El hadji Idrissa THIAM ESTM | 2014 
TELEPHONIE SUR IP 
Les travaux effectués dans ce document parlent de la mise en oeuvre...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
1 
y 
Table des matières 
Introduction .........................................................
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
2 
6.1-CME SCCP.................................................................................
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
3 
Introduction 
L’avènement des nouvelles technologies de communication fait naitre de nouve...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
4 
Le déploiement des réseaux IP et locaux au sein des architecture de communication des entr...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
5 
1.2-Les différents codecs et taux de compression 
Les codecs sont des chipsets qui font of...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
6 
1.4-Les protocoles de transport 
Le protocole RTP (Real Time Protocol) : Le protocole est ...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
7 
de la parole avec G.729, par exemple, qui est très utilisé, donne naissance à des trames d...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
8 
Toujours pour perdre le moins de temps possible dans le transport, le réseau ne doit possé...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
9 
Ethernet commutés sont connectés à des routeurs d’entrée-sortie de l’entreprise, et les de...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
10 
maximale du temps de transit se situe généralement autour de 50 ms. En passant à la couch...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
11 
3.1.2-Les équipement du réseau 
On a comme équipement : 
Routeur central (ios c7200-adven...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
12 
Adresse IP XP1 (PC-Anita). 
Le serveur Astérisk :
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
13 
Adresse IP du serveur Astérisk :
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
14 
4-Introduction et configuration d’Astérisk 
4.1-Introduction 
4.1.1. Présentation 
Astéri...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
15 
 Installation du serveur Asterisk et de toutes ces dépendances. 
 Installation des voix...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
16 
4.2.2- Démarrage 
Comme pour tous services sous Debian nous avons la possibilité de le dé...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
17 
 context, ce paramètre permet de gagner de la souplesse dans le routage des appels 
 ma...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
18 
4.3.2-extension.conf 
Le fichier extension.conf est utilisé pour router les appels vers u...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
19 
Le serveur Asterisk permet d’interagir directement avec le système sans avoir à modifier ...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
20 
Dans extension.conf on précise en priorité 2 que si l’utilisateur ne répond pas au bout d...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
21 
Pour consulter leur boite vocale, les utilisateurs doivent appeler le numéro 9000. 
MWI (...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
22 
5-Architecture H323 
Zone H.323 et entités H.323 : 
Les entités H.323 sont regroupées dan...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
23 
5.2-Topologie de mon réseau: 
Résultat : 
5.3-Appels entre deux Terminaux H323 avec un Ga...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
24 
Configuration du Gatekeeeper : On aura qu’à définir la zone (Kaolack) et domaine (Kaolack...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
25
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
26 
6-CME SCCP ET CME SIP 
6.1-CME SCCP 
Le Cisco Unified Communications Manager Express est ...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
27 
Création des Lignes. 
Faites de même pour créer la ligne d’Anita. 
Configuration du Cisco...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
28 
Anita appelle Idy.
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
29 
6.2-CME SIP 
Topologie : 
Comme précédemment nous allons garder la même topologie et la m...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
30 
Faites la même chose pour créer d’autres Lignes 
Configuration des téléphones (les pools)...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
31 
7- Architecture Hybride 
7.1-Interconnexion CME SCCP avec un Gatekeeper 
Topologie : 
Pou...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
32 
Configuration du Pacphone (Gatekeeper). 
Configuration du Cisco IP Communicator (CME SCCP...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
33 
Vérification de l’enregistrement du CME SCCP auprès de Gatekeeper. 
Nous remarquons que l...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
34 
7.2-Interconnexion CME SIP avec Asterisk 
Topologie 
Le routeur distant (ios c3745-ipvoic...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
35 
Le plan de numérotation : extension.conf 
Sur le CME : 
L’enregistrement du CME SCCP aupr...
TOIP El hadji Idrissa Thiam 
36 
Un Client asterisk numéro 6001 appel un client du CME SCCP numéro 7002 
Conclusion 
Tous ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

TELEPHONIE SUR IP

8 101 vues

Publié le

TELEPHONIE SUR IP

Publié dans : Technologie
  • Soyez le premier à commenter

TELEPHONIE SUR IP

  1. 1. El hadji Idrissa THIAM ESTM | 2014 TELEPHONIE SUR IP Les travaux effectués dans ce document parlent de la mise en oeuvre de la téléphonie sur IP (ToIP). Les technologies utilisées sont Asterisk, Gatekeeper, CME SCCP, CME SIP. Les équipements utilisés lors des travaux pratiques sont : Pacphones, X-Lite, Asterisk, H323 phone, Cisco IP Communicator et deux routeurs Cisco (7200 et 3745). El hadji Idrissa THIAM Ingénieur Téléinformatique elhadjiidrissathiam@gmail. com
  2. 2. TOIP El hadji Idrissa Thiam 1 y Table des matières Introduction .................................................................................................................................................. 3 1-Rappel sur la téléphonie sur IP ............................................................................................................. 3 1.1 Principe de fonctionnement ............................................................................................................... 4 1.2-Les différents codecs et taux de compression ................................................................................... 5 1.3-MOS (Mean Opinion Score) ............................................................................................................... 5 1.4-Les protocoles de transport ............................................................................................................... 6 1.5-Les protocoles du Signalisation ......................................................................................................... 6 2-Les réseaux de téléphonie IP d’entreprise ................................................................................................ 6 2.1-Mise en oeuvre de la téléphonie sur IP .............................................................................................. 8 3-Travaux pratiques ................................................................................................................................... 10 3.1-Topologie et équipement du réseau sous gns3 .................................................................. 10 3.1.1-La topologie du réseau ............................................................................................................. 10 3.1.2-Les équipement du réseau ........................................................................................................ 11 4-Introduction et configuration d’Astérisk ................................................................................................ 14 4.1-Introduction ...................................................................................................................................... 14 4.1.1. Présentation ......................................................................................................................... 14 4.1.2. Historique .............................................................................................................................. 14 4.1.3. Fonctionnalités .................................................................................................................... 14 4.2- configuration d’Astérisk .................................................................................................................. 14 4.2.1-Installation ............................................................................................................................. 14 4.2.2- Démarrage ................................................................................................................................ 16 4.2.3. Diagnostique ................................................................................. Erreur ! Signet non défini. 4.2.4- Configuration ........................................................................................................................... 16 4.3-Fichiers de configuration d’Asterisk .......................................................................................... 16 4.3.1- sip.conf .................................................................................................................................. 16 4.3.2-extension.conf ...................................................................................................................... 18 5-Architecture H323 ................................................................................................................................... 22 5.1-Appels entre en deux Terminaux H323 sans Gatekeeper : .............................................. 22 5.2-Topologie de mon réseau: ........................................................................................................ 23 5.3-Appels entre deux Terminaux H323 avec un Gatekeeper: ............................................... 23 6-CME SCCP ET CME SIP.............................................................................................................................. 26
  3. 3. TOIP El hadji Idrissa Thiam 2 6.1-CME SCCP..................................................................................................................................... 26 6.2-CME SIP ......................................................................................................................................... 29 7- Architecture Hybride ........................................................................................................................ 31 7.1-Interconnexion CME SCCP avec un Gatekeeper ................................................................ 31 7.2-Interconnexion CME SIP avec Asterisk ..................................................................................... 34 Conclusion ............................................................................................................................................... 36
  4. 4. TOIP El hadji Idrissa Thiam 3 Introduction L’avènement des nouvelles technologies de communication fait naitre de nouvelles perspectives pour les utilisateurs que nous sommes. La téléphonie sur IP (ToIP) en fait partie et s’annonce d’ores et déjà comme un des changements majeurs de nos habitudes en matière de télécommunication. Apres le fort succès que représente l’utilisation des mails ou du chat instantané, l’exploitation du réseau avec la ToIP devrait se développer à grande échelle. 1-Rappel sur la téléphonie sur IP La téléphonie constitue pour les entreprises et les particuliers le principe media ou outils de communication. L’efficacité de la téléphonie classique a été largement prouvée. Elle repose sur une technologie de communication de circuit qui est bien antérieur à l’avènement des réseaux informatiques d’aujourd’hui. La Toip est une extension des possibilités de la VoIP. En effet, elle repose sur deux principes :  Le découpage du flux voix numérisé en une suite de paquets.  Transit sur le réseau IP. Ce sont ces deux éléments qui caractérisent la VoIP. Cependant la téléphonie étant ces principes en dépassant la limite du réseau WAN IP connecté aux PABX classique de la téléphonie RTC. L’extension du réseau IP se fait jusqu’aux terminaux téléphoniques ou jusqu’aux applications dédiée à la téléphonie du Skype ou autres. Pour vous donner une aperçue ceci est clairement illustré à l’aide du schéma ci-dessous.
  5. 5. TOIP El hadji Idrissa Thiam 4 Le déploiement des réseaux IP et locaux au sein des architecture de communication des entreprises pour le partage d’application de fichier ou à titre organisationnel tend donc à correspondre avec le monde de la téléphonie sur le IP. L’objectif a cours terme est donc de fusionner ou de faire converger les réseaux Voix et Données. 1.1 Principe de fonctionnement La voix qui est un signal analogique est d’abord échantillonnée. C’est ce qu’on appelle la numérisation de la voix. Puis, le signal numérique est compressé en utilisant des codecs. En téléphonie classique, la bande passante est de 64 kbps (oodec G711). Le codec G729, par exemple, a une bande passante de 8 kbps. Certains mécanismes permettent de réduire la bande passante nécessaire en détectant les silences lors d’une conversation. Contrairement à la téléphonie traditionnelle qui utilise la commutation de circuits, le transport de la voix sur IP est à commutation de paquets. La voix est transformée en paquets qui vont transiter sur le réseau en utilisant le protocole UDP. UDP est un protocole de transport qui procure de meilleurs délais d’envoi des paquets que TCP car il n’utilise pas de contrôle de réception (pas d’acquittement). Le protocole RTP (Real Time Protocol) est utilisé pour les flux temps réel encapsulés dans des paquets UDP. RTP permet que la perte de quelques paquets voix soit compensée par des algorithmes de correction d’erreur. La VoIP implique des contraintes sur les performances du réseau telles que :  Délai de transmission Très important dans des cahiers des charges : temps de transfert des paquets, il comprend le codage, le passage en file d'attente d'émission, la propagation dans le réseau, la bufférisassions en réception et le décodage. Le délai de transmission optimal est de 150 ms. Les délais parfois tolérables sont entre 150 et 400 ms.  Le phénomène d'écho (réflexion du signal). C'est le délai entre l'émission du signal et la réception de ce même signal en réflexion. Cette réflexion est causée par les composants électroniques des parties analogiques. Pour que le l’écho ne soit pas gênant, il faut que la traversée ne dépasse pas les 28ms donc 56ms en aller-retour. Un écho < 56 ms n'est pas perceptible. Plus il est décalé dans le temps plus il est insupportable.  La gigue ou Jitter (variation de l'écart initial entre deux paquets émis). Correspond à des écarts de délais de transmission entre des paquets consécutifs. Nécessite la mise en place de buffers en réception qui lissent ces écarts pour retrouver le rythme de l'émission. Cette bufférisassions est appelée Synchronisation.
  6. 6. TOIP El hadji Idrissa Thiam 5 1.2-Les différents codecs et taux de compression Les codecs sont des chipsets qui font office de codeurs/décodeurs. Certains terminaux IP-PHONES n'acceptent qu'une partie ou même un seul codec, tout dépend du modèle de terminal et du constructeur. Le principe de fonctionnement de ces codecs vous a été expliqué sur la page précédente. Les principaux taux de compression de la voix sont les codecs officiels suivants : 1.3-MOS (Mean Opinion Score) Est une note donnée à un codec audio pour caractériser la qualité de la restitution sonore. La note peut varier entre 0 et 5 (5 : excellent, 4 : Bon, 3 : Assez-bon, 2 : Pauvre, 1 : Mauvais). Le principe de calcul du MOS est basé sur un sondage d'un échantillon supposé représentatif de la population des utilisateurs. Les personnes constituant l'échantillon sont invitées à écouter un signal (souvent de la voix), puis son équivalent codé-décodé. Après chaque écoute, l'auditeur donne une note sanctionnant la qualité qu'il a perçue. La moyenne des notes fournies par la population constitue le MOS. Le tableau ci-dessous montre les résultats obtenus par quelques codecs courants. Nom du Codec Débit du Codec MOS du Codec G.711(PCM) 64 kb/s 4.1 G.723.1 64 kb/s 3.9 G.729 64 kb/s 3.92
  7. 7. TOIP El hadji Idrissa Thiam 6 1.4-Les protocoles de transport Le protocole RTP (Real Time Protocol) : Le protocole est un protocole qui a été développé par l’IETF, afin de faciliter le transport réel, de bout en bout, des flots de données audio et vidéo sur les réseaux IP. Le protocole RTP n’est pas un protocole réel de transfert, puisque son utilisation se fait sur UDP ce qui permet d’atteindre plus facilement le temps réel. Le protocole RTCP (Real Time Control Protocol) : Le protocole RTCP est basé sur des transmissions périodiques de paquets de contrôle par tous les participants dans la session. L’objectif de RTCP est de fournir différents types d’informations et un retour quant à la qualité de réception. Le protocole RTCP est un protocole de contrôle associé à RTP, il mesure les performances, il n’offre pas de garantie par contre. 1.5-Les protocoles du Signalisation Les principaux protocoles utilisés pour l'établissement de connexions en voix sur IP sont:  H323  SIP  MGCP  IAX (Asterisk)  SCCP (Cisco) H.323 : H.323 a été élaboré par l’UIT (Union Internationale des Télécommunications) en 1996. Il est donc issu du monde des télécoms. SIP : SIP (Session Initiation Protocol) est un protocole qui a été normalisé par l’IETF (Internet Engineering Task Force) en 1999. Il est issu du monde de l’internet. Il se charge de l’authentification et de la localisation des participants. Mais il ne transporte pas de données. SIP remplace progressivement H.323 car il est plus souple et plus évolutif. MGCP : Le protocole MGCP est complémentaire à H.323 ou SIP, et traite des problèmes d'interconnexion avec le monde téléphonique (SS7, RI). 2-Les réseaux de téléphonie IP d’entreprise Les réseaux de téléphonie d’entreprise utilisant le protocole IP sont disponibles sur le marché depuis le début des années 2000. L’objectif de ces réseaux est d’intégrer le réseau de données et le réseau téléphonique en un seul et même réseau. La norme IP est bien sûr à la base de cette intégration. La parole téléphonique est numérisée, et les octets sont mis dans des paquets IP les plus courts possibles afin qu’il n’y ait pas trop de perte de bande passante. La compression
  8. 8. TOIP El hadji Idrissa Thiam 7 de la parole avec G.729, par exemple, qui est très utilisé, donne naissance à des trames de 16 octets toutes les 16 ms. Si l’on veut de la qualité, il faut s’arrêter à cette valeur de 16 octets par paquet IP. Les paquets IP sont transportés avec la contrainte de 150 ms de délai jusqu’au poste du destinataire. Dans l’entreprise, on utilise des trames Ethernet pour effectuer le transport. On place donc le paquet IP dans une trame Ethernet, qui possède une longueur de 64 octets. Au débit de 8 Kbit/s du codec G.729 correspond un débit de 32 Kbit/s sur le réseau Ethernet. Si l’on utilise un réseau Gigabit Ethernet, la trame minimale est de 512 octets, et le débit d’une seule parole téléphonique devient de 256 Kbit/s. Pour la contrainte temporelle à respecter, il ne faut perdre aucun temps. Le premier point où des pertes de temps sont possibles provient potentiellement du traitement du son, effectué par une carte son dans un PC si le PC est utilisé comme téléphone. Ces cartes son ont généralement un temps de réaction très lent, de l’ordre d’une quarantaine de millisecondes, ce qui est inacceptable. Il faut donc utiliser des téléphones spécifiques, que l’on appelle téléphones IP. Un téléphone IP est un routeur qui encapsule directement les octets dans un paquet IP. Ce routeur possède des sorties Ethernet de façon que le téléphone puisse se connecter directement sur le réseau de l’entreprise. La figure ci- dessous illustre un téléphone IP. Téléphone IP
  9. 9. TOIP El hadji Idrissa Thiam 8 Toujours pour perdre le moins de temps possible dans le transport, le réseau ne doit posséder aucun réseau Ethernet partagé, le partage engendrant une perte de temps importante. Il faut donc utiliser uniquement des réseaux Ethernet commutés, si possible au débit de 100 Mbit/s, pour être sûr que le débit des paroles superposées ne pose pas de problème. Enfin, il faut que les paquets IP ou les trames portant les paquets IP de parole soient prioritaires partout dans le réseau d’entreprise. Pour cela, il faut se servir, par exemple, des priorités de type DiffServ au niveau paquet et des priorités de niveau trame dans Ethernet. Les priorités de niveau 2 correspondent à la norme IEEE 802.1p, qui définit un champ de 3 bits pour gérer jusqu’à huit classes de priorités. 2.1-Mise en oeuvre de la téléphonie sur IP Après avoir évoqué les caractéristiques principales des protocoles supportant la téléphonie sur IP, nous décrivons dans cette section le processus à suivre pour installer une téléphonie sur IP, ou ToIP (Telephony over IP), dans une entreprise possédant plusieurs sites. Les éléments à prendre en compte doivent suivre une architecture à quatre niveaux, comme illustré à la figure ci-dessous. Architecture d’un réseau de téléphonie sur IP Un réseau d’entreprise assez standard est décrit à la figure 41.6. Il contient deux sites, l’un principal et l’autre secondaire. Le réseau est composé d’un réseau local dans chaque site. Les deux réseaux locaux sont reliés par un réseau WAN, qui peut-être, par exemple, un réseau privé virtuel. Ce réseau est composé de commutateurs Ethernet formant un réseau local Ethernet commuté. Sur ce réseau local, on trouve aussi bien des téléphones IP que des stations de travail. Les stations de travail peuvent être connectées aux téléphones IP ou directement au commutateur Ethernet. Les deux réseaux locaux
  10. 10. TOIP El hadji Idrissa Thiam 9 Ethernet commutés sont connectés à des routeurs d’entrée-sortie de l’entreprise, et les deux routeurs sont reliés entre eux par un réseau étendu, par exemple un réseau privé virtuel d’opérateur. Réseau intégrant la téléphonie sur IP En remontant l’architecture par le bas, nous trouvons tout d’abord les téléphones IP. Ce sont des routeurs de niveau 3 capables d’encapsuler des octets de téléphonie. Les postes de travail peuvent également être utilisés comme téléphones, mais il faut faire attention à ce que la carte son soit de bonne qualité pour ne pas trop retarder la mise en paquet des octets téléphoniques. Ces postes de travail un peu spécifiques sont connectés par Ethernet, généralement à 100 Mbit/s, avec la priorité disponible la plus haute. La zone DSCP du paquet IP est positionnée sur la classe de service EF (Expedited Forwarding), et le paquet est encapsulé dans une trame Ethernet de priorité la plus haute, cette priorité étant indiquée par la zone IEEE 802.1p. Les autres machines, qui ne produisent pas de la parole, ou plus précisément les autres applications positionnent le DSCP à une valeur AF ou BE moins forte que celle utilisée pour la téléphonie sur IP. L’entreprise doit donc se munir de routeurs DiffServ capables de traiter la priorité au niveau IP et de commutateurs Ethernet capables de gérer les classes de priorités IEEE 802.1p. Si la valeur du DSCP est normalisée, celle du champ IEEE 802.1p l’est beaucoup moins. Tout d’abord, ce champ ne contient que 3 bits de priorité, ce qui donne naissance à 8 classes de priorités, alors que DiffServ en comporte 14. Ensuite, il faut vérifier que les équipementiers suivent les mêmes règles pour déterminer la valeur du champ IEEE 802.1p. Toujours au niveau du transport, il faut faire une évaluation du temps maximal de transit dans chaque site afin d’en déduire le temps maximal de traversée du réseau WAN. Une fois cette valeur connue, il est possible de déduire le temps maximal de transit dans le réseau. L’entreprise doit alors négocier un SLA avec son opérateur et lui demander que cette contrainte soit satisfaite dans la partie technique, c’est-à-dire le SLS. La valeur
  11. 11. TOIP El hadji Idrissa Thiam 10 maximale du temps de transit se situe généralement autour de 50 ms. En passant à la couche supérieure, il faut introduire un contrôleur de service capable de déclencher les processus de recherche du correspondant et d’initialiser la signalisation permettant l’ouverture de la session. Le contrôleur de service peut être centralisé sur un seul site, même si les deux sites sont assez distants. Ce contrôleur de service peut gérer un grand nombre de services, tels que la téléphonie, les passerelles, les ports TAPI (Telephony API) et JTAPI (Java TAPI), la messagerie, les conférences, etc. Ce contrôleur de communication peut éventuellement prendre en charge des terminaux analogiques de générations précédentes ou des lignes de sortie plus classiques allant vers un opérateur de téléphonie fixe. 3-Travaux pratiques Pour bien suivre le contenu de ce document je vous prie de bien mettre en place le même environnement de travail ainsi nous avancerons ensemble dans la réalisation de tous les travaux. L’environnement sera évolutif et je vous ferai part de toutes les modifications s’y rapportant. Pour le début, nous allons commencer par un réseau virtuel (Man) sous VirtualBox comportant un serveur Astérisk et deux machines clientes XP de réseau diffèrent (PC- Idy et PC-Anita) 3.1-Topologie et équipement du réseau sous gns3 3.1.1-La topologie du réseau NB : Les machines PC-Idy, PC-Anita et le serveur Astérisk sont des VirtualBox Guest
  12. 12. TOIP El hadji Idrissa Thiam 11 3.1.2-Les équipement du réseau On a comme équipement : Routeur central (ios c7200-adventerprisek9-mz.124-24.T8) Routeur distant (ios c3745-ipvoicek9-mz.124-9.T) Deux Client XP (PC-Idy et PC-Anita) : Adresses IP des deux machines : Adresse IP XP2 (PC-Idy).
  13. 13. TOIP El hadji Idrissa Thiam 12 Adresse IP XP1 (PC-Anita). Le serveur Astérisk :
  14. 14. TOIP El hadji Idrissa Thiam 13 Adresse IP du serveur Astérisk :
  15. 15. TOIP El hadji Idrissa Thiam 14 4-Introduction et configuration d’Astérisk 4.1-Introduction 4.1.1. Présentation Astérisk est un PABX open source pour systèmes UNIX originellement crée en 1999 par Mark Spencer fondateur de la société Digium. Astérisk est publié sous licence GPL. Astérisk permet, entre autres, la messagerie vocale, les conférences, les files d'attente, les agents d'appels, les musiques d'attente et les mises en garde d'appels ainsi que la distribution des appels. Toutes ces fonctionnalités standards sont intégrées directement au logiciel. Astérisk implémente les protocoles H.320, H.323 et SIP, ainsi qu'un protocole spécifique nommé IAX (Inter-Astérisk eXchange). Ce protocole IAX permet la communication entre deux serveurs Astérisk ainsi qu'entre client et serveur Astérisk. Astérisk peut également jouer le rôle de registrar et passerelle avec les réseaux publics (RTC, GSM, etc.). Astérisk est extensible par des scripts ou des modules en Perl, en C, en Python, en PHP... 4.1.2. Historique Astérisk est né en 1999, créé par un étudiant de l'université d'Auburn (États-Unis - Alabama). À la recherche d'un commutateur téléphonique privé pour créer un centre de support technique sur Linux, il est dissuadé par les tarifs trop élevés des solutions existantes, et décide de se créer son propre routeur d'appels sous Linux : le PBX Asterisk. Quelques temps après, il crée la société Digium, fournisseur de cartes FXO et FXS compatibles avec Asterisk. 4.1.3. Fonctionnalités Asterisk comprend un nombre très élevé de fonctions permettant l'intégration complète pour répondre à la majorité des besoins en téléphonie. Il permet de remplacer totalement, par le biais de cartes FXO/FXS, un PABX propriétaire, et d'y adjoindre des fonctionnalités de VoIP pour le transformer en PBX IP. Il permet également de fonctionner totalement en VoIP, par le biais de téléphones SIP ou IAX du marché. Enfin, des fonctionnalités de routage d'appel, menu vocal et boîtes vocales -- entre autres -- le placent au niveau des PBX les plus complexes. Au sein des grandes installations d'Asterisk, il est courant de déployer les fonctionnalités sur plusieurs serveurs. Une unité centrale ou plus seront dédiées au traitement des appels et seront épaulées par des serveurs auxiliaires traitant les tâches secondaires (comme une base de données, les boîtes vocales, les conférences). Des modules tiers permettent de visualiser ou paramétrer le PBX via une interface Flash ou via un client léger. Enfin, notez qu'une distribution particulière d'Asterisk, Asterisk NOW, est dédiée au PBX léger sur un réseau domestique. 4.2- configuration d’Astérisk 4.2.1-Installation L’installation d’un serveur Asterisk se verra simplifiée grâce à l’outil : apt sous Debian.  Mise à jour de la liste des paquets disponibles.
  16. 16. TOIP El hadji Idrissa Thiam 15  Installation du serveur Asterisk et de toutes ces dépendances.  Installation des voix françaises d’Asterisk.  Pour finir l’installation il faut autoriser le démarrage du service. Il faut modifier un fichier à l’aide de l’éditeur de texte pico ou autre. Et modifier le champ. Voilà notre serveur Asterisk est installé. Nous allons apprendre à démarrer le service.
  17. 17. TOIP El hadji Idrissa Thiam 16 4.2.2- Démarrage Comme pour tous services sous Debian nous avons la possibilité de le démarrer arrêter ou autres avec l’une des commandes suivantes… #/etc/init.d/asterisk stop #/etc/init.d/asterisk start #/etc/init.d/asterisk restart 4.2.3- Configuration Comme le serveur Asterisk ne sera pas configuré avec la CLI, il va falloir modifier certains fichiers de configuration avec l’éditeur de texte pico ou autre. Pour une configuration de base, il suffit d’éditer trois fichiers de configuration. Ces trois fichiers sont : sip.conf, extension.conf et voicemail.conf. Le détail de ces fichiers est détaillé plus loin. 4.3-Fichiers de configuration d’Asterisk 4.3.1- sip.conf 4.3.1.1-Rôle Le fichier sip.conf est utilisé pour configurer les logins et mots de passe de tous les périphériques. Ces périphériques peuvent être des téléphones, des passerelles analogiques ou encore d’autres serveurs. Ce fichier est organisé en différentes zones appelées « context ». 4.3.1.2- Context général Le context général définit : Le context par défaut des comptes créés.  les paramètres TCP/IP du serveur.  le langage des messages vocaux. Voici un exemple opérationnel: [general] context=local ; context par défaut pour les utilisateurs bindport=5060 ; port UDP du protocole SIP bindaddr=0.0.0.0 ; adresse IP de l’interface sur lequel le serveur va écouter le ; trafic 0.0.0.0 pour toutes les interfaces language=fr ; messages vocaux en français 4.3.1.3- Context utilisateur D’autres contexts sont utilisés pour créer des comptes utilisateur. Les paramètres des comptes peuvent être :  le login  le mot de passe
  18. 18. TOIP El hadji Idrissa Thiam 17  context, ce paramètre permet de gagner de la souplesse dans le routage des appels  mailbox, ce paramètre est utile pour la messagerie vocale  routage NAT [John] ; obligatoire ; login SIP secret=passer ; obligatoire ; mot de passe SIP callerid="John" <200> ; facultatif ; nom affiche et numéro ; affiche sur le téléphone ; de l'appeler context=local ; obligatoire ; les appels que fait l'utilisateur ; seront gérés dans le context "local" ; du fichier ; extension.conf mailbox=200@default ; facultatif ; compte de messagerie vocal, voir ; voicemail.conf type=friend ; obligatoire ; autorise les appels entrant et ; sortant host=dynamic ; obligatoire ; adresse IP du client nat=yes ; facultatif ; résoud le pb de l'enregistrement ; SIP quand le téléphone est ; derrière un Nat cannreinvite=yes ; facultatif ; résoud le problème du flux RTP ; quand le téléphone est derrière ; un NAT Création de deux comptes Idy et Anita fichier : /etc/asterisk/sip.conf
  19. 19. TOIP El hadji Idrissa Thiam 18 4.3.2-extension.conf Le fichier extension.conf est utilisé pour router les appels vers un utilisateur ou vers sa messagerie. Par exemple, les appels provenant de comptes SIP dont le context est « local » seront traités dans l’extension « local » du fichier extension.conf. Les instructions exten sont utilisées comme suit : Numéro appelé Ordre d’instruction Action effectuée Temps en seconde avant de passer à l’instruction suivante(en fonction de l’action) exten=> 200 1, Dial (SIP /John 10) On affecte à Idy et Anita les numéros 9001 et 9002, nous allons créer leur contexte dans extension.conf et définir les règles de routage. NB : tr= transfert d’appel Maintenant que nous avons installé asterisk, nous allons passer au test : ouvrez vos deux machine XP, on utilisera comme soft phone x-lite pour faire le test : Configuration de x-lite: Idy et Anita sont à présent connectés. Diagnostique
  20. 20. TOIP El hadji Idrissa Thiam 19 Le serveur Asterisk permet d’interagir directement avec le système sans avoir à modifier les fichiers de configuration avec la CLI « Interface de ligne de commande ». Nous utiliserons cette interface uniquement pour afficher et vérifier la configuration et l’état des téléphones. Cette CLI est exécutée en tapant la commande suivante: Asterisk:~# asterisk –r Ou bien Asterisk:~# rasterisk Une fois la CLI ouverte nous pouvons afficher l’état des téléphones avec la commande Idy appel Anita. L’appel de Idy arrive chez Anita, elle peut répondre ou ignorer l’appel. Mise en place et consultation d’une boite vocale : La mise en place d’une boite vocale se fait via le fichier voicemail.conf La syntaxe dans voicemail.conf est la suivante : N°boite (répondeur) => mot_de_passe(en numérique), nom_utilisateur Création de boites vocales pour Idy et Anita directement dans le contexte default: Fichier /etc/asterisk/voicemail.conf
  21. 21. TOIP El hadji Idrissa Thiam 20 Dans extension.conf on précise en priorité 2 que si l’utilisateur ne répond pas au bout de 20s, on renvoie l’émetteur de l’appel à la boite vocale. Après chaque modification des fichiers de configuration, nous devons redémarrer asterisk. Pour cela il faut :  Aller sur la console asterisk : #asterisk –rvvv  Taper la commande reload: localhos*CLI> reload Maintenant qu’on peut nous laisser un message vocal, faudrait qu’on puisse les consulter. Accès à la Boite vocale Pour cela on utilise l’application VoiceMailMain dans extension.conf
  22. 22. TOIP El hadji Idrissa Thiam 21 Pour consulter leur boite vocale, les utilisateurs doivent appeler le numéro 9000. MWI (Message Waiting Indication): Permet de notifier les appels en absence aux utilisateurs. Pour cela, il suffit d’ajouter l’option mailbox aux comptes sip. Syntaxe: mailbox = n°utilisateur@context Résultat :
  23. 23. TOIP El hadji Idrissa Thiam 22 5-Architecture H323 Zone H.323 et entités H.323 : Les entités H.323 sont regroupées dans des zones. Une zone est un ensemble de terminaux, passerelles (Gateway, GW) et ponts de conférence (Multipoint Control Unit, MCU) gérés par un même portier (Gatekeeeper, GK). La zone comprend au moins un terminal et, éventuellement, des Gateways ou des MCUs. Une zone n'a qu'un seul Gatekeeper. La zone peut être indépendante de la topologie du réseau et peut être constituée de plusieurs segments de réseau connectés à l'aide de routeurs ou d'autres dispositifs. H.323 permet l’échange de signalisation afin d’établir des canaux de communication pour le transport de flux multimédia entre endpoints où un endpoint peut être un terminal, un Gateway ou un MCU. Terminal : Un terminal est un endpoint permettant des communications temps réels avec d’autres endpoints. Il s’agit d’un équipement utilisateur tel qu’un PC ou un téléphone IP qui supporte au moins un codec audio et éventuellement d’autres codecs audio et vidéo. Gateway : Un Gateway est un endpoint du réseau qui assure en temps réel des communications bidirectionnelles entre des terminaux H.323 et d'autres terminaux (e.g. terminaux RTC, RNIS, GSM). Gatekeeper : Un Gatekeeper est le composant le plus important d'un réseau H.323. Il agit comme étant le point central pour tous les appels dans sa zone et contrôle les endpoints. Multipoint Control Unit (MCU) : Un MCU est un terminal qui supporte des conférences entre 3 (ou plus) terminaux. Il peut s’agir d’un équipement indépendant (e.g. PC) ou peut être intégré dans un Gateway, un Gatekeeeper ou un terminal. 5.1-Appels entre en deux Terminaux H323 sans Gatekeeper : Nous allons utiliser le soft phone EPHONY, nous aurons qu’à préciser l’adresse de la machine qu’on veut joindre. Exemple : Toujours dans la même topologie mais cette foi ci on n’a pas de seveur Asterisk sur site central . Comme nos deux machines arrivent à se comminuquer donc on va essayer d’appeler l’utilisateur de la machine 192.168.2.1 (Client_2).
  24. 24. TOIP El hadji Idrissa Thiam 23 5.2-Topologie de mon réseau: Résultat : 5.3-Appels entre deux Terminaux H323 avec un Gatekeeper: Dans cette partie, nous allons utiliser les soft phones PacPhone et le routeur central (ios c7200-adventerprisek9-mz.124-24.T8) que nous allons configurer comme Gatekeeeper. Adresse IP des interfaces du Gatekeeeper (routeur central) :
  25. 25. TOIP El hadji Idrissa Thiam 24 Configuration du Gatekeeeper : On aura qu’à définir la zone (Kaolack) et domaine (Kaolack.sn) auquel il appartient et l’interface sur laquelle il reçoit les requêtes (192.168.0.254 ). On crée les utilisateurs avec PacPhone et on lui demande d’aller s’enregistrer au niveau du Gatekeeeper. Afficher les utilisateurs qui se sont enregistré auprès de Gatekeeeper : Il possède comme enregistrement les terminaux 8001 ET 8002 Idy (N° 9001) Appel Anita (N° 9002). (config-gk)#gatekeeper (config-gk)#zone local Kaolack Kaolack.sn 192.168.0.254 (config-gk)#no shutdown
  26. 26. TOIP El hadji Idrissa Thiam 25
  27. 27. TOIP El hadji Idrissa Thiam 26 6-CME SCCP ET CME SIP 6.1-CME SCCP Le Cisco Unified Communications Manager Express est une version de Cisco Unified Communications Manager destinée aux entreprises de petites tailles souhaitant développer une infrastructure de téléphonie IP. Cisco Unified Communications Manager Express ne gère pas plus de 240 utilisateurs. Skinny Client Control Protocol (SCCP) est un protocole propriétaire CISCO utilisé pour les échanges entre le Call Manager et les IP phones. Topologie : Même topologie et même adressage du réseau mais dans cette partie nous allons utiliser le routeur distant Cisco (ios c3745-ipvoicek9-mz.124-9.T) pour la configuration de CME SCCP et des softphones Cisco IP Communicator. Adresses IP des interfaces du routeur distant : Configuration de la téléphonie SCCP. (config)# telephony-service (config-telephony)#system message Kaolack --Donner un nom à l’entreprise ou à l’organisation (config-telephony)#ip source-address 192.168.2.254 port 2000 --@IP et Port du serveur SCCP (config-telephony)#max-ephones 10 -- Nombre maximum de téléphone (config-telephony)#max-dn 10 --nombre maximum de ligne (config-telephony)#auto assign 1 to 10 – Attribution automatique des numéros de téléphones
  28. 28. TOIP El hadji Idrissa Thiam 27 Création des Lignes. Faites de même pour créer la ligne d’Anita. Configuration du Cisco IP Communicator. (config)#ephone-dn 1 --Activation de la Ligne une (config-ephone-dn)#number 7001 – Numéro de la Ligne (config-ephone-dn)#label Idy – Nom de la Ligne (config-ephone-dn)#name Idy –Nom qui sera affiché
  29. 29. TOIP El hadji Idrissa Thiam 28 Anita appelle Idy.
  30. 30. TOIP El hadji Idrissa Thiam 29 6.2-CME SIP Topologie : Comme précédemment nous allons garder la même topologie et la même adressage du reseau. La configuration du CME SIP se fera ds le routeur distant (ios c3745-ipvoicek9- mz.124-9.T) mais cette fois-ci avec des softphones x-lite : Configuration du CME-SIP Definition des paramètres globaux: Creation des lignes. (config)#voice service voip --Activation du service voip (config-voi-serv)#allow-connections h323 to sip --Autoriser les appels h323 vers SIP (config-voi-serv)#allow-connections sip to h323 --Autoriser les appels SIP vers H323 (config-voi-serv)#allow-connections sip to sip --Autoriser les appels SIP vers SIP (config-voi-serv)#sip -- Aller en mode config SIP (config-serv-sip)#registrar server --CME en tant que serveur SIP (config)#voice register global -- Configuration des paramètres de la voix (config-register-global)#mode cme -- Définir le mode cme (config-register-global)#source-address 192.168.2.254 port 5060 -- @IP et port d’ecoute CMESIP (config-register-global)#max-dn 10 -- Nombre maximum de lignes (config-register-global)#max-pool 10 -- Nombre maximum de téléphones (config-register-global)#authenticate realm 192.168.2.254 –Mode d’authentification (config)#voice register dn 1 -- Ligne N° 1 (config-register-dn)#number 6001 -- Numéro de telephone de la ligne (config-register-dn)#name Idy -- Nom du propriétaire de la Ligne (config-register-dn)#label Idy-- Nom qui sera affiché sur la Ligne
  31. 31. TOIP El hadji Idrissa Thiam 30 Faites la même chose pour créer d’autres Lignes Configuration des téléphones (les pools) Faites pareille pour créer d’autres pools. Le numero 6002 appelle le numero 6001 (config)#voice register pool 1 -- Pool d’enregistrement n° 1 (config-register-pool)#id mac 0000.0000.6001 -- adresse mac du softphone (config-register-pool)#number 1 dn 1 -- Attribuer à la touche 1 la ligne 1 (config-register-pool)#username 6001 password passer -- Nom et password utilisateur (config-register-pool)#codec g711ulaw -- Codec utilisé
  32. 32. TOIP El hadji Idrissa Thiam 31 7- Architecture Hybride 7.1-Interconnexion CME SCCP avec un Gatekeeper Topologie : Pour la configuration du CME SCCP avec un Gatekeeper nous allons utiliser les deux routeurs :  Le routeur central (ios c7200-adventerprisek9-mz.124-24.T8) sera configuré comme Gatekeeper  Le routeur distant (ios c3745-ipvoicek9-mz.124-9.T) comme CME SCCP. Le CME va s’enregistrer auprès du Gatekeeper comme une passerelle (Gateway). Plan de Numérotation : 7001 et 7002 pour les clients du CME et 8001 et 8002 pour les clients du Gatekeeper. Configuration du CME SCCP (Le routeur distant) en tant que Gateway. Configuration du plan de numérotation : Toujours sur le routeur distant (config-if)#h323-gateway voip interface (config-if)#h323-gateway voip id Kaolack ipaddr 192.168.2.250 1719 (config-if)#h323-gateway voip h323-id gw_Kaolack (config-if)#exit (config)#gateway
  33. 33. TOIP El hadji Idrissa Thiam 32 Configuration du Pacphone (Gatekeeper). Configuration du Cisco IP Communicator (CME SCCP). (config)#dial-peer voice 1 voip (config-dial-peer)#destination-pattern 8… (config-dial-peer)#session target ras
  34. 34. TOIP El hadji Idrissa Thiam 33 Vérification de l’enregistrement du CME SCCP auprès de Gatekeeper. Nous remarquons que le CME s’est enregistré auprès du GK en avec le h323-id gw_Kaolack en tant que passerelle voip (VOIP_GW) et qu’il a amené avec lui ses clients SCCP. Appel entre un client h323 (Pacphone) et un client SCCP (Cisco IP Communicator). Le client H323 8002 appelle le client SCCP 7001.
  35. 35. TOIP El hadji Idrissa Thiam 34 7.2-Interconnexion CME SIP avec Asterisk Topologie Le routeur distant (ios c3745-ipvoicek9-mz.124-9.T) sera configurer en tant que CME SIP. Quatre Clients : deux clients SIP sur x-lite et deux clients SCCP sur Cisco IP communicator. Un serveur Asterisk (VirtualBox Guest) dans le site central avec deux clients SIP. Plan de Numérotation :  Clients CME SCCP : 6001 et 6002  Clients Asterisk : 7001 et 7002  Travail à faire : Sur le serveur Asterisk, on crée un compte pour le CME et on lui demande d’envoyer tout appel de destination commençant par 6 au CME SCCP. Sur le CME SCCP, on lui demande d’aller s’enregistrer auprès d’asterisk et d’envoyer tout appel commençant par 7 au serveur asterisk. Sur Asterisk : Création du compte : sip.conf
  36. 36. TOIP El hadji Idrissa Thiam 35 Le plan de numérotation : extension.conf Sur le CME : L’enregistrement du CME SCCP auprès d’asterisk Plan de numérotation (config)#sip-ua (config-sip-ua)#authentication username cmesip password passer (config-sip-ua)#sip-server ipv4:192.168.0.1 (config)#dial-peer voice 2 voip (config-dial-peer) #destination-pattern 7… (config-dial-peer) #session protocol sipv2 (config-dial-peer) #session target sip-server (config-dial-peer) #codec g711ulaw
  37. 37. TOIP El hadji Idrissa Thiam 36 Un Client asterisk numéro 6001 appel un client du CME SCCP numéro 7002 Conclusion Tous les acteurs, qu’ils appartiennent aux fournisseurs traditionnels de solutions de téléphonie classique ou qu’ils soient issus du monde de la donnée sont desormais en mesure de fournir une solution de téléphonie sur IP adaptée aux entreprises. Un choix pertinent d’une solution de ToIP entraine des gains économiques bien réels, issus aussi bien de la mutualisation de l’infrastructure (IPCenrex) que du rapprochement des équipes télécoms et informatique. L’autres bénéfice, plus difficilement mesurable mais bien réel est l’integration de la téléphonie comme une application pouvant interagir avec le système d’information de l’entreprise. Le développement de la ToIP est un phénoméne engage et ineluctable.

×