Collier de repérage GPS pour la chasse
Le service départemental de l’Office National de la Chasse tient à rappeler, en l’é...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Utilisation des collier de repérage GPS pour la chasse (Lozère 48)

2 111 vues

Publié le

Publié dans : Actualités & Politique
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Utilisation des collier de repérage GPS pour la chasse (Lozère 48)

  1. 1. Collier de repérage GPS pour la chasse Le service départemental de l’Office National de la Chasse tient à rappeler, en l’état actuel de la réglementation, les colliers de repérage des chiens ne peuvent être utilisés que dans les cas prévus à l’article 7 de l’arrêté du 1er août 1986 relatif à divers procédés de chasse, de destruction des animaux nuisibles et à la reprise du gibier vivant dans un but de repeuplement. Cet arrêté précise qu’en application de l’article L. 424.4 du Code de l’Environnement, sont seuls autorisés pour la chasse et la destruction des animaux nuisibles les moyens d’assistance suivants : - les dispositifs de localisation des chiens, dès lors qu’ils ne sont utilisés qu’après l’action de chasse dans le seul but de rechercher les chiens. - Pour la chasse de la bécasse des bois, les dispositifs de repérage des chiens qui marquent l’arrêt. A l’exception du sonnaillons électronique pour la chasse à la bécasse des bois, les colliers de repérage ne peuvent être utilisés qu’après l’action de chasse, afin de retrouver les chiens. Il n’est donc pas possible de les utiliser durant la chasse. En l’état actuel du droit, aucune dérogation à ces prescriptions n’est prévue par les textes en vigueur, les dispositions réglementaires en matière pénale sont d’interprétation stricte. En d’autres termes, le chasseur peut équiper un chien d’un collier émetteur mais ne pourra l’utiliser qu’une fois l’action de chasse terminée. Si le chasseur participe à une battue, le signal de fin de battue indique la fin de l’action de chasse. Suivre une chasse grâce au système de repérage dans l’objectif de « recouper » la chasse afin de tirer l’animal poursuivi ou de récupérer les chiens pour le mettre dans la battue constitue une infraction de chasse aggravée. Cette infraction dite de 5ème classe est passible d’une amende pouvant atteindre 1500 euros avec saisie réelle du collier de repérage. En ce qui concerne l’usage de la centrale, un problème de perte de réception peut apparaitre sur certains modèles ; cela est dû notamment au problème de paramétrage (prise de position dite « a froid » de l’émetteur de la centrale. Dès lors, il reste possible en cas de mise hors tension que la perte du signal soit réelle surtout pour les modèles à « radiotracking ». Là encore, un chasseur en action de chasse ne peut être porteur de la centrale réceptrice en réception simultanée. Pour ces modèles ou la perte de réception peut apparaitre, nous conseillons de « paramétrer » la centrale en début de chasse et de la placer sous protection dans le coffre du véhicule. Lorsque la battue est terminée et après avoir déchargé et placé les armes dans l’étui, il sera alors possible d’utiliser le GPS pour récupérer les chiens. Ce procédé permet une utilisation de la centrale hors porté de réception simultanée tout en maintenant le contact avec les chiens. Indépendamment de cette réglementation, nous attirons l’attention sur l’utilisation du collier de repérage GARMIN ASTRO 220/DC40 ; ce type d’appareil fonctionne actuellement sur des fréquences non autorisées. L’utilisation d’un tel collier est constitutive d’un délit réprimé par le Code des postes et communications électroniques passible de 6 mois d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende.

×