SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  72
Télécharger pour lire hors ligne
2012 Deuxième édition
Lesmédicamentsanti-VIH
In collaboration with:
Edité par Keith Alcorn, Selina Corkery et
Greta Hughson
Deuxième édition française: 2012
Adaptée de la onzième édition anglaise: 2012
Remerciements à Sylvie Beaumont pour la
traduction de ce livret.
Contenu & conception financés par le
programme de prévention londonien du
service de la santé du Royaume-Uni (NHS
Pan-London HIV Prevention Programme),
le Ministère de la santé du Royaume-Uni et
Wandsworth Oasis.
Traduction financée par Merck,
Sharp & Dohme
Ce livret peut être consulté en gros
caractères en utilisant le fichier PDF sur
notre site Internet www.aidsmap.com
Les informations contenues dans ce livret
reflètent les pratiques recommandées en
Europe pour le traitement et les soins du VIH.
Remerciements
Celivretconstitueunpointdedépartpourtoutepersonnedésirants’informersurlestraitements
contreleVIH.Ilcontientdesinformationsdebasesurlesmédicamentsutiliséspourcombattrele
VIH,c’estàdirelesmédicamentsantirétroviraux,etparlebrièvementdelaposologie,deseffets
secondaires,desinteractionsmédicamenteusesetdelarésistanceauxmédicaments.
Lesinformationscontenuesdanscelivretontétéréviséesparuncomitéd’expertsmédicaux.
Pourdesdétailscompletssurleseffetssecondairesetlesinteractionsmédicamenteuses,
rapportez-vousauxnoticesd’utilisationproduitesparleslaboratoirespharmaceutiquessurtous
leursmédicaments.
Cesinformationssontcorrectesàladated’impression(mars2012).Celivretcontientdes
informationssurlesmédicamentshomologuésauseindel’UnionEuropéenne.
Celivretaétéécritpourvousaideràdéciderdesquestionsàposeràvotremédecinsurles
régimesmédicamenteuxquevousconsidérez.Iln’estpasdestinéàremplacerlesdiscussions
avecvotremédecinsurvotretraitement.
Lesmédicamentsanti-VIH
Tabledesmatières
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH	 1
Comment fonctionnent lesOO médicaments antirétroviraux	 1
L’objectif du traitement	OO 1
Les directives pour le traitement anti-VIH	OO 2
Quand faut-il commencer le traitement?	OO 3
Commencer le traitement anti-VIH lorsque votre taux de cellules CD4 est faible	OO 4
L’importance des bilans de santé réguliers	OO 5
Contrôler l’innocuité et l’efficacité du traitement contre le VIH	OO 5
Se préparer à commencer le traitement contre le VIH	OO 6
Prendre votre traitement contre le VIH	OO 8
Effets secondaires	OO 9
Les interactions médicamenteuses	 1OO 0
Le traitement du VIH et la grossesse	 1OO 4
Comment les médicaments anti-VIHOO sont-ils délivrés	 16
Les noms des médicaments anti-VIH	 1OO 7
Les classes de médicaments antirétroviraux 	 1OO 8
Lespilulescontenantuneassociationdetroismédicaments	 20
AtriplaOO 	 20
EvipleraOO 	 21
Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI) 	 23
CombivirOO 	 23
KivexaOO 	 24
TrizivirOO 	 25
TruvadaOO 	 27
3TC	 2OO 7
Abacavir	 2OO 8
AZT	 3OO 1
FTC	 3OO 2
Ténofovir	 3OO 3
Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI)	 35
Efavirenz	 3OO 5
Etravirine	 3OO 8
Névirapine	 4OO 0
Rilpivirine	 4OO 3
Lesinhibiteursdeprotéase	 45
Atazanavir 	 4OO 7
Darunavir	 5OO 0
Fosamprénavir	 5OO 1
Lopinavir/ritonavir (ouOO Kaletra)	 52
Ritonavir	 5OO 4
Tipranavir	 5OO 5
Inhibiteursdefusion	 57
InhibiteursdeCCR5 	 57
Maraviroc	 5OO 7
Inhibiteursdel’intégrase	 59
Raltégravir	 5OO 9
Résumé	 61
LeVIHetles
médicamentsanti-VIH
Le VIH est un virus qui attaque le système
immunitaire – le système de défense de
l’organisme contre les infections et les
maladies. Si vous avez le VIH, vous pouvez
prendre des médicaments qui réduisent le
taux de VIH présent dans votre organisme.
En prenant ces médicaments, vous pouvez
ralentir ou empêcher le VIH d’endommager
votre système immunitaire. Ces médicaments
ne représentent pas une cure mais ils peuvent
vous aider à rester en bonne santé et à
prolonger votre vie. Les médicaments
anti-VIH sont connus sous le nom de
médicaments antirétroviraux.
Commentfonctionnentles
médicamentsantirétroviraux
LeVIHinfecteprincipalementlescellulesdu
systèmeimmunitaireappeléescellulesCD4.
Pendantlesannéesd’infectionauVIH,le
nombredecellulesCD4chutegraduellement
maiscontinuellementetlesystèmeimmunitaire
s’affaiblit. Ildevientincapabledeluttercontre
lesinfectionsetuneconditionappeléeSIDA
(Syndromed’Immuno-DéficienceAcquise)
s’ensuit.Lesmédicamentsantirétroviraux
agissenteninterrompantceprocessus.
L’objectifdutraitement
Une personne séropositive non traitée peut
avoir des milliers, voire même des millions de
particules de VIH dans chaque millilitre de
sang (« copies »). L’objectif du traitement est
1
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
2
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
de réduire la quantité de VIH (ou charge virale)
à un niveau très bas; c’est ce qu’on appelle
une charge virale indétectable. Celle-ci
correspond en général à moins de 50 copies
par millilitre de sang, mais certaines analyses
très sensibles peuvent mesurer les niveaux
inférieurs à 20 copies/ml.
Pour en savoir plus sur les tests de charge
virale, consultez le livret de NAM: Le taux de
cellules CD4, la charge virale et autres tests.
Pour que vous ayez les meilleures chances de
réduction du taux de VIH dans votre sang à
un niveau indétectable, votre médecin vous
recommandera de prendre une association
puissante de médicaments constituée d’au
moins trois médicaments antirétroviraux.
Une fois que votre charge virale aura atteint
un niveau indétectable, votre système
immunitaire devrait commencer à récupérer,
et votre aptitude à lutter contre les infections
ainsi que votre santé générale sont alors
susceptibles de s’améliorer.
Lesdirectivespourletraitementanti-VIH
Les informations contenues dans cette
brochure se basent sur les directives de
traitement du VIH. Il existe des directives
européennes (écrites par EACS, European AIDS
Clinical Society), mais il y a aussi des directives
de traitement nationales dans de nombreux
pays, qui peuvent légèrement varier.
Ces directives ne constituent pas un livre de
recettes pour traiter le VIH. Le VIH nécessite
toujours une prise en charge individualisée,
fondée sur votre état de santé actuelle
et passée, et sur les facteurs divers qui
influencent votre vie quotidienne.
Quandfaut-ilcommencerletraitement?
Il n’y a pas de moment précis pour commencer
le traitement anti-VIH. Votre médecin
discutera avec vous différents points avant de
décider avec vous du meilleur moment pour
commencer. Les avantages et les inconvénients
du traitement immédiat par rapport au
traitement retardé devront être soupesés.
Il est recommandé de commencer le
traitement anti-VIH immédiatement si vous
êtes malade à cause du VIH ou si vous avez une
maladie indicatrice du SIDA.
Si vous n’avez aucun symptôme, les directives
de traitement recommandent de commencer le
traitement lorsque le taux de cellules CD4 est à
environ 350. Les cellules CD4 sont des cellules
particulières du système immunitaire et les
médecins les utilisent comme des indicateurs
de l’état de votre système immunitaire. Les
cliniques utilisent un test qui mesure le nombre
de cellules CD4 dans un millimètre cube de
sang. Le nombre de cellules CD4 chez les
personnes séronégatives varie de 500 à 1500.
Vous pouvez en apprendre davantage à ce sujet
en lisant le livret de NAM : Le taux de cellules
CD4, la charge virale et autres tests.
Votre médecin devrait commencer à vous
parler du traitement anti-VIH lorsque votre
taux de cellules CD4 se rapproche de 350.
3
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
4
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
A ce niveau de cellules CD4, on vous
recommande de commencer le traitement
dès que vous êtres prêt(e). Dans certaines
situations, par exemple si vous souffrez
d’une autre condition telle qu’une hépatite,
votre médecin peut vous recommander de
commencer le traitement lorsque votre
taux de cellules CD4 est toujours supérieur à
350. Des études sont en cours pour
déterminer le meilleur moment pour
commencer le traitement.
Votre médecin peut vous demander si
vous aimeriez participer à un essai clinique.
Les essais cliniques pour les personnes
commençant le traitement peuvent examiner
quel est le meilleur moment pour commencer
le traitement anti-VIH, ou comparer des
associations médicamenteuses différentes.
Pour en savoir plus sur la participation aux
essais cliniques, vous pouvez consulter la fiche
info de NAM à ce sujet www.aidsmap.com/
factsheets
Commencerletraitementanti-VIHlorsque
votretauxdecellulesCD4estfaible
Les traitements modernes anti-VIH sont
extrêmement efficaces. Beaucoup d’individus
commençant leur traitement anti-VIH lorsque
leur taux de cellules CD4 est déjà très bas (200
ou moins) le verront augmenter dès le début
du traitement. Le traitement au long terme
peut entraîner un retour vers un niveau normal
pour une personne de votre âge. Cependant,
si possible, il est préférable de commencer le
traitement avant d’atteindre un niveau aussi
5
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
bas de cellules CD4. Il est parfois plus difficile
de remonter à un niveau normal pour son
âge si le taux de CD4 a été très bas à un
moment donné.
L’importancedesbilansdesantéréguliers
Si vous êtes séropositif(ve), vous devez voir
votre médecin régulièrement pour des bilans
de santé. La plupart des séropositifs vont dans
des cliniques de santé sexuelle ou dans des
cliniques spécialisées dans le VIH qui ont des
docteurs et un personnel médical qualifiés
pour les soins du VIH. Même si vous n’avez
pas besoin de suivre un traitement contre le
VIH à ce stade, des analyses de sang régulières
vous renseigneront sur l’état de votre système
immunitaire et indiqueront quand vous devriez
songer à commencer. 
Contrôlerl’innocuitéetl’efficacitédu
traitementcontreleVIH
Avant de commencer à prendre des
médicaments antirétroviraux, ou avant de
changer d’association médicamenteuse, on
devrait vous faire plusieurs analyses sanguines.
Les tests de charge virale et de mesure du
taux de cellules CD4 vous diront si votre VIH
progresse et si votre système immunitaire est
en bonne santé.
Lorsque vous commencez ou vous changez
une association médicamenteuse, un examen
de la charge virale et du taux de cellules CD4
sera effectué au cours du premier mois de
traitement pour vérifier si les médicaments
sont efficaces. Après, les examens sont en
6
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
général effectués tous les trois ou quatre mois,
bien que certains docteurs puissent les faire
plus souvent au début, puis moins souvent une
fois que votre traitement est bien établi et qu’il
marche bien. 
Une fois sous traitement anti-VIH, on vous
fera des examens pour mesurer les fonctions
hépatiques et rénales, et les taux de sucre
et de graisses sanguines (cholestérol), pour
évaluer les effets des médicaments sur le
fonctionnement de ces organes.
Vos soins comprendront également d’autres
examens de routine Ceux-ci contrôlent votre
santé générale pour vérifier si votre traitement
provoque des effets secondaires.
Pour des informations supplémentaires, voir
le livret de NAM: Le taux de cellules CD4, la
charge virale et autres tests.
Seprépareràcommencerletraitement
contreleVIH
Suivre un traitement antirétroviral est un
engagement à long terme. A l’heure actuelle,
une fois que vous commencez à prendre
les médicaments, vous êtes susceptible de
continuer à les prendre à vie. 
Vous êtes davantage susceptible de prendre
votre traitement du VIH correctement si vous
êtes impliqué(e) dans les décisions concernant
l’initiation du traitement et les médicaments à
prendre pour commencer.
7
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
Soyez honnête envers vous-même et avec
votre médecin à propos de votre style de vie
pour vous assurer de commencer par une
association médicamenteuse qui soit la bonne
pour vous. Il est préférable de ne pas s’imposer
des objectifs irréalistes et de réfléchir à la
compatibilité de votre traitement avec vos
habitudes alimentaires et vos rythmes de
sommeil, avec votre travail, et avec votre vie
sociale et familiale.
Parlez de votre routine quotidienne avec
votre médecin, avec l’infirmière responsable
de votre adhésion au traitement ou avec le
pharmacien pour établir le meilleur moment
de la journée pour prendre vos médicaments
et pour identifier toutes les préoccupations
avec de commencer. Il est probable qu’il existe
une association médicamenteuse avec laquelle
vous n’aurez pas du tout à changer votre style
de vie, ou seuls des changements modestes à
votre routine seront nécessaires.
Votre médecin fera également un test pour voir
si votre VIH a développé une résistance à un
des médicaments antirétroviraux. Il est en
effet possible d’être infecté(e) avec une souche
de VIH qui a développé une résistance à
certains médicaments.
Les cliniques font également un examen
génétique (appelé dépistage de l’allèle HLA-
B*5701) pour voir si vous êtes susceptible
d’avoir une réaction allergique à l’abacavir
(Ziagen®, également présent dans les pilules
combinées de Kivexa® et de Trizivir®). Pour des
8
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
informations supplémentaires, voir le livret de
NAM : Les effets secondaires
PrendrevotretraitementcontreleVIH
Il est très important de ne pas rater de doses
et de prendre les médicaments anti-VIH
exactement comme ils sont prescrits. Si
vous ratez des doses, ou si vous ne prenez
pas les médicaments comme vous le devez,
le VIH présent dans votre organisme est
plus susceptible de devenir résistant à
ces médicaments et parfois aux autres
médicaments appartenant à la même classe.
C’est à dire que ces médicaments peuvent
cesser d’être efficaces. Le développement
d’une routine peut aider, ainsi que l’utilisation
d’aides mémoires comme l’alarme de votre
portable ou un pilulier avec alarme.
Pour s’assurer que votre association de
médicaments anti-VIH est la bonne, on devrait
vous faire un examen avant de commencer
le traitement pour voir si vous avez déjà une
résistance à certains médicaments.
Si vous avez besoin de changer de traitement
parce que votre charge virale est de nouveau
détectable, votre choix de médicaments
devrait être guidé à ce stade par un autre test
de résistance pour voir quels médicaments
seront efficaces pour vous.
Même si vous êtes résistant(e) à plusieurs
médicaments, l’éventail de médicaments
désormais disponibles signifie que vous aurez
toujoursunchoix.Unechargeviraleindétectable
est un objectif réaliste pour presque tous
9
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
les patients, y compris ceux qui ont suivis de
nombreux traitements différents dans le passé
et qui ont un virus pharmacorésistant.
Si vous avez des difficultés à suivre votre
régime médicamenteux, discutez avec votre
médecin ou avec votre pharmacien des
associations alternatives peut-être plus faciles
à prendre. Il y a de nombreuses astuces et
aides qui pourraient vous aider à prendre
les médicaments correctement. Pour des
informations supplémentaires, parlez à votre
équipe soignante, ou consultez le site de
NAM: www.aidsmap.com. 
Des informations supplémentaires peuvent
aussi être obtenues sur le livret de NAM
L’observance thérapeutique et la résistance. 
Effetssecondaires
Comme tous les autres médicaments, les
médicaments anti-VIH peuvent provoquer
des effets secondaires. Assez souvent, ces
effets secondaires se produisent au cours
des premières semaines de traitement.
Votre médecin peut vous prescrire des
médicaments pour vous aider à supporter
cette période initiale.
Les effets secondaires les plus souvent
rapportés sont des maux de tête, des nausées,
des diarrhées et de la fatigue. Vous n’avez pas
à supporter les effets secondaires sans rien
dire, parlez-en à votre médecin, surtout si
votre qualité de vie est affectée. Il existe
peut-être d’autres médicaments qui vous
conviendraient mieux.
10
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
Certains effets secondaires, telles qu’une
éruption cutanée et de la fièvre, doivent
être signalés rapidement à votre médecin
(voir la section sur chaque médicament pour
des informations sur les effets secondaires
potentiellement dangereux nécessitant d’agir
rapidement).
Dans ce livret nous avons répertorié les effets
secondaires selon deux types:
Communs – Les effets secondaires qui se
produisent chez au moins un patient sur cent.
Rares – les effets secondaires qui se produisent
chez moins d’un patient sur cent. Nous avons
indiqué les effets secondaires rares s’ils sont
potentiellement dangereux.
Vous serez surveillé(e) lors de vos visites
régulières à la clinique pour voir si les effets
secondaires risquent de vous causer des
problèmes de santé au long terme.
Vous pouvez en apprendre plus sur les effets
secondaires et sur la façon d’y faire face dans le
livret de NAM, les effets secondaires.
Lesinteractionsmédicamenteuses
La prise de deux médicaments ou plus en
même temps peut entraîner un changement
dans l’efficacité ou dans les effets
secondaires d’un de ces médicaments, ou
de plusieurs. Certains médicaments ne
doivent pas être pris en association avec
certains antirétroviraux.
11
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
Ilestparconséquenttrèsimportantpourvotre
médecin et votre pharmacien de connaître
tous les médicaments ou toutes les drogues
que vous prenez. C’est à dire les médicaments
prescrits par un autre docteur, les remèdes
vendusenventelibre,lestraitementsàbasede
plantesoualternatifs,etlesdroguesrécréatives.
Certaines associations médicamenteuses sont
contre-indiquées, c’est à dire que vous ne
devez absolument pas les prendre ensemble.
Les raisons de ces contre-indications peuvent
être des effets secondaires graves ou des
interactions qui rendent un des médicaments,
voire les deux, inefficaces ou même toxiques.
D’autres interactions sont moins dangereuses
mais doivent tout de même être prises
au sérieux. Le taux sanguin d’un des
médicaments, ou des deux, peut être
affecté et une modification des doses peut
être nécessaire. 
Votre médecin VIH et votre pharmacien
vérifieront les interactions possibles avant
de vous prescrire un nouveau médicament.
Si d’autres professionnels de la santé vous
prescrivent des médicaments, il est très
important qu’ils sachent quels médicaments
vous prenez pour le VIH.
Par exemple, on sait que les traitements
contre les troubles érectiles, par exemple le
Viagra, peuvent avoir des interactions avec des
médicaments anti-VIH appartenant aux classes
12
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
des inhibiteurs de protéase et des inhibiteurs
non-nucléosidiques de la transcriptase
inverse (INNTI). Ces interactions peuvent faire
augmenter le taux sanguin du Viagra et des
médicaments similaires, ce qui augmente les
risques d’effets secondaires.
Vous devez également prévenir votre
médecin si vous achetez des médicaments
en vente libre (dans une pharmacie par
exemple) ou sur l’Internet. Certains
médicaments anti-VIH peuvent avoir
des interactions avec les médicaments
antihistaminiques, les médicaments pour
l’asthme (stéroïdes), les traitements contre
l’indigestion, et les statines – les médicaments
utilisés pour contrôler le cholestérol ou le
taux de lipides. Ces traitements peuvent être
prescrits ou achetés en ventre libre dans les
pharmacies urbaines.
Si vous pensez prendre d’autres médicaments,
vous devez prévenir votre médecin VIH ou
votre pharmacien pour qu’ils puissent vérifier
les interactions possibles et recommander
le meilleur traitement. Ou, lorsque vous les
achetez, dites à votre pharmacien que vous
prenez des médicaments anti-VIH et lesquels.
Les pharmacies de ville ont souvent un endroit
à l’abri des regards pour les consultations.
Vous pouvez également écrire le nom des
médicaments et les donner au pharmacien.
Si vous devez mentionner les noms des
médicaments anti-VIH, il est très peu
probable qu’une personne présente
reconnaisse à quoi ils servent.
13
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
On sait moins de choses sur les interactions
avec les drogues récréatives, mais il existe
des interactions potentielles entre certaines
drogues récréatives (par exemple le kétamine,
l’ecstasy et la méthamphétamine) et certains
INNTI et IP. Si vous prenez de la drogue,
nous vous conseillons d’en parler avec votre
médecin, votre pharmacien VIH ou tout autre
personnel médical.
Les antirétroviraux peuvent aussi avoir des
interactions avec les traitements alternatifs
ou les traitements à base de plantes. Dans
de nombreux cas, ces interactions sont
théoriques ou observés dans les études
sur éprouvettes et des informations
supplémentaires sont nécessaires pour
déterminer la probabilité d’un effet dans la
vie réelle. On sait que l’antidépresseur à base
de plantes, le millepertuis ou herbe de la St
Jean, réduit le taux sanguin des INNTI et des
inhibiteurs de protéase.
Des essais sur éprouvettes ont indiqués que
la patate africaine ou Simba et le Sutherlandia
peuvent réduire le taux des inhibiteurs de
protéase, des INNTI et du maraviroc (Celsentri)
dans l’organisme.
Desinteractionspeuventmêmeseproduireavec
lesmédicamentsquinesontpasprisparvoie
orale.Parexemple,leritonavirpeutréagiravec
lesinhalateursetlesnébuliseursquicontiennent
de la fluticasone et du salmétérol (par exemple
Flixotide, Seretide, Flixonase et Serevent),
provoquant des effets secondaires graves.
14
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
Vous pouvez prendre des analgésiques tels que
le paracétamol ou l’ibuprofène (par exemple le
Nurofen) si vous suivez un traitement anti-VIH,
sauf si vous avez d’autres raisons médicales
contrindiquant ce type de médicaments.
Assurez-vous d’informer votre médecin
et votre pharmacien VIH de tous les
médicaments que vous prenez. C’est
à dire les médicaments prescrits, les
médicaments que vous achetez dans les
pharmacies, les médicaments à base de
plantes ou appartenant à la médecine
traditionnelle et les drogues récréatives.
Vérifiez le également avant de prendre tout
nouveau médicament pour la première fois
(que vous l’achetiez vous même ou que ce
soit prescrit par un docteur ou un dentiste).
LetraitementduVIHetlagrossesse
Les médicaments antirétroviraux sont utilisés
pendant la grossesse comme méthode
efficace de prévention de la transmission de
la mère à son bébé.
Les indications suggèrent de plus en plus que
le traitement du VIH pendant la grossesse est
sans danger. La prise de traitement contre le
VIH pendant la grossesse réduit énormément
les risques de transmission du VIH au bébé.
Les avantages l’emportent donc sur les
inconvénients.
En général, les médicaments anti-VIH ne sont
pas utilisés pendant les trois premiers mois
de la grossesse, à moins que la femme ne soit
déjà sous traitement. Les femmes enceintes
15
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
commencent généralement le traitement
du VIH entre la 14ème et 24ème semaine de
grossesse (selon leur santé et leur charge
virale), à moins d’en avoir besoin plus tôt en
raison de leur propre santé. On peut également
vous recommander de commencer plus tôt si
votre charge virale est élevée.
Avec l’amélioration de la santé de la femme,
la fertilité peut également augmenter. On
recommande aux femmes qui considèrent une
grossesse d’en parler avec l’équipe responsable
de leurs soins avant d’essayer de concevoir.
Vous devez prévenir votre médecin VIH ou
un autre membre de votre équipe soignante
immédiatement si vous tombez enceinte. Vous
pouvez discuter de vos options en matière
de traitement avec eux, et ils vous aideront
souvent à organiser vos soins prénataux
et travailleront avec d’autres membres du
personnel, tel qu’un obstétricien, pour assurer
une prise en charge appropriée.
Certaines formes de contraception hormonale,
dont les patchs et les implants contraceptifs,
sont moins efficaces pour cause d’interaction
médicamenteuse avec de nombreux
médicaments antirétroviraux. La plupart des
autres méthodes de contraception ne sont pas
affectées par le VIH ou le traitement du VIH et
certains médicaments récents n’affectent pas
la contraception.
Vous pouvez en apprendre davantage sur les
options relatives à la contraception auprès de
votre équipe de soins.
16
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
Pour des informations supplémentaires, voir le
livret de NAM Le VIH et les femmes. 
Rien n’indique que la conception d’un
bébé lorsque le père est sous traitement
augmenterait les risques de malformations
congénitales. 
Commentlesmédicamentsanti-VIH
sont-ilsdélivrés
On vous donnera une ordonnance pour votre
traitement anti-VIH, au moment de votre
rendez-vous régulier à la clinique du VIH,
que vous devrez porter à la pharmacie
spécialisée dans le VIH (dans les cliniques
importantes) ou à la pharmacie de l’hôpital.
Une pharmacie de ville en général ne
dispense pas les médicaments anti-VIH, à
moins d’un accord entre votre clinique et une
pharmacie particulière.
On vous donnera suffisamment de
médicaments pour durer jusqu’à votre
prochain rendez-vous. Une fois stable sous
votre traitement anti-VIH, avec une charge
virale indétectable, vous pourrez peut-être
organiser avec votre clinique la livraison de
votre traitement anti-VIH chez vous (voir
www.aidsmap.com pour des informations
supplémentaires sur la livraison à domicile,
quelquefois appelée livraison locale). Il vous
faudra toujours aller à vos rendez-vous réguliers
pour le contrôle de votre santé. Assurez-vous
toujours d’avoir suffisamment de médicaments
jusqu’àvotreprochainrendez-vousàlaclinique.
Si vous pensez épuiser votre stock avant,
17
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
contactez votre clinique dès que possible pour
arranger un réapprovisionnement.
Le(la) pharmacien(ne) vous demandera si
vous êtes allergique à certains médicaments
et vous expliquera comment prendre les
médicaments qui vous ont été prescrits.
Les pharmaciens peuvent vous aider à gérer
l’administration des médicaments, y compris
l’observance, les effets secondaires, les
interactions médicamenteuses, les restrictions
alimentaires, le stockage, les problèmes de
déglutition et vous donner des conseils sur la
prise des médicaments pendant les voyages.
Lesnomsdesmédicamentsanti-VIH
Les médicaments pharmaceutiques reçoivent
plusieurs noms : 
Premièrement, un nom de laboratoire basé sur
la constitution chimique ou sur le fabriquant,
par exemple DMP266.
Deuxièmement, un nom générique qui est
commun à tous les médicaments ayant la
même constitution chimique, par exemple
l’efavirenz.
Troisièmement, un nom commercial
appartenant à une entreprise particulière.
En général, le nom commercial commence
par une lettre majuscule et s’écrit en
italique Sustiva.
Ce livret indique tous les noms d’un
médicament au début du paragraphe
concernant ce médicament. Le nom le
18
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
plus courant au Royaume-Uni est utilisé
dans le texte. 
Lesclassesdemédicaments
antirétroviraux
Il existe six classes principales de médicaments
antirétroviraux:
Lesinhibiteursnucléosidiquesdelatranscriptase
inverse(INTI)etlesinhibiteursnucléotidiques
delatranscriptaseinverse(INtTI)quivisentune
protéineduVIHappeléetranscriptaseinverse.
Cette classe de médicaments forme le pilier
des associations médicamenteuses contre le
VIH de première ligne et sont en général pris
sous la forme d’une pilule contenant plusieurs
médicaments.
Les inhibiteurs non-nucléosidiques de la
transcriptase inverse (INNTI), qui visent aussi la
transcriptase inverse, mais de façon différente
aux INTI et INtTI. 
Les inhibiteurs de la protéase (IP) qui visent une
protéine du VIH appelée protéase.
Les inhibiteurs d’entrée qui empêchent le
VIH de pénétrer dans les cellules humaines.
Il existe deux types : Les inhibiteurs de fusion
et les inhibiteurs du co-récepteur CCR5. Les
inhibiteurs du CCR5 ne marchent pas pour
tout le monde et ne sont pas souvent utilisés
comme traitement de première ligne. Un test
doit être fait pour voir si ce type de traitement
serait efficace avant de le commencer.
19
LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
Les inhibiteurs de l’intégrase qui visent
une protéine du VIH appelée l’intégrase et
empêchent le virus de s’intégrer dans l’ADN
des cellules humaines. 
Chaque classe de médicaments attaque
le VIH de façon différente. En général les
médicaments de deux, ou parfois de trois,
classes sont combinés pour assurer une
attaque puissante contre le VIH. 
Les médicaments répertoriés dans ce livret
sont homologués dans l’Union Européenne
et recommandés dans les directives de
traitement. Il peut y avoir des situations
inhabituelles où d’autres médicaments
anti-VIH dont nous ne parlons pas ici sont
prescrits. Vous pouvez en apprendre plus sur
ces médicaments sur le site Internet de NAM :
www.aidsmap.com
Lespilulescontenant
uneassociationdetrois
médicaments
Il existe désormais des pilules à dose
fixe combinant trois médicaments anti-
VIH appartenant à plus d’une classe de
médicaments. Ceci permet de prendre son
traitement anti-VIH en une seule pilule, une
fois par jour.
Il existe d’autres pilules qui combinent deux
médicaments appartenant à la même classe
en une seule pilule. Elles peuvent réduire
le nombre de pilules à prendre pour son
traitement, mais elles doivent toujours être
prises avec au moins un autre médicament. Ces
associations sont répertoriées plus loin dans ce
livret dans leurs classes respectives.
Atripla
L’Atripla offre une multithérapie complète
contre le VIH sous la forme d’une pilule unique,
à prendre une fois par jour. Elle combine
200mg de FTC (emtricitabine), 245mg de
ténofovir et 600mg d’efavirenz. La dose est
d’un comprimé rose une fois par jour.
Effetssecondaires:Leplussouventils
comprennent :troublesdusommeil,fatigue,
rêvesanormaux,troublesdelaconcentration,
vertiges,éruptionscutanées,nausées,
vomissements,diarrhées,mauxdetête,anxiété,
dépression,augmentationdutauxdecréatinine
etdekinase,noircissementdelapeau,tauxde
20
Lespilulescontenantuneassociationdetroismédicaments
21
phosphatesanguinfaible,troublesdel’estomac,
ballonnement,flatulence;faiblesse.Voirles
paragraphessurleFTC,leténofoviretl’efavirenz
pourdesdétailssupplémentaires.
Astucespourlaprise:Aprendreunefoisparjour.
EnEurope,onrecommandedeprendrel’Atripla
àjeun.Certainespersonnestrouventquelaprise
aveclesrepasréduitleseffetssecondaires.Vous
pouvez le faire si ça vous aide mais évitez de le
prendre avec un repas fort en matières grasses;
celles-ciaugmententl’absorptiondumédicament
cequipourraitpotentiellementaggraverleseffets
secondaires. Si l’Atripla provoque la confusion
ou des vertiges (à cause de l’efavirenz, ce qui se
produit souvent dans les premières semaines
du traitement), certaines personnes trouvent
utile de le prendre au moment de se coucher.
Résistance: La résistance à l’efavirenz
déclenche en général une résistance à un
autre INNTI appelé névirapine et peut-être
aussi à la rilpivirine. Cependant, un INNTI
plus récent, l’étravirine reste normalement
toujours efficace.
Principales interactions médicamenteuses:
Voir les paragraphes sur le FTC, le ténofovir
et l’efavirenz.
Eviplera
L’Eviplera offre une multithérapie complète
sous la forme d’une pilule unique, à prendre
une fois par jour. Elle combine 200mg de FTC
(emtricitabine), 25mg de rilpivirine et 245mg
de ténofovir sous la forme d’un comprimé
mauve une fois par jour.
21
Lespilulescontenantuneassociationdetroismédicaments
2222
Lespilulescontenantuneassociationdetroismédicaments
Astuces pour la prise: un comprimé une fois
par jour à toujours prendre avec les repas.
Effetssecondairescommuns:Nausées,
vomissements,diarrhées,vertiges,insomnie,
mauxdetête,faiblesse,éruptionscutanées,
troublesdel’estomac,fatigue,ballonnement,
flatulence,changementsdanslafonction
rénale,augmentationdutauxdecréatinine,
tauxdephosphatesanguinfaible,noircissement
delapeau.Eviplerapeutprovoquerdessautes
d’humeuretladépression.Voirlesparagraphes
surleFTC,larilpivirineetleténofovirpourdes
informationssupplémentaires.
Effets secondaires rares: Changement du
rythme cardiaque (connu sous le nom de
prolongation du QT).
Principalesinteractionsmédicamenteuses:
Lesmédicamentsquiontuneffetsurl’acidité
del’estomacpeuventbloquerlafaçon
dontl’Evipleraestabsorbé.Neprenezpas
d’inhibiteursdelapompeàprotons(IPP)telque
l’oméprazoleavecl’Eviplera.Lesremèdescontre
l’indigestion,appelésbloqueursH2doivent
êtreprisaumoins12heuresavantl’Evipleraou
aumoinsquatreheuresaprès.Sivousprenez
d’autresmédicamentscontrel’indigestionou
dessupplémentsdecalcium,ilsdoiventêtrepris
aumoinsdeuxheuresavantouaumoinsquatre
heuresaprèslaprised’Evipleracarilspeuvent
empêchersonabsorption.
Voir les paragraphes sur le FTC, la rilpivirine
et le ténofovir pour des informations
supplémentaires.
2323
Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI)
Inhibiteurs
nucléosidiques/
nucléotidiquesdela
transcriptaseinverse
(INTI/INtTI)
La plupart des gens prennent désormais ces
médicaments sous la forme d’une pilule à dose
fixe combinant plusieurs molécules. Ces pilules
combinées sont répertoriées en premier et
il y a également un paragraphe distinct pour
chaque molécule individuelle.
Combivir
C‘est de l’AZT (zidovudine) et du 3TC
(lamivudine) combinés. La posologie est d’un
comprimé blanc (150mg 3TC et 300mg AZT)
deux fois par jour.
Effets secondaires: Le plus souvent,
nausées, vomissements, diarrhées, fatigue,
maux de tête; vertige, faiblesse, douleurs
musculaires, perte de l’appétit, fièvre, douleurs
abdominales, perte des cheveux, insomnie,
éruptions cutanées, nez qui coule, douleurs
articulaires. Voir les paragraphes sur l’AZT et le
3TC pour des détails supplémentaires.
Astuces pour la prise: Un comprimé deux fois
par jour à jeun ou avec les repas.
Principales interactions médicamenteuses:
Voir les paragraphes sur l’AZT et le 3TC
2424
Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI)
Kivexa
Ce médicament combine le 3TC (lamivudine)
et l’abacavir. La posologie du Kivexa est d’un
comprimé orange (600mg abacavir et 300mg
3TC) une fois par jour.
Effets secondaires: L’abacavir peut provoquer
une réaction allergique grave. Celle-ci est
associée à la présence d’un gène spécifique.
Avant de commencer le traitement au Kivexa
(ou tout autre traitement contenant de
l’abacavir) on devrait vous faire un test de
dépistage de l’allèle HLA-B*5701 pour vérifier
si vous avez ce gène. Si le résultat du test est
positif, vous nedevezpas prendre de Kivexa.
Si le résultat est négatif, une réaction allergique
est très peu probable, mais contactez
immédiatement votre clinique (ou le service
des urgences si en dehors des heures de
service) si vous commencez à vous sentir mal
après avoir pris ce médicament.
Dans la boîte du médicament, il y a une
“carte d’alerte” que vous devez porter sur
vous pendant les six premières semaines
de traitement avec le Kivexa. Les effets
secondaires particuliers que vous devez
contrôler pendant cette période sont:
Toute éruption cutanéezz ou
Un symptôme ou plus d’au moins DEUXzz
des groupes suivants:
fièvre
essoufflement, mal de gorge ou toux
nausées ou vomissements, ou diarrhées
ou douleurs abdominales
2525
Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI)
fatigue sévère ou courbatures ou en
général se sentir malade.
Les autres effets secondaires comprennent:
nausées, vomissement, diarrhées, maux de
tête, douleurs abdominales, perte de cheveux,
fièvre, insomnie, éruptions cutanées, fatigue,
perte d’appétit, nez qui coule et douleurs
articulaires.
Voir les paragraphes sur le 3TC et l’abacavir
pour des détails supplémentaires.
Astuces pour la prise: Un comprimé une fois
par jour à jeun ou avec les repas.
Principales interactions médicamenteuses:
Voir les paragraphes sur le 3TC et l’abacavir.
Trizivir
Ce médicament combine le 3TC (lamivudine),
l’abacavir et l’AZT (zidovudine). La posologie
est d’un comprimé vert (300mg d’AZT, 150mg
de 3TC et 300mg d’abacavir) à prendre deux
fois par jour.
Le traitement au Trizivir n’est pas en général
recommandé. De lui-même, son effet
anti-VIH n’est souvent pas assez puissant
pour maintenir la charge virale à un niveau
indétectable. De plus, il contient de l’AZT qui
provoque une lipoatrophie. Il ne devrait pas
être utilisé si d’autres choix sont possibles en
matière de traitement.
Effets secondaires: L’abacavir peut provoquer
une réaction allergique grave. Celle-ci est
2626
Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI)
associée à la présence d’un gène spécifique.
Avant de commencer le traitement au Trizivir
(ou tout autre traitement contenant de
l’abacavir) on devrait vous faire un test de
dépistage de l’allèle HLA-B*5701 pour vérifier
si vous avez ce gène. Si le résultat du test est
positif, vous nedevezpas prendre de Trizivir.
Si le résultat est négatif, une réaction allergique
est très peu probable, mais contactez
immédiatement votre clinique (ou le service
des urgences si en dehors des heures de
service) si vous commencez à vous sentir mal
après avoir pris ce médicament.
Dans la boîte du médicament, il y a une
“carte d’alerte” que vous devez porter sur
vous pendant les six premières semaines
de traitement avec le Trizivir. Les effets
secondaires particuliers que vous devez
contrôler pendant cette période sont:
Toute éruption cutanéezz ou
Un symptôme ou plus d’au moins DEUX deszz
groupes suivants:
fièvre
essoufflement, mal de gorge ou toux
nausées ou vomissements, ou diarrhées
ou douleurs abdominales
fatigue sévère ou courbatures ou en
général se sentir malade.
Lesautreseffetssecondairescomprennent:
nausées,vomissement,diarrhées,mauxdetête,
douleursabdominales,pertedecheveux,fièvre,
insomnie, éruptions cutanées, fatigue, perte
d’appétit,nezquicouleetdouleursarticulaires.
27
Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI)
Voir les paragraphes sur le 3TC, l’abacavir et
l’AZT pour des détails supplémentaires.
Astuces pour la prise: Prendre un comprimé
deux fois par jour, à jeun ou avec les repas.
Principalesinteractionsmédicamenteuses:Voir
les paragraphes sur le 3TC, l’abacavir et l’AZT.
Truvada
Le FTC et le ténofovir sont combinés dans
cette pilule. La posologie est d’un comprimé
bleu (200mg de FTC et 245mg de ténofovir)
une fois par jour.
Effets secondaires: Nausées, vomissements,
diarrhées, vertiges, maux de tête, éruptions
cutanées, faiblesse, troubles de l’estomac,
fatigue, ballonnement, flatulence, élévation
du taux de créatine kinase, taux de phosphate
sanguin faible et noircissement de la peau.
Voir les paragraphes sur le FTC et le ténofovir
pour des détails supplémentaires.
Astuces pour la prise: A prendre une fois par
jour, de préférence avec les repas mais vous
pouvez le prendre aussi à jeun.
Interactions médicamenteuses principales:
Voir les paragraphes sur le FTC et le ténofovir.
3TC
Noms: 3TC, lamivudine, Epivir 
Posologie autorisée: 300mg par jour, sous la
28
Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI)
forme d’un comprimé blanc de 150mg deux
fois par jour ou de deux comprimés blancs de
150mg une fois par jour ou d’un comprimé gris
plus gros de 300mg une fois par jour. Existe
également sous une forme combinée avec
l’AZT appelée Combivir et sous une forme
combinée avec l’AZT et l’abacavir appelée
Trizivir et sous une forme combinée avec
l’abacavir appelée Kivexa.
Enfants: Approuvé pour l’utilisation chez les
enfants. Solution buvable disponible. 
Astuces pour la prise: A prendre à jeun ou avec
les repas. 
Effets secondaires fréquents: Nausées,
vomissements, diarrhées, maux de tête,
douleurs abdominales, perte de cheveux,
fièvre, insomnie, éruptions cutanées, fatigue et
douleurs articulaires.
Effets secondaires rares: acidose lactique,
troubles hépatiques.
Interactions médicamenteuses principales:
Le 3TC ne doit pas être pris avec le FTC. Le 3TC
ne doit pas être pris avec de grosses doses de
cotrimoxazole, un antibiotique.
Abacavir
Noms: Abacavir, Ziagen 
Posologie autorisée: 600mg par jour, sous la
forme d’un comprimé jaune de 300mg deux
fois par jour, ou de deux comprimés de 300mg
29
Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI)
une fois par jour. L’abacavir et le 3TC existent
également sous la forme d’une pilule combinée
appelée Kivexa. Existe également sous la forme
d’un comprimé combiné avec de l’AZT et du
3TC appelé Trizivir.
Enfants: Solution buvable disponible.
Astuces pour la prise: A prendre à jeun ou avec
les repas. 
Effets secondaires fréquents: Nausées,
vomissements, diarrhées, fièvre, maux de tête,
douleurs abdominales, fatigue et perte de
l’appétit.
Effets secondaires rares: réaction
d’hypersensibilité, acidose lactique. Certaines
études, mais pas toutes, ont associées
l’abacavir à une augmentation des risques de
crises cardiaques. Par conséquent, l’abacavir
n’est pas recommandé si vous avez d’autres
facteurs de risques de crises cardiaques. Votre
médecin en parlera avec vous.
Avertissement important : L’abacavir peut
provoquer une réaction allergique grave.
Celle-ci est associée à la présence d’un gène
spécifique. Avant de commencer le traitement
à l’abacavir (ou tout autre traitement
contenant de l’abacavir) on devrait vous faire
un test de dépistage de l’allèle HLA-B*5701
pour vérifier si vous avez ce gène. Si le résultat
du test est positif, vous nedevezpas prendre
d’abacavir. Si le résultat est négatif, une
réaction allergique est très peu probable, mais
30
Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI)
contactez immédiatement votre clinique (ou
le service des urgences si en dehors des heures
de service) si vous commencez à vous sentir
mal après avoir pris ce médicament.
Dans la boîte du médicament, il y a une
“carte d’alerte” que vous devez porter sur
vous pendant les six premières semaines de
traitement à l’abacavir. Les effets secondaires
particuliers que vous devez contrôler pendant
cette période sont:
Toute éruption cutanéezz ou
Un symptôme ou plus d’au moins DEUX deszz
groupes suivants:
fièvre
essoufflement, mal de gorge ou toux
nausées ou vomissements, ou diarrhées
ou douleurs abdominales
fatigue sévère ou courbatures ou en
général se sentir malade.
Vous ne devez jamais réessayer l’abacavir,
ou prendre du Trizivir ou du Kivexa, si vous
avez eu une réaction allergique à l’abacavir
précédemment.
Interactions médicamenteuses principales:
Il faut faire attention si l’abacavir est pris avec
de la ribavirine, utilisée pour traiter l’hépatite
C. La phénytoïne utilisée pour traiter l’épilepsie
peut également avoir des interactions avec
l’abacavir.
31
Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI)
AZT
Noms: AZT, zidovudine
Posologie autorisée: L’AZT est disponible
comme médicament générique, son
apparence dépendra donc du type acheté par
la clinique.
La dose autorisée est de 250mg à prendre
deux fois par jour. Une gélule de 100mg
est disponible pour varier les doses. Existe
également sous la forme d’un comprimé
combiné avec du 3TC, appelé Combivir, et sous
la forme d’un comprimé combiné avec du 3TC
et de l’abacavir, appelé Trizivir.
Enfants: Approuvé pour utilisation chez les
enfants. Solution buvable disponible.
Astuces pour la prise: Peut être pris à jeun
ou avec les repas, mais la prise avec les repas
réduit les nausées.
Effets secondaires fréquents: Nausées,
vomissements, fatigue, maux de tête, vertiges,
faiblesse, douleurs musculaires perte de
l’appétit et fièvre.
Effets secondaires rares: Troubles sanguins,
lipoatrophie, acidose lactique.
Interactions médicamenteuses principales:
Ne pas prendre avec le médicament
anti-VIH tipranavir. Un contrôle étroit ou
l’ajustement des doses est nécessaire avec les
antibiotiques clarithromycine ou phénytoïne,
un médicament utilisé pour traiter l’épilepsie.
32
Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI)
Plusieurs autres types de médicaments,
lorsqu’ils sont pris avec l’AZT, peuvent
provoquer une augmentation des effets
secondaires, il est donc important de parler à
votre docteur de tous les autres médicaments
que vous prenez. C’est à dire, entre autres, la
méthadone, les médicaments pris pour traiter
les infections, le cancer et le paludisme.
FTC
Noms: FTC, emtricitabine, Emtriva  
Posologie autorisée: Une gélule bleue et
blanche de 200mg une fois par jour. Le FTC
existe aussi sous la forme d’un comprimé
combiné avec du ténofovir appelé Truvada,
sous la forme d’un comprimé combiné avec
du ténofovir et de l’efavirenz appelé Atripla et
sous la forme d’un comprimé combiné avec de
la rilpivirine et du ténofovir appelé Eviplera.
Note: Les personnes qui souffrent de troubles
rénaux peuvent être avisées par leur médecin
de prendre une dose moins élevée. 
Enfants: Approuvé pour utilisation chez les
enfants âgés de quatre mois ou plus.
Astuces pour la prise: Peut être pris à jeun ou
avec les repas. En Europe, on recommande de
prendre l’Atripla à jeun. Certaines personnes
trouvent que la prise avec les repas réduit
les effets secondaires. Vous pouvez le faire si
ça vous aide mais évitez de le prendre avec
un repas fort en matières grasses; celles-ci
augmentent l’absorption du médicament ce
33
Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI)
qui pourrait potentiellement aggraver les effets
secondaires. L’Eviplera doit toujours être pris
avec les repas.
Effets secondaires fréquents: nausées,
diarrhées, maux de tête, augmentation du taux
de créatine kinase, noircissement de la peau.
Effets secondaires rares: acidose lactique,
troubles hépatiques.
Interactions médicamenteuses principales:
Le FTC ne doit pas être utilisé avec le
médicament anti-VIH 3TC (lamivudine).
Ténofovir
Noms: Ténofovir, Viread 
Posologieautorisée:Un comprimé bleu de
245mg à prendre une fois par jour. La dose peut
être ajustée si la fonction rénale est affaiblie.
Existe également sous la forme d’un comprimé
combiné avec du FTC appelé Truvada, sous la
forme d’un comprimé combiné avec du FTC et
de l’efavirenz appelé Atripla et sous la forme
d’un comprimé combiné avec de la rilpivirine et
du FTC appelé Eviplera.
Astuces pour la prise: À prendre avec les repas
pour accroître l’absorption. Cependant, les
recommandations aux Etats-Unis déclarent
que le médicament peut être pris avec les
repas ou à jeun. En Europe, on recommande de
34
Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI)
prendre l’Atripla à jeun. Certaines personnes
trouvent que la prise avec les repas réduit
les effets secondaires, cependant, évitez de
le prendre avec un repas fort en matières
grasses; celles-ci augmentent l’absorption du
médicament ce qui pourrait potentiellement
aggraver les effets secondaires. L’Eviplera doit
toujours être prise avec les repas.
Effets secondaires fréquents: Nausées,
vomissements, diarrhées, flatulence, vertiges,
taux de phosphate sanguin faible, faiblesse,
éruptions cutanées, maux de tête, douleurs
abdominales, fatigue et ballonnement.
Effets secondaires rares: Altération du
métabolisme osseux et de la fonction rénale.
Interactions médicamenteuses principales: La
prise de ténofovir et d’atazanavir ensemble
décroît les concentrations d’atazanavir, Il ne
doit donc être utilisé que s’il est potentialisé
par du ritonavir. Les inhibiteurs de protéase
augmentent également les concentrations
de ténofovir, donc s’ils sont pris ensemble,
l’équipe responsable de vos soins doit
surveiller de près les effets secondaires.
Ne prenez pas le ténofovir en même temps que
l’adéfovir dipivoxil (Hepsera), un médicament
contre l’hépatite.
Il est important de prévenir votre docteur
si vous prenez d’autres médicaments, au
cas où ils augmenteraient les risques de
troubles rénaux. Par exemple les suppléments
35
Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI)
de créatine, utilisés pour améliorer les
performances athlétiques peuvent interférer
avec les résultats des analyses de sang
mesurant la fonction rénale. Assurez-vous de
le dire à votre médecin si vous prenez de la
créatine, et n’en prenez pas pendant deux jours
avant toute analyse de sang.
Lesinhibiteursnon
nucléosidiquesdela
transcriptaseinverse
(INNTI)
Efavirenz
Noms: Efavirenz, Sustiva 
Posologie autorisée: Un comprimé jaune
foncé de 600mg une fois par jour ou trois
gélules jaunes foncées de 200mg une fois par
jour. L’efavirenz existe également sous la forme
d’un comprimé combiné avec du FTC et du
ténofovir (Atripla).
Enfants: Approuvé pour utilisation chez les
enfants âgés de trois ans ou plus et pesant plus
36
Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI)
de 13kg. Une solution buvable est disponible
(mais veuillez noter que la dose de la solution
est différente des doses en comprimé ou en
gélule).
Astuces pour la prise: On recommande de le
prendre à jeun. Certaines personnes trouvent
que la prise avec les repas réduit les effets
secondaires, mais évitez de le prendre avec un
repas élevé en matières grasses qui risquerait
d’augmenter l’absorption, et potentiellement
les effets secondaires.. Si l’efavirenz provoque
des vertiges ou des troubles de l’esprit, prenez-
le avant de vous coucher.
Effets secondaires fréquents: Eruptions
cutanées, vertiges, maux de tête, diarrhées,
nausées, vomissements et fatigue.
L’efavirenz peut provoquer des troubles du
sommeil et de l’humeur. Ils sont le plus souvent
observés pendant les quatre premières
semaines de traitement et comprennent le
plus souvent: malaise général, confusion,
troubles de l’attention, troubles du sommeil,
rêves étranges, anxiété et dépression.
Dans la plupart des cas, ces effets secondaires
disparaissent d’eux-mêmes et il n’est pas
nécessaire d’arrêter l’efavirenz. Malgré tout,
certaines personnes les trouvent intolérables
et doivent par conséquent changer leur
traitement. Si vous avez des antécédents de
troubles mentaux, l’efavirenz peut ne pas être
le meilleur choix pour vous. Parlez avec votre
médecin de vos options.
37
Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI)
Effets secondaires rares: Eruption cutanée
grave, troubles hépatiques.
Résistance à l’efavirenz: entraînera
probablement une résistance à la névirapine et
peut être aussi à la rilpivirine.
Interactions médicamenteuses principales:
Certains médicaments ont des interactions
avec l’efavirenz et peuvent provoquer des
effets secondaires dangereux. Ne prenez pas
l’efavirenz avec du Boceprir, un médicament
contre l’hépatite, avec des alcaloïdes de l’ergot
de seigle (utilisés pour les migraines, les algies
vasculaires de la face et pour contrôler les
contractions), avec du midazolam (utilisé pour
faciliter le sommeil), avec du pimozide (utilisé
pour traiter certaines conditions de la santé
mentale) ou avec du millepertuis (l’herbe de la
St. Jean).
Certains médicaments peuvent avoir des
interactions avec l’efavirenz et altérer le
taux sanguin du ou des médicaments, et il
faudra donc modifier les doses. C’est le cas
du darunavir, du lopinavir/ritonavir (Kaletra),
de l’atazanavir potentialisé au ritonavir,
du fosamprénavir et du maraviroc, des
médicaments anti-VIH. C’est aussi le cas pour
certains médicaments utilisés pour traiter les
infections bactériales comme la tuberculose
(dont la clarithromycine, la rifabutine et la
rifampicine),pourlestraitementsantifongiques,
les anticonvulsifs, les statines, la méthadone, la
sertraline, les bloqueurs de canaux calciques,
les immunosuppresseurs et la warfarine.
38
Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI)
L’efavirenz peut diminuer l’efficacité de certains
contraceptifs hormonaux (comme la pilule, le
patch ou les implants contraceptifs). Si vous
utilisez ce type de contraceptif pour éviter les
grossesses, vous devrez utiliser une méthode
de contraception différente ou additionnelle.
Etravirine
Noms: Etravirine, Intelence.
Posologie autorisée: Un comprimé blanc de
200mg ou deux comprimés blancs de 100mg
deux fois par jour. Il existe une dose alternative
de 400mg (quatre comprimés de 100mg) à
prendre une fois par jour. Mais ne changez pas
votre dose sans consulter votre docteur.
Astuces pour la prise: A prendre avec les
repas. Si vous trouvez difficile de prendre le
comprimé entier, vous pouvez le dissoudre
dans un verre d’eau. Mélangez bien et buvez-le
immédiatement. Rajoutez de l’eau et buvez
la aussi, pour vous assurer d’avoir bien pris
toute la dose.
Effets secondaires fréquents: Eruptions
cutanées, neuropathie périphérique.
Effets secondaires rares: Eruption
cutanée sévère, y compris le syndrome de
Stevens Johnson. Surveillez l’apparition
des symptômes suivants accompagnant
une éruption cutanée si vous commencez
l’etravirine: de la fièvre, un malaise général, une
grosse fatigue, des douleurs musculaires ou
articulaires, des cloques, des lésions buccales,
39
Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI)
une inflammation oculaire, un visage enflé
et/ou des signes ou symptômes de troubles
hépatiques (par exemple un jaunissement de la
peau ou du blanc des yeux, des urines sombres
ou de la couleur du thé, des selles pâles, des
nausées, des vomissements, une perte de
l’appétit, ou des douleurs, courbatures ou
une sensibilité du coté droit sous les côtes). Si
vous développez ces symptômes en prenant
ce médicament, contactez votre centre de
soins VIH immédiatement ou, s’il est fermé, le
service des urgences de l’hôpital.
Résistance: L’étravirine peut être efficace chez
les patients résistants aux autres INNTI.
Interactions médicamenteuses: Ne prenez
pas l’etravirine avec du fosamprénavir/
ritonavir, de l’atazanavir/ritonavir, des
inhibiteurs de protéase sans ritonavir ou
d’autres INNTI. On ne recommande pas
de prendre de l’etravirine avec certains
médicaments utilisés pour traiter l’épilepsie, la
rifampicine (un antibiotique utilisé pour traiter
les infections, y compris la tuberculose), ou
l’herbe de la St Jean ou Millepertuis.
Lorsqu’il est pris avec du maraviroc, un
médicament anti-VIH, et un inhibiteur de
protéase, un ajustement de la dose de
maraviroc peut être nécessaire.
Certains médicaments peuvent avoir des
interactions avec l’etravirine et changer la
concentration sanguine d’un médicament ou
des deux, et il faudra donc peut-être ajuster les
40
Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI)
doses. Il est important d’aviser votre médecin
de tout autre médicament que vous prenez,
y compris les médicaments pour traiter les
infections bactériales, dont la tuberculose
(clarithromycine, rifabutine), les statines, les
médicaments utilisés pour traiter certaines
conditions cardiaques, les traitements
antifongiques, les immunosuppresseurs,
les médicaments utilisés pour traiter les
dysfonctions érectiles, le clopidogrel, la
dexaméthasone, le diazépam, et la warfarine.
L’etravirine peut diminuer l’efficacité de certains
contraceptifs hormonaux (comme la pilule, le
patch ou les implants contraceptifs). Si vous
utilisez ce type de contraceptif pour éviter les
grossesses, vous devrez utiliser une méthode
de contraception différente ou additionnelle.
Névirapine
Noms: Névirapine, Viramune, Viramune à
libération prolongée
Posologie autorisée: Les hommes ne doivent
pas commencer le traitement à la névirapine si
leur taux de cellules CD4 est supérieur à 400,
et les femmes si leur taux de cellules CD4 est
supérieur à 250. En effet les risques d’effets
secondaires potentiellement dangereux en
sont accrus. 
Un comprimé blanc de 200mg une fois par
jour pendant les deux premières semaines
puis un comprimé de 200mg deux fois par
jour par la suite.
Alternativement, un comprimé jaune de
41
Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI)
400mg une fois par jour sous la forme
d’un comprimé à libération prolongée
(Viramune à libération prolongée ou Viramune
XR). Les personnes commençant le traitement
pendront une dose de 200mg de névirapine
à libération immédiate pendant 14 jours afin
de réduire les risques d’éruptions cutanées,
un effet secondaire commun pendant les
premières semaines de traitement à la
névirapine. Le traitement à la Viramune à
libération prolongée ne doit pas commencer
avant la disparition de l’éruption cutanée.
Prévenez toujours votre médecin si vous
développez une éruption cutanée avec la
névirapine. Si l’éruption persiste pendant
plus d’un mois, un autre médicament
devrait être utilisé.
Enfants: Sirop disponible. 
Astuces pour la prise: A prendre à jeun ou avec
les repas. La Viramune à libération prolongée
doit être avalée en entier et non pas écrasée,
mâchée ou coupée en morceaux.
Effets secondaires fréquents: Réaction
allergique, maux de tête, éruptions cutanées
(en général dans les six premières semaines
de traitement), fatigue, troubles de l’estomac,
diarrhées, nausées et toxicité hépatique
(en général dans les six premières semaines
de traitement). Pendant les 18 premières
semaines de traitement à la névirapine, l‘état
de votre foie sera surveillé intensivement et on
vous recommandera de faire des examens de
la fonction hépatique toutes les semaines ou
42
Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI)
tous les quinze jours pendant les six premières
semaines.
Effets secondaires rares: Syndrome de
Stevens-Johnson. 
Les symptômes comprennent: fièvre,
malaise général, extrême fatigue, douleurs
musculaires ou articulaires, cloques, lésions
orales, inflammation oculaire, visage enflée,
signes et symptômes de troubles hépatiques
(jaunissement de la peau ou du blanc des
yeux, urine sombre ou couleur thé, selles
pâles, nausées, vomissements, perte de
l’appétit, sensibilité du coté droit sous les
côtes). Si vous développez ces symptômes
en prenant ce médicament, contactez votre
centre de traitement VIH immédiatement (ou
le service des urgences si en dehors des heures
d’ouverture).
Résistance à la névirapine: entraînera
probablement une résistance à l’efavirenz
et peut-être aussi à la rilpivirine. 
Interactions médicamenteuses principales:
A ne pas prendre avec l’herbe de la St. Jean.
Certains médicaments ont des interactions
avec la névirapine et changent le taux sanguins
de ces médicaments, provoquant des effets
secondaires, ou stoppant leur efficacité.
Parmi ceux-ci on trouve : l’atazanavir, le
lopinavir/ritonavir (Kaletra), le fosamprénavir
et l’efavirenz.
43
Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI)
Il est très important de prévenir votre médecin
si vous prenez les médicaments suivants avec
la névirapine, pour pouvoir contrôler les effets:
les antibiotiques utilisés pour traiter certaines
infections, telle que la tuberculose (y compris la
rifampicine, la rifabutine et la clarithromycine),
les traitements antifongiques, la méthadone et
la warfarine.
La névirapine peut réduire l’efficacité des
contraceptifs oraux (comme la pilule, le
patch ou les implants contraceptifs). Si vous
utilisez ce type de contraceptif pour éviter les
grossesses, vous devrez utiliser une méthode
de contraception différente ou additionnelle.
Rilpivirine
Noms: rilpivirine, Edurant
Posologie autorisée: Un comprimé blanc de
25mg à prendre une fois par jour. Egalement
disponible en comprimé combiné avec le FTC
et le ténofovir (Eviplera).
Astuces pour la prise: A prendre toujours avec
un repas.
Effets secondaires fréquents: Insomnie,
maux de tête, nausées, éruptions cutanées,
élévation des enzymes hépatiques,
dépression, vertige, douleurs maux
d’estomac, vomissements.
Effets secondaires rares: Aux doses
Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI)
44
supérieures à 25mg, changement du rythme
cardiaque (prolongation du QT).
Interactions médicamenteuses principales:
Il n’est pas recommandé d’utiliser la rilpivirine
en association avec d’autres INNTI.
Ne prenez pas la rilpivirine avec les
anticonvulsifs carbamazépine, oxcarbazépine,
phénobarbital ou phénytoïne ou avec l’herbe
de la St. Jean. La rilpivirine ne doit pas être
prise en même temps que les antibiotiques
rifampicine et rifabutine (souvent utilisés pour
traiter la tuberculose). Certains antibiotiques
peuvent augmenter le taux sanguin de
rilpivirine.
Les médicaments qui affectent l’acidité de
l’estomac peuvent bloquer la façon dont
la rilpivirine est absorbée. Ne prenez pas
d’inhibiteurs de la pompe à protons (IPP),
telle que l’oméprazole. Les remèdes contre
l’indigestion appelés bloqueurs H2 (telle
que la ranitidine, Zantac) doivent être pris au
moins 12 heures avant ou au moins quatre
heures après la prise de rilpivirine. Si vous
prenez d’autres remèdes contre l’indigestion
ou des suppléments calciques, ils doivent être
pris au mois deux heures avant ou au moins
quatre heures après la prise de rilpivirine car ils
peuvent empêcher l’absorption de la rilpivirine.
L’augmentation des doses de méthadone
peut être nécessaire si elle est prise en même
temps que la rilpivirine.
Lesinhibiteursdeprotéase
45
Lesinhibiteurs
deprotéase
Les inhibiteurs de protéase sont prescrits
avec un autre médicament appelé ritonavir,
un autre inhibiteur de protéase. Le ritonavir
est utilisé pour potentialiser les effets
des autres inhibiteurs de protéase dans
l’organisme. Sans le ritonavir, votre
organisme métaboliserait l’inhibiteur de
protéase trop rapidement et il ne serait
pas efficace contre le virus.
Interactions médicamenteuses: Les
inhibiteurs de protéase, y compris le
ritonavir, ont de nombreuses interactions
médicamenteuses. La plupart sont dues à
l’effet potentialisant du ritonavir, qui augmente
le taux de nombreux médicaments, y compris
des autres inhibiteurs de protéase.
Ne prenez pas d’inhibiteurs de protéase avec
les médicaments suivants :
Les médicaments pour certaines conditionszz
cardiaques, comme l’amiodarone,
l’astémizole, la flecaïnide, la lercanidipine, la
quinidine et le dabigatran.
L’alfuzonine (utilisée pour traiter les troubleszz
urinaires)
La rifampicine, un antituberculeuxzz
La simvastatine, un réducteur de lipides. Leszz
autres statines, comme la rosuvastatine et
l’atorvastatine peuvent être utilisées mais à
des doses réduites.
L’anticoagulant (un médicament empêchantzz
Lesinhibiteursdeprotéase
46
la coagulation du sang) rivaroxaban
Le midazolam, de la famille deszz
benzodiazépines, utilisé pour vous aider
à dormir, s’il est pris par voie orale. Le
midazolam peut être utilisé à dose réduite
lorsqu’il est injecté comme sédatif dans le
cadre de certaines procédures.
Les médicaments pour les troubles érectiles,zz
tels que le sildénafil (Viagra), le tadalafil
(Cialis) ou le vardénafil (Levitra) utilisés à
dose complète. Obtenez des conseils auprès
de votre pharmacien ou de votre médecin
VIH avant de prendre des médicaments pour
les troubles érectiles.
Les dérivatifs de l’ergot (utilisés pour traiterzz
les névralgies de la face, les migraines et
pour gérer les contractions).
L’halofantrine, un antipaludiquezz
L’herbe de la St. Jean, un antidépresseurzz
à base de plantes.
Certains médicaments peuvent avoir des
interactions avec les inhibiteurs de protéase et
changer le taux sanguin d’un des médicaments
ou des deux. C’est le cas des:
Bloqueurs de canaux calciques (par exemplezz
le diltiazem et le vérapamil)
La digoxine, un médicament pour le cœurzz
La warfarine, un anticoagulant (sauf aveczz
l’atazanavir)
La fluticasone, le salmétérol et lezz
budésonide, des médicaments contre
l’asthme et les allergies (y compris les
inhalateurs et les nébuliseurs)
Lestraitementspourlesrefluxacidesetleszz
Lesinhibiteursdeprotéase
47
ulcères,appelésinhibiteursdelapompeà
protonsetlesantagonistesdesrécepteursH2.
Les remèdes contre l’indigestionzz
Certains traitements antifongiques (maiszz
pas les shampoings).
Les anticonvulsifs (médicaments utilisészz
pour traiter l’épilepsie, par exemple la
phénytoïne et la carbamazépine). Certains
anticonvulsifs ne doivent jamais être utilisés
avec certains inhibiteurs de protéases (voir
les paragraphes individuels)
La rifabutine et la rifapentine, deszz
antituberculeux
Les immunosuppresseurszz
Les stéroïdes injectables comme lazz
triamcinolone (Kenalog)
Certains médicaments utilisés pour lazz
chimiothérapie.
Le taux de méthadone peut être réduit par
les inhibiteurs de protéase et nécessite une
augmentation de la dose pour parvenir au
même effet.
Les inhibiteurs de protéase peuvent réduire
l’efficacité des contraceptifs oraux (comme
la pilule, le patch ou les implants contraceptifs).
Si vous utilisez ce type de contraceptif pour
éviter les grossesses, vous devrez utiliser une
méthode de contraception différente
ou additionnelle.
Atazanavir
Noms: Atazanavir, Reyataz 
Posologie autorisée: Une gélule rouge et
bleue de 300mg plus une gélule blanche de
Lesinhibiteursdeprotéase
48
100mg de ritonavir à prendre ensemble une
fois par jour. Si l’association médicamenteuse
contient également de l‘efavirenz, la dose
est de 400mg (deux gélules turquoises de
200mg) plus une gélule de 100mg de ritonavir
à prendre ensemble une fois par jour. 
Astuces pour la prise: A prendre avec les repas
pour améliorer l’absorption. 
Effets secondaires fréquents: Nausées,
diarrhées, éruptions cutanées, douleurs
abdominales, vomissements, indigestion,
hyperbilirubinémie (augmentation du taux
de bilirubine entraînant parfois une jaunisse),
lipodystrophie, toxicité hépatique, diabète.
Effets secondaires rares: Calculs rénaux,
fonction hépatique anormale, et changement
du rythme cardiaque. 
Interactions médicamenteuses principales:
Voir au début la section sur les inhibiteurs
de protéase pour des informations
supplémentaires sur les interactions possibles.
Les médicaments qui affectent l’acidité de
l’estomac ou du tractus gastro-intestinal
peuvent empêcher l’absorption de l’atazanavir,
ce qui signifie qu’il ne sera peut-être pas
efficace pour la suppression du VIH :
Les inhibiteurs de la pompe à protons (deszz
remèdes contre l’indigestion qui réduisent
l’acide gastrique comme, le lansoprazole ou
Lesinhibiteursdeprotéase
49
l’oméprazole) ne doivent pas être pris avec
l’atazanavir, à moins d’avoir été prescrit par
votre médecin VIH avec une augmentation
de la dose d’atazanavir.
Les antagonistes des récepteurs H2szz
(traitements pour les ulcères, comme la
ranitidine [Zantac]) doivent être pris une
fois par jour seulement, 4 à 12 heures après
l’atazanavir. Si l’atazanavir est pris avec du
ténofovir, vous ne devez jamais prendre
d’antagonistes des récepteurs H2.
Les remèdes contre l’indigestion ou leszz
suppléments calciques doivent toujours
être pris au moins deux heures avant ou une
heure après l’atazanavir.
Les médicaments ‘tamponnés’ (leszz
médicaments qui sont préparés de façon
à être libérés lentement dans l’organisme)
doivent toujours être pris au moins
deux heures avant ou une heure après
l’atazanavir.
Parlez avec votre médecin ou votre
pharmacien avant de prendre ces
médicaments avec l’atazanavir.
L’atazanavir ne doit pas être pris avec la
névirapine, un médicament anti-VIH, ou
le médicament pour la chimiothérapie,
l’irinotécan.
Les médicaments anti-VIH efavirenz et
névirapine réduisent le taux d’atazanavir
Lesinhibiteursdeprotéase
50
dans l’organisme et des ajustements sont
recommandés à la dose d’atazanavir.
Darunavir
Noms: Darunavir, Prezista 
Posologie autorisée: 800mg (deux
comprimés oranges de 400mg) plus une
gélule blanche de 100mg de ritonavir à
prendre ensemble deux fois par jour. Pour le
VIH plus résistant, le médecin peut prescrire
un comprimé de 600mg avec un comprimé de
100mg de ritonavir, à prendre ensemble deux
fois par jour.
Astuces pour la prise: Doit être pris avec les
repas pour faciliter l’absorption. 
Effets secondaires fréquents: Diarrhées,
nausées, éruptions cutanées, douleurs
abdominales, vomissements, maux de tête,
fièvre, lipodystrophie, toxicité hépatique et
diabète.
Effets secondaires: fonction hépatique
anormale, changement du rythme cardiaque.  
Résistance au darunavir: Ce médicament
marche bien chez de nombreuses personnes
résistantes aux autres inhibiteurs de protéase.
Interactions médicamenteuses principales:
Voir au début la section sur les inhibiteurs
de protéase pour des informations
supplémentaires sur les interactions possibles.
Lesinhibiteursdeprotéase
51
Ne prenez pas le darunavir avec le lopinavir/
ritonavir (Kaletra), un médicament anti-VIH.
La pravastatine, un médicament de réduction
des lipides, doit être prise avec prudence avec
le darunavir.
Fosamprénavir
Noms: Fosamprénavir, Telzir 
Posologie autorisée: Un comprimé rose de
700mg avec une gélule blanche de 100mg de
ritonavir deux fois par jour.
Astuces pour la prise: A prendre à jeun ou avec
les repas.  
Effets secondaires fréquents: Augmentation
des lipides, nausées, vomissements,
diarrhées, éruptions cutanées, maux de tête,
vertiges, fatigue, fourmillement autour de la
bouche, altération des fonctions hépatiques
et pancréatiques, lipodystrophie, toxicité
hépatique, diabète.
Effets secondaires rares: Eruption cutanée
sévère, changement du rythme cardiaque.
Résistance au fosamprénavir: provoquera
probablement une résistance au ritonavir. 
Interactions médicamenteuses principales:
Voir au début la section sur les inhibiteurs
de protéase pour des informations
supplémentaires sur les interactions possibles.
Ne prenez pas le fosamprénavir avec de
Lesinhibiteursdeprotéase
52
l’etravirine ou du tipranavir – des médicaments
anti-VIH. Ne le prenez pas non plus avec du
télaprévir, un médicament contre l’hépatique
ou de l’halofantrine, un antipaludique.
Lopinavir/ritonavir(ouKaletra)
Noms: Lopinavir/ritonavir, Kaletra 
Note: Le lopinavir est uniquement disponible
en association avec le ritonavir.
Posologie autorisée: 400mg de lopinavir
plus 100mg de ritonavir deux fois par jour
en comprimés jaunes contenant 200mg de
lopinavir et 50mg de ritonavir, donc, deux
comprimés à prendre deux fois par jour. Une
dose de quatre comprimés jaunes, contenant
200mg de lopinavir et 50 mg de ritonavir, à
prendre une fois par jour, est disponible pour
les personnes commençant le traitement.
Enfants: Un comprimé de Kaletra de 100mg de
lopinavir et de 25mg de ritonavir est disponible
pour utilisation chez les enfants qui peuvent
avaler des comprimés. Une solution buvable
est également disponible.
Astuces pour la prise: Le comprimé peut être
pris à jeun ou avec les repas, mais il ne doit être
ni mâché, ni coupé, ni broyé. La prise avec les
repas peut réduire les irritations d’estomac.
Effets secondaires fréquents: lipodystrophie,
élévation des enzymes hépatiques, nausées,
vomissements, diarrhées, douleur abdominale,
faiblesse, maux de tête, indigestion, élévation
Lesinhibiteursdeprotéase
53
des lipides, toxicité hépatique, diabète.
Effets secondaires rares: Changement du
rythme cardiaque
Résistance au lopinavir/ritonavir: Résistance
croisée probable au ritonavir et, jusqu’à un
certain point, au fosamprénavir. Une résistance
élevée à d’autres inhibiteurs de protéase peut
réduire l’efficacité du lopinavir/ritonavir. 
Interactions médicamenteuses principales:
Voir au début la section sur les inhibiteurs
de protéase pour des informations
supplémentaires sur les interactions possibles.
L’efavirenz et la névirapine réduisent le taux de
Kaletra et l’ajustement des doses est parfois
nécessaire lorsque le Kaletra est pris deux fois
par jour. Kaletra à prendre une fois par jour, ne
doit généralement pas être pris avec l’efavirenz
ou la névirapine. Le Kaletra ne doit pas être pris
avec le tipranavir/ritonavir ou avec le darunavir.
Le Kaletra à prendre une fois par jour, ne doit
pas être pris avec de la carbamazépine, du
phénobarbital ou du phénytoïne (utilisé pour
traiter l’épilepsie).
Ne prenez pas le Kaletra avec du telaprévir, un
médicament pour l’hépatite; du fentanyl (pour
la douleur); du trazodone; Zyban; ou avec
des médicaments contre le cancer appelés
inhibiteurs de tyrosine kinase. 
Lesinhibiteursdeprotéase
54
Ritonavir
Noms: Ritonavir, Norvir
Posologieautorisée:Leritonaviraétéun
despremiersinhibiteursdeprotéasedéveloppé,
maisiln’estplusutilisécommemédicament
anti-VIHenraisondeceseffetssecondaires.
Cependant,onledonneàpetitedose(tropfaible
pouravoiruneffetanti-VIH)pourpotentialiser
letauxdesautresinhibiteursdeprotéase.Pour
l’utilisationcommepotentialisateur,ladosede
ritonavirestengénéralde100mgoude200mg
àprendreuneoudeuxfoisparjour(selon
laposologiedel’inhibiteurdeprotéaseà
potentialiser).
Le ritonavir est également homologué pour
utilisation comme médicament anti-VIH à la
dose de 600mg.
Astucespourlaprise:Aprendreaveclesrepas
pouréviterlesnausées.Nemâchezpasetne
broyezpaslescomprimés.Lescomprimésetla
formulationliquidederitonavirdoiventtoujours
êtreconservésàlatempératureambiante.  
Effets secondaires fréquents (à dose
complète): Elévation des enzymes hépatiques
et des lipides, nausées, vomissements,
diarrhées, douleurs abdominales, maux de
tête, faiblesse, engourdissement autour de
la bouche, mauvais goût dans la bouche,
lipodystrophie, toxicité hépatique, diabète.
Effets secondaires fréquents (à dose faible):
Elévation des lipides.
Lesinhibiteursdeprotéase
55
Effets secondaires rares: Changement du
rythme cardiaque.
Résistance au ritonavir: Entraîne une
résistance au fosamprénavir. 
Interactions médicamenteuses principales:
Voir au début la section sur les inhibiteurs
de protéase pour des informations
supplémentaires sur les interactions possibles.
Le ritonavir a des interactions avec beaucoup
d’autres médicaments. Consultez le docteur
ou le pharmacien responsable de vos soins
VIH avant de prendre tout autre médicament
avec votre ritonavir, ou avec un médicament
potentialisé au ritonavir (y compris les
inhalateurs, les nébuliseurs, les médicaments
achetés en pharmacies de rue, les préparations
à base de plantes et les drogues récréatives).
Tipranavir
Noms: Tipranavir, Aptivus 
Posologie autorisée: deux gélules roses de
250mg avec 200mg (deux gélules crèmes de
100mg) de ritonavir, deux fois par jour. 
Astuces pour la prise: À prendre avec les
repas. Les gélules de tipranavir doivent être
conservées au réfrigérateur mais peuvent
être conservées à la température ambiante (à
moins de 25ºC) pendant 60 jours au plus. 
Effets secondaires fréquents: Nausées,
diarrhées, vomissements, douleurs
Lesinhibiteursdeprotéase
56
abdominales, fatigue, maux de tête,
fièvre, élévation des lipides, flatulence,
troubles hépatiques, éruptions cutanées,
lipodystrophie, diabète, toxicité hépatique.
Effets secondaires rares: Saignement cérébral,
changement du rythme cardiaque.
Résistanceautipranavir:Desétudessur
éprouvetteontrapportéquelarésistanceau
tipranavirestlenteàsedévelopperetqu’iln’ya
pasdeconstantenettederésistancecroiséeaux
inhibiteursdeprotéaseactuellementdisponibles. 
Interactions médicamenteuses principales:
Voir au début la section sur les inhibiteurs
de protéase pour des informations
supplémentaires sur les interactions possibles.
Le tipranavir peut réduire l’efficacité de
l’abacavir et de l’AZT. Il est recommandé de ne
pas le prendre avec ces médicaments, à moins
de ne pas avoir d’autres INTI à sa disposition.
Certains médicaments peuvent avoir des
interactions avec le tipranavir et changer
le taux sanguin d’un des médicaments ou
des deux. Il sera donc peut-être nécessaire
de modifier les doses. C’est le cas des
antidépresseurs; disulfiram (Antabuse);
de l’antibiotique métronidazole; des
anticonvulsifs (utilisés pour traiter l’épilepsie).
Il faut faire attention avec les traitements
antifongiques l’itraconazole et le kétoconazole,
et les doses élevées (plus de 200mg par jour)
de ces médicaments et du fluconazole doivent
être évitées.
Inhibiteursdefusion/InhibiteursdeCCR5
57
Inhibiteursdefusion
Il existe uniquement un seul médicament
dans la catégorie des inhibiteurs de fusion,
appelé le T-20 (enfuvirtide, Fuzeon). Il n’est
désormais prescrit que dans des circonstances
très rares et particulières, Toute personne sous
T-20 recevra des informations détaillées sur
ce médicament et sur son utilisation de son
médecin.
InhibiteursdeCCR5
Maraviroc
Noms: Maraviroc, Celsentri 
Posologie autorisée: La dose de maraviroc
dépend de vos autres médicaments anti-VIH.
Votre médecin ou votre pharmacien discutera
avec vous de la dose qui vous sera appropriée.
La plupart des individus prendront un
comprimé bleu (300mg ou 150mg) deux fois
par jour.
Note: Le maraviroc doit uniquement être
pris par les personnes qui ont un type de VIH
appelé VIH à tropisme CCR5. Tout le monde
n’a pas ce type de virus ; si vous ne l’avez pas,
vous ne devez pas prendre de maraviroc. Votre
InhibiteursdeCCR5
58
centre de soins VIH doit vous faire un examen
appelé test de tropisme pour voir si vous avez
le VIH à tropisme CCR5 avant de prescrire ce
médicament.
Astuces pour la prise: A prendre à jeun ou avec
les repas. 
Effets secondaires fréquents: Nausées,
diarrhées, fatigue, maux de tête.  
Effets secondaires rares: Troubles hépatiques,
réaction allergique y compris éruptions
cutanées entraînant des démangeaisons,
jaunissement des yeux, vomissements, urine
sombres et douleur abdominale du côté droit.
Résistance au maraviroc: La résistance au
maraviroc est toujours sous étude et ne semble
pas se produire de la même façon qu’avec les
autres médicaments anti-VIH. 
Interactions médicamenteuses principales:
L’adaptation des doses est nécessaire lorsqu’il
est pris avec d’autres médicaments anti-VIH
Si on vous prescrit certains médicaments,
comme du kétoconazole par voie orale (pas
le shampoing), de l’itraconazole et de la
clarithromycine, il sera peut-être nécessaire
de modifier votre dose de maraviroc. Votre
médecin ou votre pharmacien en parlera
avec vous.
Inhibiteursdel’intégrase
Les personnes sous rifampicine, un
antituberculeux, et sous carbamazépine,
phénobarbital et phénytoïne (utilisée pour
traiter l’épilepsie) devront modifier leur
dose de maraviroc. Votre médecin ou votre
pharmacien en parlera avec vous.
L’herbe de la St Jean (Millepertuis) ne doit pas
être prise avec le maraviroc.
Inhibiteursdel’intégrase
Raltégravir
Noms: Raltégravir, Isentress  
Dose: Un comprimé rose de 400mg deux fois
par jour. 
Astuces pour la prise: A prendre à jeun ou avec
les repas. 
Avertissementimportant: Une réaction
allergique (hypersensibilité) a été rapportée
chez certaines personnes prenant du
raltégravir. Allez à votre clinique VIH
immédiatement (ou aux services des urgences
si en dehors des heures d’ouverture) si vous
développez une éruption cutanée avec un des
59
Inhibiteursdel’intégrase
60
symptômes suivants: fièvre, malaise général
ou extrême fatigue; douleurs musculaires
ou articulaires; cloques sur la peau; aphtes
buccaux; gonflement des yeux, des lèvres,
de la bouche ou du visage; difficultés à
respirer; jaunissement de la peau ou des
yeux; urine foncée; selles pâles; ou douleurs,
endolorissement, sensibilité du côté droit sous
les côtes.
Effets secondaires fréquents: Maux de tête,
insomnie. 
Effets secondaires rares: Eruption cutanée
sévère, réaction hypersensibilité, extrême soif
(polydipsie).
Interactions médicamenteuses principales:
Lorsqu’il est pris en association avec le
médicament antituberculeux rifampicine,
la dose de raltégravir doit passer à 800mg
(deux comprimés) deux fois par jour car la
rifampicine peut réduire le taux de raltégravir.
Résumé
Résumé
Les médicaments anti-VIH empêchent lezz
VIH d’endommager le système immunitaire
et évitent ainsi les maladies et prolongent
la vie. 
On ne sait pas à quel moment il vaut mieuxzz
commencer le traitement anti-VIH. Les
décisions sont surtout guidées par le taux
de cellules CD4 et vos symptômes. On
recommande actuellement de commencer
le traitement avant d’avoir un taux de
cellules CD4 inférieur à 350. Les recherches
continuent pour déterminer le meilleur
moment pour commencer le traitement
anti-VIH.
Dans certaines circonstances, votre médecinzz
peut recommander de commencer le
traitement lorsque votre taux de cellules
CD4 est supérieur à 350. 
Les associations d’au moins troiszz
médicaments anti-VIH offrent la meilleure
chance de réduction du taux de VIH sanguin
à un niveau très bas (une charge virale
indétectable). 
Il est très important de prendre leszz
médicaments anti-VIH exactement comme
ils ont été prescrits, car cela prolonge les
bénéfices que vous en tirerez et réduit les
risques de résistance aux médicaments. 
Parlez à un membre de l’équipe responsablezz
61
Résumé
62
de vos soins (médecin, personnel infirmier
ou pharmacien) si vous avez des problèmes
avec vos médicaments anti-VIH, comme par
exemple des effets secondaires. Assurez-
vous qu’ils soient au courant de tous les
autres médicaments que vous prenez (y
compris ceux achetés en vente libre en
pharmacie, les préparations à base de
plantes et les drogues récréatives).
63
NAM est une association communautaire de
lutte contre le VIH située au Royaume-Uni.
Nous travaillons étroitement avec des experts
dans les domaines de la médecine, de la
recherche et des soins sociaux ainsi qu’avec
les séropositifs. Nous produisons
des informations en anglais sous forme
imprimée et sur l’Internet, avec des ressources
pour les personnes séropositives et pour
les professionnels qui travaillent dans le
domaine du VIH.
Ce matériel se base sur une publication
originale de NAM. NAM ne peut être tenu
responsable de l’exactitude de la traduction
ou de sa pertinence locale.
Nous regrettons qu’en tant qu’association
anglaise, nous ne puissions pas correspondre
en français. Cependant, vous pouvez consulter
sur notre site Internet, aidsmap.com,
notre base de données contenant une liste
d’associations et d’organismes travaillant dans
tous les pays du monde. Vous pouvez l’utiliser
pour chercher une association ou un service
médical près de chez vous.
Vous pouvez également consulter
aidsmap.com pour lire et télécharger
d’autres ressources.
Chaque année, NAM offre gratuitement des
ressources informatives, comme ce livret,
à des milliers de personnes séropositives.
Pour pouvoir le faire, nous dépendons
entièrement de la générosité des personnes
comme vous pour nous aider à continuer
notre travail vital. Vous pouvez faire une
différence dès aujourd’hui.
Vous pouvez faire un don sur
www.aidsmap.com/donate
Association caritative du Royaume-Uni
enregistrée sous le numéro 1011220
Copyright © NAM
Tous droits réservés.
NAM
77a Tradescant Road
London SW8 1XJ
UK
Téléphone: +44 (0) 20 3242 0820
Télécopie: +44 (0) 20 3242 0839
Site Internet: www.aidsmap.com
Courriel: info@nam.org.uk
UK registered charity number
1011220
NAMestuneassociationcommunautairede
luttecontreleVIHsituéeauRoyaume-Uni.
Noustravaillonsétroitementavecdesexperts
danslesdomainesdelamédecine,dela
rechercheetdessoinssociauxainsiqu’avec
lesséropositifs.

Contenu connexe

Similaire à Anti hiv drugs_fr_pdf

Guérir de l'hépatite C C possible
Guérir de l'hépatite C C possibleGuérir de l'hépatite C C possible
Guérir de l'hépatite C C possiblesoshepatites
 
2021 Edition découverte de la revue Prescrire
2021 Edition découverte de la revue Prescrire 2021 Edition découverte de la revue Prescrire
2021 Edition découverte de la revue Prescrire Audrey Verdez
 
L'automédication responsable en France
L'automédication responsable en France L'automédication responsable en France
L'automédication responsable en France Ipsos France
 
Etre hepatant N°10
Etre hepatant N°10Etre hepatant N°10
Etre hepatant N°10soshepatites
 
Etre hepatant 10 nouvelle version
Etre hepatant 10 nouvelle versionEtre hepatant 10 nouvelle version
Etre hepatant 10 nouvelle versionsoshepatites
 
Etre hepatant 05_2016
Etre hepatant 05_2016Etre hepatant 05_2016
Etre hepatant 05_2016soshepatites
 
Etre hepatant 04 nouvelle version
Etre hepatant 04 nouvelle versionEtre hepatant 04 nouvelle version
Etre hepatant 04 nouvelle versionsoshepatites
 
Etre hepatant 10 : Drogues, alcool et traitement de l'hépatite C - NAAD 2016
Etre hepatant 10 : Drogues, alcool et traitement de l'hépatite C - NAAD 2016Etre hepatant 10 : Drogues, alcool et traitement de l'hépatite C - NAAD 2016
Etre hepatant 10 : Drogues, alcool et traitement de l'hépatite C - NAAD 2016soshepatites
 
Présentation réunion plénière COREVIH décembre 2012
Présentation réunion plénière COREVIH décembre 2012Présentation réunion plénière COREVIH décembre 2012
Présentation réunion plénière COREVIH décembre 2012corevihidfnord
 
Rapport d'experts 2013 - Traitement antirétroviral chez l’adulte
Rapport d'experts 2013 - Traitement antirétroviral chez l’adulteRapport d'experts 2013 - Traitement antirétroviral chez l’adulte
Rapport d'experts 2013 - Traitement antirétroviral chez l’adulteVih.org
 
manuel-clinique-msf- hiv- tuberculose
 manuel-clinique-msf- hiv- tuberculose manuel-clinique-msf- hiv- tuberculose
manuel-clinique-msf- hiv- tuberculoseEugène NJEBARIKANUYE
 
Effets secondaires
Effets secondairesEffets secondaires
Effets secondairesITPCMENA
 
J'AI UNE HEPATITE B CHRONIQUE
J'AI UNE HEPATITE B CHRONIQUEJ'AI UNE HEPATITE B CHRONIQUE
J'AI UNE HEPATITE B CHRONIQUEsoshepatites
 
Cas Clinique 29 Mai 06
Cas Clinique 29 Mai 06Cas Clinique 29 Mai 06
Cas Clinique 29 Mai 06saraminoucha
 
Cas Clinique 29 Mai 06
Cas Clinique 29 Mai 06Cas Clinique 29 Mai 06
Cas Clinique 29 Mai 06saraminoucha
 
Être hépatant 14
Être hépatant 14Être hépatant 14
Être hépatant 14soshepatites
 
02 cyclosporine questions réponses
02 cyclosporine   questions réponses02 cyclosporine   questions réponses
02 cyclosporine questions réponsessoshepatites
 
Etre hepatant 04_2016
Etre hepatant 04_2016Etre hepatant 04_2016
Etre hepatant 04_2016soshepatites
 
Casablanca 2010 - Recommendations de L'OMS 
en 2010 pour le traitement antiré...
Casablanca 2010 - Recommendations de L'OMS 
en 2010 pour le traitement antiré...Casablanca 2010 - Recommendations de L'OMS 
en 2010 pour le traitement antiré...
Casablanca 2010 - Recommendations de L'OMS 
en 2010 pour le traitement antiré...Vih.org
 

Similaire à Anti hiv drugs_fr_pdf (20)

Guérir de l'hépatite C C possible
Guérir de l'hépatite C C possibleGuérir de l'hépatite C C possible
Guérir de l'hépatite C C possible
 
2021 Edition découverte de la revue Prescrire
2021 Edition découverte de la revue Prescrire 2021 Edition découverte de la revue Prescrire
2021 Edition découverte de la revue Prescrire
 
L'automédication responsable en France
L'automédication responsable en France L'automédication responsable en France
L'automédication responsable en France
 
Revue afh n 210
Revue afh n 210Revue afh n 210
Revue afh n 210
 
Etre hepatant N°10
Etre hepatant N°10Etre hepatant N°10
Etre hepatant N°10
 
Etre hepatant 10 nouvelle version
Etre hepatant 10 nouvelle versionEtre hepatant 10 nouvelle version
Etre hepatant 10 nouvelle version
 
Etre hepatant 05_2016
Etre hepatant 05_2016Etre hepatant 05_2016
Etre hepatant 05_2016
 
Etre hepatant 04 nouvelle version
Etre hepatant 04 nouvelle versionEtre hepatant 04 nouvelle version
Etre hepatant 04 nouvelle version
 
Etre hepatant 10 : Drogues, alcool et traitement de l'hépatite C - NAAD 2016
Etre hepatant 10 : Drogues, alcool et traitement de l'hépatite C - NAAD 2016Etre hepatant 10 : Drogues, alcool et traitement de l'hépatite C - NAAD 2016
Etre hepatant 10 : Drogues, alcool et traitement de l'hépatite C - NAAD 2016
 
Présentation réunion plénière COREVIH décembre 2012
Présentation réunion plénière COREVIH décembre 2012Présentation réunion plénière COREVIH décembre 2012
Présentation réunion plénière COREVIH décembre 2012
 
Rapport d'experts 2013 - Traitement antirétroviral chez l’adulte
Rapport d'experts 2013 - Traitement antirétroviral chez l’adulteRapport d'experts 2013 - Traitement antirétroviral chez l’adulte
Rapport d'experts 2013 - Traitement antirétroviral chez l’adulte
 
manuel-clinique-msf- hiv- tuberculose
 manuel-clinique-msf- hiv- tuberculose manuel-clinique-msf- hiv- tuberculose
manuel-clinique-msf- hiv- tuberculose
 
Effets secondaires
Effets secondairesEffets secondaires
Effets secondaires
 
J'AI UNE HEPATITE B CHRONIQUE
J'AI UNE HEPATITE B CHRONIQUEJ'AI UNE HEPATITE B CHRONIQUE
J'AI UNE HEPATITE B CHRONIQUE
 
Cas Clinique 29 Mai 06
Cas Clinique 29 Mai 06Cas Clinique 29 Mai 06
Cas Clinique 29 Mai 06
 
Cas Clinique 29 Mai 06
Cas Clinique 29 Mai 06Cas Clinique 29 Mai 06
Cas Clinique 29 Mai 06
 
Être hépatant 14
Être hépatant 14Être hépatant 14
Être hépatant 14
 
02 cyclosporine questions réponses
02 cyclosporine   questions réponses02 cyclosporine   questions réponses
02 cyclosporine questions réponses
 
Etre hepatant 04_2016
Etre hepatant 04_2016Etre hepatant 04_2016
Etre hepatant 04_2016
 
Casablanca 2010 - Recommendations de L'OMS 
en 2010 pour le traitement antiré...
Casablanca 2010 - Recommendations de L'OMS 
en 2010 pour le traitement antiré...Casablanca 2010 - Recommendations de L'OMS 
en 2010 pour le traitement antiré...
Casablanca 2010 - Recommendations de L'OMS 
en 2010 pour le traitement antiré...
 

Plus de ITPCMENA

Guide sur le traitement ARV en arabe
Guide sur le traitement ARV en arabeGuide sur le traitement ARV en arabe
Guide sur le traitement ARV en arabeITPCMENA
 
الإيدز و الصحة و آلناس لبنان ـ 2005
الإيدز و الصحة و آلناس لبنان ـ 2005الإيدز و الصحة و آلناس لبنان ـ 2005
الإيدز و الصحة و آلناس لبنان ـ 2005ITPCMENA
 
Hepatitis b factsheet_2009_arabic
Hepatitis b factsheet_2009_arabicHepatitis b factsheet_2009_arabic
Hepatitis b factsheet_2009_arabicITPCMENA
 
Treatment passport
Treatment passportTreatment passport
Treatment passportITPCMENA
 
Changing treatment and drug resistance
Changing treatment and drug resistanceChanging treatment and drug resistance
Changing treatment and drug resistanceITPCMENA
 
HIV, pregnancy
HIV, pregnancyHIV, pregnancy
HIV, pregnancyITPCMENA
 
Side effects-dec2010e-fin1
Side effects-dec2010e-fin1Side effects-dec2010e-fin1
Side effects-dec2010e-fin1ITPCMENA
 
Introduction to combination therapy
Introduction to combination therapyIntroduction to combination therapy
Introduction to combination therapyITPCMENA
 
Traitements arv
Traitements arvTraitements arv
Traitements arvITPCMENA
 
Guide ar2006
Guide ar2006Guide ar2006
Guide ar2006ITPCMENA
 

Plus de ITPCMENA (11)

Guide sur le traitement ARV en arabe
Guide sur le traitement ARV en arabeGuide sur le traitement ARV en arabe
Guide sur le traitement ARV en arabe
 
الإيدز و الصحة و آلناس لبنان ـ 2005
الإيدز و الصحة و آلناس لبنان ـ 2005الإيدز و الصحة و آلناس لبنان ـ 2005
الإيدز و الصحة و آلناس لبنان ـ 2005
 
Hepatitis b factsheet_2009_arabic
Hepatitis b factsheet_2009_arabicHepatitis b factsheet_2009_arabic
Hepatitis b factsheet_2009_arabic
 
Treatment passport
Treatment passportTreatment passport
Treatment passport
 
Changing treatment and drug resistance
Changing treatment and drug resistanceChanging treatment and drug resistance
Changing treatment and drug resistance
 
HIV, pregnancy
HIV, pregnancyHIV, pregnancy
HIV, pregnancy
 
HCV
HCVHCV
HCV
 
Side effects-dec2010e-fin1
Side effects-dec2010e-fin1Side effects-dec2010e-fin1
Side effects-dec2010e-fin1
 
Introduction to combination therapy
Introduction to combination therapyIntroduction to combination therapy
Introduction to combination therapy
 
Traitements arv
Traitements arvTraitements arv
Traitements arv
 
Guide ar2006
Guide ar2006Guide ar2006
Guide ar2006
 

Anti hiv drugs_fr_pdf

  • 2. Edité par Keith Alcorn, Selina Corkery et Greta Hughson Deuxième édition française: 2012 Adaptée de la onzième édition anglaise: 2012 Remerciements à Sylvie Beaumont pour la traduction de ce livret. Contenu & conception financés par le programme de prévention londonien du service de la santé du Royaume-Uni (NHS Pan-London HIV Prevention Programme), le Ministère de la santé du Royaume-Uni et Wandsworth Oasis. Traduction financée par Merck, Sharp & Dohme Ce livret peut être consulté en gros caractères en utilisant le fichier PDF sur notre site Internet www.aidsmap.com Les informations contenues dans ce livret reflètent les pratiques recommandées en Europe pour le traitement et les soins du VIH. Remerciements
  • 3. Celivretconstitueunpointdedépartpourtoutepersonnedésirants’informersurlestraitements contreleVIH.Ilcontientdesinformationsdebasesurlesmédicamentsutiliséspourcombattrele VIH,c’estàdirelesmédicamentsantirétroviraux,etparlebrièvementdelaposologie,deseffets secondaires,desinteractionsmédicamenteusesetdelarésistanceauxmédicaments. Lesinformationscontenuesdanscelivretontétéréviséesparuncomitéd’expertsmédicaux. Pourdesdétailscompletssurleseffetssecondairesetlesinteractionsmédicamenteuses, rapportez-vousauxnoticesd’utilisationproduitesparleslaboratoirespharmaceutiquessurtous leursmédicaments. Cesinformationssontcorrectesàladated’impression(mars2012).Celivretcontientdes informationssurlesmédicamentshomologuésauseindel’UnionEuropéenne. Celivretaétéécritpourvousaideràdéciderdesquestionsàposeràvotremédecinsurles régimesmédicamenteuxquevousconsidérez.Iln’estpasdestinéàremplacerlesdiscussions avecvotremédecinsurvotretraitement. Lesmédicamentsanti-VIH
  • 4. Tabledesmatières LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH 1 Comment fonctionnent lesOO médicaments antirétroviraux 1 L’objectif du traitement OO 1 Les directives pour le traitement anti-VIH OO 2 Quand faut-il commencer le traitement? OO 3 Commencer le traitement anti-VIH lorsque votre taux de cellules CD4 est faible OO 4 L’importance des bilans de santé réguliers OO 5 Contrôler l’innocuité et l’efficacité du traitement contre le VIH OO 5 Se préparer à commencer le traitement contre le VIH OO 6 Prendre votre traitement contre le VIH OO 8 Effets secondaires OO 9 Les interactions médicamenteuses 1OO 0 Le traitement du VIH et la grossesse 1OO 4 Comment les médicaments anti-VIHOO sont-ils délivrés 16 Les noms des médicaments anti-VIH 1OO 7 Les classes de médicaments antirétroviraux 1OO 8
  • 5. Lespilulescontenantuneassociationdetroismédicaments 20 AtriplaOO 20 EvipleraOO 21 Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI) 23 CombivirOO 23 KivexaOO 24 TrizivirOO 25 TruvadaOO 27 3TC 2OO 7 Abacavir 2OO 8 AZT 3OO 1 FTC 3OO 2 Ténofovir 3OO 3 Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI) 35 Efavirenz 3OO 5 Etravirine 3OO 8 Névirapine 4OO 0 Rilpivirine 4OO 3
  • 6. Lesinhibiteursdeprotéase 45 Atazanavir 4OO 7 Darunavir 5OO 0 Fosamprénavir 5OO 1 Lopinavir/ritonavir (ouOO Kaletra) 52 Ritonavir 5OO 4 Tipranavir 5OO 5 Inhibiteursdefusion 57 InhibiteursdeCCR5 57 Maraviroc 5OO 7 Inhibiteursdel’intégrase 59 Raltégravir 5OO 9 Résumé 61
  • 7. LeVIHetles médicamentsanti-VIH Le VIH est un virus qui attaque le système immunitaire – le système de défense de l’organisme contre les infections et les maladies. Si vous avez le VIH, vous pouvez prendre des médicaments qui réduisent le taux de VIH présent dans votre organisme. En prenant ces médicaments, vous pouvez ralentir ou empêcher le VIH d’endommager votre système immunitaire. Ces médicaments ne représentent pas une cure mais ils peuvent vous aider à rester en bonne santé et à prolonger votre vie. Les médicaments anti-VIH sont connus sous le nom de médicaments antirétroviraux. Commentfonctionnentles médicamentsantirétroviraux LeVIHinfecteprincipalementlescellulesdu systèmeimmunitaireappeléescellulesCD4. Pendantlesannéesd’infectionauVIH,le nombredecellulesCD4chutegraduellement maiscontinuellementetlesystèmeimmunitaire s’affaiblit. Ildevientincapabledeluttercontre lesinfectionsetuneconditionappeléeSIDA (Syndromed’Immuno-DéficienceAcquise) s’ensuit.Lesmédicamentsantirétroviraux agissenteninterrompantceprocessus. L’objectifdutraitement Une personne séropositive non traitée peut avoir des milliers, voire même des millions de particules de VIH dans chaque millilitre de sang (« copies »). L’objectif du traitement est 1 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
  • 8. 2 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH de réduire la quantité de VIH (ou charge virale) à un niveau très bas; c’est ce qu’on appelle une charge virale indétectable. Celle-ci correspond en général à moins de 50 copies par millilitre de sang, mais certaines analyses très sensibles peuvent mesurer les niveaux inférieurs à 20 copies/ml. Pour en savoir plus sur les tests de charge virale, consultez le livret de NAM: Le taux de cellules CD4, la charge virale et autres tests. Pour que vous ayez les meilleures chances de réduction du taux de VIH dans votre sang à un niveau indétectable, votre médecin vous recommandera de prendre une association puissante de médicaments constituée d’au moins trois médicaments antirétroviraux. Une fois que votre charge virale aura atteint un niveau indétectable, votre système immunitaire devrait commencer à récupérer, et votre aptitude à lutter contre les infections ainsi que votre santé générale sont alors susceptibles de s’améliorer. Lesdirectivespourletraitementanti-VIH Les informations contenues dans cette brochure se basent sur les directives de traitement du VIH. Il existe des directives européennes (écrites par EACS, European AIDS Clinical Society), mais il y a aussi des directives de traitement nationales dans de nombreux pays, qui peuvent légèrement varier. Ces directives ne constituent pas un livre de recettes pour traiter le VIH. Le VIH nécessite
  • 9. toujours une prise en charge individualisée, fondée sur votre état de santé actuelle et passée, et sur les facteurs divers qui influencent votre vie quotidienne. Quandfaut-ilcommencerletraitement? Il n’y a pas de moment précis pour commencer le traitement anti-VIH. Votre médecin discutera avec vous différents points avant de décider avec vous du meilleur moment pour commencer. Les avantages et les inconvénients du traitement immédiat par rapport au traitement retardé devront être soupesés. Il est recommandé de commencer le traitement anti-VIH immédiatement si vous êtes malade à cause du VIH ou si vous avez une maladie indicatrice du SIDA. Si vous n’avez aucun symptôme, les directives de traitement recommandent de commencer le traitement lorsque le taux de cellules CD4 est à environ 350. Les cellules CD4 sont des cellules particulières du système immunitaire et les médecins les utilisent comme des indicateurs de l’état de votre système immunitaire. Les cliniques utilisent un test qui mesure le nombre de cellules CD4 dans un millimètre cube de sang. Le nombre de cellules CD4 chez les personnes séronégatives varie de 500 à 1500. Vous pouvez en apprendre davantage à ce sujet en lisant le livret de NAM : Le taux de cellules CD4, la charge virale et autres tests. Votre médecin devrait commencer à vous parler du traitement anti-VIH lorsque votre taux de cellules CD4 se rapproche de 350. 3 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH
  • 10. 4 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH A ce niveau de cellules CD4, on vous recommande de commencer le traitement dès que vous êtres prêt(e). Dans certaines situations, par exemple si vous souffrez d’une autre condition telle qu’une hépatite, votre médecin peut vous recommander de commencer le traitement lorsque votre taux de cellules CD4 est toujours supérieur à 350. Des études sont en cours pour déterminer le meilleur moment pour commencer le traitement. Votre médecin peut vous demander si vous aimeriez participer à un essai clinique. Les essais cliniques pour les personnes commençant le traitement peuvent examiner quel est le meilleur moment pour commencer le traitement anti-VIH, ou comparer des associations médicamenteuses différentes. Pour en savoir plus sur la participation aux essais cliniques, vous pouvez consulter la fiche info de NAM à ce sujet www.aidsmap.com/ factsheets Commencerletraitementanti-VIHlorsque votretauxdecellulesCD4estfaible Les traitements modernes anti-VIH sont extrêmement efficaces. Beaucoup d’individus commençant leur traitement anti-VIH lorsque leur taux de cellules CD4 est déjà très bas (200 ou moins) le verront augmenter dès le début du traitement. Le traitement au long terme peut entraîner un retour vers un niveau normal pour une personne de votre âge. Cependant, si possible, il est préférable de commencer le traitement avant d’atteindre un niveau aussi
  • 11. 5 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH bas de cellules CD4. Il est parfois plus difficile de remonter à un niveau normal pour son âge si le taux de CD4 a été très bas à un moment donné. L’importancedesbilansdesantéréguliers Si vous êtes séropositif(ve), vous devez voir votre médecin régulièrement pour des bilans de santé. La plupart des séropositifs vont dans des cliniques de santé sexuelle ou dans des cliniques spécialisées dans le VIH qui ont des docteurs et un personnel médical qualifiés pour les soins du VIH. Même si vous n’avez pas besoin de suivre un traitement contre le VIH à ce stade, des analyses de sang régulières vous renseigneront sur l’état de votre système immunitaire et indiqueront quand vous devriez songer à commencer.  Contrôlerl’innocuitéetl’efficacitédu traitementcontreleVIH Avant de commencer à prendre des médicaments antirétroviraux, ou avant de changer d’association médicamenteuse, on devrait vous faire plusieurs analyses sanguines. Les tests de charge virale et de mesure du taux de cellules CD4 vous diront si votre VIH progresse et si votre système immunitaire est en bonne santé. Lorsque vous commencez ou vous changez une association médicamenteuse, un examen de la charge virale et du taux de cellules CD4 sera effectué au cours du premier mois de traitement pour vérifier si les médicaments sont efficaces. Après, les examens sont en
  • 12. 6 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH général effectués tous les trois ou quatre mois, bien que certains docteurs puissent les faire plus souvent au début, puis moins souvent une fois que votre traitement est bien établi et qu’il marche bien.  Une fois sous traitement anti-VIH, on vous fera des examens pour mesurer les fonctions hépatiques et rénales, et les taux de sucre et de graisses sanguines (cholestérol), pour évaluer les effets des médicaments sur le fonctionnement de ces organes. Vos soins comprendront également d’autres examens de routine Ceux-ci contrôlent votre santé générale pour vérifier si votre traitement provoque des effets secondaires. Pour des informations supplémentaires, voir le livret de NAM: Le taux de cellules CD4, la charge virale et autres tests. Seprépareràcommencerletraitement contreleVIH Suivre un traitement antirétroviral est un engagement à long terme. A l’heure actuelle, une fois que vous commencez à prendre les médicaments, vous êtes susceptible de continuer à les prendre à vie.  Vous êtes davantage susceptible de prendre votre traitement du VIH correctement si vous êtes impliqué(e) dans les décisions concernant l’initiation du traitement et les médicaments à prendre pour commencer.
  • 13. 7 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH Soyez honnête envers vous-même et avec votre médecin à propos de votre style de vie pour vous assurer de commencer par une association médicamenteuse qui soit la bonne pour vous. Il est préférable de ne pas s’imposer des objectifs irréalistes et de réfléchir à la compatibilité de votre traitement avec vos habitudes alimentaires et vos rythmes de sommeil, avec votre travail, et avec votre vie sociale et familiale. Parlez de votre routine quotidienne avec votre médecin, avec l’infirmière responsable de votre adhésion au traitement ou avec le pharmacien pour établir le meilleur moment de la journée pour prendre vos médicaments et pour identifier toutes les préoccupations avec de commencer. Il est probable qu’il existe une association médicamenteuse avec laquelle vous n’aurez pas du tout à changer votre style de vie, ou seuls des changements modestes à votre routine seront nécessaires. Votre médecin fera également un test pour voir si votre VIH a développé une résistance à un des médicaments antirétroviraux. Il est en effet possible d’être infecté(e) avec une souche de VIH qui a développé une résistance à certains médicaments. Les cliniques font également un examen génétique (appelé dépistage de l’allèle HLA- B*5701) pour voir si vous êtes susceptible d’avoir une réaction allergique à l’abacavir (Ziagen®, également présent dans les pilules combinées de Kivexa® et de Trizivir®). Pour des
  • 14. 8 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH informations supplémentaires, voir le livret de NAM : Les effets secondaires PrendrevotretraitementcontreleVIH Il est très important de ne pas rater de doses et de prendre les médicaments anti-VIH exactement comme ils sont prescrits. Si vous ratez des doses, ou si vous ne prenez pas les médicaments comme vous le devez, le VIH présent dans votre organisme est plus susceptible de devenir résistant à ces médicaments et parfois aux autres médicaments appartenant à la même classe. C’est à dire que ces médicaments peuvent cesser d’être efficaces. Le développement d’une routine peut aider, ainsi que l’utilisation d’aides mémoires comme l’alarme de votre portable ou un pilulier avec alarme. Pour s’assurer que votre association de médicaments anti-VIH est la bonne, on devrait vous faire un examen avant de commencer le traitement pour voir si vous avez déjà une résistance à certains médicaments. Si vous avez besoin de changer de traitement parce que votre charge virale est de nouveau détectable, votre choix de médicaments devrait être guidé à ce stade par un autre test de résistance pour voir quels médicaments seront efficaces pour vous. Même si vous êtes résistant(e) à plusieurs médicaments, l’éventail de médicaments désormais disponibles signifie que vous aurez toujoursunchoix.Unechargeviraleindétectable est un objectif réaliste pour presque tous
  • 15. 9 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH les patients, y compris ceux qui ont suivis de nombreux traitements différents dans le passé et qui ont un virus pharmacorésistant. Si vous avez des difficultés à suivre votre régime médicamenteux, discutez avec votre médecin ou avec votre pharmacien des associations alternatives peut-être plus faciles à prendre. Il y a de nombreuses astuces et aides qui pourraient vous aider à prendre les médicaments correctement. Pour des informations supplémentaires, parlez à votre équipe soignante, ou consultez le site de NAM: www.aidsmap.com.  Des informations supplémentaires peuvent aussi être obtenues sur le livret de NAM L’observance thérapeutique et la résistance.  Effetssecondaires Comme tous les autres médicaments, les médicaments anti-VIH peuvent provoquer des effets secondaires. Assez souvent, ces effets secondaires se produisent au cours des premières semaines de traitement. Votre médecin peut vous prescrire des médicaments pour vous aider à supporter cette période initiale. Les effets secondaires les plus souvent rapportés sont des maux de tête, des nausées, des diarrhées et de la fatigue. Vous n’avez pas à supporter les effets secondaires sans rien dire, parlez-en à votre médecin, surtout si votre qualité de vie est affectée. Il existe peut-être d’autres médicaments qui vous conviendraient mieux.
  • 16. 10 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH Certains effets secondaires, telles qu’une éruption cutanée et de la fièvre, doivent être signalés rapidement à votre médecin (voir la section sur chaque médicament pour des informations sur les effets secondaires potentiellement dangereux nécessitant d’agir rapidement). Dans ce livret nous avons répertorié les effets secondaires selon deux types: Communs – Les effets secondaires qui se produisent chez au moins un patient sur cent. Rares – les effets secondaires qui se produisent chez moins d’un patient sur cent. Nous avons indiqué les effets secondaires rares s’ils sont potentiellement dangereux. Vous serez surveillé(e) lors de vos visites régulières à la clinique pour voir si les effets secondaires risquent de vous causer des problèmes de santé au long terme. Vous pouvez en apprendre plus sur les effets secondaires et sur la façon d’y faire face dans le livret de NAM, les effets secondaires. Lesinteractionsmédicamenteuses La prise de deux médicaments ou plus en même temps peut entraîner un changement dans l’efficacité ou dans les effets secondaires d’un de ces médicaments, ou de plusieurs. Certains médicaments ne doivent pas être pris en association avec certains antirétroviraux.
  • 17. 11 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH Ilestparconséquenttrèsimportantpourvotre médecin et votre pharmacien de connaître tous les médicaments ou toutes les drogues que vous prenez. C’est à dire les médicaments prescrits par un autre docteur, les remèdes vendusenventelibre,lestraitementsàbasede plantesoualternatifs,etlesdroguesrécréatives. Certaines associations médicamenteuses sont contre-indiquées, c’est à dire que vous ne devez absolument pas les prendre ensemble. Les raisons de ces contre-indications peuvent être des effets secondaires graves ou des interactions qui rendent un des médicaments, voire les deux, inefficaces ou même toxiques. D’autres interactions sont moins dangereuses mais doivent tout de même être prises au sérieux. Le taux sanguin d’un des médicaments, ou des deux, peut être affecté et une modification des doses peut être nécessaire.  Votre médecin VIH et votre pharmacien vérifieront les interactions possibles avant de vous prescrire un nouveau médicament. Si d’autres professionnels de la santé vous prescrivent des médicaments, il est très important qu’ils sachent quels médicaments vous prenez pour le VIH. Par exemple, on sait que les traitements contre les troubles érectiles, par exemple le Viagra, peuvent avoir des interactions avec des médicaments anti-VIH appartenant aux classes
  • 18. 12 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH des inhibiteurs de protéase et des inhibiteurs non-nucléosidiques de la transcriptase inverse (INNTI). Ces interactions peuvent faire augmenter le taux sanguin du Viagra et des médicaments similaires, ce qui augmente les risques d’effets secondaires. Vous devez également prévenir votre médecin si vous achetez des médicaments en vente libre (dans une pharmacie par exemple) ou sur l’Internet. Certains médicaments anti-VIH peuvent avoir des interactions avec les médicaments antihistaminiques, les médicaments pour l’asthme (stéroïdes), les traitements contre l’indigestion, et les statines – les médicaments utilisés pour contrôler le cholestérol ou le taux de lipides. Ces traitements peuvent être prescrits ou achetés en ventre libre dans les pharmacies urbaines. Si vous pensez prendre d’autres médicaments, vous devez prévenir votre médecin VIH ou votre pharmacien pour qu’ils puissent vérifier les interactions possibles et recommander le meilleur traitement. Ou, lorsque vous les achetez, dites à votre pharmacien que vous prenez des médicaments anti-VIH et lesquels. Les pharmacies de ville ont souvent un endroit à l’abri des regards pour les consultations. Vous pouvez également écrire le nom des médicaments et les donner au pharmacien. Si vous devez mentionner les noms des médicaments anti-VIH, il est très peu probable qu’une personne présente reconnaisse à quoi ils servent.
  • 19. 13 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH On sait moins de choses sur les interactions avec les drogues récréatives, mais il existe des interactions potentielles entre certaines drogues récréatives (par exemple le kétamine, l’ecstasy et la méthamphétamine) et certains INNTI et IP. Si vous prenez de la drogue, nous vous conseillons d’en parler avec votre médecin, votre pharmacien VIH ou tout autre personnel médical. Les antirétroviraux peuvent aussi avoir des interactions avec les traitements alternatifs ou les traitements à base de plantes. Dans de nombreux cas, ces interactions sont théoriques ou observés dans les études sur éprouvettes et des informations supplémentaires sont nécessaires pour déterminer la probabilité d’un effet dans la vie réelle. On sait que l’antidépresseur à base de plantes, le millepertuis ou herbe de la St Jean, réduit le taux sanguin des INNTI et des inhibiteurs de protéase. Des essais sur éprouvettes ont indiqués que la patate africaine ou Simba et le Sutherlandia peuvent réduire le taux des inhibiteurs de protéase, des INNTI et du maraviroc (Celsentri) dans l’organisme. Desinteractionspeuventmêmeseproduireavec lesmédicamentsquinesontpasprisparvoie orale.Parexemple,leritonavirpeutréagiravec lesinhalateursetlesnébuliseursquicontiennent de la fluticasone et du salmétérol (par exemple Flixotide, Seretide, Flixonase et Serevent), provoquant des effets secondaires graves.
  • 20. 14 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH Vous pouvez prendre des analgésiques tels que le paracétamol ou l’ibuprofène (par exemple le Nurofen) si vous suivez un traitement anti-VIH, sauf si vous avez d’autres raisons médicales contrindiquant ce type de médicaments. Assurez-vous d’informer votre médecin et votre pharmacien VIH de tous les médicaments que vous prenez. C’est à dire les médicaments prescrits, les médicaments que vous achetez dans les pharmacies, les médicaments à base de plantes ou appartenant à la médecine traditionnelle et les drogues récréatives. Vérifiez le également avant de prendre tout nouveau médicament pour la première fois (que vous l’achetiez vous même ou que ce soit prescrit par un docteur ou un dentiste). LetraitementduVIHetlagrossesse Les médicaments antirétroviraux sont utilisés pendant la grossesse comme méthode efficace de prévention de la transmission de la mère à son bébé. Les indications suggèrent de plus en plus que le traitement du VIH pendant la grossesse est sans danger. La prise de traitement contre le VIH pendant la grossesse réduit énormément les risques de transmission du VIH au bébé. Les avantages l’emportent donc sur les inconvénients. En général, les médicaments anti-VIH ne sont pas utilisés pendant les trois premiers mois de la grossesse, à moins que la femme ne soit déjà sous traitement. Les femmes enceintes
  • 21. 15 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH commencent généralement le traitement du VIH entre la 14ème et 24ème semaine de grossesse (selon leur santé et leur charge virale), à moins d’en avoir besoin plus tôt en raison de leur propre santé. On peut également vous recommander de commencer plus tôt si votre charge virale est élevée. Avec l’amélioration de la santé de la femme, la fertilité peut également augmenter. On recommande aux femmes qui considèrent une grossesse d’en parler avec l’équipe responsable de leurs soins avant d’essayer de concevoir. Vous devez prévenir votre médecin VIH ou un autre membre de votre équipe soignante immédiatement si vous tombez enceinte. Vous pouvez discuter de vos options en matière de traitement avec eux, et ils vous aideront souvent à organiser vos soins prénataux et travailleront avec d’autres membres du personnel, tel qu’un obstétricien, pour assurer une prise en charge appropriée. Certaines formes de contraception hormonale, dont les patchs et les implants contraceptifs, sont moins efficaces pour cause d’interaction médicamenteuse avec de nombreux médicaments antirétroviraux. La plupart des autres méthodes de contraception ne sont pas affectées par le VIH ou le traitement du VIH et certains médicaments récents n’affectent pas la contraception. Vous pouvez en apprendre davantage sur les options relatives à la contraception auprès de votre équipe de soins.
  • 22. 16 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH Pour des informations supplémentaires, voir le livret de NAM Le VIH et les femmes.  Rien n’indique que la conception d’un bébé lorsque le père est sous traitement augmenterait les risques de malformations congénitales.  Commentlesmédicamentsanti-VIH sont-ilsdélivrés On vous donnera une ordonnance pour votre traitement anti-VIH, au moment de votre rendez-vous régulier à la clinique du VIH, que vous devrez porter à la pharmacie spécialisée dans le VIH (dans les cliniques importantes) ou à la pharmacie de l’hôpital. Une pharmacie de ville en général ne dispense pas les médicaments anti-VIH, à moins d’un accord entre votre clinique et une pharmacie particulière. On vous donnera suffisamment de médicaments pour durer jusqu’à votre prochain rendez-vous. Une fois stable sous votre traitement anti-VIH, avec une charge virale indétectable, vous pourrez peut-être organiser avec votre clinique la livraison de votre traitement anti-VIH chez vous (voir www.aidsmap.com pour des informations supplémentaires sur la livraison à domicile, quelquefois appelée livraison locale). Il vous faudra toujours aller à vos rendez-vous réguliers pour le contrôle de votre santé. Assurez-vous toujours d’avoir suffisamment de médicaments jusqu’àvotreprochainrendez-vousàlaclinique. Si vous pensez épuiser votre stock avant,
  • 23. 17 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH contactez votre clinique dès que possible pour arranger un réapprovisionnement. Le(la) pharmacien(ne) vous demandera si vous êtes allergique à certains médicaments et vous expliquera comment prendre les médicaments qui vous ont été prescrits. Les pharmaciens peuvent vous aider à gérer l’administration des médicaments, y compris l’observance, les effets secondaires, les interactions médicamenteuses, les restrictions alimentaires, le stockage, les problèmes de déglutition et vous donner des conseils sur la prise des médicaments pendant les voyages. Lesnomsdesmédicamentsanti-VIH Les médicaments pharmaceutiques reçoivent plusieurs noms :  Premièrement, un nom de laboratoire basé sur la constitution chimique ou sur le fabriquant, par exemple DMP266. Deuxièmement, un nom générique qui est commun à tous les médicaments ayant la même constitution chimique, par exemple l’efavirenz. Troisièmement, un nom commercial appartenant à une entreprise particulière. En général, le nom commercial commence par une lettre majuscule et s’écrit en italique Sustiva. Ce livret indique tous les noms d’un médicament au début du paragraphe concernant ce médicament. Le nom le
  • 24. 18 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH plus courant au Royaume-Uni est utilisé dans le texte.  Lesclassesdemédicaments antirétroviraux Il existe six classes principales de médicaments antirétroviraux: Lesinhibiteursnucléosidiquesdelatranscriptase inverse(INTI)etlesinhibiteursnucléotidiques delatranscriptaseinverse(INtTI)quivisentune protéineduVIHappeléetranscriptaseinverse. Cette classe de médicaments forme le pilier des associations médicamenteuses contre le VIH de première ligne et sont en général pris sous la forme d’une pilule contenant plusieurs médicaments. Les inhibiteurs non-nucléosidiques de la transcriptase inverse (INNTI), qui visent aussi la transcriptase inverse, mais de façon différente aux INTI et INtTI.  Les inhibiteurs de la protéase (IP) qui visent une protéine du VIH appelée protéase. Les inhibiteurs d’entrée qui empêchent le VIH de pénétrer dans les cellules humaines. Il existe deux types : Les inhibiteurs de fusion et les inhibiteurs du co-récepteur CCR5. Les inhibiteurs du CCR5 ne marchent pas pour tout le monde et ne sont pas souvent utilisés comme traitement de première ligne. Un test doit être fait pour voir si ce type de traitement serait efficace avant de le commencer.
  • 25. 19 LeVIHetlesmédicamentsanti-VIH Les inhibiteurs de l’intégrase qui visent une protéine du VIH appelée l’intégrase et empêchent le virus de s’intégrer dans l’ADN des cellules humaines.  Chaque classe de médicaments attaque le VIH de façon différente. En général les médicaments de deux, ou parfois de trois, classes sont combinés pour assurer une attaque puissante contre le VIH.  Les médicaments répertoriés dans ce livret sont homologués dans l’Union Européenne et recommandés dans les directives de traitement. Il peut y avoir des situations inhabituelles où d’autres médicaments anti-VIH dont nous ne parlons pas ici sont prescrits. Vous pouvez en apprendre plus sur ces médicaments sur le site Internet de NAM : www.aidsmap.com
  • 26. Lespilulescontenant uneassociationdetrois médicaments Il existe désormais des pilules à dose fixe combinant trois médicaments anti- VIH appartenant à plus d’une classe de médicaments. Ceci permet de prendre son traitement anti-VIH en une seule pilule, une fois par jour. Il existe d’autres pilules qui combinent deux médicaments appartenant à la même classe en une seule pilule. Elles peuvent réduire le nombre de pilules à prendre pour son traitement, mais elles doivent toujours être prises avec au moins un autre médicament. Ces associations sont répertoriées plus loin dans ce livret dans leurs classes respectives. Atripla L’Atripla offre une multithérapie complète contre le VIH sous la forme d’une pilule unique, à prendre une fois par jour. Elle combine 200mg de FTC (emtricitabine), 245mg de ténofovir et 600mg d’efavirenz. La dose est d’un comprimé rose une fois par jour. Effetssecondaires:Leplussouventils comprennent :troublesdusommeil,fatigue, rêvesanormaux,troublesdelaconcentration, vertiges,éruptionscutanées,nausées, vomissements,diarrhées,mauxdetête,anxiété, dépression,augmentationdutauxdecréatinine etdekinase,noircissementdelapeau,tauxde 20 Lespilulescontenantuneassociationdetroismédicaments
  • 27. 21 phosphatesanguinfaible,troublesdel’estomac, ballonnement,flatulence;faiblesse.Voirles paragraphessurleFTC,leténofoviretl’efavirenz pourdesdétailssupplémentaires. Astucespourlaprise:Aprendreunefoisparjour. EnEurope,onrecommandedeprendrel’Atripla àjeun.Certainespersonnestrouventquelaprise aveclesrepasréduitleseffetssecondaires.Vous pouvez le faire si ça vous aide mais évitez de le prendre avec un repas fort en matières grasses; celles-ciaugmententl’absorptiondumédicament cequipourraitpotentiellementaggraverleseffets secondaires. Si l’Atripla provoque la confusion ou des vertiges (à cause de l’efavirenz, ce qui se produit souvent dans les premières semaines du traitement), certaines personnes trouvent utile de le prendre au moment de se coucher. Résistance: La résistance à l’efavirenz déclenche en général une résistance à un autre INNTI appelé névirapine et peut-être aussi à la rilpivirine. Cependant, un INNTI plus récent, l’étravirine reste normalement toujours efficace. Principales interactions médicamenteuses: Voir les paragraphes sur le FTC, le ténofovir et l’efavirenz. Eviplera L’Eviplera offre une multithérapie complète sous la forme d’une pilule unique, à prendre une fois par jour. Elle combine 200mg de FTC (emtricitabine), 25mg de rilpivirine et 245mg de ténofovir sous la forme d’un comprimé mauve une fois par jour. 21 Lespilulescontenantuneassociationdetroismédicaments
  • 28. 2222 Lespilulescontenantuneassociationdetroismédicaments Astuces pour la prise: un comprimé une fois par jour à toujours prendre avec les repas. Effetssecondairescommuns:Nausées, vomissements,diarrhées,vertiges,insomnie, mauxdetête,faiblesse,éruptionscutanées, troublesdel’estomac,fatigue,ballonnement, flatulence,changementsdanslafonction rénale,augmentationdutauxdecréatinine, tauxdephosphatesanguinfaible,noircissement delapeau.Eviplerapeutprovoquerdessautes d’humeuretladépression.Voirlesparagraphes surleFTC,larilpivirineetleténofovirpourdes informationssupplémentaires. Effets secondaires rares: Changement du rythme cardiaque (connu sous le nom de prolongation du QT). Principalesinteractionsmédicamenteuses: Lesmédicamentsquiontuneffetsurl’acidité del’estomacpeuventbloquerlafaçon dontl’Evipleraestabsorbé.Neprenezpas d’inhibiteursdelapompeàprotons(IPP)telque l’oméprazoleavecl’Eviplera.Lesremèdescontre l’indigestion,appelésbloqueursH2doivent êtreprisaumoins12heuresavantl’Evipleraou aumoinsquatreheuresaprès.Sivousprenez d’autresmédicamentscontrel’indigestionou dessupplémentsdecalcium,ilsdoiventêtrepris aumoinsdeuxheuresavantouaumoinsquatre heuresaprèslaprised’Evipleracarilspeuvent empêchersonabsorption. Voir les paragraphes sur le FTC, la rilpivirine et le ténofovir pour des informations supplémentaires.
  • 29. 2323 Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI) Inhibiteurs nucléosidiques/ nucléotidiquesdela transcriptaseinverse (INTI/INtTI) La plupart des gens prennent désormais ces médicaments sous la forme d’une pilule à dose fixe combinant plusieurs molécules. Ces pilules combinées sont répertoriées en premier et il y a également un paragraphe distinct pour chaque molécule individuelle. Combivir C‘est de l’AZT (zidovudine) et du 3TC (lamivudine) combinés. La posologie est d’un comprimé blanc (150mg 3TC et 300mg AZT) deux fois par jour. Effets secondaires: Le plus souvent, nausées, vomissements, diarrhées, fatigue, maux de tête; vertige, faiblesse, douleurs musculaires, perte de l’appétit, fièvre, douleurs abdominales, perte des cheveux, insomnie, éruptions cutanées, nez qui coule, douleurs articulaires. Voir les paragraphes sur l’AZT et le 3TC pour des détails supplémentaires. Astuces pour la prise: Un comprimé deux fois par jour à jeun ou avec les repas. Principales interactions médicamenteuses: Voir les paragraphes sur l’AZT et le 3TC
  • 30. 2424 Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI) Kivexa Ce médicament combine le 3TC (lamivudine) et l’abacavir. La posologie du Kivexa est d’un comprimé orange (600mg abacavir et 300mg 3TC) une fois par jour. Effets secondaires: L’abacavir peut provoquer une réaction allergique grave. Celle-ci est associée à la présence d’un gène spécifique. Avant de commencer le traitement au Kivexa (ou tout autre traitement contenant de l’abacavir) on devrait vous faire un test de dépistage de l’allèle HLA-B*5701 pour vérifier si vous avez ce gène. Si le résultat du test est positif, vous nedevezpas prendre de Kivexa. Si le résultat est négatif, une réaction allergique est très peu probable, mais contactez immédiatement votre clinique (ou le service des urgences si en dehors des heures de service) si vous commencez à vous sentir mal après avoir pris ce médicament. Dans la boîte du médicament, il y a une “carte d’alerte” que vous devez porter sur vous pendant les six premières semaines de traitement avec le Kivexa. Les effets secondaires particuliers que vous devez contrôler pendant cette période sont: Toute éruption cutanéezz ou Un symptôme ou plus d’au moins DEUXzz des groupes suivants: fièvre essoufflement, mal de gorge ou toux nausées ou vomissements, ou diarrhées ou douleurs abdominales
  • 31. 2525 Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI) fatigue sévère ou courbatures ou en général se sentir malade. Les autres effets secondaires comprennent: nausées, vomissement, diarrhées, maux de tête, douleurs abdominales, perte de cheveux, fièvre, insomnie, éruptions cutanées, fatigue, perte d’appétit, nez qui coule et douleurs articulaires. Voir les paragraphes sur le 3TC et l’abacavir pour des détails supplémentaires. Astuces pour la prise: Un comprimé une fois par jour à jeun ou avec les repas. Principales interactions médicamenteuses: Voir les paragraphes sur le 3TC et l’abacavir. Trizivir Ce médicament combine le 3TC (lamivudine), l’abacavir et l’AZT (zidovudine). La posologie est d’un comprimé vert (300mg d’AZT, 150mg de 3TC et 300mg d’abacavir) à prendre deux fois par jour. Le traitement au Trizivir n’est pas en général recommandé. De lui-même, son effet anti-VIH n’est souvent pas assez puissant pour maintenir la charge virale à un niveau indétectable. De plus, il contient de l’AZT qui provoque une lipoatrophie. Il ne devrait pas être utilisé si d’autres choix sont possibles en matière de traitement. Effets secondaires: L’abacavir peut provoquer une réaction allergique grave. Celle-ci est
  • 32. 2626 Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI) associée à la présence d’un gène spécifique. Avant de commencer le traitement au Trizivir (ou tout autre traitement contenant de l’abacavir) on devrait vous faire un test de dépistage de l’allèle HLA-B*5701 pour vérifier si vous avez ce gène. Si le résultat du test est positif, vous nedevezpas prendre de Trizivir. Si le résultat est négatif, une réaction allergique est très peu probable, mais contactez immédiatement votre clinique (ou le service des urgences si en dehors des heures de service) si vous commencez à vous sentir mal après avoir pris ce médicament. Dans la boîte du médicament, il y a une “carte d’alerte” que vous devez porter sur vous pendant les six premières semaines de traitement avec le Trizivir. Les effets secondaires particuliers que vous devez contrôler pendant cette période sont: Toute éruption cutanéezz ou Un symptôme ou plus d’au moins DEUX deszz groupes suivants: fièvre essoufflement, mal de gorge ou toux nausées ou vomissements, ou diarrhées ou douleurs abdominales fatigue sévère ou courbatures ou en général se sentir malade. Lesautreseffetssecondairescomprennent: nausées,vomissement,diarrhées,mauxdetête, douleursabdominales,pertedecheveux,fièvre, insomnie, éruptions cutanées, fatigue, perte d’appétit,nezquicouleetdouleursarticulaires.
  • 33. 27 Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI) Voir les paragraphes sur le 3TC, l’abacavir et l’AZT pour des détails supplémentaires. Astuces pour la prise: Prendre un comprimé deux fois par jour, à jeun ou avec les repas. Principalesinteractionsmédicamenteuses:Voir les paragraphes sur le 3TC, l’abacavir et l’AZT. Truvada Le FTC et le ténofovir sont combinés dans cette pilule. La posologie est d’un comprimé bleu (200mg de FTC et 245mg de ténofovir) une fois par jour. Effets secondaires: Nausées, vomissements, diarrhées, vertiges, maux de tête, éruptions cutanées, faiblesse, troubles de l’estomac, fatigue, ballonnement, flatulence, élévation du taux de créatine kinase, taux de phosphate sanguin faible et noircissement de la peau. Voir les paragraphes sur le FTC et le ténofovir pour des détails supplémentaires. Astuces pour la prise: A prendre une fois par jour, de préférence avec les repas mais vous pouvez le prendre aussi à jeun. Interactions médicamenteuses principales: Voir les paragraphes sur le FTC et le ténofovir. 3TC Noms: 3TC, lamivudine, Epivir  Posologie autorisée: 300mg par jour, sous la
  • 34. 28 Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI) forme d’un comprimé blanc de 150mg deux fois par jour ou de deux comprimés blancs de 150mg une fois par jour ou d’un comprimé gris plus gros de 300mg une fois par jour. Existe également sous une forme combinée avec l’AZT appelée Combivir et sous une forme combinée avec l’AZT et l’abacavir appelée Trizivir et sous une forme combinée avec l’abacavir appelée Kivexa. Enfants: Approuvé pour l’utilisation chez les enfants. Solution buvable disponible.  Astuces pour la prise: A prendre à jeun ou avec les repas.  Effets secondaires fréquents: Nausées, vomissements, diarrhées, maux de tête, douleurs abdominales, perte de cheveux, fièvre, insomnie, éruptions cutanées, fatigue et douleurs articulaires. Effets secondaires rares: acidose lactique, troubles hépatiques. Interactions médicamenteuses principales: Le 3TC ne doit pas être pris avec le FTC. Le 3TC ne doit pas être pris avec de grosses doses de cotrimoxazole, un antibiotique. Abacavir Noms: Abacavir, Ziagen  Posologie autorisée: 600mg par jour, sous la forme d’un comprimé jaune de 300mg deux fois par jour, ou de deux comprimés de 300mg
  • 35. 29 Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI) une fois par jour. L’abacavir et le 3TC existent également sous la forme d’une pilule combinée appelée Kivexa. Existe également sous la forme d’un comprimé combiné avec de l’AZT et du 3TC appelé Trizivir. Enfants: Solution buvable disponible. Astuces pour la prise: A prendre à jeun ou avec les repas.  Effets secondaires fréquents: Nausées, vomissements, diarrhées, fièvre, maux de tête, douleurs abdominales, fatigue et perte de l’appétit. Effets secondaires rares: réaction d’hypersensibilité, acidose lactique. Certaines études, mais pas toutes, ont associées l’abacavir à une augmentation des risques de crises cardiaques. Par conséquent, l’abacavir n’est pas recommandé si vous avez d’autres facteurs de risques de crises cardiaques. Votre médecin en parlera avec vous. Avertissement important : L’abacavir peut provoquer une réaction allergique grave. Celle-ci est associée à la présence d’un gène spécifique. Avant de commencer le traitement à l’abacavir (ou tout autre traitement contenant de l’abacavir) on devrait vous faire un test de dépistage de l’allèle HLA-B*5701 pour vérifier si vous avez ce gène. Si le résultat du test est positif, vous nedevezpas prendre d’abacavir. Si le résultat est négatif, une réaction allergique est très peu probable, mais
  • 36. 30 Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI) contactez immédiatement votre clinique (ou le service des urgences si en dehors des heures de service) si vous commencez à vous sentir mal après avoir pris ce médicament. Dans la boîte du médicament, il y a une “carte d’alerte” que vous devez porter sur vous pendant les six premières semaines de traitement à l’abacavir. Les effets secondaires particuliers que vous devez contrôler pendant cette période sont: Toute éruption cutanéezz ou Un symptôme ou plus d’au moins DEUX deszz groupes suivants: fièvre essoufflement, mal de gorge ou toux nausées ou vomissements, ou diarrhées ou douleurs abdominales fatigue sévère ou courbatures ou en général se sentir malade. Vous ne devez jamais réessayer l’abacavir, ou prendre du Trizivir ou du Kivexa, si vous avez eu une réaction allergique à l’abacavir précédemment. Interactions médicamenteuses principales: Il faut faire attention si l’abacavir est pris avec de la ribavirine, utilisée pour traiter l’hépatite C. La phénytoïne utilisée pour traiter l’épilepsie peut également avoir des interactions avec l’abacavir.
  • 37. 31 Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI) AZT Noms: AZT, zidovudine Posologie autorisée: L’AZT est disponible comme médicament générique, son apparence dépendra donc du type acheté par la clinique. La dose autorisée est de 250mg à prendre deux fois par jour. Une gélule de 100mg est disponible pour varier les doses. Existe également sous la forme d’un comprimé combiné avec du 3TC, appelé Combivir, et sous la forme d’un comprimé combiné avec du 3TC et de l’abacavir, appelé Trizivir. Enfants: Approuvé pour utilisation chez les enfants. Solution buvable disponible. Astuces pour la prise: Peut être pris à jeun ou avec les repas, mais la prise avec les repas réduit les nausées. Effets secondaires fréquents: Nausées, vomissements, fatigue, maux de tête, vertiges, faiblesse, douleurs musculaires perte de l’appétit et fièvre. Effets secondaires rares: Troubles sanguins, lipoatrophie, acidose lactique. Interactions médicamenteuses principales: Ne pas prendre avec le médicament anti-VIH tipranavir. Un contrôle étroit ou l’ajustement des doses est nécessaire avec les antibiotiques clarithromycine ou phénytoïne, un médicament utilisé pour traiter l’épilepsie.
  • 38. 32 Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI) Plusieurs autres types de médicaments, lorsqu’ils sont pris avec l’AZT, peuvent provoquer une augmentation des effets secondaires, il est donc important de parler à votre docteur de tous les autres médicaments que vous prenez. C’est à dire, entre autres, la méthadone, les médicaments pris pour traiter les infections, le cancer et le paludisme. FTC Noms: FTC, emtricitabine, Emtriva   Posologie autorisée: Une gélule bleue et blanche de 200mg une fois par jour. Le FTC existe aussi sous la forme d’un comprimé combiné avec du ténofovir appelé Truvada, sous la forme d’un comprimé combiné avec du ténofovir et de l’efavirenz appelé Atripla et sous la forme d’un comprimé combiné avec de la rilpivirine et du ténofovir appelé Eviplera. Note: Les personnes qui souffrent de troubles rénaux peuvent être avisées par leur médecin de prendre une dose moins élevée.  Enfants: Approuvé pour utilisation chez les enfants âgés de quatre mois ou plus. Astuces pour la prise: Peut être pris à jeun ou avec les repas. En Europe, on recommande de prendre l’Atripla à jeun. Certaines personnes trouvent que la prise avec les repas réduit les effets secondaires. Vous pouvez le faire si ça vous aide mais évitez de le prendre avec un repas fort en matières grasses; celles-ci augmentent l’absorption du médicament ce
  • 39. 33 Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI) qui pourrait potentiellement aggraver les effets secondaires. L’Eviplera doit toujours être pris avec les repas. Effets secondaires fréquents: nausées, diarrhées, maux de tête, augmentation du taux de créatine kinase, noircissement de la peau. Effets secondaires rares: acidose lactique, troubles hépatiques. Interactions médicamenteuses principales: Le FTC ne doit pas être utilisé avec le médicament anti-VIH 3TC (lamivudine). Ténofovir Noms: Ténofovir, Viread  Posologieautorisée:Un comprimé bleu de 245mg à prendre une fois par jour. La dose peut être ajustée si la fonction rénale est affaiblie. Existe également sous la forme d’un comprimé combiné avec du FTC appelé Truvada, sous la forme d’un comprimé combiné avec du FTC et de l’efavirenz appelé Atripla et sous la forme d’un comprimé combiné avec de la rilpivirine et du FTC appelé Eviplera. Astuces pour la prise: À prendre avec les repas pour accroître l’absorption. Cependant, les recommandations aux Etats-Unis déclarent que le médicament peut être pris avec les repas ou à jeun. En Europe, on recommande de
  • 40. 34 Inhibiteursnucléosidiques/nucléotidiquesdelatranscriptaseinverse(INTI/INtTI) prendre l’Atripla à jeun. Certaines personnes trouvent que la prise avec les repas réduit les effets secondaires, cependant, évitez de le prendre avec un repas fort en matières grasses; celles-ci augmentent l’absorption du médicament ce qui pourrait potentiellement aggraver les effets secondaires. L’Eviplera doit toujours être prise avec les repas. Effets secondaires fréquents: Nausées, vomissements, diarrhées, flatulence, vertiges, taux de phosphate sanguin faible, faiblesse, éruptions cutanées, maux de tête, douleurs abdominales, fatigue et ballonnement. Effets secondaires rares: Altération du métabolisme osseux et de la fonction rénale. Interactions médicamenteuses principales: La prise de ténofovir et d’atazanavir ensemble décroît les concentrations d’atazanavir, Il ne doit donc être utilisé que s’il est potentialisé par du ritonavir. Les inhibiteurs de protéase augmentent également les concentrations de ténofovir, donc s’ils sont pris ensemble, l’équipe responsable de vos soins doit surveiller de près les effets secondaires. Ne prenez pas le ténofovir en même temps que l’adéfovir dipivoxil (Hepsera), un médicament contre l’hépatite. Il est important de prévenir votre docteur si vous prenez d’autres médicaments, au cas où ils augmenteraient les risques de troubles rénaux. Par exemple les suppléments
  • 41. 35 Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI) de créatine, utilisés pour améliorer les performances athlétiques peuvent interférer avec les résultats des analyses de sang mesurant la fonction rénale. Assurez-vous de le dire à votre médecin si vous prenez de la créatine, et n’en prenez pas pendant deux jours avant toute analyse de sang. Lesinhibiteursnon nucléosidiquesdela transcriptaseinverse (INNTI) Efavirenz Noms: Efavirenz, Sustiva  Posologie autorisée: Un comprimé jaune foncé de 600mg une fois par jour ou trois gélules jaunes foncées de 200mg une fois par jour. L’efavirenz existe également sous la forme d’un comprimé combiné avec du FTC et du ténofovir (Atripla). Enfants: Approuvé pour utilisation chez les enfants âgés de trois ans ou plus et pesant plus
  • 42. 36 Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI) de 13kg. Une solution buvable est disponible (mais veuillez noter que la dose de la solution est différente des doses en comprimé ou en gélule). Astuces pour la prise: On recommande de le prendre à jeun. Certaines personnes trouvent que la prise avec les repas réduit les effets secondaires, mais évitez de le prendre avec un repas élevé en matières grasses qui risquerait d’augmenter l’absorption, et potentiellement les effets secondaires.. Si l’efavirenz provoque des vertiges ou des troubles de l’esprit, prenez- le avant de vous coucher. Effets secondaires fréquents: Eruptions cutanées, vertiges, maux de tête, diarrhées, nausées, vomissements et fatigue. L’efavirenz peut provoquer des troubles du sommeil et de l’humeur. Ils sont le plus souvent observés pendant les quatre premières semaines de traitement et comprennent le plus souvent: malaise général, confusion, troubles de l’attention, troubles du sommeil, rêves étranges, anxiété et dépression. Dans la plupart des cas, ces effets secondaires disparaissent d’eux-mêmes et il n’est pas nécessaire d’arrêter l’efavirenz. Malgré tout, certaines personnes les trouvent intolérables et doivent par conséquent changer leur traitement. Si vous avez des antécédents de troubles mentaux, l’efavirenz peut ne pas être le meilleur choix pour vous. Parlez avec votre médecin de vos options.
  • 43. 37 Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI) Effets secondaires rares: Eruption cutanée grave, troubles hépatiques. Résistance à l’efavirenz: entraînera probablement une résistance à la névirapine et peut être aussi à la rilpivirine. Interactions médicamenteuses principales: Certains médicaments ont des interactions avec l’efavirenz et peuvent provoquer des effets secondaires dangereux. Ne prenez pas l’efavirenz avec du Boceprir, un médicament contre l’hépatite, avec des alcaloïdes de l’ergot de seigle (utilisés pour les migraines, les algies vasculaires de la face et pour contrôler les contractions), avec du midazolam (utilisé pour faciliter le sommeil), avec du pimozide (utilisé pour traiter certaines conditions de la santé mentale) ou avec du millepertuis (l’herbe de la St. Jean). Certains médicaments peuvent avoir des interactions avec l’efavirenz et altérer le taux sanguin du ou des médicaments, et il faudra donc modifier les doses. C’est le cas du darunavir, du lopinavir/ritonavir (Kaletra), de l’atazanavir potentialisé au ritonavir, du fosamprénavir et du maraviroc, des médicaments anti-VIH. C’est aussi le cas pour certains médicaments utilisés pour traiter les infections bactériales comme la tuberculose (dont la clarithromycine, la rifabutine et la rifampicine),pourlestraitementsantifongiques, les anticonvulsifs, les statines, la méthadone, la sertraline, les bloqueurs de canaux calciques, les immunosuppresseurs et la warfarine.
  • 44. 38 Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI) L’efavirenz peut diminuer l’efficacité de certains contraceptifs hormonaux (comme la pilule, le patch ou les implants contraceptifs). Si vous utilisez ce type de contraceptif pour éviter les grossesses, vous devrez utiliser une méthode de contraception différente ou additionnelle. Etravirine Noms: Etravirine, Intelence. Posologie autorisée: Un comprimé blanc de 200mg ou deux comprimés blancs de 100mg deux fois par jour. Il existe une dose alternative de 400mg (quatre comprimés de 100mg) à prendre une fois par jour. Mais ne changez pas votre dose sans consulter votre docteur. Astuces pour la prise: A prendre avec les repas. Si vous trouvez difficile de prendre le comprimé entier, vous pouvez le dissoudre dans un verre d’eau. Mélangez bien et buvez-le immédiatement. Rajoutez de l’eau et buvez la aussi, pour vous assurer d’avoir bien pris toute la dose. Effets secondaires fréquents: Eruptions cutanées, neuropathie périphérique. Effets secondaires rares: Eruption cutanée sévère, y compris le syndrome de Stevens Johnson. Surveillez l’apparition des symptômes suivants accompagnant une éruption cutanée si vous commencez l’etravirine: de la fièvre, un malaise général, une grosse fatigue, des douleurs musculaires ou articulaires, des cloques, des lésions buccales,
  • 45. 39 Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI) une inflammation oculaire, un visage enflé et/ou des signes ou symptômes de troubles hépatiques (par exemple un jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, des urines sombres ou de la couleur du thé, des selles pâles, des nausées, des vomissements, une perte de l’appétit, ou des douleurs, courbatures ou une sensibilité du coté droit sous les côtes). Si vous développez ces symptômes en prenant ce médicament, contactez votre centre de soins VIH immédiatement ou, s’il est fermé, le service des urgences de l’hôpital. Résistance: L’étravirine peut être efficace chez les patients résistants aux autres INNTI. Interactions médicamenteuses: Ne prenez pas l’etravirine avec du fosamprénavir/ ritonavir, de l’atazanavir/ritonavir, des inhibiteurs de protéase sans ritonavir ou d’autres INNTI. On ne recommande pas de prendre de l’etravirine avec certains médicaments utilisés pour traiter l’épilepsie, la rifampicine (un antibiotique utilisé pour traiter les infections, y compris la tuberculose), ou l’herbe de la St Jean ou Millepertuis. Lorsqu’il est pris avec du maraviroc, un médicament anti-VIH, et un inhibiteur de protéase, un ajustement de la dose de maraviroc peut être nécessaire. Certains médicaments peuvent avoir des interactions avec l’etravirine et changer la concentration sanguine d’un médicament ou des deux, et il faudra donc peut-être ajuster les
  • 46. 40 Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI) doses. Il est important d’aviser votre médecin de tout autre médicament que vous prenez, y compris les médicaments pour traiter les infections bactériales, dont la tuberculose (clarithromycine, rifabutine), les statines, les médicaments utilisés pour traiter certaines conditions cardiaques, les traitements antifongiques, les immunosuppresseurs, les médicaments utilisés pour traiter les dysfonctions érectiles, le clopidogrel, la dexaméthasone, le diazépam, et la warfarine. L’etravirine peut diminuer l’efficacité de certains contraceptifs hormonaux (comme la pilule, le patch ou les implants contraceptifs). Si vous utilisez ce type de contraceptif pour éviter les grossesses, vous devrez utiliser une méthode de contraception différente ou additionnelle. Névirapine Noms: Névirapine, Viramune, Viramune à libération prolongée Posologie autorisée: Les hommes ne doivent pas commencer le traitement à la névirapine si leur taux de cellules CD4 est supérieur à 400, et les femmes si leur taux de cellules CD4 est supérieur à 250. En effet les risques d’effets secondaires potentiellement dangereux en sont accrus.  Un comprimé blanc de 200mg une fois par jour pendant les deux premières semaines puis un comprimé de 200mg deux fois par jour par la suite. Alternativement, un comprimé jaune de
  • 47. 41 Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI) 400mg une fois par jour sous la forme d’un comprimé à libération prolongée (Viramune à libération prolongée ou Viramune XR). Les personnes commençant le traitement pendront une dose de 200mg de névirapine à libération immédiate pendant 14 jours afin de réduire les risques d’éruptions cutanées, un effet secondaire commun pendant les premières semaines de traitement à la névirapine. Le traitement à la Viramune à libération prolongée ne doit pas commencer avant la disparition de l’éruption cutanée. Prévenez toujours votre médecin si vous développez une éruption cutanée avec la névirapine. Si l’éruption persiste pendant plus d’un mois, un autre médicament devrait être utilisé. Enfants: Sirop disponible.  Astuces pour la prise: A prendre à jeun ou avec les repas. La Viramune à libération prolongée doit être avalée en entier et non pas écrasée, mâchée ou coupée en morceaux. Effets secondaires fréquents: Réaction allergique, maux de tête, éruptions cutanées (en général dans les six premières semaines de traitement), fatigue, troubles de l’estomac, diarrhées, nausées et toxicité hépatique (en général dans les six premières semaines de traitement). Pendant les 18 premières semaines de traitement à la névirapine, l‘état de votre foie sera surveillé intensivement et on vous recommandera de faire des examens de la fonction hépatique toutes les semaines ou
  • 48. 42 Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI) tous les quinze jours pendant les six premières semaines. Effets secondaires rares: Syndrome de Stevens-Johnson.  Les symptômes comprennent: fièvre, malaise général, extrême fatigue, douleurs musculaires ou articulaires, cloques, lésions orales, inflammation oculaire, visage enflée, signes et symptômes de troubles hépatiques (jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, urine sombre ou couleur thé, selles pâles, nausées, vomissements, perte de l’appétit, sensibilité du coté droit sous les côtes). Si vous développez ces symptômes en prenant ce médicament, contactez votre centre de traitement VIH immédiatement (ou le service des urgences si en dehors des heures d’ouverture). Résistance à la névirapine: entraînera probablement une résistance à l’efavirenz et peut-être aussi à la rilpivirine.  Interactions médicamenteuses principales: A ne pas prendre avec l’herbe de la St. Jean. Certains médicaments ont des interactions avec la névirapine et changent le taux sanguins de ces médicaments, provoquant des effets secondaires, ou stoppant leur efficacité. Parmi ceux-ci on trouve : l’atazanavir, le lopinavir/ritonavir (Kaletra), le fosamprénavir et l’efavirenz.
  • 49. 43 Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI) Il est très important de prévenir votre médecin si vous prenez les médicaments suivants avec la névirapine, pour pouvoir contrôler les effets: les antibiotiques utilisés pour traiter certaines infections, telle que la tuberculose (y compris la rifampicine, la rifabutine et la clarithromycine), les traitements antifongiques, la méthadone et la warfarine. La névirapine peut réduire l’efficacité des contraceptifs oraux (comme la pilule, le patch ou les implants contraceptifs). Si vous utilisez ce type de contraceptif pour éviter les grossesses, vous devrez utiliser une méthode de contraception différente ou additionnelle. Rilpivirine Noms: rilpivirine, Edurant Posologie autorisée: Un comprimé blanc de 25mg à prendre une fois par jour. Egalement disponible en comprimé combiné avec le FTC et le ténofovir (Eviplera). Astuces pour la prise: A prendre toujours avec un repas. Effets secondaires fréquents: Insomnie, maux de tête, nausées, éruptions cutanées, élévation des enzymes hépatiques, dépression, vertige, douleurs maux d’estomac, vomissements. Effets secondaires rares: Aux doses
  • 50. Lesinhibiteursnonnucléosidiquesdelatranscriptaseinverse(INNTI) 44 supérieures à 25mg, changement du rythme cardiaque (prolongation du QT). Interactions médicamenteuses principales: Il n’est pas recommandé d’utiliser la rilpivirine en association avec d’autres INNTI. Ne prenez pas la rilpivirine avec les anticonvulsifs carbamazépine, oxcarbazépine, phénobarbital ou phénytoïne ou avec l’herbe de la St. Jean. La rilpivirine ne doit pas être prise en même temps que les antibiotiques rifampicine et rifabutine (souvent utilisés pour traiter la tuberculose). Certains antibiotiques peuvent augmenter le taux sanguin de rilpivirine. Les médicaments qui affectent l’acidité de l’estomac peuvent bloquer la façon dont la rilpivirine est absorbée. Ne prenez pas d’inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), telle que l’oméprazole. Les remèdes contre l’indigestion appelés bloqueurs H2 (telle que la ranitidine, Zantac) doivent être pris au moins 12 heures avant ou au moins quatre heures après la prise de rilpivirine. Si vous prenez d’autres remèdes contre l’indigestion ou des suppléments calciques, ils doivent être pris au mois deux heures avant ou au moins quatre heures après la prise de rilpivirine car ils peuvent empêcher l’absorption de la rilpivirine. L’augmentation des doses de méthadone peut être nécessaire si elle est prise en même temps que la rilpivirine.
  • 51. Lesinhibiteursdeprotéase 45 Lesinhibiteurs deprotéase Les inhibiteurs de protéase sont prescrits avec un autre médicament appelé ritonavir, un autre inhibiteur de protéase. Le ritonavir est utilisé pour potentialiser les effets des autres inhibiteurs de protéase dans l’organisme. Sans le ritonavir, votre organisme métaboliserait l’inhibiteur de protéase trop rapidement et il ne serait pas efficace contre le virus. Interactions médicamenteuses: Les inhibiteurs de protéase, y compris le ritonavir, ont de nombreuses interactions médicamenteuses. La plupart sont dues à l’effet potentialisant du ritonavir, qui augmente le taux de nombreux médicaments, y compris des autres inhibiteurs de protéase. Ne prenez pas d’inhibiteurs de protéase avec les médicaments suivants : Les médicaments pour certaines conditionszz cardiaques, comme l’amiodarone, l’astémizole, la flecaïnide, la lercanidipine, la quinidine et le dabigatran. L’alfuzonine (utilisée pour traiter les troubleszz urinaires) La rifampicine, un antituberculeuxzz La simvastatine, un réducteur de lipides. Leszz autres statines, comme la rosuvastatine et l’atorvastatine peuvent être utilisées mais à des doses réduites. L’anticoagulant (un médicament empêchantzz
  • 52. Lesinhibiteursdeprotéase 46 la coagulation du sang) rivaroxaban Le midazolam, de la famille deszz benzodiazépines, utilisé pour vous aider à dormir, s’il est pris par voie orale. Le midazolam peut être utilisé à dose réduite lorsqu’il est injecté comme sédatif dans le cadre de certaines procédures. Les médicaments pour les troubles érectiles,zz tels que le sildénafil (Viagra), le tadalafil (Cialis) ou le vardénafil (Levitra) utilisés à dose complète. Obtenez des conseils auprès de votre pharmacien ou de votre médecin VIH avant de prendre des médicaments pour les troubles érectiles. Les dérivatifs de l’ergot (utilisés pour traiterzz les névralgies de la face, les migraines et pour gérer les contractions). L’halofantrine, un antipaludiquezz L’herbe de la St. Jean, un antidépresseurzz à base de plantes. Certains médicaments peuvent avoir des interactions avec les inhibiteurs de protéase et changer le taux sanguin d’un des médicaments ou des deux. C’est le cas des: Bloqueurs de canaux calciques (par exemplezz le diltiazem et le vérapamil) La digoxine, un médicament pour le cœurzz La warfarine, un anticoagulant (sauf aveczz l’atazanavir) La fluticasone, le salmétérol et lezz budésonide, des médicaments contre l’asthme et les allergies (y compris les inhalateurs et les nébuliseurs) Lestraitementspourlesrefluxacidesetleszz
  • 53. Lesinhibiteursdeprotéase 47 ulcères,appelésinhibiteursdelapompeà protonsetlesantagonistesdesrécepteursH2. Les remèdes contre l’indigestionzz Certains traitements antifongiques (maiszz pas les shampoings). Les anticonvulsifs (médicaments utilisészz pour traiter l’épilepsie, par exemple la phénytoïne et la carbamazépine). Certains anticonvulsifs ne doivent jamais être utilisés avec certains inhibiteurs de protéases (voir les paragraphes individuels) La rifabutine et la rifapentine, deszz antituberculeux Les immunosuppresseurszz Les stéroïdes injectables comme lazz triamcinolone (Kenalog) Certains médicaments utilisés pour lazz chimiothérapie. Le taux de méthadone peut être réduit par les inhibiteurs de protéase et nécessite une augmentation de la dose pour parvenir au même effet. Les inhibiteurs de protéase peuvent réduire l’efficacité des contraceptifs oraux (comme la pilule, le patch ou les implants contraceptifs). Si vous utilisez ce type de contraceptif pour éviter les grossesses, vous devrez utiliser une méthode de contraception différente ou additionnelle. Atazanavir Noms: Atazanavir, Reyataz  Posologie autorisée: Une gélule rouge et bleue de 300mg plus une gélule blanche de
  • 54. Lesinhibiteursdeprotéase 48 100mg de ritonavir à prendre ensemble une fois par jour. Si l’association médicamenteuse contient également de l‘efavirenz, la dose est de 400mg (deux gélules turquoises de 200mg) plus une gélule de 100mg de ritonavir à prendre ensemble une fois par jour.  Astuces pour la prise: A prendre avec les repas pour améliorer l’absorption.  Effets secondaires fréquents: Nausées, diarrhées, éruptions cutanées, douleurs abdominales, vomissements, indigestion, hyperbilirubinémie (augmentation du taux de bilirubine entraînant parfois une jaunisse), lipodystrophie, toxicité hépatique, diabète. Effets secondaires rares: Calculs rénaux, fonction hépatique anormale, et changement du rythme cardiaque.  Interactions médicamenteuses principales: Voir au début la section sur les inhibiteurs de protéase pour des informations supplémentaires sur les interactions possibles. Les médicaments qui affectent l’acidité de l’estomac ou du tractus gastro-intestinal peuvent empêcher l’absorption de l’atazanavir, ce qui signifie qu’il ne sera peut-être pas efficace pour la suppression du VIH : Les inhibiteurs de la pompe à protons (deszz remèdes contre l’indigestion qui réduisent l’acide gastrique comme, le lansoprazole ou
  • 55. Lesinhibiteursdeprotéase 49 l’oméprazole) ne doivent pas être pris avec l’atazanavir, à moins d’avoir été prescrit par votre médecin VIH avec une augmentation de la dose d’atazanavir. Les antagonistes des récepteurs H2szz (traitements pour les ulcères, comme la ranitidine [Zantac]) doivent être pris une fois par jour seulement, 4 à 12 heures après l’atazanavir. Si l’atazanavir est pris avec du ténofovir, vous ne devez jamais prendre d’antagonistes des récepteurs H2. Les remèdes contre l’indigestion ou leszz suppléments calciques doivent toujours être pris au moins deux heures avant ou une heure après l’atazanavir. Les médicaments ‘tamponnés’ (leszz médicaments qui sont préparés de façon à être libérés lentement dans l’organisme) doivent toujours être pris au moins deux heures avant ou une heure après l’atazanavir. Parlez avec votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre ces médicaments avec l’atazanavir. L’atazanavir ne doit pas être pris avec la névirapine, un médicament anti-VIH, ou le médicament pour la chimiothérapie, l’irinotécan. Les médicaments anti-VIH efavirenz et névirapine réduisent le taux d’atazanavir
  • 56. Lesinhibiteursdeprotéase 50 dans l’organisme et des ajustements sont recommandés à la dose d’atazanavir. Darunavir Noms: Darunavir, Prezista  Posologie autorisée: 800mg (deux comprimés oranges de 400mg) plus une gélule blanche de 100mg de ritonavir à prendre ensemble deux fois par jour. Pour le VIH plus résistant, le médecin peut prescrire un comprimé de 600mg avec un comprimé de 100mg de ritonavir, à prendre ensemble deux fois par jour. Astuces pour la prise: Doit être pris avec les repas pour faciliter l’absorption.  Effets secondaires fréquents: Diarrhées, nausées, éruptions cutanées, douleurs abdominales, vomissements, maux de tête, fièvre, lipodystrophie, toxicité hépatique et diabète. Effets secondaires: fonction hépatique anormale, changement du rythme cardiaque.   Résistance au darunavir: Ce médicament marche bien chez de nombreuses personnes résistantes aux autres inhibiteurs de protéase. Interactions médicamenteuses principales: Voir au début la section sur les inhibiteurs de protéase pour des informations supplémentaires sur les interactions possibles.
  • 57. Lesinhibiteursdeprotéase 51 Ne prenez pas le darunavir avec le lopinavir/ ritonavir (Kaletra), un médicament anti-VIH. La pravastatine, un médicament de réduction des lipides, doit être prise avec prudence avec le darunavir. Fosamprénavir Noms: Fosamprénavir, Telzir  Posologie autorisée: Un comprimé rose de 700mg avec une gélule blanche de 100mg de ritonavir deux fois par jour. Astuces pour la prise: A prendre à jeun ou avec les repas.   Effets secondaires fréquents: Augmentation des lipides, nausées, vomissements, diarrhées, éruptions cutanées, maux de tête, vertiges, fatigue, fourmillement autour de la bouche, altération des fonctions hépatiques et pancréatiques, lipodystrophie, toxicité hépatique, diabète. Effets secondaires rares: Eruption cutanée sévère, changement du rythme cardiaque. Résistance au fosamprénavir: provoquera probablement une résistance au ritonavir.  Interactions médicamenteuses principales: Voir au début la section sur les inhibiteurs de protéase pour des informations supplémentaires sur les interactions possibles. Ne prenez pas le fosamprénavir avec de
  • 58. Lesinhibiteursdeprotéase 52 l’etravirine ou du tipranavir – des médicaments anti-VIH. Ne le prenez pas non plus avec du télaprévir, un médicament contre l’hépatique ou de l’halofantrine, un antipaludique. Lopinavir/ritonavir(ouKaletra) Noms: Lopinavir/ritonavir, Kaletra  Note: Le lopinavir est uniquement disponible en association avec le ritonavir. Posologie autorisée: 400mg de lopinavir plus 100mg de ritonavir deux fois par jour en comprimés jaunes contenant 200mg de lopinavir et 50mg de ritonavir, donc, deux comprimés à prendre deux fois par jour. Une dose de quatre comprimés jaunes, contenant 200mg de lopinavir et 50 mg de ritonavir, à prendre une fois par jour, est disponible pour les personnes commençant le traitement. Enfants: Un comprimé de Kaletra de 100mg de lopinavir et de 25mg de ritonavir est disponible pour utilisation chez les enfants qui peuvent avaler des comprimés. Une solution buvable est également disponible. Astuces pour la prise: Le comprimé peut être pris à jeun ou avec les repas, mais il ne doit être ni mâché, ni coupé, ni broyé. La prise avec les repas peut réduire les irritations d’estomac. Effets secondaires fréquents: lipodystrophie, élévation des enzymes hépatiques, nausées, vomissements, diarrhées, douleur abdominale, faiblesse, maux de tête, indigestion, élévation
  • 59. Lesinhibiteursdeprotéase 53 des lipides, toxicité hépatique, diabète. Effets secondaires rares: Changement du rythme cardiaque Résistance au lopinavir/ritonavir: Résistance croisée probable au ritonavir et, jusqu’à un certain point, au fosamprénavir. Une résistance élevée à d’autres inhibiteurs de protéase peut réduire l’efficacité du lopinavir/ritonavir.  Interactions médicamenteuses principales: Voir au début la section sur les inhibiteurs de protéase pour des informations supplémentaires sur les interactions possibles. L’efavirenz et la névirapine réduisent le taux de Kaletra et l’ajustement des doses est parfois nécessaire lorsque le Kaletra est pris deux fois par jour. Kaletra à prendre une fois par jour, ne doit généralement pas être pris avec l’efavirenz ou la névirapine. Le Kaletra ne doit pas être pris avec le tipranavir/ritonavir ou avec le darunavir. Le Kaletra à prendre une fois par jour, ne doit pas être pris avec de la carbamazépine, du phénobarbital ou du phénytoïne (utilisé pour traiter l’épilepsie). Ne prenez pas le Kaletra avec du telaprévir, un médicament pour l’hépatite; du fentanyl (pour la douleur); du trazodone; Zyban; ou avec des médicaments contre le cancer appelés inhibiteurs de tyrosine kinase. 
  • 60. Lesinhibiteursdeprotéase 54 Ritonavir Noms: Ritonavir, Norvir Posologieautorisée:Leritonaviraétéun despremiersinhibiteursdeprotéasedéveloppé, maisiln’estplusutilisécommemédicament anti-VIHenraisondeceseffetssecondaires. Cependant,onledonneàpetitedose(tropfaible pouravoiruneffetanti-VIH)pourpotentialiser letauxdesautresinhibiteursdeprotéase.Pour l’utilisationcommepotentialisateur,ladosede ritonavirestengénéralde100mgoude200mg àprendreuneoudeuxfoisparjour(selon laposologiedel’inhibiteurdeprotéaseà potentialiser). Le ritonavir est également homologué pour utilisation comme médicament anti-VIH à la dose de 600mg. Astucespourlaprise:Aprendreaveclesrepas pouréviterlesnausées.Nemâchezpasetne broyezpaslescomprimés.Lescomprimésetla formulationliquidederitonavirdoiventtoujours êtreconservésàlatempératureambiante.   Effets secondaires fréquents (à dose complète): Elévation des enzymes hépatiques et des lipides, nausées, vomissements, diarrhées, douleurs abdominales, maux de tête, faiblesse, engourdissement autour de la bouche, mauvais goût dans la bouche, lipodystrophie, toxicité hépatique, diabète. Effets secondaires fréquents (à dose faible): Elévation des lipides.
  • 61. Lesinhibiteursdeprotéase 55 Effets secondaires rares: Changement du rythme cardiaque. Résistance au ritonavir: Entraîne une résistance au fosamprénavir.  Interactions médicamenteuses principales: Voir au début la section sur les inhibiteurs de protéase pour des informations supplémentaires sur les interactions possibles. Le ritonavir a des interactions avec beaucoup d’autres médicaments. Consultez le docteur ou le pharmacien responsable de vos soins VIH avant de prendre tout autre médicament avec votre ritonavir, ou avec un médicament potentialisé au ritonavir (y compris les inhalateurs, les nébuliseurs, les médicaments achetés en pharmacies de rue, les préparations à base de plantes et les drogues récréatives). Tipranavir Noms: Tipranavir, Aptivus  Posologie autorisée: deux gélules roses de 250mg avec 200mg (deux gélules crèmes de 100mg) de ritonavir, deux fois par jour.  Astuces pour la prise: À prendre avec les repas. Les gélules de tipranavir doivent être conservées au réfrigérateur mais peuvent être conservées à la température ambiante (à moins de 25ºC) pendant 60 jours au plus.  Effets secondaires fréquents: Nausées, diarrhées, vomissements, douleurs
  • 62. Lesinhibiteursdeprotéase 56 abdominales, fatigue, maux de tête, fièvre, élévation des lipides, flatulence, troubles hépatiques, éruptions cutanées, lipodystrophie, diabète, toxicité hépatique. Effets secondaires rares: Saignement cérébral, changement du rythme cardiaque. Résistanceautipranavir:Desétudessur éprouvetteontrapportéquelarésistanceau tipranavirestlenteàsedévelopperetqu’iln’ya pasdeconstantenettederésistancecroiséeaux inhibiteursdeprotéaseactuellementdisponibles.  Interactions médicamenteuses principales: Voir au début la section sur les inhibiteurs de protéase pour des informations supplémentaires sur les interactions possibles. Le tipranavir peut réduire l’efficacité de l’abacavir et de l’AZT. Il est recommandé de ne pas le prendre avec ces médicaments, à moins de ne pas avoir d’autres INTI à sa disposition. Certains médicaments peuvent avoir des interactions avec le tipranavir et changer le taux sanguin d’un des médicaments ou des deux. Il sera donc peut-être nécessaire de modifier les doses. C’est le cas des antidépresseurs; disulfiram (Antabuse); de l’antibiotique métronidazole; des anticonvulsifs (utilisés pour traiter l’épilepsie). Il faut faire attention avec les traitements antifongiques l’itraconazole et le kétoconazole, et les doses élevées (plus de 200mg par jour) de ces médicaments et du fluconazole doivent être évitées.
  • 63. Inhibiteursdefusion/InhibiteursdeCCR5 57 Inhibiteursdefusion Il existe uniquement un seul médicament dans la catégorie des inhibiteurs de fusion, appelé le T-20 (enfuvirtide, Fuzeon). Il n’est désormais prescrit que dans des circonstances très rares et particulières, Toute personne sous T-20 recevra des informations détaillées sur ce médicament et sur son utilisation de son médecin. InhibiteursdeCCR5 Maraviroc Noms: Maraviroc, Celsentri  Posologie autorisée: La dose de maraviroc dépend de vos autres médicaments anti-VIH. Votre médecin ou votre pharmacien discutera avec vous de la dose qui vous sera appropriée. La plupart des individus prendront un comprimé bleu (300mg ou 150mg) deux fois par jour. Note: Le maraviroc doit uniquement être pris par les personnes qui ont un type de VIH appelé VIH à tropisme CCR5. Tout le monde n’a pas ce type de virus ; si vous ne l’avez pas, vous ne devez pas prendre de maraviroc. Votre
  • 64. InhibiteursdeCCR5 58 centre de soins VIH doit vous faire un examen appelé test de tropisme pour voir si vous avez le VIH à tropisme CCR5 avant de prescrire ce médicament. Astuces pour la prise: A prendre à jeun ou avec les repas.  Effets secondaires fréquents: Nausées, diarrhées, fatigue, maux de tête.   Effets secondaires rares: Troubles hépatiques, réaction allergique y compris éruptions cutanées entraînant des démangeaisons, jaunissement des yeux, vomissements, urine sombres et douleur abdominale du côté droit. Résistance au maraviroc: La résistance au maraviroc est toujours sous étude et ne semble pas se produire de la même façon qu’avec les autres médicaments anti-VIH.  Interactions médicamenteuses principales: L’adaptation des doses est nécessaire lorsqu’il est pris avec d’autres médicaments anti-VIH Si on vous prescrit certains médicaments, comme du kétoconazole par voie orale (pas le shampoing), de l’itraconazole et de la clarithromycine, il sera peut-être nécessaire de modifier votre dose de maraviroc. Votre médecin ou votre pharmacien en parlera avec vous.
  • 65. Inhibiteursdel’intégrase Les personnes sous rifampicine, un antituberculeux, et sous carbamazépine, phénobarbital et phénytoïne (utilisée pour traiter l’épilepsie) devront modifier leur dose de maraviroc. Votre médecin ou votre pharmacien en parlera avec vous. L’herbe de la St Jean (Millepertuis) ne doit pas être prise avec le maraviroc. Inhibiteursdel’intégrase Raltégravir Noms: Raltégravir, Isentress   Dose: Un comprimé rose de 400mg deux fois par jour.  Astuces pour la prise: A prendre à jeun ou avec les repas.  Avertissementimportant: Une réaction allergique (hypersensibilité) a été rapportée chez certaines personnes prenant du raltégravir. Allez à votre clinique VIH immédiatement (ou aux services des urgences si en dehors des heures d’ouverture) si vous développez une éruption cutanée avec un des 59
  • 66. Inhibiteursdel’intégrase 60 symptômes suivants: fièvre, malaise général ou extrême fatigue; douleurs musculaires ou articulaires; cloques sur la peau; aphtes buccaux; gonflement des yeux, des lèvres, de la bouche ou du visage; difficultés à respirer; jaunissement de la peau ou des yeux; urine foncée; selles pâles; ou douleurs, endolorissement, sensibilité du côté droit sous les côtes. Effets secondaires fréquents: Maux de tête, insomnie.  Effets secondaires rares: Eruption cutanée sévère, réaction hypersensibilité, extrême soif (polydipsie). Interactions médicamenteuses principales: Lorsqu’il est pris en association avec le médicament antituberculeux rifampicine, la dose de raltégravir doit passer à 800mg (deux comprimés) deux fois par jour car la rifampicine peut réduire le taux de raltégravir.
  • 67. Résumé Résumé Les médicaments anti-VIH empêchent lezz VIH d’endommager le système immunitaire et évitent ainsi les maladies et prolongent la vie.  On ne sait pas à quel moment il vaut mieuxzz commencer le traitement anti-VIH. Les décisions sont surtout guidées par le taux de cellules CD4 et vos symptômes. On recommande actuellement de commencer le traitement avant d’avoir un taux de cellules CD4 inférieur à 350. Les recherches continuent pour déterminer le meilleur moment pour commencer le traitement anti-VIH. Dans certaines circonstances, votre médecinzz peut recommander de commencer le traitement lorsque votre taux de cellules CD4 est supérieur à 350.  Les associations d’au moins troiszz médicaments anti-VIH offrent la meilleure chance de réduction du taux de VIH sanguin à un niveau très bas (une charge virale indétectable).  Il est très important de prendre leszz médicaments anti-VIH exactement comme ils ont été prescrits, car cela prolonge les bénéfices que vous en tirerez et réduit les risques de résistance aux médicaments.  Parlez à un membre de l’équipe responsablezz 61
  • 68. Résumé 62 de vos soins (médecin, personnel infirmier ou pharmacien) si vous avez des problèmes avec vos médicaments anti-VIH, comme par exemple des effets secondaires. Assurez- vous qu’ils soient au courant de tous les autres médicaments que vous prenez (y compris ceux achetés en vente libre en pharmacie, les préparations à base de plantes et les drogues récréatives).
  • 69. 63
  • 70. NAM est une association communautaire de lutte contre le VIH située au Royaume-Uni. Nous travaillons étroitement avec des experts dans les domaines de la médecine, de la recherche et des soins sociaux ainsi qu’avec les séropositifs. Nous produisons des informations en anglais sous forme imprimée et sur l’Internet, avec des ressources pour les personnes séropositives et pour les professionnels qui travaillent dans le domaine du VIH. Ce matériel se base sur une publication originale de NAM. NAM ne peut être tenu responsable de l’exactitude de la traduction ou de sa pertinence locale.
  • 71. Nous regrettons qu’en tant qu’association anglaise, nous ne puissions pas correspondre en français. Cependant, vous pouvez consulter sur notre site Internet, aidsmap.com, notre base de données contenant une liste d’associations et d’organismes travaillant dans tous les pays du monde. Vous pouvez l’utiliser pour chercher une association ou un service médical près de chez vous. Vous pouvez également consulter aidsmap.com pour lire et télécharger d’autres ressources. Chaque année, NAM offre gratuitement des ressources informatives, comme ce livret, à des milliers de personnes séropositives. Pour pouvoir le faire, nous dépendons entièrement de la générosité des personnes comme vous pour nous aider à continuer notre travail vital. Vous pouvez faire une différence dès aujourd’hui. Vous pouvez faire un don sur www.aidsmap.com/donate Association caritative du Royaume-Uni enregistrée sous le numéro 1011220
  • 72. Copyright © NAM Tous droits réservés. NAM 77a Tradescant Road London SW8 1XJ UK Téléphone: +44 (0) 20 3242 0820 Télécopie: +44 (0) 20 3242 0839 Site Internet: www.aidsmap.com Courriel: info@nam.org.uk UK registered charity number 1011220 NAMestuneassociationcommunautairede luttecontreleVIHsituéeauRoyaume-Uni. Noustravaillonsétroitementavecdesexperts danslesdomainesdelamédecine,dela rechercheetdessoinssociauxainsiqu’avec lesséropositifs.