER, MAGIC GARDEN AGENCY (PARIS 2.0, Sept 2009)
 
C1. La licence de marque de la ville de Paris : un outil au service de la pro...
C1. La licence de marque de la ville de Paris : un outil au service de la pro...C1. La licence de marque de la ville de Paris : un outil au service de la pro...
C1. La licence de marque de la ville de Paris : un outil au service de la pro...
 
Le transmédia storytelling
Le transmédia storytellingLe transmédia storytelling
Le transmédia storytelling
 
CP Salons Creative Publishing, Dem@in le livre et doc@futur : les 28 et 29 ja...
CP Salons Creative Publishing, Dem@in le livre et doc@futur : les 28 et 29 ja...CP Salons Creative Publishing, Dem@in le livre et doc@futur : les 28 et 29 ja...
CP Salons Creative Publishing, Dem@in le livre et doc@futur : les 28 et 29 ja...
 

Plus de IONIS Education Group (10)

Cas 68 - Old Spice
Cas 68 - Old SpiceCas 68 - Old Spice
Cas 68 - Old Spice
 
Cas 65 : Abercrombie and Fitch
Cas 65 :  Abercrombie and FitchCas 65 :  Abercrombie and Fitch
Cas 65 : Abercrombie and Fitch
 
Louis Vuitton : l’art du voyage
Louis Vuitton  : l’art du voyageLouis Vuitton  : l’art du voyage
Louis Vuitton : l’art du voyage
 
Beats
BeatsBeats
Beats
 
Le renouveau d’Oasis
Le renouveau d’OasisLe renouveau d’Oasis
Le renouveau d’Oasis
 
Les leçons des EFFIE
Les leçons des EFFIELes leçons des EFFIE
Les leçons des EFFIE
 
La campagne Evian : bouteilles de Noël
La campagne Evian : bouteilles de NoëlLa campagne Evian : bouteilles de Noël
La campagne Evian : bouteilles de Noël
 
Festiblog Programme 2013
Festiblog Programme 2013 Festiblog Programme 2013
Festiblog Programme 2013
 
La campagne Absolut Vodka
La campagne Absolut VodkaLa campagne Absolut Vodka
La campagne Absolut Vodka
 
Le cas Virgin
Le cas VirginLe cas Virgin
Le cas Virgin
 

Dernier

Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 37
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 37
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 37
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 

Dernier (16)

Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 

Cas 73 - HP Hype gallery

  • 2. Synthèse HP, entreprise d’électronique et informatique, est un précurseur en proposant au public la première exposition internationale, populaire et démocratique. La marque offre ainsi la possibilité aux anonymes de se faire connaître du grand public mais également de mettre en avant la qualité d’impression de ces produits. Afin de ne pas avoir recours au sponsoring classique ou a la publicité onéreuse, HP s’engage pour la culture et transforme le Palais de Tokyo en « showroom », après avoir fait une opération initiale identique à Londres. Il dévoile de nouveaux talents inconnus au grand public mais également redore son blason et image auprès de certains professionnels tout en faisant connaître ses nouvelles imprimantes et photocopieuses « pro ».
  • 3. 1. LE CONTEXTE ET LA DEMARCHE • Hewlett-Packard Company, officiellement abrégée en HP, est une entreprise multinationale américaine initialement d’électronique et d'instrumentation qui a évolué vers l'informatique, les imprimantes, les serveurs & réseaux et le multimédia. • Elle a pour créateurs Bill Hewlett et Dave Packard, qui ont étudié ensemble à l’Université de Stanford et ont fondé l’entreprise Hewlett- Packard (HP) en 1939. Le premier produit qu’ils ont développé dans un garage à Palo Alto était un oscillateur audio – un appareil de test qui a été utilisé par des ingénieurs du son. Les studios de cinéma Walt Disney ont été un des premiers clients de HP : ils ont acheté huit oscillateurs pour développer et tester un système sonore innovant pour le film «Fantasia». En 2002, HP a fusionné avec Compaq.
  • 4. 1. LE CONTEXTE ET LA DEMARCHE • En 2008 son chiffre d'affaires annuel était de 118 milliards USD, et HP était le premier constructeur d'ordinateurs au monde, devant IBM et Dell, ces 2 plus gros concurrents. HP produit alors environ la moitié des imprimantes du monde, ce qui représente approximativement le quart de son chiffre d'affaires. • Elle fait partie des 40 plus grosses entreprises du monde. Ses principaux produits sont les imprimantes et périphériques, les ordinateurs de toutes tailles (de poche, portables, de bureau ainsi que les serveurs) et les services aux entreprises. Cela rend la communication quelque peu difficile, la plupart des médias ne permettant pas de mettre en avant l’avantage produit, notamment pour les imprimantes. • Pour remédier à cela, HP aidée de l’agence Publicis a organisé l’événement « Hype Gallery ».
  • 5. 1. LE CONTEXTE ET LA DEMARCHE • L’autre difficulté rencontrée par la marque est la complexité de son offre, la multiplicité des produits, des services et des formules. • Comment soutenir une telle offre ? Comment ne pas s enfermer dans la seule logique du recours à la publicité si onéreuse ?
  • 6. 1. LE CONTEXTE ET LA DEMARCHE • Cette exposition éphémère, ayant déjà eu lieu en Angleterre et en Allemagne, permit à de jeunes artistes d’exposer gratuitement leurs œuvres dans un lieu mythique : le Palais de Tokyo, et cela pendant un mois, tout d’abord en 2004 puis à nouveau en 2007. • Il suffisait d’apporter sa création sur la forme d’un fichier numérique (CD, DVD ou clé USB) pour que cette dernière soit imprimée sur place, à l’aide bien évidemment d’imprimantes de la marque. Les films étaient également acceptés et diffusés dans une salle de projection. Pour les artistes ne pouvant se déplacer, il était possible uploader leur œuvre grâce au site web de l’événement. • Les œuvres devaient cependant comporter les lettres « H » et « P » dans leur titre. Cela était le seul impératif avec le fait de respecter les règles légales et morales élémentaires. • L’objectif était d’offrir à chacun des artistes, connus ou inconnus, une chance et des compétences technologiques d’exprimer leur art.
  • 7. « Images commandées, contraintes, destinées, stratégiques, impulsives, réactives, humanistes, quotidiennes, secrètes, publiques, privées, bruyantes ou sensibles, elles se retrouvent transférées dans cet espace de presque liberté. Décontextualisées et déhiérarchisées par rapport à leur fonction première, elles prennent ici un statut d’images d’auteurs. Elles seront lues comme telles et appréciées selon les critères régissant ce type de lieu. Créativité, originalité, prouesses techniques et formelles passeront au premier plan. L’ensemble devrait montrer la jeune production d’un métier essentiel, mais totalement sous évalué de la société de l’image: le design graphique », souligne Ruedi Baur (parrain et porte parole de la Hypegallery)
  • 8. 2. LES CHOIX STRATEGIQUES ET CREATIFS • Cette opération, s’étant déroulée du 3 novembre au 3 décembre 2007 pour la seconde édition, (une première avait déjà eu lieu en 2004) au Palais de Tokyo. Cependant, le plan de communication autour de l’événement se présentait comme un véritable challenge. • Dans un premier temps elle n’était pas adressée au grand public mais à un public restreint, composé de professionnels des arts graphiques, particulièrement réfractaires aux discours commerciaux et promotionnels. Par conséquent, il était nécessaire de présenter le discours sous une forme différente, préservant une fort part de mystère mais suffisant impactant pour les inciter à participer à l’événement. Il a fallu toucher ce cœur de cible de manière optimale en les pistant, en s’immisçant dans leur quotidien et encerclant ces derniers. • Par la suite, communiquer auprès du grand public pour les inviter à se rendre à l’exposition a été nécessaire.
  • 9. 2. LES CHOIX STRATEGIQUES ET CREATIFS • Le plan se déroula en 3 phases : 1. l’infiltration Il a fallu, dans un premier temps, éveiller les curiosités des professionnels des arts graphiques et faire parler de cet événement tout en prenant soin de préserver le mystère concernant l’annonceur. Ayant un cœur de cible très réduit que l’on pourrait qualifié de « faiseurs de tendance » il fallut adapter les moyens médias pour communiquer avec eux. Des affiches avec des slogans énigmatiques sont apparus dans une poignée de bar parisiens à Etienne Marcel et aux alentours du Canal Saint Martin (quartiers très prisés par les artistes et créatifs), dans 3 supports de presse (Blast, Les Inrocks et Etapes) et sur certains sites internet spécialisés. A cela s’ajoutait des « bonbons surprise » - d’origine chinoise et composés d’un mot, parait-il révélant l’avenir. - envoyés aux agents de photographes, créatifs d’agence, et de design. Afin de conserver le secret, susciter l’intérêt du public et créer la rumeur, le logo HP est absent durant toute cette phase de communication.
  • 10. 2. LES CHOIX STRATEGIQUES ET CREATIFS 2. les indices Le teasing été lancé, la rumeur s’étendait … Il était donc nécessaire pour la marque de communiquer sur le concept de cet événement. Pour cela, HP a commandé auprès d’artistes sélectionnés sur le volet, une douzaine d’œuvres qui ont été affichées dans la ville et publiées dans la presse magazine. Le cœur de cible s’élargit aux écoles d’art avec notamment une présentation du projet aux directeurs et BDE. Certains forums de sites de graphistes sont infiltrés pour étendre d’avantage la rumeur et enfin un emailing a été également programmé à destination des jeunes artistes français et internationaux. Le logo HP n’est toujours pas présent sur les supports de communication.
  • 11. 2. LES CHOIX STRATEGIQUES ET CREATIFS 3. la phase finale Le 3 novembre, s’ouvrait l’exposition au Palais de Tokyo, pour une durée d’un mois. Afin d’informer le public de cet événement, la communication s’élargit pour toucher les moins de 35 ans ayant une forte sensibilité aux arts et plus particulièrement à la photographie. Dans ce but, de nouveaux titres de presse sont choisis, tout comme de nouveaux lieux d’affichage. L’exposition fait également parler d’elle lors d’événements importants comme le Festival des Inrocks où sont projetés des courts métrages ou encore dans les galeries d’art. A l’ouverture de l’exposition, les artistes affluent pour imprimer et exposer leur œuvres. Au final, une affiche et les imprimantes sont les seules présence commerciale de la marque.
  • 12. On souligne l’absence du logo de l’annonceur afin de garder le mystère et créer le buzz.
  • 13. 2. LES CHOIX STRATEGIQUES ET CREATIFS • http://www.youtube.com/watch?v=08w_2NKN2f8 • http://www.youtube.com/watch?v=xOBXloHIo3E • http://www.youtube.com/watch?v=eG-zI-QwcRc • http://www.youtube.com/watch?v=z7XviiGPw_c • http://www.youtube.com/watch?v=U-P7bT-rcUY On note à nouveau que le nom ou logo de HP ne figure pas en fin de spot.
  • 15. 3. LES RESULTATS • Créée par l’agence Publicis, cette campagne a été récompensée en remportant le 5e Grand Prix des stratégies média pour l’ensemble de son dispositif. L’intégralité des jurés ont mis en avant l’excellent travail fourni par la marque dans son travail média, malgré les divergences concernant la cible, jugée par certains d’entre eux trop restreinte. • Du 3 novembre au 3 décembre 2007, le palais de Tokyo a vu 6 225 visiteurs fouler son sol (contre 32 500 en 2004 avec la participation de 2 500 artistes). Le bilan est donc très mitigé pour cette seconde édition. • Cette opération qui s’était déjà déroulé en Allemagne et en Angleterre sera aussi exporté au-delà de l’Europe, et notamment en Asie. Cet événement a permis d’offrir à chacun une chance et les compétences technologiques de la marque pour montrer à tous son génie créatif. • Les retombées presse furent importantes, donnant à l’événement une plus grande ampleur. De plus, les enquêtes suivant cette opération ont révélé que l’image de HP avait évolué favorablement auprès des professionnels.
  • 16. 3. LES RESULTATS « L'exercice n'est pas simple car, souvent, la création a tendance à prendre le pas sur la stratégie médias au sens propre », explique Bruno Thierry, directeur général de Mediacom et membre du jury du Grand Prix des stratégies
  • 17. 5. LES ENSEIGNEMENTS • Au travers de la hypegallery et du financement de cette exposition au profit de la culture, HP a su s’engager, partager, mettre en avant de nouveaux talents en donnant à chacun la possibilité d’exprimer son talent mais également donner du sens à ces produits en démontrant de la qualité de ses derniers. • En créant cet événement culturel, la marque a pu bénéficier d’une large couverture médiatique en France et à l’international. Bien que contre-versée, cette opération a permis à la marque d’accroître sa notoriété en touchant une cible d’artistes très réfractaires à la communication.
  • 18. 6. Sources et bibliographie http://www.photosapiens.com/Le-palais-de-Tokyo-accueille-la.html http://www.theguardian.com/artanddesign/2004/feb/09/art http://link.springer.com/chapter/10.1007/978-3-540-39632-1_7 http://vimeo.com/5155805 http://www.vnbc.fr/portfolio/teasing-hype-gallery/ http://fluctuat.premiere.fr/Expos/News/Hype-Gallery-HP-3253140 http://www.goodpilot.co.uk/hype_gallery.html http://hpcannes.tumblr.com/tagged/lounge http://hpcannes.tumblr.com/tagged/videos http://www.fusefrance.fr/hp-acteur-du-festival-de-cannes-2/
  • 20. Ces slides ont été réalisés dans le cadre du projet IONIS Brand Culture. Pour découvrir l'intégralité des cas étudiés, rendez-vous sur : www.ionisbrandculture.com.