LES ONDES DE CHOC
étude de 463 dossiers
à partir de 4 ans1/2 d’expérience
Dr Didier POLIN
Institut Régional de Médecine du...
Sommaire
• De l’historique à la technique
• De la technique au mode d’action
• De l’utilisation aux indications
• Nos résu...
De l’historique à
la technique
HISTORIQUE
• ONDES DE CHOC (ODC): utilisées depuis 25
ans en lithotripsie extra-corporelle (ESWT)
• Essais au début des an...
APPAREILS à ODC
électromagnétiques
• Appareils lourds,
technologie complexe
• Haute énergie,
pénétration profonde
• Appare...
APPAREILS A ONDES DE
CHOC RADIALES
APPAREILS A ONDES DE
CHOC RADIALES
• Sept fois mois puissant
que le lithotripteur
• limite de l’os :
P> 0,26 mJ/mm²
Energie du MP100
Bar mJ/mm²
2 0,03
2,5 0,07
3 0,12
3,5 0,17
4 0,23
Pain
Management
APPAREILS A ONDES DE
CHOC RADIALES
• ODC de plus faible énergie
– (4 bars maximum soit 0.23mJ/mm2)
• Pénétration plus supe...
De la technique
au mode d’action
Onde de choc
Onde réfléchie
Onde
réfléchie
Onde transmise
Direct effects at interfaces
Hopkinson-Effect Désintégration à l...
Ballistic Pressure Pulse Therapy
Body
Air comprimé
1. Appliquer
2. Tirer
Pressure Pulse Therapy
Energie CorpsPlaque de rebondPiston
Pression
Temps5 msVites...
1-10 bar100-1000 bar
Pressure Pulse
(RSWT)
Time
Pressure
Pressure
Time
Shock Wave
(ESWT)
Shock Wave vs Pressure Pulse
(1 /...
douleur
calcification
lithiase
Densité d’énergie (mJ/mm2)
0 0.75 1.5
0.12
0.26
Pseudarthroses
Fractures de fatigue
Chondro...
MODE D’ACTION
• Ce que l’on observe chez nos patients….
– Douleur immédiate diminuant secondairement
– Antalgie en fin de ...
MODE D’ACTION
• Libération locale immédiate de substances antalgiques
et anti inflammatoire
• Action défibrosante
• Créati...
REVUE DE LA
LITTERATURE
de l’utilisation
aux indications
LES ETUDES
• Recherche Internet sur le mot-clé RSWT:
7300 réponses
• Etudes surtout allemandes, australiennes,
américaines...
• FRÖLICH 1999:
103 patients – épicondylite
Amélioration significative à 1 an sur la douleur et la
reprise de la vie profe...
• GEDERSMEYER 2004:
70 patients – aponévrosite plantaire
Diminution significative de la douleur sur
l’ EVA à 12 semaines p...
NOS RESULTATS
COMPARAISON
H. DE LABAREYRE et G. SAILLANT, Médecins du Sports 2002
265 patients, évaluation des résultats à 6 semaines au minimum
Pat...
INSTITUT REGIONAL DE MEDECINE DU SPORT
463 patients traités d’avril 2004 à octobre 2006
Résultats au terme des séances
Pat...
INSTITUT REGIONAL DE MEDECINE DU SPORT
Évolution de l’échelle de BORG
Évaluation des résultats à 6 semaines au minimum
Ten...
INSTITUT REGIONAL DE MEDECINE DU SPORT
Évolution de l’échelle de BORG
Évaluation des résultats à 6 semaines au minimum
Apo...
INSTITUT REGIONAL DE MEDECINE DU SPORT
Évolution de l’échelle de BORG
Évaluation des résultats à 6 semaines au minimum
Epi...
PLACE DES ONDES DE CHOC
RADIALES…
à partir de notre expérience et de
vos réflexions…
UTILISATION PRATIQUE
• Nombre d’impulsions: 2000 à 3000 chocs
• Fréquence: 5 à 15 Hz
• Pression: variation entre 1,5 à 4 b...
UTILISATION PRATIQUE
• Effets indésirables: DOULEUR lors de la
séance, ecchymoses, oedèmes transitoires,
irritations cutan...
CONTRE-INDICATIONS
• Algodystrophie
• Troubles coagulation et AVK
• Pathologies tumorales
• Infections locales et générale...
CONCLUSION
• Aide supplémentaire dans l’arsenal
thérapeutique du traitement des tendinopathies
• Retard en France
• Ne se ...
Les ondes de choc appliquées aux pathologies tendineuses et musculaires   retour sur 463 patients traités
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les ondes de choc appliquées aux pathologies tendineuses et musculaires retour sur 463 patients traités

783 vues

Publié le

Les ondes de choc appliquées aux pathologies tendineuses et musculaires retour sur 463 patients traités

Publié dans : Santé & Médecine
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Les ondes de choc appliquées aux pathologies tendineuses et musculaires retour sur 463 patients traités

  1. 1. LES ONDES DE CHOC étude de 463 dossiers à partir de 4 ans1/2 d’expérience Dr Didier POLIN Institut Régional de Médecine du Sport Samedi 10 janvier 2008
  2. 2. Sommaire • De l’historique à la technique • De la technique au mode d’action • De l’utilisation aux indications • Nos résultats , comparaison
  3. 3. De l’historique à la technique
  4. 4. HISTORIQUE • ONDES DE CHOC (ODC): utilisées depuis 25 ans en lithotripsie extra-corporelle (ESWT) • Essais au début des années 90 sur les tendinites calcifiantes de l’épaule • Parallèlement développement d’appareils émettant des ONDES DE CHOC dites RADIALES (OCR) ou Radial Shock Wave Therapy ( RSWT)
  5. 5. APPAREILS à ODC électromagnétiques • Appareils lourds, technologie complexe • Haute énergie, pénétration profonde • Appareils peu précis et onéreux
  6. 6. APPAREILS A ONDES DE CHOC RADIALES
  7. 7. APPAREILS A ONDES DE CHOC RADIALES • Sept fois mois puissant que le lithotripteur • limite de l’os : P> 0,26 mJ/mm²
  8. 8. Energie du MP100 Bar mJ/mm² 2 0,03 2,5 0,07 3 0,12 3,5 0,17 4 0,23 Pain Management
  9. 9. APPAREILS A ONDES DE CHOC RADIALES • ODC de plus faible énergie – (4 bars maximum soit 0.23mJ/mm2) • Pénétration plus superficielle – (3,5 cm de profondeur) • Peu irritant sur les tissus • Appareils mobiles et moins onéreux
  10. 10. De la technique au mode d’action
  11. 11. Onde de choc Onde réfléchie Onde réfléchie Onde transmise Direct effects at interfaces Hopkinson-Effect Désintégration à la surface
  12. 12. Ballistic Pressure Pulse Therapy
  13. 13. Body Air comprimé 1. Appliquer 2. Tirer Pressure Pulse Therapy Energie CorpsPlaque de rebondPiston Pression Temps5 msVitesse 10 m/sec
  14. 14. 1-10 bar100-1000 bar Pressure Pulse (RSWT) Time Pressure Pressure Time Shock Wave (ESWT) Shock Wave vs Pressure Pulse (1 / 100) (10 000)1-5 ms≈ 300 ns
  15. 15. douleur calcification lithiase Densité d’énergie (mJ/mm2) 0 0.75 1.5 0.12 0.26 Pseudarthroses Fractures de fatigue Chondropathies Névrome de Morton
  16. 16. MODE D’ACTION • Ce que l’on observe chez nos patients…. – Douleur immédiate diminuant secondairement – Antalgie en fin de séance – Réapparition de la douleur 3 à 24 heures après les ondes de chocs – Amélioration secondaire sur la douleur et la gène fonctionnelle
  17. 17. MODE D’ACTION • Libération locale immédiate de substances antalgiques et anti inflammatoire • Action défibrosante • Création de micro-lésions susceptibles d’induire un processus de cicatrisation Triple effet: - antalgique précoce - pic douloureux secondaire - amélioration retardé ( entre 6 semaines et 3 mois) sur les lésions chroniques
  18. 18. REVUE DE LA LITTERATURE de l’utilisation aux indications
  19. 19. LES ETUDES • Recherche Internet sur le mot-clé RSWT: 7300 réponses • Etudes surtout allemandes, australiennes, américaines et canadiennes • En France depuis 1999
  20. 20. • FRÖLICH 1999: 103 patients – épicondylite Amélioration significative à 1 an sur la douleur et la reprise de la vie professionnelle et sportive • ROZENBLAT 2003: 330 patients – association ODC puis cryothérapie Satisfaction à 3 mois minimum (gène fonctionnelle vie quotidienne et pratique sportive) des patients 73%
  21. 21. • GEDERSMEYER 2004: 70 patients – aponévrosite plantaire Diminution significative de la douleur sur l’ EVA à 12 semaines pour le groupe « onde de choc » Amélioration plus importante sur les tendinopathies corporéales que sur les enthésopathies
  22. 22. NOS RESULTATS COMPARAISON
  23. 23. H. DE LABAREYRE et G. SAILLANT, Médecins du Sports 2002 265 patients, évaluation des résultats à 6 semaines au minimum Pathologies Nombre de cas Nombre moyen de séances TS+S (%) I+D (%) T. Achille corporéale 116 3,6 74,1 25,9 T. Achille insertion 13 4,3 69 31 Aponévrosite plantaire 45 3,5 62 31 T. rotulienne 42 3,3 50 45 Epicondylite 28 4,3 64 36 Epitrochléite 9 3,4 55 45
  24. 24. INSTITUT REGIONAL DE MEDECINE DU SPORT 463 patients traités d’avril 2004 à octobre 2006 Résultats au terme des séances Pathologies Nombre de cas Nombre moyen de séances TS+S (%) I+D (%) T. Achille corporéale 123 4,7 66 34 T. Achille enthésopathie 47 4,4 43 57 Aponévrosite plantaire 63 4,8 54 46 Tendinopathie rotulienne 66 4,3 78 12 Epicondylite 78 5 69 31 Epitrochléite 45 4 20 80 Périostite 41 3,8 73 27
  25. 25. INSTITUT REGIONAL DE MEDECINE DU SPORT Évolution de l’échelle de BORG Évaluation des résultats à 6 semaines au minimum Tendinopathie Achilléenne corporéale (123 cas) Tendinite d’Achille TS+S douleur Gène fonctionnelle Gène pratique sportive initialement 4.9 3.7 7.9 Au terme des séances 66% 2.3 2 2.9 A 6 semaines minimum 76% 1.9 1.3 1.9
  26. 26. INSTITUT REGIONAL DE MEDECINE DU SPORT Évolution de l’échelle de BORG Évaluation des résultats à 6 semaines au minimum Aponévrosite plantaire (63 cas) Aponévrosite plantaire TS+S douleur Gène fonctionnelle Gène pratique sportive initialement 5.6 5.6 9.4 Au terme des séances 54% 3.4 3.4 5.4 A 6 semaines minimum 60% 2.2 2.6 2.3
  27. 27. INSTITUT REGIONAL DE MEDECINE DU SPORT Évolution de l’échelle de BORG Évaluation des résultats à 6 semaines au minimum Epicondylite (78 cas) Epicondylite TS+S douleur Gène fonctionnelle Gène pratique sportive initialement 5.4 6.1 5.2 Au terme des séances 69% 3 2.8 2.5 A 6 semaines minimum 62% 3.1 2.3 2.5
  28. 28. PLACE DES ONDES DE CHOC RADIALES… à partir de notre expérience et de vos réflexions…
  29. 29. UTILISATION PRATIQUE • Nombre d’impulsions: 2000 à 3000 chocs • Fréquence: 5 à 15 Hz • Pression: variation entre 1,5 à 4 bars soit 0,02 à 0,23 mJ /mm² PAS DE CONSENSUS Exemples: pathologie aigue 2 x (2000 - 3 b - 10 à 15 Hz) pathologie corporéale 5 x (2000 - 2,5 b - 5 à 10 Hz)
  30. 30. UTILISATION PRATIQUE • Effets indésirables: DOULEUR lors de la séance, ecchymoses, oedèmes transitoires, irritations cutanées • Une à deux séances par semaine • Association avec la cryothérapie • Arrêt des activités pas systématique car favorise la cicatrisation
  31. 31. CONTRE-INDICATIONS • Algodystrophie • Troubles coagulation et AVK • Pathologies tumorales • Infections locales et générales • Prothèses cimentées • Thorax, abdomen, rachis
  32. 32. CONCLUSION • Aide supplémentaire dans l’arsenal thérapeutique du traitement des tendinopathies • Retard en France • Ne se substitue pas à la rééducation • A utiliser en première et en seconde intention • Amélioration de protocoles de traitement • Utilisateur « technicien »

×