Rapport d'activité 2016 Ireps Lorraine

815 vues

Publié le

Découvrez l'Instance régionale d'éducation et de promotion de la santé de Lorraine à travers ses grandes missions en 2016 : communiquer, former, conseiller et accompagner, documenter, contribuer aux politiques de santé publique, agir et coordonner, contribuer à la recherche.

Publié dans : Santé
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
815
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport d'activité 2016 Ireps Lorraine

  1. 1. IREPS LORRAINE Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé de Lorraine RAPPORT D’ACTIVITE 2016
  2. 2. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 1 Rapport moral …………………………………………………………………………………………………3 Vie associative 5 Le bureau ….………………………………………………………………………………………………….5 Le conseil d’administration ………………………………………………………………………….5 Les salariés ……………………………………………………………………………………………………7 Les stagiaires ………………………………………………………………………………………………..7 Se développer 8 Nos axes de développement …………..………………………………………………………….8 Nos partenaires financiers.……………………………..…………………………………………..10 Faits marquants 11 Communiquer 13 Nos ressources numériques…………..……………………………………………………………13 Débat Promotion de la santé et Ireps au temps des ARS et SPF……………..14 En interne……………………………………………………………………………………………………..14 Communications dans les colloques…………………………………………………………..14 Contribuer à la vie fédérative 15 La Fédération nationale d’éducation et de promotion de la santé …………15 La vie associative………………………...……………………………………………………………….15 Les réunions de directeurs ………………………………………………………….……………..15 Former 16 Présentation du service ……………………………………………..……………………………….16 Nos formations 2016…………………………………………………………………………………..17 Ils nous ont fait confiance ………………………………………………………...……………….18 Les besoins des acteurs…………………………………………………………………………………….19 Regard des participants sur nos formations ...………………………………………….19 Une collaboration avec un Institut de formation en soins infirmiers ………19 Sommaire
  3. 3. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 2 Conseiller et accompagner 20 Présentation du service.…………………………………………..…………………………………20 L’accompagnement méthodologique.………………...…………………………………...21 Le conseil méthodologique………………………………………………………………………..21 Ils nous ont fait confiance…………………………………………………………………………..22 Documenter 23 Présentation du service………………………………………………………….…………………..23 Les appuis documentaires………………………………………………………………………….24 Les ateliers de présentation d’outils d’intervention….……………………………….24 Siles……………………………………………………………………………………..……………………….25 Le groupe national des documentalistes Fnes………………………………………….25 Les Points relais en éducation et promotion de la santé ………………………..25 Nos publications ………………………………………………………………………………………..26 Contribuer aux politiques de santé publique 27 Présentation de l’axe………………………………………………………………………………….27 Les contrats locaux de santé …………………………………………………………………….28 La Commission spécialisée de la prévention …………………………………………..28 1ères Assises de la promotion de la santé en Grand Est ..………………………29 Oscars………………………………………………………….……………………………………………..30 Moi(s) sans tabac……………………………………………………………...………………………..30 Agir et coordonner 31 Présentation de l’axe………………………………………………………………………………….31 L’accompagnement des comités d’éducation à la santé et à la citoyenneté.32 Une nouvelle modalité d’accompagnement en école maternelle…………..32 Je t’aime mon cœur …………………………………………………………………………………..33 Ils nous ont fait confiance……………...…………………………………………………………..34 Le Pôle de compétences en éducation et promotion de la santé …..……. 35 Quatre territoires ruraux s’engagent en santé …………………………………………36 Contribuer à la recherche 37 Présentation de l’axe………………………………………………………….……………………….37 Réseau social et sevrage tabagique..……….………………………..…….…...…………..38 Un projet transfrontalier autour de l’ETP..…………………...……..………..…………..38 Un espace transfrontalier de protection internationale de l’enfance…..….38 Une stratégie d’intervention collaborative d’empowerment en faveur de la réduction des inégalités de santé en ruralité…………………………………………….39 Formation Recherche en promotion de la santé Fnes...…………………………..39
  4. 4. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 3 Une Assemblée générale est toujours l’occasion « de regarder dans le rétroviseur », expression particulièrement adaptée à l’année 2016. Nous avions évoqué à la fin de notre rapport moral de 2015 la manière dont nous envisagions les premières orientations stratégiques d’une future Ireps Grand Est, à la suite des décisions conjointes d’envisager une fusion de chacune de nos structures dans cette nouvelle région. Un projet stratégique s’est construit : ce processus a largement occupé 2016, se nourrissant du travail acharné des directrices et directrice adjointe et de la réflexion partagée avec les administrateurs. Ce processus nous a obligés à un exercice d’auto-évaluation de nos savoir-faire, de nos missions, de nos positionnements d’acteurs experts en éducation pour la santé et promotion de la santé. Nous avons revisité tous nos partenariats formels ou informels et décidé en commun ce qui semblait le plus porteur dans le contexte nouveau offert par une restructuration fondamentale des territoires. Un groupe de pilotage, composé d’administrateurs et des directrices des trois Ireps des anciennes régions, a travaillé au projet associatif qui nous rassemble clairement autour d’un objet commun : le développement de la promotion de la santé en Grand Est. Pour nous, cela signifie travailler à son intégration dans toutes les politiques, en commençant par renforcer l’approche « promotion de la santé » dans les politiques de santé, par la montée en compétences des décideurs sur les stratégies efficaces en santé : la participation du public à toutes les étapes d’une action, le travail en intersectorialité, l’action sur les déterminants de la santé (revenu, conditions de travail, habitudes de vie, logement, éducation, cadre de vie, transport, …). Cette intégration passe également par le plaidoyer auprès des élus notamment, afin qu’ils se sentent légitimes sur les questions de santé. Enfin, le développement de la promotion de la santé en région Grand Est passe par la montée en compétences des acteurs de terrain mais également par la reconnaissance de leurs savoirs expérientiels. La Fédération nationale en éducation et promotion de la santé indique « Par leur expertise et leur présence sur le terrain, les Ireps contribuent au "passage de l'expérience à la connaissance partageable" en réunissant acteurs de terrain, chercheurs, politiques, décideurs et populations autour de projets d'actions ou de recherche ». En ce sens, les Ireps remplissent des missions de courtage de connaissance en promotion de la santé. Rapport moral
  5. 5. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 4 Au niveau national, la loi de modernisation de notre système de santé du 26 janvier 2016 nous donne de l’espoir. Le terme de « promotion de la santé » est largement cité, préféré à celui de « prévention » avec lequel il ne s’oppose pas mais qu’il englobe ; des « parcours » de santé sont créés, exprimant un processus dynamique de trajectoire des personnes, incitant aux collaborations intersectorielles, nous ne sommes pas sur des parcours de soin mais bien de santé et de vie, de qualité de vie, permettant d’intégrer là aussi l’ensemble des déterminants ; et « la démocratie sanitaire » permet aux Ireps de rappeler la nécessité de mobilisation et de participation des populations, offrant aux personnes la possibilité de prendre davantage de pouvoir sur leur santé et leur donnant les moyens de l’améliorer. Pour l’heure en Lorraine nous avons la confiance de notre principal financeur, l’Agence régionale de santé Grand Est et nous gagnons la reconnaissance de nouveaux partenaires dans le champ de la recherche, de l’éducation thérapeutique du patient, de l’accompagnement des politiques par exemple. Au- delà des bonnes intentions affichées par tous, du plaidoyer que nous menons auprès des acteurs et des responsables politiques territoriaux, il manque encore aujourd’hui la mise en œuvre de moyens financiers, intersectoriels et coordonnés de la part des financeurs habituels de la prévention. Nous espérons que les mots s’accompagneront de faits et de changement de paradigme pour prendre en compte les réelles aspirations au bien-être des habitants de la région Grand Est dans les dix ans à venir. Concernant plus spécifiquement l’Ireps Lorraine, je sais pouvoir compter sur une équipe professionnelle, dynamique, engagée, sous la direction de Marie Persiani et Aline Osbery et portée par la volonté politique d’administrateurs attentifs et actifs. Que chacun soit ici remercié de son engagement. Jeanne Meyer, présidente
  6. 6. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 5 Le bureau Présidente | Dr Jeanne MEYER, consultante à la Maison des adolescents 54, médecin de santé publique et santé de l’adolescent Vice-Présidente | Marie-Thérèse RASPADO, ancienne directrice des soins, Institut de formation en soins infirmiers de Verdun Secrétaire général | Pr Jean-Pierre DESCHAMPS, ancien directeur du Centre de médecine préventive de Nancy, de l’Ecole de santé publique, pédiatre et professeur de santé publique Secrétaire adjointe | Catherine VEDDA, chef de service à l’Union départementale des associations familiales 57, éducatrice spécialisée Trésorière | Flore LECOMTE, déléguée générale de la Société française de santé publique Le conseil d’administration Daouia BEZAZ, ancienne conseillère régionale de Lorraine, déléguée à la santé, éducatrice spécialisée au Centre médico-psychologique adolescents du Centre psychothérapique de Nancy Christophe CLESSE, psychologue clinicien, doctorant, Centre hospitalier de Jury-lès-Metz, chercheur Dr Françoise DESHAYES, coordonnatrice de l’Amodemaces, ancien médecin inspecteur à la Drass Honorine DUFOUR-SANTERRE, conseillère technique Action sociale à la Caisse d’allocations familiales de Moselle Véronique GUILLOTIN, vice-présidente à la Région Grand Est Valérie JURIN, adjointe au maire de Nancy, présidente de la commission « Territoire », conseillère communautaire déléguée à la santé, documentaliste à l’Education nationale Martine LECLERC, cadre supérieure de santé au Centre psychothérapique de Nancy, responsable du département Promotion de la santé Michel MARTIN, administrateur de l’Union régionale pour l’habitat des jeunes de Lorraine Renaud MICHEL, directeur général de l’Office d'hygiène sociale de Lorraine Dominique OLIVIER, ancienne vice-présidente du Conseil départemental 54, représentante des collectivités territoriales, infirmière de l’Education nationale en retraite (démission le 5 octobre 2016) Jean PERRIN, président du Collectif inter-associatif sur la santé de Lorraine Nicole RADEL, ancienne directrice du Centre de médecine préventive de Verdun, médecin de santé publique retraitée Sabine SEVILLANO, infirmière à l’Education nationale en Meuse Jean-Denis SOULIS, délégué régional de l’Union régionale pour l’habitat des jeunes de Lorraine Aurélie VAN HOYE, maître de conférence à la Faculté du sport de l’Université de Lorraine, Laboratoire de recherche Apemac (EA 4360) Vie associative 3 réunions 3 réunions
  7. 7. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 6
  8. 8. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 7 Les salarié-e-s Direction Directrice | Marie PERSIANI, m.persiani@ireps-lorraine.fr Directrice adjointe | Aline OSBERY, a.osbery@ireps-lorraine.fr Secrétariat Assistante de direction | Emmanuelle LORIANT, Site de Metz, contact.metz@ireps-lorraine.fr Assistante | Catherine EZO’O, Site de Laxou, contact@ireps-lorraine.fr Assistante comptable | Laurence CHAMAK, Site de Laxou, l.chamak@ireps-lorraine.fr Documentation Documentalistes Sébastien BIARD, Site de Metz, s.biard@ireps-lorraine.fr Virginie BRIOT, Site de Laxou, v.briot@ireps-lorraine.fr Gestion des services et des projets Cheffe de projets Documentation et Communication | Emilie CHRISTOPHE, Site de Laxou, e.christophe@ireps-lorraine.fr Cheffe de projets Formation | Bénédicte LALLERON, Site de Metz, b.lalleron@ireps-lorraine.fr Cheffe de projets Conseil méthodologique | Sandrine OLIVEIRA, Site de Laxou, s.oliveira@ireps-lorraine.fr Cheffe de projets Appui aux politiques | Rachel STELLA, A quitté l’Ireps le 31 mars 2016 Chargée de projets experte en recherche | Caroline HERASSE, Site de Metz, c.herasse@ireps-lorraine.fr, CDD du 15 février 2016 au 14 août 2017 Chargées de projets Marie GAUDEFROY, Site de Laxou, m.gaudefroy@ireps-lorraine.fr Carole GRAVATTE, Site de Metz, c.gravatte@ireps-lorraine.fr Céline MAIRE, Site de Laxou, c.maire@ireps-lorraine.fr Eléonore MONNIER, CDD du 10 novembre 2016 au 20 janvier 2017 Stéphanie PRATH, Site de Laxou, s.prath@ireps-lorraine.fr Les stagiaires Nicolas MASTIO et Thierry THOA, du 4 janvier au 30 juin 2016, Ecole supérieure du professorat et de l'éducation, Académie Nancy-Metz – Université de Lorraine Arnaud BACHER, du 15 février au 4 mars 2016, Institut de formation des cadres de santé du Centre psychothérapique de Nancy Laetitia DENIS, du 28 mars au 4 juin 2016, DUT Information et communication, option "Information numérique", IUT Charlemagne - Université de Lorraine Hélène PERSON, du 2 mai au 2 novembre 2016, interne en médecine, spécialité "Santé publique et médecine sociale", CHU Nancy
  9. 9. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 8 En 2016, l’Ireps Lorraine poursuit ses grands axes de développement autour de l’appui aux politiques, l’éducation thérapeutique du patient et la recherche en promotion de la santé. Réforme territoriale Dans le contexte de la réforme territoriale, l’Ireps Lorraine fusionnera en janvier 2018, avec l’Ireps Champagne-Ardenne et l’Ireps Alsace. Dès 2016, nous avons participé, avec la Champagne-Ardenne et l’Alsace, à l’élaboration d’un projet politique et stratégique commun pour la future Ireps Grand Est. Les Ireps du Grand Est ont co-construit un Contrat unique d’objectifs et de moyens 2017 pour l’Agence régionale de santé (ARS) Grand Est. Dans un souci de qualité et d’égalité du service rendu en tout point du territoire, des temps de transfert autour de l’expérience lorraine en matière d’appui aux contrats locaux de santé et de conseil méthodologique ont été mis en œuvre par l’Ireps Lorraine, en Champagne-Ardenne. Des temps d’échanges de pratiques autour du service documentation ont également été mis en place par la Champagne-Ardenne, avec une participation des Ireps Alsace et Lorraine. Appui aux politiques Avec la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé, la « prévention » figurant à l’article L. 1411-1 du code de la Santé publique disparaît au profit de la « promotion de la santé ». Cette évolution des politiques traduit un signal fort : la prévention telle que définie et pratiquée jusqu’alors, avec un découpage en prévention primaire, secondaire, tertiaire, voire même quaternaire, qui renvoie à une approche sanitaire, ne suffit pas à répondre aux objectifs d’amélioration de la santé et de la qualité de vie des personnes. Nous constatons ainsi des évolutions en matière d’approche : dans tous les contrats locaux de santé de Lorraine (CLS), nous observons une volonté politique d’intégrer les principes et stratégies de la promotion de la santé à toutes les étapes. Pour ce faire, les délégations territoriales de l’ARS font appel à nous dans la construction, la mise en œuvre et l’évaluation des CLS, qui sont des outils de la politique régionale de santé. Nous aidons également les acteurs de terrain à mettre en œuvre leurs actions dans le cadre des CLS, en favorisant leur coordination, leur appropriation des priorités régionales de santé et de la méthodologie de projets en promotion de la santé, facilitant la mise en œuvre des contrats et leur évaluation. En outre, l’Ireps Lorraine soutient les collectivités impliquées dans les CLS, qui se mobilisent différemment en fonction des territoires ; or leur implication conditionne en grande partie la réussite de ces CLS. Enfin, nous sommes force de proposition sur les adaptations à apporter à la mise en place de chaque contrat, en fonction des différentes échelles territoriales : commune, intercommunalité, pays. C’est ce travail que nous poursuivons en 2016. L’Ireps Lorraine poursuit également son accompagnement dans les milieux de vie (écoles, quartiers, structures sociales et médico-sociales, milieu du travail…). En rejoignant les élus, elle permet de faire des décideurs de véritables acteurs de la promotion de la santé et ainsi d’agir sur les conditions de vie et de travail des personnes, c’est- à-dire les déterminants de la santé : aménagement du territoire, emploi, logement, transport, urbanisme, alimentation, politiques en direction de publics prioritaires (jeunes, seniors, personnes en situation de handicap…). En 2016, l’Ireps Lorraine a également alimenté l’outil Oscars (Observation et Suivi Cartographique des Actions Régionales de Santé) permettant d’identifier les actions menées en Lorraine et leur répartition géographique. Cette plate-forme en ligne permet Se développer
  10. 10. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 9 de visualiser la couverture géographique de la région en actions de prévention et/ou de promotion de la santé et de déterminer dans quelle mesure les programmes régionaux de santé ont généré des actions. Il permet également aux porteurs de projets de pouvoir identifier des acteurs, des actions, des partenaires envisageables sur leur territoire, contribuant ainsi à mettre en cohérence les actions, à améliorer la visibilité des actions et à faciliter le travail d’analyse de la situation des porteurs de projets. L’Ireps Lorraine, et les Ireps du Grand Est plus largement, souhaitent poursuivre cette activité en 2017 et intégrer dans l’outil une réflexion sur l’approche qualitative des actions : ont-elles fait évoluer les déterminants de la santé et leurs facteurs d’influence ? Education thérapeutique du patient En 2016, l’Ireps Lorraine poursuit l’application de la promotion de la santé à l’éducation thérapeutique du patient, via une place toujours plus importante sur les questions de postures professionnelles en matière d’éducation thérapeutique du patient (ETP). Cette année a été marquée par : ► l’animation de quatre formations à l’entretien motivationnel et une satisfaction forte des bénéficiaires, ► la confiance renouvelée de l’ARS Grand Est dans cette mission, ► l’inscription de formations courtes pour les soignants via le DPC (Développement Professionnel Continu), ► une politique interne de formation de tous les formateurs Ireps à la dispensation en ETP, ► le soutien fort au Pôle de compétences en ETP via la participation à son comité de pilotage et à plusieurs groupes de travail. Recherche A l’interface entre les acteurs de terrain et les décideurs, entre les chercheurs et les acteurs, l’Ireps Lorraine occupe une place centrale, transversale et de médiation qui favorise la fédération des acteurs et la collecte, l’analyse et/ou la production de données probantes, issues de recherches scientifiques, ou de données prometteuses en promotion de la santé. Nos thèmes de recherche prioritaires concernent l’identification des facteurs influençant la santé et des leviers permettant de réduire les inégalités sociales et territoriales de santé. Au-delà d’un simple transfert de connaissances, il s’agit de reconnaître l’expertise des acteurs de terrain , « les savoirs expérientiels », comme pouvant contribuer à l’expertise des chercheurs. Nous souhaitons donc renforcer les collaborations avec les équipes universitaires qui se concrétisent dans des projets communs : ► avec l’Université de Lorraine, notamment dans le cadre de notre participation à l’équipe projet de la recherche Suicidage, portant sur le suicide des personnes âgées (Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales - 2L2S) et Resist, sur le tabac et les effets du soutien social sur la motivation à l’arrêt chez des apprentis en CFA avec le Laboratoire lorrain d’approches psychologiques et épidémiologiques des maladies chroniques, Apemac , ► avec l'Ecole des hautes études en santé publique (EHESP), en tant que membre du comité de pilotage de la recherche Ocaprev avec la Chaire de recherche en prévention des cancers INCa/IReSP/ EHESP sur les objets connectés et l’analyse de leur efficacité, conditions d’efficacité et effets sur la relation de soins, ► avec les Universités de Lorraine, Luxembourg, Liège, Sarre, Rhénanie-Palatinat et les acteurs de terrain du champ de la protection de l’enfance de ces territoires, sur la prise en charge transfrontalière des enfants et des familles.
  11. 11. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 10 Inpes 36 % ONPA 1 % Carmi Est 16 % CHU de Nancy 2 % ARS Lorraine 40 % CPN 1 % Draaf Lorraine 1 % Autres : Préfecture 54, Fnars Lorraine, CD 54, Anpaa Lorraine, écoles de formation initiale, ... 3 % Répartition des financements 2016 de l’Ireps Lorraine Nos partenaires financiers L’Ireps Lorraine a fonctionné en 2016 grâce à des financements et subventions de :  l’Agence régionale de santé (ARS) Grand Est  l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes)  La Caisse régionale de la sécurité sociale dans les Mines Est (Carmi Est)  Le Centre hospitalier universitaire de Nancy  Le Centre psychothérapeutique de Nancy  L’Office nancéen des personnes âgées  la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf) Lorraine  la Préfecture de Meurthe-et-Moselle  La Fédération nationale des associations d’ac- cueil et de réinsertion sociale (Fnars) de Lor- raine  le Conseil départemental de Meurthe-et- Moselle  L’Association nationale de prévention en al- coologie et addictologie (Anpaa) de Lorraine  des organismes de formation initiale (Ifsi, Ecole de puériculture…) … Les locaux de notre centre de ressources de Metz sont gracieusement mis à disposition par la Carsat Alsace Moselle.
  12. 12. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 11 10 05 09 11 12
  13. 13. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 12 01 JANVIER L'Ireps Lorraine accompagne la Commission spécialisée prévention de la Conférence régionale de la santé et l’autonomie de Lorraine sur la santé au travail >> p. 32 02 FEVRIER Embauche de Caroline Hérasse, sociologue, titulaire d'un master Recherche et d'un master Intervention et expertise 03 MARS Signature d'une convention avec l'Office nancéen des personnes âgées pour la réalisation d'un outil sur le vieillissement >> p. 30 04 AVRIL Participation de l’Ireps Lorraine aux journées nationales de regroupement Protection judiciaire de la jeunesse et Ireps dans le cadre du programme « PJJ promotrice de santé » 05 MAI Publication de la synthèse "Vieillir au quotidien : élus et acteurs de proximité, comment se mobiliser ?" >> p. 30 06 JUIN Dernier Copil et premiers résultats du projet expérimental "Les territoires ruraux s'engagent en santé" >> p. 40 07 JUILLET Réunion de travail sur l’axe Recherche action coordonné par l’Ireps Lorraine du projet Eurequa >> p. 42 08 AOÛT 1er dépôt d'un projet de recherche interventionnelle en promotion de la santé impliquant acteurs de terrain, élus et chercheurs >> p. 43 09 SEPTEMBRE Mise en ligne de la nouvelle version du site internet du programme "Je t'aime mon coeur" >> p. 37 www.jetaimemoncoeur.fr 10 OCTOBRE Signature du Contrat local de santé du Val d'Ornois, treizième CLS accompagné par l'Ireps Lorraine >> p. 32 11 NOVEMBRE Premières actions lorraines saisies dans Oscars >> p. 34 www.oscarsanté.org/grand-est 12 DECEMBRE 1ères Assises de la promotion de la santé en Grand Est >> p. 33 Faits marquants en 2016
  14. 14. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 13 Participer au développement d’une culture et d’une expertise en promotion de la santé est un objectif que notre communication se donne, en diffusant des informations, des ressources, des données scientifiques et des expériences en matière d’éducation pour la santé et de promotion de la santé. Relais entre les décideurs et les acteurs locaux, entre les chercheurs et les acteurs de terrain, l’Ireps Lorraine s’engage à partager et transmettre ses propres expériences et celles qu’elle identifie par ailleurs afin de nourrir les décisions, la recherche et les pratiques en prévention et en promotion de la santé. Dans son rôle de courtier, l’Ireps Lorraine propose un certain nombre d’outils numériques, de publications et de communications orales. L’Ireps Lorraine gère, anime et développe plusieurs sites internet . 1 | Site de l’Ireps Lorraine + un accès réservé pour les participants à nos formations www.ireps-lorraine.fr 2 | Site du Pôle de compétences en éducation et promotion de la santé Lorraine + sa lettre d’information www.eps-polelorraine.fr >> p. 39 3 | Siles, plate-forme documentaire lorraine en éducation pour la santé et promotion de la santé + sa lettre d’information www.siles-doc.fr >> p. 29 4 | Site du programme « Je t’aime mon cœur » www.jet’aimemoncoeur.fr >> p. 37 5 | Compte Twitter @IrepsLorraine Depuis fin 2015, via notre compte Twitter nous proposons aux internautes de valoriser et/ou connaître les initiatives locales ou régionales en promotion de la santé, communiquer et/ou découvrir les données issues de la recherche en promotion de la santé, découvrir de nouveaux outils d’intervention, prendre connaissance des actualités régionales ou nationales en matière de promotion de la santé. Communiquer 159 followers Au 31 décembre 20161 2 3 4 1542 visites mensuelles 601 visites mensuelles 600 visites mensuelles
  15. 15. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 14 Débat « Promotion de la santé et Ireps au temps des ARS et de Santé publique France : espoir ou inquiétude ? » Pour faire suite à l’évolution législative et réglementaire de l’organisation de la santé en France, nous avons profité de notre dernière Assemblé générale en juin 2016 pour organiser un débat « La promotion de la santé et les Ireps au temps des ARS et de l’Agence nationale de santé publique : espoir ou inquiétude ? ». Sont intervenus François Baudier, Président de la Fédération nationale d’éducation et de promotion de la santé, et le Dr Annick Dieterling, Directrice adjointe de la santé publique à l’ARS Grand Est. En interne Dans le cadre de notre démarche qualité, nous avons mis en œuvre des outils et procédures pour harmoniser et améliorer notre communication par mail notamment en systématisant l’usage du numérique (invitation, diffusion, gestion des inscription...). Nous travaillons à une stratégie de capitalisation de la connaissance en interne, transversale à tous nos services, prévoyant des temps d’échanges et des outils pour favoriser le partage et le travail collaboratif dans notre équipe. Dans le contexte de préparation à la fusion des Ireps Alsace Champagne Ardenne et Lorraine, en 2016, deux lettres internes ont été réalisées et diffusées aux salariés des trois Ireps du Grand Est. Communications dans les colloques ► Débat public citoyen "Collaborer pour la santé de tous", Conférence régionale de la santé et de l’autonomie de Lorraine | 28 avril 2016 à Pont-à- Mousson Je t’aime mon cœur, un programme de prévention des risques cardio-vasculaires, Dr Jeanne MEYER ► Séminaire « L'accompagnement à la parentalité : comment agir dans une perspective de réduction des inégalités sociales de santé ? » | Société française de santé publique | 12 septembre 2016 à Paris Animation d’un atelier de travail, Aline OSBERY ► Colloque « Les rencontres territoriales de la santé. Prévention au niveau des territoires : pratiques, enjeux et plus-values » | Centre national de la fonction publique territoriale | 27 et 28 septembre 2016 à Nancy Je t'aime mon cœur : un programme de réduction des risques cardio-vasculaires au cœur de la Lorraine, Carole GRAVATTE Accompagner les territoires ruraux à se mobiliser autour de la santé de leurs habitants, Marie GAUDEFROY ► Forum régional Santé environnement | Agence régionale de santé Grand Est | 17 octobre 2016 à Nancy Stand de présentation de la mallette l'Air malin. Carole GRAVATTE ► Séminaire annuel du Pôle lorrain de compétences en éducation thérapeutique du patient | 11 novembre 2016 à Metz L’entretien motivationnel : comment motiver le patient à entrer dans un programme d’ETP ? Comment motiver le patient à changer ? Marie PERSIANI
  16. 16. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 15 La Fédération nationale d’éducation et de promotion de la santé Adhérente à la Fédération nationale d'éducation et de promotion de la santé (Fnes), l'Ireps Lorraine fait partie d’un réseau rassemblant les structures homologues (Ireps) implantées dans différentes régions de la France métropolitaine et d’Outre-Mer. La Fnes regroupe près de 600 professionnels salariés et plus de 2000 administrateurs y sont bénévoles. Les objectifs de la Fnes sont les suivants : ► Représenter les Ireps auprès des pouvoirs publics et des instances nationales ou internationales ► Être garant du respect des principes de la charte du réseau des Ireps et de la charte d'Ottawa ► Favoriser par tout moyen adapté le développement et la reconnaissance de l’éducation pour la santé et la promotion de la santé ► Animer le réseau des Ireps et les aider dans leur développement Fnes, Statuts, septembre 2009 L’Ireps Lorraine participe à plusieurs groupes de travail nationaux : ETP, Recherche, Documentation, Courtage. Pour en savoir plus : www.fnes.fr La vie associative Le conseil d’administration de la Fnes participe à l’animation du réseau national des Ireps et notamment à l’orientation du projet stratégique et politique de la fédération. Il est composé d’un collège Administrateurs et d’un collège Salariés (dont est membre la directrice de l’Ireps Lorraine), constitués chacun de sept représentants, et se réunit trois fois par an. Notre présidente et notre directrice siègent à l’Assemblée générale de la fédération. Le bureau est composé du Président, du secrétaire et du trésorier. En 2016, Marie Persiani, directrice de l’Ireps Lorraine, a été nommée trésorière de la Fédération. Les réunions de directeurs Ces temps de rencontre, réunissant les directeurs d’Ireps, permettent d’aborder les préoccupations des Ireps et les contextes politiques régionaux, de les mettre en regard du rôle de la Fnes et du contexte politique national. Ils visent notamment le développement de nouveaux champs d’expertise dans les Ireps, l’échange autour des pratiques et l’harmonisation de celles-ci. Contribuer à la vie fédérative
  17. 17. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 16 La formation est une de nos missions socles car elle vise la consolidation et la montée en compétences des acteurs lorrains en matière d’éducation pour la santé et de promotion de la santé. L’Ireps Lorraine est un organisme agréé qui dispense des formations sur des aspects variés de la santé, sur la méthodologie de projets, l’appropriation de techniques et outils d’intervention dans le cadre d’animations collectives en santé, etc. En 2016, nous avons obtenu un avis favorable par les Commissions scientifiques indépendantes des médecins et des paramédicaux dans le cadre du dispositif de formation continue des professionnels de santé (Développement personnel continu, DPC). Notre offre de formation s’adresse aux professionnels, usagers, bénévoles, décideurs du champ sanitaire, social ou éducatif, qu’ils soient associatifs ou institutionnels, ainsi qu’aux dirigeants et salariés d’entreprises. Elle est destinée à toute personne ou équipe désirant consolider ses pratiques dans la conception, la gestion, l’animation et l’évaluation de projets ou souhaitant développer des actions en éducation et promotion de la santé. Nous leur proposons des formations financées par des institutions et qui répondent à un cahier des charges ou un appel à projet (Inpes – Santé publique France, Draaf, ARS…), des formations programmées dans notre catalogue ou des formations en intra, construites à la demande. Conformément aux principes de l’andragogie, les méthodes pédagogiques actives sont privilégiées : résolution de problèmes, mise en situation, jeux de rôle, apprentissage coopératif… Les formateurs s’appuient sur les réalités du terrain d’exercice et soumettent aux participants des problèmes concrets. La pratique réflexive est articulée à l‘acquisition de savoirs scientifiquement validés et de compétences. A ces méthodes pédagogiques variées sont associés des outils et techniques d’animation divers, adaptés aux participants et au contenu à s’approprier. Pour les formations longues, le cycle de formation est fractionné, avec des journées distancées de regroupement, pour permettre une mise en application pratique sur le terrain d’exercice des participants par des travaux en intersessions. Ce temps permet de garantir et respecter une progression pédagogique dans la recherche d’acquisition et de consolidation de connaissances et de compétences. Les supports utilisés en formation (éléments bibliographiques, PowerPoint, coordonnées des stagiaires…) sont diffusés aux participants via un espace réservé sur le site de l’Ireps Lorraine. Nos formateurs possèdent à la fois des diplômes universitaires de 3ème cycle en santé publique ou en sciences humaines et des compétences spécifiques sur des approches thématiques et populationnelles. En lien avec la démarche qualité du service, des documents supports et des procédures ont été élaborés. Conformément aux recommandations de l’Inpes, la co-animation est privilégiée. De même, lorsque cela est possible, un recueil des attentes préalable est effectué. L’évaluation de chaque formation comprend à la fois des éléments autour de la satisfaction des participants, sur les connaissances et compétences acquises et le transfert dans l’exercice de la pratique professionnelle. Le Centre psychothérapique de Nancy Former Bénédicte LALLERON Cheffe de projets Formation « En 2016, huit membres de l’équipe ont suivi une formation de formateurs à la dispensation de l’ETP. La plupart a également participé à un module introductif à l’entretien motivationnel. Fort de ces nouvelles compétences et de notre participation au Pôle de compétences lorrain en ETP, nous avons travaillé en interne à une offre de formations en ETP. »
  18. 18. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 17 Nos formations en 2016 Améliorer la qualité de nos actions en promotion de la santé. Metz, 5 jours. Financement : Inpes. Partenaires : Aides, Ecole de santé publique, Anpaa Lorraine, Orsas Lorraine, Mutualité française Lorraine. Auprès d’infirmières scolaires, travailleurs sociaux, CESF, psychologues, socio-esthéticienne venant d’établissements scolaires, mutuelle, établissements médico-sociaux, associations. Outils d’intervention en promotion de la santé : comment les utiliser ? Vandoeuvre-lès-Nancy, 4 jours. Financement : Inpes. Partenaire : Anpaa Lorraine. Auprès d’infirmières et de travailleurs sociaux intervenant en établissement scolaire, auprès de jeunes ou de personnes en difficultés sociales et économiques. Développer les compétences psychosociales des élèves. Woippy, 3 jours. Financement : dans le cadre des accompagnements méthodologiques de notre convention ARS. Auprès d’enseignant-e-s, infirmières scolaires et CPE d’établissements scolaires d’un CESC interdegré REP+ (collège et écoles élémentaires). Initiation à l’évaluation de projets en éducation et promotion de la santé. Forbach, 3 jours. Financement : dans le cadre des accompagnements aux contrats locaux de santé de notre convention ARS. Auprès d’acteurs venant d’établissements scolaires, hôpital, centre social, associations, collectivité. Promotion de la santé mentale. Metz, 4 jours. Financement : Inpes. Partenaire : Centre hospitalier de Jury-lès-Metz. Auprès d’éducateur-trices spécialisé-e-s, monitrices, CESF, animatrice, travailleur social venant de structures d’accueil et d’insertion, médicales, médico-sociales et sociales. Nutrition et précarité. Revigny-sur-Ornain, 3 jours. Financement : Draaf Lorraine. Auprès de bénévoles, référentes famille, chargées d’emploi et d’insertion intervenant en épicerie sociale et solidaire, centres sociaux ou CCAS. Introduction à l’entretien motivationnel. Epinal, Nancy, Scy-Chazelles, Verdun, 2 séances chacune. Financement : dans le cadre du Pôle lorrain de compétences en éducation thérapeutique du patient, ARS Grand Est. Auprès d’infirmier-e-s, diététicien-ne-s, médecins, pneumologue, pédiatre, diabétologue, kinésithérapeute, cadres de santé, intervenant en activité physique adaptée. Formations dans le cadre de dispositifs existants. Nous intervenons régulièrement dans le cadre de dispositifs de formation initiales ou continues. Les modules proposés sont élaborés en fonction des demandes des structures et adaptés aux publics. Ainsi en 2016, l’Ireps Lorraine est intervenue : Auprès d’étudiants : 1ères et 2èmes années de Licence de l’Ifsi Brabois du CHU de Nancy / Ecole de Puériculture du CHU de Nancy / Licence 3 Sciences pour la santé, Ecole de santé publique, Université de Lorraine / Master 2 Psychologie de la santé, UFR Sciences humaines et sociales de Metz, Université de Lorraine Auprès de professionnels : Gestionnaires d’établissements scolaires, Difor, Rectorat de l’Académie Nancy-Metz / Professionnels de santé et travailleurs sociaux, Formations études toxicomanies et addictions Est / Diplôme universitaire Education thérapeutique du patient / Infirmières Carmi Est 377 participants 45 jours de formation
  19. 19. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 18 IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 18 Ils nous ont fait confiance Centre psychothérapique de Nancy Formation Promotion de la santé mentale Un département de prévention et de promotion de la santé mentale transversal sur l’ensemble des territoires couverts par le Centre psychothérapique de Nancy (CPN) a été créé le 1er juin 2015. L’Ireps Lorraine a été sollicitée par le CPN fin 2015 afin de mettre en œuvre une formation « Promotion de la santé mentale » à destination des membres du comité de pilotage du département. Ce comité de pilotage est constitué d’une représentation pluri-professionnelle de chaque pôle de soins, d’un représentant de l’Education nationale, d’un représentant du département, d’un représentant des comités locaux de santé mentale, de représentants des associations de patients, d’un représentant des médecins généralistes, d’un représentant des médecins psychiatres… Une formation de six jours a été construite, avec le financement du CPN, à destination de 34 personnes. Cette formation a été co-animée par la directrice et une cheffe de projets de l’Ireps Lorraine ainsi que par le Pr Jean-Pierre Deschamps. Cette formation avait pour objectifs de : ► Clarifier les concepts de base autour de la santé mentale ► Identifier et intégrer les déterminants de la santé mentale dans la pratique professionnelle ► Identifier et intégrer les stratégies de la promotion de la santé au sein d’une méthodologie de travail ► Identifier et construire les étapes de planification en méthodologie de projet Elle a reçu une évaluation très positive, permettant au groupe de créer une culture commune autour de la promotion de la santé mentale et d’acquérir une méthode de projet. Fnars Lorraine Formation Prise de parole en public L’Ireps Lorraine a été sollicitée par la Fnars Lorraine pour organiser une formation de trois jours sur l’animation de groupe et la prise de parole en public à destination de membres des Conseils consultatifs régionaux des personnes accueillies ou accompagnées de la région Grand Est. La formation a été animée par deux intervenants : une cheffe de projets de l’Ireps Lorraine et Djamel Berbachi, formateur consultant spécialisé dans les sciences de l’information et de la communication. Cette formation avait pour objectifs de : ► Définir le rôle et la posture de l’animateur ► Analyser les phénomènes de groupe et gérer la dynamique de groupe ► Maitriser des techniques d’animation de groupe ► Choisir une technique d’animation au regard du contexte, de l’objectif et du public ► Prendre la parole devant un groupe Quinze membres de la région Grand Est ont participé. La dernière journée de formation est prévue en avril 2017. Sandrine OLIVEIRA Formatrice et Cheffe de projets Conseil méthodologique « Etre formateur, c’est être capable d’installer un climat favorable à l’apprentissage, de rassurer les participants sur leurs connaissances et leurs besoins, de partager des savoirs, d’accompagner les acteurs dans un processus d’apprentissage, d’identifier des leviers pour contextualiser les apports aux pratiques des acteurs… »
  20. 20. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 19 Promotion de la santé mentale LES BESOINS DES ACTEURS Un intérêt fort à suivre des formations sur les thèmes relatifs à l’«amélioration de la qualité des actions», la «réduction des inégalités de santé» et à la «connaissance et utilisation d’outils et techniques d’animation». A partir d’une enquête régionale des besoins en formation réalisée auprès de 119 acteurs lorrains et qui permettra de proposer une nouvelle offre de formation en 2017. REGARD DES PARTICIPANTS sur nos formations des répondants donnent avec le recul une appréciation globale positive de la formation suivie. toutes formations confondues, affirment que la formation suivie a répondu à leurs besoins. déclarent avoir pu mettre en pratique, depuis la fin de la formation, les connaissances et/ou compétences abordées. recommanderaient ces formations à leur entourage professionnel. A partir d’une évaluation distancée des formations mises en œuvre dans le cadre du Pôle de compétences en 2015 auprès de 48 participants. Une collaboration avec un Institut de formation en soins infirmiers Financement : Inpes Dans le cadre du Pôle de compétences, une collaboration a été construite dès 2014 avec l’Institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) du CHR Metz-Thionville, composé de trois écoles : Metz, Thionville et Briey. En décembre 2015, nous organisions un séminaire régional d’échanges pour l’ensemble des Ifsi de Lorraine sur le thème « Comment permettre aux étudiants de s’approprier et de transférer la compétence 5 : Initier et mettre en œuvre des soins éducatifs et préventifs ». La satisfaction immédiate et à distance des participants est extrêmement positive (100%) tant pour les étudiants que pour professionnels. 57 % des répondants disent avoir pu réinvestir les éléments présentés lors de cette journée dans leur pratique. Cette collaboration s’est poursuivie en 2016 avec l’organisation de : ► Trois comités techniques entre les Ifsi et le Pôle, représenté par l’Ecole de santé pulique et l’Ireps Lorraine, pour travailler sur le tutorat, axe prioritaire retenu suite aux travaux de 2015. ► Deux temps de rencontre de l’Ireps Lorraine avec les équipes pédagogiques afin de finaliser le contenu et les modalités pédagogiques de la formation sur le tutorat qui a été mise en œuvre en novembre 2016 par le CHR Metz-Thionville. ► L’évaluation globale de l’accompagnement sur les trois années. Le principal résultat à noter est la volonté pour les trois Ifsi de poursuivre l’accompagnement car de nombreuses perspectives ont été proposées. La satisfaction concernant l’accompagnement du Pôle sur les trois années est de 8,6/10. 100% 90 % 80 % 100% IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 19
  21. 21. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 20 Le conseil méthodologique contribue à l’amélioration de la qualité des actions et à la professionnalisation des acteurs. L’Ireps Lorraine propose un service de conseil et d’accompagnement en méthodologie de projet à tous les professionnels et acteurs des secteurs sanitaire, social, médico-social et éducatif, entreprises, collectivités ou institutionnels. Cette activité est soutenue et reconnue par l’ARS Grand Est et l’Inpes depuis de nombreuses années. Nos conseillers méthodologiques disposent d'une formation universitaire en méthodologie de projet appliqué au domaine de la prévention, de la promotion de la santé et de l'éducation pour la santé. Ils ont également l'expérience de la conduite de projets sur le terrain et ce, sur l'ensemble des thématiques et milieux d'intervention. Afin de répondre aux demandes des porteurs lorrains, nous proposons deux types de prestations : L’accompagnement méthodologique, progressif, s’inscrivant dans la durée et tout au long du projet du porteur, qui nécessite plus de quatre rencontres minimum. Le conseil méthodologique, ponctuel, sur une étape d’un projet, qui nécessite trois rencontres maximum avec le porteur. Chaque année, une évaluation est réalisée sur le service afin d’identifier les résultats auprès des porteurs de projet et définir les pistes d’amélioration du service. Pour toute demande de conseil, connectez-vous sur notre site www.ireps-lorraine.fr rubrique Conseil méthodologique NOS ENGAGEMENTS ► Porter un regard objectif et positif sur le projet en soulignant ses forces et ses faiblesses. ► Soutenir l’action mais ne pas la porter à la place de son promoteur. ► Ne pas faire à la place mais faciliter la démarche du promoteur. ► Ouvrir le questionnement plutôt que de le fermer. ► Inciter le porteur à réfléchir à l’avant-projet et à l’après-projet. ► Ramener l’ambition au niveau de ce qui est réalisable avec les ressources disponibles ou potentiellement disponibles. ► Promouvoir la dimension du groupe projet plutôt que celle d’un porteur de projet exclusif. ► Promouvoir une vision globale de la santé respectueuse du public destinataire. ► Toujours penser au public destinataire de l’action. ► Promouvoir une évaluation visant l’amélioration des pratiques. Conseiller et accompagner Sandrine OLIVEIRA Cheffe de projets Conseil méthodologique « Plusieurs réunions de nos conseillères méthodologiques ont été mises en place en 2016 afin d’améliorer la qualité du service de conseil et d’accompagnement méthodologique proposé aux acteurs lorrains. Ces temps ont permis de faire évoluer les outils de suivi, de recueil et d’évaluation. »
  22. 22. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 21 Accompagnements méthodologiques Réalisés en 2016 En moyenne, chaque porteur a bénéficié de 13 rencontres. Nos accompagnements méthodologiques ont porté sur : Des temps d’échanges de pratiques, de sensibilisation à l’inter et à l’intra de structures 69% L’écriture d’un projet en réponse d’appels à projets 24% L’évaluation plus particulièrement l’écriture d’objectifs et les indicateurs de résultats 19% Les thèmes sont variés : l’éducation par les pairs, les compétences psychosociales, la construction d’un parcours éducatif sur l’estime de soi, l’utilisation d’outil d’intervention, les concepts en promotion de la santé… auprès de porteurs Associations 48% Etablissements scolaires 42% Etablissements médico-sociaux 5% Structure hospitalière 5% REGARD DES ACTEURS sur nos accompagnements des porteurs indiquent que l’accompagnement méthodologique a répondu à leurs attentes. indiquent avoir réinvesti l’accompagnement dans leurs pratiques professionnelles. des porteurs ont transmis des informations à leur entourage professionnel. A partir d’une évaluation à 6-8 mois des accompagnements méthodologiques. Conseils méthodologiques Réalisés en 2016 Nos conseils méthodologiques ont porté sur : L’écriture d’un projet lors d’une réponse à des appels à projets 43% La réalisation d’un diagnostic 24% L’évaluation et la rédaction des indicateurs 21% L’utilisation d’outils et la définition d’objectifs 18% auprès de porteurs Etablissements scolaires 46% souvent dans le cadre d’appel à projets Associations 28% Etablissements médico-sociaux 16% REGARD DES ACTEURS sur nos conseils des porteurs ont mis en œuvre un projet ou une action suite au conseil. Parmi les structures n’ayant pas mis en place un projet suite au conseil méthodologique, la majorité des explications est liée à la non obtention de financement suite au dépôt dans le cadre d’un appel à projet. indiquent que le conseil méthodologique a répondu à leurs attentes. réutilisent les apports du conseil dans leur pratique. transmettent des informations à leur équipe ou leurs partenaires professionnels. A partir d’une évaluation à 6-8 mois de 107 conseils méthodologiques. 12 153 100% 100% 67% 167 43 86 % 97 % 81 % 72% Laurence CHAMAK Chargée du contact des acteurs pour l’évaluation à 6 mois et assistante « J'ai réalisé les entretiens téléphoniques avec les acteurs que l'Ireps Lorraine a accompagnés en 2016. J’ai apprécié la richesse des échanges et les anecdotes avec les acteurs. Cela m’a permis de mieux connaître les structures et leurs besoins ainsi que les différentes activités de mes collègues. »
  23. 23. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 22 Ils nous ont fait confiance IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 22 réseau d’acteurs vosgiens du médico-social Accompagnement du Réseau Autisme Depuis 2015, l’Ireps Lorraine accompagne le travail mené par un réseau d’acteurs du champ médico-social pour la formalisation d’objectifs communs et d’actions concernant le repérage, le diagnostic et l’accompagnement des enfants âgés de 0 à 6 ans avec autisme ou trouble du spectre autistique. Cette démarche s’appuie sur l’existant en termes de services, de dynamiques d’acteurs et d’accompagnement des familles, au regard du travail mené par les leaderships et dans le respect des missions des uns et des autres. La recherche de complémentarité et de continuité dans le parcours, tout en répondant aux besoins des enfants et de leur famille, sont des éléments considérés dans ce travail partenarial. Ce travail est mené de manière étroite avec la Délégation territoriale des Vosges de l’Agence régionale de santé Grand Est. Stéphanie PRATH Conseillère méthodologique et chargée de projets « Nous avons pour rôle d’apporter une aide méthodologique au porteur dans différentes étapes d’un projet : du diagnostic, à la mise en œuvre… Jusqu’à l’évaluation. Nous nous adaptons à la demande de chaque porteur de projet et nous sommes présents pour l’aiguiller au mieux dans sa démarche de projet sans pour autant faire à sa place. » « Conseiller est avant tout une posture d’esprit qui refuse toute attitude de toute puissance ou de pouvoir. Le conseiller va mettre à disposition ses connaissances afin d’éclairer le projet sous un jour nouveau. Il éclaire les forces et les faiblesses sans jamais discréditer le porteur, relation permettant avec le porteur de retravailler certaines étapes du projet. » Dossier documentaire « Conseiller : des compétences, des méthodes et des outils », Inpes, 2006.
  24. 24. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 23 ancrer les projets dans une démarche méthodologique, développer une culture de promotion de la santé, favoriser les retours d’expériences et la diffusion de données scientifiques en promotion de la santé sont les missions que l’Ireps Lorraine et notamment son service Documentation se donnent. Ainsi, sur les territoires nord et sud de Lorraine, notre centre de ressources accueille les acteurs de l’éducation pour la santé et de la promotion de la santé, professionnels, bénévoles ou étudiants, et leur propose un conseil personnalisé et une série de services documentaires. Sur ses sites de Laxou et Metz, le centre de ressources de l’Ireps Lorraine propose un fonds documentaire en éducation pour la santé, promotion de la santé et santé publique composé de : ► près de 700 outils scientifiques : monographies, rapports, actes… ► plus de 200 outils d’intervention : mallettes et guides pédagogiques, DVD… ► divers périodiques : Santé publique, la Santé en action, ADSP. Ces outils sont accessibles en prêt et sont référencés dans les bases documentaires de Siles www.siles-doc.fr >> p. 29 La gestion des outils de diffusion de l’Inpes (affiches, dépliants…) est assurée par les Preps sur l’ensemble du territoire. >> p. 29 Le service Documentation applique une politique d’acquisition en lien avec les besoins des acteurs de terrains, les politiques nationales et régionales de santé, les axes de développement et les activités de l’Ireps Lorraine. Des critères de sélection orientent le choix des nouvelles références. Tout au long de l’année, pour assurer la pertinence du fonds, un travail de désherbage est mis en œuvre pour faire disparaître les références obsolètes selon des critères définis. L’Ireps Lorraine assoit son expertise en promotion de la santé et en éducation pour la santé notamment sur des données et des ressources recueillies lors d’une veille formalisée. Nos chargées de projets et nos documentalistes travaillent en collaboration sur chacun des projets que nous développons : formation, conseil méthodologique, journée d’échanges, projet expérimental… Ils s’apportent mutuellement la connaissance de nouveaux outils, de nouvelles publications et de l’actualité des projets développés sur le terrain en lien avec les politiques de santé. Notre centre de ressources a pour vocation de donner accès à une information de qualité en promotion de la santé et en éducation pour la santé en Lorraine. Dans le cadre de nos conventions avec l’ARS Grand Est et l’Inpes, nos documentalistes proposent aux acteurs menant, ou souhaitant mener, un projet d’éducation pour la santé un accompagnement documentaire personnalisé. Documenter Emilie CHRISTOPHE Cheffe de projets Documentation et Communication « 2016 a été une année de développement des pratiques de nos documentalistes. Spécialisation en promotion de la santé et montée en compétences sur la démarche éducative nous ont permis de proposer un accompagnement toujours plus qualitatif aux acteurs et d’amorcer une réflexion sur le courtage et le transfert de connaissances. L’usage du numérique en documentation est également au cœur de nos perspectives de développement. »
  25. 25. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 24 Appuis documentaires Réalisés en 2016 Après avoir pris connaissance du projet et précisé avec l’acteur les objectifs éducatifs de son action, nous proposons aux acteurs un accompagnement en deux temps : Recherche documentaire. En appui sur les bases de données et autres sources d’information en santé, ainsi que leur connaissance des outils d’intervention existants, les documentalistes identifient les outils et ressources pertinentes par rapport au besoin de l’acteur. Aide à l’utilisation d’outils d’intervention. Nos documentalistes présentent le ou les outils répondant aux objectifs éducatifs de l’action, leur utilisation, proposent une mise en situation et apportent conseils et retours d’expériences d’autres utilisateurs. En 2016, les thèmes de nos appuis ont été variés : les compétences psychosociales, la nutrition, alimentation et activité physique, les addictions, la vie affective et sexualité… auprès de porteurs Etablissements scolaires 26% Associations 25% Etablissements médico-sociaux 18% Etablissements sociaux 10% Autres : organismes d’Etat, établissements de santé, universités, entreprises, collectivités 21% REGARD DES ACTEURS sur nos appuis des acteurs ont mis en œuvre un projet ou une action suite au conseil documentaire. indiquent que l’appui documentaire a répondu à leurs attentes. des porteurs réutilisent les apports du conseil dans leur pratique. transmettent des informations de l’appui à leur équipe ou leurs partenaires professionnels. A partir d’une évaluation à 6-8 mois des appuis documentaires réalisés en 2015. Les ateliers de présentation d’outils d’intervention Financement : Inpes, Préfecture 54 Les ateliers de présentation d’outils sont des temps qui permettent aux acteurs de découvrir, manipuler et analyser des outils d’intervention (mallette pédagogique, jeu de plateau…). Ces temps conviviaux, basés sur l’expérimentation et les échanges de pratiques, sont souvent l’occasion pour les acteurs de découvrir la promotion de la santé. En 2016, l’Ireps Lorraine a organisé trois ateliers sur : Respect et vivre ensemble, en partenariat avec la Fnars Lorraine, à Laxou et Metz. Ces ateliers ont permis à 25 participants de découvrir et de s’approprier trois outils d’intervention en éducation et promotion de la santé : le photolangage® "Corps communication et violence à l’adolescence", le jeu de plateau "Belfedar" et le classeur pédagogique "Potes et Despotes". Sécurité routière, dans le cadre du Plan départemental d’actions de sécurité routière de Meurthe-et-Moselle, à Pont-à-Mousson. Cet atelier a réuni une dizaine de professionnels travaillant avec différents publics (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées) dans différents milieux de vie. En plus de découvrir et manipuler des outils d’intervention, ces ateliers offrent l’opportunité aux acteurs de se rencontrer et d’échanger sur leurs pratiques au quotidien. Sébastien BIARD Documentaliste « A l’heure où la documentation est dématérialisée et téléchargeable sur internet, l’appui documentaire constitue une étape fondamentale dans une démarche d’éducation pour la santé. L’accompagnement des acteurs est au cœur de notre métier : définition des objectifs éducatifs, place de l’outil dans un projet ou présentation et aide à son utilisation, sont quelques-unes des étapes qui permettent de mettre en place des actions de qualité. » 312 108 73 % 100% 73% 58 %
  26. 26. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 25 Siles, plate-forme documentaire en éducation pour la santé et promotion de la santé Financement : Inpes Dans le cadre du Pôle de compétences, l’Ireps Lorraine coordonne et assure le développement de Siles. Cette plate-forme régionale donne accès à : Deux bases documentaires en ligne comprenant 699 références d’outils scientifiques et 496 références d’outils d’intervention et reposant sur une alimentation partagée par 38 centres de ressources lorrains. Une veille d’information multithématique réalisée à partir de notre surveillance de 91 flux RSS : dépistage et prévention du cancer, inégalités de santé, politiques de santé, santé au travail, santé des aînés, santé des jeunes, santé environnement, santé mentale. Elle rend visible des articles, des outils d’intervention, des outils scientifiques, des ressources en ligne ou encore des manifestations. Autour de critères de sélection communs, la faculté du sport et l’Anpaa Lorraine ont assuré respectivement une veille sur l’activité physique et sur les addictions. Des analyses d’outils et retours d’expériences, via nos interviews d’acteurs de terrain qui présentent une action d’éducation pour la santé à travers leur utilisation d’un outil d’intervention, et les avis que nous donnons sur la qualité d’un outil d’intervention et ses conditions d’utilisation. Un cahier des charges a été produit en 2016 afin de réaliser une nouvelle version de Siles en 2017, pour offrir aux utilisateurs les fonctionnalités du web 2, en terme d’interactivité et de lien avec les réseaux sociaux. Le groupe national des documentalistes Fnes Afin de renforcer la coordination nationale documentaire, un groupe national de documentalistes se réunit pour impulser des démarches fédératives et favoriser l’échange de pratiques autour de la documentation. L’Ireps Lorraine s’est positionnée pour animer l’espace numérique de travail Agora Project en partenariat avec le Pôle de compétences/Ireps Franche-Comté. L’objectif de cet espace est de faciliter les échanges internes entre les professionnels de la documentation et de favoriser le développement des centres de documentation des Ireps. Les Points relais en éducation et promotion de la santé Au 31 décembre 2016 ► Espace Santé, Association Ensemble, Lunéville ► Caisse primaire d’assurance maladie de Meurthe -et-Moselle, Longwy ► Centre social Les 2 Rives, Pont-à-Mousson ► Centre social et culturel, Montmédy ► Maison des adolescents de Meuse, Bar-le-Duc ► Point information jeunesse, Saint-Mihiel ► Espace Prévention de l'Assurance maladie, Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail d’Alsace-Moselle, Metz ► Espace Ressources, Comité départemental de prévention en alcoologie et addictologie de Moselle, Thionville ► Centre d'hébergement éclaté, Union départementale des associations familiales Moselle, Forbach ► Fédération des foyers ruraux de Moselle, Goin ► Centre socioculturel, Sarrebourg ► Mutualité française Lorraine, Epinal ► Centre communal d'action sociale, Neufchâteau ► Maison Ressources, Centre communal d'action sociale, Vittel ► KAFE, Maison de prévention éducation santé, Saint-Dié-des-Vosges ► Espace santé du Pays de Remiremont, Remiremont Virginie BRIOT Documentaliste « La gestion d’un système d’information en ligne comme Siles permet à l’équipe documentaire de l’Ireps Lorraine de pouvoir alimenter les différentes rubriques depuis différents lieux professionnels et permet surtout un accès à l’information et à la documentation partout et par tous ! »
  27. 27. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 26 Ils nous ont fait confiance Office nancéen des personnes âgées Kit d’animations pédagogiques sur le vieillissement L’Ireps Lorraine a été sollicitée par l’ONPA pour lui apporter une expertise dans la conception d’un « Kit d’animations pédagogiques sur le vieillissement », élaboré dans le cadre du programme Paerpa (Personnes âgées en risque de perte d’autonomie. Cet outil a pour but de sensibiliser, informer et former les acteurs qui sont auprès des personnes âgées de plus de 75 ans vivant à domicile sur les questions du vieillissement. Pour ce faire, avec l’ONPA et en lien avec un comité scientifique, nous avons défini les contenus pédagogiques de cet outil aussi bien en termes de connaissances que d’outils de questionnements individuels et/ou collectifs concernant notamment les représentations du vieillissement. Nos publications Financement Inpes Fiche pratique | Le partenariat en pratique : agir dans le champ du dépistage organisé En 2015, lors d'une journée « Dépistages organisés des cancers : quels relais sur les territoires, pour quelles démarche ? », les participants avaient soulevé la nécessité d’une approche partenariale pour appréhender la problématique dans sa globalité. Aussi en 2016, en concertation avec le groupe de travail à l’origine de la journée, l’Ireps Lorraine a élaboré une fiche pratique retraçant les principes essentiels d’une relation partenariale : intégration des actions aux dynamiques locales existantes, souplesse dans la construction des projets, respect des missions, valeurs, spécificités et fonctionnement de chacun... Chacun de ces principes est illustré d’actions locales permettant de concrétiser la fiche et la rendre ainsi plus opérationnelle. Ce document a été diffusé auprès de 1200 acteurs, potentiels porteurs de projets dans le champ du dépistage organisé des cancers. Synthèse | Vieillir au quotidien : élus et acteurs de proximité, comment se mobiliser ? En 2015, lors d'une journée « Vieillir au quotidien : élus et acteurs de proximité, comment se mobiliser ? », 61 participants avaient proposé de nombreuses pistes de travail : repositionner les seniors au cœur de la société à travers des démarches de diagnostic ou d’instances telles que les Conseil des Sages, développer les compétences en matière de repérage des seniors en difficulté par les acteurs non spécialistes des personnes âgées, faciliter la communication et la coordination des acteurs suite au repérage, soutenir les initiatives et l’engagement des bénévoles… Ces recommandations visent à donner des pistes d’actions aux élus pour engager une dynamique territoriale auprès des seniors. En 2016, afin de disposer d’un document de référence, l’Ireps Lorraine dans le cadre du Pôle de compétences a élaboré et diffusé auprès de plus de 1000 acteurs de la région une synthèse de ces recommandations. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 26
  28. 28. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 27 L’appui aux politiques de santé est une mission socle de l’Ireps Lorraine. Notre association accompagne les décideurs dans la définition de leurs politiques de santé. Elle assure une meilleure prise en compte des problématiques de l’éducation pour la santé et la promotion de la santé dans les décisions politiques qui influencent la santé des populations. Elle apporte un soutien méthodologique axé sur l’efficience des politiques de santé, ayant pour finalité de contribuer à l’amélioration de la santé et de la qualité de vie des lorrains et à la réduction des inégalités de santé. A l’interface entre les acteurs de terrain et les décideurs, l’Ireps Lorraine a pour vocation de faciliter aux acteurs de terrain de tout champ la mise en œuvre des politiques de santé à l’échelle de leur institution, de leur service, de leur équipe projet. Véritable courtier, elle facilite la compréhension et l’intégration des politiques de santé dans les actions et pratiques des acteurs de terrain. Médiateur aussi, elle interpelle les décideurs sur des problématiques rencontrées par les acteurs de terrain, elle recueille les besoins locaux et ainsi favorise l’adaptation de ces politiques aux contextes. A ce titre, en 2016, l’Ireps Lorraine a participé à : la démocratie en santé via l’élaboration de recommandations sur la santé au travail au sein de la CRSA et plus particulièrement de la Commission spécialisée prévention >> p. 32 la politique locale de santé avec la construction, la mise en œuvre et l’évaluation des contrats locaux de santé via l’appui aux délégations territoriales de l’ARS et l’appui méthodologique aux acteurs de terrain >> p. 32 la coordination des acteurs en intersectorialité par la mise en place d’un projet expérimental de plateforme territoriale d’appui autour de la prise en charge et l’orientation d’adolescents dans des situations complexes avec la délégation territoriale (DT) de Meuse de l’ARS Grand Est. l’intégration des principes de la promotion de la santé dans le champ social grâce à la création d’un outil d’évaluation des actions santé menées dans les centres sociaux pour la DT 55 de l’ARS. la politique de réduction du tabagisme par l’accompagnement des acteurs à la mise en œuvre de la campagne « Moi(s) sans tabac » développée par Santé publique France et portée par l’Anpaa en Grand Est >> p. 34 la santé environnementale par l’élaboration d’actions dans le cadre du Programme régional santé environnement 3 (PRSE3). l’accompagnement de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) par la définition, la mise en œuvre et l’évaluation du projet « PJJ promotrice de santé » de Santé publique France. la santé dans toutes les politiques via l’intégration des principes et stratégies de la promotion de la santé dans les actions des structures sociales (centres sociaux, centres socio-culturels), de l’insertion (missions locales, Esat...), les structures médico-sociales (IME, Itep, MAS, FAS, …), les collectivités locales et le Conseil départemental 54. Contribuer aux politiques Marie PERSIANI Directrice « Ce qui nous permet aujourd’hui de participer à l’intégration de la santé et de la promotion de la santé dans toutes les politiques, via par exemple des outils comme les CLS, c’est la confiance que nous avons gagnée de l’ARS. Cette reconnaissance nous permet d’inciter et de renforcer les dynamiques d’acteurs sur les territoires, en visant également la participation des populations. »
  29. 29. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 28 Les contrats locaux de santé Financement : ARS Grand Est Cette année encore, l’accompagnement de 13 contrats locaux de santé (CLS) lorrains a largement mobilisé notre équipe. Appui à la préparation des instances de gouvernance, participation voire co- animation de groupes de travail thématiques, mise en œuvre de la démarche d’évaluation… : les activités menées par les professionnels ont été variées et fonction de l’état d’avancement des CLS. Plus spécifiquement en 2016, au-delà de l’activité habituelle d’accompagnement, l’Ireps Lorraine a mis en place deux sessions de formation à la mallette « L’Air malin » sur le territoire du Grand Nancy et de Longwy, une formation à l’évaluation de projets à la Communauté d’agglomération de Forbach Porte-de-France et a mené une enquête qualitative en vue de la définition des objectifs du contrat de Metz >> ci-contre. Ainsi, en fonction des sollicitations, les chargées de projets ont accompagné tant les interlocuteurs des délégations territoriales de l’ARS, que les élus et chargés de missions des collectivités ou les porteurs de projet des territoires. Notre équipe est mobilisée depuis plus de quatre années sur l’accompagnement des CLS et force est de constater que cette activité nécessite un questionnement permanent. A chaque accompagnement, les chargées de projets se doivent de trouver l’équilibre entre les enjeux des parties prenantes, les spécificités du territoire et la méthodologie de projet en promotion de la santé. Un défi passionnant représentant plus de 140 jours de travail en 2016. Démarche qualitative autour des préoccupations en santé des messin-e-s La volonté de travailler au plus près des demandes de la population locale, dans une démarche participative, est au cœur des contrats locaux de santé. Dans le cadre de l’accompagnement à l’élaboration du CLS de Metz, l’Ireps Lorraine a été appuyée par l’ARS Grand Est pour réaliser une enquête qualitative visant à recueillir les préoccupations des habitants de la ville en matière de santé. Cette démarche a permis de capter une grande diversité de points de vue en interrogeant directement ce qui faisait sens pour les habitants et les professionnels intervenant en quartiers prioritaires. C’est donc prêt de 100 personnes qui ont été rencontrées en octobre 2016 en vue de soutenir l’identification des priorités de santé à investir au sein du CLS de Metz. La Commission spécialisée prévention de la Conférence régionale de la santé et l’autonomie En sa qualité de présidente de l’Ireps Lorraine, le Dr Jeanne Meyer a piloté la Commission spécialisée prévention (CSP) de la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie de Lorraine sur la mandature de 2014 à 2016 : une belle occasion de faire valoir la dimension de promotion de la santé auprès de multiples acteurs des champs associatifs, de la société civile, de représentants syndicaux des différents professionnels de la santé, des élus de communes ou des Conseils départementaux. Au cours de l’année 2016, cette commission a apporté une contribution quant à l’évaluation du programme régional de santé première génération, et fait des propositions pour améliorer les liens à venir entre ce programme et celui visant plus spécifiquement la santé au travail, avec l’accompagnement de l’Ireps Lorraine. En séance du 21 septembre 2016, Jeanne Meyer a été élue présidente de la CSP en Grand Est. >>
  30. 30. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 29 1ères Assises de la promotion de la santé en Grand Est Financement : Inpes A l’aube de la nouvelle région Grand Est et à l’occasion des 30 ans de la charte d’Ottawa, les Ireps Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine ont souhaité permettre aux acteurs de se retrouver pour échanger autour du paysage de la promotion de la santé. Le 15 décembre 2016, les trois Ireps, dans le cadre des Pôles de compétences Alsace et Lorraine, ont donc organisé les « Premières Assises de la promotion de la santé en Grand Est » à Metz. La préparation de ces Assises, coordonnées par l’Ireps Lorraine, a mobilisé l’ensemble des corps de métiers des Ireps (assistantes, documentalistes, chargées de projets, direction) ainsi que de nombreux partenaires des Pôles. Les 156 acteurs présents ont fortement apprécié la journée tant dans son contenu que dans son organisation, avec une moyenne globale de satisfaction de 9/10. La matinée a été consacrée à des séances en plénière avec une rétrospective des années Ottawa par le Pr Jean-Pierre Deschamps. Puis s’est tenue une table ronde sur les missions et orientations des acteurs institutionnels dans le nouveau paysage régional où les principaux décideurs en matière de santé étaient présents : ARS Grand Est, Région, Assurance maladie, DRDJSCS, CRSA, Ireps au titre des Pôles de compétences… L’après-midi a valorisé, lors d’ateliers, des actions de terrain et a permis de définir des pistes de travail prioritaires, selon les acteurs, pour développer la promotion de la santé en Grand Est : renforcement du travail en collaboration, développement du plaidoyer pour la promotion de la santé, amélioration des compétences des acteurs en méthodologie de projets… Ces réflexions ont fait l’objet d’une synthèse, qui pourra constituer une base de réflexion au développement futur de la promotion de la santé en Grand Est. Accéder au dossier de la journée Aline OSBERY Directrice adjointe « La mise en place de ces Assises a été un premier travail partagé entre les trois Ireps du Grand Est. Cela a permis les prémisses d’une dynamique à l’échelle du nouveau territoire, en associant les dynamiques locales des trois anté-régions, pour partager à l’échelle du Grand Est la place de la promotion de la santé avec les acteurs. » Emmanuelle LORIANT Assistante de direction « Une première qui restera dans l’histoire de l’Ireps et j’espère, dans la mémoire de tous les participants qui ont contribué au succès de ces assises ! Près de 160 acteurs alsaciens, champardennais et lorrains étaient présents. Plus de 200 personnes se sont inscrites mais nous n'avons malheureusement pu toutes les satisfaire, faute de places disponibles.»
  31. 31. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 30 Oscars / Observation et suivi cartographique des actions régionales de santé Financement : ARS Grand Est Oscars est une base de données nationale en ligne d’actions, d’acteurs et d’outils d’intervention dans le domaine de la prévention et de la santé publique. Elle a été conçue par le Cres Provence- Alpes-Côte d’Azur et l’ARS Paca. Près de 500 actions menées sur 2015 en région Lorraine et financées par l’ARS Grand Est, ont été saisies par l’Ireps Lorraine : 36 % d’entre elles ont été menées en Moselle, 24.5 % en Meurthe-et- Moselle, 20 % en Meuse et 19.5 % dans les Vosges. Les actions développées en 2016 seront saisies courant de l’année 2017. Par des modalités de recherche plurielles, dont un accès cartographique, Oscars est une source d’idées d’actions et de partenariat pour les acteurs, mais aussi de valorisation de leurs activités. www.oscarsante.org/grand-est Moi(s) sans tabac Financement : ARS Grand Est En Grand Est, l’Ireps Lorraine a été partenaire, avec les Ireps Alsace et Champagne-Ardenne, du dispositif Moi(s) sans tabac, porté par l’Anpaa Champagne-Ardenne, ambassadeur pour le Grand Est. Ce dispositif vise un défi collectif qui consiste à inciter et accompagner tous les fumeurs, via des actions de communication et de prévention de proximité, dans une démarche d’arrêt du tabac sur 30 jours. Après avoir contribué à la réalisation de l’état des lieux des acteurs pouvant contribuer à la réalisation de ce dispositif, l’Ireps Lorraine a animé deux demi-journées de formations à destination des acteurs souhaitant déployer des actions d’aide à l’arrêt du tabac durant le mois de novembre 2016 et a proposé des accompagnements méthodologiques aux acteurs pour la mise en place de leurs actions. Céline MAIRE Chargée de projets « Dans Oscars, chaque action est présentée dans une fiche détaillée qui décrit le contexte, les objectifs, le contenu, les thématiques abordées, les publics concernés… L’ensemble de ces éléments ont été synthétisés à partir de multiples données, parfois incomplètes ou imprécises, mises à notre disposition. Nous avons dû faire preuve d’esprit de synthèse, de méthode tout en restant fidèles à l’action présentée. »
  32. 32. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 31 La mise en place des politiques de santé et leur déclinaison territoriale nécessite une action concomitante de l’Etat, de l’Assurance maladie et des mutuelles, des collectivités territoriales, des acteurs associatifs mais aussi des usagers et des acteurs locaux. Cela permet d’apporter des réponses globales, concertées, dans le respect des parcours de vie des individus et groupes d’individus. Dans ce cadre, l’Ireps Lorraine se positionne comme un facilitateur dans les concertations d’acteurs et propose des programmes d’actions expérimentaux. Pourquoi agir ? La démarche de l’Ireps Lorraine n’est pas de faire à la place des acteurs qui sont au quotidien avec les usagers dans leurs milieux de vie, mais de les accompagner en proposant des démarches innovantes, en tenant compte des territoires, de leurs expériences et des dispositifs existants. Il s’agit de permettre à chacun de « faire un pas de côté », comme nous le disent souvent les acteurs, un croisement de regard, et d’identifier ensemble les leviers d’actions, « les facteurs clés », afin que chacun puisse se les approprier. En poursuivant cette action, nous souhaitons également contribuer au développement de la démarche qualité des actions en promotion de la santé. En effet, par l’expérimentation et l’innovation, l’analyse en continu des pratiques, nous pouvons, avec le concours des partenaires, qu’ils soient décideurs ou acteurs de terrain, explorer les résultats des démarches engagées pour une amélioration des actions et activités de chacun. C’est notamment le cas dans des projets tels que la démarche d’accompagnement des comités d’éducation à la santé et à la citoyenneté >> p. 36 et « Les territoires ruraux s’engagent en santé » >> p. 40 ou encore notre intervention dans des écoles de Behren-lès-Forbach autour des compétences psychosociales. >> p. 38. Pourquoi coordonner ? Il s’agit de développer l’interconnaissance entre les acteurs de champs d’actions complémentaires, de favoriser le décloisonnement de ces champs pour promouvoir des démarches globales de santé, de coopération, en s’appuyant autant que possible sur l’ensemble de ses déterminants. Il est alors important de prendre en compte ces influences mutuelles d’acteurs autour d’un projet faisant sens commun. C’est ce que l’Ireps Lorraine s’est attachée à faire dans sa mission d’animation du Pôle de compétences de Lorraine >> p. 39. La définition d’une gouvernance qui peut-être stratégique et/ou opérationnelle est souvent sous- estimée, mais contribue à l’efficacité d’un projet et à sa pérennité. L’idée pour nous est d’être un élément facilitant des dynamiques d’acteurs en accompagnant à la réflexion sur une culture autour d’un projet cohérent répondant aux besoins des usagers. C’est notamment le travail que mène l’Ireps Lorraine dans le cadre du programme régional « Je t’aime mon cœur » >> p. 37. Pour ce faire, nous nous appuyons sur notre expertise méthodologique, notre connaissance des territoires, des politiques, des données probantes en promotion de la santé et sur notre réseau. Il est question de préciser la place, le rôle et les responsabilités de chaque partie- prenante. En cela, « Agir et coordonner » pourrait également être « Comprendre pour mieux agir ensemble » et contribuer collectivement à la réduction des inégalités de santé. Agir et coordonner Aline OSBERY Directrice adjointe « Cet axe représente un réel enjeu pour la réussite des dynamiques partenariales au service de l’action et des usagers. En portant un regard extérieur sur un projet et la logique d’acteurs en place avec notre expertise méthodologique, nous accompagnons l’évolution des partenariats et l’explicitation de la place et du rôle de chacun pour une complémentarité dans un projet partagé qui fait sens. »
  33. 33. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 32 Carole GRAVATTE Référente régionale CESC et chargée de projets « Au sein de l’Ireps Lorraine, cinq chargées de projets développent l’accompagnement des CESC. Afin d’assurer la même qualité d’accompagnement en tout point du territoire, nous avons créé des outils et procédures de présentation, de suivi et d’évaluation communs. Cette coordination n’empêche aucunement chaque chargée de projet d’adapter son suivi au contexte et aux attentes de chaque établissement. » Accompagnement des comités d’éducation à la santé et à la citoyenneté Financement : ARS Grand Est L’École a une double mission en santé : l'éducation à la santé des élèves et le suivi de leur santé. L'éducation à la santé est définie, sous forme d’un programme d’actions, dans le projet d'école et le projet d'établissement. Dans les collèges et les lycées, le comité d'éducation à la santé et la citoyenneté (CESC) la met en œuvre. A la rentrée 2016, les CESC ont eu à mettre en œuvre le parcours éducatif de santé, qui recouvre tous les niveaux scolaires, de la maternelle au lycée. Il est structuré autour de trois axes : l'éducation à la santé, la prévention et la protection de la santé. L’Ireps Lorraine apporte depuis 2013 un soutien méthodologique aux CESC lorrains dans la mise en œuvre de leur politique d’éducation à la santé. En 2016, 55 établissements ont été accompagnés, notamment sur : l’élaboration d’un programme annuel, pluri annuel – formalisation des actions, le diagnostic et l'évaluation. Nos partenaires sont le Rectorat de l'Académie Nancy-Metz, les DSDEN 54, 55, 57 et 88, les Délégations territoriales de l’ARS Lorraine, la Région Grand Est. Dans les établissements que nous accompagnons, il est constaté un renforcement de la dynamique CESC (plus de participation des personnels, des parents, des élèves et des partenaires extérieurs), une meilleure cohérence entre les actions menées, une formalisation des actions avec évaluation renforcée et une meilleure visibilité des actions et davantage de communication dans l’établissement. Une nouvelle modalité d’accompagnement en école maternelle Une démarche d’éducation par les pairs auprès d’un groupe de mères a été mise en place au sein de l’école maternelle Paul Bert à Vandœuvre-lès- Nancy. Pour ce faire, un diagnostic auprès des mamans et des professionnels a été réalisé afin de définir l’axe de travail : l’alimentation et plus particulièrement le goûter. Plusieurs réunions ont été organisées durant l’année avec le soutien de la directrice afin de former et d’accompagner six mères volontaires dans la construction d’ateliers sur différents thèmes choisis : la lecture d’étiquettes et les prix, les différences entre les jus de fruit, l’importance de l’eau, le goûter équilibré. Un après-midi d’échanges et d’animations a été organisé par les mamans et a rassemblé 35 parents. Cette rencontre a reçu une évaluation très positive des parents et a permis de définir des perspectives de travail pour l’année scolaire 2016-2017 : le sommeil et les écrans. De plus, cette démarche a motivé des mères à devenir représentantes des parents d’élèves.
  34. 34. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 33 Je t’aime mon cœur Financement : ARS Grand Est, Régime local d’Assurance maladie d’Alsace-Moselle, Région Grand Est Le programme « Je t’aime mon cœur », créé en 2009, est un programme de promotion de la santé qui a pour objectif d’améliorer les déterminants des pathologies neuro-cardio-vasculaires. Pour cela, il propose un accompagnement personnalisé et intersectoriel aux habitants de 30 à 65 ans des six territoires concernés, non-malades mais qui présentent au moins un facteur de risque évitable. Le programme favorise l’accès financier, géographique et socioculturel à une équipe de professionnels formés à la promotion de la santé et à l’entretien motivationnel - infirmier-e-s, diététicien-ne-s, psychologues, tabacologues et enseignant-e-s en activité physique adaptée - via un accompagnement éducatif subventionné, d’environ six mois. Le Réseau Filieris porte le programme et l’Ireps Lorraine le coordonne. www.jetaimemoncoeur.fr QUELQUES RESULTATS Au 31 décembre 2016 Près de 2700 personnes inclues depuis novembre 2009. Au terme de l’accompagnement : des personnes déclarent aller mieux moralement. déclarent avoir plus confiance en eux. déclarent se sentir mieux dans leur tête. des personnes ont atteint leurs objectifs, et les maintiennent 6 mois après leur sortie du programme. ont amélioré leur équilibre alimentaire. ont perdu du poids et pour la totalité, manger reste un plaisir. des personnes qui ne pratiquaient aucune activité physique en ont repris une à l’issue du suivi. des personnes se déclarent moins stressées grâce au programme. Les personnes déclarent une meilleure estime tout au long du suivi et ont de plus en plus confiance en leurs capacités au fur et à mesure de l’accompagnement. Catherine EZO’O Chargée d’accueil téléphonique « Je t’aime mon coeur » et assistante « Chargée d’accueil au secrétariat de « Je t’aime mon cœur » depuis 2009, je suis à l’écoute et au service des personnes qui souhaitent des renseignements sur le programme. Je fixe les rendez-vous avec les infirmières coordinatrices qui accompagnent les personnes avec les autres professionnels du programme. » 80% 83% 78% 74% 50% 91% 79% 85%
  35. 35. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 34 Ils nous ont fait confiance Institut des jeunes sourds de Jarville-La -Malgrange Diagnostic sur l’offre de restauration Dans un contexte national de réduction du surpoids et de l’obésité axé sur des objectifs nutritionnels, l’Institut des jeunes sourds de Jarville- la-Malgrange a souhaité s’interroger sur les différents facteurs pouvant influencer le bien-être de leurs élèves et professionnels au moment des repas. C’est pourquoi, il a sollicité l’Ireps Lorraine pour ses missions d’expertises dans les domaines de la promotion de la santé, la nutrition et la méthodologie de projet. Un diagnostic sur l’offre de restauration a été réalisé auprès des jeunes accueillis et des personnels dans le but de renforcer sa qualité d’ici la fin d’année scolaire 2016. Ce diagnostic s’est efforcé de répondre à cinq questions : ► Le repas participe-t-il au bien-être des convives de l’Institut ? ► Quelle en est leur satisfaction ? ► Comment considèrent-ils l’environnement dans lequel ils se restaurent ? ► Dans quel climat se déroulent les repas ? ► Les critères essentiels de l’équilibre alimentaire sont-ils respectés ? Les différentes données recueillies auprès des élèves, des éducateurs, de l’équipe de restauration et à partir d’une observation sur site, ont permis l’élaboration de recommandations répondant aux différentes stratégies de promotion de la santé. Centre médical spécialisé de l’enfant et l’adolescent Développement des compétences psychosociales des élèves de Forbach Parce que les stratégies visant à renforcer le pouvoir d’agir des individus ont été identifiées comme efficaces dans la prévention des addictions, et parce que la fin de l’école primaire constitue une étape charnière pour les préadolescents, l’Ireps Lorraine a mené en 2016 une action de développement des compétences psychosociales auprès de 44 élèves de CM2 de deux écoles de Behren-lès-Forbach. Sept ateliers ont été organisés de mars à mai 2016 avec un financement de l’ARS Grand Est. Ils ont permis aux élèves de développer leur esprit critique, leur communication et leur empathie pour les autres, de prendre des décisions et de mieux gérer leur stress. Communauté d’agglomération du Val de Fensch Accompagnement à l’élaboration et l’animation du séminaire Bien vieillir en Val de Fensch En 2016, la Communauté d’agglomération du Val de Fensch a lancé une dynamique autour des personnes âgées sur son territoire. Afin de proposer une future offre cohérente, elle a organisé un séminaire pour sonder professionnels et bénévoles quant aux besoins qu’ils repèrent auprès des seniors. L’Ireps Lorraine a été sollicitée pour accompagner à l’élaboration de cette journée : conception du programme, repérage et préparation des interventions… Au cours de la journée, trois chargées de projets ont animé les ateliers de groupes visant à faire émerger les idées des participants. En 2017, la Communauté d’agglomération souhaite poursuivre sa collaboration et a sollicité de nouveau l’Ireps Lorraine pour un recueil des demandes auprès des seniors. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 34
  36. 36. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 35 Le Pôle de compétences en éducation pour la santé et promotion de la santé de Lorraine Financement : Inpes L’Ireps Lorraine anime et coordonne le Pôle de compétences en éducation pour la santé et promotion de la santé de Lorraine depuis 2011. Le Pôle est une plate-forme régionale d'acteurs réalisant des activités de soutien, de structuration et de développement de l'éducation et de la promotion de la santé. Les Pôles régionaux sont des dispositifs soutenus dans toutes les régions par l’Inpes. Ses finalités sont : ► Promouvoir et développer l’éducation et la promotion de la santé dans les politiques publiques et les actions de santé menées en Lorraine, ► Contribuer à l’amélioration de la qualité des actions d'éducation et de promotion de la santé menées par les acteurs de tous les champs : social, soin, éducation, médico-social… Les instances qui constituent le Pôle sont un comité de pilotage (ARS, Ireps), un comité d’orientation (Aides, Anpaa Lorraine, Conseil régional de Lorraine, Ecole de santé publique, ESPE, Fnars Lorraine, Ireps Lorraine, Mutualité française Lorraine, Orsas Lorraine) et des comités techniques pour chacun des axes : conseil méthodologique, formation et documentation. L’Ireps Lorraine a coordonné ces trois services avec les partenaires et a proposé dans ce cadre une part importante de ses conseils méthodologiques, de ses formations et de produits documentaires via Siles. Des ateliers d’échanges ont été organisés tous les ans sur de grandes questions de promotion de la santé (inégalités sociales de santé, parentalité et petite enfance, offre de soins, santé mentale, santé au travail…) et ont permis de construire collectivement des réponses aux problèmes de santé identifiés dans des recommandations et fiches pratiques. Lieu de réflexion et d’innovation, le Pôle a collaboré avec le milieu universitaire pour produire de la connaissance en éducation pour la santé et promotion de la santé. Interface entre les acteurs de terrain et les décideurs régionaux en matière de santé, le Pôle a eu pour mission d’accompagner les décideurs dans la programmation et la mise en œuvre des politiques régionales grâce à sa connaissance des acteurs locaux et pour la prise en compte de leurs problématiques. Au 1er juillet 2017, les Pôles de compétences évolueront. Un appel à projet a été ouvert début 2017 dans toutes les régions par les ARS pour la mise en place d’un Dispositif régional de soutien aux politiques et aux interventions en prévention et promotion de la santé. Le cahier des charges prévoit que « chaque ARS doit pouvoir s’appuyer sur un dispositif régional de seconde ligne, en capacité d’assurer des missions de soutien auprès des opérateurs pour favoriser le développement d’une politique régionale à la hauteur des enjeux en termes de prévention. (…) Le soutien pourra concerner trois domaines : ► l’amélioration continue de la qualité des interventions en prévention et promotion de la santé ; ► le renforcement des capacités des acteurs ; ► l’appui de l’ARS dans la mise en œuvre de la politique régionale en matière de prévention et promotion de la santé . » Ce Dispositif ouvre tout un champ d’activités possibles autour du transfert de connaissance, du courtage et de la recherche interventionnelle. L’Ireps Lorraine, avec les Ireps Alsace et Champagne-Ardenne, a répondu à cet appel et a déposé un projet à l’ARS Grand Est.
  37. 37. IREPS LORRAINE / RAPPORT D’ACTIVITE 2016 36 Quatre territoires ruraux s’engagent en santé Financement : Feader, Région Lorraine Depuis fin 2013, dans le cadre d’une démarche expérimentale « Les territoires ruraux s’engagent en santé », l’Ireps Lorraine a accompagné quatre territoires ruraux à l’élaboration d’un programme de promotion de la santé. Sur chacun d'eux, les étapes franchies les deux premières années ont été nombreuses : constitution du comité territorial pluri-partenarial, réalisation d’un diagnostic, priorisation… L’année 2016 a ainsi pu être consacrée à la réflexion sur les actions à mettre en œuvre suite aux priorités identifiées. De nombreuses pistes ont ainsi été réfléchies : mutuelle solidaire, service de transport à la demande, activités à destination des jeunes et des seniors… Parallèlement, deux territoires ont souhaité s’engager dans un contrat local de santé (CLS). Sur ces derniers, les chargées de projets ont alors poursuivi leur accompagnement sur l’élaboration des contrats : formalisation des objectifs, réflexion sur la gouvernance…. L’enjeu était de permettre la conciliation entre les priorités pouvant s’inscrire dans un CLS et les axes de travail retenus en amont par les territoires. En outre, un temps important a été consacré à l’évaluation du projet, au regard de son caractère expérimental, permettant de faire émerger les freins, leviers et pistes d’amélioration de la démarche. Ainsi, l’analyse des entretiens et questionnaires réalisés auprès des différentes parties prenantes du projet ont notamment permis de révéler l’importance à accorder à la phase de mobilisation préalable des acteurs sur les territoires d’expérimentation, la nécessité du portage local de la démarche par une structure reconnue sur le territoire et l’incontournable comité plurisectoriel d’acteurs. Le soutien politique de la démarche par des élus locaux a également été identifié comme facteur de réussite de la démarche. Enfin, l’évaluation a permis de souligner l’importance du soutien méthodologique aux acteurs du territoire tout au long du diagnostic. Gageons que les éléments de cette évaluation pourront être réinvestis dans nos accompagnements à venir, voire dans une version 2 de «Les territoires ruraux s’engagent en santé» ! Marie GAUDEFROY Référente régionale CLS et chargée de projets « En 2016, les partenaires du territoire de Neufchâteau ont souhaité poursuivre la démarche « Les territoires ruraux s’engagent en santé » en sollicitant l’ARS pour la mise en place d’un contrat local de santé. A ce jour, je poursuis donc mon accompagnement pour une signature de contrat prévu fin 2017. Sur le territoire du Val d’Ornois, un CLS a été signé en octobre 2016. Nous sommes heureux d’observer que notre démarche expérimentale a permis à deux des quatre territoires de valoriser et de contractualiser sur plusieurs années leur engagement en matière de santé. » Découvrez les principaux résultats de ce projet expérimental

×