Assurance & Big Data

1 650 vues

Publié le

Yannick Schmitz présente sa vision de l'enjeu du big data dans le marketing des produits d'assurance.

Publié dans : Marketing
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 650
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
112
Actions
Partages
0
Téléchargements
66
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Assurance & Big Data

  1. 1. Assurance & Big Data Yannick Schmitz
  2. 2. Quel marketing de l'assurance en 2015 ? • Dans les trois premières décennies de la massification des métiers de l'assurance et de la banque (années 1960 1990), la fonction marketing était inexistante • L’industrie de l’assurance est basée sur deux métiers régaliens : la gestion des contrats et celle du risque • Cycle de production inversé • Réglementation abondante
  3. 3. Quel marketing de l'assurance en 2015 ? • La fonction marketing s'est progressivement installée (années 1990-2010) • Marché mature, ralentissement de la croissance du marché • Arrivée des bancassureurs • Pression concurrentielle • Elargissement des gammes de produits • Montée en puissance du digital • Les techniques marketing sont malgré tout dotées d'un pouvoir limité de la gestion du pricing de la distribution • Elles se sont orientées d'un marketing produit, de masse au départ (Marketing 1.0) • Pour se sophistiquer récemment vers un marketing relationnel (Marketing 2.0)
  4. 4. Quel marketing de l'assurance en 2015 ? • L'environnement radicalement changé sur la dernière décennie • XXIème siècle, les 4R (Ruptures) Générationnelle Economique Technologique Sociétale
  5. 5. Quel marketing de l'assurance en 2015 ? • Ce ne sont que les prémices d'une transformation radicale qui est en train d'éclore dans les métiers de l'assurance Données de l'entreprise Données externes • Comprendre le big data (volumes massifs de données) • L'utilisation des NTIC, l'internet, les smartphones, les paiements dématérialisés, les objets intelligents, les véhicules …produisent une quantité croissante de données • Structurées • Peuvent être organisées et traitées dans des bases de données (âge, sexe, adresse, salaire…) • Non Structurées • Ne peuvent être traitées par les moyens conventionnels (Vidéo, son, image, texte, mails, tweets, post Facebook….)
  6. 6. Quel marketing de l'assurance en 2015 ? • Les évolutions technologiques/informatiques associées aux recherches statistiques/mathématiques permettent de traiter et d'exploiter ces données • Des algorithmes de plus en plus puissants permettent de transformer des données en informations pertinentes pour analyse et décision • Le concept de 3V puis 5V puis… • Volume • Variété • Vélocité (Vitesse) • Valeur • Véracité • Visualisation… • 90% des données disponibles aujourd'hui ont été créées au cours des deux dernières années • 7 To/jour • 10 To/jour • 1To = 6 millions de livres
  7. 7. Quel marketing de l'assurance en 2015 ? • Les 4R • Une formidable opportunité pour l'assureur • Réinventer son métier • Etre un acteur majeur d'un marketing 3.0
  8. 8. Quel marketing de l'assurance en 2015 ? • Passer du discours à l'action, décloisonner l'entreprise car les bénéfices sont multiples • RH, une entreprise collaborative et où l'autorité est celle de la compétence • Aspiration et relation au travail des nouveaux talents • Marketing et commercial, les concepts du marketing 3.0 associés au big data peuvent conférer un avantage concurrentiel déterminant • Marketing temps réel et prédictif • Mieux exploiter le comportement du consommateur d’une manière générale • Anticiper les actions susceptibles d’être engagées par celui-ci avant, pendant et après l’acte d’achat (résiliation, rachat, arbitrage) • Imaginer à la fois les produits et services susceptibles de l’intéresser dans le futur (court, moyen et long terme) • Mieux décrypter l’attitude du client par rapport à ses produits/services étant donné que celui-ci désire d’ores et déjà les produits de demain issus de son imagination • Actuariat, gestion des risques, fraudes une matière première abondante à faire parler • Tarifer et segmenter en collaboration avec les profils issus du marketing • Une analyse augmentée et prédictive des variables liées à la sinistralité • Suivre en temps réel les risques assurés • Provisionnement • Détection des fraudes (5% des primes) • Système d'information, une migration accélérée par la réallocation des budgets et ressources • Collecte de données, visualisation, pilotage temps réel
  9. 9. Quel marketing de l'assurance en 2015 ? • Pour conclure • Pour en savoir plus • http://www.bigdataparis.com/guide/Guide_du_Big_Data_2013_2014.pdf • http://www.rolandberger.fr/media/pdf/Roland_Berger_LePointDeRuptureNumerique_20130711. pdf • http://www.optimindwinter.com/wp- content/themes/optimind/upload_dbem/2013/10/201310_Dossier_technique_Optimind_Winter _Big_Data.pdf "L’entreprise a deux fonctions essentielles, et deux seulement : le marketing et l’innovation. Le marketing et l’innovation produisent des résultats, le reste n’est que dépenses"… Peter Drucker (1909-2005)

×