SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  43
Télécharger pour lire hors ligne
Plate forme de modélisation en vue de la
           prédiction de la durée de vie des bétons
           vis-à-vis de la pénétration d’agents
           agressifs
          Phase d'initiation de la corrosion vis-à-vis de la
                                                    -
          pénétration d'agents agressifs (CO2, Cl )

           - THIERY M., BAROGHEL-BOUNY V., A. MORANDEAU,
           B. WANG, Z. ZHANG
           MAT (Paris)

           - DANGLA P.
           Navier (Champ-sur-Marne)
           - ORCESI A.
           SOA (Paris)



Intervenant - date
Estimation / Prédiction de la durabilité des
structures en béton armé (BA)
 - Les dépenses pour les réparations des structures
 en béton constituent entre 50%-100% des
 dépenses par rapport aux constructions nouvelles
 (pays développés)

 - Le coût annuel des réparations des structures est
 équivalent à 10% du PIB (Europe)

 Approches prescriptives (EN206) : les critères
 portent sur les moyens (formulation, enrobage, etc.)
 → limitations de l’innovation (nouveaux liants ?,
 durée de vie 50 ans, optimisation en terme d’éco-
 conception ?)

 Approche performantielle / outils de prédiction :
 ↑ durée de vie (100 ans)




 Intervenant - date
Estimation / Prédiction de la durabilité des
structures en béton armé (BA)
 Approche performantielle / outils de prédiction :            MDM : guide AFGC
 -Plus grande souplesse pour faciliter l’emploi de           Baroghel-Bouny et al.
 liants respectueux de l’environnement (identification
 des indicateurs pertinents)
 -Lien "Formulation" / "Performances de durabilité"

 Les modèles prédictifs :

 Objectif 1 : évaluation de la durabilité potentielle
 durant la phase de conception (formulation d’un
 béton pour une durabilité pré-définie, qualification
 d’une formulation, prédiction de la durée de vie)

 Objectif 2 : estimation (in situ) et quantification de la
 durée de vie résiduelle des structures existantes
 (stratégie de maintenance et de réparation)




 Intervenant - date
Modèles physico-chimiques de
        prédiction de la durée de vie
        - Restriction à la phase d’initiation (incubation) de la corrosion

        - Modèles physico-chimiques (pré-requis : analyse des mécanismes)

        Données d’entrée : indicateurs de durabilité (souplesse, accessibilité)
        Données de sorties : témoins de durée de vie (profils de pénétration et
        cinétiques de dégradation)

        - Modèles déterministes et probabilistes

              Différents niveaux de sophistication (différents objectifs, sélection suivant le
                             niveau de précision et les données disponibles)


                          Recherche de la simplicité avant tout
                          (limitation des données et paramètres d’entrée à
                          identifier)



Intervenant - date
Données d'entrée




Transferts hydriques




Modèles prédictifs




 Intervenant - date
Intervenant - date
Compréhension des mécanismes
        Hydratation / Constitution de la microstructure

Mise en relation de l’évolution de la composition chimique du matériau (hydratation du
clinker et réactions des additions minérales) avec la nano-micro-structuration du matériau




                                     Eau




     Grains anhydres de ciment                  Produits d’hydratation (CH + C-S-H)



       -Prise
       -Structuration du
       matériau
       -Constitution d’une
       microstructure
       "cohésive"


Intervenant - date
Compréhension des mécanismes Nanocem
        Hydratation / Constitution de la microstructure
Développement de modèles semi-analytiques prédisant les paramètres fondamentaux
caractéristant l’hydratation (teneurs en hydrates, degré d’hydratation) et la microstructure
du matériau (porosité)




                     Teneurs en hydrates            Porosité vs. degré d’hydratation


Modèles de type "béton numérique"
(Description géométrique de
l’hydratation) ...

Intervenant - date
Compréhension des mécanismes
        Hydratation / Constitution de la microstructure

                 Hydratation ⇔ Microstructure ⇔ Propriétiés de transferts



                       Microstructure                      Permeabilité




Intervenant - date
Compréhension des mécanismes
        Interactions physico-chimiques

        Le béton est un matériau en constante interaction
        physico-chimique avec son environnement

        -Eau
        -Ions (Cl-, SO42-, Na+, K+, etc.)
        -Gaz (CO2)

                 La connaissance des interactions est cruciale pour
                  prédire avec précision la pénétration des agents
                       délétères au sein de la microstructure



Intervenant - date
Compréhension des mécanismes
        Interactions eau / matrice
         Eau libre – Eau adsorbée
                                                 Courbe d’interaction
    (rôle de l’humidité et de la finesse
                                           Vapeur d’eau (HR) – Teneur en eau
           de la microstructure)




Intervenant - date
Compréhension des mécanismes
        Interactions eau / matrice

- Modélisation des courbes d’interactions
(adsorption - désorption - cycles)

- Variables : porosité capillaire + degré d’hydratation




                     Hystérésis




Intervenant - date
Compréhension des mécanismes
        Interactions chlorures / matrice

                             Une partie des ions chlorure est
                             libre (mobiles) et une autre partie
                             est fixée sur la matrice cimentaire
                             (chimiquement et par adsorption).
                             Relation sCl = f(cCl)




Intervenant - date
Compréhension des mécanismes
        Interactions CO2 / matrice




     Quantification de la quantité de matière
     carbonatable pat ATG et par Spectrométrie
     de Masse


     Quantification du degré de carbonatation     Spectrométrie
     en fonction de la formulation du matériau,   de masse
     de la nature des hydrates et de la
     concentration en CO2

Intervenant - date
Effet des interactions sur la pénétration
        des agents agressifs
                     Synthèse : les différentes formes d’interactions




Intervenant - date
Effet des interactions sur la pénétration
        des agents agressifs
                     La nature des interactions joue un rôle
                      fondamental sur la forme du front de
                                 carbonatation




Intervenant - date
Compréhension des mécanismes
        Interactions CO2 / matrice


                                            Evolution de la microstructure
                                            (porosité) en fonction du
                                            niveau de carbonatation des
                                            hydrates (portlandite et C-S-H)




                      Matériaux à base de
                      ciment CEM I




                      Matériaux à base de
                      ciment CEM I + additions


Intervenant - date
Intervenant - date
Modélisation des couplages
        Chimie - Transport         Nanocem


Chimie
- Interactions chimiques en solution aqueuses (homogènes)
- Interactions hétérogènes
          +Réactions chimiques (ions-matrice) : équilibre ?
          +Réactions chimiques (entre les phases solides)
          ⇒ modèle de solution solide

Transports
- Phase gazeuse : vapeur d’eau et air sec
- Phase liquide : eau liquide, espèces ioniques
Transport par électro-diffusion / advection
Intervenant - date
Intervenant - date
Intervenant - date
Equations chimiques
        ⇒ de fortes non-linéarités
                                                     Effets cinétiques

                     Reactions chimiques homogènes
                           en solution aqueuse




                                                                       Modèle
                                                             de solution solide




Intervenant - date
MDM +
                                        Navier +
        Equations hydriques             Nanocem




                              Courbes de sorption




Intervenant - date
Equations de transport                 MDM +
                                               Navier +
                                               Nanocem
        Phases gazeuse et liquide

                     Transport par advection
                           et diffusion




Intervenant - date
MDM +
                                 Navier +

        Equations de transport   Nanocem




Intervenant - date
MDM +
                                                         Navier +
        Equations de bilan                               Nanocem




                     Bilans sur les éléments chimiques




Intervenant - date
Simulations de la carbonatation
        atmosphérique (conditions accélérées)




Intervenant - date
Simulations de la carbonatation
        atmosphérique (conditions accélérées)
          -Description correcte de la
                                          -Evolution de l’assemblage
          "chimie" de la solution
                                          minérale en fonction de la
          interstitielle en fonction du
                                          concentration en CO2
          niveau de carbonatation




Intervenant - date
Simulations de la carbonatation
        atmosphérique (conditions accélérées)
          -Profil de teneur en        -Profils de pH à différentes échéances
          portlandite à différentes   (cf. rôle des alacalins)
          échéances
                                      -Crucial pour l’estimation du
                                      risque de corrosion des armatures




Intervenant - date
Intervenant - date
Simulations probabilistes de la
        pénétration de la carbonatation
Abaissement du niveau de raffinement du modèle pour prendre en
compte la variabilité des paramètres d’entrée du modèle
-Incertitude des données d’entrée du modèle (mesures des indicateurs de
durabilité)
-Variabilité sur la formulation et les conditions de mise en oeuvre
-Variation stochastique des conditions d’exposition (HR, CO2, etc.)
etc.




          Calcul d’une probabilité
           de défaillance ou d’un
             indice de fiabilité




Intervenant - date
Simulations probabilistes de la
        pénétration de la carbonatation
          Indice de fiabilité
          =
          Distance entre l’état limite (XC=E) et le point de
          fonctionnement (point "moyen")




Intervenant - date
Simulations probabilistes de la
        pénétration de la carbonatation




Intervenant - date
Intervenant - date
Simulations de la pénétration des ions chlorure
(conditions saturées, lab.)
     Essai de diffusion
     Exploitation du profil à une échéance donnée et une CL fixée
     Prédictions à d'autres échéances et/ou des CL différentes
                                                          Chlorures libres
          Wang, 2012


                     Chlorures totaux




                                                          Fixation




Intervenant - date
Simulations de la pénétration des ions
chlorure (conditions saturées, in situ)




                                     Wang, 2012
Intervenant - date
Simulations de la pénétration des ions
chlorure (conditions saturées, in situ)




Intervenant - date
                                      Wang, 2012
Intervenant - date
Simulations de la pénétration des ions chlorure
        (conditions non-saturées)
     Cas du "wick-action test"
     Forts couplages entre les transferts
                                            Profils de taux de saturation
     hydriques et les mouvements
                                            (état hydrique)
     ioniques
     Exposition en zone de marnage




                                            Baroghel-Bouny & Thiery, 2011

Intervenant - date
Simulations de la pénétration des ions chlorure
   (conditions non-saturées)

                              Profils ioniques à différentes
                              échéances

                              Accumulation des ions au
                              niveau d'un front du front de
                              séchage
                               Baroghel-Bouny & Thiery, 2011

                                                          4 mois

35 jours




Intervenant - date
Conclusion

        • Plateforme de modélisation et de prédiction de la durée
        de vie (agressions ioniques + CO2 / transferts hydriques)

        • Multi-phases, multi-espèces, multi-physiques
        Fondements physico-chimiques / Souplesse
        (cohérence avec l’approche performantielle)

        • Différents niveaux de raffinement :
        -Ingénieurs (modèles probabilistes)
        -Analyse inverse des données d’entrée
        -Compréhension des mécanismes


Intervenant - date
Perspectives de recherche

      -Interactions alcalins / matrice (cas des matériaux fortement
      dosés en additions)

      -Prise en compte dans les modèles des phénomènes d’hystérésis
      (humidification – séchage) : influence sur la pénétration d’agents
      agressifs

      -Problématique du décoffrage des bétons fortement dosés en
      additions minérales (cendres volantes, laitiers, etc.)
      -Modélisation des couplages transferts hydriques - réactions
      chimiques
      (à court terme)
      -Simulation de la dégradation des propriétés de durabilité de la
      zone d’enrobage
      -Accroissement de la sensibilité à la carbonatation

Intervenant - date
Longue phase de
cure                          CEM I
(essais accélérés)




                                               Décoffrage
                      Hydratation
                                                            Séchage et carbo.

                                                                                temps


Courte durée de
cure (bétons à                                 CEM I
base de CEM I)                                              Séchage et carbo.



                                Décoffrage
                      Hydratation


                                                                                temps

                                             CEM I           CV
Courte durée de
cure (bétons à base
                                                            Séchage et carbo.
                                Décoffrage




de CEM I + CV)        Hydratation


                                                                                temps
Intervenant - date

Contenu connexe

Plus de l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux

Plus de l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (20)

Trajectoire le magazine n°16 - décembre 2018
Trajectoire le magazine n°16 - décembre 2018Trajectoire le magazine n°16 - décembre 2018
Trajectoire le magazine n°16 - décembre 2018
 
2018 avec l'Ifsttar
2018 avec l'Ifsttar2018 avec l'Ifsttar
2018 avec l'Ifsttar
 
Trajectoire, le magazine n°15 - juin 2018
Trajectoire, le magazine n°15 - juin 2018Trajectoire, le magazine n°15 - juin 2018
Trajectoire, le magazine n°15 - juin 2018
 
Activity report 2017
Activity report 2017Activity report 2017
Activity report 2017
 
Electric road - revue de presse
Electric road - revue de presseElectric road - revue de presse
Electric road - revue de presse
 
Rapport d'activité 2017
Rapport d'activité 2017Rapport d'activité 2017
Rapport d'activité 2017
 
Dossier de presse - Sense-City
Dossier de presse - Sense-City Dossier de presse - Sense-City
Dossier de presse - Sense-City
 
Projet INDIRA_B
Projet INDIRA_B Projet INDIRA_B
Projet INDIRA_B
 
2017 avec l'Ifsttar - Twitter
2017 avec l'Ifsttar - Twitter2017 avec l'Ifsttar - Twitter
2017 avec l'Ifsttar - Twitter
 
Dossier de presse - Janvier 2018
Dossier de presse - Janvier 2018Dossier de presse - Janvier 2018
Dossier de presse - Janvier 2018
 
Trajectoire le magazine n°14 - décembre 2017
Trajectoire le magazine n°14 - décembre 2017Trajectoire le magazine n°14 - décembre 2017
Trajectoire le magazine n°14 - décembre 2017
 
Rapport d'activité 2016
Rapport d'activité 2016Rapport d'activité 2016
Rapport d'activité 2016
 
Trajectoire le magazine n°13 - Juin 2017
Trajectoire le magazine n°13 - Juin 2017Trajectoire le magazine n°13 - Juin 2017
Trajectoire le magazine n°13 - Juin 2017
 
Le programme de recherche et de développement de l'Ifsttar 2017
Le programme de recherche et de développement de l'Ifsttar 2017Le programme de recherche et de développement de l'Ifsttar 2017
Le programme de recherche et de développement de l'Ifsttar 2017
 
La Stratégie scientifique « précisée » de l'Ifsttar à 10 ans
La Stratégie scientifique « précisée » de l'Ifsttar à 10 ansLa Stratégie scientifique « précisée » de l'Ifsttar à 10 ans
La Stratégie scientifique « précisée » de l'Ifsttar à 10 ans
 
JTR 2017
JTR 2017JTR 2017
JTR 2017
 
2016 avec l'Ifsttar
2016 avec l'Ifsttar2016 avec l'Ifsttar
2016 avec l'Ifsttar
 
Les BFUP : 20 ans de croissance accompagnés par l’IFSTTAR
Les BFUP : 20 ans de croissance accompagnés par l’IFSTTARLes BFUP : 20 ans de croissance accompagnés par l’IFSTTAR
Les BFUP : 20 ans de croissance accompagnés par l’IFSTTAR
 
Comment étudier les comportements : présentation du simulateur vélo
Comment étudier les comportements : présentation du simulateur véloComment étudier les comportements : présentation du simulateur vélo
Comment étudier les comportements : présentation du simulateur vélo
 
Intermodalité vélo transport collectif - Le projet VERT
Intermodalité vélo transport collectif - Le projet VERTIntermodalité vélo transport collectif - Le projet VERT
Intermodalité vélo transport collectif - Le projet VERT
 

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d'agents agressifs

  • 1. Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d’agents agressifs Phase d'initiation de la corrosion vis-à-vis de la - pénétration d'agents agressifs (CO2, Cl ) - THIERY M., BAROGHEL-BOUNY V., A. MORANDEAU, B. WANG, Z. ZHANG MAT (Paris) - DANGLA P. Navier (Champ-sur-Marne) - ORCESI A. SOA (Paris) Intervenant - date
  • 2. Estimation / Prédiction de la durabilité des structures en béton armé (BA) - Les dépenses pour les réparations des structures en béton constituent entre 50%-100% des dépenses par rapport aux constructions nouvelles (pays développés) - Le coût annuel des réparations des structures est équivalent à 10% du PIB (Europe) Approches prescriptives (EN206) : les critères portent sur les moyens (formulation, enrobage, etc.) → limitations de l’innovation (nouveaux liants ?, durée de vie 50 ans, optimisation en terme d’éco- conception ?) Approche performantielle / outils de prédiction : ↑ durée de vie (100 ans) Intervenant - date
  • 3. Estimation / Prédiction de la durabilité des structures en béton armé (BA) Approche performantielle / outils de prédiction : MDM : guide AFGC -Plus grande souplesse pour faciliter l’emploi de Baroghel-Bouny et al. liants respectueux de l’environnement (identification des indicateurs pertinents) -Lien "Formulation" / "Performances de durabilité" Les modèles prédictifs : Objectif 1 : évaluation de la durabilité potentielle durant la phase de conception (formulation d’un béton pour une durabilité pré-définie, qualification d’une formulation, prédiction de la durée de vie) Objectif 2 : estimation (in situ) et quantification de la durée de vie résiduelle des structures existantes (stratégie de maintenance et de réparation) Intervenant - date
  • 4. Modèles physico-chimiques de prédiction de la durée de vie - Restriction à la phase d’initiation (incubation) de la corrosion - Modèles physico-chimiques (pré-requis : analyse des mécanismes) Données d’entrée : indicateurs de durabilité (souplesse, accessibilité) Données de sorties : témoins de durée de vie (profils de pénétration et cinétiques de dégradation) - Modèles déterministes et probabilistes Différents niveaux de sophistication (différents objectifs, sélection suivant le niveau de précision et les données disponibles) Recherche de la simplicité avant tout (limitation des données et paramètres d’entrée à identifier) Intervenant - date
  • 5. Données d'entrée Transferts hydriques Modèles prédictifs Intervenant - date
  • 7. Compréhension des mécanismes Hydratation / Constitution de la microstructure Mise en relation de l’évolution de la composition chimique du matériau (hydratation du clinker et réactions des additions minérales) avec la nano-micro-structuration du matériau Eau Grains anhydres de ciment Produits d’hydratation (CH + C-S-H) -Prise -Structuration du matériau -Constitution d’une microstructure "cohésive" Intervenant - date
  • 8. Compréhension des mécanismes Nanocem Hydratation / Constitution de la microstructure Développement de modèles semi-analytiques prédisant les paramètres fondamentaux caractéristant l’hydratation (teneurs en hydrates, degré d’hydratation) et la microstructure du matériau (porosité) Teneurs en hydrates Porosité vs. degré d’hydratation Modèles de type "béton numérique" (Description géométrique de l’hydratation) ... Intervenant - date
  • 9. Compréhension des mécanismes Hydratation / Constitution de la microstructure Hydratation ⇔ Microstructure ⇔ Propriétiés de transferts Microstructure Permeabilité Intervenant - date
  • 10. Compréhension des mécanismes Interactions physico-chimiques Le béton est un matériau en constante interaction physico-chimique avec son environnement -Eau -Ions (Cl-, SO42-, Na+, K+, etc.) -Gaz (CO2) La connaissance des interactions est cruciale pour prédire avec précision la pénétration des agents délétères au sein de la microstructure Intervenant - date
  • 11. Compréhension des mécanismes Interactions eau / matrice Eau libre – Eau adsorbée Courbe d’interaction (rôle de l’humidité et de la finesse Vapeur d’eau (HR) – Teneur en eau de la microstructure) Intervenant - date
  • 12. Compréhension des mécanismes Interactions eau / matrice - Modélisation des courbes d’interactions (adsorption - désorption - cycles) - Variables : porosité capillaire + degré d’hydratation Hystérésis Intervenant - date
  • 13. Compréhension des mécanismes Interactions chlorures / matrice Une partie des ions chlorure est libre (mobiles) et une autre partie est fixée sur la matrice cimentaire (chimiquement et par adsorption). Relation sCl = f(cCl) Intervenant - date
  • 14. Compréhension des mécanismes Interactions CO2 / matrice Quantification de la quantité de matière carbonatable pat ATG et par Spectrométrie de Masse Quantification du degré de carbonatation Spectrométrie en fonction de la formulation du matériau, de masse de la nature des hydrates et de la concentration en CO2 Intervenant - date
  • 15. Effet des interactions sur la pénétration des agents agressifs Synthèse : les différentes formes d’interactions Intervenant - date
  • 16. Effet des interactions sur la pénétration des agents agressifs La nature des interactions joue un rôle fondamental sur la forme du front de carbonatation Intervenant - date
  • 17. Compréhension des mécanismes Interactions CO2 / matrice Evolution de la microstructure (porosité) en fonction du niveau de carbonatation des hydrates (portlandite et C-S-H) Matériaux à base de ciment CEM I Matériaux à base de ciment CEM I + additions Intervenant - date
  • 19. Modélisation des couplages Chimie - Transport Nanocem Chimie - Interactions chimiques en solution aqueuses (homogènes) - Interactions hétérogènes +Réactions chimiques (ions-matrice) : équilibre ? +Réactions chimiques (entre les phases solides) ⇒ modèle de solution solide Transports - Phase gazeuse : vapeur d’eau et air sec - Phase liquide : eau liquide, espèces ioniques Transport par électro-diffusion / advection Intervenant - date
  • 22. Equations chimiques ⇒ de fortes non-linéarités Effets cinétiques Reactions chimiques homogènes en solution aqueuse Modèle de solution solide Intervenant - date
  • 23. MDM + Navier + Equations hydriques Nanocem Courbes de sorption Intervenant - date
  • 24. Equations de transport MDM + Navier + Nanocem Phases gazeuse et liquide Transport par advection et diffusion Intervenant - date
  • 25. MDM + Navier + Equations de transport Nanocem Intervenant - date
  • 26. MDM + Navier + Equations de bilan Nanocem Bilans sur les éléments chimiques Intervenant - date
  • 27. Simulations de la carbonatation atmosphérique (conditions accélérées) Intervenant - date
  • 28. Simulations de la carbonatation atmosphérique (conditions accélérées) -Description correcte de la -Evolution de l’assemblage "chimie" de la solution minérale en fonction de la interstitielle en fonction du concentration en CO2 niveau de carbonatation Intervenant - date
  • 29. Simulations de la carbonatation atmosphérique (conditions accélérées) -Profil de teneur en -Profils de pH à différentes échéances portlandite à différentes (cf. rôle des alacalins) échéances -Crucial pour l’estimation du risque de corrosion des armatures Intervenant - date
  • 31. Simulations probabilistes de la pénétration de la carbonatation Abaissement du niveau de raffinement du modèle pour prendre en compte la variabilité des paramètres d’entrée du modèle -Incertitude des données d’entrée du modèle (mesures des indicateurs de durabilité) -Variabilité sur la formulation et les conditions de mise en oeuvre -Variation stochastique des conditions d’exposition (HR, CO2, etc.) etc. Calcul d’une probabilité de défaillance ou d’un indice de fiabilité Intervenant - date
  • 32. Simulations probabilistes de la pénétration de la carbonatation Indice de fiabilité = Distance entre l’état limite (XC=E) et le point de fonctionnement (point "moyen") Intervenant - date
  • 33. Simulations probabilistes de la pénétration de la carbonatation Intervenant - date
  • 35. Simulations de la pénétration des ions chlorure (conditions saturées, lab.) Essai de diffusion Exploitation du profil à une échéance donnée et une CL fixée Prédictions à d'autres échéances et/ou des CL différentes Chlorures libres Wang, 2012 Chlorures totaux Fixation Intervenant - date
  • 36. Simulations de la pénétration des ions chlorure (conditions saturées, in situ) Wang, 2012 Intervenant - date
  • 37. Simulations de la pénétration des ions chlorure (conditions saturées, in situ) Intervenant - date Wang, 2012
  • 39. Simulations de la pénétration des ions chlorure (conditions non-saturées) Cas du "wick-action test" Forts couplages entre les transferts Profils de taux de saturation hydriques et les mouvements (état hydrique) ioniques Exposition en zone de marnage Baroghel-Bouny & Thiery, 2011 Intervenant - date
  • 40. Simulations de la pénétration des ions chlorure (conditions non-saturées) Profils ioniques à différentes échéances Accumulation des ions au niveau d'un front du front de séchage Baroghel-Bouny & Thiery, 2011 4 mois 35 jours Intervenant - date
  • 41. Conclusion • Plateforme de modélisation et de prédiction de la durée de vie (agressions ioniques + CO2 / transferts hydriques) • Multi-phases, multi-espèces, multi-physiques Fondements physico-chimiques / Souplesse (cohérence avec l’approche performantielle) • Différents niveaux de raffinement : -Ingénieurs (modèles probabilistes) -Analyse inverse des données d’entrée -Compréhension des mécanismes Intervenant - date
  • 42. Perspectives de recherche -Interactions alcalins / matrice (cas des matériaux fortement dosés en additions) -Prise en compte dans les modèles des phénomènes d’hystérésis (humidification – séchage) : influence sur la pénétration d’agents agressifs -Problématique du décoffrage des bétons fortement dosés en additions minérales (cendres volantes, laitiers, etc.) -Modélisation des couplages transferts hydriques - réactions chimiques (à court terme) -Simulation de la dégradation des propriétés de durabilité de la zone d’enrobage -Accroissement de la sensibilité à la carbonatation Intervenant - date
  • 43. Longue phase de cure CEM I (essais accélérés) Décoffrage Hydratation Séchage et carbo. temps Courte durée de cure (bétons à CEM I base de CEM I) Séchage et carbo. Décoffrage Hydratation temps CEM I CV Courte durée de cure (bétons à base Séchage et carbo. Décoffrage de CEM I + CV) Hydratation temps Intervenant - date