2011                                                                 Poster 11                                            ...
2011     2011                 Présentation générale / introduction Ascite = épanchement liquidien dans la cavité abdominal...
2011                       Matériels & Méthodes (1)                                              PatientsType: étude trans...
2011                        Matériels & Méthodes (2)Détermination des gradients Le gradient albumine sérum ascite (GASA) ...
2011                                Résultats (1)Cellularité du liquide d’ascite: Nombre de lymphocytes, globules blancs,...
2011                             Résultats (2)Sept (7) souffraient d’une ascite causée par une insuffisance rénale; c’est...
2011                               Résultats (3)                                           TFinalement la concentration d...
2011                      Discussions / Conclusions                                             DISCUSSIONNotre étude: cla...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Poster 11 biochimie

3 077 vues

Publié le

GRADIENT ALBUMINE SÉRUM-ASCITES ET CHOLESTÉROL DANS LE DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL DES ASCITES

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 077
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
200
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Poster 11 biochimie

  1. 1. 2011 Poster 11 Biochimie Biochemistry GRADIENT ALBUMINE SÉRUM- ASCITES ET CHOLESTÉROL DANS LE DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL DES ASCITESFatoumata Koné1, Angèle Edjème -Aké 1,2 , Mireille Tré-Yavo3, Mari eLaure Hauhouot -Attounbgré 1, AyaThérèse N’dri-Yoman 3, 4, Dagui Monnet11- Laboratoire de Biochimie, UFR Sciences Pharmaceutiques et Biologiques, Universitéde Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire.2- Laboratoire de Biochimie : Institut Pasteur, Côte d’Ivoire.3- Laboratoire de cytologie, UFR Sciences Médicales, Université de Cocody , Abidjan,Côte d’Ivoire4- Service d’Hépato-Gastro-Entérologie, CHU de Yopougon, Abidjan, Côte d’Ivoire 1
  2. 2. 2011 2011 Présentation générale / introduction Ascite = épanchement liquidien dans la cavité abdominale à physiopathologie variable en fonction de l’étiologie.  Diagnostic clinique assez aisé, cependant diagnostic étiologique parfois difficile nécessitant alors des examens paracliniques notamment biochimiques. En Côte d’Ivoire, le test de Rivalta et la détermination des protéines totales encore utilisées pour classer les ascites en transsudats et exsudats mais cette classification est peu pertinente. Selon les études antérieures: performance diagnostique du gradient albumine sérum ascite (GASA) supérieure à celle de la concentration de protéines dans le liquide d’ascite utilisation du cholestérol dans le liquide d’ascite pour distinguer les ascites néoplasiques et non néoplasiques; or ascites néoplasiques = exsudats suggérant la possibilité de distinguer les ascites exsudatives des transudatives grâce au cholestérol dans le liquide d’ascite. Objectifs: Comparer la valeur diagnostique du GASA et de la concentration de cholestérol par rapport à celle du test de Rivalta et de la concentration de protéines respectivement dans la classification des ascites selon le concept transsudat-exsudat 2
  3. 3. 2011 Matériels & Méthodes (1) PatientsType: étude transversaleCadre: services d’hépato-gastro-entérologie des CHU d’AbidjanSUR 100 PATIENTS RECRUTES 98 RETENUS; DEUX GROUPES DEFINIS:ASCITE EXSUDATIVE (53%) – ASCITE TRANSUDATIVE (45%) Pour chaque patient inclus :Ponction d’ascite sur deux tubes stériles, l’un pour les examens biochimiques et l’autre pourl’examen cytologiquePrélèvement de sang veineux en tube sec de 5 ml pour le dosage des protéines totales et del’albumine. Après centrifugation sérum reparti en aliquotes de 0,5 ml et conservé à -80 C. MéthodesDosage quantitatif par colorimétrie des protéines totales, de l’albumine et du cholestérol total dansle liquide d’ascite et/ou dans le sérum respectivement par les méthodes de Biuret, vert de bromo-crésol et TRINDER; un test de Rivalta également sur les prélèvements du liquide d’ascite .Une ascite est exsudative (inflammatoire) Concentration de protéines dans le liquide d’ascite≥ 30 g/L ou test de Rivalta positif. Ascite transudative (non inflammatoire) Concentration de protéines ≤ 30 g/L ou test deRivalta négatif. 3
  4. 4. 2011 Matériels & Méthodes (2)Détermination des gradients Le gradient albumine sérum ascite (GASA) = Concentration d’albumine (sérum) − Concentrationd’albumine (ascite) en g/L. GASA≥ 11 g/L ascite transudative; GASA< 11 g/L ascite exsudativeGradient protéine sérum ascite (GSPA) = Concentration de protéines (sérum) − Concentration deprotéines (ascite) en g/LAnalyse StatistiqueComparaison des variables quantitatives: Student ou Wilcoxon et des variables qualitatives:Chi2. Seuil de signification: α < 0.05.Détermination de valeurs seuils, sensibilité et spécificité après analyse de l’aire sous la courbeROC (AUROC : Area Under Receiver Operating Characteristic) pour le cholestérol et le GPSA.Une AUROC ≤ 50% étant considérée non significative.Logiciel d’analyses statistiques: SAS 9.1 by SAS Institue Inc Cary, NC; analyse des AUROC parle progiciel MEDCALC version demo 8.2.0.1 4
  5. 5. 2011 Résultats (1)Cellularité du liquide d’ascite: Nombre de lymphocytes, globules blancs, polynucléairesneutrophiles et cellules mésothéliales significativement plus élevées (p <0.0001) chez les patientssouffrant d’une ascite exsudative par rapport à ceux souffrant d’une ascite transudative.Biochimie du liquide d’ascite:Concentrations des protéines totales, de cholestérol et d’albumine plus élevées (p < 0.0001) chezles sujets souffrant d’une ascite exsudatives. GASA et GPSA plus élevés (p = 0.0092) chez lespatients à ascite transudative.Existence d’une bonne concordance entre le Rivalta et la concentration de protéines totales dansle liquide d’ascite (PTA) (coefficient kappa= 0,72) soit 88%.Analyse de valeurs diagnostiques (GASA, Rivalta et PTA) : GASA = une meilleure sensibilité(86.79%) et une moindre spécificité (40%) ( valeur seuil : 11g/L); De même pour le test de Rivaltaet le PTA (Tableau 1).Tableau 1: Valeur diagnostique de: GASA, Rivalta et PTA dans la classification des ascites enexsudats et transsudats Sensibilité Spécificité Test VP VN FP FN VPP (%) VPN(%) (%) (%) GASA (n=98) 46 18 27 7 86.79 40 63.01 72 GASA (n=91) 46 18 20 7 86.79 47.37 63.01 72Test Rivalta (n=98) 46 23 22 12 77.36 51.11 65.08 65.71 PTA (n=98) 44 20 25 9 83.02 44.44 63.77 68.97 5
  6. 6. 2011 Résultats (2)Sept (7) souffraient d’une ascite causée par une insuffisance rénale; c’est-à dire des transudatsavec GASA bas (<11 g /L) et donc mal classées. En extrayant ces patients de la population d’étude,les indices de performance du GASA sont ceux de l’effectif n=91(tableau 1).Recherche de La valeur diagnostique des deux tests (cholestérol total et GPSA) à l’aide descourbes ROC. Pour chacun des tests, la courbe ROC a fourni un seuil qui a une pertinencediagnostique (tableau 2). Les meilleurs seuils sont en gras dans le tableau3Ces courbes ROC ont fourni les valeurs seuil et AUROC à partir desquelles on a pu classer lesascite. Ainsi, un GPSA ≤ à la valeur du point de césure sur la courbe ROC (=seuil) indique uneascite exsudative et dans le cas contraire, une ascite transudative.Une concentration de cholestérol dans le liquide d’ascite > à la valeur du point de césure (0.183g/L) indique un exsudat et dans le cas contraire un transsudat.Tableau 2: Sensibilité et spécificité du gradient protéines sérum ascite (GPSA), de laconcentration de cholestérol en fonction de différents points de césures Points de Tests Sensibilité Spécificité VPP VPN césure ≤ 23.5 54.7 77.8 74.4 59.3 GPSA ≤ 23.7 56.6 77.8 75 60.3 (g/L) ≤ 23.8 56.6 75.6 73.2 59.6 > 0, 18 64.2 84.4 82.9 66.7 Cholestérol > 0. 183 64.2 86.7 85 67.2 (g/L) > 0. 20 62.3 86.7 84.6 66.1 6
  7. 7. 2011 Résultats (3) TFinalement la concentration de cholestérol dans le liquide d’ascite (seuil ≥ 0.183 g/L) a fourni lameilleure performance diagnostique dans la classification des ascites transudatives et exsudativesavec une sensibilité de 64.20%, une spécificité de 86.70%, une valeur prédictive positive de 85% etune valeur prédictive négative de 67.20%, AUROC, 0.79 (p <0.001) (Tableau 2, figure 1). Figure1: Courbe ROC de la concentration de cholestérol dans le liquide d’ascite. Test cholesterol. AUROC: 0.79. CI 95%:0.69 -0.86, p < 0.0001 7
  8. 8. 2011 Discussions / Conclusions DISCUSSIONNotre étude: classification des liquides d’ascites en exsudats et transudats en déterminant lesindices diagnostics du GASA et du cholestérol dans cette classification. Concentrations de protéines, d’albumine et de cholestérol plus élevées dans les ascitesexsudatives que transudatives; pouvant s’expliquer par le rôle de défense du péritoine. GASA etGPSA plus élevés dans les exsudats. Ainsi GASA: résultats en accord avec la littérature. Maiscapacité du GPSA dans cette classification = très peu documentée ; La valeur diagnostique du GASA avec une valeur seuil de 11g/L s’est avérée peuexcellente donc en désaccord à ceux de la littérature. Cette discordance pourrait être due àl’inclusion de patients ayant une ascite par insuffisance rénale (7,14% del’échantillon) contrairement à de nombreux auteurs ; autre raison: le seuil de 11 g/L pourrait êtreinadapté pour une classification optimale des liquides d’ascite de notre population d’où la nécessitéd’un nouveau seuil adapté. Nos résultats sont en accord avec ceux de Goran et al. 2003.Concentration de cholestérol (valeur seuil de 0,183 g/L ): Résultats en accord avec ceux deGupta et al. et de PFALZER et al.. Ces résultats confortent notre hypothèse selon laquelle laconcentration de cholestérol dans le liquide d’ascite pourrait servir dans le diagnostic des ascitesexsudatives et transudatives. Cette valeur seuil diffère de celle rapportée par l’étude de PFALZERet al. (0,60 g/L). CONCLUSION1. Forte sensibilité pour le GASA mais avec faible spécificité.2. Le cholestérol dans le liquide d’ascite a fourni la meilleure performance diagnostique dans la classification des ascites en exsudat et transsudat.3. Cependant, étant donné la bonne sensibilité du GASA, il devrait être associé à ces tests pour un meilleur diagnostic différentiel des ascites. 8

×